Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Francis Poulenc (1899-1963)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 7 Fév 2014 - 15:24

Un mot juste pour signaler aux Parisiens et banlieusards du forum une intéressante petite exposition sur Poulenc et Paris, qui se tient à deux pas de Paris, à Levallois :
http://www.ville-levallois.fr/exposition-poulenc-et-paris/
On y trouve beaucoup de documents, partitions, programmes, petites notes, photos, intéressants.
Je ne sais pas pourquoi, mais ce qui m'a le plus touché, ça a été de lire la dédicace à Poulenc inscrite par Satie à l'encre en tête d'une partition de mélodie, d'une curieuse écriture très appliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 7 Fév 2014 - 15:27


Merci de l'info!  coucou 

Satie avait une écriture appliquée de vieux professeur à lorgnon un peu farfelu...Ce à quoi il ressemblait, d'ailleurs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 7 Fév 2014 - 16:53

Une illustration valant mieux qu'un long discours, pour ceux qui ne les connaissent pas, son écriture et sa signature étaient exactement celles qu'on trouve sur cette carte postale :
Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 323
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 7 Fév 2014 - 17:02


Un petit côté "gothique" dans cette écriture...Le bougre soignait sa légende...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMar 25 Fév 2014 - 23:44

quel bonheur ! quelle merveille ! quelle splendeur ! quelle légèreté ! quelle grâce !

la sublime mélodie de POULENC chantée par Veronique GENS :

Poulenc: Les chemins de l'amour

watch?v=ex-IxBQndqM

vite écoutez cela chers amis....quels frissons vous attendent avant le coucher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
Pierre75013

Nombre de messages : 143
Age : 55
Date d'inscription : 22/12/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyLun 17 Mar 2014 - 17:37

Ce week end, j'ai pu réécouter AUBADE de Francis Poulenc.
Pour ceux qui ne connaitraient pas cette œuvre, c'est un concerto chorégraphique pour piano et 18 instruments. Instrumentation originale puisqu'on y trouve deux violoncelles et deux contrebasses, le reste étant des cuivres, des vents et des timbales. C'est une pièce qui dure un vingtaine de minutes.
C'est une pièce remarquable, très "Poulenc", ryhtmée, gaie, terminant sur un merveilleux adagio extrêmement évocateur.
A ma connaissance il existe pas mal de belles voire très belles versions.
Celle de ce week-end était celle de Eric Lesage, le philharmonique de Liège dirigés par Stéphane Denève, qui m'a redonné envie d'écouter d'autres versions que je possède, comme Tachino/Prëtre, Pommier, Hickox ou encore avec Poulenc lui-mëme....
Je trouve cette oeuvre sublime de par son orchestration, entre autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyLun 17 Mar 2014 - 20:43

oui c'est génial, même Richter qui, pour une fois, n'y comprend pas grand chose, ne parvient pas à le massacrer.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMer 8 Oct 2014 - 20:35

Rav-phaël a écrit:

Poulenc.
Sonate pour hautbois et piano
Hansjörg Schellenberger [ hautbois ] Rolf Koenen [ piano ]

J’avais complètement oublié à quel point cette sonate est éprouvante, intense ! Je crois que c’est fini la musique pour moi ce soir, je n’arrive pas à m’en remettre ...

C’est ce que je trouve fascinant dans le cas Poulenc : Qu’on puisse le considérer comme un compositeur de musiques légères, alors que je ne connais pas d’autres compositeurs (à mon sens) qui soient arrivés à écrire d’une plume aussi noire, intense, éprouvante c’est le mot, que le Dialogue des Carmélites ou cette Sonate pour hautbois et piano (par exemple). C’est dur, ça me fait même mal ! Certains moments j’en ai pleuré, fait des grimaces, tendu par la souffrance de cet homme.

Parce que des oeuvres tristes, sombres, tragiques, dans l’histoire de la musique, il y en a des tas, mais chez Poulenc il se dégage une douleur d’une intensité folle que je n’entends nul part ailleurs ! Quel drôle de paradoxe chez celui que beaucoup prennent pour un faiseur de divertissements.


Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 1:34

C'est sûr qu'entre la Sonate pour clarinette et basson et De tous les printemps, entre le Concerto champêtre et les Dialogues, il y a plusieurs mondes.

Effectivement, l'univers de Poulenc peut être extrêmement sombre, même si ça concerne une minorité d'œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17153
Date d'inscription : 25/11/2012

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 8:44

mais vous trouvez ça extrêmement sombre ? Embarassed

DavidLeMarrec a écrit:
entre le Concerto champêtre
ah oui, ça j’ai eu du mal de m’en remettre. hehe


Dernière édition par lucien le Jeu 9 Oct 2014 - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 8:56

Il faut voir au delà des arguments littéraires (opéras, mélodies ...) ou même du l'apparence de la musique. En réalité c'est une musique profondément mélancolique.
Inutile de la faire plus noire qu'elle n'est (bon les Dialogues c'est vraiment noir), mais elle n'a pas grand chose de la légèreté sautillante que peuvent lui reprocher ses détracteurs (ou plutôt ce n'est qu'une partie ... de sa surface).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17153
Date d'inscription : 25/11/2012

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 9:03

mélancolique ou ambigüe, d’accord, mais extrêmement sombre ou éprouvante ? Neutral

enfin oui, le Concert champêtre, c’est plutôt éprouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 9:59

DavidLeMarrec a écrit:

C'est sûr qu'entre le Concerto champêtre et les Dialogues, il y a plusieurs mondes.

Ah bin tu vois, je trouve justement que le Concerto Champêtre fait partie de ces oeuvres derrière lesquelles on peut facilement lire la profonde mélancolie dont parle Cololi.
Et il a raison, il faut absolument savoir lire entre les lignes avec Poulenc si on veut découvrir ce qu’il y a de plus beau et touchant dans son Art !

J’ai toujours trouvé, et sa biographie le prouve, qu’il y a quelque chose chez Poulenc de dépressif ! Ça devient extrêmement intense dans ces oeuvres où la facade tombe au profit de sentiments beaucoup plus personnels. Là alors il se dévoile extrêmement éprouvant, c’est le mot, c’est vraiment ce que je ressens ! Disons qu’il se réparti sur une échelle d’une touchante mélancolie à une noirceur intensément éprouvante.

Et si on regarde bien, on trouve facilement, dans beaucoup de pièces, ces moments où subitement Poulenc laisse s’échapper une touchante tristesse pudiquement contenue, du Concerto pour deux pianos aux Soirées de Nazelles, la Sonate pour deux pianos ou la Sinfonietta, sans parler de sa musique Religieuse, et de nombreuses oeuvres de Chambre dans lesquelles il se laisse plus facilement aller à la confidence ( j’écoute en ce moment la Sonate pour violoncelle et piano ...  Sad ).


Pour vous dire :
Je n’ai écouté qu’une seule fois le Dialogues en entier (et une seule deuxième fois par petit bouts) justement parce que cette écoute fut pour moi un moment difficile, éprouvant. En même temps le Dialogues des Carmélites est l’exemple extrême ! Revenons à cette Sonate pour hautbois et piano, en comparaison je ne la trouve pas moins intense ! Le Final est vraiment douloureux à l’écoute, pour moi en tout cas (je suis peut être le seul à vivre ça chez Poulenc).


Dernière édition par Rav-phaël le Jeu 9 Oct 2014 - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 10:08

lucien a écrit:
mélancolique ou ambigüe, d’accord, mais extrêmement sombre ou éprouvante ? Neutral

enfin oui, le Concert champêtre, c’est plutôt éprouvant.

Les concerto c'est vraiment pas le meilleur Poulenc au passage.
Moi je trouve ça très sympathique, mais ça n'a pas la profondeur du meilleur Poulenc.

Eprouvante => Les Dialogues peuvent l'être.

Je suis d'accord, ce n'est jamais une musique extrêmement sombre, c'est beaucoup plus subtil et équilibré.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17153
Date d'inscription : 25/11/2012

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 9 Oct 2014 - 10:11

Cololi a écrit:
Les concerto c'est vraiment pas le meilleur Poulenc au passage.

oui, bien sûr, ce n’est pas moi qui dirai le contraire.

Cololi a écrit:
Moi je trouve ça très sympathique, mais ça n'a pas la profondeur du meilleur Poulenc.

ah non, je ne trouve pas ça sympathique : je trouve ça proprement terrifiant. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 10 Oct 2014 - 10:14

lucien a écrit:
Cololi a écrit:
Les concerto c'est vraiment pas le meilleur Poulenc au passage.

oui, bien sûr, ce n’est pas moi qui dirai le contraire.

Cololi a écrit:
Moi je trouve ça très sympathique, mais ça n'a pas la profondeur du meilleur Poulenc.

ah non, je ne trouve pas ça sympathique : je trouve ça proprement terrifiant. Mr. Green

Terrifiant? non. "Bébête" et superficiel : oui. Quand on pense qu'il s'est fichu de Rachmaninov quand il a écrit ce concerto. C'est là qu'on voit où on arrive quand on adopte une inspiration esthétique gauchie...Comme disait Debussy : "qui chante le coq tôt finira par "viens Poupoule"!

Je préfère nettement son concerto pour deux pianos ou, pour moi le meilleur : les "Animaux modèles" (avec un pensée pour Patrick Modiano)... Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17153
Date d'inscription : 25/11/2012

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 10 Oct 2014 - 10:54

à vrai dire je les trouve tous les deux aussi « terrifiants » (insupportables au point de l’être) l’un que l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 10 Oct 2014 - 11:19


Ah bon? Mézalor, qu'est-ce que tu aimes?

Pour te donner une idée, moi c'est Schubert, Bruckner et les "baroqueux" qui m'insupportent! coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1458
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMar 1 Sep 2015 - 19:54

Bonjour

En écoute le concerto pour 2 pianos ( soeurs Labèque, Ozawa, BSO)

Quelle merveilleuse surprise

Très beau 1er mouvement rythmé qui se termine comme une dentelle de notes au clavier

2ème mouvement qui débute comme du Mozart ( concerto ou sonate piano , je ne saurais dire pour le moment ) - cette mélodie mozartienne revient vers la fin

3ème mouvement aux couleurs d'un jour de fêtes

Bref belle découverte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMer 2 Sep 2015 - 9:59

Certainement. De la fraîcheur, de l'humour, un peu de mélancolie voilée...J'aime bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMer 25 Nov 2015 - 21:48

bonsoir à tous, je viens de découvrir cette pure merveille pianistique,
c'est gracieux, beau, léger, émouvant .....DIVIN

Poulenc, Nocturne n. 1 in C major (1929)
watch?v=ITjoWz7Unuo

j'espère que vous connaissez. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 26 Nov 2015 - 21:38

DavidLeMarrec a écrit:
Non, Françoise Pollet a ses bons soirs (c'est généralement moi qui la défends seul lorsqu'on la bouscule un peu trop), mais il sont rares.
Françoise Pollet dans Chanson Triste de Duparc est bien je trouve ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMar 26 Jan 2016 - 19:10

Denise Duval, muse de Poulenc est morte aujourd'hui, à l'âge de 94 ans. http://www.francemusique.fr/actu-musicale/mort-de-denise-duval-egerie-de-francis-poulenc-120667
Je n'ai jamais entendu en entier à ce jour la version Dervaux des Dialogues des Carmélites.
Je viens de l'écouter dans "Non Monsieur mon mari" des Mamelles de Tirésias dans l'enregistrement réalisé par Cluytens. Elle ne manquait pas de tempérament mais quand on entend des sopranos comme Natalie Dessay, Julie Fuchs notamment là dedans, cela nous paraît bien entendu très daté comme chant.
Néanmoins, un témoin et une personnalité importante d'une certaine époque vient de nous quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 17:12

Rav-phaël a écrit:

Francis Poulenc


La Voix humaine


Barbara Hannigan
Esa–Pekka Salonen : Orchestre de l'Opéra National de Paris


Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 173236763  plus j'entends cette oeuvre, au fil des ans, et plus je suis émerveillé ! Au–delà des oeuvres religieuses, Stabat Mater ou Gloria, au–delà du Concerto pour deux pianos, ou je ne sais quoi d'autre encore (peut–être pas Le Dialogue, quoi que, si...), pour moi c'est de plus en plus clair : il est là son plus grand chef d'oeuvre !


Ceci dit,
Barbara Hannigan...
Quelle interprétation Shocked
Et le toujours excellent Esa–Pekka Salonen !

Il n'y aurait peut–être qu'une oeuvre capable, à mon avis, de rivaliser avec La Voix humaine au titre de sommet absolu du génie de Poulenc, mais presque comme une erreur, du moins je le perçois comme ça, comme un intru dans la liste, avec un côté outsider : l'ultime Sonate pour hautbois et piano.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8552
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 17:55

Shocked Ah, vraiment? Moi qui adore Poulenc, je trouve au contraire que c'est (et d'assez loin) une de ses œuvres les plus faibles (y compris par Denise Duval, que j'adore quoi qu'elle chante, c'est dire...) C'est tellement gris et plat (ne serait-ce qu'à côté de La Dame de Monte-Carlo autre monologue pour chant et orchestre d'après Cocteau), et ça n'en finit pas...

Alors que dans ses mélodies, sa musique chorale, sa musique de chambre je vois un grand nombre de chefs-d'œuvres assez absolus (et je ne parle même pas de Dialogues de Carmélites).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 18:57

Je ne sais pas quoi te répondre mains . C'est une question d'impression personnelle. Tout ce que je peux faire c'est dire : non, je ne trouve pas, je ne trouve pas et "trop long" ?, non je ne trouve pas ^^ ; mais comment le justifier...

Je lui trouve une justesse. Je ressens que tout est là, où il faut, juste comme il faut. Et dans l'expression ; dans la famille de ces oeuvres qui laissent paraître toute la part sombre de Poulenc, je la vie comme la plus belle manière qu'il ait trouvé, la plus profonde, la plus poignante. À chaque écoute, je m'approche un peu mieux du détail de l'oeuvre et il me semble que jusqu'au moindre silence, tout se révèle à moi comme juste, si juste (tandis qu'ailleurs, il me reste toujours quelques choses pour me faire décrocher).

Voilà mon impression  Smile .
Oh oui, oui, vraiment, c'est pour moi, je le pense de plus en plus, le sommet (aller : l'un des sommets) absolu de son art ! Là où il s'est le mieux réalisé !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83850
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 20:15

Je dois dire que je suis tout à fait de l'avis de Benedictus.

Bien interprété, avec une mise en scène prenante, ça passe, mais les réécoutes ne me font pas réévaluer l'oeuvre, je la trouve toujours assez moyenne.
Et pourtant j'aime énormément Poulenc, mais moi aussi plus dans les mélodies, les oeuvres sacrées, la musique de chambre, et les Dialogues, même si je n'y vois pas tout à fait un chef d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 20:27

Sad
Je croyais bien me souvenir avoir lu ici que La Voix humaine n'était pas très appréciée, c'est aussi pour ça que je tenais à commenter mon écoute, du coup : amis, encore trop cachés, rejoignez–moi  Mr. Green  ! il faut défendre La Voix humaine !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 20:52

Vous étonnerai-je vraiment en révélant que je suis à la fois en désaccord avec Rav-phaël et Benedictus ?

Effectivement, la Voix humaine est musicalement très en deçà du plus grand Poulenc (et ne se renouvelle pas beaucoup), mais je vois ce qu'on peut y percevoir de direct, de vrai. (Moi, ça m'agace, mais c'est mon habitude avec Cocteau.)

La Dame de Monte-Carlo, je trouve plus mineur : il n'y a même pas les saillances du texte ni le même élan musical. Ça fonctionne bien, mais ce n'est pas aussi impressionnant – et c'est sensiblement plus court, non ?

Vous vous moquerez de moi si je révèle (enfin, vous le savez déjà) que le Poulenc qui m'est le plus cher est bien sûr celui des Biches et des Animaux modèles, mais il y a quand même des œuvres de grande envergure dans le catalogue qui me paraissent autrement denses et profuses, riches en découvertes successives, que ces monodrames : à commencer par la musique sacrée (Litanies, Gloria), et surtout a cappella (les François d'Assise !). Les Dialogues et le quatuor à cordes à deux altos ne sont pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8552
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptySam 1 Juil 2017 - 23:09

DavidLeMarrec a écrit:
Vous étonnerai-je vraiment en révélant que je suis à la fois en désaccord avec Rav-phaël et Benedictus ?
Effectivement, la Voix humaine est musicalement très en deçà du plus grand Poulenc (et ne se renouvelle pas beaucoup), mais je vois ce qu'on peut y percevoir de direct, de vrai. (Moi, ça m'agace, mais c'est mon habitude avec Cocteau.)
La Dame de Monte-Carlo, je trouve plus mineur : il n'y a même pas les saillances du texte ni le même élan musical. Ça fonctionne bien, mais ce n'est pas aussi impressionnant – et c'est sensiblement plus court, non ?
Non, non, pas de vrai désaccord en ce qui me concerne: ma référence à La Dame de Monte-Carlo voulait plutôt dire «j'aime mieux une œuvrette troussée avec esprit qu'un pensum ambitieux et ‟sincère”» (D'ailleurs la Dame dure en effet moins de 10 minutes.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMar 22 Aoû 2017 - 2:52

Bezout a écrit:
Mais il faut dire qu'on commence à avoir l'habitude de dégommer les ayatollah fraichement convertis qui viennent nous imposer le fait que le tonal c'est depassé, qu'il n'y a que la modernité ringarde de Boulez qui compte, etc...

Bizarrement, je suis un peu un entre deux. J'avais écouté le Concerto pour deux piano de Poulenc, puis je l'ai réécouté, puis je l'ai réécouté. En définitive, j'ai adhéré. Là, je parcours ce topic à la recherche d'autres conseils (ceci dit, je ressort de 2 heures de Boulez, j'aime finalement beaucoup Boulez Laughing).

Dans une interview, Boulez parlait de l'opposition de Messiaen aux neoclassiques (desquels fait partie Poulenc, je crois). Il y a longtemps eu le sentiment que ces compositeurs ne permettaient pas le changement. Pourtant, je pense qu'ils incarnent une forme de modernité, en prenant un matériau classique, et en le changeant, avec parfois un aspect parodique. Je l'ai entendu dans une œuvre de Prokofiev, qui disait s'inspirer de Haydn (il me semble une Symphonie, je n'ai pas le titre précis en tête).
C'est la raison pour laquelle nous n'aimons pas Poulenc. Et raison pour laquelle nous détestons Milhaud. Il y a l'influence de Boulez, Messiaen et cie. Même si peu sont fans de Boulez, la réaction de rejet de l'avant-garde a nécessairement joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyMar 22 Aoû 2017 - 11:18

AlexCorzoma a écrit:
Bizarrement, je suis un peu un entre deux.

C'est pas bizarre, ça prouve juste que tu es suffisamment ouvert pour aimer les deux. Et c'est une bénédiction plutôt qu'une bizarrerie, parce que les zélateurs monomaniaques qui t'expliquent que Boulez a démodé Ravel qui a démodé Liszt qui a démodé Mendelssohn qui a démodé Haydn qui a démodé Haendel… c'est une vision un peu terne du monde musical, en tout cas très limitative.

Citation :
Pourtant, je pense qu'ils incarnent une forme de modernité, en prenant un matériau classique, et en le changeant,

Bien sûr. Poulenc a une identité sonore qu'on perçoit immédiatement, une harmonie totalement tonale, mais dont les couleurs n'appartiennent qu'à lui.


Citation :
Je l'ai entendu dans une œuvre de Prokofiev, qui disait s'inspirer de Haydn (il me semble une Symphonie, je n'ai pas le titre précis en tête).

Oui, la Première Symphonie, effectivement un pastiche (exaltant !) de symphonie classique.


Citation :
C'est la raison pour laquelle nous n'aimons pas Poulenc. Et raison pour laquelle nous détestons Milhaud.

Après,il y a aussi les gens qui n'aiment tout simplement pas le néoclassicisme ou les couleurs particulières de ces deux compositeurs. (le catalogue de Poulenc est assez dense, mais chez Milhaud, tout n'est pas de même valeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bachravel
Néophyte


Nombre de messages : 3
Age : 46
Date d'inscription : 04/11/2017

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Poulenc   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyDim 5 Nov 2017 - 0:51

hommepiano a écrit:
quel bonheur ! quelle merveille ! quelle splendeur ! quelle légèreté ! quelle grâce !

la sublime mélodie de POULENC chantée par Veronique GENS :

Poulenc: Les chemins de l'amour

watch?v=ex-IxBQndqM

vite écoutez cela chers amis....quels frissons vous attendent avant le coucher !

Je suis fou de cette mélodie également connaissez-vous la version violoncelle jouée par d'Edgar Moreau ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bachravel
Néophyte


Nombre de messages : 3
Age : 46
Date d'inscription : 04/11/2017

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Poulenc   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyDim 5 Nov 2017 - 1:17

AlexCorzoma a écrit:
Bezout a écrit:
Mais il faut dire qu'on commence à avoir l'habitude de dégommer les ayatollah fraichement convertis qui viennent nous imposer le fait que le tonal c'est depassé, qu'il n'y a que la modernité ringarde de Boulez qui compte, etc...

Bizarrement, je suis un peu un entre deux. J'avais écouté le Concerto pour deux piano de Poulenc,  puis je l'ai réécouté, puis je l'ai réécouté. En définitive, j'ai adhéré. Là, je parcours ce topic à la recherche d'autres conseils (ceci dit, je ressort de 2 heures de Boulez, j'aime finalement beaucoup Boulez Laughing).

Dans une interview, Boulez parlait de l'opposition de Messiaen aux neoclassiques (desquels fait partie Poulenc, je crois). Il y a longtemps eu le sentiment que ces compositeurs ne permettaient pas le changement. Pourtant, je pense qu'ils incarnent une forme de modernité, en prenant un matériau classique, et en le changeant, avec parfois un aspect parodique. Je l'ai entendu dans une œuvre de Prokofiev, qui disait s'inspirer de Haydn (il me semble une Symphonie, je n'ai pas le titre précis en tête).
C'est la raison pour laquelle nous n'aimons pas Poulenc. Et raison pour laquelle nous détestons Milhaud. Il y a l'influence de Boulez, Messiaen et cie. Même si peu sont fans de Boulez, la réaction de rejet de l'avant-garde a nécessairement joué.


Sincèrement je pense que l'on est pas obligé d'aimer le concerto pour piano dans son intégralité, personnellement ce n'est pas une oeuvre que j'écouterai en boucle mais il faut avouer que certains passages sont à tomber, il se dégage quelque chose d'hollywoodien voir d'hitchcockien dans ce concerto, il me fait penser aux musiques Bernard Hermann dans Vertigo.

Sorry so je viens de m’apercevoir que vous parliez du concerto pour DEUX pianos, j'suis hors sujet. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1429
Age : 45
Date d'inscription : 10/01/2011

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyJeu 24 Mai 2018 - 21:24

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 0095115101421_600

Je découvre avec ce disque les œuvres de Poulenc pour le piano. Je trouve ça charmant et parfois même envoûtant.
Un peu comme du Satie, mais qui t'emmènes plus loin, beaucoup plus loin.
Je suis preneur pour d'autres interprétations Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27314
Date d'inscription : 21/09/2012

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 1 Mar 2019 - 0:39

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 127°/250



Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Przotr11
Georges Prêtre (1924-2017)


Francis Poulenc (1899-1963) :

Les Biches, Suite du ballet

= Georges Prêtre, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire


(HMV, octobre 1961)

Smile « Une vingtaine de femmes, ravissantes et coquettes, trois solides beaux gars en costume de rameur, réunis par une chaude journée de juillet, dans un énorme salon blanc
[...] j'estimais que cela suffisait à créer l'atmosphère érotique » écrivit Poulenc, lui-même à peine sorti de l'adolescence,
au sujet de cette musique composée en 1923 pour la saison monégasque des Ballets Russes de Diaghilev.
Une sorte de version moderne et délurée des Sylphides, d'illustration canaille des Fêtes galantes de Watteau, sans véritable argument autre que le plaisir de batifoler,
de célébrer le libertinage des années-folles, autour de ce harem de courtisanes.
Je ne suis pas fan du ballet complet, avec chœurs dont les minauderies sont trop candides à mon goût.
Mais je raffole des cinq numéros de la Suite qui en distille l'essence : la verve, le charme mélodique, l'instrumentation claire et efficace répondent au souhait de Cocteau
d'une authentique « musique française de France ». Effectivement, difficile de trouver plus franchouillard que ces Biches !
La discographie n'est pas pléthorique, mais signalons les témoignages de Charles Dutoit (Decca) et Stéphane Denève (Hänssler),
et Roger Désormière qui en avait enregistré une truculente lecture pour Decca en juin 1951.

.
J'ai choisi ce que je considère comme l'autre version de référence, en stéréophonie, superbement captée dans la vaste acoustique de la Salle Wagram.
Cette spatialisation ne dissipe rien des timbres capiteux et grasseyants de l'orchestre parisien, avec ses cordes tranchantes, ses bois délicieux (le basson, le hautbois,
aux couleurs typiquement idiomatiques), ses cuivres brillants et savoureux (d'autant que la partition leur confie maintes interventions solistes). Ces vertus-là sont attendues,
génétiques oserait-on dire. Mais surtout, les pupitres du Conservatoire arborent une discipline voire une virtuosité qu'on ne leur connaissait pas toujours en ce temps-là.
Dans un grisant élan de spontanéité, le jeune chef (trente-sept ans lors de sessions) trouve le ton, le style exacts.
Il opte pour des temps enlevés, qui accusent l'entrain du trépidant Rondeau (plus catchy tu meurs !), de la Rag-mazurka, du Final.
Sous son intrépide baguette, l'Adagietto et l'Andantino s'acoquinent sans s'amollir, en conservant ce ton parfaitement équilibré (à l'instar du Pulcinella de Stravinsky)
entre néoclassicisme et exubérance, entre droiture et gourmandise.
Voilà vingt minutes d'irrésistibles séductions, un concentré de joie de vivre, une carte postale depuis un pays de cocagne où les mœurs insouciantes
s'adonnent sans arrière-pensée. Heureuse époque !
Une partition frivole ?
Oui, à se pâmer, et un bout de patrimoine thésaurisé par ce programme de ballets contemporains (les trois compositeurs vivaient encore) gravé voilà presque soixante ans !
A travers lui, « c'est tout un pan de la culture française que font revivre avec élégance Georges Prêtre et l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire »
lisait-on à l'appui du Diapason d'Or qui récompensait sa réédition en CD.
Un album emblématique, porte-drapeau en son genre. Et un très grand disque.


Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Dutill10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 1 Mar 2019 - 12:41

J'écoute comme il se doit davantage des versions plus récentes (Darlington !), mais c'est une très belle version d'une œuvre dont la puissance jubilatoire ne se dément pas, une des plus belles choses de Poulenc, dans un genre tellement éloigné de ses prières d'Assise ou des Dialogues… (Dans le même genre, les Animaux modèles sont presque aussi beaux !)

J'ai eu le privilège de voir ça deux fois en vrai (et en version intégrale avec le minuscule chœur, s'il vous plaît ! (à l'époque où Radio-France jouait encore un tout petit peu de patrimoine…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5502
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 5:33

J'écoute son Concerto pour Orgue, Cordes et Timbales.
Une oeuvre déroutante mais très lyrique et géniale avec des accents très sombres qui contrastent avec d'autres plus bucoliques.

Michael Murray, orgue
Atlanta Symphony Orchestra
Robert Shaw
1 CD Telarc, 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Francis Poulenc (1899-1963)   Francis Poulenc (1899-1963) - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Francis Poulenc (1899-1963)
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Please Please Me (1963)
» Live at Monterey 1963
» Guitare folk EKO 1963 à 50€
» grand prix eurovision 1963 total
» Georges Auric (1899-1983)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: