Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sombres perspectives pour EMI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 20:10

Cololi a écrit:
mais il faut penser aussi aux nouveaux arrivant).
Mais pour le grand répertoire, il y a des tas de versions très réussies chez Naxos ou très bien captées chez Chandos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 20:58

Oui, mais le novice veut de grands orchestres, il sait que le label jaune avec écrit "Karajan" dessus c'est un gage de qualité, ne jure que par le Philharmonique de Berlin. Mr. Green (j'ai vécu ça...)
Alors que Naxos et l'Orchestre de Llangfair[...], ça n'inspire pas trop le novice, d'autant que les pochettes sont horribles, face au cartouche élégant de DG et à la tête de Karajan en train de fermer les yeux... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:01

Je ne sais pas... Une fois j'entendais un type avec sa nana au rayon classique de la FNAC manifester son énervement en voyant les dates des enregistrements de Chopin, du genre : « qu'est-ce que c'est que ces vieux machins des années 50 ? Ils peuvent pas produire des trucs plus récents ? » ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:06

Guillaume a écrit:
Alors que Naxos et l'Orchestre de Llangfair[...], ça n'inspire pas trop le novice, d'autant que les pochettes sont horribles, face au cartouche élégant de DG et à la tête de Karajan en train de fermer les yeux... Mr. Green
Surtout quand ce sont les photos des productions, c'est vrai que c'est atrocement laid chez Naxos. Mais avec les tableaux sur fond blanc, j'aime bien le côté cheap débonnaire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29159
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:15

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
mais il faut penser aussi aux nouveaux arrivant).
Mais pour le grand répertoire, il y a des tas de versions très réussies chez Naxos ou très bien captées chez Chandos...

Guillaume a écrit:
Oui, mais le novice veut de grands orchestres, il sait que le label jaune avec écrit "Karajan" dessus c'est un gage de qualité, ne jure que par le Philharmonique de Berlin. Mr. Green (j'ai vécu ça...)
Alors que Naxos et l'Orchestre de Llangfair[...], ça n'inspire pas trop le novice, d'autant que les pochettes sont horribles, face au cartouche élégant de DG et à la tête de Karajan en train de fermer les yeux... Mr. Green

Non non non ... Bernstein dans Mahler personne ne le remplacera ... désolé Smile Quand à Karajan je pense à sa 7° de Bruckner ou sa Salome ou ses poèmes symphoniques chez Strauss ... beh non ça c'est introuvable ailleurs. Et alors côté opéra, ça me semble bien plus cruel encore ... (tout simplement car il faut beaucoup d'argent pour réunir les casting).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:17

Cololi a écrit:
Et alors côté opéra, ça me semble bien plus cruel encore ... (tout simplement car il faut beaucoup d'argent pour réunir les casting).
Les Strauss et Wagner d'Orfeo n'ont presque rien à envier aux grandes maisons de disques. D'accord ce ne sont que des publications de bandes radios, mais les castings réunis sont souvent affolants.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:35

Et même sans convoquer Orfeo, qui a son petit statut d'institution, il y a quantité de versions récentes moins prestigieuses qui sont amplement satisfaisantes. Mais ce que tu soulignes est très juste : l'édition de bandes radio permet de court-circuiter totalement la question des studios de majors...

Par ailleurs, comme je le disais, Bernstein ne disparaîtra jamais, il sera réédité en cas de disparition des majors.

Ce que ça pourrait changer, ce serait simplement que le disque serait l'apanage d'orchestres moins prestigieux et moins chers (en dehors de l'auto-production qui devient de plus en plus fréquente : LSO, Mariinski, Concertgebouw...), et parfois excellents. Les Symphoniques de Bâle ou Trondheim, franchement, je ne les échange pas contre Berlin ou Vienne ! (Oui, c'est purement une question de goût, mais je veux dire par là que ça sonne suffisamment sûr et bien pour qu'on n'ait pas à regretter les autres...)

Bref, aujourd'hui les majors ne sont plus très utiles, leur caractère incontournable tient juste à :
- leur fonds de catalogue, qui ne disparaîtra pas de toute façon ;
- leur poids dans la distribution, mais leur absence laisserait la place à d'autres moins visibles aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29159
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:41

Suis pas en total désaccord. Mais bref ^^.

D'ailleurs ça me fait penser qu'Erato a sorti des bons trucs : les Contes avec Alagna (avec un casting hors du commun), ou des choses bien plus rares, comme le Roi Arthus de Chausson (que je n'ai pas écouté, mais que j'ai acheté au bond, car j'ai eu peur que ça disparaisse d'ici peu)

Ou encore le ROdrigue et Chimène de Debussy ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:43

Le problème des récupérations des fonds des majors, c'est la nullité éditoriale : aucun livret, pochette horrible...

Ca me ferait mal au coeur de voir les Entartete dans la collection Brilliant, honnêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:45

Cololi a écrit:
Suis pas en total désaccord. Mais bref ^^.

D'ailleurs ça me fait penser qu'Erato a sorti des bons trucs : les Contes avec Alagna (avec un casting hors du commun), ou des choses bien plus rares, comme le Roi Arthus de Chausson (que je n'ai pas écouté, mais que j'ai acheté au bond, car j'ai eu peur que ça disparaisse d'ici peu)

Ou encore le ROdrigue et Chimène de Debussy ...
Oh oui, Erato a énormément fait pour la musique française, et ça comprend LULLY, Marais, Rameau, Meyerbeer, Lalo, Chausson, Dutilleux et Boulez ! Mais c'est considéré comme une major (racheté par Teldec depuis racheté par Warner qui les a immédiatement fermés Rolling Eyes ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:45

D'ailleurs pour l'autoproduction, je pense que tous les grands orchestres vont y venir à moyen voire court terme. Ils peuvent éditer ce qu'ils veulent, ils n'ont pas besoin de passer en studio puisqu'il s'agit souvent de bandes de concert mises bout-à-bout. Aujourd'hui il y a de nombreuses références chez ces éditeurs : les Mahler de Jansons, la Symphonie en trois mouvements de Stravinsky par Boulez avec Chicago (nettement supérieure à la version DG)... Et on y gagne puisque ces cd sont généralement moins chers que les nouveautés des majors.
Beaucoup d'orchestre ont à y gagner, en particulier quelques américains qui ne sont plus enregistrés : Boston, New-York (quoiqu'avec cette calamité de Gilbert je n'ai pas trop envie qu'ils enregistrent)...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:47

Guillaume a écrit:
Le problème des récupérations des fonds des majors, c'est la nullité éditoriale : aucun livret, pochette horrible...
Ca dépend qui les récupère... Et puis là je ne parlais pas du marché de niche, où les petites maisons sont en général plus performantes, mais bien des Mahler de Bernstein (et là, franchement, avec ou sans livret, hein !).

Citation :
Ca me ferait mal au coeur de voir les Entartete dans la collection Brilliant, honnêtement.
Si Xavier ne rattrape pas la balle au bond, tu auras de la chance. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:48

Guillaume a écrit:
Le problème des récupérations des fonds des majors, c'est la nullité éditoriale : aucun livret, pochette horrible...

Ca me ferait mal au coeur de voir les Entartete dans la collection Brilliant, honnêtement.
Je préfère toujours ça à une maison de disque qui ne réédite pas son fonds ou de façon éphémère.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:49

alexandre. a écrit:
D'ailleurs pour l'autoproduction, je pense que tous les grands orchestres vont y venir à moyen voire court terme.
C'est aussi mon avis, la formule est parfaite. Ca leur fait la promotion par l'événement concert et valorise leurs concerts par la sacralisation en disque. Par ailleurs, maîtrise complète de ce qu'ils produisent, pas comme lorsqu'on vient les chercher pour leur demander de faire telle ou telle chose. Là, ils font le concert de toute façon, et si c'est bon, ils éditent.
C'est donc subventionné en même temps que le concert, ça ne coûte que les CDs à presser, quasiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:49

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Suis pas en total désaccord. Mais bref ^^.

D'ailleurs ça me fait penser qu'Erato a sorti des bons trucs : les Contes avec Alagna (avec un casting hors du commun), ou des choses bien plus rares, comme le Roi Arthus de Chausson (que je n'ai pas écouté, mais que j'ai acheté au bond, car j'ai eu peur que ça disparaisse d'ici peu)

Ou encore le ROdrigue et Chimène de Debussy ...
Oh oui, Erato a énormément fait pour la musique française, et ça comprend LULLY, Marais, Rameau, Meyerbeer, Lalo, Chausson, Dutilleux et Boulez ! Mais c'est considéré comme une major (racheté par Teldec depuis racheté par Warner qui les a immédiatement fermés Rolling Eyes ).

C'est ton nouveau pote, ça cololi, non hehe ?

Plus sérieusement les majors ne disparaitront pas complètement me semble-t-il sinon ca voudrait dire que la crise frappe bien plus loin que la musique classique Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:51

Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ? C'est ultra moche, standardisé, triste comme une porte de prison, et il n'y a AUCUN livret.
AUCUN, et va chercher les livrets de Friedenstag ou des Stigmatisés...


Moi j'exige que ce soit Glossa qui réedite les Entartete, en livres-disques. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:51

calbo a écrit:
Plus sérieusement les majors ne disparaitront pas complètement me semble-t-il sinon ca voudrait dire que la crise frappe bien plus loin que la musique classique Neutral
Oui, tu as raison. On parle plutôt ici de la liquidation de leur fonds classique (ce que fait Warner est complètement emblématique...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:53

Guillaume a écrit:
Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ?
Non, mais j'en ai entendu parler. Ils rééditent Michael Jackson et Barbara, c'est ça ?

Citation :
C'est ultra moche, standardisé, triste comme une porte de prison, et il n'y a AUCUN livret.
Ce n'est pas vrai : le livret allemand monolingue est fourni, du moins quand il est libre de droits...


Citation :
Moi j'exige que ce soit Glossa qui réedite les Entartete, en livres-disques. Mr. Green
Ce serait un sacré virage éditorial. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:53

Certes mais encore heureux cependant qu'il y a des "petites" maisons ou les labels des orchestres comme le LSO par exemple qui permettent à la musique classique de perdurer Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:54

Guillaume a écrit:
Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ? C'est ultra moche, standardisé, triste comme une porte de prison, et il n'y a AUCUN livret.
AUCUN, et va chercher les livrets de Friedenstag ou des Stigmatisés...


Moi j'exige que ce soit Glossa qui réedite les Entartete, en livres-disques. Mr. Green
Oui c'est moche, mais une nouvelle fois je m'en fous totalement puisque sinon ça ne serait pas ressorti. Tu crois que DG se serait cassé la tête à ressortir les albums du quatuor LaSalle ? S'il y a choix, oui je préfère une édition propre mais là le choix est inexistant.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:56

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ?
Non, mais j'en ai entendu parler. Ils rééditent Michael Jackson et Barbara, c'est ça ?

Citation :
C'est ultra moche, standardisé, triste comme une porte de prison, et il n'y a AUCUN livret.
Ce n'est pas vrai : le livret allemand monolingue est fourni, du moins quand il est libre de droits...

Ah bon ?? Moi j'ai un Béatrice et Bénédicte (livret libre de droits) sans livret aucun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 21:58

hehe Eh beh t'as plus qu'à le prendre sur ODB et à l'apprendre par coeur pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mer 10 Nov 2010 - 6:59

DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
Plus sérieusement les majors ne disparaitront pas complètement me semble-t-il sinon ca voudrait dire que la crise frappe bien plus loin que la musique classique Neutral
Oui, tu as raison. On parle plutôt ici de la liquidation de leur fonds classique (ce que fait Warner est complètement emblématique...).

Pour EMI, ça semble toucher bien plus que le classique. J'ai entendu, sur France Inter, qu'ils avaient "perdu" les Rolling-Stones, Radiohead et maintenant Queen, groupes dont les disques doivent pourtant se vendre plutôt bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4614
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mer 10 Nov 2010 - 12:20

Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch
Dans le coffret anniversaire d'HM de 2008, sur la notice le fondateur d'HM (décédé aujourd'hui je crois) écrivait "après 50 ans, au milieu d'une crise du disque sans précédent (-40% en 4 ans) nous affichons une progression annuelle de 3 à 5 %. Ma foi en l'avenir d'HM est totale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mer 10 Nov 2010 - 14:27

Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch

Des ventes en chute , depuis 2 ans notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mer 10 Nov 2010 - 15:10

Christophe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
Plus sérieusement les majors ne disparaitront pas complètement me semble-t-il sinon ca voudrait dire que la crise frappe bien plus loin que la musique classique Neutral
Oui, tu as raison. On parle plutôt ici de la liquidation de leur fonds classique (ce que fait Warner est complètement emblématique...).

Pour EMI, ça semble toucher bien plus que le classique. J'ai entendu, sur France Inter, qu'ils avaient "perdu" les Rolling-Stones, Radiohead et maintenant Queen, groupes dont les disques doivent pourtant se vendre plutôt bien !
Ils les ont perdus pour leurs derniers disques, qui ne sont pas ceux qui se vendent le mieux évidemment... Mais le fonds reste à eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mer 10 Nov 2010 - 18:06

Guillaume a écrit:
Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ? C'est ultra moche, standardisé, triste comme une porte de prison, et il n'y a AUCUN livret.
AUCUN, et va chercher les livrets de Friedenstag ou des Stigmatisés...
C'est passer complètement à côté de la mission de Brilliant qui est de rendre les disques très accessibles d'un point de vue financier --- quitte à sacrifier des choses (mais généralement jamais la musique elle-même).

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
Mais tu as déja vu un disque de la collection Brilliant ?
Non, mais j'en ai entendu parler. Ils rééditent Michael Jackson et Barbara, c'est ça ?
Le truc curieux avec Brilliant, c'est que... c'est globalement, et par rapport au prix, de très bon niveau. Et même : les disques qu'ils enregistrent eux-même sont parfois les plus aboutis pour une discographie donnée (je pense tout particulièrement à leur intégrale Frescobaldi par Loreggian, mais il y en a d'autres).

Glocktahr a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch
Dans le coffret anniversaire d'HM de 2008, sur la notice le fondateur d'HM (décédé aujourd'hui je crois) écrivait "après 50 ans, au milieu d'une crise du disque sans précédent (-40% en 4 ans) nous affichons une progression annuelle de 3 à 5 %. Ma foi en l'avenir d'HM est totale".
Bernard Coutaz, de son petit nom. Mais ce que décrit Holliger est bien plus proche de la réalité actuelle, d'une maison de disque jadis le fleuron discographique de la France, aujourd'hui à court de souffle tandis qu'elle essaie désespérément de pousser ces petites Flute Enchantée par Jacobs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 1:49

DavidLeMarrec a écrit:
Christophe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
Plus sérieusement les majors ne disparaitront pas complètement me semble-t-il sinon ca voudrait dire que la crise frappe bien plus loin que la musique classique Neutral
Oui, tu as raison. On parle plutôt ici de la liquidation de leur fonds classique (ce que fait Warner est complètement emblématique...).

Pour EMI, ça semble toucher bien plus que le classique. J'ai entendu, sur France Inter, qu'ils avaient "perdu" les Rolling-Stones, Radiohead et maintenant Queen, groupes dont les disques doivent pourtant se vendre plutôt bien !
Ils les ont perdus pour leurs derniers disques, qui ne sont pas ceux qui se vendent le mieux évidemment... Mais le fonds reste à eux !
Pour Radiohead, oui, car sauf erreur de ma part le groupe n'a pas (encore) récupéré les droits de ses anciens disques Parlophone (de Pablo Honey à Hail to the thief).

Mais pour les Stones et Queen, EMI perd bien le back catalogue au profit d'Universal !

Pour les premiers, c'est fait depuis maintenant presque 2 ans: tout le fonds Rolling Stones Records (soit tous les albums depuis Sticky Fingers (1971)), distribué historiquement par Virgin (donc EMI), est dorénavant exclusivement chez Polydor/Universal. Et il faut savoir que ces récentes rééditions Polydor sont à ch... (ultra compressées) comparées aux anciens CDs Virgin, qui ont disparu des bacs mais qu'on peut heureusement encore trouver sur internet.

J'imagine que le catalogue de Queen va subir le même traitement. Les CDs EMI vont être remplacés par des rééditions Universal.

Bon, en échange de ces deux groupes EMI a dû recevoir deux très gros chèques de la part d'Universal. Mais ces liquidités ne servent apparemment qu'à étancher la soif du fond de pension qui détient EMI... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 9:39

Merci pour la rectification. Smile C'est quand même pas bien grave en l'occurrence, puisque le fonds sera exploité. Pas comme Erato / Teldec, même s'il existe quelques timides rééditions économiques via Apex. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 11:17

Tout cette discussion, que j'ai lue avec attention, est passionnante, mais il y a une question probablement importance qui n'a pas été évoquée : quels sont les chiffres des marchés asiatiques ? Qu'est-ce qui se vend là-bas ? A combien d'exemplaire ? Dans quel mesure peut-on en être dépendant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 11:27

Théo a écrit:
Qu'est-ce qui se vend là-bas ?
Lang Lang et Yuja Wang. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont tellement mis en avant. Après, je n'ai pas les chiffres. Mais tu as raison de souligner que des catalogues du type CPO, Hyperion ou Timpani doivent amplement se limiter au marché européen, et un peu nord-américain. La majorité de la production doit à coup sûr s'écouler dans le pays d'origine.

A ce propos, si certains ont des pistes de documentation sur ces questions, je suis très vivement intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 11:39

Oui, ça c'était presque sous-entendu... mais sans en venir à CPO ou Timpani, je me demande par ex., en en restant aux majors, est-ce que la masse potentielle supposée gigantesque du marché asiatique est susceptible de sauver la musique enregistrée en achetant des disques de Salonen, Boulez, Abbado, Harnoncourt, Pollini... ? Est-ce qu'il y a des indices en ce sens ? Est-ce qu'il faut se préparer à un compromis du style "ok, on accepte de mettre en avant, et accessoirement d'ouvrir nos grandes salles de concerts à vos pianistes aussi médiocres soient-ils, mais vous financez nos vrais grands interprètes..." ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 11:48

J'en suis réduit à la pure spéculation, mais je pense que pour l'heure, c'est essentiellement le grand répertoire qui est concerné, donc effectivement plutôt du Beethoven par Abbado et du Ravel par Boulez. Et rien ne dit que la mode de la musique classique en Chine durera.

Quant aux compromis sur la mise en avant des interprètes, c'est déjà le cas. Il y a une offre très large (donc beaucoup de probabilités pour que certains percent), les professeurs prestigieux sont déjà engagés dans les écoles chinoises, et effectivement la volonté de capter un marché assez "cocardier".

Le problème, pour l'heure, c'est que la culture musicale n'est pas encore aussi naturel que pour des européens, et que parfois on peut avoir l'impression que la lettre est imitée à la perfection, sans toucher tout à fait l'esprit. Lorsqu'on voit Lang Lang travailler, par exemple, on a l'impression qu'il est amusé par le fait de taper sur les touches, mais pas forcément préoccupé de la profondeur de son propos - et ça se ressent en concert.
C'est encore plus criant pour le chant où en plus du style, il existe la frontière de la langue. Ceux qui sont implantés depuis longtemps chantent à la perfection, mais ceux qui sont formés dans les écoles chinoises et coréennes (contrairement aux japonaises, irréprochables) utilisent certes une émission dynamique qui se trouve beaucoup moins chez les européens, mais avec un aspect très rugueux, vraiment moche, comme si le chant lyrique se résumait à chanter fort sans effort.

Toutes choses qui se réguleront au fil du temps, avec la familiarité du style et l'échange de professeurs et d'élèves.

Donc pas de panique, il y aura forcément de bons pianistes chinois qui apparaîtront à moyen terme. C'est vrai que pour l'heure, même si Wang est tout à fait très bien, on attend un peu les révélations...
En attendant, oui, il faudra continuer à vivre avec Lang Lang. Avec un peu de courage, nous pouvons y arriver, je suis sûr. D'ailleurs c'est plutôt un bon chambriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 11:54

Jusque là je ne m'inquiétais pas trop (on produit bien chez nous des pianistes au moins aussi mauvais que Lang Lang), mais précisément, son disque en trio avec Repin et Maisky est pour moi un prétendant au titre de PIRE disque de l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 12:26

Tiens, c'est la seule fois où je l'ai trouvé (très) bon, moi. hehe

Quel est le problème de ce disque, si on parle bien du Tchaïkovsky ? Parce que c'est une oeuvre dont je suis assez familier, dont j'ai écouté beaucoup de versions, et concernant Lang Lang je l'ai même fait partition en mains. A part que c'est un peu uniformément rond comme toujours, je n'aurais que du bien à en dire, et pas seulement parce qu'il fait les notes.

C'est parmi les versions que j'aime le moins, mais par rapport à Argerich par exemple, c'est infiniment plus dans le style ! Dans l'absolu, la version de Lang Lang me suffirait tout à fait.

Quant à dire que c'est le pire disque de l'histoire, tu as vraiment eu beaucoup de chance dans tes écoutes, parce que je peux te citer des dizaines (pour ne pas dire des dizaines de dizaines...) de disques qui sont réellement limités ou mauvais : je t'assure que des disques de musique de chambre aux timbres hideux, garnis de pains et dans une atmosphère de déchiffrage placide, ça existe. Il y en a même un certain nombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 13:05

Le marché asiatique, il reste encore dominé jusqu'à présent par le Japon et la Corée du sud, contrées riches en mélomanes et surtout en discophiles connaisseurs.
Je serais moi aussi curieux de connaître les chiffres de vente, je ne sais pas s'ils peuvent sauver le marché au niveau mondial.
La Chine commence aussi à faire du chiffre, mais comme vous le dites ça ne doit concerner que quelques références, je ne pense pas que le répertoire y est encore bien implanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Jeu 11 Nov 2010 - 13:10

adriaticoboy a écrit:
Le marché asiatique, il reste encore dominé jusqu'à présent par le Japon et la Corée du sud, contrées riches en mélomanes et surtout en discophiles connaisseurs.
D'ailleurs, étonnamment, concernant la pratique, alors que le Japon est au niveau des plus performantes nations européennes, ce n'est pas toujours vrai pour la Corée du Sud (orchestres et surtout chant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 9:04

N'empêche que Lang Lang commence à être bien vu, même par la critique élitiste française, style diapason..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 19:49

Ca s'appelle la mithridatisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 19:55

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 20:32

Autrement dit, un demi tri de la médiatisation Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 20:49

Vous n'avez rien d'autre à dire que vous faire mousser à propos de la chute d'une major du disque classique??? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 21:21

Pelléas a écrit:
Vous n'avez rien d'autre à dire que vous faire mousser à propos de la chute d'une major du disque classique??? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad



Paix!Les-as de a boutade laisse tranquille! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 21:27

HOLLIGER a écrit:
Pelléas a écrit:
Vous n'avez rien d'autre à dire que vous faire mousser à propos de la chute d'une major du disque classique??? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad



Paix!Les-as de a boutade laisse tranquille!
Cool

C'est quoi ce jargon Question Question Question Question Question Question




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 12 Nov 2010 - 21:30

Pelléas a écrit:
HOLLIGER a écrit:
Pelléas a écrit:
Vous n'avez rien d'autre à dire que vous faire mousser à propos de la chute d'une major du disque classique??? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad



Paix!Les-as de a boutade laisse tranquille!
Cool

C'est quoi ce jargon Question Question Question Question Question Question





Cela s'appelle une plaisanterie, Pelléas! Laughing (juste c'était la boutade, oubli de ma part)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 19 Nov 2010 - 9:51

Les dernières nouvelles d'après le Financial Times d'hier :

Guy Hands, le patron de Terra Firma, propriétaire d'EMI estime qu'aujourd'hui cette dernière vaut £ 1 800 Mo face à des dettes de £ 3 000 Mo - donc lui et ses actionnaires ont tout perdu - c'est ce qu'il a essayé d'éviter en prétendant démontrer -contre toute vraisemblance - qu'il n'avait acheté cette entreprise que sur les conseils de son banquier.
On s'orienterait vers une scission du groupe avec l'édition musicale d'un coté et l'édition discographique - l'activité qui "pisse le sang" - de l'autre qui serait alors probablement vendue à Warner, maintenant ainsi une offre mondiale avec deux autres intervenants majeurs : Universal et Sony Music.
Evidemment, dans ce cas le nouveau propriétaire continuerait d'essayer de valoriser au maximum le catalogue existant - mais je connais mal la problématique des droits sur les enregistrements - est-ce que le copyright a une durée indéterminée ou est-ce que ça tombe dans le domaine public au bout d'un certain temps ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4614
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 19 Nov 2010 - 14:10

HOLLIGER a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch

Des ventes en chute , depuis 2 ans notamment.
Qqn qui travaille chez HM m'a dit que les magasins HM avaient juste enregistré une légère baisse au cours des 2 dernieres années. Ce qui s'est effondré ce sont les ventes de disques HM chez les magasins partenaires (FNAC, Carrefour...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 19 Nov 2010 - 16:32

Glocktahr a écrit:
HOLLIGER a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch

Des ventes en chute , depuis 2 ans notamment.
Qqn qui travaille chez HM m'a dit que les magasins HM avaient juste enregistré une légère baisse au cours des 2 dernieres années. Ce qui s'est effondré ce sont les ventes de disques HM chez les magasins partenaires (FNAC, Carrefour...)

Laughing Heu, HM, vient de fermer 10 de ses 40 boutiques au cours de cette année 2010..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29159
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 19 Nov 2010 - 16:39

HOLLIGER a écrit:
Glocktahr a écrit:
HOLLIGER a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est quoi la situation de HM ? scratch

Des ventes en chute , depuis 2 ans notamment.
Qqn qui travaille chez HM m'a dit que les magasins HM avaient juste enregistré une légère baisse au cours des 2 dernieres années. Ce qui s'est effondré ce sont les ventes de disques HM chez les magasins partenaires (FNAC, Carrefour...)

Laughing Heu, HM, vient de fermer 10 de ses 40 boutiques au cours de cette année 2010..

Faut dire que HM Bordeaux par ex ... ils sont aussi accueillants qu'une porte de prison ... vraiment j'y mettrai plus les pieds ...
Bon celà dit le lable a des bons disques, mais je les achète ailleurs (Internet / Virgin ...)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Ven 19 Nov 2010 - 16:41

Et puis leurs prix sont exorbitants, il faut le dire.

Je ne connais pas leurs coûts, cela dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombres perspectives pour EMI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sombres perspectives pour EMI
» L'informatique musicale, nouvelle lutherie et perspectives
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Météo pour Rust
» caisse pour guitare type parlor /oahu et 0 size 00 et 000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: