Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le salon des glottes (2)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 6 Avr 2015 - 10:51

Merci Oriane, je comptais sur toi à vrai dire. Embarassed


Oriane a écrit:
Néanmoins, quand j'entends chanter Lucia Popp (par exemple) en tchèque, je ne les perçois pas vraiment.

Couverture aidant, c'est sûr, ça devient difficile à déterminer.

Je ne vois que trois chanteurs slovaques devenus vraiment célèbres, ce qui rend la généralisation compliquée : Popp, Dvorský et Gruberová. Mais tous les trois ont en commun une certaine rondeur, en tout cas une voix moins « pointue » (surtout les dames) que la plupart des chanteurs tchèques. Ayant très peu entendu parler slovaque, je ne mesure pas bien si c'est en relation avec la phonation quotidienne, ou une variation purement chantée (ou encore une coïncidence).


Citation :
Édit: À propos de la circulation des artistes et des techniques, je ne sais pas ce qu'il est en pour la musique, mais les intellectuels et écrivains en tous genres se sont souvent formés dans les deux pays (les Slovaques à Brno ou Prague, les Moraves à Bratislava). Là encore, il ne faut pas exagérer les échanges; toutefois les milieux tchèques et slovaques ont loin d'avoir été perméables les uns aux autres. C'est d'ailleurs une réflexion qu'on peut étendre à bien des pays voisins : les Tchèques se formaient aussi à Vienne, les Slovaques à Budapest, etc.

Le premier professeur de chant (donc à proximité du domicile) est souvent déterminant pour le centre de gravité et la typicité d'une voix, mais oui, effectivement beaucoup de tchèques ont aussi étudié en Allemagne, je suppose que beaucoup de slovaques ont dû poursuivre leurs études à Brno ou Prague, si bien que ce doit interférer avec ces profils timbraux.


Merci beaucoup pour tes précieuses précisions informées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 6 Avr 2015 - 11:03

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne vois que trois chanteurs slovaques devenus vraiment célèbres, ce qui rend la généralisation compliquée : Popp, Dvorský et Gruberová.

Benackova, Orgonasova au moins, aussi ?
(Ce sont les deux qui me viennent spontanément à l'esprit mais j'imagine qu'en creusant un peu on doit pouvoir en trouver... deux ou trois autres, encore ; je te l'accorde, ça ne donne pas un panel surabondant !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 6 Avr 2015 - 11:19

bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je ne vois que trois chanteurs slovaques devenus vraiment célèbres, ce qui rend la généralisation compliquée : Popp, Dvorský et Gruberová.

Benackova, Orgonasova au moins, aussi ?
(Ce sont les deux qui me viennent spontanément à l'esprit mais j'imagine qu'en creusant un peu on doit pouvoir en trouver... deux ou trois autres, encore ; je te l'accorde, ça ne donne pas un panel surabondant !)

Ah, j'étais persuadé que Beňačková était tchèque ! Fait amusant, j'écoutais hier l'intégralité de sa Rusalka, et je me faisais la remarque que la technique, qui a des fondements tchèques, tirait aussi vers plus de rondeur (dans cet enregistrement, elle a assez souvent quelque chose de Mattila…).

Sinon, Orgonašová entre effectivement parfaitement dans l'illustration de l'écart dont je voulais parler, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 6 Avr 2015 - 14:45

De mon point de vue (extérieur, relatif aux personnes que j'ai rencontrées ...), le slovaque est une langue très douce, plus "ronde" et fluide que le tchèque, et moins gutturale que le russe. Mais je suis sûre que plein de Tchèques et de Slovaques ne seraient pas de cet avis Wink Mon professeur de tchèque et à moitié tchèque, à moitié slovaque; ça l'amuse toujours de connaître mes impressions sur les deux langues.

Peut-être cela a-t-il une influence sur le chant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 6 Avr 2015 - 14:53

Oriane a écrit:
De mon point de vue (extérieur, relatif aux personnes que j'ai rencontrées ...), le slovaque est une langue très douce, plus "ronde" et fluide que le tchèque, et moins gutturale que le russe. [...] Peut-être cela a-t-il une influence sur le chant ?

Oui, ça a forcément une influence sur le chant, et ce que tu dis correspond assez bien aux nuances, en l'occurrence. Après, il y a le facteur accélérant des techniques, parce qu'autant la nuance entre Beňačková et Urbanová peut être due à cet écart-là, autant entre Popp et Abrahamová, ça ne peut pas se limiter à une différence de la langue de départ.

D'ailleurs à l'oreille, même sans accent, il est souvent possible d'identifier l'origine des chanteurs – le twang des états-uniens et australiens, la rondeur arrière des canadiens, l'acidité des tchèques, l'antériorité un peu plate des français, les raucités des espagnols…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25403
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 20:27

Polyeucte, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Verdi duets

Grands duos tirés de Aïda, Le Trouvère, Un Bal masqué, Othello

= Richard Tucker / Kurt Baum, ténors ; Daniza Ilitsch, soprano

Max Rudolf, Chœurs et Orchestre du Metropolitan Opera de New York

(Columbia, novembre 1947)

cheers

Si tu aimes Richard Tucker, je ne peux que te recommander son récital de duos avec Eileen Farrell aussi... splendide.
(je ne peux pas penser que tu aimes Kurt Baum... c'est strictement impossible... j'espère Sad )


Surprised Novice en opéra, j'ai l'excuse de l'innocence.

Mais les extraits d'Aïda chantés en duo par Kurt Baum, j'ai trouvé ça très à mon goût.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 20:47

Mélomaniac a écrit:
Surprised Novice en opéra, j'ai l'excuse de l'innocence.

Mais les extraits d'Aïda chantés en duo par Kurt Baum, j'ai trouvé ça très à mon goût.


Le tout est de ne pas persévérer... Mr.Red
Mais j'ai un tel souvenir affreux de ce qu'il fait avec Callas au Brésil pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 20:54

Avec Callas, c'est à Mexico. J'avais trouvé son Manrico effectivement infâme (tout en gorge, sans aigus, forcé, faux), mais ça varie en réalité assez radicalement selon les reports (c'était un Cantus Classics épouvantable que j'avais…), et on peut au contraire admiré son chant plutôt typé années 30, avec beaucoup de douceur et de fondu… je trouve qu'il a un peu le timbre de Donald, ce qui n'est peut-être pas pour rien dans l'appréciation de Mélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25403
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 20:58

Surprised Je sais bien que je suis béotien en la matière, mais ce n'est pas avec des références Walt Disney que vous ferez de moi un glotto averti !

Parce que la voix de Donald duck est un modèle de fondu et de douceur peut-être ?! Ah ça y est j'ai compris, c'était ironique...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 21:02

Je parlais du timbre tutut , une façon de faire le twang bien particulière… je trouve ça assez frappant à certains moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 547
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 18 Mai 2015 - 23:42

Mélomaniac a écrit:
Polyeucte, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Verdi duets

Grands duos tirés de Aïda, Le Trouvère, Un Bal masqué, Othello

= Richard Tucker / Kurt Baum, ténors ; Daniza Ilitsch, soprano

Max Rudolf, Chœurs et Orchestre du Metropolitan Opera de New York

(Columbia, novembre 1947)

cheers

Si tu aimes Richard Tucker, je ne peux que te recommander son récital de duos avec Eileen Farrell aussi... splendide.
(je ne peux pas penser que tu aimes Kurt Baum... c'est strictement impossible... j'espère Sad )


Surprised Novice en opéra, j'ai l'excuse de l'innocence.

Mais les extraits d'Aïda chantés en duo par Kurt Baum, j'ai trouvé ça très à mon goût.


Tout comme le conseil sussuré par autrui, n'hésite pas , si tu as aimé Tucker à te procurer ce superbe disque; et la découverte de Farrell ne sera pas le moindre des bonheurs que cet enregistrement pourra t'offrir. Au passage, il serait peut-être temps qu'il soit réhabilité, le ténor américain pur jus! De la belle glotte comme on vante la belle ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mar 19 Mai 2015 - 7:36

DavidLeMarrec a écrit:
Avec Callas, c'est à Mexico. J'avais trouvé son Manrico effectivement infâme (tout en gorge, sans aigus, forcé, faux), mais ça varie en réalité assez radicalement selon les reports (c'était un Cantus Classics épouvantable que j'avais…), et on peut au contraire admiré son chant plutôt typé années 30, avec beaucoup de douceur et de fondu… je trouve qu'il a un peu le timbre de Donald, ce qui n'est peut-être pas pour rien dans l'appréciation de Mélo

Oui c'est ça!! Tout claironnant, droit, affreusement canardeux en effet... très loin à mes oreilles de ce que pouvaient faire d'autres des années 30, beaucoup plus doux et lyriques.
Là j'avais l'impression d'entendre un cor qui peut faire des mots... Confused

@lm@viv@ a écrit:
Tout comme le conseil sussuré par autrui, n'hésite pas , si tu as aimé Tucker à te procurer ce superbe disque; et la découverte de Farrell ne sera pas le moindre des bonheurs que cet enregistrement pourra t'offrir. Au passage, il serait peut-être temps qu'il soit réhabilité, le ténor américain pur jus! De la belle glotte comme on vante la belle ouvrage.

Oui!! Aussi celui-ci... et puis il y a aussi son frère jumeau :


Et pour Tucker, il a quand même bénéficié de beaux coffrets chez RCA récemment! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25403
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mar 19 Mai 2015 - 20:28

Polyeucte a écrit:

Si tu aimes Richard Tucker, je ne peux que te recommander son récital de duos avec Eileen Farrell aussi... splendide.


Smile Bon ça fait au moins deux experts-glottos qui me conseillent ce disque, je vais programmer pour bientôt ces duos verdiens par Tucker-Farrell.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mar 19 Mai 2015 - 20:30

J'ajoute mon suffrage (manière de te faire hésiter). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mar 2 Juin 2015 - 13:25

Bon, seuls des glottos risquent d'acheter ce récital, donc je laisse mon avis ici :


Massenet, Marie Magdeleine : "O mes soeurs"
Saint-Saëns, Samson et Dalila : "Mon coeur s'ouvre à ta voix" - Bacchanale
Massenet, Hérodiade : "Ne me refuse pas"
Stravinsky, Oedipus Rex : "Nonn' erubescite, reges... Oraculum"
Cherubini, Medea : "Del fiero duol che il cor mi frange"
Wagner, Parsifal : "Ich sah das Kind"
Strauss, Salomé : Danse des sept voiles
Strauss, Elektra : "Ich habe keine gute Nächte"
Mariotte, Salomé : "Ah! Je baserai ta bouche, Iokanaan"

Le programme était assez tentant, les extraits trouvés sur Internet plutôt pas mal... alors je me suis laissé tenté.
Mal m'en a pris. Je pense ne jamais avoir autant lutté pour aller au bout d'un récital!

La diction française est assez affreuse, la voix bouge beaucoup, les aigus sont criés pour beaucoup... Tant qu'on est dans le medium mezzo-forte, ça va. Dès qu'on en sort, tout se déglingue...

Donc voilà, à éviter à mon sens Confused Confused (dommage car l'orchestre est chouette en plus, et le principe je le redis intéressant!)


Je me demande si je vais pas le revendre d'ailleurs! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mer 17 Juin 2015 - 15:45

chers amis je voudrais vous poser une question:
comment se "fabrique" le succès, la notoriété d'une chanteuse ? est-ce un tout ? ou suffit-il d'être talentueuse ?
j'ai envie de dire
1.parce qu'elle est belle ?
2. parce que c'est une très bonne actrice/comédienne ?
3.parce qu'elle est adorée par les médias qui sont determinants pour sa célébrité, souvent sollicitée ?
4.simplement parce qu'elle a du talent ?
5.parce qu'elle use de la brosse à reluire, promotion canapé, etc ?

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mer 17 Juin 2015 - 17:02

hommepiano a écrit:
chers amis je voudrais vous poser une question:
comment se "fabrique" le succès, la notoriété d'une chanteuse ? est-ce un tout ? ou suffit-il d'être talentueuse ?
j'ai envie de dire
1.parce qu'elle est belle ?
2. parce que c'est une très bonne actrice/comédienne ?
3.parce qu'elle est adorée par les médias qui sont determinants pour sa célébrité, souvent sollicitée ?
4.simplement parce qu'elle a du talent ?
5.parce qu'elle use de la brosse à reluire, promotion canapé, etc ?

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout

Ça dépend des répertoires : dans la variété, avec AutoTune, on peut embaucher à peu près n'importe quelle jolie chèvre si on veut juste faire un produit d'appel (trouver une artiste capable de soutenir des tournées, c'est déjà une autre histoire).

De même, dans Mozart, il y a tellement de voix capables de chanter ça qu'il y a forcément pas mal d'arbitraire.

Mais pour situer, dans l'ordre :
1. la technique (sonore, souple)
2. la personnalité (timbre, jeu scénique)
3. les réseaux (les directeurs de théâtre fonctionnent avec des listes de noms adossés à des typologies… ils ne font pas si souvent d'auditions, en fait… donc être dans le réseau d'agents ou de décideurs est essentiel)
… et comme il y a ensuite beaucoup de gens qui répondent à cette description, oui, bien sûr, la beauté, le caractère ont leur rôle, surtout s'il s'agit d'une série de représentations captée en DVD, par exemple.

Ce qu'il y a, c'est que s'il faut une technique de haut niveau et une certaine personnalité pour devenir célèbre, ce ne sont en revanche pas forcément les meilleurs techniciens ni les artistes les plus personnels qui s'imposent, parce qu'il y a justement la question du réseau qui fait la différence (mais tous les chanteurs célèbres ont une vraie maîtrise technique, il y a très peu d'imposteurs, même si ce ne sont pas forcément les meilleurs possibles).

Moins les typologies de voix sont rares, plus les critères de sélection sont arbitraires : dans Mozart, clairement, on a parfois l'impression qu'elles sont un peu prises au hasard parce qu'elles ont été dans la promo de quelqu'un qu'on a fréquenté… il y a tellement d'excellentes mozartiennes, la meilleure n'est pas forcément celle qui aura le plus de rôles : encore faut-il qu'elle se fasse repérer.

Chez les barytons-basses, les ténors dramatiques et les sopranos héroïques, il y a déjà beaucoup plus de netteté dans le recrutement : ce ne sont pas forcément les meilleurs, mais ceux qui s'imposent ne sont pas des demi-techniciens, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Mer 17 Juin 2015 - 17:20

hommepiano a écrit:

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout

Tu veux des photos de Jane Eaglen? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 18 Juin 2015 - 15:36

Xavier a écrit:
hommepiano a écrit:

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout

Tu veux des photos de Jane Eaglen? Mr.Red
comme c'est quelqu'un que personne ne connait et sans doute mauvais alors c'est pas grave !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 18 Juin 2015 - 15:49

hommepiano a écrit:
comme c'est quelqu'un que personne ne connait et sans doute mauvais alors c'est pas grave !

Euh... que personne ne connait? Very Happy Quand même!
Elle a eu son heure de gloire il y a quelques années il me semble!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3201
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 18 Juin 2015 - 16:01

Oui et c'était une personnalité vocale réellement intéressante, qui plus est,... une des mes Norma favorites, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Ven 19 Juin 2015 - 8:34

Polyeucte a écrit:
hommepiano a écrit:
comme c'est quelqu'un que personne ne connait et sans doute mauvais alors c'est pas grave !

Euh... que personne ne connait? Very Happy Quand même!
Elle a eu son heure de gloire il y a quelques années il me semble!
c'était pour provoquer je suis un tres grand provocateur, d'ailleurs classik forum est le seul et c'est dur pour moi, est le seul forum site internet où je me tiens à carreaux....en general je ne peux pas m'empecher de raconter des conneries pour provoquer interpeller montrer que j'existe........
je ne connais pas cette cantatrice et tant mieux si elle est talentueuse douée.
classik forum est le seul forum online où je sois admis, car c'est le seul où je suis correct !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Ven 19 Juin 2015 - 19:55

DavidLeMarrec a écrit:
hommepiano a écrit:
chers amis je voudrais vous poser une question:
comment se "fabrique" le succès, la notoriété d'une chanteuse ? est-ce un tout ? ou suffit-il d'être talentueuse ?
j'ai envie de dire
1.parce qu'elle est belle ?
2. parce que c'est une très bonne actrice/comédienne ?
3.parce qu'elle est adorée par les médias qui sont determinants pour sa célébrité, souvent sollicitée ?
4.simplement parce qu'elle a du talent ?
5.parce qu'elle use de la brosse à reluire, promotion canapé, etc ?

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout

Ça dépend des répertoires : dans la variété, avec AutoTune, on peut embaucher à peu près n'importe quelle jolie chèvre si on veut juste faire un produit d'appel (trouver une artiste capable de soutenir des tournées, c'est déjà une autre histoire).

De même, dans Mozart, il y a tellement de voix capables de chanter ça qu'il y a forcément pas mal d'arbitraire.

Mais pour situer, dans l'ordre :
1. la technique (sonore, souple)
2. la personnalité (timbre, jeu scénique)
3. les réseaux (les directeurs de théâtre fonctionnent avec des listes de noms adossés à des typologies… ils ne font pas si souvent d'auditions, en fait… donc être dans le réseau d'agents ou de décideurs est essentiel)
… et comme il y a ensuite beaucoup de gens qui répondent à cette description, oui, bien sûr, la beauté, le caractère ont leur rôle, surtout s'il s'agit d'une série de représentations captée en DVD, par exemple.

Ce qu'il y a, c'est que s'il faut une technique de haut niveau et une certaine personnalité pour devenir célèbre, ce ne sont en revanche pas forcément les meilleurs techniciens ni les artistes les plus personnels qui s'imposent, parce qu'il y a justement la question du réseau qui fait la différence (mais tous les chanteurs célèbres ont une vraie maîtrise technique, il y a très peu d'imposteurs, même si ce ne sont pas forcément les meilleurs possibles).

Moins les typologies de voix sont rares, plus les critères de sélection sont arbitraires : dans Mozart, clairement, on a parfois l'impression qu'elles sont un peu prises au hasard parce qu'elles ont été dans la promo de quelqu'un qu'on a fréquenté… il y a tellement d'excellentes mozartiennes, la meilleure n'est pas forcément celle qui aura le plus de rôles : encore faut-il qu'elle se fasse repérer.

Chez les barytons-basses, les ténors dramatiques et les sopranos héroïques, il y a déjà beaucoup plus de netteté dans le recrutement : ce ne sont pas forcément les meilleurs, mais ceux qui s'imposent ne sont pas des demi-techniciens, c'est certain.
que pensez vous de netrebko david et xavier ?? merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Ven 19 Juin 2015 - 21:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:10

Dites, camarades glottophiles, est-ce que vous auriez des versions respectueuses de la partition à proposer pour Nessun dorma ? Ça existe, j'en ai déjà entendu, mais je ne suis plus sûr d'où ça se trouve.

C'est moins réussi que la version avec point d'orgue, qui ajoute une jolie tension avant la résolution, mais j'aimerais bien réentendre l'effet d'origine.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:14

Là tu demandes l'impossible. Mr.Red

Mais c'est toi qui avais posté un lien Youtube pour ça je crois, c'était un truc très ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:14

Surtout, es-tu sûr que ce soit aux glottophiles que tu doives t'adresser? Pas sûr hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:17

Merci.

Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green

Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:35

DavidLeMarrec a écrit:
Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green
Tu dois avoir l'habitude non? Mr.Red

Citation :
Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy

Ah... oui...

Moi je n'écoute presque que Corelli... donc sans point d'orgue, je ne reconnais pas la partition! Mr.Red (à la limite j'écoute aussi Di Stefano et Del Monaco, mais bon bounce )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:44

DavidLeMarrec a écrit:
Merci.

Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green

Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy

Oui, mais tu verras que personne ne correspondra à ses critères Mr.Red . Et de nous sortir une de ses leçons sur la manière exacte de chanter Calaf en général et Nessun dormi en particulier Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 15:42

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green
Tu dois avoir l'habitude non? Mr.Red

Citation :
Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy

Ah... oui...

Moi je n'écoute presque que Corelli... donc sans point d'orgue, je ne reconnais pas la partition! Mr.Red (à la limite j'écoute aussi Di Stefano et Del Monaco, mais bon bounce )

C'est que normalement le dernier « vincerò » se termine sur un « -ce- » accentué mais très court (une croche !) avant la tenue sur le la final (évidemment moins longue que chez les cabots habituels). Tout le monde conserve la note la plus haute et la tient longuement (ce qui est effectivement plus joli, très bel effet suspensif), mais ce n'est pas ce qui est écrit, du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 15:54

DavidLeMarrec a écrit:
C'est que normalement le dernier « vincerò » se termine sur un « -ce- » accentué mais très court (une croche !) avant la tenue sur le la final (évidemment moins longue que chez les cabots habituels). Tout le monde conserve la note la plus haute et la tient longuement (ce qui est effectivement plus joli, très bel effet suspensif), mais ce n'est pas ce qui est écrit, du tout.

Et les petites broderies sur le "-ce-" justement, c'est pas écrit non plus? (genre ce que faisait Pavarotti si je me souviens bien...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 16:02

Non, le petit tremblement sur le « -rò » final (repris par Kaufmann récemment…) n'est pas écrit non plus. (là aussi, je le trouve très joli)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 16:11

DavidLeMarrec a écrit:
Non, le petit tremblement sur le « -rò » final (repris par Kaufmann récemment…) n'est pas écrit non plus. (là aussi, je le trouve très joli)

Sur le "ro"? Ah... je suis pas assez glotto Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 16:29

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non, le petit tremblement sur le « -rò » final (repris par Kaufmann récemment…) n'est pas écrit non plus. (là aussi, je le trouve très joli)

Sur le "ro"? Ah... je suis pas assez glotto Neutral

Elle est bonne celle là hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 16:34

Mr l'ex glotto COLOLULLYste Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 17:29

calbo a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Merci.
Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green
Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy
Oui, mais tu verras que personne ne correspondra à ses critères Mr.Red . Et de nous sortir une de ses leçons sur la manière exacte de chanter Calaf en général et Nessun dormi en particulier Mr. Green
oh mais je vais même pas m'abaisser à ça si c'est pour recevoir ce genre de sarcasmes.
Et puis c'est Nessun dorma! et pas Nessun dormi ! pffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 17:38

Ca n'arrive jamais à MrParfait de faire des fautes de tapes on dirait What the fuck ?!? . Et puis c'est tellement habituel avec vous que c'est fréquemment prévisible Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 22:05

L'accessoire indispensable de l'été :
Spoiler:
 

Bien, Maître Otello, quand vous aurez fini de jouer avec Dame Calbo, condescendriez-vous à m'éclairer ? Je suis sûr que tu as amplement de quoi répondre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 22:08

ah mais moi je joue pas du tout!
Entre la parano, les interprétations foireuses et les sarcasmes, j'ai un peu de mal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 22:28

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah flûte, si je suis le seul à détenir la réponse, il va me falloir chercher. Mr. Green
Tu dois avoir l'habitude non? Mr.Red

Citation :
Mais non, Otello a forcément écouté toutes les versions avant de les classer par ordre de moyens, de volume réel et d'adéquation Cool , donc il devrait pouvoir m'aider. Very Happy

Ah... oui...

Moi je n'écoute presque que Corelli... donc sans point d'orgue, je ne reconnais pas la partition! Mr.Red (à la limite j'écoute aussi Di Stefano et Del Monaco, mais bon bounce )

C'est que normalement le dernier « vincerò » se termine sur un « -ce- » accentué mais très court (une croche !) avant la tenue sur le la final (évidemment moins longue que chez les cabots habituels). Tout le monde conserve la note la plus haute et la tient longuement (ce qui est effectivement plus joli, très bel effet suspensif), mais ce n'est pas ce qui est écrit, du tout.

Une double croche même, en fait!
Mais pour être tout à fait précis, il est bien indiqué à cet endroit "poco allargando".
Certes, poco, pas molto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Jeu 16 Juil 2015 - 23:02

DavidLeMarrec a écrit:
C'est que normalement le dernier « vincerò » se termine sur un « -ce- » accentué mais très court (une croche !) avant la tenue sur le la final (évidemment moins longue que chez les cabots habituels). Tout le monde conserve la note la plus haute et la tient longuement (ce qui est effectivement plus joli, très bel effet suspensif), mais ce n'est pas ce qui est écrit, du tout.
allez cadeau: Nessun dorma bissé avec longues tenues la 1ère fois et encore plus longues sur les 2 dernières notes à l'issue du bis. lol

/watch?v=Q_hLh4qCqpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Ven 17 Juil 2015 - 9:38

Xavier a écrit:
Une double croche même, en fait!
Mais pour être tout à fait précis, il est bien indiqué à cet endroit "poco allargando".
Certes, poco, pas molto.

C'est vrai, mais a priori, ça concerne plus une forme de confort dans l'articulation (on prend son temps pour bien faire « vin- » et « -ce », mais ça doit surtout allonger la croche pointée à mon avis) qu'un point d'orgue sur le si 3.

D'ailleurs en cherchant des versions adéquates, j'ai découvert que certains produisaient même des partitions « réalistes », prenant en compte la pratique : https://youtu.be/SexMf54l5PM?t=134 .


@ Otello : ce n'était pas exactement ma question. Mr. Green


@ Polyeucte : en fait ça dépend, certains font un petit portamento pour terminer le « -ce- », effectivement (mais les broderies, elles, ne se font que sur le « -rò »).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 9:55

Le jeune John Treleaven faisant les utilités dans le Trouvère de Verdi !

http://www.deezer.com/track/66748545?utm_source=deezer&utm_content=track-66748545&utm_term=428720275_1438593168&utm_medium=web

La voix est déjà très bizarre… mais si grêle, qui aurait prédit qu'il ferait Tristan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 15:09

Mort de Ludmila Dvorakova (la Gutrune du Ring de Böhm, entre autres) ; sinistre : http://www.francemusique.fr/actu-musicale/la-soprano-ludmila-dvorakova-meurt-dans-l-incendie-de-sa-maison-102399 .
Une Brünnhilde, une Venus, une Ortrud ; wagnérienne mais pas seulement, il y a d'autres choses à glaner et, par exemple, ce beau récital au profil de Janus : http://www.amazon.fr/Ludmila-Dvorakov%C3%A1-Richard-Wagner/dp/B00D5S2DK4/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1438614327&sr=1-1&keywords=dvorakova. Voir aussi ici : http://www.amazon.fr/Dvor%C3%A1kov%C3%A1-Orchestre-Philharmonique-Symphony-Orchestra/dp/B000RO9Z4Q/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1438614327&sr=1-4&keywords=dvorakova .
Et à compléter Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 17:11

hommepiano a écrit:
chers amis je voudrais vous poser une question:
comment se "fabrique" le succès, la notoriété d'une chanteuse ? est-ce un tout ? ou suffit-il d'être talentueuse ?
j'ai envie de dire
1.parce qu'elle est belle ?
2. parce que c'est une très bonne actrice/comédienne ?
3.parce qu'elle est adorée par les médias qui sont determinants pour sa célébrité, souvent sollicitée ?
4.simplement parce qu'elle a du talent ?
5.parce qu'elle use de la brosse à reluire, promotion canapé, etc ?

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout


moche ? heu si ....Suzanne Boyle - pas vraiment mon type , je l'avoue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 17:17

Xavier a écrit:
hommepiano a écrit:

ça doit être un tout
mais le physique doit être imoortant, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout

Tu veux des photos de Jane Eaglen? Mr.Red


Pas trop d'accord avec toi Xavier - je trouve qu'elle a un beau visage - maintenant il est vrai qu'au niveau calibre elle en impose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 17:43

LeKap a écrit:
Xavier a écrit:
hommepiano a écrit:
ça doit être un tout
mais le physique doit être important, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout
Tu veux des photos de Jane Eaglen? Mr.Red
Pas trop d'accord avec toi Xavier - je trouve qu'elle a un beau visage - maintenant il est vrai qu'au niveau calibre elle en impose
Jane Eaglen ?? un beau visage ?? je sais bien que la beauté, c'est très subjectif mais là, sans vouloir être méchant, tu mets quand même le curseur vachement bas!!
De toute façon, le physique à l'opéra est tout à fait secondaire! La voix, le talent artistique sont totalement prioritaires. Si on a le physique, tant mieux, mais si on ne l'a pas c'est pas bien grave.
Je suis opposé à tout ce qui peut s'apparenter, de près ou de loin, à un délit de sale gueule. Evidemment à l'opéra s'il n'y a ni voix ni physique c'est très mal barré! lol
Mais un beau chanteur ou une belle cantatrice desservie par sa voix sera toujours plus répréhensible qu'une belle et grande voix au physique plus ingrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 17:47

Otello a écrit:
LeKap a écrit:
Xavier a écrit:
hommepiano a écrit:
ça doit être un tout
mais le physique doit être important, j'ai rarement vu des talents, des artistes moches ..... même dans la variété partout
Tu veux des photos de Jane Eaglen? Mr.Red
Pas trop d'accord avec toi Xavier - je trouve qu'elle a un beau visage - maintenant il est vrai qu'au niveau calibre elle en impose
Jane Eaglen ?? un beau visage ?? je sais bien que la beauté, c'est très subjectif mais là, sans vouloir être méchant, tu mets quand même le curseur vachement bas!!
De toute façon, le physique à l'opéra est tout à fait secondaire! La voix, le talent artistique sont totalement prioritaires. Si on a le physique, tant mieux, mais si on ne l'a pas c'est pas bien grave.
Je suis opposé à tout ce qui peut s'apparenter, de près ou de loin, à un délit de sale gueule. Evidemment à l'opéra s'il n'y a ni voix ni physique c'est très mal barré! lol
Mais un beau chanteur ou une belle cantatrice desservie par sa voix sera toujours plus répréhensible qu'une belle et grande voix au physique plus ingrat.

Je me suis basé sur une vieille photo - actuellement c'est effectivement moins engageant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 3 Aoû 2015 - 19:39

certains ont (eu) tout ; Dit vite comme ça : Corelli ; Netrebko...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le salon des glottes (2)
Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le salon des glottes (2)
» Le salon des glottes
» Les Glottes soviétiques
» SALON DE LA MUSIQUE 2010
» [Salon] Music & You

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: