Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le salon des glottes (2)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 3986
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 1 Sep 2018 - 16:47

Oui bon, y faut peut-être pas exagérer non plus hein hehe ? La voix de ce jeune homme est prometteuse, mais comme le soulignait fort justement Otello, il y a encore du travail pour affermir une voix encore très jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 19805
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 2 Sep 2018 - 13:09

Je parlais de Camarena qui peut déjà à mon avis être considéré comme au niveau de Florez et Brownlee...
/watch?v=QeH_Nu6J0yU

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Stefano P
Mélomane averti
Stefano P

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 2 Sep 2018 - 13:46

Polyeucte a écrit:
Je parlais de Camarena qui peut déjà à mon avis être considéré comme au niveau de Florez et Brownlee...
/watch?v=QeH_Nu6J0yU

De Brownlee sûrement, de Florez, il en est encore très loin, à mon avis ; il y a chez Florez une luminosité dans le timbre, une sorte d' "effet laser" dans la projection des aigus et surtout un sens de la composition des personnages que je ne vois pas chez Camarena. Chaque fois que j'assiste à l'une de ses prestations, j'ai l'impression d'une très belle mécanique parfaitement réglée, mais tout est chanté pareil, quel que soit le personnage et l'enjeu dramatique. Pour citer un exemple récent, son Nadir à Salzbourg est complètement transparent, correctement chanté, mais de façon uniforme, le personnage lui échappe complètement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 6978
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 2 Sep 2018 - 14:07

Je vais nuancer ce dernier propos sur Camarena: je suis assez d'accord sur le côté interprétatif de son Nadir et je ne suis d'ailleurs pas certain que l'opéra français en général soit tellement fait pour lui. En revanche dans le répertoire belcantiste, il est assez formidable et en termes de pure beauté vocale, de luminosité du timbre et de facilité dans l'aigu et le suraigu, il dépasse de très loin Florez dont la moitié haute de l'ambitus est tout de même passablement métallique et sonne très nasalisée! Il est vrai que Florez reste assez souverain chez Rossini dont il s'est fait, qu'il le veuille ou non, une spécialité, ses incursions chez Verdi, Massenet, Gounod, ... ne s'étant pas révélés spécialement extraordinaires ... Rolling Eyes (question de moyens vocaux! Aucune largeur vocale dans cette voix nullement enrobante et qui se projette comme un laser à condition de ne pas avoir à surmonter toute une masse orchestrale! Vraiment pas ce qu'on appelle une grande voix!)
Quant à Camarena, je doute fort qu'il veuille se cantonner chez Rossini ..., Bellini, Donizetti et certains Verdi lui convenant à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 6978
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 2 Sep 2018 - 14:11

luisa miller a écrit:
Oui bon, y faut peut-être pas exagérer non plus hein hehe ? La voix de ce jeune homme est prometteuse, mais comme le soulignait fort justement Otello, il y a encore du travail pour affermir une voix encore très jeune.
mains
Il y a un vrai potentiel ça c'est certain et ce serait faire preuve de très mauvaise foi que de le nier mais techniquement, ce n'est pas parfait: quand dans certains traits vocalisés, il n'y a qu'une note sur 3, moi ça me pose problème!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 10 Déc 2018 - 21:36

Personne n'a parlé, il me semble de la basse Morris Robinson Shocked

Un colosse footballeur américain reconverti dans l'opéra. Un colosse, un ogre, une bête … et ptain quelle voix Surprised  Sincèrement … je n'ai jamais entendu une basse avec une voix si large, ronde, puissante. En comparaison, même les armoires à glace du genre Talvela semblent des chanteurs à la croix de bois  Laughing

https://www.youtube.com/watch?v=fpbZR15k_zI

(j'ai mis le lien car c'est le compte du chanteur lui-même)

Et il bouffe Owens … qui pourtant a une voix très puissante (son Alberich dans le Ring du MET)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 10 Déc 2018 - 23:04

Je le découvre grâce à toi ; effectivement c'est très impressionnant.

Deux réserves néanmoins :

¶ l'italien est absolument infâme, on peut même parler d'amateurisme à ce niveau, il émet une sort de beuglement qui n'a plus grand chose à voir avec le texte (c'est même au delà de l'exactitude des voyelles, il y a des syllabes supprimées, vraiment n'importe quoi) ;

¶ je doute assez, en réalité, qu'il soit si sonore que tu le supposes. Si ma présence continue dans de vastes salles ces dernières années m'a bien appris quelque chose, c'est que les voix les plus sonores ne sont pas celles qui paraissent les plus amples au disque. Là, le chant est tout de même pas mal en bouche et en gorge, avec une nature monumentale, mais à mon avis on est très loin du son que peuvent faire des voix plus nasales comme Moll (qui, lui, devait être un déluge sonore).

Au demeurant, à défaut d'être gracieux, c'est incontestablement impressionnant. Je ne voudrais pas ça dans Philippe II, mais dans des rôles de caractère qui doivent créer une forte impression, un Monterone ou un Inquisiteur, ce doit être saisissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Lun 10 Déc 2018 - 23:05

(Moi, la basse la plus délirante que j'aie entendu, c'est Giorgio Taddeo, qui chante avec une rondeur de baryton sur un timbre de basse profonde, un truc totalement énorme. Il existe peu d'enregistrements, mais la vidéo de son Commandeur à Aix se trouve aisément en ligne. Essaie, vraiment.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Ven 14 Déc 2018 - 18:28

1 / Sur Robinson. C'est sûr que ce n'est pas un monstre de musicalité et de raffinement. Mais comme tu dis, dans certains rôles c'est parfait.

Voilà son Hagen avec un piano : https://www.youtube.com/watch?v=fKAGFGQZhEw

2 / J'ai écouté Giorgio Taddeo par hasard il y a quelques jours dans Monteverdi :

https://www.youtube.com/watch?v=kIFihIOPK5Q


Oui c'est vrai c'est étrange un timbre aussi clair avec autant d'aisance dans la grave !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 19805
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 15 Déc 2018 - 0:26

Bon, si tu veux une vraie basse... Maxim Mikhaikov!
/watch?v=wGBtMcSOVQY

(désolé, la qualité est très moyenne...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 811
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 22:04

Les exploits vocaux concernent aussi la musique de Wagner...

Andreas Schager vient de dépasser le record du plus long « Wälse », détenu jusqu'à présent par Mario del Monaco (18 secondes), juste derrière Melchior (17 secondes). Schager, lui, tient une minutes et quelques secondes... mais il n'en fait qu'un.

À la toute fin, il nous offre sans doute la plus grande performance d'acteur de sa carrière.

Cool

https://www.facebook.com/AlekseyIgudesman/videos/598366283915930/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 22:31

C'est assez incroyable, rien que physiologiquement. Bon, c'est pas comparable, c'est pas sur scène, essoufflé par un demi-acte, une pelisse surchauffante sur les épaules, la pression du public, l'orchestre à passer, la projection à assurer.

Mais tout de même, 15 secondes, c'est déjà long (trop, dramatiquement parlant), mais faisable avec une bonne gestion du souffle et un instrument sain. Au delà de 30 secondes, il faut vraiment une gestion pulmonaire et une optimisation du ratio air/son assez hors du commun. Pas étonnant qu'il puisse faire du bruit, avec de telles bases !

(On entend d'ailleurs, de près, un son assez commun, ont on n'imaginerait pas qu'il sonne si bien en salle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 82910
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:08

C'est le violoniste Igudesman au violon il me semble. Smile

edit: ah oui pardon c'est écrit, c'est son Facebook.

Mais quand même, Kaufmann fait encore mieux: https://www.youtube.com/watch?v=yTxBa_OiCyA

(j'aime beaucoup cet extrait, avec la tête de Terfel et le calme de Roth qui a priori fait son premier Wagner au Met)


Dernière édition par Xavier le Sam 22 Déc 2018 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:12

Ce montage Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:23

Excellent ! Laughing

Les commentaires au premier degré dessous (qui veulent la même chose avec Di quella pira, ou qui contestent doctement l'existence du troisième Wälse…) font assez peur, en revanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7059
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:32

pété de rire Absolument génial!

(Heureusement que le gars qui trouve ça «UNETHICAL» ne fréquente pas classik: je serais mal, moi...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:42

Je rappelle les vrais waelse officiellement les meilleurs Cool :

https://youtu.be/sGZcEfsCHpU?t=192

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:54

Désolé, mais « Wo is da sche, da schahe sche », ça passe pas l'examen.

En matière de Wälse, les plus courts sont les meilleurs. Point d'orgue ne signifie pas « Arlette Grüßt euch ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:57

DavidLeMarrec a écrit:
Désolé, mais « Wo is da sche, da schahe sche », ça passe pas l'examen.

En matière de Wälse, les plus courts sont les meilleurs. Point d'orgue ne signifie pas « Arlette Grüßt euch ».

Pfff … tu ne comprends rien au volapuk et au bon goût Surprised

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 19805
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Sam 22 Déc 2018 - 23:58

En tout cas ce que j'ai compris c'est que Schager est un vrai bûcheron... ça se confirme (et que c'est laid ce cri en mode alarme incendie!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86212
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 23 Déc 2018 - 0:04

Moi j'ai découvert que les épaules hautes, que je croyais son jeu de scène « benêt » pour ses différents Parsifal… était en fait une posture technique – pourtant contraire à tout ce que l'on peut enseigner sur la physiologie du chant (épaules décontractées et respiration basse). En tout cas, ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30474
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   Dim 23 Déc 2018 - 0:10

AH oui, ça c'est clair … les épaules c'est contre tous les dogmes hehe
Je me demande comment il fait Laughing


Mais c'est surtout que ce geste peut entraîner un geste vocal … catastrophique.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le salon des glottes (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le salon des glottes (2)
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» Le salon des glottes
» Les Glottes soviétiques
» SALON DE LA MUSIQUE 2010
» salon de la musique a Paris
» Graveur audio de salon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: