Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sombres perspectives pour EMI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 17:51

Guillaume a écrit:
Polyeucte a écrit:
Warner le pire??? Alors qu'ils ressortent des choses qui seront de toute manières déficitaires? Genre Chausson, Dukas et autres??
On a pas trop la même vision des choses...

Hé, tu as vu comment il les ressortent ???? Sans livret aucun, ça ne sert à rien, les raretés. Rolling Eyes

Au fait Guillaume, maintenant que tu es grand on peut te le dire : il n'y a pas que l'opéra dans la musique Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 17:57

Guillaume a écrit:
Polyeucte a écrit:
Warner le pire??? Alors qu'ils ressortent des choses qui seront de toute manières déficitaires? Genre Chausson, Dukas et autres??
On a pas trop la même vision des choses...

Hé, tu as vu comment il les ressortent ???? Sans livret aucun, ça ne sert à rien, les raretés. Rolling Eyes

Chez EMI il n'y a déjà plus de livret, ne crois pas que ça va changer parce que c'est Universal qui rachète. Par contre les autres implications d'une telle fusion sont plus graves, à moins qu'une hausse des prix et que l'abandon de pans entiers du catalogue EMI ne te dérangent pas. La concurrence ce n'est pas qu'une notion abstraite, regarde le marché du livre en France...

Mais tu nous lances sur de la politique là hehe
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 17:59

Guillaume a écrit:
Hé, tu as vu comment il les ressortent ???? Sans livret aucun, ça ne sert à rien, les raretés. Rolling Eyes
Et? ça t'empêche d'écouter la musique?

Franchement, je préfère largement pouvoir acheter des CD pas trop cher même sans livret (ces livrets là, on les trouve très facilement) que des supers versions de luxe genre les opéras russes par Gergiev à 60€ pièce... parce que là, je n'achète pas.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:05

Oui, mais le problème est surtout que Warner n'édite rien de nouveau, absolument rien. Alors que chez DG et EMI, on a quand même épisodiquement des trucs intéressants.

De toute manière, il n'y a plus qu'à souhaiter maintenant que tous ces majorettes vendent leur catalogue à Glossa, Alpha, Timpani etc... franchement, depuis la mort d'Erato et la fin des grands projets chez Universal au milieu des années 2000 (réedition massive de luxe avec The Originals, fin des Entartete...), rien d'intéressant ne sort plus des grandes firmes. Qu'elles abandonnent le marché et que des firmes plus soigneuses rachètent leur catalogue.

Citation :
Et? ça t'empêche d'écouter la musique?

Franchement, je préfère largement pouvoir acheter des CD pas trop cher même sans livret (ces livrets là, on les trouve très facilement) que des supers versions de luxe genre les opéras russes par Gergiev à 60€ pièce... parce que là, je n'achète pas.

Bah oui, ne pas avoir le livret est un handicap pour écouter de l'opéra, et les ASO coûtent assez chers aussi... et personnellement un bel objet m'attirera toujours plus qu'un machin tout moche, c'est clair et net, je veux et le flacon et l'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:07

Guillaume a écrit:
De toute manière, il n'y a plus qu'à souhaiter maintenant que tous ces majorettes vendent leur catalogue à Glossa, Alpha, Timpani etc... franchement, depuis la mort d'Erato et la fin des grands projets chez Universal au milieu des années 2000 (réedition massive de luxe avec The Originals, fin des Entartete...), rien d'intéressant ne sort plus des grandes firmes. Qu'elles abandonnent le marché et que des firmes plus soigneuses rachètent leur catalogue.

pété de rire Oui, qu'Universal, Sony et Warner deviennent généreux et laissent aux amoureux de musique le marché, et que tous les riches donnent leur argent superflu pour que plus personne sur terre n'ait faim, et que Total abandonne le pétrole pour protéger l'environnement, et que tous les hommes agissent en frères !
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:11

Et l'amour et l'eau fraîche ? Surprised Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:17

EMI est racheté par Universal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:22

Siegmund a écrit:
EMI est racheté par Universal.

C'est pas vrai ? Mr. Green

Pour toi, le prix « carabiniers d'Offenbach »

Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:28

discobole a écrit:
Siegmund a écrit:
EMI est racheté par Universal.

C'est pas vrai ? Mr. Green

Si : http://next.liberation.fr/musique/01012370982-la-maison-de-disques-universal-rachete-emi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 18:39

Guillaume a écrit:
De toute manière, il n'y a plus qu'à souhaiter maintenant que tous ces majorettes vendent leur catalogue à Glossa, Alpha, Timpani etc... franchement, depuis la mort d'Erato et la fin des grands projets chez Universal au milieu des années 2000 (réedition massive de luxe avec The Originals, fin des Entartete...), rien d'intéressant ne sort plus des grandes firmes. Qu'elles abandonnent le marché et que des firmes plus soigneuses rachètent leur catalogue.
Timpani, Alpha et Glossa ont à mon avis strictement rien à battre des catalogues EMI. Mais alors vraiment rien à battre.

Ça sera plutôt des machins genre Newton, Brillant, etc qui rachèteront quelques licences.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 20:48

Ah oui, donc des machins qui font des réeditions encore plus moches et des livres encore plus inexistants. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 20:49

Guillaume a écrit:
Ah oui, donc des machins qui font des réeditions encore plus moches et des livres encore plus inexistants. pale
Livrets ?
Ça ne sert à rien pour les rééditions de Furt et de Gieseking ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 22:03

alexandre. a écrit:
Guillaume a écrit:
Ah oui, donc des machins qui font des réeditions encore plus moches et des livres encore plus inexistants. pale
Livrets ?
Ça ne sert à rien pour les rééditions de Furt et de Gieseking ? scratch

Il faudrait déjà que Guillaume découvre qu'il y a autre chose à côté de l'opéra. Mr. Green
Sérieusement, ayant acheté une réédition Newton il y a peu, le livret est très bien. Et franchement, entre [avoir la musique dans une pochette de m*** et devoir chercher le texte soi-même] et [ne pas avoir la musique], mon choix est vite fait...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 11 Nov 2011 - 23:22

De toutes les majors EMI était celle qui, pour moi, avait le catalogue le plus intéressant et le plus diversifié. J'espère que ce rachat ne mettra pas un terme à la politique de rééditions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 12 Nov 2011 - 0:39

En fait, avec ce rachat (qui est une vraie surprise pour moi: je pensais que c'était toujours Warner qui était le candidat le plus logique) la question la plus importante qui va se poser, c'est de savoir ce que vont devenir les labels EMI et Virgin. Aussi bien pour le fonds de catalogue que pour les nouveautés, car je ne pense pas qu'Universal a pour projet immédiat de virer tous les artistes EMI/Virgin et de fermer (ce qui reste de) ces entités à Paris et Londres.
Pour le catalogue, franchement ça me ferait un peu mal de voir toutes les références EMI passer sous étiquette Decca ou DG. Mais à vrai dire, ça peut très bien arriver, et vite. Déjà, s'ils le souhaitent, Universal peut maintenant rééditer quasiment tout Karajan ! Shocked (Il leur manque juste quelques petits trucs qui sont chez Sony et RCA.) D'ailleurs le récent coffret DG Beethoven / Karajan était en quelque sorte annonciateur puisqu'il reprend des enregistrements EMI sous licence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 12 Nov 2011 - 13:04

adriaticoboy a écrit:
Pour le catalogue, franchement ça me ferait un peu mal de voir toutes les références EMI passer sous étiquette Decca ou DG. Mais à vrai dire, ça peut très bien arriver, et vite. Déjà, s'ils le souhaitent, Universal peut maintenant rééditer quasiment tout Karajan ! Shocked (Il leur manque juste quelques petits trucs qui sont chez Sony et RCA.) D'ailleurs le récent coffret DG Beethoven / Karajan était en quelque sorte annonciateur puisqu'il reprend des enregistrements EMI sous licence.

J'attends les Karajan réédité par Brilliant bedo !

Cependant, je me dis que ce rachat n'est pas, dans l'absolu, un naufrage total pour le disque : on peut toujours espérer qu'Universal, renforcée par cette "acquisition", aura une marge de sécurité plus grande qui pourrait lui donner le loisir de reprendre l'édition d'œuvres plus rares. Mais pour ça, il faudrait qu'Universal ait les *** pour le faire, et je n'y crois simplement pas Confused ...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleanore-clo
Mélomane averti


Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 12 Nov 2011 - 14:08

Bonjour

Le vrai sujet me semble que la révolution technique s'est accompagnée des inévitables "charrettes". Certes, nous ne sommes pas en 1792 mais force est de constater que les incroyables progrès scientifiques ont mis à mal un certain modèle économique.

On parle beaucoup de la musique en ligne. Et, il est vrai qu'on trouve des enregistrements libres de très nombreuses œuvres qu'il aurait fallu emprunter à la discothèque ou acheter avant. Les grands motets de Rameau côtoient la Symphonie n°7 de Penderecki et il semble inévitable que tout le répertoire finisse par être écoutable, gratuitement, en ligne.

Mais, est-ce que la crise n'a pas commencé avant ? L'avènement du compact disc, bénédiction de quelques années pour les éditeurs, a profondément bouleversé le comportement de nombreux consommateurs. En effet, les disques vinyles, par manque de soin ou en raison d'écoutes multiples, vieillissaient, lentement mais sûrement. Aujourd'hui, les résines des CD résistent bien au temps. Quel est l'intérêt, hormis musical pour disposer de plusieurs versions de la même œuvre, de continuer à acheter ? Jusqu'aux années 1980, existait un marché de renouvellement des supports, marché quasi inexistant aujourd'hui (j'exclus du champ de réflexion les fameuses mousseline protectrices qui ont opéré des ravages sur les disques en coffrets) ?

Partant de là, qui va acheter des disques chez EMI ? Qui donc va contribuer à générer de la marge, marge qui permettra de lancer des projets nouveaux ?
Pour illustrer mes propos, j'ai acheté, il y a bien longtemps, la Femme Sans Ombre, dans la version Sawallisch chez EMI. Cette version me plait. Quel serait mon intérêt de racheter la réédition, même à prix réduit ? Réédition de plus sans le superbe livret comme indiqué plus haut dans le fil.

Au final, dans notre société de consommation, est-ce qu'un bien écologiquement durable n'est pas le pire ennemi du producteur ! Voilà bien une maxime provocatrice mais qui peut illustrer un des volets de la crise actuelle des "majors". Que le producteur soit intelligent, novateur ou bête et irrespectueux, il souffrira de la même façon...

Cordialement
Eléanore-clo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 12 Nov 2011 - 15:49

eleanore-clo a écrit:
Partant de là, qui va acheter des disques chez EMI ? Qui donc va contribuer à générer de la marge, marge qui permettra de lancer des projets nouveaux ?
Pour illustrer mes propos, j'ai acheté, il y a bien longtemps, la Femme Sans Ombre, dans la version Sawallisch chez EMI. Cette version me plait. Quel serait mon intérêt de racheter la réédition, même à prix réduit ? Réédition de plus sans le superbe livret comme indiqué plus haut dans le fil.

Au final, dans notre société de consommation, est-ce qu'un bien écologiquement durable n'est pas le pire ennemi du producteur ! Voilà bien une maxime provocatrice mais qui peut illustrer un des volets de la crise actuelle des "majors". Que le producteur soit intelligent, novateur ou bête et irrespectueux, il souffrira de la même façon...

Cordialement
Eléanore-clo


C'est un élément très intéressant que tu soulèves là ! Cependant, je ne pense pas que ce soit le facteur principal de la chute des ventes, et ce pour plusieurs raisons.
Alors oui, on n'a pas tous envie d'avoir trente-cinq versions de la 23e symphonie de Haydn, et notre consommation relative à un répertoire déjà exploré est décroissante, d'accord. J'y vois deux contre-arguments : premièrement, le répertoire classique est à proprement parlé gigantesque, il y aura toujours plus de choses à découvrir - et l'appétit vient en mangeant : plus je découvre de nouvelles choses, plus mon panier Amazon s'alourdit... De plus - et contrairement à la musique populaire, ce qui est une différence majeure entre les deux à mon avis (et là je viens de relancer 10 pages dans un certain fil siffle ) -, la musique classique est très dépendante de l'interprète. Chacun connaît quelques œuvres dont il ne se lassera jamais de découvrir de nouvelles interprétations (Mariefran et ses 111 opus 111 bedo ), ou quelques artistes qui le passionnent et dont on veut posséder le plus d'enregistrements possibles, quite à avoir des doublons... Alors non, ça n'explique pas tout.
J'oserai pour terminer un petit parallèle avec la musique pop : qui aurait encore envie d'acheter une édition complète des Beatles, alors que tout le monde connaît par cœur leurs tubes ? Et toujours dans cette optique de comparaison, les nouveautés foisonnantes qui sortent aujourd'hui n'approchent pas encore la taille du répertoire classique, et dieu sait si la moitié de ce qui sort aujourd'hui provient des mêmes ingrédients Rolling Eyes ...

Par contre, dire que l'ère numérique porte un coup au disque, c'est indéniable bounce .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 12 Nov 2011 - 15:57

C'est aux labels de sortir des trucs nouveaux, si EMI sortait des choses encore indisponibles au disque ou jamais jouées, j'achéterais avec enthousiasme, et beaucoup de monde aussi... Il faut voir à quelle vitesse les 2500 à 5000 exemplaires des superbes livre-disques Glossa qui sont en général des opéras totalement inconnus (Callirhoé, Andromaque...) s'écoulent...

Moi je serais pour une production et une médiatisation moindre, et pour une légère élévation des prix, à condition que le produit dans toutes ses composantes vaille le coup (oeuvre peu connue et intéressante, pas de star surmédiatisée dans les interprètes mais des gens inspirés avant tout, beau produit, présence d'un livret et d'un appareil critique, belle prise de son). La preuve, j'achète maintenant toutes les parutions Glossa alors qu'elles coûtent jusqu'à 30€, parce que c'est toujours fantastique et enrichissant ; de même, versant vidéo, le soin apporté aux captations fRA musica et l'intérêt exceptionnel des spectacles que ce label relaie compensent largement pour moi leur prix élevé. EMI pourrait, à côté de réeditions et d'exploitations indispensables à bas prix (et nécessaire aux mélomanes qui se constituent encore leurs bases), sortir peu de nouveautés mais toujours soignées et qui sortent des sentiers battus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 20:36

Horatio a écrit:
De plus - et contrairement à la musique populaire, ce qui est une différence majeure entre les deux à mon avis (et là je viens de relancer 10 pages dans un certain fil siffle ) -, la musique classique est très dépendante de l'interprète. Chacun connaît quelques œuvres dont il ne se lassera jamais de découvrir de nouvelles interprétations (Mariefran et ses 111 opus 111 bedo ), ou quelques artistes qui le passionnent et dont on veut posséder le plus d'enregistrements possibles, quite à avoir des doublons... Alors non, ça n'explique pas tout.
Pas besoin de dix pages pour te dire que tu n’as jamais entendu deux interprétations différentes d’une chanson populaire pour affirmer pareille ânerie ! Peut-être n’as-tu jamais connu des personnes qui ont 10, 25 ou 100 versions d’une chanson, mais elles existent : j’en ai rencontré !


Horatio a écrit:
Par contre, dire que l'ère numérique porte un coup au disque, c'est indéniable bounce .
Pas étonnant ! Les éditeurs et producteurs de disques, du plus petit au plus grand, sans exception, on raté le train du numérique. Ceux qui n’en sont pas encore morts courent maintenant à la poursuite d’un convoi qu’ils ne rattraperont probablement jamais.

A noter, au passage, que les majors, les plus remontées contre le piratage (prétendument la seule cause de leur malheur) évitent souvent de compter les téléchargements légaux dans leurs bilans, et passent systématiquement sous silence les bénéfices sur les produits dérivés (par exemple, les sonneries pour téléphones).

Le plus navrant, c’est que l’industrie du livre est en train de suivre le même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 20:39

Killgore a écrit:
Horatio a écrit:
De plus - et contrairement à la musique populaire, ce qui est une différence majeure entre les deux à mon avis (et là je viens de relancer 10 pages dans un certain fil siffle ) -, la musique classique est très dépendante de l'interprète. Chacun connaît quelques œuvres dont il ne se lassera jamais de découvrir de nouvelles interprétations (Mariefran et ses 111 opus 111 bedo ), ou quelques artistes qui le passionnent et dont on veut posséder le plus d'enregistrements possibles, quite à avoir des doublons... Alors non, ça n'explique pas tout.
Pas besoin de dix pages pour te dire que tu n’as jamais entendu deux interprétations différentes d’une chanson populaire pour affirmer pareille ânerie ! Peut-être n’as-tu jamais connu des personnes qui ont 10, 25 ou 100 versions d’une chanson, mais elles existent : j’en ai rencontré !

Il y a quand même une énorme différence : pour une œuvre connue de musique classique, combien d'interprètes différents - et combien d'interprétation d'un même interprète, à chaque fois différente ? C'est sans commune mesure.
edit : peut-être mon post de départ était-il un peu ambigu ; je parlais de la diversité de versions existantes, pas de leur qualité.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 21:32

Horatio a écrit:
Il y a quand même une énorme différence : pour une œuvre connue de musique classique, combien d'interprètes différents - et combien d'interprétation d'un même interprète, à chaque fois différente ? C'est sans commune mesure.
edit : peut-être mon post de départ était-il un peu ambigu ; je parlais de la diversité de versions existantes, pas de leur qualité.
On retrouve la même chose dans la musique populaire. Certaines chansons ont été chantées par plus de 100 interprètes, et il n'est pas rare de trouver des versions différentes d'un même interprète. Je parle de quantité aussi. Je pense d'ailleurs que ces "reprises" seraient encore plus nombreuses si les lois sur le droit d'auteur n'y étaient pas défavorables dans beaucoup de pays.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 21:36

Killgore a écrit:
Horatio a écrit:
Il y a quand même une énorme différence : pour une œuvre connue de musique classique, combien d'interprètes différents - et combien d'interprétation d'un même interprète, à chaque fois différente ? C'est sans commune mesure.
edit : peut-être mon post de départ était-il un peu ambigu ; je parlais de la diversité de versions existantes, pas de leur qualité.
On retrouve la même chose dans la musique populaire. Certaines chansons ont été chantées par plus de 100 interprètes, et il n'est pas rare de trouver des versions différentes d'un même interprète. Je parle de quantité aussi. Je pense d'ailleurs que ces "reprises" seraient encore plus nombreuses les lois sur le droit d'auteur n'y étaient pas défavorables dans beaucoup de pays.

Bien sûr. Maintenant, je me demandais surtout s'il y avait autant de "tubes" repris des centaines de fois dans les deux genres. J'ai souvent l'impression - peut-être fausse - qu'une œuvre de musique populaire est très souvent attachée à ses créateurs, du fait que ce soient eux qui la jouent en premier - d'où le fait que tout n'est pas repris.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 21:39

Horatio a écrit:
Killgore a écrit:
Horatio a écrit:
Il y a quand même une énorme différence : pour une œuvre connue de musique classique, combien d'interprètes différents - et combien d'interprétation d'un même interprète, à chaque fois différente ? C'est sans commune mesure.
edit : peut-être mon post de départ était-il un peu ambigu ; je parlais de la diversité de versions existantes, pas de leur qualité.
On retrouve la même chose dans la musique populaire. Certaines chansons ont été chantées par plus de 100 interprètes, et il n'est pas rare de trouver des versions différentes d'un même interprète. Je parle de quantité aussi. Je pense d'ailleurs que ces "reprises" seraient encore plus nombreuses les lois sur le droit d'auteur n'y étaient pas défavorables dans beaucoup de pays.

Bien sûr. Maintenant, je me demandais surtout s'il y avait autant de "tubes" repris des centaines de fois dans les deux genres. J'ai souvent l'impression - peut-être fausse - qu'une œuvre de musique populaire est très souvent attachée à ses créateurs, du fait que ce soient eux qui la jouent en premier - d'où le fait que tout n'est pas repris.
C'est beaucoup moins vrai par chez nous mais dans le domaine anglo-saxon il y a quand même une culture du "standard" qui est très forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79913
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 13 Nov 2011 - 22:45

On s'éloigne du sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11939
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 14 Nov 2011 - 20:18

Xavier a écrit:
On s'éloigne du sujet...

Sombres perspectives pour le forum... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 16 Déc 2011 - 18:05

Bon, ça y est, les musiciens sous contrat avec EMI s'échappent : http://www.gramophone.co.uk/classical-music-news/belcea-quartet-sign-to-zig-zag-territoires

Zig-Zag qui pique un contrat à EMI, qui l'eût cru Smile
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 16 Déc 2011 - 18:11

alexandre. a écrit:
Bon, ça y est, les musiciens sous contrat avec EMI s'échappent : http://www.gramophone.co.uk/classical-music-news/belcea-quartet-sign-to-zig-zag-territoires

Zig-Zag qui pique un contrat à EMI, qui l'eût cru Smile

Pour des artistes qui en valent la peine en plus !

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 16 Déc 2011 - 18:13

Je n'aime pas ce quatuor, mais bon, comme c'est FF Guy qui se tape les sonates pour piano, ça remontra légèrement le niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 16 Déc 2011 - 19:20

Honnêtement, je crois qu'EMI n'avait rien à faire des Belcea et ne devait même pas vouloir leur faire enregistrer le cycle Beethoven. Il faut dire qu'ils rentabilisent le coffret des Berg en mid-price depuis presque 15 ans, et qu'ils viennent aussi de faire paraître l'intégrale des Artemis sous étiquette Virgin, qui se vend bien et plaît à la critique...
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Dim 16 Sep 2012 - 0:31

Dernières nouvelles du rachat d'EMI par Universal, plus inquiétantes que je ne le pensais jusque là: ne pouvant accepter qu'Universal se retrouve en situation de quasi-monopole, l'Union Européenne est prête à valider le rachat à condition qu'Universal revende certains de ses nouveaux actifs EMI: Parlophone, Virgin et... EMI Classics ! pale
Concrètement, ça veut dire qu'EMI Classics se retrouve à nouveau sur le trottoir marché, dans l'attente d'un repreneur crédible. Et franchement je n'en vois pas. Dans le pire des cas, le catalogue classique d'EMI peut être dépouillé et éparpillé aux quatre vents par une multitude de vautours. Dans le "meilleur" des cas, Warner (ou Sony) le rachète et fait d'EMI Classics une nouvelle coquille vide qui sortira juste des rééditions. En tous cas, l'histoire d'EMI/Virgin Classics comme label actif produisant des nouveautés semble arriver à son terme. Neutral


(Alternative à laquelle je ne crois pas trop: Patrick Zelnik de Naive se dit prêt à s'associer à Richard Branson pour racheter Virgin. S'ils alignent les biftons, ils peuvent tenter le pari aussi ambitieux que risqué de créer une mini-major en reprenant aussi EMI Classics... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 348
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 21 Sep 2012 - 16:33

Comme pressenti, la Commission a donné son accord avec les conditions décrites par adriaticoboy : La Commission autorise l'acquisition des activités de musique enregistrée d’EMI par Universal, sous réserve du respect de certaines conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 21 Sep 2012 - 19:42

Franchement, quand on voit la liste des labels qu'elle est obligé de céder, on se demande ce qu'Universal rachète finalement d'EMI ? Les Beatles, Capitol, Blue Note, Virgin aussi finalement ? C'est pas si mal mais vu les milliards qu'elle a allongés, la super major pouvait espérer la "totale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 21 Sep 2012 - 22:09

Mais alors que vont devenir EMI Classics et Virgin Classics ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 21 Sep 2012 - 22:39

Hippolyte a écrit:
Mais alors que vont devenir EMI Classics et Virgin Classics ?
Une hypothèse : il risque de leur advenir ce qui serait arrivé à Brünnhilde si elle n'avait pas réussi à infléchir la décision de Wotan... Sad pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 21 Sep 2012 - 23:03

Scherzian a écrit:
Hippolyte a écrit:
Mais alors que vont devenir EMI Classics et Virgin Classics ?
Une hypothèse : il risque de leur advenir ce qui serait arrivé à Brünnhilde si elle n'avait pas réussi à infléchir la décision de Wotan... Sad pale

Rachetés par Berlusconi ??? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: EMI   Ven 21 Sep 2012 - 23:08

Hippolyte a écrit:
Mais alors que vont devenir EMI Classics et Virgin Classics ?
Apparemment, d'après ce que j'ai lu ici ou là, les labels qu'Universal est obligé de céder devraient être revendus sous la forme d'un lot unique à l'une des deux autres majors: Sony-BMG ou Warner.
La première, via CBS et RCA, a une une culture classique plus ancienne, mais en récupérant EMI Classis, elle peut se retrouver surchargée et avoir du mal à donner sa juste place au catalogue EMI.
La seconde ne s'intéresse au classique que depuis une quinzaine d'années, quand elle a racheté Teldec et Erato. Elle n'a pas particulièrement brillé jusqu'à présent dans la mise en valeur du répertoire classique (hormis les rééditions habituelles et quelques nouveautés) mais le rachat de la vénérable maison anglaise peut être l'occasion d'un nouvelle ambition.

De toute façon, que ce soit par Warner ou Sony, EMI Classics sera rachetée. Il faudra bien rentabiliser l'opération donc le catalogue sera exploité. Reste à savoir de quelle manière. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 9 Fév 2013 - 18:11

La nouvelle est tombée il y a 2/3 jours et elle est passée plus ou moins inaperçue tant tout le monde est las de cet histoire. De plus les dépêches sont trompeuses qui annoncent un rachat de Parlophone par Warner.
C'est bien le Parlophone Label Group (soit le lot que qu'Universal devait revendre pour voir validé son rachat du catalogue principal d'EMI par les autorités européennes) que Warner s'est offert. Et ce lot contient entre autres Parlophone, Mute, Chrysalis et... EMI Classics !

Bref, pour ce qui nous concerne ici, le catalogue EMI & Virgin Classics est maintenant aux mains de ceux qui ont tant fait pour Erato et Teldec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 9 Fév 2013 - 21:05

Je crois que Mute a été racheté par BMG.

Concernant les branches classiques d'Emi et Virgin, je n'ai trouvé aucune information précise. Tu es sûr qu'elles sont rachetées par Warner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Sam 9 Fév 2013 - 23:40

Mélomaniac a écrit:
Je crois que Mute a été racheté par BMG.
Exact, je me suis planté pour Mute.


Citation :
Concernant les branches classiques d'Emi et Virgin, je n'ai trouvé aucune information précise. Tu es sûr qu'elles sont rachetées par Warner ?
En effet, les dépêches sont très évasives, et carrément muettes en ce qui concerne EMI & Virgin Classics.
Mais Norman Lebrecht, apparemment bien renseigné, assure que le catalogue classique d'EMI & Virgin était inclus dans le lot Parlophone et que par conséquent il est maintenant la propriété de Warner, qui ne s'en est peut-être même pas rendu compte !
http://www.artsjournal.com/slippeddisc/2013/02/does-warner-give-a-toss-about-classics.html



Hors classique, on notera qu'avec le lot "Parlophone" Warner a aussi mis la main sur des monstres sacrés comme Pink Floyd, Deep Purple, Radiohead ainsi que sur une bonne partie des filières locales d'EMI en Europe. Ainsi le catalogue EMI France (Trenet, Piaf, Aznavour, Souchon etc.) part chez Warner.


Après avoir pensé faire le coup du siècle en rachetant EMI, je suis persuadé que certains dirigeants d'Universal doivent sérieusement grincer des dents devant la liste de tous ces grands noms qu'ils ont été obligés de laisser filer pour satisfaire les autorités de concurrence. Bon, ils se sont quand même au moins offert les Beatles et les Beach Boys, ce qui n'est pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombres perspectives pour EMI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Sombres perspectives pour EMI
» L'informatique musicale, nouvelle lutherie et perspectives
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Météo pour Rust
» caisse pour guitare type parlor /oahu et 0 size 00 et 000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: