Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Massenet-autres opéras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 15:38

lol Janowitz n'était absolument pas outillée techniquement ni stylistiquement pour chanter une telle partition!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19114
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 15:43

Otello a écrit:
lol Janowitz n'était absolument pas outillée techniquement ni stylistiquement pour chanter une telle partition!!

Je n'ai jamais dit le contraire... ça aurait été un peu dur dans certains passages du premier acte particulièrement... mais dans les passages élégiaques, elle aurait été chouette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 16:39

Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
lol Janowitz n'était absolument pas outillée techniquement ni stylistiquement pour chanter une telle partition!!

Je n'ai jamais dit le contraire... ça aurait été un peu dur dans certains passages du premier acte particulièrement... mais dans les passages élégiaques, elle aurait été chouette Very Happy

Et puis le répertoire de Janowitz a été sensiblement plus large que la discographie l'a longtemps laissé supposer ; Bach, Mozart, Haydn, Strauss, quelques Wagner épisodiques même si le circuit parallèle a en partie rétabli l'équilibre avec quelques Verdi notamment (mais ce dernier reste malgré tout instable).
L'équipement "technique", je ne suis pas si sûr qu'elle ne l'aurait pas eu ; le fameux contre-sol (c'est bien un contre-sol, hein scratch ?) n'est pas obligatoire et d'ailleurs je me demande si Sutherland le faisait en live. La tessiture me semble tenable ; avec ce truc en plus que Janowitz a toujours eu dès lors qu'elle n'était pas dans sa zone de confort (vocal, stylistique). Reste la langue ; là effectivement...
Pourtant, comme Deutekom (mais elle, elle aurait eu, et peut-être à un plus haut degré que Sutherland même, et l'étrangeté de la prêtresse, et le côté surhumain pour convoquer/invoquer/évoquer les divinités de tous bords), Janowitz aurait été "autre" ; or c'est ce que j'attends in petto d'Esclarmonde. Quelque chose qui sourd ; à la rigueur quelque chose qui ne relève pas d'un chant français au sens orthodoxe du terme (oui, je sais ; c'est paradoxal, surtout ici hehe ). Parce que le rôle se nourrit, dans mon imaginaire, comme une mante religieuse, de forces hétérodoxes ; elle ne tire pas à hue et à dia mais elle re-tire, elle tisse une ample tapisserie de fils a priori épars, dénoués, etc.
C'est assez difficile à expliquer mais je comprends que Janowitz puisse paraître surprenante ; mais l'était-elle a priori moins dans Sieglinde, au moins sur le papier ; ou dans Elisabetta ; ou même dans des Mozart ou des Strauss "à foyer" (Fiordiligi, la Kaiserin, Diemut de Feuersnot) ?
J'entends bien, en revanche, que ça ne sert plus à grand chose de tirer des plans sur une comète de toute façon réduite à sa plus simple expression d'hypothèse au carré (dans l'absolu, j'insiste : pour moi, c'était Lagrange qui tenait la grande Esclarmonde française). La question ce serait plutôt : qui aujourd'hui/demain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 18:49

Sutherland ne fait pas le contre-sol ni en studio ni en live mais même sans monter à cette extrémité de tessiture, le rôle surabonde d'autres contre-notes dont je n'imagine pas qu'une Janowitz aurait pu les avoir. Par ailleurs, il faut une voix d'une souplesse technique hors du commun (toutes les notes piquées, comment Janowitz les aurait-elle faites ????)
Aujourd'hui, celles que je verrais bien dans cette vocalité, c'est a minima une Erin Morley mais plutôt une Maria Aleida et, grand luxe: Jessica Pratt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 20:04

Otello a écrit:
grand luxe: Jessica Pratt!

Justement pas pour moi ; comme toi, j'imagine la perfection technique et... comme toi j'imagine la perfection technique Rolling Eyes . Pratt, c'est un cas d'école pour moi ; aucune arête, aucune accroche, rien à quoi je puisse m'arrimer, ça n'a pas de sens ni "vertical", ni "horizontal" (et évidemment, c'est très personnel ; mais on ne parle jamais aussi bien d'art que quand on y dépose pieusement un peu de nous, non silent ).

bAlexb a écrit:
Si je ne me trompe pas, j'ai entendu circuler un "Esprits de l'air" assez impressionnant par Angela Meade ; voir son programme passé/à venir pour se faire une idée de ses emplois : http://operabase.com/a/Angela_Meade/fr/1152 .

/watch?v=XDK7Q1rIARA

Et dans le genre contre-notes, j'ignorais absolument jusqu'au nom de Dominique Gless : /watch?v=iskLctOvZV8 affraid !

(EDIT : pour Sutherland, j'étais persuadé que le studio bénéficiait du contre-sol ; c'est donc qu'il est grand temps que je le réécoute Embarassed !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19114
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 20:32

bAlexb a écrit:
bAlexb a écrit:
Si je ne me trompe pas, j'ai entendu circuler un "Esprits de l'air" assez impressionnant par Angela Meade ; voir son programme passé/à venir pour se faire une idée de ses emplois : http://operabase.com/a/Angela_Meade/fr/1152 .

/watch?v=XDK7Q1rIARA

Ah oui en effet, c'est impressionnant ce qu'elle fait! Very Happy Et chanter ça au Gala Tucker, ça montre une belle curiosité de sa part! Very Happy

Citation :
Et dans le genre contre-notes, j'ignorais absolument jusqu'au nom de Dominique Gless : /watch?v=iskLctOvZV8 affraid !
Ah oui! C'est vraiment un contre-sol pour dire qu'il est là... sur une vocalise comme ça et sans vraiment de justification quand même...

Citation :
(EDIT : pour Sutherland, j'étais persuadé que le studio bénéficiait du contre-sol ; c'est donc qu'il est grand temps que je le réécoute Embarassed !)
Il faut toujours écouter régulièrement Esclarmonde de toute façon! Very Happy C'est bon pour la santé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 20:44

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
lol Janowitz n'était absolument pas outillée techniquement ni stylistiquement pour chanter une telle partition!!

Je n'ai jamais dit le contraire... ça aurait été un peu dur dans certains passages du premier acte particulièrement... mais dans les passages élégiaques, elle aurait été chouette Very Happy

Et puis le répertoire de Janowitz a été sensiblement plus large que la discographie l'a longtemps laissé supposer ; Bach, Mozart, Haydn, Strauss, quelques Wagner épisodiques même si le circuit parallèle a en partie rétabli l'équilibre avec quelques Verdi notamment (mais ce dernier reste malgré tout instable).
L'équipement "technique", je ne suis pas si sûr qu'elle ne l'aurait pas eu ; le fameux contre-sol (c'est bien un contre-sol, hein scratch ?) n'est pas obligatoire et d'ailleurs je me demande si Sutherland le faisait en live. La tessiture me semble tenable ; avec ce truc en plus que Janowitz a toujours eu dès lors qu'elle n'était pas dans sa zone de confort (vocal, stylistique). Reste la langue ; là effectivement...
Pourtant, comme Deutekom (mais elle, elle aurait eu, et peut-être à un plus haut degré que Sutherland même, et l'étrangeté de la prêtresse, et le côté surhumain pour convoquer/invoquer/évoquer les divinités de tous bords), Janowitz aurait été "autre" ; or c'est ce que j'attends in petto d'Esclarmonde. Quelque chose qui sourd ; à la rigueur quelque chose qui ne relève pas d'un chant français au sens orthodoxe du terme (oui, je sais ; c'est paradoxal, surtout ici hehe ). Parce que le rôle se nourrit, dans mon imaginaire, comme une mante religieuse, de forces hétérodoxes ; elle ne tire pas à hue et à dia mais elle re-tire, elle tisse une ample tapisserie de fils a priori épars, dénoués, etc.
C'est assez difficile à expliquer mais je comprends que Janowitz puisse paraître surprenante ; mais l'était-elle a priori moins dans Sieglinde, au moins sur le papier ; ou dans Elisabetta ; ou même dans des Mozart ou des Strauss "à foyer" (Fiordiligi, la Kaiserin, Diemut de Feuersnot) ?
J'entends bien, en revanche, que ça ne sert plus à grand chose de tirer des plans sur une comète de toute façon réduite à sa plus simple expression d'hypothèse au carré (dans l'absolu, j'insiste : pour moi, c'était Lagrange qui tenait la grande Esclarmonde française). La question ce serait plutôt : qui aujourd'hui/demain ?
Tout à fait d'accord avec toi concernant Janowitz, n'oublions pas qu'elle a même chanté Odabella drunken
Pour la langue, certes le français n'est pas son fort, l'air de Micaëla sur YT est là pour le prouver, mais ce n'est pas pire que certaines (Sutherland).

Egalement d'accord à propos de Michèle Lagrange : elle avait la tessiture, l'impact vocal, une couleur unique et la langue.

Ensuite, j'aurais bien voulu y entendre Studer à la fin des années 80, ou Edda Moser dans les années 70.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 21:06

1) Pour Janowitz, le fait qu'elle ait chanté (fort peu disons le tout de même!) Odabella ne la rend pas potentiellement capable d'assumer la vocalité terriblement technique et difficile d'Esclarmonde. Si, en plus, on rajoute qu'en Odabella, si intéressante qu'elle ait pu être, elle était loin de rendre pleinement justice à l'écriture encore terriblement belcantiste du rôle, on se dit qu'il est fort bon que certains fantasmes tardifs n'aient jamais vu le jour.
2) Pour Pratt, s'il est exact qu'avec elle il y a l'assurance d'une maîtrise technique à toute épreuve, je suis totalement en désaccord avec ce qui est dit juste au-dessus! Elle a un timbre corsé, elle a une arrogance (un vrai slancio!), une émission libre, naturelle, un respect total du style adéquat, une aisance déconcertante sur l'ensemble de la tessiture et une solidité rare aujourd'hui dans un suraigu plein et ferme! Elle est non seulement la meilleure belcantiste actuelle mais elle pourrait faire des merveilles dans le répertoire français du Grand Opera et chez Massenet!
3) Effectivement Studer et Moser à leurs époques respectives auraient pu être des Esclarmondes passionnantes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Lun 11 Jan 2016 - 21:16

Otello a écrit:
Elle a un timbre corsé, elle a une arrogance (un vrai slancio!), une émission libre, naturelle, un respect total du style adéquat, une aisance déconcertante sur l'ensemble de la tessiture et une solidité rare aujourd'hui dans un suraigu plein et ferme! Elle est non seulement la meilleure belcantiste actuelle mais elle pourrait faire des merveilles dans le répertoire français du Grand Opera et chez Massenet!

Et je n'écrirais certainement pas le contraire quant aux qualités (hors le slancio, qui me paraît tout sauf vrai dans le sens ou je l'entends, au contraire, extrêmement fabriqué ; ce qui ne veut pas dire 1- qu'il n'existe pas et, 2- qu'il ne peut pas être efficace en situation, au bon endroit, au bon moment ; mais chez Massenet, le slancio, passée Louise de Mézières... Mr.Red ) ; d'ailleurs, c'est peu ou prou ce que j'ai écrit plus haut. Simplement (ça a l'air simple, hein hehe !), elle n'est jamais parvenue à m'intéresser, ni en live, ni en enregistrement. Quant aux bottes de sept-lieues qu'il faut chausser pour enjamber quasiment tout le XIXe et être pertinente (ou mieux encore : impertinente) autant dans le bel canto que dans le Grand Opéra, fin de siècle comprise (c'est à dire autant d'avatars d'avatars, de transformations pour ne pas dire : de déformations, en quelque sorte), ça me paraît si ce n'est impensable (rien ne l'est de facto, ça je me suis toujours battu pour que soit acquis/acceptable ; je crois trop au pouvoir de l'artiste sur la matière), je pense que c'est prématuré ; et en réalité...
... Bref : idiosyncrasie et à prendre comme tel Wink  !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19114
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Mar 30 Jan 2018 - 14:13

Ré-édition de La Navarraise :


Ambrosian Opera Chorus, London Symphony Orchestra
Antonio de Almeida
Lucia Popp (Anita), Alain Vanzo (Araquil), Vincenzo Sardinero (Garrido), Gérard Souzay (Remigio), Claude Meloni (Bustamente), Michel Sénéchal (Ramon)

Prévu pour début mars 2018.


Peut-être qu'ils auront l'idée alors de sortir aussi la version Sarroca un de ces jours! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83436
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   Mar 30 Jan 2018 - 15:04

Oh, je n'avais jamais vu que ça existait. I love you

Je cours essayer ça (en plus je sors d'une période Massenet ces deux dernières semaines : Massenet, et deux versions de Grisélidis, dont plusieurs fois Fournillier, grâce à toi là aussi bounce ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Massenet-autres opéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Massenet-autres opéras
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Massenet-autres opéras
» Massenet-Manon
» Massenet-Hérodiade
» Jules Massenet (1842-1912)
» vos maximes, adages et autres phrases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: