Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bohuslav Martinů (1890-1959)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Ven 24 Avr 2009 - 14:43

Ah, ce n'est pas du développement d'école*, c'est sûr, on sent bien que ce n'est pas sa préoccupation première ; mais tout de même, j'y trouve de très belles choses, et pas seulement à l'exposition.


* Ceci pour rappeler à Jérôme que les froids techniciens sans coeur, ça va deux minutes. Non mais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Ven 22 Mai 2009 - 23:31

FLORENT SCHMITT a écrit:
Pour Terniner mon "integrale" Martinu sur DVD "juke boxe" compatible iTunes, pour mon iPod (un seul DVD mp3 double couche, 120 heures de musique !) il me manque :

H. 199 - Serenade, pour orchestre de chambre (1930, révision 1955)

H. 187 - Quintette à vent (1930)

H 283 - Sonate da camera pour violoncelle et orchestre de chambre (1940)

Qui connaitrait des enregistrements de ces raretés ?

Claude MICHEL

Claude, grand admirateur et collectionneur de musique française vient de nous quitter, hélas, d'une maladie qu'il savait évidemment fatale. La musique habitait cet homme passionné jusque dans ses derniers moments. Les amateurs de musique française lui doivent beaucoup, sans le savoir ; par la richesse de ses collections, il a souvent suscité des re-créations, aidé des éditeurs comme Timpani à ressortir des oeuvres intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Sam 23 Mai 2009 - 0:19

Toutes mes condoléances machinade, ainsi qu'à ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJF
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 77
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 14:38

Je connaissais très peu Martinu, à part la 5e symphonie, dont j'avais - un peu au hasard - acheté un disque il y a...une quarantaine d'années. Je l'avais trouvée excellente, dans une atmosphère harmonique tout-à-fait étonnante, et tout-à-fait nouvelle pour moi.

Pour autant, je n'avais pas poussé plus loin ma connaissance de ses oeuvres. Je viens de m'y lancer, modestement, avec :

- la 4e symphonie. Très bien, mais je n'ai pas eu le même étonnement qu'avec la 5e.

- les deux quintettes avec piano (H 229, H 298): beaucoup d'excellents passages, une invention rythmique intéressante (bien sûr, ce n'est pas Stravinsky, et parfois on s'emmêle un peu les pinceaux), une harmonie par moments passionnante, sans être vraiment géniale, une utilisation excellente du piano, qui n'impose pas une présence écrasante.

- le quatuor avec piano (H 287) : tout-à-fait excellent. J'ai particulièrement aimé le début du premier mouvement, avec son rythme surprenant.

- Le Départ (interlude symphonique pour "Les Trois Souhaits") : long, grandiloquent, bruyant, ennuyeux.

- les Estampes pour grand orchestre (H 369) dernière oeuvre orchestrale de Martinu (1958). Très intéressant, en particulier la première des trois (Andante) avec une atmosphère mystérieuse, comme désincarnée, qui aboutit à un épisode étonnamment debussyste. En fait, on se prend à penser que c'est le genre de musique que Débussy aurait écrit s'il avait vécu plus longtemps, dans la lignée de Jeux ou de Kama.

J'en suis là pour l'instant, mais je me dis que ça vaut la peine d'aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 17:06

Je ne peux trop te recommander les trois premières symphonies, et en particulier les deux premières. Après la Quatrième, ça me paraît moins personnel et intéressant.

La première est assez stupéfiante, extrêmement foisonnante et originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 17:46

dans sa musique orchestrale, j'aime bien son concerto-rhapsodie pour alto et orchestre. (une chouette version Malmö d'ailleurs Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 21:28

DavidLeMarrec a écrit:
Après la Quatrième, ça me paraît moins personnel et intéressant.

Shocked

DavidLeMarrec a écrit:
A mon avis, l'urgence, c'est 1, 4, 2. Le reste est très bien, mais si on n'accroche pas au style des trois autres, ce n'est pas la peine de se forcer.

Sur MusicMe, il y a la 4 et la 6. La 4 par Turnovsky est excellente, d'ailleurs.

What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 21:53

J'ai bien écrit après la Quatrième (c'est-à-dire ce que Bohuslav a écrit après) et non après, la Quatrième ("après ça, la Quatrième, ce que ça vaut...").

Oui, mes messages sont des chefs-d'oeuvre d'équilibre, tenez-vous-le pour dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 22:02

Martinů !

Vaste sujet !

J'aime bien les symphonies, mais mes préférées sont la première et surtout la 3e ! Mr.Red Neumann, c'est bien, mais Ančerl en live bedo (1,3 et 5) c'est quand même autre chose, malgré la prise de son ! Il parait que Karel Šejna a signé une 3e magnifique, mais je n'ai jamais pu mettre la main dessus ! Crying or Very sad

Sinon, en effet le double concerto pour deux orchestres à cordes, timbales et piano est aussi pour moi une pièce majeure du compositeur ! cheers
Sinon, Lidice, Les Paraboles, Les fresques de Piero della Francesca, la rapsodie pour alto et orchestre, c'est très bien aussi ! Smile

Opéra : je connais la passion grecque et Juliette, et je trouve ça admirable ! sunny

En musique de chambre, il y a de quoi faire. Pour les quatuors, j'aime beaucoup le 3e, sinon, je conseille aussi le Nonet (une merveille ! thumleft ), et la seconde sonate pour violoncelle et piano. bounce

Bon il y a aussi de quoi faire avec les divers concertos, (1 et 2 pour violon, 4e pour piano), concerto grosso, Sinfonietta Giocosa, etc... c'est tout de même bien agréable !

Je tiens aussi à signaler la cantate, Gilgamesh ! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 17 Sep 2009 - 22:06

Pour Juliette, j'ajoute que la version Charles Bruck ne rend pas justice à l'orchestration extraordinairement inspirée et originale, malgré la distribution superlative. La version récente de l'Opéra de Paris dirigée par Marc Albrecht en donnait une autre image (et au moins aussi bien chantée...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 874
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Sam 19 Sep 2009 - 21:52

Je viens d'écouter Les Paraboles, triptyque symphonique qui date de la dernière période de Martinů. C'est admirable, cette écoute m'a vraiment impressionné. En revanche je suis pour l'instant incapable de définir cette musique en terme de style, d'influences, d'école. A noter que l'oeuvre a été crée par Charles Münch.

Je ne connaissais de Martinů que le rhapsodie-concerto pour alto (mon tube dans mon répertoire personnel quand j'étais au conservatoire Smile ) et le concerto pour quatuor à cordes et orchestre (une réussite également !), mais là vue mon impression à l'écoute des Paraboles, je vais attaquer les symphonies sans tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 49
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Dim 20 Sep 2009 - 17:36

Xavier a écrit:
Tu as été patient d'écouter tant de choses; ce compositeur m'a ennuyé quand j'ai cherché à le découvrir.

(stp évite les mini-jaquettes comme la 2è, avec le gros cadre blanc autour ça prend beaucoup de place pour rien)


Ecouter tout Martinu en quelques jours et ben t as pas dormi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Dim 4 Oct 2009 - 13:28

Concernant les symphonies, je ne suis pas tout à fait de l'avis de David, les réussites majeures me semblant justement être les trois dernières, même si je garde un faible pour la gravité épique de la Première. Dans la dernière, Martinu parvient une épure absolument unique en son genre. Dans l'ensemble l'ambiance très méditative de ces oeuvres (que je rapproche instinctivement mais sans justification des Quatre derniers lieder) me séduit toujours énormément, et je les recommande aux amateurs de XXè siècle nourrissant mais pas trop difficile. La seule qui ne me convainc toujours pas dans le tas est la Deuxième, que je trouve légère et pas très amusante en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Dim 4 Oct 2009 - 14:07

Héhé, comme c'est joliment dit, dis plutôt qu'on est en désaccord frontal, comme sur le pauvre Borngräber. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Dim 4 Oct 2009 - 19:19

bah, c'est suffisamment rare pour ne pas être signalé! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Dim 27 Juin 2010 - 22:29

Ceux qui sont franciliens ici et aiment Martinu savent certainement que l'Atelier Lyrique de l'Opéra de Paris donne en ce moment à la MC93 - la maison du Boulevard Lénine - à Bobigny Mirandolina, le dernier opéra de Martinu, en VO italienne bien sûr et apparemment en création française... Pour ceux qui aiment Martinu (bis), il y a de quoi passer un bon moment (pour moi un peu moins, mais on s'en fiche)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Jeu 15 Juil 2010 - 18:51

HOLLIGER a écrit:
quelqu'un a t-il acheté le nouveau disque Martinu chez HM par le quatuor Kocian (quintettes avec piano) ? il parait que c'est magnifique..
Oui, c'est magnifique (c'est Praga, pas HM Wink ).
Globalement j'aime beaucoup Martinů (d'ailleurs ça doit être un de ceux que je préfère en néo-baroque / néo-classique).
Et ces quintettes et surtout le quatuor avec piano font vraiment partie du haut du panier. On y retrouve les structures extrêmement motoriques (il n'est pas élève de Roussel pour rien) qui font que l'on reconnaît tout de suite que c'est du Martinů. Toujours aussi peu de silences, mais l'écriture est assez légère ce qui empêche la musique d'être étouffante.
Le quatuor avec piano est magnifique, l'andante est peut-être une des plus belles choses qu'ai écrit Martinů.
Les quintettes sont aussi très bien écrits avec un très bon équilibre piano/quatuor. Et Klánský se montre une nouvelle fois génial : grand chambriste et son magnifique (j'adorerai l'entendre en solo, il timbre magnifiquement son piano).

Pour ce qui est des quatuors, je trouve ça assez inégal mais il y en a de très très bons (surtout les 5 et 6).

En piano seul, la Fantaisie et Toccata (par Firkušný de préférence) est aussi une belle réussite.
Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Ven 16 Juil 2010 - 20:41

Praga c'est un enfant d'HM distribué par hm c'est pourquoi je l'ai sommairement rattaché.
Je connais le quatuor avec piano dans une autre version, c'est une œuvre magistrale en effet, mais je suis sûr qu'avec les (feu) Kocian et Klansky, ça doit voler très haut, je m'achèterai le disque un jour.
J'aime beaucoup les quatuors aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 28 Mar 2011 - 0:31

C'est bien ces quelques pages sur Martinu, ça donne envie d'aller à sa rencontre.
Pour ma part, j'ai le très beau nonette déjà mentionné par Utnapishtim; une oeuvre riche et généreuse, très agréable et assez proche de stravinsky. L'interprétation de l'ensemble Wien-Berlin chez DG me paraît très aboutie. Le CD commence avec le nonette de Spohr op.31 qui contient de très beaux passages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5458
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 9:24

C'est bien Gilgamesh? Parce que sur le papier, ça a tout pour me plaire: une oeuvre du 20ème siècle avec choeur et orchestre basée sur un mythe, c'est mon rayon ça. Or, personne n'en a parlé. David a bien dit...

DavidLeMarrec a écrit:
... sa stupéfiante musique vocale...

... mais à part ça, rien.

J'ai pu écouter quelques extraits qui m'ont paru très alléchants. Ca faisait un moment que je pensais à me mettre à Martinu, mais je n'avais encore rien trouvé dans son catalogue qui me donne envie de faire le pas. C'est peut-être l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 10:05

Je ne trouve pas Gilgamesh passionnant, je dois dire. Quand je disais "musique vocale stupéfiante", je pensais à sa diversité assez totale, et à quelques bijoux comme Juliette ou bizarreries comme la Messe des champs (une sorte de minimalisme alternatif, très étonnant).

Niveau intérêt, tu pourrais difficilement être déçu par les trois (voire quatre) premières symphonies. En musique de chambre, où tes goûts te portent plus volontiers, c'est plus varié et moins ultime, à mon avis, on échappe rarement, même dans les oeuvres les plus abouties, à une petite pointe néo un peu gentille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5458
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 12:51

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne trouve pas Gilgamesh passionnant, je dois dire.

Zut Confused. Bon, je vais quand même écouter parce que ça me gratte mais je ne viendrai pas me plaindre si je suis déçu.

DavidLeMarrec a écrit:
... on échappe rarement, même dans les oeuvres les plus abouties, à une petite pointe néo un peu gentille.


C'est cette vague impression qui m'a tenu à l'écart en effet. Mais bon, j'ai longtemps hésité à écouter Hindemith pour des raisons comparables et puis finalement, j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 13:08

J'avais écouté Gilgamesh il y a un an, je n'en garde donc pas des souvenirs ultra-précis Mr. Green mais effectivement, malgré un programme que je trouvais alléchant sur le papier (pour les mêmes raisons que toi), je n'avais pas été plus enthousiasmé que ça au final...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 21:01

Cello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je ne trouve pas Gilgamesh passionnant, je dois dire.

Zut Confused. Bon, je vais quand même écouter parce que ça me gratte mais je ne viendrai pas me plaindre si je suis déçu.
Tu ne veux pas plutôt essayer ce que j'indiquais ?

Citation :
C'est cette vague impression qui m'a tenu à l'écart en effet. Mais bon, j'ai longtemps hésité à écouter Hindemith pour des raisons comparables et puis finalement, j'aime beaucoup.
Oui, ce n'est pas tout le temps le cas non plus... mais Hindemith, lui, est vraiment abusivement qualifié de néo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 21:41

Cello a écrit:
C'est bien Gilgamesh? Parce que sur le papier, ça a tout pour me plaire: une oeuvre du 20ème siècle avec choeur et orchestre basée sur un mythe, c'est mon rayon ça.

Je trouve cette oeuvre intéressante : Martinu parvient à créer un climat à la fois mystérieux et solennel, parfois inquiétant. De nombreuses parties sont récitées, parfois psalmodiées et le choeur intervient très souvent. L'orchestration est plaisante avec piano, cloches, harpes, etc.
Par contre l'oeuvre est chantée en tchèque et non pas en sumérien. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 29 Mar 2011 - 22:33

J'ai commencé l'écoute des symphonies et du double concerto, ça donne furieusement envie d'y revenir. Je sens que je vais me sentir très bien dans cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5458
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 30 Mar 2011 - 9:26

Bon ben, vous m'aviez prévenu pour Gilgamesh... Neutral . Mais je ne me plains pas..

A la décharge de Martinu, j'avoue avoir dû interrompre mon écoute à la fin du premier tiers, alors je ne sais pas, peut-être que ça devenait génial après mais j'ai un doute. Et je n'ai pas ressenti le besoin impérieux de reprendre plus tard quand j'en ai eu l'occasion.

DavidLeMarrec a écrit:
Cello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je ne trouve pas Gilgamesh passionnant, je dois dire.
Zut Confused. Bon, je vais quand même écouter parce que ça me gratte mais je ne viendrai pas me plaindre si je suis déçu.
Tu ne veux pas plutôt essayer ce que j'indiquais ?

Mais si, mais si coucou . Il fallait juste que je mette ce Gilgamesh hors du chemin, c'est tout.

WoO a écrit:
Cello a écrit:
C'est bien Gilgamesh? Parce que sur le papier, ça a tout pour me plaire: une oeuvre du 20ème siècle avec choeur et orchestre basée sur un mythe, c'est mon rayon ça.

Je trouve cette oeuvre intéressante : Martinu parvient à créer un climat à la fois mystérieux et solennel, parfois inquiétant. De nombreuses parties sont récitées, parfois psalmodiées et le choeur intervient très souvent. L'orchestration est plaisante avec piano, cloches, harpes, etc.

Je n'ai pas tout à fait la même impression que toi. Il est vrai que je me suis dit plusieurs fois "Ah, là ça commence, il tient quelque chose." Puis pouf! le soufflé retombe aussitôt.

WoO a écrit:
Par contre l'oeuvre est chantée en tchèque et non pas en sumérien. Sad

Je peux passer sur la musique en grande partie insipide mais ça, c'est impardonnable en effet. C'est comme Oedipus Rex de Stravinsky: je suis sûr qu'en grec ancien, ça deviendrait génial geek .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 30 Mar 2011 - 20:14

Tu as essayé quelle version ? Košler ou Bělohlávek ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5458
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Ven 1 Avr 2011 - 11:09

Bělohlávek Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 4 Avr 2011 - 17:57

Cello a écrit:
Bělohlávek Wink .

Arg ! Comme c'est pour moi la meilleure version, ça va être difficile !
C'est une oeuvre qui m'a demandé un peu de temps, et que je n'ai vraiment apprécié qu' après avoir écouté de nombreuses oeuvres de Martinů ; mais maintenant il m'arrive de l'écouter en boucle. Je trouve cette oeuvre épique et variée. Dans l'interprétation de Bělohlávek, tout est superbe et même le narrateur est formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 5 Avr 2011 - 23:29

J'avance dans l'écoute des symphonies de Martinu et je confesse un plaisir croissant à les découvrir.
Merci les amis de vous être chamaillés à son sujet, je me rends compte que parfois des arguments "dépréciatifs" peuvent se retourner en faveur du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3771
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 22:02

Je suis en train de découvrir les symphonies. C'est encore frais mais je sens que ça va me plaire (je n'ai écouté que la première pour l'instant). Je ne connais à l'heure actuelle que ses quatuors à cordes que je trouve vraiment très chouettes.

Une première écoute de la symphonie I m'a fait penser un peu à Szymanovski, mais avec des effets mieux maîtrisés. Mais j'en reparlerai quand j'aurai tout écouté (d'ailleurs, j'y retourne de ce pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 22:59

kegue a écrit:
Je suis en train de découvrir les symphonies. C'est encore frais mais je sens que ça va me plaire (je n'ai écouté que la première pour l'instant). Je ne connais à l'heure actuelle que ses quatuors à cordes que je trouve vraiment très chouettes.

Une première écoute de la symphonie I m'a fait penser un peu à Szymanovski, mais avec des effets mieux maîtrisés. Mais j'en reparlerai quand j'aurai tout écouté (d'ailleurs, j'y retourne de ce pas).

Merci Kegue, il est possible que ça me plaise, va falloir que j'écoute ça ! C'est superbe que ça ressemble un peu à du Szymanowski, je suis d'ailleurs en train de lire un ouvrage passionnant sur lui depuis quelques jours ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 23:17

J'ai plus perçu Schreker dans cette Première, avec les tricots bitonals inquiets derrière le thème...

Mais on nage dans tout cet esprit, c'est absolument délectable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 23:19

Et toi David, tu aimes bien Martinu ?
C'est quoi les oeuvres en particulier qu'il faut écouter ? Je ne connais rien de lui... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80033
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 23:29

kegue a écrit:
Je suis en train de découvrir les symphonies. C'est encore frais mais je sens que ça va me plaire (je n'ai écouté que la première pour l'instant). Je ne connais à l'heure actuelle que ses quatuors à cordes que je trouve vraiment très chouettes.

Une première écoute de la symphonie I m'a fait penser un peu à Szymanovski, mais avec des effets mieux maîtrisés. Mais j'en reparlerai quand j'aurai tout écouté (d'ailleurs, j'y retourne de ce pas).

Qu'est-ce qui n'est pas maîtrisé chez Szymanowski d'après toi?

Honnêtement, je trouve ça beaucoup moins intéressant, moins riche, moins prenant et surtout assez différent de Szymanowski...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 23:32

TragicSymph a écrit:
Et toi David, tu aimes bien Martinu ?
C'est quoi les oeuvres en particulier qu'il faut écouter ? Je ne connais rien de lui... Embarassed
J'aime beaucoup ses bonnes oeuvres. Il y a de tout, des choses néos assez gentillettes, et puis des oeuvres très évocatrices.

En priorité :
=> Juliette ou la clef des songes, sur le texte de Neveux, un bijou absolu d'opéra en langue française.
=> Les Symphonies (en tout cas les quatre premières, j'aime moins les suivantes).
=> Certaines oeuvres singulières, comme la Messe des Champs. Je ne peux pas dire que j'aime... mais c'est très étonnant à écouter - quand tu découvres ça à la radio sans avoir entendu l'annonce, c'est... déroutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Lun 9 Mai 2011 - 23:34

OK, merci à toi ! mains
Je te tiendrai au courant de mes découvertes Martinusiennes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3771
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 10 Mai 2011 - 12:13

Xavier a écrit:
kegue a écrit:
Je suis en train de découvrir les symphonies. C'est encore frais mais je sens que ça va me plaire (je n'ai écouté que la première pour l'instant). Je ne connais à l'heure actuelle que ses quatuors à cordes que je trouve vraiment très chouettes.

Une première écoute de la symphonie I m'a fait penser un peu à Szymanovski, mais avec des effets mieux maîtrisés. Mais j'en reparlerai quand j'aurai tout écouté (d'ailleurs, j'y retourne de ce pas).

Qu'est-ce qui n'est pas maîtrisé chez Szymanowski d'après toi?

Honnêtement, je trouve ça beaucoup moins intéressant, moins riche, moins prenant et surtout assez différent de Szymanowski...

En fait, ce qui me faisait penser à Szymanowski, c'était ces superpositions de strattes orchestrales et polytonales (les montées chromatiques des bois par exemple). Cela dit, je révise un peu mon jugement (et surtout mon propos) : ce n'est effectivement pas moins maîtrisé (un peu présomptueux de dire ça), c'est que cela m'a plus lassé chez Szymanowski. J'ai aussi pu mieux m'accrocher à une mélodie chez Martinu.

Maintenant, il me faut un peu plus d'écoutes pour prendre du recul. Toujours est-il que la symphonie 1 m'a vraiment intéressée (le mouvement lent me fait encore froid dans le dos pale ). J'ai aussi beaucoup apprécié le travail rythmique et les idées d'orchestration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 10 Mai 2011 - 16:22

kegue a écrit:
1ère symphonie
(le mouvement lent me fait encore froid dans le dos pale )
J'en sors, de ce mouvement : ben... 0,0 au frissonnomètre Surprised
Je ne vois pas non plus très bien le rapport avec Szymanowski, c'est peut-être un bref passage qui t'évoquait ça mais globalement j'entends un peu de Nielsen, moins masculin et réhaussé de couleurs françaises (Roussel et surtout Honegger). J'associe ça aussi aux innombrables symphonistes anglo-saxons - que je connais de tellement loin que je ne me hasarderais pas à donner de noms.
J'ai du mal à rentrer dedans, à adhérer, je suis gêné par le côté narratif et très coloré, justement ; pour l'instant je ressens un peu ça comme du délayage, il y a un côté un peu bavard et pépère. A chaque moment un détail attire l'oreille, c'est super fin, mais je me sens brossé dans le sens du poil : trop fluide, pas assez d'aspérités et de violence dans l'utilisation des idées musicales. C'est juste un peu loin de mes envies du moment pour que je puisse m'estimer conquis, mais bon, je le savais en commençant le coffret. Next... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 10 Mai 2011 - 17:36

TragicSymph a écrit:
Et toi David, tu aimes bien Martinu ?
C'est quoi les oeuvres en particulier qu'il faut écouter ? Je ne connais rien de lui... Embarassed
Grave question... quand on tend l'oreille tout est aimable
Mes plus grosses impressions de jeunesse: Les Fresques de Piero della Francesca, Mémorial pour Lidice, le Double concerto
Après j'ai acheté la première intégrale des symphonies (Neumann) parce que j'avais un copain qui bossait chez Nuggets (le frère d'un présentateur télé qui fait tomber certains) -mais oui Nuggets personne ne sait plus ce que c'était non plus
hehe
eh ben ça a mis des années à m'intéresser les symphonies de Martinu, malgré le côté éminemment précurseur de Glass et John Adams, ce traitement par strates répétitives modales qui n'appartient qu'à lui. (La 4ème très sombre, surtout dans la version Kubelik de la création devrait emporter l'adhésion d'un amateur de symphonies tragiques).
Entre temps j'ai beaucoup aimé l'innocente veine néo-classique mozartienne des deux premiers concertos pour piano (moins que ceux de Tcherepnine tout de même).
Et puis Gilgamesh, le concerto pour hautbois.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 10 Mai 2011 - 18:42

Merci Sud pour tes conseils, j'irai écouter la 4° symphonie, je te tiendrai au courant !
Quelle est ta symphonie préférée chez Martinu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80033
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 11 Mai 2011 - 14:23

jerome a écrit:
kegue a écrit:
1ère symphonie
(le mouvement lent me fait encore froid dans le dos pale )
J'en sors, de ce mouvement : ben... 0,0 au frissonnomètre Surprised
Je ne vois pas non plus très bien le rapport avec Szymanowski, c'est peut-être un bref passage qui t'évoquait ça mais globalement j'entends un peu de Nielsen, moins masculin et réhaussé de couleurs françaises (Roussel et surtout Honegger). J'associe ça aussi aux innombrables symphonistes anglo-saxons - que je connais de tellement loin que je ne me hasarderais pas à donner de noms.
J'ai du mal à rentrer dedans, à adhérer, je suis gêné par le côté narratif et très coloré, justement ; pour l'instant je ressens un peu ça comme du délayage, il y a un côté un peu bavard et pépère. A chaque moment un détail attire l'oreille, c'est super fin, mais je me sens brossé dans le sens du poil : trop fluide, pas assez d'aspérités et de violence dans l'utilisation des idées musicales. C'est juste un peu loin de mes envies du moment pour que je puisse m'estimer conquis, mais bon, je le savais en commençant le coffret. Next... Arrow

Je ne suis pas éloigné de ces impressions, c'est vrai que j'entends aussi un peu de Roussel et Honegger, et même si je ne suis pas un fanatique de ces deux-là, je les préfère à Martinu.
D'accord sur le côté bavard, pourtant c'est très bien fait, mais je trouve ça anecdotique, j'ai l'impression que c'est écrit à la commande, tiens tu veux combien, 40 minutes? En voilà 40...
De l'émotion là-dedans, je n'en trouve pas...
Tiens je pense aussi aux premières oeuvres de Lutoslawski (Variations symphoniques, 1ère symphonie, concerto pour orchestre), mais là aussi en beaucoup moins bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80033
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 11 Mai 2011 - 14:31

C'est vrai que le mouvement lent est très beau, j'étais passé un peu à côté précédemment.
Mais il y a tout de même ce côté décoratif, on ne sent rien d'important qui se joue, c'est vraiment de la musique très bien faite, belle même, mais rien de plus à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 11 Mai 2011 - 14:39

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
ça me rappelle plus Madetoja que Szymanowski.
Heuuuuuuuuuuuu.
Pour moi, ni l'un ni l'autre, mais on est plus proche des recherches de Szyma que de la gentillesse de Madetoja
Oui, trop gentil Madetoja ! Et ce qui coince pour Szyma, c'est la volupté : c'est pas trop le propos de Martinu, j'ai l'impression.
Nielsen, vous dis-je ! drapeau

La 2 est dans le même genre que la 1... des petites sensations "Petrouchka" dans le 1er mouvement. Le 4e, je dois avouer que j'ai pas tenu jusqu'au bout. Embarassed
Mais d'après le souvenir que j'ai des 5 et 6 (et le bien qu'on dit ici de la 4), ça évolue pas mal ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mer 11 Mai 2011 - 15:43

jerome a écrit:
Nielsen, vous dis-je ! drapeau
Je verrais plutôt un compromis entre Bax et Schreker. Mais je suis déjà plus proche de ta proposition Nielsen, pour la couleur d'ensemble (pour le langage, rien à voir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 6 Sep 2011 - 23:09

J'aime de plus en plus Martinu. Il a un sens fabuleux de l'orchestre, il est généreux et inventif, je suis étonné que vous le jugiez plutôt sévèrement.

Je me suis surtout concentré sur sa musique symphonique et concertante, mais pour le moment je n'ai aucune déception. Je viens d'écouter le 3ème concerto pour piano et je ne vois rien en lui de pépère. Martinu est conventionnel, peut-être (encore qu'il faudrait s'entendre sur ce que ça veut dire), il n'a pas Révolutionné son siècle, c'est possible, mais sa musique n'est en aucun cas tournée vers le passé, il ne se prive pas de se référer à Stravinsky ou à Bartok tout en développant à merveille son néoclassicisme qui, comme le dit David, annonce effectivement les répétitifs américains, en particulier Glass.

Vous le comparez à Nielsen que je ne connais pas très bien, mais qui me semble davantage être un compositeur du 19e siècle égaré dans le 20 ème alors que Martinu ne fait pas un doute sur sa modernité.

Pour moi la musique de Martinu est jubilatoire et lumineuse, d'une ferveur qui me rappelle un peu Janacek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 6 Sep 2011 - 23:15

Longtemps qu'on ne t'avait plus vu ! Very Happy

Je ne connais pas encore bien ce compositeur, mais d'après ce que j'ai entendu, j'aime bien, notamment la 1° Symphonie, le début m'avait agréablement surpris.
Merci à Kegue pour la découverte dans son BT ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 6 Sep 2011 - 23:23

Oui, je suis immergé dans mon travail depuis quelques temps, ça ne m'empêche pas de venir vous lire de temps en temps.
J'ai mis beaucoup de temps à m'intéresser à Martinu, j'ai commencé cette année grâce à ce sujet, mais aussi grâce à son nonet que j'ai entendu une ou deux fois chez moi et qui m'a convaincu d'aller creuser un peu dans sa musique. Grand bien m'en a pris ; c'est vraiment de la très bonne musique.


Dernière édition par aroldo le Mar 6 Sep 2011 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   Mar 6 Sep 2011 - 23:26

Et bien merci de remonter ce fil, j'avais l'intention de m'y intéresser prochainement !
J'irai écouter les pièces dont tu parles ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bohuslav Martinů (1890-1959)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bohuslav Martinů (1890-1959)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bohuslav Martinů (1890-1959)
» Bohuslav Martinu (1890-1959)
» martin 00-18 de 1959
» Frank Martin (1890-1974)
» Frank Martin (1890-1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: