Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Knut Nystedt-Immortal Bach

Aller en bas 
AuteurMessage
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Knut Nystedt-Immortal Bach   Ven 17 Déc 2010 - 18:37

Nystedt est un compositeur norvégien né à Oslo en 1915. Il a plus de 300 oeuvres à son actif, la plupart dans le domaine du chant choral et de la musique sacrée.
En 1985, il écrit cette pièce pour choeur à cappella, sûrement sa composition la plus connue: Immortal Bach. On y entend d'abord le choral Komm, süsser Tod K.478 de Bach, livré sans altération par l'ensemble du choeur. Trois phrases:

Viens, douce mort! Komm, süsser Tod!
Viens, repos éternel! Komm, sel'ge Ruh!
Viens, guide-moi vers la paix. Komm, führe mich in Friede!

C'est un chant de résignation, de consolation et d'espoir.

Puis, dès la seconde reprise, le choeur se scinde en plusieurs sous-groupes, libres d'étirer la phrase, de languir, de mettre des points d'orgue...

Une étonnante métamorphose se produit alors devant nous. Dissolution, désagrégation: un monde familier s'abolit sous nos yeux, un autre surgit. C'est un ailleurs irisé, plein du Mystère, où le choral n'est plus qu'allusif, un vague souvenir. Finalement, les diverses voix se rapprochent, se rassemblent et reconstituent l'harmonie originale sur le dernier mot de chaque phrase: Tod, Ruh, Friede!

Je vous conseille d'écouter cette pièce fascinante dans la version de Mikrokosmos sur Ligia. On la retrouve sur You Tube. Je ne sais pas si c'est le cas de toutes les versions (en raison de l'aspect aléatoire de l'oeuvre), mais dans cette dernière on peut même entendre les harmoniques naturelles se déployer dans l'espace en un effet de cloches fantomatiques assez saisissant.



Dernière édition par Donzelague le Ven 17 Déc 2010 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Ven 17 Déc 2010 - 19:19

Cette musique a été un choc, une révélation quand je l'ai entendue la première fois, dans un disque d'Accentus. Cette dislocation, cette hyperextension du temps est extraordinaire et opère un croisement assez improbable entre la rigueur harmonique et chromatique de Bach et des vapeurs éthérées new-age. Je n'ai pas écouté le disque depuis longtemps mais il me semble que Accentus avait choisi de rechanter le choral à la fin, ce qui permet de remettre les choses en place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Ven 17 Déc 2010 - 20:49

Ce n'est pas sans rappeler Lux Aeterna de Ligeti, l'angoisse en moins. Je ne pense pas que j'aurais associé cette musique au New Age toutefois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 14:04

Dans le genre, je dois avouer que je suis beaucoup plus client de ce que fait Hillborg par exemple, qui réinvente réellement le matériau choral et ne se contente pas de ces étirements.

Mais c'est joli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 14:36

Je ne crois pas que Nystedt fasse de ce procédé, en effet assez facile, une marque de commerce...Tu sais, David, l'émotion peut parfois surgir de petites choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 14:51

Au delà du fait que ce n'est pas strictu sensu un véritable travail de composition, ce qui me fascine dans cette courte pièce c'est la métaphore auditive qu'elle induit. Je trouve ça assez puissant. Et peut-être encore plus parce que basé sur une idée et une manipulation du matériau sonore assez simples. Je dis chapeau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 16:02

Donzelague a écrit:
Je ne crois pas que Nystedt fasse de ce procédé, en effet assez facile, une marque de commerce...Tu sais, David, l'émotion peut parfois surgir de petites choses.
Ah, mais je ne dis surtout pas le contraire, il y a des choses que j'aime beaucoup dans cette esthétique. Je dis juste que j'ai trouvé ça assez banal, peut-être parce que j'ai écouté beaucoup de choses dans ce style (justement parce que j'aime ça). Smile

Surtout qu'il me semble avoir entendu d'autres choses tout aussi bien faites de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 16:08

Es-tu entrain de nous dire que tu es blasé? Cool hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 16:15

Je dis simplement qu'une fois qu'on a entendu des chefs-d'oeuvre dans le même genre (tout aussi peu célèbres), on est forcément moins surpris d'entendre quelque chose de proche. En revanche lorsque j'ai découvert la musique chorale de Hilborg, Vasks, Odak ou Górecki, oui, j'étais tout à fait hystérique... et cette musique me bouleverse encore. Peut-être que Nystedt en serait si je l'avais découvert avant...

Mais je suis d'accord, le concept est super sympa. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Donzelague
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 410
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   Dim 19 Déc 2010 - 17:15

Bah, je connaissais tous ceux que tu nommes et plus (en passant, connais-tu les Lamentations de Krenek?), pourtant cette petite pièce m'a quand même accroché. C'est bien subjectif tout ça... mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Knut Nystedt-Immortal Bach   

Revenir en haut Aller en bas
 
Knut Nystedt-Immortal Bach
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Knut Nystedt-Immortal Bach
» Knut Nystedt
» Les Cantates de J.S Bach
» J. S. Bach et les nombres
» Suites pour orchestre de J.S Bach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: