Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Esa-Pekka Salonen

Aller en bas 
AuteurMessage
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyVen 29 Oct 2010 - 13:00

Je ne crois pas qu'il y ait encore de sujet consacré à cet immense artiste sur le forum.

Né en 1958 à Helsinki, Salonen étudie la composition dans sa ville natale, et publie sa première oeuvre d'envergure en 1980 : ...auf den ersten Blick und ohne zu wissen... (sous ce titre énigmatique emprunté au Procès de Kafka se dissimule un concerto pour saxophone et orchestre). Suivent Giro, pour orchestre, Floof, pour soprano et orchestre de chambre, puis plus rien pendant 10 ans. Depuis les années 1990, Salonen est revenu à la composition de manière assez régulière, quoique parcimonieuse : on peut citer Mimo II pour hautbois et orchestre, LA Variations, Wing on Wing, pour deux sopranos et orchestre, et plus récemment, un concerto pour piano et un concerto pour violon confiés respectivement à Yefim Bronfman et Leila Josefowicz. A Cologne, en 2005, un Festival entier a été consacré à ses oeuvres.

Le chef Salonen est peut-être plus passionnant encore. Se refusant à mimer le parcours de quelques stars de la baguette, il s'impose au plus haut niveau par sa seule exigence artistique, en restant longtemps à la tête des orchestres qui lui sont confiés : 11 ans à la Radio de Suède (de 1984 à 1995), et 17 ans au Los Angeles Philharmonic (1992-2009). Ses réalisations en Californie sont énormes : c'est sous son impulsion qu'est construit le Walt Disney Concert Hall, et il hisse l'orchestre à un niveau équivalent à celui des "Big five" (voire supérieur à certains d'entre eux...). Il parvient à sensibiliser un large public à la musique contemporaine, et enregistre, chez Sony puis chez DG, un large répertoire. Depuis 2008, il est chef principal du Philharmonia Orchestra, avec lequel il enregistre plusieurs live chez Signum Classics : à paraître, la Symphonie Fantastique (couplée avec l'Ouverture de Leonore II), la 9ème de Mahler et les Gurrelieder.

Il limite sciemment sa carrière de chef invité, voulant se laisser du temps pour composer et pour travailler avec des formations qu'il connaît bien : le Los Angeles Philharmonic, l'Orchestre de la Radio Suédoise et le Philharmonia occupent le plus clair de son temps. Depuis un an, il dirige assez régulièrement le Philharmonique de Vienne (qui l'avait invité pour la première fois il y a un an, pour une 9ème de Mahler semble-t-il inoubliable), et on a également pu le voir à la tête du Mahler Chamber Orchestra, du New York Philharmonic, de l'Orchestre de Paris, du Philharmonique de Radio-France, du Chicago Symphony Orchestra, du Philharmonique de Berlin, de l'Orchestre de l'ONP (où il faisait initialement partie de la dream-team des 7 de Mortier) ainsi qu'au Met et à la Scala (pour De la Maison des Morts dans la mise en scène de Chéreau),...

Pour résumer en deux mots (et en caricaturant à l'excès) son "style", on peut dire que Salonen dirige "en compositeur", c'est-à-dire en mettant toujours en lumière les structures de l'oeuvre, témoignant d'une compréhension intime du langage musical, rythmique et harmonique de son auteur. Son aisance dans les répertoires les plus denses et les plus complexes est évidente, et fascinante. Personnellement, je garde des souvenirs éblouis de son Tristan et de son Wozzeck.
Revenir en haut Aller en bas
Zwielicht
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 05/06/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 3 Nov 2010 - 19:23

Wagneropathe a écrit:
Il limite sciemment sa carrière de chef invité, voulant se laisser du temps pour composer et pour travailler avec des formations qu'il connaît bien : le Los Angeles Philharmonic, l'Orchestre de la Radio Suédoise et le Philharmonia occupent le plus clair de son temps. Depuis un an, il dirige assez régulièrement le Philharmonique de Vienne (qui l'avait invité pour la première fois il y a un an, pour une 9ème de Mahler semble-t-il inoubliable), et on a également pu le voir à la tête du Mahler Chamber Orchestra, du New York Philharmonic, de l'Orchestre de Paris, du Philharmonique de Radio-France, du Chicago Symphony Orchestra, du Philharmonique de Berlin, de l'Orchestre de l'ONP (où il faisait initialement partie de la dream-team des 7 de Mortier) ainsi qu'au Met et à la Scala (pour De la Maison des Morts dans la mise en scène de Chéreau),...

Pour résumer en deux mots (et en caricaturant à l'excès) son "style", on peut dire que Salonen dirige "en compositeur", c'est-à-dire en mettant toujours en lumière les structures de l'oeuvre, témoignant d'une compréhension intime du langage musical, rythmique et harmonique de son auteur. Son aisance dans les répertoires les plus denses et les plus complexes est évidente, et fascinante. Personnellement, je garde des souvenirs éblouis de son Tristan et de son Wozzeck.


La première fois que Salonen a dirigé les viennois c'était en 2008, pendant le festival de salzbourg et ce n'était pas la neuvième de Mahler mais la troisième avec L. Paasikivi et c'était loin d'être inoubliable. Il a dirigé à nouveau les viennois pendant le festival 2009 pour un concert Bruckner/ Berg. Les Altenberg lieder étaient splendides. Chapeau bas.

D'une manière générale, autant j'aime bien ce chef dans Ravel, Berg...autant il n'a pas grand chose à dire dans Beethoven ou Bruckner.

Ses Gurrelieder sont déjà parus et, pour moi, c'est une déception. Les choeurs si importants dans cette oeuvre ne sont pas idiomatiques et la direction d'orchestre est nettement moins claire et moins détaillée que celle de Gielen.

Je conserve un souvenir mitigé de son concert Schoenberg/Zemlinsky au TCE. Splendide nuit transfigurée mais symphonie lyrique bof bof. Orchestre trop fort pendant la première moitié de l'oeuvre. Encore une fois, la comparaison avec Gielen qui a défendu cette oeuvre et me l'a faite aimer est cruelle.
Oui, la direction dans Wozzeck était bien mais j'ai entendu aussi bien avec I. Metzmacher et C. Von Dohnanyi au théatre. Idem pour Tristan.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 3 Nov 2010 - 19:47

Zwielicht a écrit:

Oui, la direction dans Wozzeck était bien mais j'ai entendu aussi bien avec I. Metzmacher et C. Von Dohnanyi au théatre. Idem pour Tristan.

Trouver un artiste génial ne revient pas à dire que ses collègues sont nullissimes. Salonen n'empêche pas Metzmacher et Dohnanyi d'être des grands chefs, et tant mieux !
Salonen n'a pas ce qu'on pourrait appeler une direction "chirurgicale", ce qui peut sembler paradoxal, car on a tendance à croire que tous les chefs qui s'aventurent dans les répertoires moderne et contemporain sont des petits Pierre Boulez en puissance. En règle générale, il se concentre sur d'autres aspects, préfère mettre en valeur les aspects plus expressifs de l'oeuvre. Pouvoir diriger ces partitions comme on dirigerait un répertoire "normal" dénote tout de même, à mon sens, une aisance particulièrement impressionnante.
Du côté du répertoire plus traditionnel, je le trouve tout de même capable d'une puissance maîtrisée plutôt jubilatoire tant dans les Sibelius que dans la récente Fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyJeu 4 Nov 2010 - 12:45

Salonen est un chef que je n'ai plus entendu depuis l'hypnotisant Tristan qu'il avait dirigé lors de la création de la prod Sellars/Viola à Paris...

J'ai un peu négligé ses apparitions à Paris alors qu'à mon sens c'est un très grand chef actuel.

Neammoins, je ne sais pas s'il a à lui seul contribué à l'élévation du niveau du Los Angeles Philharmonic Orchestra : il a été précédé notamment par de très grands chefs, et on pourra citer Giulini parmi eux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 6 Fév 2013 - 19:29

Je viens de recevoir :
Esa-Pekka Salonen Thcasu10
(vous m'en faites faire des dépenses, avec tous vos messages appètents Razz )
Deux écoutes seulement.... je n'ai pas l'temps..... je l'ai écouté sur mon IPod en vidant les boxs .....
Mais c'est très plaisant. surtout le Nyx, pour le moment.
Et pourquoi Salonen n'a-t-il pas son fil généraliste propre ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84033
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyJeu 7 Fév 2013 - 0:08

Ben fallait le créer. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 13 Fév 2013 - 3:28

Xavier a écrit:
Ben fallait le créer. Mr.Red
Ben je crois que Wagneropahte avait bien posé les jalons, et l'air de s'y connaître un peu...
S'il suffit de recopier le laïus de Wikipédia... c'est un ennuie que je ne nous imposerai pas. (ni à vous tous, ni à moi !)
Pour le moment, je découvre...
Si Salonen m'explose en oreille, je ne dis pas que je ne me fendrais pas d'un petit texte.... Cependant, Xavier, tu sais ce que mes posts valent : Beaucoup de passion, pas mal d'imagination, de l'humeur, de l'humour, un peu d'extrapolation, et une once de mauvaise foi mais aucune technique et peu d'Histoire.... et par contre une grande écoute des conseils des autres.
Or donc, je ne suis vraisemblablement pas le profil rêvé pour créer des sujets sérieux.
... Quoiqu'il en soit, j'attends pour Salonen, mon engouement n'est peut-être que feu de paille
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 20 Fév 2013 - 12:59

Cf. 3 post plus haut !
Lu une description d'une poésie affolante du disque Salonen par Salonen récemment paru chez DGG (concerto pour violon et "poème symphonique", je ne sais pas si le qualificatif est adapté). Du coup j'aimerais entendre, voire acheter.
Très vite évacué l'argument de la "musique de chef" par le critique ; ça vaut la peine, à votre connaissance ?
Globalement, ça se rapprocherait de qui (que je serais susceptible de connaître parmi les contemporains Embarassed ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84033
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 20 Fév 2013 - 13:28

Je n'ai vraiment pas adoré le concerto pour violon... De façon générale je dirais qu'il est à mi-chemin entre Adams et Saariaho, dans l'ensemble c'est très rythmique, brillant orchestralement et plutôt tonal.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 20 Fév 2013 - 13:32

Xavier a écrit:
dans l'ensemble c'est très rythmique, brillant orchestralement et plutôt tonal.

Des chances pour que ça puisse me plaire.
Je vais au moins tenter une écoute quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89

Nombre de messages : 504
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMar 8 Déc 2015 - 1:26

Un chef décidément emballant 9 fois sur 10.

On connait ses Sibelius, ses Stravinsky ou ses Bartok.

Je le découvrais ce soir au TCE dans un répertoire auquel je ne l'aurais pas forcément associé, et pourtant : fulgurante 2e symphonie de Beethoven avec un Philharmonia déchainé. Son Beethoven ressemble à celui de P. Jäarvi : nerveux, musclé, totalement engagé.

L'accompagnement du concerto pour violon de Brahms était du même tonneau, avec un orchestre toutes voiles dehors. Enthousiasmant !

Son contrat au Philharmonia court jusqu'en 2017. Il mériterait une formation plus prestigieuse mais j'imagine qu'il ne doit pas manquer de choix. On dit qu'il aurait refusé la succession de Chung au Philhar... Dommage que l'OP, qu'il dirige régulièrement (et c'est un bon ami de Järvi), n'ait pas réussi non plus à l'attirer dans ses filets.
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1027
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMar 8 Déc 2015 - 8:53

tomseche89 a écrit:
Un chef décidément emballant 9 fois sur 10.

On connait ses Sibelius, ses Stravinsky ou ses Bartok.

Je le découvrais ce soir au TCE dans un répertoire auquel je ne l'aurais pas forcément associé, et pourtant : fulgurante 2e symphonie de Beethoven avec un Philharmonia déchainé. Son Beethoven ressemble à celui de P. Jäarvi : nerveux, musclé, totalement engagé.

L'accompagnement du concerto pour violon de Brahms était du même tonneau, avec un orchestre toutes voiles dehors. Enthousiasmant !

Son contrat au Philharmonia court jusqu'en 2017. Il mériterait une formation plus prestigieuse mais j'imagine qu'il ne doit pas manquer de choix. On dit qu'il aurait refusé la succession de Chung au Philhar... Dommage que l'OP, qu'il dirige régulièrement (et c'est un bon ami de Järvi), n'ait pas réussi non plus à l'attirer dans ses filets.

Oui, c'est, en effet, dommage qu'il ne succède pas à Paavo Jaarvi à la tête de l'Orchestre de Paris, orchestre qui méritait bien un chef de cette envergure.
Divers bruits l'annoncent à New York ou il succéderait à Alan Gilbert à la tête du New York Philharmonic.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1504
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyMer 26 Avr 2017 - 11:47

Bonjour
A ne pas manquer
Un coffret en précommande sur Amazon.fr reprenant tous les enregistrements
Salonen/Stravinski/Sony
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27680
Date d'inscription : 21/09/2012

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyDim 4 Mar 2018 - 21:55

Very Happy A paraître : réédition en coffret de l'intégrale des enregistrements chez CBS / Sony :

https://www.amazon.fr/dp/B07765H5DK

Esa-Pekka Salonen Salone10
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1027
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen EmptyLun 5 Mar 2018 - 8:53

Voici un chef qui remplacerait avantageusement Daniel Harding à la tête de l'Orchestre de Paris !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Esa-Pekka Salonen Empty
MessageSujet: Re: Esa-Pekka Salonen   Esa-Pekka Salonen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Esa-Pekka Salonen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: