Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franck - Symphonie en ré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80496
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 25 Fév 2012 - 5:33

DavidLeMarrec a écrit:
Otterloo, c'est fabuleux ; pas sûr que tu aurais trouvé ça aussi bien avec Monteux ou Furtwängler, c'est certain !

Je suis en train de découvrir cette version qui me bluffe littéralement, ça me semble tout à fait idéal.
Les tempi répondent complètement à mes attentes, c'est très rapide sans être précipité, jamais empesé.
M'enfin Monteux n'est pas mal non plus!

J'ai réécouté Cantelli et j'ai trouvé ça quand même trop "cheap". (orchestre sonnant trop maigre, son pas génial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 56
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 10 Mar 2012 - 20:40

La version qui me transporte à chaque écoute est celle de Kirill Kondrachine avec Amsterdam: le flux musical y est d'une vie incroyable, dans des tempi vifs, avec une clarté stupéfiante. Rien ne pèse, n'est épais. Un idéal sonore et musical.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 10 Mar 2012 - 21:05

Je viens de recevoir la version Maazel/Berlin
Je ne manquerai pas de vous faire part de mes premières impressions (probablement biaisées par le fait qu'il s'agira de mon premier contact avec cette symphonie...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 10 Mar 2012 - 21:46

pianofortiste a écrit:
La version qui me transporte à chaque écoute est celle de Kirill Kondrachine avec Amsterdam: le flux musical y est d'une vie incroyable, dans des tempi vifs, avec une clarté stupéfiante. Rien ne pèse, n'est épais. Un idéal sonore et musical.


Quelqu'un connaît la version du même chef avec l'orchestre bavarois bounce ? Je l'ai découverte il y a peu, et je la trouve très bien. Dans l'ensemble je retiendrais aussi ce flux musical, ce tapis sonore toujours présent d'où jaillissent les idées musicales, et une netteté remarquable. Le premier mouvement est moins musclé que d'autres en comparaison, mais toujours mené très musicalement, en évitant les gros effets de manche. Le second mouvement est peut-être le meilleur, tout en subtilité, alors que le dernier est presque incantatoire (les phrasés du début !).


_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eclectique35
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 59
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 13 Juin 2012 - 17:25

Merci à tous pour ces éléments concernant la Sy en Ré.
Je vais faire l'achat de la version Langrée tant elle semble faire l'unanimité dans ces colonnes.Elle complétera le vinyle de Pierre Bartholomée avec le même orchestre :c'était déja une réussite à l'époque avec en plus une prise de son terrible ,aérée et dynamique.
Je suis tenté par Maazel/Cleveland chez Decca et/ou Maazel chez DGG......si vous avez ces disques,je suis preneur de votre avis.
En plus de Bartholomée ,j'ai une version tip-top (pour moi) en vinyl=Stokowski avec la radio d'Hilversum chez Decca(1974?)....le "vieux" était encore vert,ça déménage!
Bien sûr j'ai Giulini en Cd (d'accord sur le côté lent mais c'est à connaître et j'aime bcp ce chef),Monteux chez RCA (le top sûrement ).
Merci aussi pour le tuyau Martinon ,je vais fouiner pour découvrir ça.
Et puis Kondrachin chez Tahra .....ça me donne le frisson à chaque fois!
Bonnes écoutes à tous
Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 13 Juin 2012 - 21:01

eclectique35 a écrit:
Merci à tous pour ces éléments concernant la Sy en Ré.
Je vais faire l'achat de la version Langrée tant elle semble faire l'unanimité dans ces colonnes.Elle complétera le vinyle de Pierre Bartholomée avec le même orchestre :c'était déja une réussite à l'époque avec en plus une prise de son terrible ,aérée et dynamique.
Je suis tenté par Maazel/Cleveland chez Decca et/ou Maazel chez DGG......si vous avez ces disques,je suis preneur de votre avis.
En plus de Bartholomée ,j'ai une version tip-top (pour moi) en vinyl=Stokowski avec la radio d'Hilversum chez Decca(1974?)....le "vieux" était encore vert,ça déménage!
Bien sûr j'ai Giulini en Cd (d'accord sur le côté lent mais c'est à connaître et j'aime bcp ce chef),Monteux chez RCA (le top sûrement ).
Merci aussi pour le tuyau Martinon ,je vais fouiner pour découvrir ça.
Et puis Kondrachin chez Tahra .....ça me donne le frisson à chaque fois!
Bonnes écoutes à tous
Stéphane

Si mon avis t'intéresse, à ta place j'éviterais (dans un premier temps du moins) Langrée qui te paraîtra bien terne à côté de Bartholomée. Il y a chez Langrée un problème de prise de son je trouve. Et orchestralement on a fait mieux (la version Bartholomée est au contraire mieux enregistrée, et jouée de façon tellement extravertie et brillante que, je pense, la comparaison sera en défaveur du cadet).

Sinon, oui, Monteux, Giulini, Kondrachine, Martinon, c'est déjà un bon tour... À connaître aussi : Mengelberg, Furt, Sanderling avec la Staatskapelle, Beecham, Bernstein-NY, Mitropoulos, Munch, Cluytens, Paray, Barenboim, Plasson, Toscanini... T'en veux d'autres Mr.Red ?
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 13 Juin 2012 - 22:30

A propos de Maazel, je lorgne justement sur sa version avec le RSO-Berlin... Est-ce que quelqu'un connaît ?


_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1428
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 14 Juin 2012 - 17:01

L'orchestre philhramonique royal de Liège et son nouveau chef Christian Arming vont ENCORE enregistrer la symphonie de Franck... (Je vois pas bien qui ça va pouvoir intéresser...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1518
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 14 Juin 2012 - 21:14

Et quel label se lance dans l'aventure? Je ne vois effectivement pas vraiment l'intérêt… L'orchestre pourrait tenter d'autres aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 14 Juin 2012 - 22:49

Horatio a écrit:
A propos de Maazel, je lorgne justement sur sa version avec le RSO-Berlin... Est-ce que quelqu'un connaît ?


Oui, c'est un disque fantastique et qui m'a fait découvrir Lorin Maazel ; couplé en plus avec une 5ème de Mendelssohn très inspirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 15 Juin 2012 - 15:40

Un très grand disque en effet, peut-être même le meilleur de Maazel: la symphonie de Franck est exemplaire mais pour moi c'est vraiment la 5ème de Mendelssohn qui fait tout son prix (version stupéfiante tout juste approchée par celle(s) de Munch).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 16 Juin 2012 - 9:19

Horatio a écrit:
La version qui me transporte à chaque écoute est celle de Kirill Kondrachine avec Amsterdam: le flux musical y est d'une vie incroyable, dans des tempi vifs, avec une clarté stupéfiante. Rien ne pèse, n'est épais. Un idéal sonore et musical.

Ah je suis content que quelqu'un en parle ! Smile

Superbe enregistrement, effectivement, un souffle puissant, des sonorités assez idiomatiques, très charnues mais en même temps incroyablement vives, qui donnent à cette lecture une richesse stylistique fantastique, où le grandiose est pleinement assumé (pris à un train d'enfer, le final est un sacré coup de fouet !) sans jamais tomber dans la grandiloquence. En somme un modèle de savant équilibre "à la française" amalgamé à une spontanéité et un hédonisme sonore plus "slave" (désolé d'entrer dans ces classifications).

http://www.tahra.com/liste_product.php?attr=1&vattr=57&page=2

C'est dans le coffret "Kondrachine à Amsterdam", tout y est très beau !

Du coup je ne suis jamais allé chercher ailleurs, dans cette oeuvre... Sauf Bernstein, une fois ! Langrée me tenterait bien, mais en comparaison, est-ce que je ne risque pas de trouver cela trop "transparent", trop corseté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eclectique35
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 59
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 16 Juin 2012 - 13:47

Merci pour la remarque sur Maazel chez DGG ,j'étais en attente de commentaire .Si qq un connait sa version Decca/Cleveland ,suis preneur.
Pour les gens qui suivent la "production" du maestro ,un de ses plus grands disques=Roméo et Juliette Prokoviev Decca.Belle tension ,aération et comme souvent chez Decca une prise de son glorieuse (je l'écoute en vinyl )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 7 Mar 2013 - 23:56

Ce soir, je me suis écouté la version de Kurt Sanderling avec Dresde et réécouté celle de Günter Neuhold avec le Philharmonique des Flandres.

=> Sanderling est énergique et tranchant, mais le trait reste épais et la vision très abstraite, construite, étrangère à la notion de "climat". Je ne trouve pas du tout mon compte dans ces approches germaniques. Mais dans cette perspective, c'est à peu près ce qu'on peut faire de plus animé.

=> Neuhold, comme toujours une lecture cursive, immédiatement éloquente, sans baisse de tension, dans la veine de Cantelli et Otterloo. Prise de son en plus très aérée et assez précise. Une référence pour presque rien chez Naxos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 8 Mar 2013 - 4:14

Je n'ai pas encore écouté Langrée et Bartholomée. Toutes deux font partie du coffret du Cinquantième de l'OPL que je n'ai pas encore commencé à explorer (cinquante disques Shocked )

Plusieurs recommandations ont attiré mon attention, notamment Stokowski à Hilversum qui m'intéresse beaucoup.

Je connais la plupart des autres versions mentionnées, mais pas toutes. Pour Munch je précise qu'il y a aussi un entegistrement avec le Philharmonique de Rotterdam qui est encore plus rauque que son disque de Boston. Une version ancienne avec l'OSCC existe en mp3, et un live a paru sur Valois à la toute fin de sa carrière. Je ne les ai pas entendues mais note qu'elles durent à peine 34 et 32 minutes respectivement Shocked

Pour van Otterloo, il y a également quelques versions disponibles. J'ai celle du Concertgebouw, superbement jouée et enregistrée, mais dont cirieusement l'intérêt faiblit un peu dans le finale. Une autre version hollandaise, avec le Philharmonique de La Haye, surpasse celle d'Amsterdam en vigueur et en impétuosité. Par contre c'est en mono et d'une exécution moins raffinée.

J'ai longtemps tenu la version de Monteux pour insurpassable, mais je la trouve engorgée par endroits. Normalement Monteux était plus limpide dans sa direction et tirait de ses orchestres des textures plus fines. À Chicago ça me semble maintenant un peu lourd, avec des cuivres par trop dominants et des basses caverneuses. L'interprétation est parfaite mais me semble trahie par une restitution orchestrale et sonore agressive.

En général mon vote va vers les versions de chefs français: Cluytens (ok, il est belge mais bon!), Ansermet (flûte, il est suisse celui-là), Monteux, Albert Wolff et Paray à Détroit (deux fois). Pour ce dernier la prise de son est meilleure en 1953 qu'en 59 - eh oui! ça arrive.

Parmi les versions historiques je connais Furtwängler, que je n'ai pas entendu depuis des décennies, mais que je m'apprête à redécouvrir quelque part dans le coffret de 107 disques - je viens de vérifier, c'est sur le 98ème disque. Heureusement que je ne suis pas la numérotation ! Également l'excellente version d'Albert Wolff avec l'OSCC et finalement la surprenante version de Toscanini avec le NBC. L'introduction est d'une noirceur et d'une tension insoutenables. Je me demande ce que Franck en aurait pensé.

Mes préférées: van Otterloo à La Haye, Paray I, Munch à Boston, Cluytens et Ansermet. Les trois premières sont du type 'fast and furious', pleines de tensions, d'états d'âme et de turbulences. Les deux dernières représentent selon moi la quintessence du classicisme. C'est pensé, construit, patient mais toujours rigoureux, sans concession.

En second lieu, les excellents Toscanini, van Otterloo à Amsterdam (fabuleuse prise de son), Kondrashin BRSO, Maazel, Monteux, Beecham, Klemperer et, à la limite, Munch à Rotterdam. Comme curiosité digne d'intérêt, la version de Karajan mérite une écoute. C'est à côté de la plaque, mais Dieu! Quel drame se joue là! Muti à Philadelphie mérite aussi une écoute. Ça se rapproche de Karajan dans la densité sonore mais avec l'impétuosité en plus.

Je ne connais pas les versions Cantelli ou Giulini - il y en a deux de chaque. Je ne connais pas non plus les Monteux de San Francisco. Certains préfèrent le dernier (1951) à Chicago. Mais c'est impossible à trouver. Je précise que les Paray I et van Otterloo-La Haye sont disponibles par le biais du site Haydn House dans d'excellents reports de vinyle - et avec des couplages sensationnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 17 Oct 2013 - 0:27

John Barbirolli, Orchestre philharmonique tchèque
 
(Supraphon, 23-25 mars 1962)
 
Spoiler:
 
 
Personne n'a encore cité cette étonnante rencontre : un chef réputé pour son chaleureux lyrisme, et un orchestre aux timbres mats, francs et gouleyants.
Des vertus qui s'équilibrent, se compensent, entrent en friction. Comme dans ce premier mouvement où l'on se surprend d'entendre de telles lueurs en véraison, nuancées par une baguette ennemie du poids et de la densité obscure.
Plus inhabituel encore : la fluidité quasi chorégraphique, les ascescents reflets liquoreux d'un Allegretto bourdonnant et tracé à la pointe sèche, sur un tempo qui ne touche pas terre. Intense et insaissisable pourtant.
Même fermentation pour un Finale étrangement luminescent, dénué d'opacité comme de noirceur -une antithèse aux nombreuses approches germaniques. Sans compas d'architecte, voilà le regard d'un poète. On perd en solidité de construction ce qu'on gagne en sensibilité : une douce émotion bucolique évince la démonstration dramatique. Le geste souple du maestro voudrait nuancer les courbes de la phalange pragoise qui par idiome lui oppose un dessin plus linéaire et décanté, sans phrasé qui pèse ou qui pose. Les sentiments restent imprécis, autant que la graphie se veut nette, et signent une interprétation allusive, expurgée de pathos trop simplificateur, et infusée d'arômes complexes.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 19 Oct 2013 - 12:31

André a écrit:

Paray à Détroit (deux fois). Pour ce dernier la prise de son est meilleure en 1953 qu'en 59 - eh oui! ça arrive.

 
 
cat ...et je trouve la pochette de 1953 (ci-dessous à gauche) plus belle que celle de 1959.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 19 Oct 2013 - 15:58

Smile Une page très avisée sur la discographie de l'oeuvre :
 
http://www.classicalnotes.net/classics3/franck.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 25 Oct 2015 - 0:36

plenum, in playlist, a écrit:

Franck

Symphonie en Ré mineur

Monteux et l'Orchestre Symphonique de Chicago

L'insurpassable version, du grand Monteux!



DavidLeMarrec a écrit:

J'ai toujours trouvé cette lecture très germanique (et donc pas vraiment convaincante, malgré son énergie).

Pour moi ce sont plutôt Cantelli-NBC, Otterloo-Concertgebouw, Gendille-Mans (!), Neuhold-Flandres ou Langrée (à la rigueur Münch) qui me donnent satisfaction.



Smile Oui David, tu as raison la précédente lecture de Monteux (à San Francisco) est moins lourde, mais aussi plus indisciplinée hélas.

Vu les références que tu cites, tu dois adorer Fournet, Barbirolli, et même Beecham, non ?

Quant à Otterloo, je crains que ton engouement ne s'explique par la magnifique pochette...

celle-ci :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 25 Oct 2015 - 1:20

Mélomaniac a écrit:
Smile Oui David, tu as raison la précédente lecture de Monteux (à San Francisco) est moins lourde, mais aussi plus indisciplinée hélas.

Oui, j'aime pas davantage…

Barbirolli, certainement pas, là encore pas du tout français (et comme d'habitude un peu pâteux à l'anglaise, ça m'évoque les émissions vocales à la mode) ; Fournet, comme souvent, ce n'est quand même pas très intéressant (mais au moins c'est adéquat).

Je ne suis plus sûr d'avoir écouté Beecham (il me semble que si, et que c'était pas mal, sans me bouleverser non plus, mais il y avait au moins de l'allant et un minimum de clarté), ça devrait convenir en effet.

Non, je veux vraiment des sonorités franches et claires pour que ça fonctionne (ce n'est pas assez bien orchestré pour survivre non plus, et je trouve que la logique de l'œuvre survit mal aux gros épanchements lyriques) – l'Orchestre du Mans est ce qu'il est, mais c'est parfait ici.

Merci d'avoir (discrètement kiss ) permis de rectifier : Otterloo, c'est avec La Haye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 25 Oct 2015 - 1:23

Il me semblait pourtant que je l'avais dans un coffret consacré au Concertgebouworkest… Ce doit être un Beinum (que je n'ai pas réécouté depuis longtemps, mais que j'avais beaucoup aimé).

De toute façon, Beinum et Otterloo, ce sont les deux chefs dont je peux écouter n'importe quoi et toujours adorer. À part quelques noms beaucoup plus récents, ils ne sont pas nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 25 Oct 2015 - 2:24

DavidLeMarrec a écrit:

Ce doit être un Beinum (que je n'ai pas réécouté depuis longtemps, mais que j'avais beaucoup aimé).


Surprised Et bien si tu possèdes une bande radio ou un pirate, fait nous en profiter, pour peu que ça soit libre de droit.
Et à supposer que ça existe car à ma connaissance (très humble) il n'existe aucun disque de Beinum dirigeant cette oeuvre. Mais je ne t'humilierai pas davantage...

Pour Barbirolli, tu as raison : malgré la clarté de diction de la philharmonie tchèque, il ne peut réfréner ses instincts lyriques et son art du sfumato expressif.
Comme je l'ai écrit plus haut dans ce même topic, le tempérament du chef entre en débat avec l'idiome de l'orchestre.
Enfin imagine qu'avec le Philharmonia ça aurait pu être pire mieux Mr. Green


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 25 Oct 2015 - 14:52

Après rapide recherche, ce devaient être les Variations Symphoniques (que tu dois avoir, et qui figurent déjà en chargement libre chez moi : http://carnetsol.fr/css/index.php?2008/04/16/920-enregistrements-domaine-public-xxxviii-cesar-franck-variations-symphoniques-hengeveld-beinum-concertgebouw ). J'irai vérifier quand même, parce qu'il y avait des inédits dans ces coffrets-anniversaire du Concertgebouw (le Salve Regina de R. Mengelberg, je ne crois pas l'avoir vu ailleurs, j'ai un doute aussi pour certains Diepenbrock), et si je trouve autre chose, je transmettrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomane averti


Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Lun 26 Oct 2015 - 7:27

J'ai écouté la version de la symphonie en D de Van Otterloo dirigé le Concertgebow d'Amsterdam.

Monteux/Chicago est fabuleux, qui alie à la fois la dynamique et la clarté. Il a laissé 2 ou trois autres enregistrements à San Francisco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 9 Sep 2016 - 9:38

Etonnant ces topics qui s'arretent net!

Partition romantique en 3mvts, de nombreuses belles visions ont été citées.

Pour ma part, GIULINI/Berlin dont le II est mieux ressenti que Vienne(tèmoignage tardif) et BERNSTEIN/ONF /11/81me paraissent 2 indispensables.

Georges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1562
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 9:50

Nounou a écrit:


- En premier lieu Monteux à Chicago. Je pense que c'est LA grande référence, le disque avec lequel on doit commencer là dedans.

C'est bien possible en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 10:47

Tiens, puisque le topic vient de remonter...

1. Apparemment, il existe deux enregistrements par Otterloo: un avec l’Orchestre de la Résidence de La Haye, l’autre avec le Concertgebouw d’Amsterdam (studio Philips). Si j’ai bien suivi, le premier est mieux ou bien...?
2. Dans le style «versions internationales bien enregistrées pas trop typées ni trop épaisses», vous me recommanderiez plutôt Chailly / Concertgebouw (Decca) ou Ozawa / Boston (DG)?
3. Arming / Liège (Fuga liberata) dont il est question un peu plus haut, c’est bien? (Les compléments sont en tout cas intéressants, ne serait-ce que pour leur rareté: Hulda et Ce qu’on entend sur la montagne.)
4. Quelqu’un connaît Desormière / Société Philharmonique de Paris (Le Chant du Monde, 1951)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 20:24

1. Otterloo :
Je n'ai écouté que celle du Concertgebouworkest. Formidable. Mais pas de raison que ce ne soit pas pareil avec La Haye.

2. Chailly / Ozawa :
Pas essayé Chailly ; Ozawa, je crois que si (mais j'avais le souvenir d'une pochette EMI…), et que c'était épais, large, opaque, un de ses très rares pas-grands disques.
Pas sûr que Chailly me tente au demeurant (la tension ?).
?

3. Arming :
Ce n'est pas une version transparente, mais la prise de son permet d'avoir vraiment le grain de l'orchestre (très engagé). Je crois que c'est aussi la plus épique, c'est vif, c'est emporté, ça fonctionne vraiment très bien dans un genre qui regarde plus vers Wagner que vers Fauré.
Hulda, ce n'est que le ballet (l'opéra lui-même n'est pas formidable à la lecture, mais le ballet vraiment beau à l'écoute) ; Ce qu'on entend sur la montagne est à mon avis de loin sa meilleure pièce symphonique.

4. Desormière :
Non, pas essayé, ce doit être bien, mais le son doit être frustrant dans une œuvre où l'orchestration masque déjà beaucoup les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 20:34

Je ne retrouve plus le petit bilan qu'il me semblait avoir posté (peut-être dans un autre fil), alors pour ceux qui trouvent que c'est une choucroute impossible et qui ont dans leur discothèque Furtwängler, Monteux, Karajan, Bernstein, Giulini… quelques pistes alternatives qui changent tout.

Donc, pour éviter d'être enchoucrouté, il y a des versions qui remontent vraiment à une texture plus adéquate, de diverses façons :
Cantelli-NBC (net et cinglant) ;
Otterloo-Concertgebouworkest (respiration et couleurs, qualités rares ici) ;
Gendille-Le Mans (l'orchestre est modeste mais valeureux, et le style fabuleux !) ;
Arming-Liège (pas transparent, mais grain très bien capté, intensité permanente, un vrai sens de l'épique, on ne fait pas mieux dans le goût germanique).

Dans une moindre mesure, fonctionnent très bien également :
Neuhold-Flandres (mince et cursif, évite l'effet-currywurst) ;
Münch (pas forcément profond ni net, mais là aussi, ça avance bien).

J'en ai vu pas mal qui me tentaient, mais je n'ai pas encore testé si elles passaient le test de la fermentation : Litton, Kondrachine-Radio Bavaroise, Beecham (il me semble que si et que bof), Nézet-Séguin, Benzi, Tortelier (il me semble que si et que bof), Lombard (il me semble que si et que c'était très bien, très français et dramatique, dans un sens encore différent de Gendille), H.P.Frank-Sarrbrück, Janowski, Herbig… Mais il y a beaucoup de Germains pas très limpides là-dedans, espoirs limités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1428
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 20:51

En parlant de Liège là-dedans. Je préfère toujours Louis Langrée. Je trouve justement que, depuis quelques années, l'orchestre de Liège a un peu perdu de ses qualités françaises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 20:54

Ah oui, je n'ai pas nommé Langrée effectivement. C'est comme Neuhold, plutôt une version légère, pas aussi intense que mes chouchoutes, mais remarquablement sensible du côté français – même si, dans le genre, je suis beaucoup plus impressionné par Gendille au Mans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 21:46

Merci!

En effet, je n'avais comme vieilles versions que Monteux et Cluytens - très déçu par Monteux, raide et épais, Cluytens plutôt pas mal (comme ses Roussel, c'est du genre carré et sanguin, avec des timbres très typés français, mais un peu brouillon) - et en version récente, Herreweghe - plus précis et plus léger au niveau des textures mais assez impavide. J'avais entendu Furtwängler, et je me souviens d'avoir trouvé ça très peu convaincant.

Je vais donc tenter Otterloo et Arming (et peut-être Desormière).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80496
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 21:57

J'avais adoré Otterloo aussi, et ça ne sonne pas du tout comme une vieille version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mar 5 Sep 2017 - 22:25

Complètement !

Bien, je n'ai trouvé qu'un Lombard, avec Bordeaux (le Lombard que je croyais, c'était avec Strasbourg, peut-être plutôt Saint-Saëns 3…). Pas mal, très sombre, vraiment expressif, mais assez brouillon aussi (les timbres sortent par jets pas toujours maîtrisés, les cuivres étant ce qu'ils sont).

J'aime vraiment bien, mais ce n'est pas un premier choix, certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1562
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 6 Sep 2017 - 1:30

shushu a écrit:
Nounou a écrit:


- En premier lieu Monteux à Chicago. Je pense que c'est LA grande référence, le disque avec lequel on doit commencer là dedans.

C'est bien possible en effet.

Quoique personnellement je préfère quand c'est plus solennel, mystérieux, monolithique et marmoréen ! (Giulini ou Barenboim ça me va ).

Pas du tout envie d'écouter 50 versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 6 Sep 2017 - 22:01

shushu a écrit:
[...] monolithique et marmoréen ! (Giulini ou Barenboim [...]).
Bizarrement, dans une approche synesthésique, la matière orchestrale de Giulini ou Barenboim (dans Bruckner, je ne connais pas leur Franck) évoque pour moi davantage quelque chose comme une matière liquide épaisse, étale et opaque que la dureté du marbre.

Sinon, donc:


Symphone en ré mineur. Ce qu’on entend sur la montagne
Christian Arming / Orchestre Philharmonique Royal de Liège
Liège, VI.2012
Fuga Libera


En effet, un disque exaltant! La sonorité de l’orchestre est magnifique - et très paradoxale: le coloris est sombre et l’image sonore assez ample, mais l’ensemble reste malgré tout très lisible grâce des timbres et des textures typés et nettement définis (prise de son fantastique, en effet). La direction est effectivement remarquable: beaucoup d’élan, des phrasés très éloquents, et un sens de la progression remarquable (les effets cycliques de la Symphonie semblent ici répondre à une sorte de poussée, sans donner l’impression de formalisme qu’ils donnent souvent ailleurs: une vraie révélation.)  

Et puis, Ce qu’on entend sur la montagne est un magnifique poème symphonique, reposant sur un vrai souffle épique (pas du tout dans le genre figuraliste) et une écriture orchestrale beaucoup plus dense que le reste de la production orchestrale de Franck (grand mystère: pourquoi enregistre-t-on moins souvent cela que Les Éolides, Psyché, le prologue de Rédemption ou Le Chasseur maudit?)

(Pas encore écouté le ballet de Hulda.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1562
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 6 Sep 2017 - 23:10

Benedictus a écrit:
shushu a écrit:
[...] monolithique et marmoréen ! (Giulini ou Barenboim [...]).
la matière orchestrale de Giulini ou Barenboim (dans Bruckner, je ne connais pas leur Franck) évoque pour moi davantage quelque chose comme une matière liquide épaisse, étale et opaque

Beurk. Une nappe de pétrole brut engluant tout sur son passage ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Mer 6 Sep 2017 - 23:28

Kèk'chose comme ça. (Pour leur Bruckner, je parle plutôt de mélasse - qui au moins est comestible.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 7 Sep 2017 - 23:02

Benedictus a écrit:
(les effets cycliques de la Symphonie semblent ici répondre à une sorte de poussée, sans donner l’impression de formalisme qu’ils donnent souvent ailleurs

Oui ! cheers


Citation :
Et puis, Ce qu’on entend sur la montagne est un magnifique poème symphonique, reposant sur un vrai souffle épique (pas du tout dans le genre figuraliste) et une écriture orchestrale beaucoup plus dense que le reste de la production orchestrale de Franck (grand mystère: pourquoi enregistre-t-on moins souvent cela que Les Éolides, Psyché, le prologue de Rédemption ou Le Chasseur maudit?)

Ce n'est pas qu'on l'enregistre peu souvent, c'est qu'on ne l'enregistre pas. De larges parts du catalogue de Franck restent inexplorées, alors qu'il y a des mélodies (pas forcément fabuieuses, mais je ne les ai pas toutes lues), de la musique sacrée, des opéras (pas forcément ultimes non plus, mais c'est Franck, on peut le documenter au minimum !), et des pièces symphoniques comme ici.

Psyché est une très belle chose, mais en effet, pourquoi se priver de ce poème-ci, d'un élan remarquable ? On n'a pas écrit beaucoup de choses ni de ce style, ni de ce tonneau dans ces années en France !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Jeu 7 Sep 2017 - 23:26

DavidLeMarrec a écrit:
Psyché est une très belle chose
Ça ne m'avait pas frappé, mais comme pour la Symphonie, je ne dois avoir sous la main qu'une version moyennement avenante (A. Jordan / Suisse Romande, je crois Symphonique de Bâle, vérification faite).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80496
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 8 Sep 2017 - 0:45

A.Jordan, c'est surtout une version tronquée et sans les choeurs, non?

Arrow http://classik.forumactif.com/t1785-cesar-franck-musique-pour-orchestre-et-musique-vocale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1562
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 8 Sep 2017 - 9:40


Hum. Donc si j'ai bien compris le film, comme entendu sur Fce Inter le concert inaugural de Krivine à la tête de l'ONF hier incluait la ré mineur.
J'ai capté un tout petit bout et j'aimerais bien avoir le film complet finalement.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Ven 8 Sep 2017 - 16:04

Bonjour à toutes et à tous,

Cette ré de Franck semble être le sujet dans l’air du temps.

Il n’existe pas beaucoup de témoignages de son oeuvre symphonique.

J’ai ressorti de mes archives une série de concerts de l’OPL avec en prime Ciccolini et un allegretto de la RÉ enfin vraiment inspiré.

RIS9058/59

Georges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roquefort
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 07/08/2015

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Sam 9 Sep 2017 - 17:32

Auriez-vous essayé l'enregistrement de Paul Paray chez Mercury (1958 ou 59) ?
Cela fait quelque temps que je n'ai pas écouté cette symphonie mais cette version m'avait vraiment bien plu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 10:18

Pour les disques Mercury d’une grande époque .

Barenboim est à retenir à Paris, Giulini donne le 3 du II avec Berlin/Psyché. Intégrale à Liège.

Plus rare les Djinns/piano-orch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 10:50

Et pour que l'illusion soit complète:
Citation :
Allo, allo, ici Londres!... Les Français parlent aux Français... scrrrtch!... scrrrtch!... Messages personnels!
«
Pour les disques Mercury d’une grande époque» Je répète: «Pour les disques Mercury d’une grande époque» ... glouglouglou...
«
Barenboim est à  retenir à Paris» Je répète: «Barenboim est à  retenir à Paris» scrrrtch!
«
Giulini donne le 3 du II avec Berlin/Psyché.scrrrtch!... scrrrtch! Intégrale à Liège.» Je répète: «Giulini donne le 3 du II avec Berlin/Psyché. Intégrale à Liège.» ... glouglouglou...
«
Plus rare les Djinns/piano-orch» ... scrrrtch!... scrrrtch!... répète: «Plus rare les Djinns/piano-orch»
Et n'oubliez pas: Radio-Paris ment, Radio-Paris ment!
Radio-Paris est allemand!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2428
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 11:18

hehe

"Allo! Ici Londres ... Les français parlent aux français ... Veuillez tout d'abord écouter quelques messages personnels ..."

Plus sérieusement, est ce que Casadesus a enregistré cette symphonie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 11:29

Ne jouez pas ainsi auprès d'une eau aussi profonde… vous allez vous faire arrêter par Cololi. batman


luisa miller a écrit:
hehe

"Allo! Ici Londres ... Les français parlent aux français ... Veuillez tout d'abord écouter quelques messages personnels ..."

Plus sérieusement, est ce que Casadesus a enregistré cette symphonie?

Il doit exister des bandes radio, mais en CD, non, je l'aurais vu passer en cherchant des versions aérées et bien phrasées (forcément chez Naxos, où j'ai mes entrées).

Cela dit, avec Lille, pas sûr qu'on aurait gagné au change côté couleurs manquantes.

Roth l'a peut-être fait avec Baden-Baden-Freiburg, et devrait bien l'enregistrer avec Les Siècles un jour. bounce

En attendant, avec les mêmes qualités potentielles que Casadesus, tu peux essayer Gendille ou Arming, pour des versions du terroir francophone. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 16:50

Ne surtout pas oublier l’orchestre de Paris de la grande époque, dans une conception profondément romantique, dirigé par Karajan le grand. Emi

Bonne journée .

J’espère que la plupart d’entre vous écoutez vos disques sur du matériel de qualité, en évitant soigneusement les petites mer… venant de chi...de type FDA D802 ou autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1562
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   Dim 10 Sep 2017 - 20:07

Mr. Green Désolé, maintenant par défi technique j'écoute justement sur enceintes chinoises format biblio à 100€ la paire neuve, pour montrer que c'est possible à très haut niveau audiophile (voire mes sujets audiophiles) et même souhaitable pour les neuros, mais il ne faut pas que j'oublie de dire qu'avant les enceintes il y a tout un système de linéarisation avec un micro de mesure étalonné qui a lui seul coûte bien plus cher qu'elles; donc le gain en neuro n'est pas si hénaurme. Le seul truc que j'ai pas encore essayé dans du très économique, c'est l'ampli, mais a priori je ne vois pas ce que ça changerait de passer à ce que l'on appelle le bas de gamme en référence aux neuros à partir du moment où c'est linéarisé.

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franck - Symphonie en ré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franck - Symphonie en ré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» la symphonie du Nouveau Monde
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Stravinsky - Symphony of Psalms (Symphonie de Psaumes)
» Dvorak: Symphonie du nouveau monde
» Saint-Saens. La symphonie n°3.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: