Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Sergei Taneyev (1856-1915)

Aller en bas 
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptySam 9 Oct 2010 - 0:03

Je laisse le soin d'une présentation à quelqu'un de plus avisé que moi.

Je viens de découvrir l'imposant Quintette pour piano Op.30.
C'est génialissime, inspiré une grande majorité du temps. Taneyev ménage ses effets pour nous séduire par la fraîcheur de sa musique, qui se caractérise par un espace sonore mouvant, des courbes mélodiques ondulées, malgré un quatrième mouvement à l'écriture plus massive et tempétueuse puis grandiose. C'est un véritable chef d'oeuvre que je recommande grandement aux amateurs de musique de chambre et/ou de musique russe. Very Happy Very Happy

Je vais creuser un peu dans l'oeuvre de ce compositeur sans trop tarder, vu l'urgence de ce quintette. colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptySam 9 Oct 2010 - 18:53

Tout n'est pas de la même eau... Pour en rester à la musique de chambre, les Quatuors sont frais et relativement denses, mais urgent, je ne le dirais pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptySam 9 Oct 2010 - 23:25

En tout cas, le Trio pour piano Op.22 est bien urgent, lui. C'est géniale, cette musique!
Ce IIème mouvement, cette véhémence suivi de cette partie centrale nonchalante, un peu plaintive... sunny
J'adore l'utilisation du piano, très verticale, tous ces accords plaqués avec force et vivacité.

Superbe 3ème mouvement, où l'on gagne en lyrisme, avec une très intelligente transition suspensive au violon qui nous mène au IV. Et quel IV! Very Happy

C'est vraiment dense comme musique, ce n'est pas simplement de la musique de salon... il y a tant d'idées là-dedans! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyDim 10 Oct 2010 - 0:08

Et avant d'aller me coucher, j'écoute le Temple d'Apollon à Delphes (entracte scène 2) interpété par Svetlanov. C'est très bien, si ce n'est cette orchestration "gradiosement cuivrante" par moment (décidément, ces russes!).

C'est un passage orchestral tiré d'Oresteia, le seul opéra de Taneyev, et c'est plutôt encourageant - ce qui serait rageant, c'est que l'opéra entier ne soit pas disponible au disque. Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyDim 10 Oct 2010 - 10:21

Percy Bysshe a écrit:
Et avant d'aller me coucher, j'écoute le Temple d'Apollon à Delphes (entracte scène 2) interpété par Svetlanov. C'est très bien, si ce n'est cette orchestration "gradiosement cuivrante" par moment (décidément, ces russes!).

C'est un passage orchestral tiré d'Oresteia, le seul opéra de Taneyev, et c'est plutôt encourageant - ce qui serait rageant, c'est que l'opéra entier ne soit pas disponible au disque. Mad
Il ne l'est pas au disque, je crois, mais il est disponible chez David en revanche. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1224
Age : 73
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 20:25

Sa symphonie n° 2 est pas mal, je trouve. C'est ma préférée des 4. Mais c'est vrai que les goûts et les couleurs...

Question musique de chambre, j'ai l'intégrale des quatuors, je trouve qu'ils sont à mettre sur le même plan, autrement dit qu'il n'y en a pas un sur les 9 que je place au dessus. C'est pas mal, mais il n'est pas urgent de les rechercher Wink
Mieux vaut les 3 quintettes monumentaux (2 à cordes et un avec piano) ainsi que le quatuor avec piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 21:41

J'ai écouté le quintette op.30 (Yudina / Beethoven) et c'est hautement recommandable.
C'est clairement romantique mais il y a malgré tout quelques audaces, et surtout ce n'est jamais monotone ou convenu (la fin du I. c'est quand même assez surprenant la première fois).
Le piano est extrêmement bien intégré à l'ensemble et le compositeur profite quand il le faut de la puissance de l'instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:04

Très juste: il y a quelques fulgurances expressives; et puis quelle maîtrise des contrastes, quel richesse d'idées, de thématiques, de la tension/détente.
Ce concept de fulgurance historique m'ennuie au plus haut point ces derniers temps: ce quintette est un vrai chef d'oeuvre et se doit d'être savouré en tant que tel. Au fond, le plaisir lié à la modernité ou au caractère visionnaire d'une oeuvre n'est pas une perception esthétique, c'est purement synthétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:11

Percy Bysshe a écrit:
Très juste: il y a quelques fulgurances expressives; et puis quelle maîtrise des contrastes, quel richesse d'idées, de thématiques, de la tension/détente.
Ce concept de fulgurance historique m'ennuie au plus haut point ces derniers temps: ce quintette est un vrai chef d'oeuvre et se doit d'être savouré en tant que tel. Au fond, le plaisir lié à la modernité ou au caractère visionnaire d'une oeuvre n'est pas une perception esthétique, c'est purement synthétique.
Ce concept ne m'ennuie pas du tout, puisque les personnes qui ont les plus grands moyens composent (presque) systématiquement des choses novatrices. Ils ne peuvent que rarement se contenter de faire comme avant, et ils peuvent se permettre de dépasser les formes établies, car ils dominent totalement ce qui a été fait jusqu'ici. C'est pourquoi les choses novatrices procurent souvent un grand plaisir. Parmi les compositeurs canonisés, on trouve peu de personnes qui étaient rétrogrades.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:13

Si, si, on trouve des compositeurs de premier intérêt qui ne sont pas spécialement en avance.

En revanche, c'est vrai, les novateurs (enfin, ceux retenus par l'Histoire, parce qu'il y en a eu d'autres...) ne sont pas des manchots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:16

DavidLeMarrec a écrit:
Si, si, on trouve des compositeurs de premier intérêt qui ne sont pas spécialement en avance.
Oui, Schumann et pas mal d'autres.

DavidLeMarrec a écrit:
En revanche, c'est vrai, les novateurs (enfin, ceux retenus par l'Histoire, parce qu'il y en a eu d'autres...) ne sont pas des manchots.
C'est là que je veux en venir. Les compositeurs qui ont innové avec pertinence et réussite sont généralement des personnes dont l'oeuvre est géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:20

alexandreg a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Très juste: il y a quelques fulgurances expressives; et puis quelle maîtrise des contrastes, quel richesse d'idées, de thématiques, de la tension/détente.
Ce concept de fulgurance historique m'ennuie au plus haut point ces derniers temps: ce quintette est un vrai chef d'oeuvre et se doit d'être savouré en tant que tel. Au fond, le plaisir lié à la modernité ou au caractère visionnaire d'une oeuvre n'est pas une perception esthétique, c'est purement synthétique.
Ce concept ne m'ennuie pas du tout, puisque les personnes qui ont les plus grands moyens composent (presque) systématiquement des choses novatrices. Ils ne peuvent que rarement se contenter de faire comme avant, et ils peuvent se permettre de dépasser les formes établies, car ils dominent totalement ce qui a été fait jusqu'ici. C'est pourquoi les choses novatrices procurent souvent un grand plaisir. Parmi les compositeurs canonisés, on trouve peu de personnes qui étaient rétrogrades.

Oui, mais ils n'écrivaient pas des oeuvres pour révolutionner la musique, mais ils ont révolutionnés la musique en écrivant leurs oeuvres... ce qui est très différent comme démarche.
Sans parler de démarche rétrograde, il y a simplement des oeuvres qui n'ont pas bouleversé l'histoire de la musique parce qu'expressivement de nouveaux moyens n'étaient pas nécessaires. Il n'y a pas donc de "moins-value" de ces oeuvres par rapport aux oeuvres révolutionnaires.
D'une oeuvre, je regarde bien plus ce qu'elle est (sur le fond, sur la forme) que ce qu'elle détruit (moyens antérieurement utilisés).
Et si les novateurs sont en général très forts, c'est parce qu'ils proposent quelque chose qui tient la route. Qu'ils le fassent différemment des autres, ça ne change rien. Smile


Dernière édition par Percy Bysshe le Mer 13 Oct 2010 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 13 Oct 2010 - 22:25

alexandreg a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Si, si, on trouve des compositeurs de premier intérêt qui ne sont pas spécialement en avance.
Oui, Schumann et pas mal d'autres.
Si, Schumann est très en avance. Mais Desmarest, Destouches, Bellini, Mendelssohn, Brahms, Reyer, Hjalmar B., Hirchmann, Cras, Pierné, Langgaard, Alfvén, Atterberg, Dutilleux, Ekström... ils n'inventent rien de fondamental et pourtant Exclamation

Citation :
C'est là que je veux en venir. Les compositeurs qui ont innové avec pertinence et réussite sont généralement des personnes dont l'oeuvre est géniale.
Tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pacific 231
Mélomane du dimanche
Pacific 231

Nombre de messages : 31
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 03/11/2010

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 3 Nov 2010 - 22:46

Très heureux de lire sur ce compositeur, une découverte très récente pour moi. J'ai entendu entre autres des extraits de la 4ème symphonie: j'ai beaucoup aimé.

Je crois qu'il a été le professeur de Tchaikovsky
.
Edit de Pacific 231: j'ai écrit une véritable sotise, pardon, déjà avec les années, ce ne fut pas possible.

Par contre, j'ai appris que c'était un très grand ami de Tchaikovsky qui lui demandait souvent son avis. Toutefois, Tchaikovsky lui aurait présenté une fois une esquisse de sa 5ème symphonie, et Taneyev lui fit remarqué quelques erreurs. Frustré, Tchaikovsky serait parti en déchirant la partition. Découragé, Taneyev aurait dit: "Pourtant c'est lui qui a demandé mon avis".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1224
Age : 73
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyJeu 4 Nov 2010 - 12:39

Pacific 231 a écrit:


Par contre, j'ai appris que c'était un très grand ami de Tchaikovsky qui lui demandait souvent son avis. Toutefois, Tchaikovsky lui aurait présenté une fois une esquisse de sa 5ème symphonie, et Taneyev lui fit remarqué quelques erreurs. Frustré, Tchaikovsky serait parti en déchirant la partition. Découragé, Taneyev aurait dit: "Pourtant c'est lui qui a demandé mon avis".

Il est exact que Tchaïkovski soumettait souvent ses partitions à Taneiev afin qu'il donne son avis. Toutefois, pour ce qui concerne la 5ème symphonie, au contraire, Taneiev s'est montré très élogieux. D'où tiens tu cette information ?
J'ai pensé qu'il s'agissait de la symphonie en mi bémol (qu'on appelle aussi "n° 7") dont Tchaïkovski s'est montré mécontent, mais il semble pas que ce soit suite à l'avis de Taneiev. Toujours est-il qu'il n'a pas détruit la partition de cette symphonie en mi bémol, mais qu'il a voulu la transformer en concerto pour piano n° 3, mais il n'a terminé que le premier mouvement, et les deux autres ont été achevés par Taneiev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pacific 231
Mélomane du dimanche
Pacific 231

Nombre de messages : 31
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 03/11/2010

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyJeu 4 Nov 2010 - 23:02

Je ne retrouve plus où je l'ai lu, mais on en parle également ici (En anglais)
http://en.wikipedia.org/wiki/Sergei_Taneyev#Taneyev_and_Tchaikovsky

Par contre, toujours en anglais, je lis ici http://en.wikipedia.org/wiki/Symphony_No._7_%28Tchaikovsky%29 pour la 7ème symphonie de Tchaïkovsky: Taneyev est souvent mentionné et il aurait justement orchestré un mouvement de ce concerto pour piano. Mais j'ai lu très vite, et bien sur, comme dans tout article, il peut y avoir des erreurs.

Merci joachim pour ton commentaire, et peut-être toi ou d'autres trouverez d'autres informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwi
χλωροειδές κακόν
Kiwi

Nombre de messages : 1967
Age : 19
Date d'inscription : 14/07/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyVen 18 Nov 2011 - 10:19

DavidLeMarrec a écrit:

Il ne l'est pas au disque, je crois, mais il est disponible chez David en revanche. Smile

Je crois que Melodiya a sorti dans un coffret deux CDs la version LP de Deutsche Grammophon. C'est épuisé depuis fort longtemps par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptySam 4 Jan 2014 - 11:54

DavidLeMarrec a écrit:
Tout n'est pas de la même eau... Pour en rester à la musique de chambre, les Quatuors sont frais et relativement denses, mais urgent, je ne le dirais pas !
Mais si, mais si, je le dirais. Étant donné que ceux de Tchaïkovski sont en deçà du reste de sa production, ça nous donne une forme de substitut d'excellente tenue.

Sinon, en écoutant le Quatuor avec piano Op.20 – l'une de ses meilleures œuvres de musique de chambre, d'un lyrisme très intense –, je suis frappé par les tournures fauréennes vers le dernier tiers du dernier mouvement. Soudain, cette œuvre, qui était d'un slavisme assez européanisé (le mouvement lent a ses parentés avec ceux de Beethoven...), se tourne vers l'onirisme nébuleux à la française.

Vraiment à écouter.

Discographie :
Je recommande en particulier la version du Mendelssohn Piano Trio (avec Michael Stepniak à l'alto), chez Centaur, très bien captée, d'une très belle cohérence. Sinon, l'Ames Piano Quartet (chez Dorian Sono Luminus) n'est pas mal, avec des timbres un peu moins beaux – mais si vous achetez le coffret intégral, vous aurez plein d'autres chefs-d'œuvre très rares (Brimer, Juon, Smetana, Bernstein...).
En revanche, je suis plus enthousiaste sur la version Virsaladze & Friends chez Northern Flowers : la cohésion est davantage celle d'un groupement de solistes, ainsi que le son, très brillant et individualisé – à mon humble avis un peu à rebours du caractère très suspendu de l'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 27
Date d'inscription : 23/12/2010

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMar 29 Avr 2014 - 13:32

Je partage l'enthousiasme de Percy sur ce Quintette op. 30 dont je viens d'entendre le finale à la radio, j'ai été époustouflé par la grandeur épique de cette musique, j'avais l'impression d'entendre un orchestre par moment alors qu'il ne s'agit "que" d'un quintette.

Je suis en train d'écouter le premier mouvement, on sent que c'est bien russe, ça me fait un peu penser à la sonate pour violoncelle et piano de Rachma (que j'aime énormément). En tout cas, on sent que c'est une musique inspirée, très belle maîtrise de la tension/détente et des thèmes très accrocheurs. Va falloir que je me plonge plus sérieusement dans ce quintette. Ça me fait plaisir d'être tombé dessus par hasard car j'étais à la recherche d'autres fulgurances que celui de Franck (que j'adore tout autant).

Chouette découverte !  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20066
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 30 Avr 2014 - 16:01

Percy Bysshe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est un passage orchestral tiré d'Oresteia, le seul opéra de Taneyev, et c'est plutôt encourageant - ce qui serait rageant, c'est que l'opéra entier ne soit pas disponible au disque.  Mad
Il ne l'est pas au disque, je crois, mais il est disponible chez David en revanche. Smile

Mais si ça existe...

Citation :

Sergei Taneyev (1856-1915) 41581

CD1 (64:24)
1. Overture "The Oresteia" 17:25
2. Introduction to a musical trilogy 2:02

Part One. Agamemnon Scene One
3. Oh, tell us, oh Queen (Clytemnestra, chorus) 3:38

Scene Two
4. Day of Glory! Our warriors return (chorus) 5:23
5. Oh, my King! My glory, my love (Clytemnestra, Agamemnon) 9:03
6. The bloody deed so long conceived (Agamemnon, Clytemnestra, chorus) 4:28
7. Agamemnon! Proud glory of Greece (Aegisthus, Clytemnestra) 5:04

Part Two. The Coeforos (Libation Bearers)
Scene One
8. Oh, my soul is filled with horror (Clytemnestra) 5:08
9. Clytemnestra, do you recognize me? (Ghost of Agamemnon) 3:49
10. A terrible dream I have seen (Clytemnestra, Elektra) 8:19

CD2 (68:44)
Scene Two
1. Hermes! Mighty God! (Orestes) 4:54
2. To appease the anger of Gods (Orestes, chorus) 1:40
3. Hermes, oh mighty God (Elektra, chorus) 4:00
4. What is this? A lock of hair? (Elektra, Orestes) 17:11

Scene Three
5. Oh, woe! Aegisthus is dead! (Slave, Clytemnestra) 1:56
6. Oh my child, do not raise your hand (Clytemnestra) 6:12

Part Three. The Eumenides (Avenging Goddesses)
Scene One
7. Entre"acte.
A rest, a rest, where do I find a rest? (Orestes, furies)

Scene Two
8. Symphonic introduction

Scene Three
9. The tribunal will decide my fate (Orestes, chorus)
10. Scene of Judgement (Orestes, Areopagites, chorus)
11. Finale (Orestes, Pallas Athena, chorus)

Characters and Performers:
Agamemnon, King of Argos - Victor Morozov, bass
Clytemnestra, his wife - Sophia Preobrazhenskaya, mezzo-soprano
Aegisthus, his cousin - Konstantin Laptev, baritone
Orestes, son of Agamemnon and Clytemnestra - Mikhail Dovenman, tenor
Elektra, daughter of Agamemnon and Clytemnestra - Nina Serval, soprano
Pallas Athena - Tatiana Lavrova, soprano
Judge of the Areopagites - Ivan Melentiev, bass

The Leningrad Radio Choir (chorus master Yury Slavnitsky)
The Leningrad Philharmonic Orchestra
Conductor: Gemal Dalgat
Recording dates: 8 and 15 January, 1958


Bonus track
Part 2. Scene 1
12. Oh, my soul is filled with horror (Clytemnestra)

Sophia Preobrazhenskaya, mezzo-soprano
The Leningrad Philharmonic Orchestra
Conductor: Edouard Grikurov
Recorded in 1951


Avec rien moins que Preobrazhenskaya! Sergei Taneyev (1856-1915) 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
tiago1
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2014

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyDim 30 Nov 2014 - 7:26

J'ai beaucoup aimé:
Prélude op.29  -  lien retiré
et Piano quartet op.20 -  lien retiré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyDim 30 Nov 2014 - 15:32

Oui, le Quatuor pour piano et cordes est un des plus hauts chefs-d'œuvre pour la formation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptySam 3 Sep 2016 - 20:02

Découverte de la cantate Saint Jean de Damas : ça a l'air imposant, mais le chœur de Golovanov (1947) est odieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un re in ascolto
Néophyte
un re in ascolto

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 13/02/2019

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMar 19 Fév 2019 - 0:21

Je viens d'écouter le Quintette pour cordes (2 violons, alto et 2 violoncelles) Opus 20 datant de 1901, et le Quintette pour cordes (2 violons, 2 altos et violoncelle) de Taneyev. Ces oeuvres méritent une écoute attentive, au même titre que son Quintette pour piano Opus 30 déjà mentionné plus haut. Elles sont bien construites, et se laissent écouter avec plaisir et attention.
Après nouvelle écoute du Quintette pour piano Opus 30, cette oeuvre possède une urgence particulière, et mériterait d'être jouée plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27179
Date d'inscription : 21/09/2012

Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) EmptyMer 3 Juil 2019 - 1:14

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Sergueï Taneïev (1856-1915) :

Suite de Concert, Op. 28

= David Oistrakh, violon ; Nikolaï Malko, Philharmonia Orchestra

(Melodiya, février 1956)

I love you Superbe partition, trop rarement jouée et enregistrée.
Une fresque de trois quarts d'heure, six parties, où l'on retrouve le style du compositeur à la fois conservateur par les formes (Gavotte, Tarentelle, Thème et variations...)
et chatoyant, corsé par le langage. Interprétation superlative, tant à l'archet qu'à l'orchestre, dirigé avec précision et suggestivité par Malko.


Sergei Taneyev (1856-1915) Taneye10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sergei Taneyev (1856-1915) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Taneyev (1856-1915)   Sergei Taneyev (1856-1915) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergei Taneyev (1856-1915)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sergei Nikiforovich Vasilenko (1872-1956)
» Joseph Küffner (1776-1856)
» Alberto Bruni Tedeschi (1915-1996)
» Rudi STEPHAN (1887-1915)
» Giuseppe MARTUCCI (1856-1909)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: