Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Renato Bruson

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyLun 13 Déc 2010 - 21:53

Les seuls rôles dans lesquel je l'ai entendu en entier pour le moment, ce sont Germont dans la version de studio de Muti et Lescaut dans Manon Lescaut de Puccini. Je l'avais trouvé touchant en Germont et je trouvais qu'il avait la voix idéale du rôle. En réécoutant un jour, je ne sais pas si j'aurai toujours la même impression. Je sais qu'il y a plein de rôles dans lesquels il faut que je l'écoute. J'avais trouvé son Lescaut très bien.


Dernière édition par aurele le Lun 13 Déc 2010 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyLun 13 Déc 2010 - 21:56

Son Posa dans la version live de Don Carlo de Verdi dirigée par Abbado dépasse les limites de l'extraordinaire:

/watch?v=gNoOq-i27ZY&feature=related
/watch?v=G6HrSVpd9eE&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 10:32

Superbe baryton "grand seigneur" à la voix impériale et au style souverain.
Si vocalement c'est superbe, on peut lui reprocher une certaine froideur d'interprétation; il chante bien (et comment) mais n'arrive pas toujours à faire passer les intentions et à émouvoir.
En dehors de ça, c'est une magnifique voix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 489
Age : 63
Date d'inscription : 18/07/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 14:52

Personnellement, c'est quelqu'un qui m'emeut énormément.
Je ne l'ai jamais vu sur scène mais bien à la télévision ou entendu sur enregistrement : son Macbeth ou son Falstaff sont magnifiques, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 16:09

Un grand seigneur, oui ; et un authentique bel cantiste (ses Donizetti  drunken !), aussi.

Sans doute une voix sans vertige mais, en même temps, une profondeur de champ (de chant ?) qui m'a toujours fait me demander pourquoi on le trouvait gris, etc. Sans doute introverti (mais c'est un capricorne ; je le sais car il est né le même jour que moi  Laughing !) ; sans doute pas dans une démarche de démonstration immédiate. C'est ce qui me le rend particulièrement sensible dans des rôles à plusieurs dimensions comme Macbeth, Rigoletto, Nabucco ; dans ces personnages, aussi, qui exigent une musicalité affûté, une ligne souveraine et dans lesquels la tentation d'un égotisme pompier peut facilement guetter (les Verdi de jeunesse, certains Donizetti, aussi). C'est peut-être, aussi, pourquoi il me semble se situer un cran en arrière pour ce qui regarde des caractères plus histrioniques, moins naturellement gourmés (je pense, forcément, à certains véristes qui le griffent plus qu'il ne leur apporte sa patte).

Je l'ai entendu dans un Germont suant l'humanité, à la fois raide et ployant sous le poids de la tradition, père tendre rebelle à sa caste face à la Violetta de Ciofi, à Avenches en 2008. La ligne était magique malgré l’émail à jamais terni, malgré la fêlure du timbre, malgré quelques phrases un peu courtes. Et la projection surhumaine dans une espèce d'embrassement du public.

Pour l'île déserte, j'emporterais son Posa à la Scala ou ses Vespri avec Muti. Modèles de tenue et d'identification à une ligne, à un style, etc.


Dernière édition par bAlexb le Mer 21 Aoû 2013 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 17:39

bAlexb a écrit:
Un grand seigneur, oui ; et un authentique bel cantiste (ses Donizetti drunken !), aussi.

Sans doute une voix sans vertige mais, en même temps, une profondeur de champ (de chant ?) qui m'a toujours fait me demander pourquoi on le trouvait gris, etc. Sans doute introverti (mais c'est un capricorne ; je le sais car il est né le même jour que moi Laughing !) ; sans doute pas dans une démarche de démonstration immédiate. C'est ce qui me le rend particulièrement sensible dans des rôles à plusieurs dimensions comme Macbeth, Rigoletto, Nabucco ; dans ces personnages, aussi, qui exigent une musicalité affûté, une ligne souveraine et dans lesquels la tentation d'un égotisme pompier peut facilement guetter (les Verdi de jeunesse, certains Donizetti, aussi). C'est peut-être, aussi, pourquoi il me semble se situer un cran en arrière pour ce qui regarde des caractères plus histrioniques, moins naturellement gourmés (je pense, forcément, à certains véristes qui le griffent plus qu'il ne leur apporte sa patte).

[/font]

mains

Je ne sais pas dans quel sens tu emploies "vertige" mais j'ai envie de dire qu'au contraire, peu d'artistes m'ont autant donné le vertige en live. Dans les années 80, la façon qu'il avait de déployer ses phrasés uniques, soutenus par un souffle infini, en enflant sûrement et progressivement le son, avait un impact saisissant en salle et je trouvais ça, oui "vertigineux" : air de Macbeth, mort de Posa, air de Carlo dans Ernani.
C'est quelque chose que les studio ne peuvent restituer.
Je ne l'ai pas réentendu en live dans les années 90 en dehors en dehors d'un Iago gris et de peu d'intérêt .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 17:45

Pour Iago, on trouve uniquement des lives qui vont de 1980 à 2002, peut être même au-delà. Le live le plus accessible pour moi en terme d'écoute est celui de 1980 au Maggio Musicale Fiorentino dirigé par Muti et publié par Living Stage. Je parle d'accessibilité car il est disponible sur spotify. Otello et Desdemona sont Cossutta et Scotto. Cela fait envie en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:15

Ericc a écrit:
bAlexb a écrit:
Un grand seigneur, oui ; et un authentique bel cantiste (ses Donizetti drunken !), aussi.

Sans doute une voix sans vertige mais, en même temps, une profondeur de champ (de chant ?) qui m'a toujours fait me demander pourquoi on le trouvait gris, etc. Sans doute introverti (mais c'est un capricorne ; je le sais car il est né le même jour que moi Laughing !) ; sans doute pas dans une démarche de démonstration immédiate. C'est ce qui me le rend particulièrement sensible dans des rôles à plusieurs dimensions comme Macbeth, Rigoletto, Nabucco ; dans ces personnages, aussi, qui exigent une musicalité affûté, une ligne souveraine et dans lesquels la tentation d'un égotisme pompier peut facilement guetter (les Verdi de jeunesse, certains Donizetti, aussi). C'est peut-être, aussi, pourquoi il me semble se situer un cran en arrière pour ce qui regarde des caractères plus histrioniques, moins naturellement gourmés (je pense, forcément, à certains véristes qui le griffent plus qu'il ne leur apporte sa patte).

[/font]

mains

Je ne sais pas dans quel sens tu emploies "vertige" mais j'ai envie de dire qu'au contraire, peu d'artistes m'ont autant donné le vertige en live. Dans les années 80, la façon qu'il avait de déployer ses phrasés uniques, soutenus par un souffle infini, en enflant sûrement et progressivement le son, avait un impact saisissant en salle et je trouvais ça, oui "vertigineux" : air de Macbeth, mort de Posa, air de Carlo dans Ernani.
C'est quelque chose que les studio ne peuvent restituer.
Je ne l'ai pas réentendu en live dans les années 90 en dehors en dehors d'un Iago gris et de peu d'intérêt .

+1.

Enfin, pour tout dire, Bruson m'épate encore régulièrement quand je le réecoute au disque. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi Radamès le trouve "froid" du point de vue de l'interprétation. Tout ce que je connais de lui est sublime de chant, de probité artistique aussi (on ne peut pas en dire autant d'un Cappuccilli, malgré toutes ses qualités, qui a besoin d'être discipliné par le chef).... Son Posa magnifique à Orange avec une mort sublime, un timbre plein, une voix large et noire. Son Renato avec Solti, plein de vie...Son Germont impérial face à Scotto. Son Falstaff taciturne avec Giulini...son Iago incroyable de noirceur dirigé par Mehta...Son Macbeth, dont il est spécialiste du rôle...
Je ne connais son Rigoletto que scaligère, un peu tardif, mais quelle humanité....
Non, de tout ce que je connais, je ne vois rien à jeter. Les seules limites que je veux bien concéder ;-) étant peut être une certaine uniformité du timbre ainsi qu'un certain manque de dynamique dans le volume sonore (je n'ai pas le souvenir de nuances piani dans tout ce que je connais) et enfin aussi une voix pas très longue, ce qui donne de temps à autre des aigus un peu grasseyants.
Mais c'est un grand chanteur, grand styliste (tiens, d'ailleurs, ses Arie Antiche sont formidables) et à plus de 70 ans je crois, il chante encore remarquablement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:19

Richard a écrit:
Mais c'est un grand chanteur, grand styliste (tiens, d'ailleurs, ses Arie Antiche sont formidables)

Renato Bruson 850957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:24

Que pensez vous de son Carlo di Vargas dans la version de studio de Sinopoli? J'ai entendu dire que c'est très moyen sur le plan vocal. Pour ce rôle, il existe deux lives des Arênes de Vérone : 1 de 1975 dirigé par Molinari-Pradelli et 1 de 1979 dirigé par Maurizio Arena. Liljana Molnar-Talajic est Leonora di Vargas dans les deux lives. Bonaldo Giaiotti est le Padre Guardiano dans les deux lives. Renato Capecchi est le Fra Melitone dans celui de 1975 alors que c'est Walter Monachesi dans celui de 1978. Les deux Alvaro sont Bergonzi en 1975 et Veriano Luchetti en 1978. Maria Luisa Nave en 1975 et Franca Mattiucci en 1978 sont Preziosilla. Giovanni Foiani est Il Marchese di Calatrava dans le live de 1975, je ne sais pas qui sait dans celui de 1978.
Si l'un d'entre vous connaît au moins un des deux lives, cela m'intéresserait d'avoir des commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:26

bAlexb a écrit:
Richard a écrit:
Mais c'est un grand chanteur, grand styliste (tiens, d'ailleurs, ses Arie Antiche sont formidables)

Renato Bruson 850957

Je réalise que je ne connais pas du tout ce qu'il a fait dans le répertoire belcantiste.
Et il faut préciser qu'il est assez rare qu'un chanteur italien s'attaque à de la mélodie française (Don Quichotte de Ravel) en récital, ce qu'il a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:34

Richard a écrit:
Je réalise que je ne connais pas du tout ce qu'il a fait dans le répertoire belcantiste.

Si on entend par répertoire belcantiste, le bel canto romantique italien, on possède des captations pour les rôles suivants : Bellini : Beatrice di Tenda, Filippo Maria Visconti
Donizetti : Belisario, rôle titre
Caterina Cornaro, Lusignano
Don Pasquale, rôle titre
Il Duca d'Alba, rôle titre
Fausta, Costantino il Grande
La Favorita, Alfonso
Gemma di Vergy, Il Conte di Vergy
Linda di Chamounix, Antonio
Lucia di Lammermoor, Enrico
Maria di Rohan, Enrico, Il Duca di Chevreuse
Les Martyrs, Sévère
Poliuto, Severo
Roberto Devereux, Il Duca di Nottingham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:47

Richard a écrit:
Son Posa magnifique à Orange avec une mort sublime, un timbre plein, une voix large et noire.
drunken


Richard a écrit:
Son Renato avec Solti, plein de vie...
Tiens, je le préfère chez Abbado

Richard a écrit:
Son Falstaff taciturne avec Giulini...

drunken une sorte d'antithèse de Terfel

Richard a écrit:
Son Macbeth, dont il est spécialiste du rôle...

drunken

Richard a écrit:
Je ne connais son Rigoletto que scaligère, un peu tardif, mais quelle humanité....

si tu as l'occasion de trouver trace d'un Rigoletto viennois de 84 (?) c'est assez fabuleux...


Richard a écrit:
(je n'ai pas le souvenir de nuances piani dans tout ce que je connais)

Oui, mais des exceptions très notables : les Macbeth parisiens et l'Ernani de la scala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 18:51

Ericc a écrit:
si tu as l'occasion de trouver trace d'un Rigoletto viennois de 84 (?) c'est assez fabuleux...

Tu fais certainement référence à un live très connu mais que je n'ai pas entendu dirigé par Muti avec Bonisolli et Gruberova en particulier. La date est 1983 mais cela n'a pas une très grande importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 19:03

aurele a écrit:
Ericc a écrit:
si tu as l'occasion de trouver trace d'un Rigoletto viennois de 84 (?) c'est assez fabuleux...

Tu fais certainement référence à un live très connu mais que je n'ai pas entendu dirigé par Muti avec Bonisolli et Gruberova en particulier. La date est 1983 mais cela n'a pas une très grande importance.

Oui, c'est ça mon drame...

Merci pour la rectification d'année Aurèle.
En même temps ça me rassure de voir que 27 ans après les faits, j'arrive encore à me ressituer dans l'espace temps sans trop d'erreurs, hehe même si j'ai toujours l'impression que les années 80 c'était hier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 19:33

aurele a écrit:
Richard a écrit:
Je réalise que je ne connais pas du tout ce qu'il a fait dans le répertoire belcantiste.

Si on entend par répertoire belcantiste, le bel canto romantique italien, on possède des captations pour les rôles suivants : Bellini : Beatrice di Tenda, Filippo Maria Visconti
Donizetti : Belisario, rôle titre
Caterina Cornaro, Lusignano
Don Pasquale, rôle titre
Il Duca d'Alba, rôle titre
Fausta, Costantino il Grande
La Favorita, Alfonso
Gemma di Vergy, Il Conte di Vergy
Linda di Chamounix, Antonio
Lucia di Lammermoor, Enrico
Maria di Rohan, Enrico, Il Duca di Chevreuse
Les Martyrs, Sévère
Poliuto, Severo
Roberto Devereux, Il Duca di Nottingham

C'est fou ça ; je les ai tous dans une version au moins !

Petit moment d'auto-satisfaction Renato Bruson 983689 ... Merci Aurèle...

Comment ça, ça n'intéresse que moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 20:03

Ericc a écrit:

Richard a écrit:
Son Renato avec Solti, plein de vie...
Tiens, je le préfère chez Abbado
Richard a écrit:
(je n'ai pas le souvenir de nuances piani dans tout ce que je connais)
Oui, mais des exceptions très notables : les Macbeth parisiens et l'Ernani de la scala.

Je ne connais pas le Bal d'Abbado, à mon grand regret, et j'ai lu plusieurs critiques qui confirme ce que tu dis.

Ernani à la Scala !!! Comment ai je pu oublier...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 20:05

Concernant son Carlo dans Ernani, j'ai entendu en grande partie le live de La Scala dont vous parlez. Il faudra que je réécoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 21:23

aurele a écrit:
Concernant son Carlo dans Ernani, j'ai entendu en grande partie le live de La Scala dont vous parlez. Il faudra que je réécoute.

Jamais très bien compris les critiques assez sévères sur cet enregistrement. Ok, Freni n'est pas au mieux, c'est évident, Ghiaurov dans sa mauvaise période et fatiguée, mais Domingo est fougueux à soi malgré une entrée un peu difficile dans mon souvenir, le grand triomphateur de la soirée étant sans aucun doute Bruson, d'une classe inouie dans toutes ses interventions : l'aristocratie du chant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 21:26

Richard a écrit:
le grand triomphateur de la soirée étant sans aucun doute Bruson, d'une classe inouie dans toutes ses interventions : l'aristocratie du chant.
certes mais le grand triomphateur de la soirée a surtout été Muti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1272
Age : 46
Date d'inscription : 23/01/2007

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyMer 15 Déc 2010 - 21:42

Otello a écrit:
Richard a écrit:
le grand triomphateur de la soirée étant sans aucun doute Bruson, d'une classe inouie dans toutes ses interventions : l'aristocratie du chant.
certes mais le grand triomphateur de la soirée a surtout été Muti.

Peut être. Personnellement, en vieillissant, je trouve que la direction de Muti est toujours empreinte d'une certaine raideur...Au studio, je trouve que ça manque de vie quelquefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 16 Déc 2010 - 6:55

Otello a écrit:
Richard a écrit:
le grand triomphateur de la soirée étant sans aucun doute Bruson, d'une classe inouie dans toutes ses interventions : l'aristocratie du chant.
certes mais le grand triomphateur de la soirée a surtout été Muti.

En ce qui concerne celle à laquelle j'avais assisté, calme par rapport aux premières, Muti n'avait pas obtenu un plus grand triomphe que Bruson et Ghiaurov...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:19

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Richard a écrit:
Je réalise que je ne connais pas du tout ce qu'il a fait dans le répertoire belcantiste.

Si on entend par répertoire belcantiste, le bel canto romantique italien, on possède des captations pour les rôles suivants : Bellini : Beatrice di Tenda, Filippo Maria Visconti
Donizetti : Belisario, rôle titre
Caterina Cornaro, Lusignano
Don Pasquale, rôle titre
Il Duca d'Alba, rôle titre
Fausta, Costantino il Grande
La Favorita, Alfonso
Gemma di Vergy, Il Conte di Vergy
Linda di Chamounix, Antonio
Lucia di Lammermoor, Enrico
Maria di Rohan, Enrico, Il Duca di Chevreuse
Les Martyrs, Sévère
Poliuto, Severo
Roberto Devereux, Il Duca di Nottingham

C'est fou ça ; je les ai tous dans une version au moins !

Petit moment d'auto-satisfaction Renato Bruson 983689 ... Merci Aurèle...

Comment ça, ça n'intéresse que moi ?

Concernant Beatrice di Tenda, tu as l'enregistrement radiophonique dirigé par Franco Mannino avec Ángeles Gulin, Elena Zilio et José Carreras notamment ou le live du Liceo de 2000 dirigé par Haider avec Edita Gruberova, Petia Petrova et José Sempere dans les autres rôles principaux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:20

aurele a écrit:
bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Richard a écrit:
Je réalise que je ne connais pas du tout ce qu'il a fait dans le répertoire belcantiste.

Si on entend par répertoire belcantiste, le bel canto romantique italien, on possède des captations pour les rôles suivants : Bellini : Beatrice di Tenda, Filippo Maria Visconti
Donizetti : Belisario, rôle titre
Caterina Cornaro, Lusignano
Don Pasquale, rôle titre
Il Duca d'Alba, rôle titre
Fausta, Costantino il Grande
La Favorita, Alfonso
Gemma di Vergy, Il Conte di Vergy
Linda di Chamounix, Antonio
Lucia di Lammermoor, Enrico
Maria di Rohan, Enrico, Il Duca di Chevreuse
Les Martyrs, Sévère
Poliuto, Severo
Roberto Devereux, Il Duca di Nottingham

C'est fou ça ; je les ai tous dans une version au moins !

Petit moment d'auto-satisfaction Renato Bruson 983689 ... Merci Aurèle...

Comment ça, ça n'intéresse que moi ?

Concernant Beatrice di Tenda, tu as l'enregistrement radiophonique dirigé par Franco Mannino avec Ángeles Gulin, Elena Zilio et José Carreras notamment ou le live du Liceo de 2000 dirigé par Haider avec Edita Gruberova, Petia Petrova et José Sempere dans les autres rôles principaux?

A ton avis, me connaissant, après quel enregistrement ai-je pu courir Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:22

bAlexb a écrit:
A ton avis, me connaissant, après quel enregistrement ai-je pu courir Wink ?

Celui avec Grubi. J'espère que tu parleras des enregistrements que tu connais dans les topics consacrés à ces opéras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 11:21

C'est Bruson qui chantera Falstaff au teatro Verdi de Busseto dans le cadre du festival Verdi de Parme. Il a maintenant 77 ans et je suis assez sceptique quant à l'état de sa voix; au vu de son immense carrière je m'abstiendrais de préjuger de quoi que ce soit. Je verrai bien sur place ce que ça donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 11:32

En même temps difficile de ne pas être lucide vu que ça fait plus de 10 ans que la voix de Bruson est réduite à une trame...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 11:52

Vu son âge ça ne serait guère étonnant. Nucci lui même, bien que plus jeune de quelques années, verra sa voix le lâcher à un moment ou à un autre; je pense l'avoir vu au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 11:58

Oui encore que Nucci ça risque d'être assez différent car il n'a pas quitté son coeur de répertoire idoine tandis que Bruson qui n'a jamais été un baryton-Verdi a considérablement forcé ses moyens naturels en faisant progressivement du répertoire verdien son répertoire essentiel au lieu de ne le faire que sporadiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 12:51

Otello a écrit:
vu que ça fait plus de 10 ans que la voix de Bruson est réduite à une trame...
Trame quand même encore assez solide, en 2008 dans Germont ; il faut le préciser.
L'instrument n'a, de toute façon, jamais été d'une couleur et d'une pulpe affolante ; plutôt gris même, et surtout assez tôt (dès le milieu des années 80, ça me paraît assez sensible).
Donc, en 2008, la voix était parfaitement reconnaissable (pas si loin que ça, finalement, de l'enregistrement avec Muti) ; mais le souffle écourté, ça c'est évident.
Reste l'artiste, le "phraseur", l'esprit (l'anima latine) ; j'aurais apprécié de le réentendre. Tant pis Sad ...
(D'autant qu'il est du même jour que moi ; l'astrologie m'oblige à l'apprécier hehe !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 13:01

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
vu que ça fait plus de 10 ans que la voix de Bruson est réduite à une trame...
Trame quand même encore assez solide, en 2008 dans Germont ; il faut le préciser.
L'instrument n'a, de toute façon, jamais été d'une couleur et d'une pulpe affolante ; plutôt gris même, et surtout assez tôt (dès le milieu des années 80, ça me paraît assez sensible).
Donc, en 2008, la voix était parfaitement reconnaissable (pas si loin que ça, finalement, de l'enregistrement avec Muti) ; mais le souffle écourté, ça c'est évident.
Reste l'artiste, le "phraseur", l'esprit (l'anima latine) ; j'aurais apprécié de le réentendre. Tant pis Sad ...
(D'autant qu'il est du même jour que moi ; l'astrologie m'oblige à l'apprécier hehe !)
Y aurait il un peu de partialité hehe ?

Sinon, on verra bien ce que Bruson fait de Falstaff. La 1ère est le 12 octobre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 13:40

calbo a écrit:
Y aurait il un peu de partialité hehe ?
Ben évidemment, mon cerveau primaire ne me permet pas mieux ; tout le monde te le dira Wink !
Ceci dit, je tiens à préciser que ce n'est pas mon "copain", suivant la terminologie ©️Otello Laughing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 13:49

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
Y aurait il un peu de partialité hehe ?
Ben évidemment, mon cerveau primaire ne me permet pas mieux ; tout le monde te le dira Wink !
Ceci dit, je tiens à préciser que ce n'est pas mon "copain", suivant la terminologie ©️Otello Laughing.
Ah, mais c'est ton problème mon petit hehe 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 13:55

Otello a écrit:
Bruson n'a jamais été un baryton-Verdi.
Là Otello, tu y vas un peu fort. La voix est à la fois très riche dans le grave mais brillante et cuivrée dans l'aigu sans parler du grand style, du legato, de la diction et de l'aisance dans les vocalises (qui peuvent exister dans certains rôles verdiens). Bref, il est bien plus à sa place dans Verdi que Nucci qui braille beaucoup et manque de l'élégance la plus élémentaire pour bien servir Verdi.

Voici, à mon avis, quelques enregistrements verdiens ou Renato Bruson est royal :

Renato Bruson 718eb340dca06832b0882010.L._SX300_

Renato Bruson 41QPCDB9J1L

Renato Bruson U0028941021021

Renato Bruson 41nKv%2BHWUfL


Dernière édition par hugo75 le Jeu 26 Sep 2013 - 16:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 13:57

hugo75 a écrit:
Otello a écrit:
Bruson n'a jamais été un baryton-Verdi.
Là Otello, tu y vas un peu fort. La voix est à la fois très riche dans le grave mais brillante et cuivrée dans l'aigu sans parler du grand style, du legato, de la diction et de l'aisance dans les vocalises (qui peuvent exister dans certains rôles verdiens). Bref, il est bien plus à sa place dans Verdi que Nucci qui braille beaucoup et manque de l'élégance la plus élémentaire pour bien servir Verdi.

Voici, à mon avis, quelques enregistrements verdiens ou Renato Bruson est royal :

Renato Bruson 51cnhIr7wxL._SX450_

Renato Bruson 51G3aW4vnWL._SY450__PJautoripBadge,BottomRight,4,-40_OU11__

Renato Bruson 41nKv%2BHWUfL
Toi tu ne l'as jamais vu sur scène hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:00

calbo a écrit:
Toi tu ne l'as jamais vu sur scène hehe
C'est à dire ? Nucci ou Bruson ?


Dernière édition par bAlexb le Jeu 26 Sep 2013 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:01

Kesaco Shocked ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:02

calbo a écrit:
Kesaco Shocked ?
Rien qui ne mérite qu'on y accorde de l'importance, vraiment !
Bref, Bruson vs Nucci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:04

Je connais trop mal Bruson pour porter un jugement définitif et aussi péremptoire que Hugo 75. Perso, j'attends le 12 octobre; ce n'est qu'après que je pourrai dire ce que je pense du monsieur sur scène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:17

calbo a écrit:
Je connais trop mal Bruson pour porter un jugement définitif et aussi péremptoire que Hugo 75. Perso, j'attends le 12 octobre; ce n'est qu'après que je pourrai dire ce que je pense du monsieur sur scène
C'est pas un peu risqué de juger d'après des "restes" ? C'est le problème que j'ai souvent avec les artistes mythiques ; même si je ne suis ni complètement sourd, ni complètement aveugle (c'est à dire pas complètement inféodé à la "recomposition" que j'ai faite de ces chanteurs, je pense au concert de Caballe que j'ai vu il y a quelques saisons à Genève).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:27

J'ai de très vagues souvenirs c'est vrai. Éventuellement j'irai faire un tour chez mon fournisseur pour voir ce qu'il y a comme enregistrements du monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:43

Ca date de plus de 35 ans, mais pour quelqu'un qui force sa voix ... Euh ... scratch 

/watch?v=kKyUEM-R14o

Les aigus sont certes tendus mais le médium ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:46

Plus récent (2009) : /watch?v=l3M1LSbeFMY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 14:51

calbo a écrit:
Plus récent (2009) : /watch?v=l3M1LSbeFMY
C'est quoi, c'est quoi bounce ? J'ai pas YT sur ce poste...
Il y a une Giovanna d'Arco assez récente où Bruson tient plutôt bien son rang ; sans par ailleurs prendre des vessies pour des lanternes et vouloir à tout coup soutenir que le Bruson des années 70 égale celui des années 90 ou 2000 et inversement Wink.
Et pour le reste, je n'insiste pas sur ce que j'ai déjà écrit plus haut silent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:27

La 2e vidéo c'est Ave verum corpus et Panis Angelicus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:38

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
Je connais trop mal Bruson pour porter un jugement définitif et aussi péremptoire que Hugo 75. Perso, j'attends le 12 octobre; ce n'est qu'après que je pourrai dire ce que je pense du monsieur sur scène
C'est pas un peu risqué de juger d'après des "restes" ? C'est le problème que j'ai souvent avec les artistes mythiques ; même si je ne suis ni complètement sourd, ni complètement aveugle (c'est à dire pas complètement inféodé à la "recomposition" que j'ai faite de ces chanteurs, je pense au concert de Caballe que j'ai vu il y a quelques saisons à Genève).
Oui, c'est un peu comme si on jugeait Callas sur la base de ses concerts des années 70.

En revanche, sur l'Otello live publié par Orféo (dont le son splendide n'est pas trafiqué), on se rend clairement compte que la voix était magnifiquement projetée avec tantôt une noirceur, tantôt des éclats cuivrés qui me donnent des frissons. A mon avis, c'est peut être le plus beau Iago de la discographie. Mais c'était il y a 25 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:45

hugo75 a écrit:
A mon avis, c'est peut être le plus beau Iago de la discographie.
Moi je pense (comme toi ?) qu'il y a de la place (une place béante, même) pour des "beaux" Iago ; beaux au sens esthétique du terme, j'entends. Bon ok, c'est pas complètement le sujet.
Mais parler d'un "beau" Iago, ça me fait penser qu'après tout, avec des voix très dissemblables et des champs/chants d'action ayant peu de connections, Bruson n'est pas loin de m'évoquer parfois Fischer-Dieskau. Dans le galbe, dans le rapport mot/son, dans l'éclat, la manière (trafiquée ?) de noircir/cuivrer le timbre à l'envi, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:47

calbo a écrit:
Ca date de plus de 35 ans, mais pour quelqu'un qui force sa voix ... Euh ... scratch 

/watch?v=kKyUEM-R14o

Les aigus sont certes tendus mais le médium ...
Je me cite puisqu'on ne fait pas l'effort de regarder plus haut; la voix d'il y a 35 ans est somptueuse même si les aigus sont tendus. Après avoir écouté cet extrait :

cabo a écrit:
Plus récent (2009) : /watch?v=l3M1LSbeFMY
Je ne suis certaine que Verdi soit le compositeur qui convienne le mieux à sa voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:50

bAlexb a écrit:
Bruson n'est pas loin de m'évoquer parfois Fischer-Dieskau. Dans le galbe, dans le rapport mot/son, dans l'éclat, la manière (trafiquée ?) de noircir/cuivrer le timbre à l'envi, etc.
Oui mais Bruson a un gros avantage sur Fischer Dieskau : une diction bien meilleure et une couleur de voix beaucoup plus latine avec des aigus qui sortent sans effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:56

hugo75 a écrit:
bAlexb a écrit:
Bruson n'est pas loin de m'évoquer parfois Fischer-Dieskau. Dans le galbe, dans le rapport mot/son, dans l'éclat, la manière (trafiquée ?) de noircir/cuivrer le timbre à l'envi, etc.
Oui mais Bruson a un gros avantage sur Fischer Dieskau : une diction bien meilleure et une couleur de voix beaucoup plus latine avec des aigus qui sortent sans effort.
Pas d'accord sur ce point. Après que Bruson ait une meilleur diction que DFD ça n'est pas très difficile étant donné, qu'en principe, les "nationaux" sont censés chanter impeccablement dans leur propre langue. Ce n'est pas vrai pour tout le monde bien sur mais dans la majorité des cas la diction est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Contenu sponsorisé




Renato Bruson Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Renato Bruson
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: