Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 12 Oct 2017 - 12:55

Alphonse Mouzon : Mind Transplant (74)



L'archétype de l'album de jazz-rock paresseux qui se repose sur un impressionnant savoir-faire instrumental afin de masquer des déficiences patentes en termes d'écriture, d'arrangement et (plus grave) d'inspiration.
Ca chorusse donc fougueusement (Bolin est le sideman idoine pour ce genre d'exercice) sur des canevas harmoniques et rythmiques d'un statisme assez désespérant (cf. le final du morceau titre Neutral )...

Bref, ce disque c'est un peu l'anti-Spectrum de Cobham qui a pour lui des arrangements fouillés, des morceaux accrocheurs (même s'ils sont d'une sophistication limitée du pint de vue de l'écriture) et une très forte personnalité (la créativité et l'imagination de Hammer et Cobham).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 13 Oct 2017 - 14:18

Alfonso Johnson : Moonshadows (76)



Du beau monde (Walden, Chancler, Underwood, Purim, Ritenour...), du beau jeu, de beaux climats, mais rien de réellement marquant ou mémorable.
Dire que c'est ce même Johnson qui a pondu la même année l'inoubliable Herandnu (sur le Black Market de Weather Report)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 16 Oct 2017 - 13:00

Jean-Luc Ponty : Upon the Wings of Music (75)



Le premier album de Ponty pour Atlantic.

Plus sobre et moins électrique que les fameux Imaginary Voyage et Enigmatic Ocean, il comprend déjà son lot de thèmes superbes (Polyfolk Dance, Bowing-Bowing).

Excellent!  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 17 Oct 2017 - 12:49

Jean Luc Ponty : Aurora (76)



Dans la lignée du précédent avec là aussi quelques perles lyriques (Renaissance, Lost Forest), à noter que la suite Aurora (ici un peu terne) sera magnifiée comme jamais sur le somptueux Live de 79.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 20 Oct 2017 - 14:43

Jeff Beck : Wired (76)



Inspiration thématique étique et trames reposant sur des cocottes funky passe-partout...tel est Wired. Neutral

Même les interventions Jan Hammer ne réussissent pas à captiver, ce qui est un comble vu la personnalité de son jeu.

On passe donc son chemin, nonobstant la très haute réputation du disque... bounce

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann & sloopy
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Nantes / Les Sablettes
Date d'inscription : 25/11/2013

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 20 Oct 2017 - 17:02

C'est quoi une thématique étique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 20 Oct 2017 - 17:21

Ben... un ensemble de motifs mélodiques (une thématique, quoi) vraiment très, très mince (étique, quoi).

Je pense que la formule d'Arnaud n'était pas dénuée de granum salis bobbylapointesque.
Wink


Dernière édition par Benedictus le Sam 21 Oct 2017 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 21 Oct 2017 - 1:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 23 Oct 2017 - 14:37

Kenso : II (82)



Cette formation incontournable de la scène progressive japonaise distille un jazz-rock aussi mélodique que sophistiqué.

Un album somptueux. cool-blue



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 24 Oct 2017 - 13:49

Kenso : III (85)



Même constat que pour l'enregistrement précédent avec ici une influence 80's plus marquée (on entend même des accents à la Saga sur le morceau turn to solution).

Le complément idéal à Kenso II.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 25 Oct 2017 - 12:48

Kenso : Sparta (89)



Un ton en dessous des précédents niveau inspiration.
Ca reste néanmoins très appréciable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 25 Oct 2017 - 13:08

La minute du cuistre: ή Σπάρτη, ça ne devrait pas plutôt se translittérer «è Sparté» que «Sparta»?

Plus sérieusement: tu penses que ce serait du jazz-rock pour moi, ça? Le problème, c'est qu'à part Hancock/Mwandishi (et dans une moindre mesure les Weather Report d'avant Black Market et les Hancock/Headhunters), je n'ai jamais trouvé grand-chose à mon goût en jazz-rock proprement dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 25 Oct 2017 - 13:17

Benedictus a écrit:
La minute du cuistre: ή Σπάρτη, ça ne devrait pas plutôt se translittérer «è Sparté» que «Sparta»?

Je n'en ai pas la foutue moindre idée.. hehe

Ah non, Kenso c'est pas pour toi (trop 80's et un style que tu trouvera trop kitsch à ton goût).

Peut être que le Feels Good to Me de Bill Bruford pourra t'intéresser... bounce

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 26 Oct 2017 - 13:30

George Duke : The Inner Source (73)



George Duke ne s'est pas encore mis aux synthétiseurs mais utilise déjà abondamment (et avec beaucoup d'inventivité) le Fender Rhodes. Un disque un peu longuet mais prometteur. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 30 Oct 2017 - 13:35

George Duke : Faces in Reflection (74)



En trio avec John Heard et Leon Ndugu Chancler, Duke introduit les synthétiseurs à son univers envoûtant et sensuel.

Un disque superbe aux harmonies travaillées (j'adore les voicings de George Duke).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 31 Oct 2017 - 12:51

George Duke : Feel (74)



Les mêmes que précédemment +Flora Purim sur un titre et un certain Frank Zappa sur deux autres titres.

Les harmonies sensuelles de George Duke envoûtent et fascinent sans rémission (Love...).

Une perle de la musique des 70's à redécouvrir. king

@Benedictus: ça pourrait t'interesser Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 31 Oct 2017 - 13:12

Ça tombe bien, je viens juste de récupérer cet album... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 31 Oct 2017 - 18:05

Impatient d'avoir ton retour. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 2 Nov 2017 - 19:16

George Duke : The Aura Will Prevail (75)



Dés l'intro (Dawn) George Duke reconduit avec brio ses velléités d'envoûteur sensuel.  colors

La suite n'est pas en reste entre utilisation magistrale du clavinet (Froop the Loop), fragrances brésiliennes (Malibu) et revisitation des riches heures zappaiennes (Echinda's Arf).

Excellent.  cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 3 Nov 2017 - 0:20

Billy Cobham : Crosswinds (74)



Un groupe de fou (l'ami Duke, les frères Brecker, Abercrombie) pour un disque qui recèle son lot de moments forts (le langoureux Heather qui fait briller Mike Brecker, la fin survoltée de la suite Spanish Moss).

Du tout bon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13759
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 4 Nov 2017 - 15:04



/watch?v=qgty0XwLnKI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 4 Nov 2017 - 16:47

J'aimerais bien ton avis sur cet album qui m'intéresse beaucoup.  Smile

-----------

Billy Cobham : Total Eclipse (74)



Même line-up que le précédent (minus George Duke) pour un album brillant, marqué par deux superbes morceaux aux durées étendues (Solarization et Sea of Tranquility) et une petite perle de sensualité (le morceau-titre qui fleure bon les plus beaux morceaux de Lenny White  colors ).

Total Eclipse est la preuve éloquente que le legs discographique de Billy Cobham ne se limite pas au référentiel Spectrum.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13759
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Sam 4 Nov 2017 - 16:57

arnaud bellemontagne a écrit:
J'aimerais bien ton avis sur cet album qui m'intéresse beaucoup.  Smile

J'ai nettement préféré l'album consacré à Mingus que j'ai posté en suivant en playlist jazz. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4463
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Dim 5 Nov 2017 - 14:08


George Duke: Feel
George Duke (claviers, synth bass, vocals), John Heard (basses acoustique et électrique), Airto Moreira (percussion), Leon “Ndugu” Chancler (batterie, percussions), Flora Purim (vocals), Obdewl’l [Frank Zappa] (guitare)
Hollywood, X.1974
MPS


Très chouette - le son est très typé «années 70» (j’aime bien), mais assez inclassable: est-ce que c’est du jazz fusion-funk, du prog californien ou même pourquoi pas de la pop très soignée (Yana Aminah)... Ce qui m’a surpris c’est cette atmosphère constamment très lumineuse et vraiment très cool, alors même que c’est très travaillé dans le détail instrumental. Surpris aussi de l’aisance avec laquelle Zappa parvient à y trouver sa place (ses solos sont épatants), alors que, pour ce que j’en connais, ce n’est pas vraiment son univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Dim 5 Nov 2017 - 17:22

Oui, un disque qui fait du bien!
Content que ça te plaise. Smile

-----------

Billy Cobham : A funky tide of sings (75)



Plus cuivré et orienté funk que le précédent.

Les morceaux sont plus ramassées et plus soucieux d'efficacité, sans rien sacrifier au brio et à l'inspiration (superbes versions du Some Skunk Funk des Brecker Brothers et de Sorcery de Keith Jarrett), à cet égard, le fabuleux Moody Modes sunny (composé par Micho Leviev) qui clôt l'album figure parmi les plus belles réussites de la carrière de Billy Cobham.

Paille de cet album incountournable: le long solo (9 minutes!) de Cobham sur A funky kind of thing, pourquoi ressasser  une telle évidence avec tant d'insistance (à savoir que Cobham est un des très grands maîtres de la batterie)? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 6 Nov 2017 - 15:08

Billy Cobham : Life and Times (76)




Les cuivres ont disparu et la tournerie tonitruante du morceau-titre (un brillant cousin germain de Taurian Matador) recentre le disque dans un style plus strictement jazz-rock que jazz-funk. Cobham continue de faire merveille avec son jeu saturé de ghost-notes à la caisse claire et sa propension à épicer ses albums de morceaux langoureux et sensuels (les superbes Siesta et Song for a Friend). John Scofield fait un peu retomber l'ambiance avec son terne Earthlings (un poussif remake de Quadrant 4).

Encore un bon cru!


P.S.: tout le monde aura reconnu George Duke sous le nom de Dawili Gonga. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 7 Nov 2017 - 11:15

Billy Cobham : Magic (77)



Notre Hercule de la cymbale a visiblement un coup de mou... Neutral

Compos fadasses et interprétation à l'avenant.

On oublie vite... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 7 Nov 2017 - 22:16

Billy Cobham : Inner Conflits (78)



Billy Cobham se remet à flot après le naufrage de Magic.

Tout n'est pas parfait pour autant, pas mal de morceaux se distinguent par leur indigence (Inner Conflicts, The Muffin Talks Backs) alors que d'autres décrochent tout juste la mention passable (El Barrio et un Nickels and Dimes bien aidé par la belle intervention de George Duke au Fender Rhodes).

Non, la vraie perle de Inner Conflits est son morceau conclusif Arrayo, 4 minutes de lévitation transfigurées par un solo de moog d'anthologie de George Duke.  colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 9 Nov 2017 - 13:15

Billy Cobham/George Duke : Live on tour in Europe (76)



La réunion au sommet de deux monstres sacrés du Jazz-Rock accompagnés de John Scofield (futur Miles Davis Band) à la guitare et d'Alphonso Johnson (ex Weather Report) à la basse.

Sans affirmer que la montagne accroche d'une souris, les deux compères déroulent un jazz-funk jovial et il faut le dire, sans grand caractère. Les rares tentatives comiques de Duke (Space Lady) tombent à plat faute de contrepartie musicale substantielle (ce qui était le cas lors de son séjour chez Zappa).

Bref, il vaut mieux se reporter aux carrières solos de nos deux virtuoses. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 9 Nov 2017 - 15:19

Dry Jack : Whale City (79)



Ce groupe méconnu distille un jazz-rock brillant à la croisée des Dixie Dregs (sans le côté ridiculement redneck) et du Pat Metheny Group (sans le côté émollient).

Parmi les grands moments du disque :Nenner Nawner part 2 et ses passes d'armes guitare/moog enthousiasmantes, le planant Heads in the clouds ou encore le somptueux morceau-titre.

Une petite merveille! thumleft


@Barbajuan: plus que conseillé!!! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 808
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 9 Nov 2017 - 17:45

Écouté à l'instant (ça fait plusieurs fois que tu en fais la retape), et tu as visé juste : c'est assez irrésistible cheers

Tout ne m'a pas semblé d'un égal intérêt (le dispensable Wimpy Thing) mais alors le morceau titre, celui d'ouverture, Neener Nawner Pt. 2... du jazz-rock virtuose et rutilant comme on l'aime (et comme on n'en fait plus).

Merci pour la recommandation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 10 Nov 2017 - 14:40

A ton service.

-------------

Eberhard Weber : Yellow Fields (76)



Un jazz planant, très travaillé, typiquement 70's et résolument européen.

Du jazz-rock ?

Difficile à dire, malgré la proéminence du piano électrique (tenu brillamment par Rainer Bruninghaus) et des volutes de synthés en arrière-plan.

Quoique il en soit, un album magistral (Sand Glass  colors ) que je conseille à Barbajuan (également à Benedictus, avec plus de réserves toutefois*).  thumleft


* @Benedictus: je ne sais pas si tu adhères à l'esthétique très typée d'ECM...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 13 Nov 2017 - 13:09

Eberhard Weber : The Colours of Chloë (73)



Un mélange jazzy de musique minimaliste (façon Reich et Riley) et d'esthétique planante...bref, très 70's tout ça.  Cool

Plus orchestral que Yellow Fields (pas mal de séquences avec des cordes en nappes) et tout aussi recommandable. thumleft




P.S: les petites flûtes du morceau-titre me font penser au Mahler de la 4ème symphonie. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 14 Nov 2017 - 15:15

Eberhard Weber : Silent Feet (77)



Plus acoustique que Yellow Fields et The Colours of Chloë.
A rapprocher du "Belonging Band" de Keith Jarrett et d'Oregon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 17 Nov 2017 - 13:03

Eberhard Weber : Little Movements (80)



On oublie vite The Last Stage of a Long Journey, recyclage paresseux d'un motif du Concerto à la mémoire d'un ange de Berg, pour se concentrer sur Bali, A Dark Spell et Little Movements, 3 perles représentatives du groupe de Weber a son plus haut niveau d'inspiration.

Le dernier disque de Weber avec son groupe Colours.

Aussi appréciable que les précédents. Smile





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Lun 20 Nov 2017 - 13:53

Jack DeJohnette Directions : Untitled (76)



Mené tambour battant par le vibrant Flying Spirits, le disque opère une sorte de travelling du jazz des 70's, de l'ambiance ethno/world (Pansori Visions), au cosmigroov' (Fantastic, Struttin') en passant par le lyrisme folk alla Jarrett (The Vikings are coming,Morning Star).

Brillant!  Smile


@Benedictus:recommandé  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mar 21 Nov 2017 - 11:14

Jack DeJohnette Directions :New Rags (77)



Le groupe se recentre sur un style plus jazz (le claviériste Warren Bernhardt n'est plus membre de la formation) avec une prééminence du saxophone d'Alex Foster qui domine nettement l'espace sonore.
Esthétiquement on est plus proche des travaux d' Ornette Coleman (cf. le morceau-titre) que du jazz-rock (même à focale très ouverte).
A aborder en connaissance de cause, donc. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 22 Nov 2017 - 13:03

Jack DeJohnette Directions : Cosmic Chicken (75)



Jack DeJohnette, en plus de ses aptitudes rythmiques exceptionnelles, nous fait profiter de son grand talent de pianiste...pour un album au final assez décousu. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 6 Déc 2017 - 17:44

arnaud bellemontagne a écrit:
Benedictus a écrit:
La minute du cuistre: ή Σπάρτη, ça ne devrait pas plutôt se translittérer «è Sparté» que «Sparta»?

Je n'en ai pas la foutue moindre idée.. hehe


En grec, les noms propres (lieux, prénoms) nécessitent l'usage d'un article défini le/la, en l'occurence ή ici, s'agissant d'un féminin (qui se prononce "i")
La traduction est donc "Sparte" en français ou "Sparta" en anglais, ces deux langues n'utilisant pas d'articles pour les noms propres.
Un titre mal adapté à l'image, car à Sparte il n'y a pas de ruines antiques...

Fin de la minute culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 6 Déc 2017 - 17:54

Stan Getz - Captain Marvel (1974)



Accompagné par Chick Corea, Stanley Clarke et Airto Moreira de Return to Forever, Stan se met avec brio au jazz-rock.
Les 3 morceaux sont issus des deux premiers disques de Return to Forever, d'où un léger sentiment de redite ou de réchauffé car l’exécution est très proche (le sax de Getz remplace la flûte de Farell...)
Un bon disque quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 6 Déc 2017 - 17:58

Plus value essentielle du disque :Tony Williams. alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 6 Déc 2017 - 18:12

Je reviens sur ce forum pour faire une confession qui va faire sourire Arnaud : j'aime maintenant beaucoup la première mouture de Return to Forever (la mouette et la plume, en somme)
Avec du recul, je pense qu'il faut un temps d'adaptation pour se faire au jazz-rock (nouvelles sonorités, influences d'autre styles) d'où des premières réactions pas franchement emballées de ma part. Je suis même honteux d'avoir trouvé cette musique un peu molle alors qu'elle est très énergique, notamment grâce aux accents latins et au style percussif de Chick.
Bref, j'aime beaucoup même si j'observe une tendance à sortir des thèmes un peu mièvres par moments, cf le "What game shall we play today" ou les morceaux chantés du second disque, où les refrains finissent souvent dans des minauderies aiguës pas toujours du meilleur goût. Je regrette aussi que Crystal Slience (au final un très beau thème) n'aille pas beaucoup plus loin que la ré-exposition dudit thème à l'infini.
Mais ce qu'on peut regrette le plus c'est que ce groupe se soit arrêté à 2 disques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 8 Déc 2017 - 11:17

Content de voir que tu apprécies finalement cette première mouture de Return to Forever. Je suis d'accord avec toi, certains aspects un peu sucrés de la formation sont un peu irritants (effectivement What game shall we play today est un peu tarte hehe ).

Par contre je ne regrette pas qu'il n'aient fait que 2 disques. Cette esthétique très typée et léchée n'est pas forcément extensive à l'infini. Pour dire les choses plus simplement, je pense qu'en continuant dans cette voie ils auraient fini par se répéter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 8 Déc 2017 - 13:28

Apprentice : Rough Draft (82)



Voilà une formation américaine méconnue qui distille un jazz-rock de très haute volée.
Compositions fouillées et mélodiques enrobées par un vibraphone cristallin, interprétation sans faille, prise de son immaculée: on a la une petite perle du jazz-rock américain dans la lignée du Whale City de Dry Jack.

Somptueux.  colors


@Barbajuan : Fonce! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 8 Déc 2017 - 17:35

Larry Coryell - Barefoot Boy (1971)



Avec Steve Marcus (sax, absolument renversant sur ce disque) Roy Haynes (batterie) Mervin Bronson (basse) Mike Mandel (piano) et quelques percussionnistes.

Disque électrique très rock de Coryell.
Trois titres seulement...tous superlatifs, on en aurait aimé plus.

On commence par un Gypsy Queen furieux, où le sax soprano se promène à une vitesse folle de longues minutes durant sur l'accompagnement inquiétant et pressant de Coryell, qui prend ensuite le relais en introduisant beaucoup de distortion et d'effets dans un jeu rock assez rugueux.
La version de Santana paraît très sage en comparaison.

On enchaîne ensuite sur un Great Escape plus tranquille, bien ancré dans le groove, sur lequel la guitare déroule de beaux riffs. Tapis sonore bien moelleux assuré par la section rythmique, enrichie de nombreuses percus. Un délice.

Pour finir, un Call to the Higher Consciousness planant qui s'étire sur 20 minutes. Intro interminable, nappes de piano et guitare qui se fait plus douce. L'ensemble laisse béat et est à peine gâché par un solo de batterie trop long (3 min tout de même)

Peut être mon disque préféré en jazz-rock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Ven 8 Déc 2017 - 17:47

arnaud bellemontagne a écrit:
Content de voir que tu apprécies finalement cette première mouture de Return to Forever. Je suis d'accord avec toi, certains aspects un peu sucrés de la formation sont un peu irritants (effectivement What game shall we play today est un peu tarte  hehe ).

Par contre je ne regrette pas qu'il n'aient fait que 2 disques. Cette esthétique très typée et léchée n'est pas forcément extensive à l'infini. Pour dire les choses plus simplement, je pense qu'en continuant dans cette voie ils auraient fini par se répéter...

Maintenant que tu le dis, c'est vrai que je me suis souvent fait la réflexion que les morceaux se ressemblaient beaucoup...au point de ne plus m'aperçoir des changements de piste et de repérer des motifs identiques de l'une à l'autre.
Mais tant que ça reste de ce niveau, j'aurais pardonné le fait de tourner en rond.

Je ne sais pas trop quoi penser de Flora Purim au chant : clairement il y a un plus sur certains morceaux (le morceau "Return to Forever", "Sometime ago - La Fiesta", "You're everything") mais sur d'autres je trouve que c'est too much et exacerbe le côté sucré cul-cul de certains motifs mélodiques ("Light as a feather", "5OO miles high" que je zappe parfois en plein milieu)
C'aurait peut être été mieux sans elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Mer 13 Déc 2017 - 14:23

Je reviens ici pour évoquer Soft Machine

J'ai mis du temps à rentre dedans (au début, je coupais le Fourth au milieu du premier morceau) mais maintenant j'aime beaucoup. Il y a quelque chose dans ce groupe que je ne retrouve nulle part ailleurs...ni tout à fait jazz, ni tout à fait rock (prog ?) alors que les autres groupes cités ici penchent nettement d'un côté. Et surtout, les morceaux prennent bien le temps de se développer (l'osmose du groupe fait plaisir à entendre) Et il y a un côté expérimental qui pour une fois est accessible (enfin !)

Pour l'instant j'ai écouté surtout Third et Fourth que je trouve très bien.
Fifth est dans le même genre également, avec des passage un poil plus conventionnels mais j'aime beaucoup. Ca sonne plus jazz en tout cas.
Je trouve Bundles pas mal mais dans un genre bien différent, moins original. J'ai du mal à me dire qu'il s'agit du même groupe.
Idem pour Second, plus rock psyché qu'autre chose.

Bref, comme beaucoup de groupes évoqués ici, le style évolue franchement et ce n'est pas toujours très lisible pour un néophyte. Surtout que chacun va avoir ses propres préférences et déverser sa bile sur des périodes que d'autres trouveront géniales.

Quels disques aimez-vous dans ce groupe et pour quelles raisons ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16735
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   Jeu 14 Déc 2017 - 13:15

Soft Machine est à mon sens un groupe majeur de l'épopée jazz/prog des 70's.

Leur première période est marquée par un mélange de rock psychédélique avec des penchants jazzy.
Le Volume Two est un merveilleux témoignage de cette première période.

Avec Third/Fourth le groupe bascule dans un jazz électrique très écrit et ambitieux, tiraillé entre les influences de Coltrane et de Riley. Peut être le plus haut moment d'inspiration du groupe...

Fifth donne dans le jazz modal avec un recul assez net de l'écriture au profit de l'impro. Je regrette un peu la rigueur de Third/Fourth , mais le plaisir d'écoute demeure.

La période Six/Seventh est assez ennuyeuse.

Bundles opère un recentrage vers un style plus classiquement jazz-rock dans le sillage du Mahavishnu Orchestra ou de Return to Forever (la guitare d'Allan Holdsworth y est pour beaucoup).Dans ce style c'est une très belle réussite.

Voili Voilo. salut


P.S. : faut que je m'écoute ce Barefoot Boy de Larry Coryell. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Le "jazz-rock" au sens large (des années 60 à nos jours)
» Les classiques du jazz rock
» Elvis & early rock\'n\'roll
» DDJ trio (jazz rock/free jazz) Vend 12 déc @ Baloard - Montpellier
» Billy Cobham : Spectrum (1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: