Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 1 Fév 2017 - 13:59

Arti e Mestieri : Tilt (74)



Un disque superbe propulsé par l'énergie phénoménale du batteur Furio Chirico (une sorte de Cobham sous stéroides rambo ). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 2 Fév 2017 - 13:28

Arti e Mestieri : Giro di valzer per domani (75)



Dans la lignée du précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 4 Fév 2017 - 22:19

Lenny White : The adventures of astral pirates (78)



Un superbe disque de jazz-rock à redécouvrir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 6 Fév 2017 - 14:54

Brand X :Masques (78)



Plus atmosphérique que les précédents, mais toujours aussi virtuose (euphémisme!) et palpitant. Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 8 Fév 2017 - 13:28

Colosseum II :Electric Savage (77)



Du jazz-rock de bonne facture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 9 Fév 2017 - 17:05

Colosseum II :War Dance (77)




Dans la lignée du précédent.
Du jazz-rock impeccablement exécuté mais sans grand génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 20 Fév 2017 - 14:19

Area:Arbreit macht frei (73)



Un très grand groupe porté par une rythmique implacable et par l'enthousiasme contagieux du chanteur Demetrio Stratos.

@Benedictus et @Alifie: je pense que ce groupe peut vous intéresser si vous ne connaissez pas. Beaucoup de personnalité et de caractère. thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 20 Fév 2017 - 16:49

Brecker Brothers: Brecker Bros (75)



Les cuivres claquent sur des rythmiques groovy à souhait (Harvey Mason aux fûts).
Un superbe album de jazz-funk! cool-blue

J'imagine que tu connais aussi ça Alifie? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 21 Fév 2017 - 13:12

Area: Caution radiation area (74)




Mêmes remarques que pour le précédent avec par endroits un penchant plus marqué par le free et le happening sonore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 22 Fév 2017 - 13:25

Bill Bruford:Feels good to me (78)



A la réécoute et malgré Annette Peacock (mais qu'est-ce qu'elle fout là? rambo ), je me surprends à préférer ce disque à One of a Kind. Je trouve les compositions plus riches et le son plus dense.

Un grand disque de jazz-rock à l'anglaise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 22 Fév 2017 - 17:12

Area:Crac! (75)



Dans la lignée des deux précédents. Indispensable. Cool

@Alifie phone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 22 Fév 2017 - 17:57

Larry Coryell:Introducing Eleventh house (74)



Hommage à Larry Coryell et à Alphonse Mouzon. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 23 Fév 2017 - 16:18

arnaud bellemontagne a écrit:
Larry Coryell:Introducing Eleventh house (74)



Hommage à Larry Coryell et à Alphonse Mouzon.  Sad

J'ignorais Sad

Très chouette album, dont je retiens surtout l'irrésistible Adam Smasher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 13:14

Oui, le groove de ce morceau est contagieux!

Je te conseille aussi le groupe Area dont je parlais plus haut, un jazz-rock très personnel et audacieux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 14:34

arnaud bellemontagne a écrit:
Je te conseille aussi le groupe Area dont je parlais plus haut, un jazz-rock très personnel et audacieux. Wink

C'est prévu, moi aussi je suis entré dans une phase Italie 70's bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 14:43

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 14:59

S'il y a du jazz-rock italien aussi maintenant, je renonce ! albino (déjà que Mélo doit nous proposer un bt avec des muqâms ouïghours !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 15:41

Pfff...fais pas semblant...tu as eu la chance inouie d'avoir vécu cette période bénie du jazz-rock des 70's alors que j'étais même pas né. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 15:47

arnaud bellemontagne a écrit:
Pfff...fais pas semblant...tu as eu la chance inouie d'avoir vécu cette période bénie du jazz-rock des 70's alors que j'étais même pas né. siffle

Oui, bof, à part Miles et Weather Report 1ère mouture, pas vu grand-chose en concerts à l'époque, mais je ne suis pas un inconditionnel du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 16:00

Au temps pour moi, Area était pourtant un groupe très populaire à l'époque notamment en raison de son engagement politique marqué très à gauche (soutien à la cause palestinienne...). Smile

Steve Lacy a collaboré avec eux. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 24 Fév 2017 - 16:15

Après t'avoir lu sur le fil, j'ai tout de même écouté Demetrio Stratos en solo, http://classik.forumactif.com/t6360p50-t#1078721 , qui vaut le détour ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Dim 26 Fév 2017 - 16:19

A essayer.

--------------

Dry Jack: Magical Elements (78)


Dry Jack:Whale City (79)


2 disques d'un formation américaine méconnue.
Musicalement c'est entre les Dixie Dregs et Pat Metheny.
Du tout bon. Cool


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 27 Fév 2017 - 13:00

Area: Caution radiation area (74)



arnaud bellemontagne a écrit:
un jazz-rock très personnel et audacieux

C'est le moins qu'on puisse dire Laughing

Album à l'énergie décoiffante et aux climats parfois post-apocalytiques et nauséeux suggérés par la cover. Les musiciens sont au top, et leur imagination débridée (même s'ils auraient gagné à raccourcir quelque peu les passages bruitistes pas toujours passionnants).

Voilà qui mérite incontestablement une écoute (et pour ma part une exploration plus approfondie de leur discographie bounce )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 27 Fév 2017 - 17:11

mains
Tu peux partir du premier album "Abreit macht frei". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 27 Fév 2017 - 17:56

@Alifie à écrit:Pourquoi des morceaux ? Génériquement, c'est la virtuosité à l'oeuvre dans le jazz-rock (tempos boostés, brilliance technique pour aller à l'essentiel) qui me passe par dessus la tête dans 99% des cas, parce que je l'entends comme circonscrite à elle-même, donc plutôt vaine (Mahavishnu pour prendre un exemple illustre). Affaire de réceptivité ou de sensibilité si tu veux. Je n'ai d'ailleurs pas mieux en jazz : je suis prêt à écouter n'importe quoi de Monk au piano ou de Giuffre au ténor plutôt que quoi que ce soit de Martial Solal ou Michael Brecker.

De la même façon, dans les incontournables du jazz-rock, je préfère le 1er Weather Report au second ou, pour m'en tenir aux formations que j'ai (ré)écoutées récemment, Soft Machine de la période Dean plutôt que celui qui suit, versant jazz-rock, de Karl Jenkins, plus lisse et moins inventif, comme tu l'as toi-même écrit, ou encore, en prenant un groupe plus mineur, le premier Nucleus et ses climats à la Filles du Kilimandjaro aux moutures suivantes du groupe, avec Alan Holdsworth, que tu citais il y a peu, notamment.

Pour préciser encore, du côté jazz, si j'écoute Art Pepper jouer Cherokee sur un tempo d'enfer, j'entends sa technique infernale, qui n'est pas forcément ce qui me passionne le plus chez lui, comme au service d'un projet bien plus large et, à l'instar, pour prendre un exemple plus majeur, de Coltrane, intensément habité (jusqu'au vertige pour l'un comme pour l'autre). A contrario, dans presque tout ce que j'ai pu écouter en jazz-rock, sauf exceptions (Shorter dans Weather Report particulièrement), la virtuosité me semble être la finalité bien plus que le moyen mis en oeuvre. C'est ce qui fait que, à de rares exceptions près, je suis à peu près totalement indifférent au genre. Wink



Alifie a écrit:
Pourquoi des morceaux ? Génériquement, c'est la virtuosité à l'oeuvre dans le jazz-rock (tempos boostés, brilliance technique pour aller à l'essentiel) qui me passe par dessus la tête dans 99% des cas


@Vanaheim à écrit Quid du Bebop alors (et d'autres genres de jazz) qui comprend souvent les mêmes caractéristiques que tu fais remarquer pour le jazz-rock, parfois allant jusqu'à la recherche excessive de dissonances et de liberté/innovation rendant l'ensemble assez indigeste ?
Le jazz-rock doit être trop Nietzschéen avec sa volonté de puissance Laughing. Mais je comprends plutôt bien où tu veux en venir, même si je n'ai pas un centième de ta culture en jazz, avant cette période du jazz-rock il est vrai que la grande majorité des artistes semblaient avoir quelque chose d'assez original et unique à proposer alors qu'à la période jazz-rock tout est devenu beaucoup plus générique et en grande partie axé autour de la technique.
En fait je n'apprécie pas vraiment le jazz-rock, je préfère le jazz fusion qui est à mon sens plus riche et qui se rapproche du polystylisme en classique que j'apprécie en général.

En revanche je ne souscris pas à ta critique de Mahavishnu, ils ont beaucoup apporté en incorporant des éléments de la musique Hindu dans leur musique, je trouve que leur album Visions of the Emerald Beyond est quand même un album majeur, la démarche est assez poche de compositeurs comme Stravinski.


Alifie:J'ai bien fait de demander des morceaux comme exemple, parce que justement des titres du Mahavishnu Orchestra comme Dance of Maya, Sanctuary ont pour finalité le déploiement de climats tendus, inquiets et méditatifs... même un titre aussi explosif que One Word tend plus a exalter la cohésion du groupe que l'expression de la virtuosité individuelle.Et puis parler du Mahavishnu Orchestra comme d'une usine à notes, c'est passer un peu vite sur la force singulière des compositions de McLaughlin.Tout cela à tout de même beaucoup de personnalité et de caractère,il y a une vrai vision artistique derrière tout ça.Après, que tu trouves ça trop rock, pas assez jazz ou trop grandiloquent, je peux tout à fait le concevoir. De ce point de vue, je pourrai même abonder dans ton sens, puisque je n'entend pas (ou peu) le jazz dans le Mahavishnu et Return to forever (beaucoup plus dans Soft Machine et Weather Report).

Vanaheim: Tu trouves le jazz fusion plus riche que le jazz-rock.
On est d'accord, le jazz fusion c'est Uzeb, Yellowjackets, Tribal Tech, Vital Information,Spyro Gyra et le jazz-rock c'est Weather Report, Mahavishnu, Return to forever et Brand X?
Que tu trouves les premiers plus riches et plus éclectiques que les seconds me laisse sans voix, je dois dire.Parce que pour trouver plus polystylistique (comme tu dis) que Weather Report, faut se lever de bonne heure.C'est d'autant plus paradoxal que tu loues ensuite le Visions of the emerald beyond qui est du pur jazz-rock (par contre je ne vois pas le moindre rapport avec Stravinski dans la démarche).Bref, j'ai un peu de mal à te suivre. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 27 Fév 2017 - 19:34

arnaud bellemontagne a écrit:
.Et puis parler du Mahavishnu Orchestra comme d'une usine à notes, c'est passer un peu vite sur la force singulière des compositions de McLaughlin.Tout cela à tout de même beaucoup de personnalité et de caractère,il y a une vrai vision artistique derrière tout ça.

Incontestable. McLaughlin est un musicien très inventif (au temps pour moi pour ce qui est de l'innovation que je n'entends pas dans le jazz-rock), surtout, il me semble, dans la période Mahavishnu (écoutes un peu lointaines), mais il parle une langue qui m'est aussi étrangère que, j'imagine, Cecil Taylor pour Vanaheim. J'ai toujours, pour schématiser, à peu près la même impression avec lui quand je l'écoute dans ce contexte, celle d'entendre de la musique diffusée à double vitesse qui obère le projet artistique, quand bien même il est, comme dans Mahavishnu, riche, complexe et collectif.

Ceci dit, pour te rassurer par rapport au point de départ de la discussion, j'ai calé en cours d'écoute des deux live de Matching Mole édités par Cuneiform : trop monocordes, pour ne pas dire franchement gonflants, il y a largement plus de diversité et de variété d'inspiration pour moi dans les deux albums studio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanaheim
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 1 Mar 2017 - 0:40

arnaud bellemontagne a écrit:
Vanaheim: Tu trouves le jazz fusion plus riche que le jazz-rock.
On est d'accord, le jazz fusion c'est Uzeb, Yellowjackets, Tribal Tech, Vital Information,Spyro Gyra et le jazz-rock c'est Weather Report, Mahavishnu, Return to forever et Brand X?
Que tu trouves les premiers plus riches et plus éclectiques que les seconds me laisse sans voix, je dois dire.Parce que pour trouver plus polystylistique (comme tu dis) que Weather Report, faut se lever de bonne heure.C'est d'autant plus paradoxal que tu loues ensuite le Visions of the emerald beyond qui est du pur jazz-rock (par contre je ne vois pas le moindre rapport avec Stravinski dans la démarche).Bref, j'ai un peu de mal à te suivre. scratch

Le jazz fusion pour moi c'était plutôt Miles Davis, Chick Corea, Mahavishnu et Weather Report, Herbie Hancock, etc, mais apparemment je me trompe ?

Le jazz-rock (qui est aussi du jazz fusion donc, le jazz fusion l'incluant ?) désignerait plutôt des groupes tels que Soft Machine, Colosseum, Zappa... Mais je n'ai jamais réellement compris sur quels critères les journalistes et musicologues s'appuient pour classer les groupes. Du coup j'espère que ça te rassure et que ça rend mon propos un peu plus cohérent Smile.

Alifie a écrit:
mais il parle une langue qui m'est aussi étrangère que, j'imagine, Cecil Taylor pour Vanaheim.

C'est assez difficile d'approche pour moi en effet, je trouve que c'est très créatif et qu'il y a des idées très intéressantes, mais d'un autre côté je ne m'y fais pas, c'est trop dissonant et l'expérience est trop inconfortable, « flux » trop ininterrompu. Peut-être que je suis encore trop jeune et qu'en vieillissant mon esprit s'y habituera ou même en tirera un réel plaisir esthétique, je ne préfère pas me fermer et rester ouvert aux multiples formes de l'art sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 1 Mar 2017 - 13:38

Vanaheim a écrit:
[justify]
arnaud bellemontagne a écrit:
Vanaheim: Tu trouves le jazz fusion plus riche que le jazz-rock.
On est d'accord, le jazz fusion c'est Uzeb, Yellowjackets, Tribal Tech, Vital Information,Spyro Gyra et le jazz-rock c'est Weather Report, Mahavishnu, Return to forever et Brand X?
Que tu trouves les premiers plus riches et plus éclectiques que les seconds me laisse sans voix, je dois dire.Parce que pour trouver plus polystylistique (comme tu dis) que Weather Report, faut se lever de bonne heure.C'est d'autant plus paradoxal que tu loues ensuite le Visions of the emerald beyond qui est du pur jazz-rock (par contre je ne vois pas le moindre rapport avec Stravinski dans la démarche).Bref, j'ai un peu de mal à te suivre. scratch

Le jazz fusion pour moi c'était plutôt Miles Davis, Chick Corea, Mahavishnu et Weather Report, Herbie Hancock, etc, mais apparemment je me trompe ?

Le jazz-rock (qui est aussi du jazz fusion donc, le jazz fusion l'incluant ?) désignerait plutôt des groupes tels que Soft Machine, Colosseum, Zappa... Mais je n'ai jamais réellement compris sur quels critères les journalistes et musicologues s'appuient pour classer les groupes. Du coup j'espère que ça te rassure et que ça rend mon propos un peu plus cohérent Smile.


Les américains parlent plus globalement de "fusion".

En France ce qu'on appelle communément le jazz-rock est essentiellement circonscrit aux années 70 (Miles et ses enfants, mais aussi Brand X, le Soft Machine de 75, Zappa, Colosseum,Ponty).
Le jazz-fusion c'est le "jazz-rock" des années 80 (Uzeb,Corea Electrik Band, Vital Information,Tribal Tech) avec un son plus froid et aseptisé.

Mais au delà de la taxinomie j'arrive un peu à te situer.
Tu préfères en fait le jazz-rock d'obédience plus européenne qui accorde plus d'importance à l'écriture et aux arrangements (ce que tu appelles le jazz-rock), au jazz-rock des enfants de Miles (que tu appelles jazz-fusion) plus centré sur l'exaltation de l'héritage rythmique afro-américain.
J'ai bon ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 7 Mar 2017 - 14:15

Kornet : Fritt Fall (77)



Une formation suédoise méconnue qui distille un jazz-rock enthousiasmant et coloré. colors

Un album somptueux à ranger soigneusement à côté des disques de Weather Report, Herbie Hancock et Return to forever. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13332
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 7 Mar 2017 - 18:11



Une session jazz-rock visiblement assez improvisée, très décalquée du Miles Davis de l'époque (1969), mais au soprano, John Surman n'est pas Wayne Shorter, John Taylor Hancock, Zawinul ou Corea et John Marshall encore moins Tony Williams. Une curiosité donc, pour l'essentiel, mais qui vaut tout de même le détour. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 17 Mar 2017 - 10:51

Miles Davis : In a silent way (69)



Où Miles invente le jazz-rock onirique. colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 17 Mar 2017 - 23:01

Lenny White:Venusian summer (76)



Un chouette disque illuminé par une passe d'armes épique entre Al di Meola et Larry Coryell sur le très "Santana" Prince of the sea. thumleft

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 18 Mar 2017 - 17:18

Lenny White: Streamline (78)



Moins jazz-rock et plus soul-funk que le précédent.
A noter un beau et sensuel I'll see you soon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 22 Mar 2017 - 14:14

Lenny White :Big City (77)



Surtout pour le morceau Enchanted pool suite, le reste est moins marquant même si toujours très plaisant à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 27 Mar 2017 - 14:42

Kenso : Yume no oka (91)



Un disque étincelant de jazz-rock nippon aux très fortes accointances progressives.

A écouter séance tenante si on est fan de Brand X, National Health, Return to forever, UK (1ere mouture) et Bruford.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 28 Mar 2017 - 18:43

Jan Hammer: Oh, Yeah ? (76)



Album de jazz-rock sympathique à défaut d'être bouleversant (les aptitudes de Jan Hammer à la composition trouvent très vite leurs limites). Cela dit, les morceaux Twenty One (propulsé par le jeu foisonnant du batteur Tony "Thunder Smith) et Red and Orange (que l'on retrouve sur le Timeless de John Abercrombie) tirent leur épingle du jeu. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 31 Mar 2017 - 21:43

John Abercrombie : Timeless (74)



Abercrombie en trio avec Jan Hammer et Jack DeJohnette.

Une esthétique réminiscente de McLaughlin (Jan Hammer y est pour beaucoup) et un morceau-titre étincelant.

Du tout bon. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Dim 2 Avr 2017 - 23:54

Kenso : III (85)



Se reporter à ce que je disais plus haut à propos de leur album Yume No Oka.

Vraiment une des formations les plus accomplies du genre. king


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 13 Avr 2017 - 13:19

Billy Cobham : Spectrum (1973)



Quelle démonstration de virtuosité (Jan Hammer et Tommy Bolin ne sont pas en reste) !

Du jazz-rock bien prolixe comme on l'aime colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 13 Avr 2017 - 15:47

Oui, un disque ensoleillé ( qui plus est) gratifié d'une prise de son exceptionnelle.
Le solo de Moog de Jan Hammer dans le Lis est une merveille.
Pas vraiment fan du jeu de Tommy Bolin (manque de finesse et de richesse), mais c'est tout personnel.
Et Cobham met tout le monde d'accord avec ses "ghosts notes" de fou à la caisse claire. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 13 Avr 2017 - 17:56

Ah oui, je ne connaissais pas Billy Cobham, sacré instrumentiste Surprised

D'autres choses à écouter en priorité (comme leader ou comme sideman) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 13 Avr 2017 - 21:54

Avant tout son travail comme sideman au sein du Mahavishnu Orchestra:
c'est peu de dire que les disques The inner mounting flame, Birds of fire et Between nothingness and eternity sont incontournables. thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 14 Avr 2017 - 10:21

Merci Arnaud... Je connais déjà tout ça, en fait (j'ignorais juste que c'était Billy Cobham qui officiait Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 14 Avr 2017 - 10:47

Pourtant il fait tout pour se faire remarquer. Mr. Green

Hors Mahavishnu tu peux écouter:
McCoy Tyner: Fly with the Wind (un disque fabuleux)
Stanley Clarke:School Days (il joue sur la dernière plage mais tu dois connaitre je pense)
George Duke/Billy Cobham: Live in europe (sympathique à défaut d'être génial)
Billy Cobham:Crosswinds (bon disque mais inférieur à Spectrum)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 11:15

Bonjour à tous,

Je suis amateur de jazz mais j'ai toujours eu du mal avec le jazz-rock et la fusion: trop de bruit et de concours de vitesse je trouve.
Vous auriez des recommandations d'artistes qui savent aussi jouer lentement et/ou avec des silences ?

Récemment je me suis remis dans un des seuls CD de ce style que je peux pratiquement écouter en boucle, une compil d'Al Di Meola (The Essence of Al Di Meola)
Bien qu'il soit réputé pour jouer lui aussi au jeu de qui à la plus grosse rapide (je ne sais pas s'il faut s'extasier ou s'indigner devant les innombrables concours qu'il a organisé avec ses potes Paco et John....) il se montre fin mélodiste, varié dans sa sonorité (tantôt électrique, tantôt acoustique) ses inspirations (ses "tangos" sont formidables je trouve) et ses tempis.
Je n'ai jamais compris pourquoi tout le monde le juge inférieur à John McLaughlin qui selon moi cherche surtout à aller très vite et est bien moins varié mélodiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 68
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 12:13

tartatane a écrit:
Bonjour à tous,

Je suis amateur de jazz mais j'ai toujours eu du mal avec le jazz-rock et la fusion: trop de bruit et de concours de vitesse je trouve.
Vous auriez des recommandations d'artistes qui savent aussi jouer lentement et/ou avec des silences ?

oui, il y a un truc totalement soporifique (Arnaud va me détruire... il l'adorre  Mr.Red   ), c'est ça:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 13:48

tartatane a écrit:
Bonjour à tous,

Je suis amateur de jazz mais j'ai toujours eu du mal avec le jazz-rock et la fusion: trop de bruit et de concours de vitesse je trouve.
Vous auriez des recommandations d'artistes qui savent aussi jouer lentement et/ou avec des silences ?

Récemment je me suis remis dans un des seuls CD de ce style que je peux pratiquement écouter en boucle, une compil d'Al Di Meola (The Essence of Al Di Meola)
Bien qu'il soit réputé pour jouer lui aussi au jeu de qui à la plus grosse rapide (je ne sais pas s'il faut s'extasier ou s'indigner devant les innombrables concours qu'il a organisé avec ses potes Paco et John....) il se montre fin mélodiste, varié dans sa sonorité (tantôt électrique, tantôt acoustique) ses inspirations (ses "tangos" sont formidables je trouve) et ses tempis.
Je n'ai jamais compris pourquoi tout le monde le juge inférieur à John McLaughlin qui selon moi cherche surtout à aller très vite et est bien moins varié mélodiquement.

Tout simplement parce que McLaughlin est un plus grand créateur qu'Al Di Meola (Mahavishnu Orchestra, Shakti, Trio avec Trilok Gurtu...).   Smile

Dire que McLaughlin c'est uniquement du body-building, c'est passer par pertes et profits ses capacités d'invention ainsi que la richesse et la diversité de ses inspirations (il n'est pas donné à tout le monde d'avoir dans sa discographie Extrapolation, Apocalypse, Natural Elements et Mediterranenan Concerto).

Côté recommandations, outre le très bel album éponyme de Return to Forever recommandé par Dark Magus (et pas soporifique pour un sou  tutut ):

Miles Davis:In a Silent Way
Weather Report:tous leurs disques jusqu'à Black Market (76)
Zappa:Hot Rats
Zappa:Waka/Jawaka
Zappa:Grand Wazoo
Soft Machine:Fourth
Herbie Hancock:Crossings
Pat Metheny :The Way Up
Pat Metheny: Travels
Shakti:Natural Elements
Jaco Pastorius:Jaco Pastorius
Gary Burton:Ring
Eberhard Weber: The colours of Chloe
Eberhard Weber:Yellow Fields
Eberhard Weber:Little Mouvements

Tiens nous au courant.  coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 68
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 14:57

arnaud bellemontagne a écrit:


Côté recommandations, outre le très bel album éponyme de Return to Forever recommandé par Dark Magus (et pas soporifique pour un sou  tutut ):

Je viens de m'obliger à le réécouter, moins léthargique que dans mon souvenir, mais pour moi pas grand chose à retenir en dehors du dernier titre, "La Fiesta"; je trouve que le reste dévie un peu trop sur la variété disco/popisante (ou quelque chose du genre) à mon goût, pas mon style de musique même si je sais que c'est une référence en la matière, d'où mon conseil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 15:25

Je suis d'accord avec Dark Magus: je n'irais pas jusqu'à dire que Return to Forever est mauvais, mais il ne se passe pas grand-chose sur toute la durée du disque. Le tempo ne décolle pas, on n'a pas spécialement de solo mémorable.
Ca fait un fond sonore pas trop mal, sans plus.

Même In a Silent Way, j'aime bien mais c'est pas un disque de Miles à écouter de façon trop attentive, sinon on s'ennuie aussi un peu. Là aussi, tous les tempi sont très lents, mais la basse groovy et les solos de Miles sauvent largement l'ensemble.

Je connaissais aussi Weather Report mais ça fait longtemps que je n'ai pas écouté de près.

De façon générale, pas mal d'enregistrements des années 70 de ce style ont pris un sacré coup de vieux je trouve.
Les synthés sont souvent risibles en matière de sonorité, ça fait effectivement mauvaise pop (pour peu que certains effets sonores "gadgets" soient utilisés en sus) très froid et artificiel. Les guitares aussi dans une moindre mesure: il y a eu des progrès de réalisés depuis sur ces instruments électriques pour avoir un son plus chaud.
Je viens de réécouter Birdland de Weather Report et je trouve le diagnostic sans appel: ça sonne vraiment pop vieillote, genre générique d'émission télé (ça a probablement dû être utilisé pour d'ailleurs, à un moment ou l'autre)

Pour Mc Laughlin, faudra que j'insiste un peu, je ne le connais que via ses trios avec Al et Paco (style TGV), l'Inner mounting flame du Mahavishnu (qui est très sophistiqué en matière de compostion, mais peu varié et tout de même pas mal en mode concours de vitessse) Shakti c'est vrai que c'est plus intéressant je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16205
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 28 Avr 2017 - 17:01

darkmagus a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:


Côté recommandations, outre le très bel album éponyme de Return to Forever recommandé par Dark Magus (et pas soporifique pour un sou  tutut ):

Je viens de m'obliger à le réécouter, moins léthargique que dans mon souvenir, mais pour moi pas grand chose à retenir en dehors du dernier titre, "La Fiesta"; je trouve que le reste dévie un peu trop sur la variété disco/popisante (ou quelque chose du genre) à mon goût, pas mon style de musique même si je sais que c'est une référence en la matière, d'où mon conseil. Wink

Crystal Silence disco/pop...
T'as vu la grille? Laughing

@Tartatane: je préfère nettement la chaleur et la force évocatrice des sonorités analogiques des 70's (mellotron, moog, arp, fender rhodes) à la froideur digitale des sons numériques des 80's qui EUX ont très mal vieilli. bounce
Dans le même ordre d'idées, je trouve les sonorités des guitares des 80's et 90's plus froides et impersonnelles que celles des 70's.
Tu me parles de Birdland, j'ai dit dans ma sélection d'écouter le Weather Report d'avant Black Market. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)
» Les classiques du jazz rock
» Elvis & early rock\'n\'roll
» DDJ trio (jazz rock/free jazz) Vend 12 déc @ Baloard - Montpellier
» Billy Cobham : Spectrum (1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: