Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ivan Kozlovsky (1900-1993)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Jeu 25 Nov 2010 - 0:36

Ivan Kozlovsky (1900-1993)


D'abord, pourquoi un sujet sur Ivan Kozlovsky... Parce que oui, ça reste un ténor assez peu connu, qui a certes eu un large répertoire, mais qui n'a chanté qu'en russe du répertoire russe ou occidental... Oui mais voilà... il reste important pour moi tellement sa voix m'a marqué et elle m'a fait découvrir beaucoup de pièces, que ce soit opéras ou mélodies. Et vu que je passe mon temps à en parler, que l'on ne se dise pas que ce n'est qu'une lubie pour faire snob ou un artiste de seconde zone dont je me suis amouraché on ne sait pourquoi !

Et puis si cette présentation peut permettre de le faire découvrir à quelques personnes en plus, à en parler un peu, alors elle aura eu l'effet souhaité !


Biographie:
Ivan Semyonovich Kozlovsky a vu le jour non pas en Russie, mais en Ukraine (comme plusieurs autres grands chanteurs de cette époque parmi lesquels le grand Mark Reizen dont on reparlera plus tard...). C'est donc dans le petit village de Maryanovska (à 60 kilomètres de Kiev) que nait Kozlovsky, fils de parents eux-mêmes chanteurs amateurs passionnés.


Père d'Ivan

Tout petit déjà il va donc être nourri par les mélodies traditionnelles ukrainiennes et débutera logiquement des études de chant et de musique. Dès tout petit, il prend un vif plaisir à chanter et entre dans la chorale de son école. Déjà à cette époque, son oreille et sa voix étaient ses atouts : très développées l'une comme l'autre, elles lui ouvrent rapidement les portes de du Chœur Trotsky de la Culture Populaire de Kiev.


Ivan Kozvlovsky à 12 ans

A 15 ans, il persévère dans cette voie et part donc à Kiev où il va non seulement travailler la musique, mais aussi développer une curiosité pour le théâtre. Et c'est par là qu'il rencontre la tragédienne Maria Konstatinovna Zankovetskaya, alors connue dans toute la Russie. Il va travailler avec elle et sera finalement engagé dans sa compagnie de théâtre. Plus de musique ? Mais si ! Car pendant ce temps, il entre dans le chœur dirigé par A. Koshitz, compositeur renommé à son époque et qui va devenir son premier professeur professionnel, l'orientant vers Elena Muravieva, professeur à l'Institut Dramatique et Musical de Kiev où il obtiendra son diplôme avec les honneurs. Son expérience de théâtre ne lui sera pas pour autant inutile, lui apportant ce qui est nécessaire pour faire vivre un personnage à la scène, mais aussi l'expérience de la scène au travers de nombreux rôles : on peut admirer sur les quelques témoignages vidéo qu'on conserve la présence et la façon d'incarner de Kozlovsky. Arrive la guerre civile et il est donc enrôlé dans l'armée qu'il quittera en 1924 pour se rendre à Kharkov où il se fera engager dans l'Opéra de la ville. Son début en tant que chanteur se fait tout de même en 1920, alors qu'il est stationné à Poltava comme volontaire de l'Armée Rouge, et c'est dans le rôle de Faust de Gounod  qu'il commence sa carrière! C'est aussi sur cette petite scène qu'il va aborder des rôles qui verront son triomphe sur les plus grandes scènes soviétiques : Monsieur Triquet et surtout Lensky (Eugen Onegin), Jonek (Halka de Moniuszko), le Duc de Mantoue (Rigoletto de Verdi) et quelques autres. Ensuite, c'est à Sverdovsk qu'il passe une saison, continuant à ajouter des rôles à son répertoire, des rôles très variés et montrant déjà l'étendue impressionnante de sa voix et une technique parfaite : Don José (Carmen) tout comme l'Astrologue (Le Coq d'Or de Rimsky-Korsakov) !
Une fois cette voix découverte en province, il veut monter sur les grandes scènes et essaye donc d'entrer au Bolshoï. Après un échec, il finit par se faire engager pour y débuter en 1927 dans le rôle d'Alfredo de La Traviata. Avec ce triomphe, ce seront 27 années de succès qui se dérouleront ensuite sur la scène du Bolshoï jusqu'à son départ de la scène en 1954 pour se consacrer au récital jusqu'en 1971... (enfin 71... on trouve encore beaucoup de traces de lui dans les années qui suivent, montrant toujours cette même voix...) Sa dernière apparition au Bolshoï se fera en 1985 pour fêter les 90 ans de son collègue Mark Reizen. Mais son véritable dernier concert date de 1989.
En parallèle de cette carrière "officielle" au Bolshoï, Kozlovsky a aussi créé en 1938 une compagnie d'Opéra qu'il dirigera jusqu'en 1941. Il va aussi beaucoup enregistrer d'œuvres pour la radio officielle, nous permettant du coup de conserver certains de ses rôles !
Toujours en plus, il avait une grand activité en tant que récitaliste. Durant de nombreuses années, il va sillonner la Russie, souvent avec la grande soprano Antonina Nezhdanova, pour y présenter un répertoire riche et varié. C'est lors d'une de ces tournées qu'il rencontre Mark Reizen qui participera ensuite à ces tournées.

Une question demeure... Pourquoi n'avoir jamais chanté en occident ? La raison en est simple : son frère Feodor, chanteur comme lui, fut autorisé à aller chanter lors d'une tournée en 1919... et apprenant que les soviétiques avaient le pouvoir en Ukraine, il ne revient jamais en URSS.


Sa place dans l'URSS et maintenant:
Prenant la suite de grands ténors comme Sobinov ou Smirnov, Kozlovsky a partagé son registre avec un autre grand : Sergei Lemeshev. Si les deux hommes avaient un même répertoire, ils n'avaient pas la même façon de l'aborder. Et on peut même supposer une franche camaraderie à la vision de certains documents (/watch?v=_207yT4nFmQ, en l'honneur de la veuve de Tchekov, Olga Leonardovna Knipper). Ils se sont donc partagés cette scène sans soucis...
Étant donné qu'il a enregistré beaucoup de récitals ou intégrales, il reste présent en Russie dans les mémoires. Et à tel point qu'un musé lui est consacré : en fait, c'est son ancienne maison près de Kiev qui est maintenant un musée à sa mémoire, telle qu'elle était lorsqu'il y habitait :


A cela s'ajoute un buste à Kiev en son honneur en 2005 :


Et aussi un astéroïde portera son nom à partir de 1987 (No. 4944)


Sa voix : caractéristiques
Il faut bien avouer que la voix de Kozlovsky n'est pas douce et coulante à l'oreille. Elle conserve un petit côté nasillard ou métallique en fonction des cas. C'est une voix très haut placée, d'une grande clarté. Mais elle possède aussi une séduction immédiate par le côté sucré qu'elle peut dégager. D'une grande technicité, aucun rôle ne semble lui faire peur, assumant aussi bien des rôles très haut perchés que des rôles plus héroïques comme Lohengrin par exemple. Si il pouvait se permettre cette étendue impressionnante de rôles, c'est qu'il savait parfaitement contrôler sa voix, usant de voix mixte, ne forçant jamais.
Instrument parfaitement maîtrisé, sa voix n'était pas le seul point fort du chanteur. Car à cela s'ajoutaient non seulement une grande sensibilité, mais aussi une musicalité à toute épreuve... ou presque ! Car si dans la majorité des rôles il restait très concentré sur l'interprétation, il n'en gardait pas moins un petit côté démonstratif par moments. Ainsi, une tenue de note ne lui faisait pas peur, loin de là... Mais par moments elle était tenue légèrement trop longtemps que la bienséance requise. Jamais une faute de goût, mais un petit point d'orgue. Bien sûr, dans certains rôles, cela passe sans soucis. Ainsi, il faut écouter la démonstration de souffle dans la sérénade d'Arlequin de Pagliacci ou les changements de volumes sur une même note dans Rigoletto.
Et puis il possédait une étendue vocale phénoménale, comme le prouve une cadence absolument bluffante (mais frisant pour le coup le manque de goût, ce qui était quand très rare chez lui, et d'ailleurs cette cadence est absente de l'enregistrement intégral) de l'air d'Almaviva (/watch?v=9GtvWIl088E).
Voix exceptionnelle donc de par sa tenue, son étendue mais aussi sa sensibilité.

Mais à cela s'ajoutait une longévité. Quelques exemples ici, montrant la fraîcheur de la voix malgré le passage des ans :
- en 1970 (donc à 70 ans!) , il chantait Lohengrin :

In fernem Land : /watch?v=L7INgOYtPvc


- 79 ans : Fenesta che lucive (Bellini) :/watch?v=IM6FhcgEf_0

- 80 ans : Vocalise (Prokofiev):/watch?v=VSYeddm3c-g



Répertoire (avec extraits et discographie) :
Je vais essayer ici de proposer un panorama de son répertoire ainsi que de sa discographie. Malheureusement, les sources manquent pour avoir l'intégralité de son immense répertoire, dans le domaine du concert notamment.

En premier lieu, une liste des rôles dont j'ai trouvé trace, un petit extrait si possible, et puis pour finir un petit mot sur l'intégrale si elle existe... Sachant que son répertoire comportait plus de 50 rôles.

=> Alfredo (La Traviata)
Un di felice: /watch?v=fMTwKlI6aZ4
Une intégrale existe avec Elizaveta Shumskaya et Pavel Lisitsian. Bien sûr tout en russe. Du beau chant verdien malgré la langue étrange. Shumskaya possède sans soucis la technique du rôle, et sans être passionnante reste intéressante. Lisitsian est parfaitement à l'aise en Germont, noble et hautain, tout en étant paternel... Une vrai grande interprétation de baryton verdi ! Et puis Kozlovsky possède cette jeunesse, cette fougue qu'il met au service du personnage !

=>Le Conte Almaviva (Le Barbier de Séville)
Ecco ridente: /watch?v=9GtvWIl088E
Intégrale là encore avec Ivan Burlak en Figaro, Vera Firsova en Rosina et Mark Reizen en Basilio. Intéressante, mais loin d'être la plus passionnante. Disons que Reizen et Kozvlovsky sortent leur épingle du jeu, mais on y reviendra pas trop souvent.

=>Andriy (Zaporozhes et le Danube, opéra ukrainien de Gulak-Artemovsky)

=>L'Astrologue (Le Coq d'Or)

=>Don José (Carmen)

=>Le Duc de Mantoue (Rigoletto)
La Donna e mobile:/watch?v=yu10IlhAscw
Avec Andrei Ivanov en Rigoletto assez générique, Irina Maslennikova déjà plus intéressante en Gilda. Mais c'est le Duc de Kozlovsky qui frappe : il possède une morgue, mais aussi une douceur enjôleuse qui fait qu'on croit immédiatement au personnage, sans soucis il se coule dans ce monstre en dentelles.

=>Dubrovsky (Dubrovsky, de Napravnik)
Air de Dubrovsky: /watch?v=hYc3JWzcEIw

=>Faust (Faust)
Extrait du duo du jardin: /watch?v=AHrY3Iys9AI
Avec encore une fois Elizaveta Shumskaya et Mark Reizen. Version bien sûr réduite au strict minimum... Mais les trois chanteurs sont à leur affaire ici ! Reizen en Méphisto immense de stature et d'un chant à couper le souffle. Shumskaya facile, fraîche mais sans trembler sur la fin. Et Kozlovsky qui là encore compose un personnage parfait : alliant niaiserie et fougue... Malgré cela, c'est Reizen qui fait le plus grand prix de cette intégrale !

=>Florestan (Fidelio)

=>Hoffmann (Les Contes d'Hoffmann)
Duo : /watch?v=PoAhM-MGeEA

=>L'Innocent (Boris Godounov)
Scène de Saint Bazile: /watch?v=RqOgreyZcp8
Deux intégrales, où seul Boris change : Mark Reizen d'un côté et Alexander Pirogov de l'autre. Avec eux on retrouve Maxim Mikailov en Pimène, Maria Maksakova en Marina et Georgi Nelepp en Grigory. Autant dire que la fine fleur du chant de l'époque est ici ! Version de Rimsky bien sûr, magnifiquement rendue par Nikolai Golovanov. L'Innocent n'est pas un grand rôle... mais Kozlovsky le marque au fer rouge ! L'extrait proposé vient d'un film où a été utilisé la même distribution que celle avec Pirogov. Un film génial !

=>Jonek (Halka)

=>Lensky/Triquet (Eugen Onegin)
Air de Lensky: /watch?v=rjGVNWG7T04 (l'air commence à 1'01")
Plusieurs intégrales existent, mais la plus passionnante date de 1937, avec Pantaleïmon Nortsov en Onegin plein de superbe et de froideur. Peut-être ce qui se fait de mieux à mon goût ! Elena Kruglikova se cassera la voix sur Tatiana, mais là elle propose un portrait d'une grande finesse, russe à s'en consumer. Et puis Kozlovsky en Lensky on ne peut plus poète, moins beau qu'un Lemeshev, mais d'une plus grande intensité ! Direction très bonne de Melik-Pashaïev.

=>Levko (La Nuit de Mai)

=>Lohengrin (Lohengrin)
In fernem Land:/watch?v=Zal_Ipf-ljI
Quel bonheur que ce Lohengrin ! On retrouve Shumskaya en Elsa, parfaite de candeur et de légerté, sans aucun soucis elle propose une Elsa toute de lumière ! Le couple infernal d'Ivan Bogdanov et Eugenia Smolenskaya sont à se damner de mordant et de cruauté. Et au milieu émerge la lumière de Kozlovsky en Lohengrin léger, comme flottant au dessus de cette humanité. Du chant wagnérien comme pouvait en proposer un Thill par exemple !

=>Le Marchand Indien (Sadko)
Air du Marchand Indien: /watch?v=xfA1PINYFJM
Le Sadko de Golovanov réunit quatre hommes difficilement dépassables : Georgy Nelepp dans l'un de ses plus grands rôles et un trio de marchands composés de Kozlovsky, Lisitsian et Reizen. Ces quatre hommes sont phénoménaux. Les femmes (Vera Davidova et Elizaveta Antonova ) ne sont pas tout à fait à la hauteur, mais restent très bien. Direction splendide de Golovanov !

=>Mozart (Mozart et Salieri)
Samossoud a enregistré deux fois cet opéra de Rimsky. Dans la version qui nous intéresse, Mark Reizen est le meurtrier de Kozlovsky, pour notre plus grand plaisir ! Reizen se drape dans sa grande voix, tout en montrant les grandes questions qui déchirent Salieri. En face, Kozlovsky joue et s'amuse, semblant chanter naturellement, plein de vie... Un Mozart plus vrai que nature ! A connaître tant pour l'oeuvre que pour la distribution parfaite !

=>Nero (Rubinstein)

=>Orphée (Orphée et Eurydice)
Toujours Samossoud, et toujours aussi Shumskaya en Euridyce. Déjà, magnifique travail orchestral du chef, qui s'il n'est pas baroque, réussi à ne pas totalement être à côté d'un pont de vue style. Ainsi, il va alterner les passages lents et ceux plus rapide et vifs. Splendide direction. Et Kozvlovsky montre à quel point la voix est parfaitement maitrisée ! Malgré les lenteurs de certains passages, le souffle est infini, la poésie subtile et sublime... Usant d'une voix mixte splendide de tenue, il est particulièrement en phase avec l'esthétique classique de Glick.Un résultat peut-être exotique, mais néanmoins magique ! Pour Kozlovsky et Samossoud, à connaître aussi !

=>Pinkerton (Madama Butterfly)
Toujours les mêmes ici : Shumskaya et Lisitsian... Comme la Traviata, aucun point faible, beaucoup de vie. Une belle version !

=>Piotr (Natalka Poltavka, de Lyssenko)

=>Rodolfo (La Bohème)
Che gelida manina : /watch?v=rJKmxr8AOBQ

=>Roméo (Roméo et Juliette)
Duo du balcon: /watch?v=SvWqvJrzQAc
Une intégrale existe...

=>Tsar Berendei (Snegourochka)
Duo avec Kupava: /watch?v=Ro9xVpvryFo
Une intégrale existe...

=>Vladimir (Le Prince Igor)
Air de Vladimir: /watch?v=FNHUHoWYo3c
Vladimir n'est pas un rôle immense, et plutôt héroïque... Mais il s'en tire magnifiquement, comme le montre l'extrait... Entouré luxueusement par Pirogov en Galitsky et Mikhaïlov en Kontchak, les hommes sont magnifiques, tout comme une distribution féminine dominée par Nadezhda Obukhova, contralto splendide. Melik-Pashaïev encore totalement dans son élément.

=>Werther (Werther)
Oh nature !: /watch?v=KEAsEsm9TZE
Enregistré à la Radio, ce Werther est un monument, au même titre qu'Orphée. Maria Maksakova déjà donne une réplique digne des plus grandes, apportant beaucoup de profondeur au rôle, sans l'alourdir avec sa voix claire. Pleine de drame, elle avance dans cette histoire avec beaucoup de profondeur. Et puis Kozvlosky compose un Werther de toute beauté, sachant magnifiquement rendre la poésie maudite du jeune homme, déchirant par le désespoir qui perse. Style français impeccable malgré la langue, son Werther n'a donc que cet aspect linguistique en point négatif.


Mais comme on l'a dit au dessus, une autre grande activité était le concert. Et à ce titre, il créa bon nombre de pièces en URSS, au nombre desquelles se trouvent Le Poème de l'Amour et de la Mer de Chausson ou la Sérénade pour ténor et cor de Britten. Grand défenseur de la culture de son pays, il chantera aussi bien sûr des mélodies russes de grands compositeurs comme des chansons traditionnelles. Mais pas que !
Ainsi, il chantera des cantates de Bach, des Lieder de Beethoven et de Schubert, des mélodies de Bellini, Gounod, ou même le Requiem de Berlioz. Bien sûr, ce n'est ici qu'une infime partie de la masse de répertoire de concert qu'il aborda. Et je vous propose encore quelques extraits, pour alimenter ce répertoire.

Chausson : Poème de l'Amour et de la Mer:
/watch?v=_B5xzOAoXfs
/watch?v=_gqKlD8nX3Q
/watch?v=ENE2cyeMmWg
/watch?v=mUeF00zxHZY

Bach : Cantata BWV143
/watch?v=VZyn0CTzYpE

Schubert : Sérénade:
/watch?v=C8t8F8PLB5w

Rachmaninov : Vocalise 
/watch?v=tmL5DxOcGa8

Glinka : Prière
/watch?v=vzXSZSdjpPk
/watch?v=Sk9hM-3MuXU


Mélodies traditionnelles:
Ja vestril vas : /watch?v=n5SxLw2ea8A
Yar Kmel : /watch?v=U8fK768Qgpk







Voilà un peu d'informations pour montrer d'où me vient cette passion pour Kozlovsky. Cet artiste me touche de par sa voix en tant que telle, mais aussi pas sa grande sensibilité et la profondeur qu'il apporte à bon nombre de rôles. A chaque fois très personnelle et intelligente, son approche pourrait être un modèle à mes oreilles... et ce malgré la langue russe.


A vous...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Jeu 25 Nov 2010 - 7:37

Grand merci pour ce portrait remarquablement complet ! Evidemment c'est un chanteur que j'admire intensément, je n'ai pas le temps d'en parler ce matin, mais d'ores et déjà bravo. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Jeu 25 Nov 2010 - 12:36

C'est vraiment très interessant ! Et très bien documenté thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 26 Nov 2010 - 7:33

Bel hommage ! C'est vraiment un chanteur fascinant, même si je me suis toujours demandé s'il était plutôt représentatif du style russe (mais il y a plus que ça chez lui) ou plutôt vestige d'un style disparu (celui des stars du 19e) ou simplement si c'était son génie personnel (qui combinerait alors la flexibilité de Gigli et la générosité de Corelli) ! En tout cas, on ne s'en lasse pas, et puis il y a beaucoup à découvrir, visiblement.

J'ajoute qu'il y a un court documentaire avec des très brefs extraits vidéo dans ce DVD :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 26 Nov 2010 - 11:15

Merci merci! Encore un peu et on va finir par battre Preobrazhenskaya! Mr.Red


Pour le DVD, je crois que j'en ai vu des extraits.
Pour ma part, je possède celui-ci :


C'est passionnant! Et pour Kozvlovsky, on y trouve l'air de Lensky ainsi que le duo toujours dans Lensky avec Lemeshev! Et puis aussi la scène de Saint Basile... (en noir et blanc alors que VAI a sorti le film complet en couleurs... mais bon!)


Bertram a écrit:
C'est vraiment un chanteur fascinant, même si je me suis toujours demandé s'il était plutôt représentatif du style russe (mais il y a plus que ça chez lui) ou plutôt vestige d'un style disparu (celui des stars du 19e) ou simplement si c'était son génie personnel (qui combinerait alors la flexibilité de Gigli et la générosité de Corelli) ! En tout cas, on ne s'en lasse pas, et puis il y a beaucoup à découvrir, visiblement.

Si on écoute un peu les autres de cette époque, on trouve quand même un style commun. Lemeshev bien sûr, mais aussi des plus anciens comme Sobinov, Smirnov ou Labinskii...
Après, il faut bien avouer que même si l'école me semble quand même assez traditionnelle russe, Kozlovsky avait une voix bien particulière et surtout une maîtrise que d'autres n'avaient pas! Le timbre est moins beau, mais par contre, c'est beaucoup plus captivant je trouve.
Je pencherais donc pour un héritage de la technique russe, mais avec en plus un matériel vocal exceptionnel!

Bon, je vais faire de la pub... Mr. Green

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 26 Nov 2010 - 11:35

Superbe sujet, magnifiquement écrit et documenté thumright
Mille merci à Polyeucte cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 26 Nov 2010 - 22:43

Merci Polyeucte, ça c'est une belle présentation thumleft

Je connaissais très peu Kozlovsky, en fait je connaissais juste son air de Lensky que j'avais effectivement trouvé très beau et je suis bien contente de constater que des intégrales où il chante ce rôle existent.
C'est effectivement une très belle voix, on sent qu'il maitrise tout ce qu'il fait. Les aigus sont drôlement bien assurés sans jamais être vulgaires.

Les vidéos où il est âgé sont vraiment bluffantes Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 61
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Sam 27 Nov 2010 - 0:19

Quel travail ! thumleft et merci.

Je ne connaissais pas du tout et je suis allée écoutée quelques extraits ... une belle voix profonde comme souvent chez les Russes.
Intéressant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Sam 27 Nov 2010 - 0:22

Hidraot a écrit:
Les vidéos où il est âgé sont vraiment bluffantes Shocked

Oui! la maîtrise est impressionnante... Le timbre est légèrement voilé, mais le souffle et la technique sont encore là!
Un peu comme Reizen quand il chante le Prince Grémin à 90 ans au Bolshoï... c'est impressionnant comme ils ont su conserver leur voix!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Dim 28 Nov 2010 - 23:15

A noter un très beau disque double, contenant des airs chantés par Kozlovsky, Lemeshev, Nelepp et Vinogradov, ce qui se faisait de mieux à l'époque en russie :


Ivan Kozlovsky

Manon : Le Rêve de Des Grieux
Pagliacci : Sérénade d'Arlequin
Lohengrin : Récit de Lohengrin
Chants de Danses de la Mort : Le Général d'Armée
Sadko : Chanson du Marchand Indien
Boris Godunov : Scène de Saint Basile
Roméo et Juliette : Ange Adorable (Avec Antonia Nezhdanova)
La Traviata : Parigi, O Cara (Avec Antonia Nezhdanova)
Glinak : Oh ne me tente pas (avec Antonia Nezhdanova)
Trad : Le Vent souffle sur les champts
Rimsky-Korsakov : Ce n'est pas le vent

Georgi Vinogradov
La Foire de Sorotchintsy : Air de Gritzko
Eugene Onegin : Air de Lensky
Trad : Dans le forêt près de la frontière

Sergei Lemeshev
Prince Igor : Cavatine de Vladimir
Ruslan et Lyudmila : Chant de Bayan
Sadko : Chanson du Marchand Indien
Dubrovsky : Air de Dubrovsky
Eugen Onegin : Arioso de Lensky
Eugen Onegin : Scène du duel
Eugen Onegin : Air de Lensky
Trad : Dunya the Weaver

Georgy Nelepp

La Dame de Pique : Entrée d'Hermann
La Dame de Pique : Air de la Tempête
La Dame de Pique : Pardonne moi, céleste vision
La Dame de Pique : Mort de la Comtesse
La Dame de Pique : Hermann aux jeux
La Dame de Pique : Scène finale et mort d'Hermann



Vraiment de magnifiques témoignages! Et preuve en est que chacun étaient très différents dans leur interprétation et leur façon de chanter...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Lun 29 Nov 2010 - 16:15

Un très bel article montrant les différences et les similitudes entre les deux grands ténors de l'époque : The Rivals : Lemeshev & Kozlovsky

A noter que si leurs tombes sont encore fleuries, celle de Nelepp (autre grand ténor de l'époque, mais dans une registre plus héroïque) est laissée à l'abandon, les souvenirs de ses "relations" avec le parti ayant terni l'image de l'artiste...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Lun 29 Nov 2010 - 16:24

Polyeucte a écrit:
Un très bel article montrant les différences et les similitudes entre les deux grands ténors de l'époque : The Rivals : Lemeshev & Kozlovsky

A noter que si leurs tombes sont encore fleuries, celle de Nelepp (autre grand ténor de l'époque, mais dans une registre plus héroïque) est laissée à l'abandon, les souvenirs de ses "relations" avec le parti ayant terni l'image de l'artiste...

Gigli disait : "Un artista non puo avere politica" et pourtant lorsque celle-ci se mêle de l'art ou de certains artistes c'est souvent avec des résultats assez étranges....
Pour ma part je trouve qu'oublier la mémoire d'un artiste en raison de problèmes politiques est une espèce de "meurtre organisé".
Le système artistique américain fonctionne surtout grâce au mécénat et c'est clair que c'est une bonne chose surtout au niveau du progrès artistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mer 1 Déc 2010 - 13:40

Radames a écrit:
Gigli disait : "Un artista non puo avere politica" et pourtant lorsque celle-ci se mêle de l'art ou de certains artistes c'est souvent avec des résultats assez étranges....
Pour ma part je trouve qu'oublier la mémoire d'un artiste en raison de problèmes politiques est une espèce de "meurtre organisé".
Le système artistique américain fonctionne surtout grâce au mécénat et c'est clair que c'est une bonne chose surtout au niveau du progrès artistique.

Oui, surtout que la principale source vient de Vishnevskaya... mais il devait bien y avoir un fond de vérité.

D'ailleurs, dans ces mémoires de Galina, j'ai toujours trouvé étrange qu'on ne cite que très peu Kozlovsky... Ils ont chanté ensemble (Snegourochka enregistré), mais si elle parle beaucoup de Lemeshev, elle ne donne le nom de Kozlovsky que lorsqu'elle parle du jury qui l'a auditionné : Kozlovsky en faisait partie entre autres...


Pour en revenir à Kozlovsky, ce qui marque vraiment, c'est la personnalisation qu'il arrive à donner à une partition sans pour autant la dénaturer. Ainsi, il donne toujours sa touche à la façon de le chanter, que ce soit en usant de voix mixte, ou en ralentissant, ou en faisant des liaisons (grâce à son souffle), ou encore en apportant une vie inhabituelle.

J'ai beaucoup de mal à écouter d'autres ténors dans certains rôles qu'il a pour moi marqués au fer rouge. Ainsi le pire reste cet Innocent dans Boris. Rôle très court, mais qu'il enlève avec une profondeur jamais entendue ailleurs...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 59
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 15 Mar 2011 - 21:30

Il faut entendre sa Cavatine du Barbier. Je sais , c'est pas parfait stylistiquement (mais qui et ou , à l'époque) , mais il fait une vocalise du contre fa aigu ( le meme que celui des puritani) jusque qu'au fa grave SOUS la portée... 3 octaves pleines. Je n'ai jamais su si c'etait un enregistrement de radio ou un 78 tours , mais dans les 2 cas c'est sans trucages et sans montages. Faut etre sur de soi !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Sam 19 Mar 2011 - 19:46

Ce n'est pas extrait de l'intégrale... ça c'est sûr... un récital je suppose...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mer 9 Mai 2012 - 14:43

Et un article sur Kozlovsky et son village natal (où on peut trouver un musé à son honneur Very Happy)
C'est ICI

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 15 Fév 2013 - 9:18

Dans l'hommage rendu hier par France Musique à Dargomyjsky, on l'entendait (à 71 ans !) dans l'air du prince de Rusalka : Magifique !

En réécoute jusqu'au 16 mars 2012.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 15 Fév 2013 - 11:04

malko a écrit:
Dans l'hommage rendu hier par France Musique à Dargomyjsky, on l'entendait (à 71 ans !) dans l'air du prince de Rusalka : Magifique !

En réécoute jusqu'au 16 mars 2012.

Sauf que cet enregistrement est faussement identifié comme de 71... Smolenskaya ne chantait plus à cette époque.
L'enregistrement de Rusalka paru chez Melodyia est une honte pour la maison de disque, puisqu'ils ne sont pas capables de trouver une date cohérente :
- sur le disque Melodyia : 1971
- Or Kozlovsky chantait encore à cette époque, mais plus les rôles principaux au Bolshoï (il ne faisait plus partie de la troupe)
- Or Smolenskaya a été enregistrée en 56 en Ortrud pour la dernière fois à priori à la radio. Elle a été membre de la troupe du Bolshoï que jusqu'en 1972, et depuis bien des années elle chantait les rôles de soprano décrépit : Madame Larina dans Onegin, ou Marcelline dans les Noces de Figaro.

Kaminski propose les années 50... Sveltanov a fait ses débuts en tant que chef assistant au Bolshoï en 1955... donc moi je dirai que ça date de 55 au plus tard... et ça fait quand même une dégradation très très rapide de la voix de Smolenskaya Confused Confused (qui est splendide dans Rusalka, et déjà bien attaquée en Ortrud...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 15 Fév 2013 - 12:32

Information bienvenue et qui n'enlève rien à Kozlovsky;

D'autant moins qu'en récital dans Romeo et Juliette , il demeure à l'âge dit d'une incroyable jeunesse ; Un emblème de la voix mixte chez un ténor.

C'est pourquoi, je le préfère à Lemeshev (sans dénigrer ce dernier qui chantait de façon étonnamment moderne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Ven 15 Fév 2013 - 12:45

Jusqu'à 80 ans, il arrivant encore à chanter d'une manière assez exceptionnelle!! Very Happy
Un immense... dont on garde pas mal de traces au final, mais qui sont si mal distribuées Confused

(moi aussi je le préfère à Lemeshev, même si ce dernier avait une voix plus "belle"... mais les nuances de Kozlovsky sont souvent à se damner je trouve! Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 19 Aoû 2014 - 14:02

Une petite appréciation de la voix de Kozlovsky ici : http://www.classicstoday.com/review/review-11346/

Et un article qui éclaire un peu la personnalité de ce grand ténor ici : http://rbth.com/arts/2014/01/04/ivan_kozlovsky_the_man_who_refused_to_sing_for_stalin_33065.html


Et hop, Kozlovsky remonte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mer 20 Aoû 2014 - 19:19

Y a-t-il une raison pour laquelle Melodyia ne se penche pas un peu sur les enregistrements de Kozlovsky? On a eu un coffret de 10CD d'une certaine Levko qui n'est quand même pas des plus connues dans le répertoire, mais rien pour Kozlovsky.

Pourtant, vue la quantité de choses enregistrées, la variété, et le statu de star qu'il pouvait avoir en Russie du temps de sa gloire... il y a clairement des choses à faire entendre il me semble...

Mais non... on a un CD Malibran, quelques Myto, mais que du récital lyrique. Rien pour ses mélodies divers et variées alors que ça constituait quand même une énorme part de son répertoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 13:50

Je viens de voir qu'il existe en version numérique chez Amazon un "disque" avec les mélodies accompagnées à la guitare par Kozlovsky :

1 Ya Vstretil Vas (I Met You) (by Bulakhov)
2 Ne Probuzhday Vospominanya (Don't Stir Up the Memories)
3 Svidaniye (A Rendezvous)
4 Chto Ty Klonish nad Vodami (Why Do You Bend Your Head Above the Waters)
5 V Polusne, Op. 60, No. 3 (Half-asleep)
6 Davno l' pod Volshebnye Zvuki (When was the last time we danced?)
7 More i Serdtse (Sea and Heart)
8 Ya Znal Yeyo Milym Rebyonkom (I Knew Her as a Little Child)
9 Nochi Bezumniye (Wild Nights) - avec Nadezhda Obukhova
10 Ya Vstretil Vas (I Met You) (by Sheremetev)

dwarf
http://www.amazon.fr/Anthology-Russian-Romance-Ivan-Kozlovsky/dp/B003215XHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 14:28

Joyeux Noël Wink ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 14:30

bAlexb a écrit:
Joyeux Noël Wink ...

Oh mais tu penses bien que je connais déjà... je suis justement en train d'écouter (numérisé d'un 33tour, et c'était sur Musique Ouverte...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 14:37

Et ça empêche de te souhaiter un joyeux Noël silent ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 14:54

bAlexb a écrit:
Et ça empêche de te souhaiter un joyeux Noël silent ???

Ah mais non! hehe
J'avais mal compris ton message Embarassed Je pensais que c'était pour un futur cadeau de Noël moi à moi...

Merci et à toi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 14:58

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Et ça empêche de te souhaiter un joyeux Noël silent ???

Ah mais non! hehe
J'avais mal compris ton message Embarassed Je pensais que c'était pour un futur cadeau de Noël moi à moi...

Merci et à toi aussi!

C'eût pu, ceci dit ; bien sûr, ça aurait présumé que tu connaisses pas déjà tout Kozlovsky (et là, évidemment, je me trompes lour-de-ment Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 15:12

bAlexb a écrit:
C'eût pu, ceci dit ; bien sûr, ça aurait présumé que tu connaisses pas déjà tout Kozlovsky (et là, évidemment, je me trompes lour-de-ment Embarassed ).

Oh non, je ne connais pas tout. Déjà parce que tout n'est pas édité et malgré les trouvailles de droite et de gauche, il nous manque à mon avis beaucoup de son immense répertoire (opératique mais aussi mélodique!).
Et puis je fais une impasse sur les créations soviétiques... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 15:27

Polyeucte a écrit:
Et puis je fais une impasse sur les créations soviétiques... Mr.Red

C'est idéologique siffle ?
(En réalité, comme lui comme pour à peu près n'importe quel chanteur du XXe siècle, et d'autant plus pour les régimes que je qualifie "d'idéologiques", on a du mal à imaginer l'apport au/du répertoire strictement contemporain ; et je me demande jusqu'à quel point ça ampute le portrait.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 15:44

bAlexb a écrit:
C'est idéologique siffle ?
(En réalité, comme lui comme pour à peu près n'importe quel chanteur du XXe siècle, et d'autant plus pour les régimes que je qualifie "d'idéologiques", on a du mal à imaginer l'apport au/du répertoire strictement contemporain ; et je me demande jusqu'à quel point ça ampute le portrait.)

Non, c'est juste que ce que j'ai entendu peut-être charmant sur un air, mais vite lassant par la suite... (l'exemple de Dubrovsky de Eduard Nápravník). Un air pourquoi pas... l'oeuvre en entier c'est vite lassant.

Mais par contre, il nous manque plein de choses dans un répertoire plus répandu :
- L'Astrologue dans Le Coq d'Or de Rimsky : ça devait être assez fantastique vu le rôle et la puissance interprétative de Kozlovsky
- Don José dans Carmen de Bizet
- Florestan dans Fidelio de Beethoven
- Hoffmann dans Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach
- Nero de Rubinstein
Et je suis sûr qu'il y a encore d'autres ouvrages qu'il a abordé soit sur scène soit uniquement à la radio (comme Werther ou Orfeo heureusement préservés et diffusés!) qui dorment bien cachés dans un coin poussiéreux. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Mar 22 Déc 2015 - 15:46

Polyeucte a écrit:
- L'Astrologue dans Le Coq d'Or de Rimsky : ça devait être assez fantastique vu le rôle et la puissance interprétative de Kozlovsky

Je devrais te détester de mettre le doigt là-dessus Mad ; mais je suis d'abord obligé d'être d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Dim 5 Juin 2016 - 21:38

A la fin du Lohengrin avec Kozlovsky (enregistré en 1949), il y a quelques petits bonus... et parmi eux, deux enregistrements de "In fernem Land" par Kozlovsky : un de 1937 et l'autre de 1973... et il est assez fascinant d'écouter le même ténor dans le même air à 36 ans intervalle!!
Le ténor réussit qu'il soit seulement âgé de 37 ans ou de 73 ans à donner une interprétation au même niveau, à un Lohengrin aussi magnifique... et surtout on constate combien la voix et la technique ont si peu évolués durant toute cette période d'activité du grand ténor...

1937 : /watch?v=Zal_Ipf-ljI
1973 : /watch?v=T2hUGMCWXFM

y a pas à dire, Kozlovsky reste un ovni vocal total! Ces trois témoignages étalés sur 46 ans c'est gigantesque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16351
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Jeu 3 Aoû 2017 - 0:39

J’ai écouté un disque de Valeriy Kikta chanté par Kozlovsky, et j’ai beaucoup aimé sa voix. J’ai pas l’habitude de commenter par ici, mais c’est vraiment rare qu’en musique classique une voix, surtout masculine, me plaise vraiment, alors je le signale.
Sinon Kikta c’est un compositeur plutôt traditionnel, d’origine ukraïnienne comme Kozlovsky, formé à l’école chorale de Moscou (il a écrit beaucoup d’œuvres sacrées et d’inspiration religieuse). Il a été beaucoup enregistré, mais aujourd’hui ça semble confidentiel. L’originalité des œuvres du disque vient essentiellement de la musique de variété à la mode soviétique, d’où une sorte d’entre-deux qui personnellement me touche beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   Jeu 3 Aoû 2017 - 10:00

lucien a écrit:
J’ai écouté un disque de Valeriy Kikta chanté par Kozlovsky, et j’ai beaucoup aimé sa voix. J’ai pas l’habitude de commenter par ici, mais c’est vraiment rare qu’en musique classique une voix, surtout masculine, me plaise vraiment, alors je le signale.

cheers cheers cheers

Citation :
Sinon Kikta c’est un compositeur plutôt traditionnel, d’origine ukraïnienne comme Kozlovsky, formé à l’école chorale de Moscou (il a écrit beaucoup d’œuvres sacrées et d’inspiration religieuse). Il a été beaucoup enregistré, mais aujourd’hui ça semble confidentiel. L’originalité des œuvres du disque vient essentiellement de la musique de variété à la mode soviétique, d’où une sorte d’entre-deux qui personnellement me touche beaucoup.

Etant donné que Kozlovsky a beaucoup chanté ce genre de musique pour ses tournées (où il chantait aussi du Schubert, du Chausson, de Beethoven, des russes plus classiques...), ça ne m'étonne pas tant que ça ce que tu dis.


Je ne sais pas si tu connais et si ça pourrait te plaire, mais il y a un disque de mélodies traditionnelles avec guitare par Kozlovsky qui est assez génial... Par contre, je n'ai pas les noms des compositeurs. Shit

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ivan Kozlovsky (1900-1993)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Kozlovsky (1900-1993)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ivan Kozlovsky (1900-1993)
» MTV Unplugged (1993) et Year of the Horse (1997)
» Ivan Rosenberg : nu-bluegrass dobro
» Paul Rodgers : The Hendrix Set (1993)
» Bande originale du film LAST ACTION HERO (1993)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: