Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franck - Symphonie en ré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 27 Sep 2017 - 21:47

Benedictus a écrit:
shushu a écrit:
[...] monolithique et marmoréen ! (Giulini ou Barenboim [...]).
Bizarrement, dans une approche synesthésique, la matière orchestrale de Giulini ou Barenboim (dans Bruckner, je ne connais pas leur Franck) évoque pour moi davantage quelque chose comme une matière liquide épaisse, étale et opaque que la dureté du marbre.

Sinon, donc:


Symphone en ré mineur. Ce qu’on entend sur la montagne
Christian Arming / Orchestre Philharmonique Royal de Liège
Liège, VI.2012
Fuga Libera


En effet, un disque exaltant! La sonorité de l’orchestre est magnifique - et très paradoxale: le coloris est sombre et l’image sonore assez ample, mais l’ensemble reste malgré tout très lisible grâce des timbres et des textures typés et nettement définis (prise de son fantastique, en effet). La direction est effectivement remarquable: beaucoup d’élan, des phrasés très éloquents, et un sens de la progression remarquable (les effets cycliques de la Symphonie semblent ici répondre à une sorte de poussée, sans donner l’impression de formalisme qu’ils donnent souvent ailleurs: une vraie révélation.)  

Et puis, Ce qu’on entend sur la montagne est un magnifique poème symphonique, reposant sur un vrai souffle épique (pas du tout dans le genre figuraliste) et une écriture orchestrale beaucoup plus dense que le reste de la production orchestrale de Franck (grand mystère: pourquoi enregistre-t-on moins souvent cela que Les Éolides, Psyché, le prologue de Rédemption ou Le Chasseur maudit?)

(Pas encore écouté le ballet de Hulda.)

J'ai entendu Le chasseur maudit à Bruxelles il y a quelques jours, précisément par l'Orchestre philharmonique de Liège dirigé par Christian Arming. Et l’œuvre m'a parue nettement plus convaincante que dans d'autres mains!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Franck - Symphonie en ré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» la symphonie du Nouveau Monde
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Stravinsky - Symphony of Psalms (Symphonie de Psaumes)
» Dvorak: Symphonie du nouveau monde
» Saint-Saens. La symphonie n°3.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: