Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMar 4 Jan 2011 - 23:00

Note liminaire : ceci n'est pas du metal, donc merci aux administrateurs du forum d'avoir la gentillesse de ne pas intégrer ce nouveau sujet au précédent consacré au metal, déjà surchargé tant les dérivés sont nombreux. Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Agree


Le grindcore, "musique extrêmement directe, rapide et brutale, sans concession" nous dit Wikipédia, combine des vocaux gutturaux ou criés, des "blast beats" de batterie, et des riffs de guitare relativement simples influencés par le punk hardcore, avec un son distordu presque bruitiste et un accordage plus bas que la normale pour ce qui est des guitares.

L'engagement idéologique est aussi radical que l'est la musique, les thèmes abordés par les textes étant orientés vers des idées politiques telles que l'anticonsumérisme ou l'écologie. Fait remarquable, les adeptes du genre adoptent souvent un style de vie qui contraste avec la violence de cette musique, l’attitude "straight edge", mouvance elle aussi issue du mouvement punk et consistant à ne pas boire, ne pas fumer, ne pas se droguer, et ne pas faire l'amour sans sentiments. De même, le look vestimentaire de ces jeunes gens marque une nette rupture avec les accoutrements ringards du hard rock, genre avec lequel le grindcore possède pourtant des liens de parenté lointains mais non-négligeables. Une seconde génération apparaît avec des textes plutôt ironiques, gores voire pornographiques, avec un second degré polémique. Les titres sont généralement de courte durée.
Je garde le souvenir de quelques groupes qui m’ont marqué dans ma jeunesse. Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Connie_33

Intense Degree : un seul album mythique, avec un batteur fou, une nana bassiste, des dreadlocks, et un résultat sonore d’une puissance époustouflante ! /watch?v=nc566TMoM4A
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh01

Righteous Pigs : deux albums, le premier étant le meilleur, en dépit d’un enregistrement de garage. Difficile à décrire. Un côté "in your face/dans ta gueule" qui contribue, entre autres choses, au charme du truc. /watch?v=2uf2SVO0ZEE
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh02

Les formations musicales ci-dessus sont apparentées au mouvement grindcore, bien qu’il soit malaisé de les classer dans une catégorie bien définie, du fait de leur originalité.

Napalm Death : deux premiers albums incontournables, quoiqu’assez pénibles à écouter entièrement, malgré quelques trop rares morceaux réellement aboutis. C’est surtout un groupe qui, par le biais de trouvailles musicales révolutionnaires, va inspirer l’émergence d’un nouveau mouvement, dérivé en partie du hard rock classique (on pense à Metallica), mais le dépassant par une esthétique et des préoccupations différentes. /watch?v=u4gUB_ZZph8
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh03 Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh04

Carcass : avec ces gars-là, des végétariens entre parenthèses, on entre dans le gore médical et humoristique ! Le son est horrible, mais les gargarismes vocaux variés et originaux, et surtout, le contenu des textes fait penser à un rapport d’autopsie (d’ailleurs, il a existé une rumeur selon laquelle l’un des membres du groupe avait poursuivi des études de médecine). J’ai surtout apprécié les deux premiers albums, le second étant beaucoup moins cacophonique que le premier. /watch?v=q_kCNfXRGFo
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh05 Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh06

Passons au plus intéressant, le brutal death, "musique mélangeant la structure mélodique du grindcore et la brutalité du death metal" (Wikipédia), et accordant à la batterie un rôle essentiel, alternant des tempos lents à des rythmes véritablement frénétiques, à grand renfort de double pédale de grosse caisse.

Suffocation : très technique et carré, imprévisible, saignant à souhait. Mon préféré. Un groupe considéré comme le prototype du genre. La plupart des albums sont bons, et propres au niveau de la réalisation et du mixage, en particulier Pierced From Within, vraiment excellent. /watch?v=MJJHk4hSFB4 (à visionner, trop drôle)
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh09

Cannibal Corpse : d’une complexité instrumentale également élevée, mais surtout connu pour une expression gore violente et malsaine à cause de laquelle le groupe se verra interdit de séjour dans certains pays (quelle bêtise de prendre tout cela au premier degré : comme si un titre comme Necropedophile pouvait avoir quelque chose de sérieux…). Les albums ne sont pas tous de qualité égale, le meilleur étant pour moi le troisième, Tomb Of The Mutilated, jouissif d’un bout à l’autre. /watch?v=r7h18c94C64 (idem, vidéo parodique)
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh08

Enfin, ouvrons une parenthèse à propos du slamming, un sous-genre donnant dans le gore humoristique délirant, avec un chant d’une gutturalité poussée à son extrême limite, comparable à ça (libre de droits, pas de censure pour ces cochonneries) :



Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh07

Pour illustrer mes propos, un exemple de groupe de slamming brutal death marrant, mais à petite dose, Inhuman Dissiliency (écoutez le titre Entangled in Abdominal Viscera ci-après) : http://www.myspace.com/inhumandissiliency
Vous avez vu, la fille le fait bien, hein ? Le plus fendard étant de faire jouer les deux simultanément ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Rofl

J’aime pour rigoler, mais sans plus. Ça reste bruyant et anecdotique, nous sommes d’accord, mais pas totalement dénué d’intérêt non plus (le concept me plait plus que la musique, en fait).

Tout ces groupes utilisent une imagerie inspirée des films de série Z, pour l’aspect caricatural, et du cinéma d’horreur gore, dans lequel la mort et la violence sont montrées explicitement...


Dernière édition par Corvus Corax le Mar 4 Jan 2011 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMar 4 Jan 2011 - 23:28

Very Happy

Corvus Corax a écrit:
Note liminaire : ceci n'est pas du metal, donc merci aux administrateurs du forum d'avoir la gentillesse de ne pas intégrer ce nouveau sujet au précédent consacré au metal, déjà surchargé tant les dérivés sont nombreux. Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Agree
Le Brutal Death ce n'est plus du Metal d'après toi ? Smile

Citation :
Fait remarquable, les adeptes du genre adoptent souvent un style de vie qui contraste avec la violence de cette musique, l’attitude "straight edge", mouvance elle aussi issue du mouvement punk et consistant à ne pas boire, ne pas fumer, ne pas se droguer, et ne pas faire l'amour sans sentiments. De même, le look vestimentaire de ces jeunes gens marque une nette rupture avec les accoutrements ringards du hard rock, genre avec lequel le grindcore possède pourtant des liens de parenté lointains mais non-négligeables.
Ceux-là ne sont plus vraiment des "jeunes gens". hehe

Citation :
Une seconde génération apparaît avec des textes plutôt ironiques, gores voire pornographiques, avec un second degré polémique. Les titres sont généralement de courte durée.
Le Gore Grind. Very Happy Dans ce style, il y a une petite perle nauséabonde Putrefaction in progress de Last Days of Humanity. Ils ont poussés jusqu'à la lie ce qu'on pouvait faire dans le domaine. Il y a même un soupçon de groove.

Citation :
Cannibal Corpse : d’une complexité instrumentale également élevée, mais surtout connu pour une expression gore violente et malsaine à cause de laquelle le groupe se verra interdit de séjour dans certains pays (quelle bêtise de prendre tout cela au premier degré : comme si un titre comme Necropedophile pouvait avoir quelque chose de sérieux…). Les albums ne sont pas tous de qualité égale, le meilleur étant pour moi le troisième, Tomb Of The Mutilated, jouissif d’un bout à l’autre. /watch?v=r7h18c94C64 (idem, vidéo parodique)
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosh08
Ah Butchering at birth drunken Excellent groupe de Death Metal américain. Ils sont super sur scène et très sympathiques en-dehors. Au Hellfest de 2007 ils ont joué 3/4 d'heure de plus que le temps impartis pour suppléer à l'annulation de KoRn à la dernière minute.
Pour revenir sur le Brutal Death/Death Metal, pour moi les deux sont du Metal. Il y a bien du Brutal Death qui s'inspire du Grind Core, notamment avec l'utilisation du "bruitisme"/bazar supersonic. Mais si on compare Cannibal Corpse, Morbid Angel, Devourment, Pig Destroyer et Total Fucking Destruction, il y a tout un monde.Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Yes4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMar 4 Jan 2011 - 23:55

Je pense qu'il est impossible, et même illusoire, de vouloir faire un seul et unique sujet sur le thème du metal, car il existe dans le monde actuel de la musique trop de styles différents, dérivés ou mâtinés de metal : tu es bien d'accord avec moi pour dire que le black metal, que j'aime aussi un peu malgré ce que vous pouvez deviner, est encore un univers tout à fait à part, non ? Avec son histoire et ses racines, ses sources d'inspiration artistiques (musique, graphisme, littérature), ses codes, ses propres fantasmes...

Mais revenons à nos moutons : le grindcore et le brutal death. Ou si tu préfères, le metal extrême ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Skull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donzelague
Mélomaniaque
Donzelague

Nombre de messages : 554
Age : 411
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 23/11/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 0:48

Très intéressant! J'aime beaucoup! Quand je vais dire à mes jeunes neveux (j'vais prendre un air très cool...) que je connais Intense degree, Suffocation et Cannibal corpse, moi "l'oncle- qui-n'écoute-que-du-classique", ils vont en faire une tête!! Puis pour les achever, je vais leur dire que j'ai pris ça sur un site de musique classique! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 1:22

Corvus Corax a écrit:
Je pense qu'il est impossible, et même illusoire, de vouloir faire un seul et unique sujet sur le thème du metal, car il existe dans le monde actuel de la musique trop de styles différents, dérivés ou mâtinés de metal : tu es bien d'accord avec moi pour dire que le black metal, que j'aime aussi un peu malgré ce que vous pouvez deviner, est encore un univers tout à fait à part, non ? Avec son histoire et ses racines, ses sources d'inspiration artistiques (musique, graphisme, littérature), ses codes, ses propres fantasmes...

Mais revenons à nos moutons : le grindcore et le brutal death. Ou si tu préfères, le metal extrême ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Skull

C'est-à-dire que sur un forum de "Classique", créer un sujet sur le "Metal" ça me paraissait déjà un peu hors-sujet, alors je n'ai pas différencié les styles de Metal. Smile Sinon, j'aurais créé un topic sur le Black Metal puisque je n'écoute quasiment que ça mais à part Nugava, personne ne viendrait discuter. hehe

Mais soit, parlons donc ici de Brutal Death et de Gore Grind. Twisted Evil

--
En la matière j'ai plutôt tendance à me pencher sur le Brutal Death américain. Devourment, est dans le genre particulièrement dingue. Les growls trafiqués, les basses envahissantes, la batterie qui n'arrête de pilonner que pour installer un bon gros groove des familles, une petite mosh-part et emballez c'est pesé. Very Happy
http://www.deezer.com/fr/#music/devourment/butcher-the-weak-585509
Par curiosité, au moins écouter un bout du premier morceauGrindcore, brutal death et autres joyeusetés. Dash3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 1:27

mais vous n'êtes pas les seuls à écouter du black metal Ophanin ! Crée le sujet et on en parlera ! Wink (Aurèle crée bien un sujet par chanteuse pop !)
Aussi, pour ce qui est du brutal death, j'aime assez Deicide, Napalm Death et Cannibal Corpse.
Les trucs un peu trop techniques, j'aime bien voir mais je trouve ça trop froid, pas assez "rock" !
Moi mon truc dans le death américain c'est plus Obituary... mais ce n'est ni du Brutal Death, ni du grindcore... donc HS Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 3:02

Ophanin a écrit:
Les growls trafiqués, les basses envahissantes, la batterie qui n'arrête de pilonner que pour installer un bon gros groove des familles, une petite mosh-part et emballez c'est pesé. Very Happy
http://www.deezer.com/fr/#music/devourment/butcher-the-weak-585509
Par curiosité, au moins écouter un bout du premier morceauGrindcore, brutal death et autres joyeusetés. Dash3

J'suis pas contre mais ici j'ai l'impression d'écouter les mitrailleuses et les tirs d'obus de Full Metal Jacket. hehe

J'ai bénéficié des quatre premiers titres sans me rendre compte qu'on changeait de piste. C'est varié. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 7:14

Ophanin a écrit:
En la matière j'ai plutôt tendance à me pencher sur le brutal death américain. Devourment est dans le genre particulièrement dingue. Les growls trafiqués, les basses envahissantes, la batterie qui n'arrête de pilonner que pour installer un bon gros groove des familles, une petite mosh-part et emballez c'est pesé. /watch?v=QqRFp60FA0A [DEEZER ne marche pas, chez moi]
À ma connaissance, le brutal death est essentiellement américain, ou je me trompe ? Je "kiffe" aussi beaucoup les mouvements lents dans Devourment !
OYO TOHO a écrit:
Mais vous n'êtes pas le seul à écouter du black metal, Ophanin ! Créez le sujet et on en parlera (Aurèle crée bien un sujet par chanteuse pop) ! Pour ce qui est du brutal death, j'aime assez Deicide, Napalm Death et Cannibal Corpse. Les trucs un peu trop techniques, j'aime bien voir mais je trouve ça trop froid, pas assez "rock" ! Moi mon truc dans le death américain, c'est plus Obituary... mais ce n'est ni du brutal death, ni du grindcore... donc HS.
Deicide, j'aimais assez au début (c'était d'ailleurs plus du pur death metal avant de devenir plus tard du brutal death), mais je n'apprécie pas trop leur militantisme satanique antichrétien, dans la mesure ou il parait trop réel et publicitaire; quand il n'y a plus de second degré, j'avoue que ça fini par me déranger, alors que j'écoute volontiers d'autres vrais groupes de black metal... Mais je développerai cela dans le prochain sujet consacré au black metal. Donc, allez-y, Ophanin, vous avez le feu vert pour créer ce nouveau sujet ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Diablo

Remarque : dans le genre hyper technique, il y a Necrophagist, mais je trouve cela également un peu froid, sans âme (le jazz me fait le même effet : quitte à écouter quelque chose de sérieux et de sophistiqué, autant s'orienter vers la musique classique). Mais ça déchire pas mal, tout de même ! /watch?v=zdgkzYOYUp0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19066
Date d'inscription : 22/01/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 11:02

Corvus Corax a écrit:
[Remarque : dans le genre hyper technique, il y a Necrophagist, mais je trouve cela également un peu froid, sans âme (le jazz me fait le même effet : quitte à écouter quelque chose de sérieux et de sophistiqué, autant s'orienter vers la musique classique). Mais ça déchire pas mal, tout de même ! /watch?v=zdgkzYOYUp0

Dans le genre "generalisation abusive" et jugement à l'emporte piece c'est pas mal du tout hehe

Entre Horace Silver, Lennie Tristano, John Coltrane et Weather Report il y a des mondes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 14:28

Corvus Corax a écrit:
Ophanin a écrit:
En la matière j'ai plutôt tendance à me pencher sur le brutal death américain. Devourment est dans le genre particulièrement dingue. Les growls trafiqués, les basses envahissantes, la batterie qui n'arrête de pilonner que pour installer un bon gros groove des familles, une petite mosh-part et emballez c'est pesé. /watch?v=QqRFp60FA0A [DEEZER ne marche pas, chez moi]
À ma connaissance, le brutal death est essentiellement américain, ou je me trompe ? Je "kiffe" aussi beaucoup les mouvements lents dans Devourment !
Il y a aussi une scène suédoise (plus crue) et une autre tchèque (plus groovy, orientée Grind Core). Je connais moins. Et sûrement d'autres.

Antrav il a écrit:
J'ai bénéficié des quatre premiers titres sans me rendre compte qu'on changeait de piste. C'est varié.
Oh voyons, on distingue bien un morceau d'un autre. Il y en a un premier où ça bourrine et un deuxième où ... ça bourrine aussi mais c'est un tout autre morceau. Ce n'est pas pareil.

Citation :
OYO TOHO a écrit:
Mais vous n'êtes pas le seul à écouter du black metal, Ophanin ! Créez le sujet et on en parlera (Aurèle crée bien un sujet par chanteuse pop) !
Deicide, j'aimais assez au début (c'était d'ailleurs plus du pur death metal avant de devenir plus tard du brutal death), mais je n'apprécie pas trop leur militantisme satanique antichrétien, dans la mesure ou il parait trop réel et publicitaire; quand il n'y a plus de second degré, j'avoue que ça fini par me déranger, alors que j'écoute volontiers d'autres vrais groupes de black metal... Mais je développerai cela dans le prochain sujet consacré au black metal. Donc, allez-y, Ophanin, vous avez le feu vert pour créer ce nouveau sujet ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Diablo
Je vais tâcher d'ouvrir ce topic dans la semaine.Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Drinks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 15:10

arnaud bellemontagne a écrit:
Corvus Corax a écrit:
[Remarque : dans le genre hyper technique, il y a Necrophagist, mais je trouve cela également un peu froid, sans âme (le jazz me fait le même effet : quitte à écouter quelque chose de sérieux et de sophistiqué, autant s'orienter vers la musique classique). Mais ça déchire pas mal, tout de même ! /watch?v=zdgkzYOYUp0

Dans le genre "generalisation abusive" et jugement à l'emporte piece c'est pas mal du tout hehe

Je suis assez d'accord… j'oriente moi aussi plus volontiers vers le classique ou même plutôt la musique contemporaine que vers le jazz, reconnaissons les longues impros sur des alterances chorus/thème comme digne d'un genre chiant par excellence quand on a pas un peu baigné dedans. 'fin bon, moi qui ai été élevé au punk et à l'electro de la fin des 80's, je me demande parfois qu'est-ce qui a déclenché mon goût pour ce genre… Je crois malgré tout que c'est aussi la découverte du "metal extreme", des "musiques extrêmes" ou "radicales" en général disons, qui m'ont fait aimer le jazz (le "free", "core", ou "noise-jazz" enfin j'ai commencé par le plus sauvage, pas par Lenny Tristano).

J'écoute encore souvent du metal. Mais plutôt "indus" donc… on peut ouvrir un topic "metal-indus" ? pig Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Iranon
Mélomane averti
Iranon

Nombre de messages : 105
Age : 28
Localisation : Celephais
Date d'inscription : 01/02/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 15:47

Ophanin a écrit:
Je vais tâcher d'ouvrir ce topic dans la semaine.

J'aurai toujours un peu de scrupules à discuter plus aisément de groupes obscures et inécoutables aux intentions musicales douteuses que de l'oeuvre intemporelle de LULLY sur un forum comme celui-ci mais ça sera quand même avec plaisir, l'un n'empèche pas l'autre. Cool

Pour le sujet du grind, c'est bête mais je suis très sensible, dans le mauvais sens, à toute l'imagerie gore/porno/médicale développée dans les artworks et dans les textes, beaucoup moins à la musique, ça m'indiffère autant que ce qui se fait dans le death metal *en général*. Même si j'aime bien la voix "typée" grind, (voix pitchée avec un flanger au dessus par exemple) je suis sûr qu'on pourrait en faire quelque chose de chouette sortie de son contexte grind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arch
Mélomane averti
Arch

Nombre de messages : 117
Age : 32
Date d'inscription : 05/05/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 17:18

Je ne pensais pas voir le metal avoir un tel succès sur un forum dédié au classique. C'est tout bon pour moi ça.

Autrement, le grindcore, c'est par bribes très éloignées, en revanche le death grind... ça me conviens bien mieux, mais davantage quand c'est le côté HxC qui est mis en avant.

Les deux premier Carcass : Cultes ! Et même sans Amott, Bill Steer nous a pondu quelques plans à se décrocher la mâchoire. Symphonies of Sickness est largement au dessus pour moi. J'apprécie énormément ce compromis judicieux entre viande avariée et feeling raffiné.
Terrorizer - World Downfall : Un monstre. Trois membres de Morbid Angel, sortie en 89 ( en gros 1 an après From Enslavement to Obliteration de Napalm Death ), dans les anales du genre.

Certains groupes plus modernes ont trouvé grâce à mes yeux. Pyorrhoea, un groupe polonais et un premier album fou furieux et relativement bien pensé, Mumakil, des titres courts, un esprit totalement revendicateur, ça va vite, le message est clair. Très bon.

Dans un genre plus HxC, j'ai jamais été gros fan de Dying Fetus, en revanche la plupart des projets annexe des membres ( Misery Index, Criminal Element ) m'ont vraiment séduit.

Pour ce qui est du Brutal Death. J'ai déjà dit que malgré toutes les sorties de bonnes qualité du genre, Suffocation ( Effigy et Pierced ) reste le must du must, surtout sa paire de guitaristes qui ont vraiment donné au style ses lettres de noblesse, leur riffing tortueux, complexe, bourré de variations, puis les soli qui se dialoguaient sans jamais mettre une note à côté. Ah oui, et Frank Mullen... si un deathster connaît un autre frontman capable de lui faire concurrence, chapeau bas.

En dehors de ça, les groupes qui blastent sans arrêt ont tendance à me gonfler. En dehors de Hate Eternal et ses plans dissonants magistraux ou Origin qui a pondu un missile défiant toute concurrence en 2008, je n'ai pas trop d'idée. En fait, je préfère le death soit old school et efficace, soit raffiné, technique et/ou moderne sans trop en faire. Je ne supporte pas non plus la branlette de manche, et à cette vague de brutal techno-death qui parfois en abuse ( Brain Drill ), je préfère la simplicité de groupes comme Dead Congregation ou Imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMer 5 Jan 2011 - 19:20

Iranon a écrit:
Ophanin a écrit:
Je vais tâcher d'ouvrir ce topic dans la semaine.

J'aurai toujours un peu de scrupules à discuter plus aisément de groupes obscures et inécoutables aux intentions musicales douteuses que de l'oeuvre intemporelle de LULLY sur un forum comme celui-ci mais ça sera quand même avec plaisir, l'un n'empèche pas l'autre. Cool
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. 0031
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyJeu 6 Jan 2011 - 6:25

Ophanin a écrit:
Iranon a écrit:
Ophanin a écrit:
Je vais tâcher d'ouvrir ce topic dans la semaine.

J'aurai toujours un peu de scrupules à discuter plus aisément de groupes obscures et inécoutables aux intentions musicales douteuses que de l'oeuvre intemporelle de LULLY sur un forum comme celui-ci mais ça sera quand même avec plaisir, l'un n'empèche pas l'autre. Cool
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. 0031

Il suffit d'aller vers les bons compositeurs de Lyric Tragedy Metal, il y a une cérémonie sataniste dans Zoroastre de Rameau, des passages infernaux dans Médée de Charpentier. Riffs tres impressionants avec le théorbe Fender BaroCaster Classic avec des effets de pédale Kromorn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Alex
Mélomaniaque
Alex

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyJeu 6 Jan 2011 - 12:12

Actuellement il y a Origin et Cephalic Carnage qui donnent des disques assez aboutis dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 7 Jan 2011 - 0:40

ils ont des batteurs impressionnants en tout cas ! Twisted Evil
Content de te revoir ici Alex !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Alex
Mélomaniaque
Alex

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 7 Jan 2011 - 10:39

Merci, je n'écoute plus assez de musique alors je n'ai plus le réflexe de venir aussi régulièrement Embarassed

Oui, les batteurs c'est quand même la colonne vertébrale de ce genre : les morceaux où ça s'accélère dix secondes ne me satisfont pas, il faut clairement aller jusqu'au bout dans la course aux abîmes en allant tout le temps très vite Twisted Evil Mr. Green

Par exemple le dernier Cannibal Corpse, Kill, marque une envie d'en faire encore un peu plus, ce qui en fait un des meilleurs disques du groupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 7 Jan 2011 - 23:14

arnaud bellemontagne a écrit:
Corvus Corax a écrit:
[Remarque : dans le genre hyper technique, il y a Necrophagist, mais je trouve cela également un peu froid, sans âme (le jazz me fait le même effet : quitte à écouter quelque chose de sérieux et de sophistiqué, autant s'orienter vers la musique classique). Mais ça déchire pas mal, tout de même ! /watch?v=zdgkzYOYUp0
Dans le genre "généralisation abusive" et jugement à l'emporte-pièce, c'est pas mal du tout...

Entre Horace Silver, Lennie Tristano, John Coltrane et Weather Report, il y a des mondes !
Oui, là, je dois avouer qu'en écrivant ces mots, je me suis dit en moi-même "quelle généralisation abusive et quel jugement à l'emporte-pièce tu es en train de faire, toi qui ne connais rien au jazz et qui te permets de dire des choses pareilles !". Mais aussi "tenez, les jazzeux, prenez ça dans les dents !". Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Sarcastic

Arch a écrit:
Terrorizer - World Downfall : Un monstre. Trois membres de Morbid Angel, sortie en 89 (en gros, un an après From Enslavement to Obliteration de Napalm Death), dans les anales du genre.
C'était la grande époque du label EARACHE RECORDS : rien que dans les trente premiers titres de leur catalogue, on ne trouve que des grands noms.

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Earache-records-logo

Il s'est produit une révolution : alors que le monde du hard rock traditionnel avait une connotation ringarde, souvent grotesque, voire vulgaire (commerciale), une nouvelle vague de musiciens ont transfiguré le genre en créant des styles musicaux neufs, originaux, variés, et faisant à nouveau partie de la culture "underground". Je crois que cette période aura été d'une fécondité extraordinaire dans tous les domaines.

Alex a écrit:
Par exemple le dernier Cannibal Corpse, Kill, marque une envie d'en faire encore un peu plus, ce qui en fait un des meilleurs disques du groupe.
Ce fut en effet une très bonne surprise. J'ai eu l'impression, d'une certaine façon, d'un retour aux sources. Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Good3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 8 Jan 2011 - 11:06

Citation :
Oui, là, je dois avouer qu'en écrivant ces mots, je me suis dit en moi-même "quelle généralisation abusive et quel jugement à l'emporte-pièce tu es en train de faire, toi qui ne connais rien au jazz et qui te permets de dire des choses pareilles !"

On en est pas à une contradiction près dans ton sujet… et ton blog sur Messiaen…

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Pape
hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 8 Jan 2011 - 16:19

phAx a écrit:
Citation :
Oui, là, je dois avouer qu'en écrivant ces mots, je me suis dit en moi-même "quelle généralisation abusive et quel jugement à l'emporte-pièce tu es en train de faire, toi qui ne connais rien au jazz et qui te permets de dire des choses pareilles !"

On en n'est pas à une contradiction près dans ton sujet… et ton blog sur Messiaen…

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Pape
Et cependant, je ne me suis pas encore exprimé au sujet du black metal ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Dwarf

Il faut savoir que même dans les milieux catholiques traditionalistes, il existe de nombreux amateurs de musique metal, en particulier chez les jeunes, mais pas seulement, puisqu'un mouvement comme le hard rock ne date pas d'hier; les marronniers (sujets récurrents) qui reviennent alors tout le temps dans les forums opposent les partisans, les mitigés, et les opposants, sur les questions suivantes... Peut-on être chrétien et écouter ce genre de musique ? Le fait qu'on ne comprenne pas les borborygmes hurlés en anglais permet-il de prendre de la distance par rapport à la nature subversive et violente des paroles ? Est-il permis d'accepter le message ouvertement antichrétien de certains groupes ? Le white metal : la voie à suivre ? Etc... Etc... Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Umnik2

Et contrairement aux idées reçues, le débat est suffisamment riche et ouvert pour laisser place à une argumentation en faveur de la musique metal (je me souviens avoir plaisanté au sujet de Necrophagist avec un passionné de liturgie, lequel avait bien aimé ce groupe, en lui disant qu'il risquait une crise de lycanthropie si il avait le malheur d'écouter trop longtemps...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 8 Jan 2011 - 20:59

Corvus Corax a écrit:
Peut-on être chrétien et écouter ce genre de musique ?

Alors là, oui, mais… il faut vraiment se boucher les oreilles… hehe

Autant j'aime Messiaen, je suis impressionné par Arvö Part, je suis accroc à Bach, autant l'idée d'un culte ("païen" comme diraient les croyants) me parait ridicule.

Je sens que ça vient, avec ton texte : le sens de cette musique (le BM) sera-t-il abordé ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 8 Jan 2011 - 21:25

phAx a écrit:
Corvus Corax a écrit:
Peut-on être chrétien et écouter ce genre de musique ?
Autant j'aime Messiaen, je suis impressionné par Arvö Part, je suis accroc à Bach, autant l'idée d'un culte ("païen" comme diraient les croyants) me parait ridicule.

Je sens que ça vient, avec ton texte : le sens de cette musique (le BM) sera-t-il abordé ?
Pourrais-tu donner des précisions, je ne saisis pas tout à fait ce que tu entends par "culte", et je ne comprends pas trop ta dernière phrase.

Ce qui est sûr, c'est que je ne me "prends pas trop la tête" non plus avec toutes ces questions (intéressantes, cependant, et pertinentes dans certains cas), mais pour en revenir aux musiques extrêmes, il est légitime de s'interroger, en dehors de toutes considérations chrétiennes d'ailleurs, sur l'impact qu'elles peuvent avoir sur nous. Cela peut dépendre de la fréquence d'écoute, de notre état intérieur à cette période-là.

Mais il m'est arrivé de constater des effets anxiogènes et dépressogènes évidents qui m'ont amené à faire une pause et à écouter des musiques plus adoucissantes pour les mœurs (note : j'ai remarqué aussi un état d'énervement général qui se confondait avec une augmentation de l'appétit sexuel).

PS : réponse à ma femme, inquiète, qui me reprochait d'écouter du Cannibal Corpse : mais non, c'est pas violent, "I will kill you" ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Pardon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 8 Jan 2011 - 22:59

Je parle du paganisme illustré par les textes du BM et le sens que ça peut avoir dans une société chrétienne (celle qui écoute, majoritairement, du BM)… Smile

pour le dire franchement, n'y a t'il pas des groupes metal qui font dans le renouveau charismatique à l'américaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyMar 11 Jan 2011 - 22:29

@ phAx : réponse sur le topic black metal...

J'ai trouvé ça ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosking

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Cathophobicasshole

Cathophobic Asshole, pour les intimes, est un sous-produit de la banlieue de Détroit dans le Michigan.

Très peu d'autres informations trouvées sur le net, à part qu'ils ont l'air plutôt pro-chrétiens, pour une fois, ce qui ne manque pas d'être original pour un groupe de brutal death. Ah si, un extrait de leur premier CD 4 titres : /watch?v=xI3bw-1yk9w
Simpliste, mais pas mal. Affaire à suivre... Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Popcorm2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 15 Jan 2011 - 23:59

Corvus Corax a écrit:
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Cathophobicasshole

Cathophobic Asshole, pour les intimes, est un sous-produit de la banlieue de Détroit dans le Michigan.

Très peu d'autres informations trouvées sur le net, à part qu'ils ont l'air plutôt pro-chrétiens, pour une fois, ce qui ne manque pas d'être original pour un groupe de brutal death. Ah si, un extrait de leur premier CD 4 titres : /watch?v=xI3bw-1yk9w
Simpliste, mais pas mal. Affaire à suivre... Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Popcorm2
Ce groupe est en réalité tristement célèbre depuis peu de temps. Le chanteur vient d'être condamné pour nécrophilie. Quel dommage de salir une musique se voulant anticonformiste en se liant ainsi d'amour pour une défunte. Shit

le Washington Times-Herald a écrit:
Un homme a été arrêté pour viol de cadavre à Washington, dans l'Indiana. Tout commence lorsque les secours sont appelés à l'aide dans l'appartement du suspect, Richard Elwood Sanden, ce samedi. Rebecca Whitehead, une femme de 48 ans, gît chez lui et les ambulanciers ne parviennent pas à la réanimer. Elle est en réalité déjà décédée depuis plusieurs jours. Sanden aurait rencontré Rebecca Whitehead environ trois mois et demi plus tôt sur une ligne téléphonique de rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19066
Date d'inscription : 22/01/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyDim 16 Jan 2011 - 0:25

What the fuck ?!? What the fuck ?!? What the fuck ?!?

Edifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyDim 16 Jan 2011 - 1:06

En suivant le conseil de Alex, j'ai pas mal écouté Origin et Cephalic Carnage et je suis vraiment séduit !
Surtout par Cephalic Carnage, en fait ! Au-delà de leur technique irréprochable, il y a vraiment une ambiance qui fout la trouille dans leur musique !
Origin, c'est peut-être un peu plus froid, mais c'est aussi excellent !
Un morceau de Cephalic Carnage assez représentatif : /watch?v=5w-EaHk137o
Celui-là aussi : /watch?v=sy_PnDnTRMQ
Un morceau de Origin avec une batterie assez rapide : /watch?v=MIMW0aHN0ks
Plus ça va, plus j'aime le grindcore et plus je ne supporte plus les groupes trop "mélodiques" qui se réclament du death metal mais qui signent des morceaux dignes de la star academy si on s'en tient aux accords et aux mélodies Very Happy (sans parler du son, donc)
Le grindcore, au moins, c'est brut de pomme ! (et donc c'est plus rock, même si c'est parfois très technique !)


Dernière édition par OYO TOHO le Dim 16 Jan 2011 - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyDim 16 Jan 2011 - 1:43

OYO TOHO a écrit:
Plus ça va, plus j'aime le grindcore et plus je ne supporte plus les groupes trop "mélodiques" qui se réclament du death metal mais qui signent des morceaux dignes de la star academy si on s'en tient aux accords et aux mélodies Very Happy (sans parler du son, donc)
Le grindcore, au moins, c'est brut de pomme ! (et donc c'est plus rock, même si c'est parfois très technique !)
Tu veux parler d'In Flames, Soilwork et compagnie ? Bien que je ne goûte guère, ils "évoluent" dans un style différent. Ils n'ont aucun groove comparé au Grind.

Puisque tu aimes de plus en plus le Grind, tentes d'écouter Neuropathia. Un groupe tchèque rigolo. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyDim 16 Jan 2011 - 1:57

c'est sympa ton petit groupe tchèque ! bon, techniquement, c'est pas vraiment le top... mais l'esprit est là en effet ! hehe

J'ai découvert un groupe sympa dans le genre (bon, c'est pas très académique) : /watch?v=1dGgVhlMZNk
Le fait que le batteur soit aussi le chanteur et qu'il ait une voix aussi dingue m'a tout de suite fait aimer ce groupe !
Notez qu'ils ne sont que 2 dans le groupe Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 507
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 12:22

Récemment j’ai découvert le groupe Sunn O))) qui joue du drone metal. Vous ne me croirez peut-être pas mais j’aime bien Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 12:26

JerMu a écrit:
Récemment j’ai découvert le groupe Sunn O))) qui joue du drone metal. Vous ne me croirez peut-être pas mais j’aime bien Razz
Et pourquoi, ne te croirait-on pas ?

Mais le Drone ce n'est ni du Grind ni du Death, c'est encore autre chose. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 12:28

Oui le drone c'est lent et sans batterie. C'est du doom sans batterie, mais très répétitif.
Je préfère l'énergie qui se dégage de cette musique, avec batterie : /watch?v=c8Ih-dX-LDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 12:44

JerMu a écrit:
Récemment j’ai découvert le groupe Sunn O))) qui joue du drone metal. Vous ne me croirez peut-être pas mais j’aime bien Razz

Ca ne m'étonne pas, un amateur de Braxton comme toi n'a plus peur de rien... surtout que le groupe de noise/core Wolf Eyes a enregistré son meilleur disque avec le saxophoniste génial (Black Vomit) et que tu dois forcément l'avoir dans ta discothèque ! A côté, Sunn ((O)) c'est des comptines pour enfants (je trouve ce groupe très emm... par ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5710
Date d'inscription : 03/01/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 14:41

Parmi les albums cités, j'écoutais pas mal ceux-ci au début des années 90:

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. FEtoE

Je n'en ai plus aucun souvenir si ce n'est que c'était... rapide même pour mes standards de l'époque. Enfin, je crois.

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. MorbidAngelAltars

Celui-là par contre, je l'aimais beaucoup, en particulier pour sa façon d'allier brutalité metal et riffs développés voire même parfois assez mélodiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 15:15

Cet album de Morbid Angel était mythique à cette époque, et il fut grandement apprécié des amateurs dès sa sortie en tant que simple "démo".


En revanche, en ce qui concerne ce groupe...

Corvus Corax a écrit:
J'ai trouvé ça ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Mosking

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Cathophobicasshole

Cathophobic Asshole, pour les intimes, est un sous-produit de la banlieue de Détroit dans le Michigan.

Très peu d'autres informations trouvées sur le net, à part qu'ils ont l'air plutôt pro-chrétiens, pour une fois, ce qui ne manque pas d'être original pour un groupe de brutal death. Ah si, un extrait de leur premier CD 4 titres : /watch?v=xI3bw-1yk9w
Simpliste, mais pas mal. Affaire à suivre... Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Popcorm2
...il faut que je vous dise qu'en réalité, c'est un fake ! J'ai réalisé la pochette sous Photoshop (l'image de fond provient d'une photographie de l'émouvante statue Notre-Dame-des-Naufragés qui se trouve à la Pointe du Raz), et j'ai créé la musique en un quart d'heure sous Adobe Audition en assemblant vite fait un solo de guitare passé à l'envers, un blast beat basique repris sur l'exemple donné par Wikipaedia, et une voix de synthèse ralentie et modifiée à l'aide de quelques effets spéciaux (le texte est biblique, pour information).

Je voulais vous piéger gentiment avec ce fake, surtout les anticléricaux et autres impies (je plaisante) qui m'avaient un peu trop soufflé dans les bronches avec leur intolérance, mais ça n'a pas marché, personne n'a mordu à l'hameçon. Dommage ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Sarcastic_hand


PS : je vais écouter les autres groupes cités, notamment ceux mentionnés par OYO TOHO...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 16:25

c'est vraiment moche en tout cas ce que tu as fait Laughing
La boite à rythme c'est rarement aussi laid. Aussi, en général, il est préférable de jouer des accords par-dessus un blast de ce type, pas un solo à l'envers !
En tout cas ta pochette est super sympa et le concept aussi ! Il faudrait juste faire ça en mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 19:10

Corvus Corax a écrit:

...il faut que je vous dise qu'en réalité, c'est un fake !
Je voulais vous piéger gentiment avec ce fake, surtout les anticléricaux et autres impies (je plaisante) qui m'avaient un peu trop soufflé dans les bronches avec leur intolérance, mais ça n'a pas marché, personne n'a mordu à l'hameçon.

Excellent ! thumright
Au fait qui est "anticlérical" ou "intolérant" ici ? scratch
J'ai plutôt l'impression qu'au contraire cette musique abominable (je plaisante bien sûr…) fait presque consensus… Mr.Red
En tt cas, comme anticlérical, je suis très fort, mes enfants étant libres de se faire baptiser ou non, et certains l'ayant choisi, je ne devais pas être très démonstratif… rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
pHax

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 19:18

Ophanin a écrit:

Ce groupe est en réalité tristement célèbre depuis peu de temps. Le chanteur vient d'être condamné pour nécrophilie. Quel dommage de salir une musique se voulant anticonformiste en se liant ainsi d'amour pour une défunte. Shit

le Washington Times-Herald a écrit:
Un homme a été arrêté pour viol de cadavre à Washington, dans l'Indiana. Tout commence lorsque les secours sont appelés à l'aide dans l'appartement du suspect, Richard Elwood Sanden, ce samedi. Rebecca Whitehead, une femme de 48 ans, gît chez lui et les ambulanciers ne parviennent pas à la réanimer. Elle est en réalité déjà décédée depuis plusieurs jours. Sanden aurait rencontré Rebecca Whitehead environ trois mois et demi plus tôt sur une ligne téléphonique de rencontres.

Et tu avais un complice ! pété de rire
Fourbe coquin ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 24 Jan 2011 - 23:20

@ OYO TOHO : la musique est bien moche, c'est vrai, mais guère plus que celle de certains groupes qui nous sortent des trucs franchement inécoutables ! En fait, le projet de ce fake a débuté par le concept de groupe extrême chrétien, puis par le graphisme que j'ai en effet pas mal soigné (l'image d'arrière-plan retravaillée, les polices de caractères, le "parental advisory"...); à la fin, je me suis dis qu'il fallait que je mette une musique là-dessus, alors je me suis amusé à faire ce simple collage (la batterie ne provient pas d'une boite à rythme, autrement j'aurais programmé quelque chose de plus intéressant), le but étant d'y passer le moins de temps possible.

@ phAx : oui, j'avais un complice, Ophanin qui a accepté de jouer le jeu !
Sinon, le concept est né de quelques échanges désagréables que j'ai pu avoir ici; pas dans cette section, mais dans le seul sujet consacré aux religions de ce forum. J'avoue être toujours très surpris par la virulence anticléricale de certains, moi qui connait pourtant très bien leur point de vue pour avoir été longtemps de leur côté autrefois (adolescent, j'avais dans ma chambre un poster de Killing Joke représentant un pape au milieu de saluts nazis pendant le seconde guerre mondiale).
Je ne comprends pas ce que cela peut leur faire que des personnes du forum se mettent à parler de religion, à partir du moment où elles ne cherchent pas à faire du prosélytisme, et qu'elles ne s'écartent pas trop du sujet principal. Or, à mon sens, que l'on soit croyant ou pas, on ne peut occulter ou nier l'apport du christianisme en tant que composante essentielle de notre civilisation occidentale et de la musique classique (tous les grands compositeurs ont écrit des œuvres d'inspiration religieuse) qui fait partie de son patrimoine.
D'où l'idée de Cathophobic Asshole ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. On_the_quiet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arch
Mélomane averti
Arch

Nombre de messages : 117
Age : 32
Date d'inscription : 05/05/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 28 Jan 2011 - 16:50

Corvus Corax a écrit:
Cet album de Morbid Angel était mythique à cette époque, et il fut grandement apprécié des amateurs dès sa sortie en tant que simple "démo".

Pour moi, il est encore mythique aujourd'hui, même en ayant pas vécu en direct l'évènement de sa sortie.

Allez, pour faire plaisir :

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Autopsy_severed_survival

Le death en putréfaction, cradissime, entre phrases Doom écrasantes et accélérations viscérales. Une basse très marquée renforce davantage le rouleau compresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 28 Jan 2011 - 18:18

j'aime bien Autopsy car ça me rappelle un peu les débuts de Obituary, mon groupe de death préféré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyVen 28 Jan 2011 - 19:00

Gorecore ou death old-school, difficile de définir le style particulier d'Autopsy. Je possédais aussi cet album, avec sa jaquette flippante.

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Autopsy

C'était le bon vieux temps, une époque d'effervescence créatrice qui a vu naître tant d'excellents groupes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 507
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptySam 29 Jan 2011 - 16:03

Connaissez-vous Weasel Walter ? Un batteur américain qui joue de la musique improvisée, sorte de croisement entre punk et free jazz. Je l’ai vu deux fois en concert et ça dépote sévère !

Je recommande Large Group Performances 2007-2009, un peu braxtonien. Mystery Meat et Großes Messer (avec Vinny Golia) ça envoie du bois ! A noter que sur …The Truth Is A Fucking Lie…" il reprend “De Futura” de Jannik Top (Magma). Ne pas rater ses enregistrements avec Henry Kaiser.

Il avait créé le groupe Flying Luttenbachers, qui n’existe plus. Très recommandé.

http://nowave.pair.com/ugexplode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyJeu 10 Fév 2011 - 15:12

Le dernier Deicide, To Hell with god est très mauvais. Confused Autant le précédant (sorti le 6 juin 2006 hehe ) est une tuerie sans nom pleine de gros riffs qui tuent et de solos débiles, autant ce To Hell... est fade et désespérant de platitude. Drôle de suite.

Le dernier morceau n'est guère trop mauvais mais ça sent le réchauffé, surtout la partie solo heavy guitar hero je sais pas m'arrêter j'ai la musique au bout des doigts.

Mon cher Corvus, l'avez-vous écouté ? study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 985
Age : 20
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 7 Mar 2011 - 10:56

Le problème avec cette musique c'est le manque de contraste. De la pochette du disque jusqu'au dernier son de l'album, tout est synonyme de massacre.

Ca s'écoute une fois pas année pendant 5 minutes puis on a fait le tour.

Je préfère Slipknot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 7 Mar 2011 - 11:16

ScareDe2 a écrit:
Le problème avec cette musique c'est le manque de contraste. De la pochette du disque jusqu'au dernier son de l'album, tout est synonyme de massacre.
Tu ne dois pas bien connaître pour étaler de tels préjugés.

Citation :
Ca s'écoute une fois pas année pendant 5 minutes puis on a fait le tour.

Je préfère Slipknot.
Tout s'explique. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Renolourson
Mélomaniaque


Nombre de messages : 828
Age : 49
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 7 Mar 2011 - 11:46

Non, mais là je fais un break avec les écartèlements... (Léodagan, Kaamelott, Livre III). Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Whatever

Je me concentre sur la musique classique, en ce moment. De plus, j'évite tout ce qui peut avoir des effets anxiogènes et dépressogènes, et je dois reconnaître que ces musiques violentes, que j'aime pourtant beaucoup, finissent par me faire plus de mal que de bien. Ça dépend des périodes, en fait. Actuellement, j'ai besoin d'écouter de la musique qui m'élève davantage, de poésie... J'entame une nouvelle période érémitique d'ascèse et de retour aux sources ! Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 507
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 7 Mar 2011 - 12:03

Y a-t-il des amateurs du groupe Fantômas dans les rangs ? J'adore ce groupe ! Savez-vous qu'ils ont fait une tournée avec Terry Bozzio ? Tapez "Fantômas Bozzio" sur le Tube et vous verrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19066
Date d'inscription : 22/01/2010

Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. EmptyLun 7 Mar 2011 - 14:17

Oui, je connais Fantomas...un des multiples side-projects de l'ulta-creatif et dejanté Mike Patton,j'ai beaucoup de respect pour ce groupe mais c'est pas mon truc.

Pour l'anecdote Dave Lombardo a aussi joué avec eux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty
MessageSujet: Re: Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.   Grindcore, brutal death et autres joyeusetés. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grindcore, brutal death et autres joyeusetés.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Antropofago recherche Bassiste!!!!!
» SEDATIVE Brutal Death / GorGrind
» Radio Death
» News Grindshop : Brutal Truth, Spazz, Lividity, CD, LP, EP…
» cherche méttalleux pour groupe de death crade et bourrin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: