Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 John Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
maxime
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 36
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: John Adams   Mar 9 Oct 2007 - 2:13

Xavier a écrit:

Privé de l'orchestre, sa musique perd quand même beaucoup de son impact.


Je suis plutôt d'accord...
En général, le contraste est réalisé par les changements de couleurs dans l'orchestration... Il est un fin orchestrateur après tout lui aussi...
D'ailleurs, il a été influencé par Debussy me semble-t-il.


J'ai adoré The Death of Klinghoffer ; j'ai vu ça sur un DVD très bien réalisé, je crois le seul qui existe;.. je ne me souviens plus des interprètes, mais je crois qu'Adams a participé à cet enregistrement (directeur artistique, oreille attentive...?)


Harmonielehre fait partie d'une de mes oeuvres préférées, en général.
J'aurais pu dire quelque chose de bien plus cliché ou original, mais bon... cette oeuvre me parle. C'est tout.

Sinon, dans les 2 "fanfares" pour orchestre, je préfère quand même "Fast Ride for a Fast Machine", qui reste un exercice périlleux pour un orchestre, et intéressant comme exercice sur le rythme...

J'adore son concerto pour violon aussi... j'ai eu l'occasion de le jouer (1er cor) aussi, c'était surprenant.


En tout cas, il fait partie des compositeurs que j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maxime.aulio.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 7 Avr 2008 - 2:44

Revu dernièrement:



Peut-être un des meilleurs films d'opéra que je connaisse, pour un fois le playback est vraiment bon, et le film ici sert vraiment à quelque chose.
Une des meilleures oeuvres d'Adams en plus; bouleversant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 2 Juil 2008 - 20:26

Je ne crois pas que vous en avez parlé mais son Doctor Atomic, est-ce bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 2 Juil 2008 - 20:58

Je ne connais pas, par contre je crois qu'un DVD Opus arte est sur le point de sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Dim 3 Aoû 2008 - 2:09

Ca sort donc début septembre:



Comme toujours chez Opus Arte c'est un peu cher, mais ça me tente beaucoup. (on peut en voir des extraits sur tontube)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Dim 3 Aoû 2008 - 2:57

Je pense moi aussi que tu aimeras... Le livret est vraiment mauvais (dans le genre du donnage de leçons déjà vu à chaque fois chez lui), mais la musique est magnifique, très généreuse, et compense totalement les gros défauts du texte.
Du moins pour ce que j'ai pu en juger, je m'empresse de préciser que je n'ai pas vu la télédiffusion de la télévision néerlandaise en entier, sinon on va passer trois jours dessus. hehe

Je suis frappé à chaque fois de l'étiquette totalement trompeuse de "minimaliste" qu'on lui accole. Il en utilise souvent les techniques, mais ce n'est qu'un procédé parmi bien d'autres, et pour une musique plus riche que minimale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Dim 3 Aoû 2008 - 3:01

100% d'accord.

Bon, il faudra que je me procure ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Dim 3 Aoû 2008 - 3:25

Je pense que l'étiquette tient grandement au fait qu'il l'a été. (Nixon in China, c'est quand même franchement pesant, ça a mal vieilli - en plus du sujet.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 1:12

J'ai découvert Adams cet été avec une oeuvre qui a l'air d'avoir beaucoup plu, Harmonielehre. Je suis agréablement surpris par l'inventivité et la vitalité de cette oeuvre. C'est très américain, presque hollywoodien avec ces thèmes très caractérisés. On sent un beau patchwork d'influences fondues avec bonheur. Et la répétitivité de Glass sans sa pauvreté et mise au service d'un développement chromatique, la richesse de climats inquiétants qui m'ont rappelé Bernard Herrmann (il faut dire que j'en ai écouté pas mal ces derniers temps), des impressiosn de vagues, des paysages sous-marins, très liquidien. On se sent plongé dans un poème symphonique haletant, c'est pas psychose mais il y a de ça. On se remémore Mahler, celui de l'adagio de la 10°, ces sortes de clusters suspendus, sans résolution.

Il y a beaucoup d'orchestre des passages un peu faciles, des gros cuivres vrombissants, une pléthore de cordes. Mais c'est bien emballé par la joie communicative du compositeur à utiliser tous ces moyens. D'autres passages sont plus légers, l'utilisation lumineuse du piano, de la flûte. Des développements rythmiques variés, des marches, des jeux sur une note, de longues hésitations de tout l'orchestre autour d'un la et d'un si, quelle note choisir ?

Je réécoute ça avec plaisir même s'il y a certaines longueurs dans ces 40 minutes.

Je n'aime pas Glass et je trouve Adams très intéressant ici (ne connaissant aucune autre de ses oeuvres).
Je trouve qu'Adams utilise les cellules rythmiques et mélodiques simples comme une sorte de basse continue qu'il enrichit harmoniquement, sur lesquelles il ne craint pas de développer de riches atmosphères orchestrales alors que chez Glass ces mêmes cellules répétitives sont le matériau principal de ses compositions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 8:38

vartan a écrit:

Je n'aime pas Glass et je trouve Adams très intéressant ici (ne connaissant aucune autre de ses oeuvres).
Je trouve qu'Adams utilise les cellules rythmiques et mélodiques simples comme une sorte de basse continue qu'il enrichit harmoniquement, sur lesquelles il ne craint pas de développer de riches atmosphères orchestrales alors que chez Glass ces mêmes cellules répétitives sont le matériau principal de ses compositions.

Ce n'est pas la peine de comparer continuellement Glass et Adams.
Ca n'a vraiment rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 13:46

Mais ce n'était pas le but, je ne connaissais rien d'Adams quej'évoque pour la première fois donc ne dis pas que je le compare continuellement à Glass. Ça m'a semblé évident dès la première écoute.

Je trouve pourtant qu'il y a des rapprochement évidents. scratch L'utilisation minimaliste de cellules mélodiques et rythmiques répétées... Mais j'hallucine peut-être.

Je trouve intéressant de voir qu'un autre musicien sait utiliser un concept avec bonheur qui auparavant me semblait stérile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 16:02

Je devine que Xavier veut dire qu'Adams n'est pas minimaliste dans ses meilleures compositions, donc qu'il n'est pas à classer aux côtés de Glass pour qui la répétition est vraiment le seul mode d'expression connu - on en a souvent parlé.

Mais je partage tout à fait le sens de ta comparaison. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 16:25

Je profite de la remontée du fil à la surface pour rebondir sur une remarque un peu ancienne de
DavidLeMarrec a écrit:
(Nixon in China, c'est quand même franchement pesant, ça a mal vieilli - en plus du sujet.)
jugement auquel je ne souscrit pas ; bon on pourra toujours briser des lances avec des "j'aime / j'aime pas" concernant le plaisir pris ou non à l'aspect musical, mais pour ce qui est du sujet, l'éloignement dans le temps me semble au contraire le "renforcer": le fait que tout cela repose sur une réalité géopolitique à peu près totalement révolue et obsolète rend encore plus dérisoire toute l'agitation politique qui en constitue le livret pour finalement ne déboucher de rien. Nixon, Mao, Kissinger et consorts: autant de pantins gesticulant dans le vide; au fur et à mesure que le temps passe, le vide se fait de plus en plus grand, leurs gesticulations se révèlent de plus en plus dans leur inanité. Et les choix opérés par Adams pour sa musique (le mélange du côté minimaliste, répétitif, et en même temps du côté un peu grandiloquent voire "ronflant") me semblent, dans cet optique, plutôt judicieux.

Après, pour ce qui est de comparer Glass et Adams, je suppose que cela dépend vraiment des œuvres et je ne connais pas assez le second pour proférer de graves avis sur la question. La notion de "meilleures composition" est -- si évidemment Mr. Green -- subjective que je ne sais pas trop ce qu'on peut en faire. Ce qui me semble sûr c'est que les différents compositeurs "minimalistes" ont évolués chacun de leur côté à partir de "fondations" esthétiques communes. Comparer Glass, Adams et Reich, par exemple, est sans doute aussi exactement fructueux ET limité que de comparer Berg, Schönberg et Webern...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 16:34

Octavian a écrit:
Je profite de la remontée du fil à la surface pour rebondir sur une remarque un peu ancienne de
DavidLeMarrec a écrit:
(Nixon in China, c'est quand même franchement pesant, ça a mal vieilli - en plus du sujet.)
jugement auquel je ne souscrit pas ; bon on pourra toujours briser des lances avec des "j'aime / j'aime pas" concernant le plaisir pris ou non à l'aspect musical, mais pour ce qui est du sujet, l'éloignement dans le temps me semble au contraire le "renforcer": le fait que tout cela repose sur une réalité géopolitique à peu près totalement révolue et obsolète rend encore plus dérisoire toute l'agitation politique qui en constitue le livret pour finalement ne déboucher de rien. Nixon, Mao, Kissinger et consorts: autant de pantins gesticulant dans le vide; au fur et à mesure que le temps passe, le vide se fait de plus en plus grand, leurs gesticulations se révèlent de plus en plus dans leur inanité. Et les choix opérés par Adams pour sa musique (le mélange du côté minimaliste, répétitif, et en même temps du côté un peu grandiloquent voire "ronflant") me semblent, dans cet optique, plutôt judicieux.
Pardon, mais tu poses une analyse plus littéraire que musicale ici. Oui, Adams a un projet, qui peut se défendre.

Mais au point de vue du rendu musical, c'est extrêmement statique, pauvre et ennuyeux. Quand je disais mal vieilli, c'est que les sonorités font plutôt penser à une mauvaise série de science-fiction des années soixante-dix qu'à autre chose...

Adams a réussi à imiter les claviers MIDI avec un orchestre, quel génie. Mr. Green


Citation :
La notion de "meilleures composition" est -- si évidemment Mr. Green -- subjective que je ne sais pas trop ce qu'on peut en faire.
Oui, subjective, mais enfin, je ne sais pas qui soutiendra que Nixon est supérieur au Niño, ou en tout cas plus riche, plus divers, plus coloré, plus expressif. Après, on peut tout à fait être séduit par le côté "mécanique" de ce cérémonial suranné, il y a bel et bien une part de goût qui entre en jeu. Smile


Citation :
Ce qui me semble sûr c'est que les différents compositeurs "minimalistes" ont évolués chacun de leur côté à partir de "fondations" esthétiques communes. Comparer Glass, Adams et Reich, par exemple, est sans doute aussi exactement fructueux ET limité que de comparer Berg, Schönberg et Webern...
Ce serait vrai si les compositeurs que tu cites étaient d'aussi égale valeur que SBW. Je pense qu'on peut objectiver assez facilement (on l'a fait mille fois ici) la pauvreté musicale ET conceptuelle de Glass.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 16:55

DavidLeMarrec a écrit:
Pardon, mais tu poses une analyse plus littéraire que musicale ici. Oui, Adams a un projet, qui peut se défendre.
J'ai écarté d'emblée l'aspect de l' "adhésion" musicale, qui procède d'une séduction qui opère ou n'opère pas (et il se trouve que chez moi ça opère, même si je ne prétends pas que Nixon... soit un des plus grands opéras du XXe siècle). Du point de vue du "projet", comme tu dis, il me semble qu'il y a un choix formel (musical) en adéquation avec le fond de l'œuvre, et ça me semble être une qualité plutôt majeure pour une œuvre en général et pour un opéra notamment.

Citation :
je ne sais pas qui soutiendra que Nixon est supérieur au Niño, ou en tout cas plus riche, plus divers, plus coloré, plus expressif.
Qu'El Niño soit "plus riche, plus divers" et même "plus coloré", c'est évident: le "projet", là encore, n'est pas le même. Supérieur, en revanche, je ne sais pas. A l'époque j'avais trouvé ça très sympathique, mais ça ne m'avait pas renversé non plus.

Ceci dit, il faudra que je lui redonne sa chance un de ses jours (comme à Naive and sentimental music, que j'avais trouvé, lui, franchement ennuyeux au possible, et ainsi s'achève - j'avais bien dit que je le connaissais assez peu - notre tour d'horizon des rares œuvres d'Adams que j'aie pu écouter dans leur intégralité, merci et n'oubliez pas le guide m'sieurs-dames).

Citation :
Ce serait vrai si les compositeurs que tu cites étaient d'aussi égale valeur que SBW.
La comparaison n'incluait pas ce paramètre. D'ailleurs au sein de chaque trio cité on pourrait discuter de la "valeur" de chacun des membres. Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a, objectivement, des "écoles" fondés sur certains principes esthétiques, et qu'à partir de ces principes les artistes évoluent, ils en usent de différentes manières, se les approprient, les conjuguent avec autres choses. J'aurais pu trouver d'autres exemples, et pas qu'en musique.

Citation :
Je pense qu'on peut objectiver assez facilement (on l'a fait mille fois ici) la pauvreté musicale ET conceptuelle de Glass.

Sad C'est dur de défendre (un tant soit peu) Glass ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:18

Octavian a écrit:
Sad C'est dur de défendre (un tant soit peu) Glass ici ...

Phil Glass, en général il est davantage populaire auprès des gens qui s'intéressent au Rock et à la Musique électronique. D'ailleurs les premières compositions de Glass étaient de la musique électronique pure. Sur le plan musical c'est vrai que c'est très minimaliste mais l'intérêt est ailleurs. C'est plus dans la sensation auditive du son en lui même et de la fascination que peut exercer l'effet de répétition. (Un peu comme dans la musique tribale Africaine ou Indienne, dont Glass a été par ailleurs fortement influencé).

Content en tout cas d'apprendre que le nouvel opéra d'Adams sera bientôt disponible en DVD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:30

Octavian a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pardon, mais tu poses une analyse plus littéraire que musicale ici. Oui, Adams a un projet, qui peut se défendre.
J'ai écarté d'emblée l'aspect de l' "adhésion" musicale, qui procède d'une séduction qui opère ou n'opère pas (et il se trouve que chez moi ça opère, même si je ne prétends pas que Nixon... soit un des plus grands opéras du XXe siècle). Du point de vue du "projet", comme tu dis, il me semble qu'il y a un choix formel (musical) en adéquation avec le fond de l'œuvre, et ça me semble être une qualité plutôt majeure pour une œuvre en général et pour un opéra notamment.
Je ne dis pas le contraire. Smile

Citation :
Citation :
je ne sais pas qui soutiendra que Nixon est supérieur au Niño, ou en tout cas plus riche, plus divers, plus coloré, plus expressif.
Qu'El Niño soit "plus riche, plus divers" et même "plus coloré", c'est évident: le "projet", là encore, n'est pas le même. Supérieur, en revanche, je ne sais pas. A l'époque j'avais trouvé ça très sympathique, mais ça ne m'avait pas renversé non plus.
Disons que vu qu'on s'ennuie moins...

Citation :
Citation :
Ce serait vrai si les compositeurs que tu cites étaient d'aussi égale valeur que SBW.
La comparaison n'incluait pas ce paramètre.
Je veux dire "d'égale valeur relative". Je veux dire par là que bien malin qui pourrait désigner le plus génial des trois (moi je préfère très nettement Webern, mais de là à dire qu'il soit plus génial que les deux autres...). Alors qu'entre Adams, Reich et Glass, je crois qu'il est assez facile de voir les plus fondamentaux pour l'histoire de la musique et les plus épanouis musicalement. Mais c'est sans doute très subjectif comme tu dis. D'ailleurs qui peut prouver que Schönberg est objectivement supérieur à Pascal Obispo, hein ? Je voulais pas utiliser ce type d'argument, mais tu me cherches un peu...De toute façon, comme Glass ne fait pas de classique, on est hors sujet, et toc.


Citation :
et qu'à partir de ces principes les artistes évoluent, ils en usent de différentes manières, se les approprient, les conjuguent avec autres choses. J'aurais pu trouver d'autres exemples, et pas qu'en musique.
Oui, et dans le lot, on le fait avec plus ou moins de valeur. Il me semble qu'entre Adams et Reich d'un côté (qu'on peut aimer plus ou moins pour des raisons personnelles) et Riley (et surtout Glass) de l'autre côté, il existe une différence objective de qualité musicale - libre à chacun ensuite d'avoir ses préférences bien sûr. Mais autant être conscient qu'on écoutede la musique pour teletubies.

Citation :
Citation :
Je pense qu'on peut objectiver assez facilement (on l'a fait mille fois ici) la pauvreté musicale ET conceptuelle de Glass.

Sad C'est dur de défendre (un tant soit peu) Glass ici ...
Et c'est dur d'en écouter, partout. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:35

JM a écrit:
Octavian a écrit:
Sad C'est dur de défendre (un tant soit peu) Glass ici ...

Phil Glass, en général il est davantage populaire auprès des gens qui s'intéressent au Rock et à la Musique électronique. D'ailleurs les premières compositions de Glass étaient de la musique électronique pure. Sur le plan musical c'est vrai que c'est très minimaliste mais l'intérêt est ailleurs. C'est plus dans la sensation auditive du son en lui même et de la fascination que peut exercer l'effet de répétition. (Un peu comme dans la musique tribale Africaine ou Indienne, dont Glass a été par ailleurs fortement influencé).
Oui, c'est exactement ça ! Je pense qu'il est indéfendable du point de vue du classique, mais très efficace dans une perspective plus techo ou plus transielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:41

DavidLeMarrec a écrit:
D'ailleurs qui peut prouver que Schönberg est objectivement supérieur à Pascal Obispo, hein ? Je voulais pas utiliser ce type d'argument, mais tu me cherches un peu...
Ahlala, mais si on ne te cherchait pas un peu sur ce forum, je n'irais pas jusqu'à dire qu'on s'y ennuierait, mais l'ambiance ne serait pas la même Mr. Green

Par contre:
Citation :
De toute façon, comme Glass ne fait pas de classique, on est hors sujet, et toc.
et
Citation :
Mais autant être conscient qu'on écoutede la musique pour teletubies.
eh bien, je ne répondrai pas à ce genre de provocations, moi, ahahah. Pas de smiley vindicatif à la Sofro, je ne mange pas de ce pain-là monsieur. Et d'abord ici c'est un fil sur John Adams, alors le HS, ça va bien cinq minutes. Circulez, monsieur !


PS: moi des trois c'est Webern que j'aime le moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:42

Citation :
PS: moi des trois c'est Webern que j'aime le moins...
Tu connais ses lieder de jeunesse ? I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:48

Non. D'ailleurs j'avoue que des trois c'est aussi celui que je connais le moins... Embarassed

Mais ça ne va pas nous aider à recentrer ce fil sur son légitime dédicataire. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 17:51

Octavian a écrit:
Non. D'ailleurs j'avoue que des trois c'est aussi celui que je connais le moins... Embarassed

Mais ça ne va pas nous aider à recentrer ce fil sur son légitime dédicataire. hehe
Eh bien écoute l'intégrale Oelze / Schneider et on en reparle (dans le bon fil cette fois), si ce n'est pas le meilleur des trois. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 4 Sep 2008 - 18:15

vartan a écrit:
Mais ce n'était pas le but, je ne connaissais rien d'Adams quej'évoque pour la première fois donc ne dis pas que je le compare continuellement à Glass.

Je parle en général, pas de toi.
On associe Adams et les minimalistes alors que ça n'a vraiment pas grand chose à voir. (à part ses premières oeuvres)
Après, oui c'est tonal, et il y a beaucoup d'accords parfaits.
Mais il y a aussi plein d'autres choses, contrairement à Glass. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 18:55

Écouté en fin d'après-midi:



On the Transmigration of Souls (2002)
New York Philharmonic, direction Lorin Maazel

Pièce de commande de 25 minutes, pour orchestre, chœur, chœur d'enfants et éléments pré-enregistrés, écrite pour commémorer les attentats du 11 septembre. Autant dire que ça ne rigole pas. Des voix énoncent de façon neutre les noms de victimes des attentats sur un fond musical assez neutre lui aussi la plupart du temps (qui m'a fait par moment penser à du Pärt en un peu plus dissonant). Puis les chœurs entrent en scène, scandant ou chantant selon les moments des textes issus des inscriptions laissées sur place devant les photos de personnes disparues. Malheureusement à l'audition ledit texte n'est pas forcément très compréhensible... Et les moments où l'orchestre sort de sa "réserve", pour tenter de retranscrire alors, je suppose, l'horreur de la situation, sont minoritaires sur l'ensemble de la composition.

Dans le contexte de son exécution, j'imagine très bien que cette œuvre doit (a dû) faire forte impression. En dehors de ce contexte, les choses sont plus problématiques. Même en se concentrant sur la musique avec tout le respect qu'elle réclame (plus exactement que réclament les circonstances à l'origine de sa composition), son caractère très "neutre" musicalement, surtout pendant sa première moitié (approximativement), s'il sied à la tonalité de deuil requise, m'a semblé plutôt lassant: l'attention finit par décrocher... Bref, l'œuvre est sans doute telle qu'il la fallait au moment où il fallait, mais j'ai des doutes sur sa pérennité au-delà de ça.

Par ailleurs, puisque sa thématique même invite à une prise en compte de sa dimension "idéologique" et non seulement musicale, je suis un peu gêné de ce point de vue par l'utilisation répétée, sur un ton presque extatique vers la fin, presque comme pour une vision de paradis, de la phrase "I see water and buildings...", derniers mots enregistrés en provenance de l'un des avions précipités sur les tours. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 19:57

C'est pour Américains quoi ! Limite récupération ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 20:03

c'est absolument génial, dans la descendance de Zimmermann, versant minimaliste, et passionnant de bout en bout. L'autre grande pièce orchestrale d'Adams avec My father knew Charles Ives, à mon avis.
c'est précisément parce qu'elle échappe à toute forme d'idéologie pour rejoindre une forme d'angoisse pure qu'on ne comprend pas distinctement les textes. De là où se trouve l'auditeur il ne peut les entendre que de façon brouillée et étouffée, comme des éléments de structure musicale, et non des mots, un peu à la manière de Corigliano dans Of Rage and Remembrance.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 20:14

natrav a écrit:
C'est pour Américains quoi ! Limite récupération ?
A la limite on peut remettre en question l'opportunité "morale" du choix de son "texte", mais par contre je ne pense pas qu'on puisse vraiment parler de récupération, de la part du compositeur en tout cas, si tu entends par là profiter d'un évènement traumatique pour "vendre" sa musique. D'une part, il s'agit d'une œuvre de commande (du New York Philharmonic et du Lincoln Center); d'autre part, Adams a une certaine tradition personnelle en matière de musique "engagée" - ce que David appelait à la page précédente son côté donneur de leçon, je crois: Nixon in China, The Death of Klinghoffer, Doctor Atomic, même El Niño si je me souviens bien... Je ne pense pas qu'il y ait lieu de remettre en question la sincérité du compositeur sur ce coup-là. Et puis c'est une vraie musique de deuil, très sobre, très digne.

sud273 a écrit:
c'est précisément parce qu'elle échappe à toute forme d'idéologie pour rejoindre une forme d'angoisse pure qu'on ne comprend pas distinctement les textes. De là où se trouve l'auditeur il ne peut les entendre que de façon brouillée et étouffée, comme des éléments de structure musicale
Merci de cet éclairage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 22:47

Octavian a écrit:
d'autre part, Adams a une certaine tradition personnelle en matière de musique "engagée" - ce que David appelait à la page précédente son côté donneur de leçon, je crois: Nixon in China, The Death of Klinghoffer, Doctor Atomic, même El Niño si je me souviens bien... Je ne pense pas qu'il y ait lieu de remettre en question la sincérité du compositeur sur ce coup-là. Et puis c'est une vraie musique de deuil, très sobre, très digne.

C'est cet aspect égocentriste, là, qui me débecte en effet, je ne soupçonnais pas de sa part une récupération financière. Juste racoleuse. Engagée... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Lun 19 Jan 2009 - 23:08

Qui a écouté le Doctor Atomic du Met diffusé en direct samedi soir sur FM ?
J'ai pu écouter seulement le tout début, ça avait l'air drôlement bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Mar 20 Jan 2009 - 0:14

natrav a écrit:
Engagée... hehe
Oui enfin j'avais mis ça entre guillemets hein. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulet
Don Juan piqué aux hormones
avatar

Nombre de messages : 5899
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 5 Nov 2009 - 16:14

J'ai acheté

Le disque passait chez Gibert j'ai été séduit et n'avais pas du tout pensé à Adams avant que le vendeur me dise que c'était de lui.
Certains connaissent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Jeu 5 Nov 2009 - 17:34

C'est quoi exactement, une symphonie tirée de l'opéra Doctor Atomic?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: John Adams   Mar 6 Avr 2010 - 15:20

Octavian a écrit:
Écouté en fin d'après-midi:



On the Transmigration of Souls (2002)
New York Philharmonic, direction Lorin Maazel

Pièce de commande de 25 minutes, pour orchestre, chœur, chœur d'enfants et éléments pré-enregistrés, écrite pour commémorer les attentats du 11 septembre. Autant dire que ça ne rigole pas. Des voix énoncent de façon neutre les noms de victimes des attentats sur un fond musical assez neutre lui aussi la plupart du temps (qui m'a fait par moment penser à du Pärt en un peu plus dissonant). Puis les chœurs entrent en scène, scandant ou chantant selon les moments des textes issus des inscriptions laissées sur place devant les photos de personnes disparues. Malheureusement à l'audition ledit texte n'est pas forcément très compréhensible... Et les moments où l'orchestre sort de sa "réserve", pour tenter de retranscrire alors, je suppose, l'horreur de la situation, sont minoritaires sur l'ensemble de la composition.

Dans le contexte de son exécution, j'imagine très bien que cette œuvre doit (a dû) faire forte impression. En dehors de ce contexte, les choses sont plus problématiques. Même en se concentrant sur la musique avec tout le respect qu'elle réclame (plus exactement que réclament les circonstances à l'origine de sa composition), son caractère très "neutre" musicalement, surtout pendant sa première moitié (approximativement), s'il sied à la tonalité de deuil requise, m'a semblé plutôt lassant: l'attention finit par décrocher... Bref, l'œuvre est sans doute telle qu'il la fallait au moment où il fallait, mais j'ai des doutes sur sa pérennité au-delà de ça.

Par ailleurs, puisque sa thématique même invite à une prise en compte de sa dimension "idéologique" et non seulement musicale, je suis un peu gêné de ce point de vue par l'utilisation répétée, sur un ton presque extatique vers la fin, presque comme pour une vision de paradis, de la phrase "I see water and buildings...", derniers mots enregistrés en provenance de l'un des avions précipités sur les tours. Confused

Je suis d'accord avec tout cela.
Cette musique m'a profondément ennuyée: une musique de circonstance, qui a bien du mal à garder de l'intérêt. Je ne suis pas non plus séduit par le langage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6925
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: John Adams   Mar 9 Nov 2010 - 23:54

j'ai revu pour la deuxième fois en une semaine le film de l'opéra The Death of Klinghoffer de John Adams. Je confirme que tout est génial dans ce film. Aussi, je trouve que c'est le meilleur moyen de faire aimer l'opéra contemporain à ceux qui ne connaissent pas encore. En tout cas, pour moi, c'est une révélation, que ce soit du point du vue de la musique de John Adams ou de la forme employée ici (film/opéra).
Contrairement à ce que j'ai lu plus haut, la musique de John Adams, même si elle n'est pas toujours des plus chaleureuses, a au moins le mérite de coller parfaitement à l'histoire qui est racontée. Aussi, les ambiances sont très variées entre les choeurs dynamiques pendant certaines scènes d'action ou pendant des scènes "historiques", de la musique minimaliste pendant certains moments de tension extrême et des envolées orchestrales plus classiques pendant d'autres scènes. Aussi, cette musique est très émouvante quand on l'écoute avec les images de ce film.
Le film, quant à lui, colle parfaitement à la musique et laisse une belle part à l'action, tout en laissant les personnages "chanter" leur rôle. Il y a des scènes très sympas tournées en extérieur et des reconstitutions historiques qui tiennent la route. Vraiment, ils ont mis les moyens.
Bref, on s'ennuie tellement peu que même ma copine a aimé, elle qui tient rarement plus de 15 minutes devant un opéra du 20 ème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 3:10

Je viens de regarder le 1er acte du DVD de Doctor Atomic.
Il faut que je le termine d'abord mais il est possible que ce soit mon opéra préféré d'Adams. Smile
C'est très fort, toujours aussi bien orchestré, avec des couleurs harmoniques vraiment magnifiques et un lien toujours superbe entre musique et texte.
Il y a une toute petite longueur je trouve dans ce premier acte... mais globalement c'est très prenant.
Pour ceux qui ne connaissent que Klinghoffer, ça va un peu plus loin musicalement avec des couleurs plus complexes, mais c'est du 100% Adams.

De plus les interprètes (Finley, Owens et l'orchestre!) sont tous vraiment remarquables.
A ne pas manquer, le DVD se trouve actuellement pas cher sur Marketplace!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 10:18

Bien d'accord, c'est plus riche, plus varié, moins synthétique, plus prenant aussi dans les atmosphères. Autant je m'ennuie avec Klinghoffer, autant ici, je trouve difficile de ne pas être électrisé. Et c'est beaucoup plus accessible que son chef-d'oeuvre El Niño, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 13:14

Je ne vois pas trop en quoi El Niño serait moins accessible à vrai dire.

Et il est évident que je ne peux cautionner l'idée selon laquelle on s'ennuie dans Klinghoffer qui est aussi un chef d'oeuvre...
Tu n'as qu'à imaginer que ça a été écrit un siècle plus tôt et tu vas trouver ça génial. dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 13:24

Xavier a écrit:
Je ne vois pas trop en quoi El Niño serait moins accessible à vrai dire.
Ca m'avait paru plus complexe musicalement, plus de strates, alors qu'ici tout est très direct, je pense que c'est accessible y compris à ceux qui n'ont aucune culture classique, ce qui n'est pas le cas de son oratorio. Maintenant, ça fait longtemps que je n'y ai pas rejeté d'oreille, donc je pourrais sans doute nuancer ça ; néanmoins ça me semble relativement évident.

Citation :
Tu n'as qu'à imaginer que ça a été écrit un siècle plus tôt et tu vas trouver ça génial. dwarf
Ce n'est pas une question de modernité, je trouve l'harmonie moche, les synthés hideux, et même en jouant la partition, j'ai trouvé ça assez miteux en fait. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 13:30

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Je ne vois pas trop en quoi El Niño serait moins accessible à vrai dire.
Ca m'avait paru plus complexe musicalement, plus de strates, alors qu'ici tout est très direct, je pense que c'est accessible y compris à ceux qui n'ont aucune culture classique, ce qui n'est pas le cas de son oratorio.

C'est peut-être vrai, mais peut-être aussi à cause du livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Sam 13 Nov 2010 - 13:31

Oui, bien évidemment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 2:39

Pour résumer, le 2è acte de ce Doctor Atomic est tout aussi fort que le 1er, même si on pouvait craindre une redondance car il y a toute une attente autour du fameux essai de la première bombe atomique qu'on avait déjà un peu eue dans le 1er acte.
Mais sur le plan musical, Adams s'en tire encore remarquablement bien, ménageant encore des moments solistes ou choraux magnifiques et émouvants. (quelle voix particulière que celle de la contralto Ellen Rabiner, par moments on croirait vraiment un ténor)
On pouvait aussi craindre quelque chose de vulgaire ou trop facilement spectaculaire pour le moment ultime, mais Adams réussit là aussi un moment superbe et malgré tout subtil.
Son orchestre est toujours aussi coloré, et du point de vue du livret, j'ai apprécié que les choses ne tournent finalement pas trop à la leçon manichéenne, les personnages sont présentés dans toutes leurs contradictions, leurs craintes, leurs consciences...
Et pour finir, la représentation néerlandaise de ce DVD est un petit miracle.
En bonus quelques petits extraits de répétitions et des interviews instructives d'Adams et Peter Sellars, le librettiste et metteur en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28743
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 9:01

Et niveau accessibilité ? Car avec Adams, il y a de tout apparement.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 9:50

Très accessible et assez raffiné à la fois. C'est vraiment quelque chose qu'on pourrait donner à des amateurs de pop, je pense.

Après, est-ce que tu aimeras l'aspect répétitif (qui est loin d'être obsédant dans cette oeuvre)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28743
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 9:54

DavidLeMarrec a écrit:
Très accessible et assez raffiné à la fois. C'est vraiment quelque chose qu'on pourrait donner à des amateurs de pop, je pense.

Après, est-ce que tu aimeras l'aspect répétitif (qui est loin d'être obsédant dans cette oeuvre)...

Aïe, ça pique Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81619
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 9:57

Oui, parce qu'il y a un côté synthétique, répétitif et simple en apparence qui le rend facile d'accès : il y a tout de suite une ambiance. Evidemment, ça vaut beaucoup plus que ça (tu penses que Xavier serait fan sinon ? Laughing ).

C'était juste pour souligner que oui, c'est facile d'accès, même sans culture classique ou contemporaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28743
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 10:05

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, parce qu'il y a un côté synthétique, répétitif et simple en apparence qui le rend facile d'accès : il y a tout de suite une ambiance. Evidemment, ça vaut beaucoup plus que ça (tu penses que Xavier serait fan sinon ? Laughing ).

C'était juste pour souligner que oui, c'est facile d'accès, même sans culture classique ou contemporaine !

Ca c'est vrai Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 13:32

Cololi a écrit:
Et niveau accessibilité ? Car avec Adams, il y a de tout apparement.

Il y a aussi des choses très arides et inaccessibles?? Je ne vois pas...

Y a des extraits sur le Tube... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28743
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 13:49

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:
Et niveau accessibilité ? Car avec Adams, il y a de tout apparement.

Il y a aussi des choses très arides et inaccessibles?? Je ne vois pas...

Y a des extraits sur le Tube... Smile

Ok ok. Pour la 1° question : je ne sais pas ! C'est juste ce que j'avais cru comprendre en lisant à droite et à gauche, rien de plus.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80276
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 13:55

Pour moi tout est vraiment accessible chez Adams, mais il y a du très répétitif et du plus moderne et plus riche de l'autre côté, mais toujours accessible également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 34
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: John Adams   Mer 17 Nov 2010 - 15:09

Xavier a écrit:
Pour moi tout est vraiment accessible chez Adams, mais il y a du très répétitif et du plus moderne et plus riche de l'autre côté, mais toujours accessible également.

Tout dépend du seuil de tolérance. Dans ce que je connais, je dirais qu'autant un "Naive and Sentimental Music" est très accessible, autant je suis pas encore totalement acclimaté au concerto pour violon et à la Chamber Symphony...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Adams   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Adams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» American Elegies
» Vends Marimba Adams 4 octaves 1400 Euros
» DADDAD - Ben, John et qui d'autres ???
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» john butler solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: