Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Elisso Virsaladze

Aller en bas 
AuteurMessage
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Jan 2011 - 2:48

Je copie ici, pour qu'elle ne se perde pas et pour qu'elle se poursuive, la discussion qui eut lieu dans le fil général sur les pianistes sur cette grande pianiste géorgienne, élève de Heinrich Neuhaus, dont le nom, "Вирсаладзеse", est transcrit aussi bien par la graphie VIRSALADZE que par WIRSSALADZE, WIRSALADZE ou encore VIRSSALADZE.

Théo a écrit:

Il n'y a que moi, par exemple, qui place Virsaladze parmi les dix ou douze plus grands pianistes (toutes générations confondues), et à coup sûr parmi les trois plus grands en activité ?

Je crois que son cas n'admet guère de débat pour ce qui est de la technique pianistique, et il n'y a du reste quasiment aucun autre pianiste à part dans la première moitié du XXe dont la caution d'excellence technique au bénéfice de ses élèves soit aussi proverbiale ("dis-donc, il y a un élève de machin qui joue ce soir, on ne le connait pas mais il faudrait sûrement l'écouter").

Pour rester donc dans le schéma consensuel, reste à se mettre d'accord sur sa "personnalité" et sur le fait qu'elle ait "quelque à dire"... sur ces deux plans, en jouant le jeu, je vois encore mal comment on pourrait contester, mais bon...

Pour ceux qui ne la connaissent pas au disque, quelques repères, bien évidemment de mon point de vue.

- La référence absolue dans la première sonate de Schumann, avant même Gilels ou Sofronitzky.
- une des 2-3 références dans les Kreisleriana et la Fantaisie. Voire LA référence si on ajoute le DVD des Kreisleriana.
- une des cinq meilleures intégrales des études de Chopin (op. 10 & 25), et la seule ayant été entièrement captée live, en un concert et sans retouches.
- une des trois plus belles 8e de Prokofiev, avec Richter et Gilels (et au même niveau à mon sens)
- Des Mozart tous fa-bu-leux sans exception pour moi (sonates 310, 457, fantaisie 475, rondos en ré et en la, Variations sur Lison Dormait)
- Un récital Schubert à pleurer, "tribute to S. Richter", à mon sens encore plus grand que Richter lui-même dans Schubert (D664, Grazerwalze, Klavierstücke, Allegretto)
- Un récital intégral au Wigmore Hall qui n'est pas son plus immédiatement excitant à l'écoute, mais d'une autorité et d'une maîtrise formelle extraordinaires (Schubert 850, Brahms 1, Etudes de concert de Liszt, et probablement la plus phénoménale Mephisto Waltz jamais gravée)
- Un leg de musique de chambre inestimable, comptant notamment des enregistrements exceptionnels avec Natalia Gutman, sa partenaire depuis 45 ans, et avec Oleg Kagan.

Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance (car elle est si rare) de l'entendre à Paris, c'est le 4 novembre avec Gutman à Orsay...

Montalte Trout a écrit:
La raison, c'est surtout qu'elle est très peu connue, non? Très peu de médiatisation, des enregistrements pas franchement faciles à trouver, pas beaucoup de concerts du côté de chez nous et pas dans les grandes salles...

Mandryka a écrit:
Théo a écrit:

- une des cinq meilleures intégrales des études de Chopin (op. 10 & 25), et la seule ayant été entièrement captée live, en un concert et sans retouches.
Il y a deux enregistrements des études – l’un chez Live Classics et l’autre un 33 tours chez Melodyia. Il y a une  semaine j’ai trouvé un  transfert du 33 tours – plutôt bon.
J’aime aussi ses Op 69 Valses [...]
 
Théo a écrit:

- La référence absolue dans la première sonate de Schumann, avant même Gilels ou Sofronitzky.
Encore il y a deux enregistrements, les deux chez Live Classics. J’aime l’un de Munich plus de l’un de Moscou. Et j'aime sa seconde sonate.

Théo a écrit:

- Un leg de musique de chambre inestimable, comptant notamment des enregistrements exceptionnels avec Natalia Gutman, sa partenaire depuis 45 ans, et avec Oleg Kagan.
Je connais son Schumann Trio avec Kagan mais ca n’est pas un de mes préférés – trop féroce pour moi.

Théo a écrit:
entièrement captée live, en un concert et sans retouches.
- Des Mozart tous fa-bu-leux sans exception pour moi (sonates 310, 457, fantaisie 475, rondos en ré et en la, Variations sur Lison Dormait)
Oui -- son K310 est impressionant

Scherzian a écrit:

Théo a écrit:
[...] il n'y a que moi, par exemple, qui place Virsaladze parmi les dix ou douze plus grands pianistes (toutes générations confondues), et à coup sûr parmi les trois plus grands en activité ?
Non, Théo, tu n'es pas seul dans ce cas, loin de là. Elle est très souvent citée sur les forums et groupes de discussions Usenet anglophones. Dans les interprétations que je connais d'Elisso Virsaladze, j'ai presque toujours été fasciné par sa capacité à embrasser l'œuvre tout entière et à la projeter comme un tout très cohérent : un visage pour chaque œuvre, un aspect ou un trait de ce même visage pour chacune de ses pages. Pour moi, je veux dire de mon point de vue, elle incarne une vision idéale du respect du style des œuvres qu'elle joue. Il y a en effet souvent bien plus de différences de style entre deux œuvres distinctes d'un même compositeur qu'entre deux œuvres apparentées, d'un point de vue poétique, mais créées par deux compositeurs différents. Avec Elisso Virsaladze, il s'agit bien moins de donner de l'œuvre une vision exacte quant à la lettre de la partition et au style supposé de son auteur (bien que, hors son injustement célèbre trac, ses interprétations soient aussi extrêmement solides de ce côté-là) que de la posséder en entier et d'en exprimer le visage, l'essence unique, la nécessité propre. Dans ses interprétations, la musique est une œuvre en acte, jamais une réflexion sur celle-ci ; la réflexion a eu lieu, bien entendu, mais en récital ou en studio ce n'est plus le lieu. Une telle approche de l'œuvre jouée rend cette musicienne aussi très protéiforme.

Quant à savoir si elle fait partie des trois ou des cinq en activité (et des dix, des douze ou des vingt si on lève cette hypothèse), la question n'a pas beaucoup d'intérêt, même si pour moi c'est sans hésiter oui. Du sous-ensemble que je connais dans la liste que tu donnes, mon seul désaccord porte sur les superlatifs et les absolus utilisés pour les œuvres de Schumann. Je me suis déjà expliqué pour la Fantaisie opus 17, je n'y reviens pas. Pour les Kreisleriana, j'ai bien conscience que mon avis est très minoritaire (litote : je ne connais qu'une seule autre personne qui pense ainsi), mais je les veux beaucoup plus sévères, renfrognées et douloureuses. C'est ainsi que je les entends et, même si j'aime beaucoup les interprétations de Virsaladze, d'Economou et de Hofmann notamment, seul Sofronitsky 1952 les joue vraiment sèches et sévères (leur seule « libération », si l'on peut appeler ainsi la polysémie trouble de ce passage, viendra dans la section C du Schnell und spielend noté ABA'CA''). Pour la Sonate opus 11, en revanche, je ne suis pas du tout de ton avis. Rien ne se compare aux versions de Sofronitsky. Veut-on une Sonate n°1 solaire, fiévreuse, aux humeurs changeantes, au chant éperdu, à l'humour sarcastique ravageur ? La version de mai 1960 est irremplaçable. Veut-on une maturité supérieure, un ton plus sévère pour une douleur insondable, une sonorité parfois beaucoup plus sombre pour une rigueur formelle supérieure ? Les deux versions de janvier 1948 (celle en direct, mais sans oublier l'enregistrement incomplet en studio) s'imposent. Veut-on comprendre ce qui se passe dans la tête d'un grand pianiste lorsque sa conception d'une œuvre évolue ? La version de juillet 1958 au Musée Scriabine sera très intéressante, malgré le piano vidé et une réédition assez indigne.

Sinon, je suis tout à fait d'accord en particulier pour ses Chopin et ses Schubert (les D946 !). Et je ne trouve pas que ses disques soient si difficiles à obtenir que cela, Montalte Trout. J'ai trouvé les premiers miens dans un magasin en briques et mortier, c'est dire. On en trouve aussi beaucoup sur JPC pour le moment (pratiquement toute la liste de Théo, même si je n'ai pas tout vérifié de manière individuelle sur le site de JPC).

Théo a écrit:
En effet, ses disques Live Classics sont très faciles à commander, pas trop cher. J'ai tout, sauf je crois sa Wanderer, et quelques uns avec Gutman. En revanche, je n'ai hélas aucun Melodya, je crois, c'est bien embêtant, ceux là sont nettement plus compliqués à s'offrir.

Je ne connais pas autant de versions de Sofro que toi dans l'opus 11. Concernant Elisso, connais-tu ses deux enregistrements Live Classics ? La seconde mouture (93 je crois) est très, très supérieure à la première (de 1980), et c'est donc de celle-là que je parlais seulement, quoique j'aime les Waldszenen accompagnant la première version.
Je trouve aussi une assez nette supériorité de ses Kreisleriana DVD (très bien enregistrées en plus) sur le CD.

On n'a pas tout cité parce que ce n'était pas le but, mais sa grande sonate de Tchaikovsky est sans doute la plus belle qui soient - on peut certes lui reprocher le fait que ça ressemble ENORMEMENT à une 4e Sonate de Schumann, mais je ne trouve pas ça hors-sujet du tout.

En-dehors des études, c'est dans Chopin que je suis un peu plus réservé : tout est très bien, grand style, sobriété et conduite irréprochables, mais rien n'est franchement grand, je trouve (Fantaisie, 4 Scheros, Polonaise-Fantaisie...).
En effet l'opus 25 de Sokolov est un vrai live, mais qui a enregistré les deux cahiers en un concert ?

Pour isoler tout de même un disque dans la riche discographie chambriste de Virsaladze, je choisirais la première de ses trois 3e de Beethoven avec Gutman, celle couplée avec le trio avec clarinette avec Gutman et Brenner et l'opus 54 par Richter. Ce qu'elles font dans ce disque est totalement hallucinant.


Théo a écrit:
Mandryka a écrit:

Théo a écrit:

- La référence absolue dans la première sonate de Schumann, avant même Gilels ou Sofronitzky.
Encore il y a deux enregistrements, les deux chez Live Classics. J’aime l’un de Munich plus de l’un de Moscou. Et j'aime sa seconde sonate
La première version est bien à Moscou, mais la seconde version est à la Grange de Meslay. Je pense que tu as été trompé par l'Arabeske ouvrant le disque, qui de mémoire doit provenir d'un concert à Munich. Tout le reste est Tourangeau, issu du même récital, la sonate, la Fantaisie et le sublime Widmung en bis.

Scherzian a écrit:

Théo a écrit:
Concernant Elisso, connais-tu ses deux enregistrements Live Classics ? La seconde mouture (93 je crois) est très, très supérieure à la première (de 1980), et c'est donc de celle-là que je parlais seulement, quoique j'aime les Waldszenen accompagnant la première version.
Les deux, en couplage avec l'Arabeske, la Fantaisie et Widmung, puis en couplage avec la Sonate opus 22 et les Waldszenen. C'est aussi la première version que j'ai citée que je préfère : plus concentrée, plus volontaire, plus burinée (le relief et la variété des textures), avec une qualité sonore des timbres fabuleuse (et je ne pense pas que ce soit principalement dû à une technique d'enregistrement supérieure).

Citation :
On n'a pas tout cité parce que ce n'était pas le but, mais sa grande sonate de Tchaikovsky est sans doute la plus belle qui soient - on peut certes lui reprocher le fait que ça ressemble ENORMEMENT à une 4e Sonate de Schumann, mais je ne trouve pas ça hors-sujet du tout.
Moi non plus ! hehe Je suis très content que tu cites cette œuvre qui montre à elle seule que Tchaïkovsky était un des plus grands compositeurs romantiques (et que cela n'empêche pas du tout la rigueur et la solidité formelles). Aucun problème non plus pour un Russe à avouer son amour et sa compréhension du corpus schumannien. Pour cette œuvre, il y a aussi un enregistrement remarquable par Igor Zhukov.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 35
Date d'inscription : 06/09/2010

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:08

Hippolyte a écrit:
Je copie ici, pour qu'elle ne se perde pas et pour qu'elle se poursuive, la discussion qui eut lieu dans le fil général sur les pianistes sur cette grande pianiste géorgienne, élève de Heinrich Neuhaus,


Il est vrai que Virsaladze a fréquenté la classe de Neuhaus : c'était sa dernière génération d'élèves avec Lubimov, Nasedkin, Lupu... A ce sujet, nous avons cela :
"I think the world of Your Eliso and wish her every bit of success she deserves. I have a hunch that she will go a long way in her career". Professor Neigauz to Anastasia Virsaladze


"I was admitted to the class of the famous Professor Genrikh Neigauz… He was a good friend of Granny's, she wrote him, that I was on my way, but he never patronized any of his students. Everyone in his class was top-notch so I had to work real hard not to fall behind… Neigauz never left anything to chance, was always attentive to detail to make sure we played like no one else did. He was also entirely devoted to his profession and his devotion certainly brushed off on us. It surely did on me and it helped me a lot in my future work both on stage and as a teacher"

Eliso Virsaladze


Mais je ne suis pas sûr que cela ait été la part la plus importante de sa formation. Il y a d'abord eu celle, durant toute son enfante, assurée par sa grand-mère Anastasia, très grande pédagogogue, qui était une proche de Tchaikovsky. Petite, elle a aussi pu, je crois, avoir à domicile quelques leçons du vieux Igumnov. Ensuite, elle a fréquenté la classe du grand Yakov Zak (également principal professeur d'Egorov), puis s'est perfectionnée auprès du vieux Lev Oborin, dont elle est devenue la dernière assistante jusqu'à à sa mort en 1975. Elle a alors rapidement repris sa classe comme professeur de plein exercice, classe qu'elle détient toujours, parfois décrite comme la plus sélective et exigeante au monde, et qui a formé et forme toujours des pianistes merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Jan 2011 - 20:33

Théo a écrit:
Elle a alors rapidement repris sa classe comme professeur de plein exercice, classe qu'elle détient toujours, parfois décrite comme la plus sélective et exigeante au monde, et qui a formé et forme toujours des pianistes merveilleux.
D'après cet organigramme (http://www.mosconsv.ru/groups.aspx?group_id=7284), elle est professeur dans la classe de Voskresensky, mais elle n'est pas responsable de la classe (ce dernier poste est peut-être honorifique). D'ailleurs elle semble cultiver un peu de mystère autour de sa personne, il n'y a pas de photo ni de biographie disponible sur le site du conservatoire de Moscou.
Quoi qu'il en soit, ses élèves sont effectivement fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Jan 2011 - 21:59

Voilà un lien pour sa discographie disponible (je ne pense pas qu'il y d'autres albums disponibles sauf un Mozart chez Melodiya) :
http://www.live-classics.com/wirssa_cat.htm
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 713
Date d'inscription : 03/04/2010

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Jan 2011 - 22:27

Il y a beaucoup de ses enregistrements live sur les sites russes qui ne sont pas disponibles autrement – y compris des concerts de Mozart.
 
Moi, je cherche deux. L’un est son Chopin Op 28. L’autre est le Quintette pour piano et vents KV452, avec  Lubimov (hautbois), Sokolov (clarinette) Demin (cor) et Krasavin (basson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptySam 2 Avr 2011 - 9:48

Parution chez Melodiya de quelque-chose qui me semble très rare dans la discographie de Virssaladze : des concertos (ici le 1er de Chopin et le Schumann joués le 11 mars 1977)
Elisso Virsaladze Picture1517
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyLun 14 Nov 2011 - 18:55

ysov a écrit:
Wink salut Pour ce qui est de Grimaud, je suis d'accord (Désolé Rach hehe ) Wirssaladze malgré une technique totalement à toute épreuve, tu trouves pas qu'elle s'énerve un peu trop souvent?

Mariefran a écrit:
S'énerve ???? Tu as écouté son Schubert "In memoriam Sviatoslav Richter" ? Sa sonate de Schumann ? (quoique là, je crois que je préfère Earl Wild). Ceci dit, j'aime le piano vigoureux, je le confesse, tendance Richter plutôt que Gilels.

Virsaladze énervée ?

Ça me semble assez injuste comme jugement.

D'une, tous ses disques étant enregistrés en live, il y a de façon quasi nécessaire un engagement supplémentaire par rapport à des enregistrements de studio.

Comme ses disques sont lives, les prises de son sont de fait relativement inégales.

Ensuite, c'est peut-être une des pianistes qui possède le plus important contrôle intellectuel sur la partition et la transmission à l'instrument. Même dans les moments les plus telluriques (typiquement les passages les plus violents de la 8ème de Proko, mais aussi certains Schumann), elle ne perd jamais pied ou ne se laisse jamais emporter, ça reste toujours dominé d'une façon implacable.

Enfin, et ça c'est surtout en salle que l'on s'en rend compte, c'est un piano totalement exempt de duretés, à un point presque indécent pour ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 20:15

Comme ce n'est pas dispo au disque, voici le 1er concerto de Beethoven, en vidéo, et enregistré très récemment :
watch?v=zUfoKnrkUaU
watch?v=kGYTZfIIDFk
watch?v=tv6fDyCSK1Y

--------

Ça a été mis récemment, les études op.10 de Chopin :
watch?v=iDzJTS7_gNA
watch?v=6ZWp1JHI25Q
watch?v=_IdCMqQkIdQ

Et la Barcarolle :
watch?v=cjQhyMzgacw
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 20:49

Et le Concerto No.1 Op.11:
/watch?v=NDFNEOaGOm4
/watch?v=A6c7MqjKHwE&feature=channel&list=UL
(pas de III...)

Du coup je me rends compte qu'il y a pleins de trucs que je n'ai pas encore écoutés, le Concerto de Schumann, des Concertos de Mozart, et pas mal d'autres trucs! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:01

Vous savez si elle enseigne encore? Elle n'est citée ni dans l'équipe enseignante de Munich ni dans celle de Moscou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:06

Elle est toujours sur le site du conservatoire de Moscou : http://www.mosconsv.ru/ru/person.aspx?id=31505

Si ça n'a pas changé, c'est même l'enseignement qui occupe la majorité de son emploi du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:17

Et sa page sur le site de la Hochschule für Musik München, je crois que je ne l'ai jamais trouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:27

Merci, c'est bizarre parce qu'elle n'est pas présente sur la version anglaise du site de Moscou (quand on sélectionne le langage anglais en étant sur sa page en russe, on tombe sur la liste, et la recherche ne donne rien).

Sur le site de Munich, son nom est cité mais pour des manifestations ponctuelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:34

Il y a de l'amélioration à Moscou, ils mettent enfin qu'elle est professeur, et on a son équipe, avant elle était encore dans l'équipe de Voskresensky. La version en anglais est un peu meilleure qu'avant, mais le mieux reste de ne pas s'y fier.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:38

Après lecture de la page en question, en fait elle n'enseigne plus à Munich:
В 1995-2011 также преподавала в Мюнхенской Высшей школе музыки и театра. С 2010 — профессор Scuola di musica di Fiesole (Италия).
Càd: De 1995 à 2011 elle a également enseigné à l'Académie de Munich de Musique et de Théâtre. Depuis 2010 elle est Professeur à la Scuola di Musica di Fiesole (Italie).

Fiesole, petite bourgade de 14 000 habitants en Toscane: wtf? Shocked
http://www.scuolamusica.fiesole.fi.it/index.php?form_id_pagine=180
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:44

Elle a compris apparemment qu'il n'y avait rien à tirer de ses élèves munichois hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:47

Les Kreisleriana de La Roque : watch?v=ShpPdqy0-Rg

La 2ème de Prokofiev : watch?v=MxA43BcmJs4
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 22:56

Il y a des chances pour les élèves soient tous aussi inintéressants sinon beaucoup plus dans ce patelin là (mais à 1400€ c'est effectivement tout de suite beaucoup plus intéressant). A moins qu'elle s'en serve comme base pour recevoir certains élèves venant d'ailleurs... mais si c'est pour les élèves du coin, c'est tout bonnement incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 23:09

En fait ça ne m'étonne qu'assez peu, et ça me semble cohérent avec une certaine marginalité et un certain dégoût pour le circuit pianistique actuel.
Elle n'a jamais enregistré pour un label connu (certes, elle a enregistré pour Melodiya, mais c'est spécial), elle n'a jamais voulu mettre les pieds dans un studio d'enregistrement (sauf peut-être pour un Taneïev sorti chez Northern Flowers), elle donne des récitals dans des villes de 5000 habitants en Slovaquie ou de 10 000 dans le sud des Pays-Bas, elle joue souvent avec des orchestres russes de troisième zone, elle se consacre bien plus à l'enseignement qu'au concert.
Et franchement, quand on voit le niveau des étudiants allemands de piano arrivant en perfectionnement, tous persuadés que le bon goût et la culture suffisent alors qu'ils ont très souvent des bases technique calamiteuses, je ne suis pas sûr qu'en allant en Italie elle y perde tant, et puis c'est un joli pied de nez aux orientations suivies dans tous les conservatoires allemands. Le conservatoire de Brescia par exemple sort de très bons pianistes, son nom va peut-être attirer du monde dans ce coin paumé.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 23:16

Fiesole, patrie de Fra Angelico, ça a de la gueule quand même.

Elisso Virsaladze Bella-fiesole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMar 26 Juin 2012 - 23:36

Oui, toute la région est magnifique, mais il n'était pas nécessaire de devenir professeur de l'école de musique du coin pour en profiter. A ce prix-là, à mon avis il doit s'agir quand même d'accueillir des pianistes d'un certain niveau qui en font spécifiquement la démarche et qui sont prêts à déménager pour ça - je pense à Argerich qui suivait Michelangeli...
Dans le cas contraire, ce serait extrêmement dommage, un beau gâchis, parce que c'est une des plus grandes pianistes et pédagogues en activité, si ce n'est la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyVen 10 Aoû 2012 - 10:52

Une vidéo de la jeune Elisso dans l'op.10/12 de Chopin : watch?v=6Js4ZrRmkRs
Un modèle technique et musical.

Un très beau (et très récent) récital Mozart/Prokofiev : watch?v=lWorMWZACBY
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyVen 10 Aoû 2012 - 12:12

thumleft

En cherchant en russe, j'ai trouvé des vidéos de lives que je ne connaissais pas:
Concerto No.4 de Beethoven: /watch?v=kjJuTTdYZ34
Kinderszenen et Etudes symphoniques de Schumann: /watch?v=f_2Y1uorAvA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 28 Oct 2012 - 11:12

Le récital de la Roque en entier : watch?v=bI-9kegOBjA
Schumann - Kreisleriana
Prokofiev - Sonate n°2, Sarcasmes
Tchaïkovsky - Natha-Valse
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 28 Oct 2012 - 11:49

alexandre. a écrit:
Le récital de la Roque en entier : watch?v=bI-9kegOBjA
Schumann - Kreisleriana
Prokofiev - Sonate n°2, Sarcasmes
Tchaïkovsky - Natha-Valse

Tout y est stupéfiant. Peut-être le début des Kresieriana un peu précipité, quand même.
Un spectacle : son visage.

Immense, immense pianiste, que je vais peut-être rencontrer un jour prochain, nous avons un ami géorgien commun. bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 19/06/2011

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 28 Oct 2012 - 12:14

alexandre. a écrit:
Le récital de la Roque en entier : watch?v=bI-9kegOBjA
Schumann - Kreisleriana
Prokofiev - Sonate n°2, Sarcasmes
Tchaïkovsky - Natha-Valse

génial ! merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMer 28 Nov 2012 - 13:17

Schubert - Moments musicaux n°1 & n°4
Schumann - Papillons
Liszt - Rhapsodie espagnole

/watch?v=1QDlxaCLA7o

C'est une très belle vidéo, et ce sont des œuvres qui n'ont pas été fixées sur disque par Elisso (et comme Live Classics semble plus ou moins mort...).
Revenir en haut Aller en bas
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyJeu 29 Nov 2012 - 9:09

Mme Wirssaladze, certes une très bonne pianiste ; une grande pianiste, hum !... Elle ne possède pas la technique transcendante d'un Zimerman, d'un Ansdnes, ou encore celle d'un Lugansky, d'un Lupu ou d'un Duchâble, ni leur musicalité...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyJeu 29 Nov 2012 - 19:47

charles a écrit:
Mme Wirssaladze, certes une très bonne pianiste ; une grande pianiste, hum !... Elle ne possède pas la technique transcendante d'un Zimerman, d'un Ansdnes, ou encore celle d'un Lugansky, d'un Lupu ou d'un Duchâble, ni leur musicalité...

Quel humour transcendant ! Il ne manquait plus que Duchâble en effet ! Et la musicalité ! Que c'est drôle ! pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyVen 30 Nov 2012 - 7:44

Hippolyte a écrit:
charles a écrit:
Mme Wirssaladze, certes une très bonne pianiste ; une grande pianiste, hum !... Elle ne possède pas la technique transcendante d'un Zimerman, d'un Ansdnes, ou encore celle d'un Lugansky, d'un Lupu ou d'un Duchâble, ni leur musicalité...

Quel humour transcendant ! Il ne manquait plus que Duchâble en effet ! Et la musicalité ! Que c'est drôle ! pété de rire
Oui, oui, je sais. Il n'est pas recommandé d'aller à l'encontre de l'iconologie pianistique de ce forum. Vous avez oublié de me traiter de "provocateur" une fois de plus... Pourtant, j'insiste, Mme Wirssaladze est quand même assez loin du génie d'une Argerich ou de Pollini dans Schumann, de la justesse stylistique d'Ashkenazy dans la K310 de Mozart, de la caractérisation des Etudes de Chopin par Duchâble, de la poésie d'Ansdnes ou Lupu dans Schubert, etc. Vraiment assez loin. Et même nettement moins intéressante qu'une autre icône de ce forum, Maria Grinberg...
(Plus bel l'avis !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
néthou

Nombre de messages : 1702
Date d'inscription : 04/03/2011

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyVen 30 Nov 2012 - 17:36

charles a écrit:
Vous avez oublié de me traiter de "provocateur" une fois de plus...
Bonsoir Charles.
C'est très aimable à vous de nous signaler nos absences. Mais un conseil: évitez néanmoins de faire le travail à notre place; vous seriez alors dans l'obligation de crier à l'attaque personnelle. Laquelle émanant de vous-même vous placerait alors dans un conflit intérieur des plus cornéliens, connaissant l'assurance naturelle avec laquelle vous prenez habituellement position.

charles a écrit:
Et même nettement moins intéressante qu'une autre icône de ce forum, Maria Grinberg...
Qu'est-ce à dire ? Un jugement presque positif sur Maria Grinberg ?
Charles, vous filez un mauvais coton; l'iconologie vous guette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyVen 30 Nov 2012 - 17:44

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 2 Déc 2012 - 0:15

Un live de la Grande Sonate op.37 de Tchaïkovsky différent de celui porté au disque :
/watch?v=_mHwKqwEOUk
/watch?v=grkEk9lK9l4
/watch?v=gq-xCptGu9I
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27163
Date d'inscription : 21/09/2012

Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyDim 17 Fév 2013 - 20:28

Je ne l'aurais pas reconnue sur cette pochette vintage :

Elisso Virsaladze Virsal10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze EmptyMer 3 Juil 2013 - 22:30

C'est une pochette d'un enregistrement que j'aimerais bien trouver.

Virsaladze a enregistré à la fin des années 60 et au début des années 70 une intégrale (ou au moins une très grosse anthologie) des concertos de Mozart avec l'Orchestre de Chambre de Leningrad, parfois dirigé par Lazar Gozman. Ça n'a jamais été reporté en cd, alors que pourtant la qualité des intégrales des concertos de Mozart n'est pas si élevée que cela, et que ça doit être la seule au catalogue de Melodiya. En attendant, j'en ai récupéré une partie :

n°11 K.413 : /watch?v=YGwMQbveLGY
n°12 K.414 : /watch?v=YBHg9Q4GQpE
n°19 K.459 : /watch?v=xi18eA43C9A
n°22 K.482 : /watch?v=jF1ZDo2SZ18
Rondo K.382 : /watch?v=vj0hexHI-NI

Le piano est suprêmement distingué, les phrasés sont très naturels, avec déjà l'autorité incroyable qui sera encore plus palpable dans les enregistrements des années 90/2000.

A part ça l'encéphalogramme semble plat du côté de Live Classics, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elisso Virsaladze Empty
MessageSujet: Re: Elisso Virsaladze   Elisso Virsaladze Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisso Virsaladze
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Écoute comparée : Chopin, Ballade op.23 (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: