Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Verdi-Ernani

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85761
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Sam 26 Sep 2015 - 13:39

hugo75 a écrit:
Et puis surtout la direction de Muti swingue comme nulle part ailleurs.

Hm, comment dire… non ? fleurs

Par rapport à Previtali, Santini ou Schippers, et même dans l'absolu… ça reste du Muti de l'époque, assez rond et régulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3266
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Sam 26 Sep 2015 - 21:49

Ouais, pas convaincu non plus par Freni dans La Forza (c'est en l'écoutant là que je me suis enfin avoué que je ne l'aimais décidément pas). Courte, c'est un excellent adjectif. Courte et même petite au fond. Et je suis assez peu sensible à la question de la largeur de la voix, donc ça n'est pas à proprement parler une question d'emploi verdien (il paraît qu'on n'avait pas du tout besoin de tendre l'oreille pour l'entendre), mais vraiment de ton et de phrasé.

Mais enfin, je suis réfractaire, je pense, on n'y pourra rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19659
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Sam 26 Sep 2015 - 21:56

Francesco a écrit:
Mais enfin, je suis réfractaire, je pense, on n'y pourra rien.  

Nul n'est parfait en ce bas monde voyons... il faut bien que tu ais quelques erreurs à ton actif! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3266
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Sam 26 Sep 2015 - 22:37

J'aime bien Fleming, ça me sauve un peu Wink

Et pour le coup, ça m'aurait assez excité de l'entendre dans du jeune Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19659
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Sam 26 Sep 2015 - 23:00

Francesco a écrit:
J'aime bien Fleming, ça me sauve un peu Wink

Et pour le coup, ça m'aurait assez excité de l'entendre dans du jeune Verdi.

Moi aussi! Je rêvais d'un récital Verdi en fait pour Fleming... mais je pense que maintenant c'est rappé... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19659
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Lun 6 Nov 2017 - 16:00



Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo & Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo
Daniele Callegari (conductor) & Jean-Louis Grinda (stage director)
Ramón Vargas (Ernani), Ludovic Tézier (Don Carlo), Alexander Vinogradov (Don Ruy Gomez de Silva), Svetla Vassilieva (Elvira), Karine Ohanyan (Giovanna), Maurizio Pace (Don Riccardo) & Gabriele Ribis (Jago)
Live from the Opéra Monte-Carlo, 2014


Parution pour mi-novembre 2017.


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 678
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Mer 9 Mai 2018 - 17:50


Giuseppe Verdi : Ernani - Dimitri Mitropoulos, Orchestra e coro del Maggio Musicale Fiorentino, Anita Cerquetti (Elvira), Mario del Monaco (Ernani), Ettore Bastianini (Don Carlo), Boris Christoff (Silva), Luciana Boni (Giovanna), Athos Cesarini (Don Riccardo) - 1957

Voilà un enregistrement dont la réputation égale le contenu.
La direction de Dimitri Mitropoulos est de bout en bout inspirée ; c'est cette inspiration tendant le drame qui ressort le plus, car les détails orchestraux ne sont pas tout à fait audibles, étant donné la qualité médiocre de l'enregistrement (je ne saurais donc pas quoi trop dire de l'Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino).
Anita Cerquetti est déchirante, mordante, mais pas forcément toujours très précise dans le rendu du texte. C'est un détail, au vue de son admirable incarnation, pleine de caractère.
Mario del Monaco est lui aussi très enthousiasmant, peut-être un peu trop "d'un bloc", mais il incarne au moins très justement la sentence d'Hernani chez Hugo : "je suis une force qui va".
Ettore Bastianini est souverain, sachant mêler élégance et détermination ; c'est vrai qu'il interprète sans doute le rôle le plus intéressant, mais il est celui qui m'a le plus emporté, avec une incarnation tutoyant la perfection, mais non une perfection froide et distante, car il sait aussi affoler son chant pour le rendre passionné I love you.
Boris Christoff est un peu en dessous des autres, pour moi, mais je ne l'apprécie jamais vraiment cela dit. Je le trouve un peu monochrome, linéaire, impassible. Mais bon, c'est quand même d'une certaine tenue.

L'enregistrement de Mitropoulos au Met avec Milanov est-il de la même eau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85761
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Mer 9 Mai 2018 - 23:16

Pas essayé celui du Met (il y a le bonus Siepi, certes, mais on a Sereni au lieu de Warren, et on évite Milanov ; par ailleurs, Mitropoulos au Met, ce n'est jamais aussi intense qu'à Florence).

Adalbéron a écrit:
Giuseppe Verdi : Ernani - Dimitri Mitropoulos, Orchestra e coro del Maggio Musicale Fiorentino, Anita Cerquetti (Elvira), Mario del Monaco (Ernani), Ettore Bastianini (Don Carlo), Boris Christoff (Silva), Luciana Boni (Giovanna), Athos Cesarini (Don Riccardo) - 1957

Oui, vraiment un grand moment ! J'avoue que j'ai du mal à m'extraire du studio Schippers, à la direction toujours si cinglante, dramatique et juste, quel que soit le répertoire… je trouve quasiment toutes les autres versions plus vocales, moins dramatiques… Et puis L. Price (que je n'aime pas beaucoup par ailleurs) est tellement juste en Doña Sol, sans parler du constant bonheur d'entendre l'éloquence et le mordant de Sereni…

Mais lorsque je le fais, c'est plutôt avec cette version (ou Previtali avec Araújo, Del Monaco, Sereni et Siepi), qui a effectivement une véritable atmosphère, et un grain très charismatique, à défaut de netteté dans l'exécution.

Je ne trouve pas Del Monaco d'un bloc, pour moi c'est vraiment parfait ici, la découpe de la déclamation, et comme tu dis l'assez bonne adéquation au personnage de départ dans ce livret vraiment dénaturé (contre l'avis de Verdi, certes) par les impératifs de censure. Comme Hernani est de toute évidence un baryton, avec ce ténor massif et très intelligible apporte vraiment un supplément.

Pareil, un des meilleurs rôle de Christoff pour moi ; il est souvent un peu monolithique (à commencer par le répertoire russe, d'ailleurs), mais je le trouve bouleversant ici ; l'ampleur de cette machinerie au service de cette expression de l'impuissance…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 678
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Jeu 10 Mai 2018 - 13:06

DavidLeMarrec a écrit:

Oui, vraiment un grand moment !  J'avoue que j'ai du mal à m'extraire du studio Schippers, à la direction toujours si cinglante, dramatique et juste, quel que soit le répertoire… je trouve quasiment toutes les autres versions plus vocales, moins dramatiques… Et puis L. Price (que je n'aime pas beaucoup par ailleurs) est tellement juste en Doña Sol, sans parler du constant bonheur d'entendre l'éloquence et le mordant de Sereni…

Mmmh... Price, ça m'inquiète, mais il y a Bergonzi et Schippers, donc je devrais pouvoir écouter cette version bientôt.
Muti me fait de l'oeil aussi, mais cet enregistrement est pour le coup unanimement dézingué.

DavidLeMarrec a écrit:

Mais lorsque je le fais, c'est plutôt avec cette version (ou Previtali avec Araújo, Del Monaco, Sereni et Siepi), qui a effectivement une véritable atmosphère, et un grain très charismatique, à défaut de netteté dans l'exécution.

Oui, d'ailleurs j'ai oublié de parler des applaudissements intempestifs  hehe. Au tout début de l'oeuvre, une partie de la salle veut applaudir après l'ouverture, entre les deux parties de l'air d'Elvira, mais l'autre protesté à coup de "chhhhhhhhhh".
Il y a un souffleur, mais on ne l'entend quasiment pas, ce qui est quand même plutôt agréable.
À l'origine, c'est un enregistrement radio ? un enregistrement pour les archives ? un pirate ?

DavidLeMarrec a écrit:

Je ne trouve pas Del Monaco d'un bloc, pour moi c'est vraiment parfait ici, la découpe de la déclamation, et comme tu dis l'assez bonne adéquation au personnage de départ dans ce livret vraiment dénaturé (contre l'avis de Verdi, certes) par les impératifs de censure. Comme Hernani est de toute évidence un baryton, avec ce ténor massif et très intelligible apporte vraiment un supplément.

J'attends tout de même d'entendre ce que fait Bergonzi de ce personnage, car j'imagine qu'on peut le faire plus contrasté, dans les cabalettes notamment.

DavidLeMarrec a écrit:

Pareil, un des meilleurs rôle de Christoff pour moi ; il est souvent un peu monolithique (à commencer par le répertoire russe, d'ailleurs), mais je le trouve bouleversant ici ; l'ampleur de cette machinerie au service de cette expression de l'impuissance…

J'ai vraiment eu du mal. Cela dit, oui, ça sert la caractérisation du rôle, en un sens. Il a toujours à mes oreilles une voix fatigué de vieux chanteur, c'est donc en fait tout à fait adéquat ici.. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85761
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Jeu 10 Mai 2018 - 18:57

Adalbéron a écrit:
Mmmh... Price, ça m'inquiète, mais il y a Bergonzi et Schippers, donc je devrais pouvoir écouter cette version bientôt.

Price est vraiment fabuleuse ici (si tu n'attends pas la netteté des coloratures de son air).

Pour Bergonzi, je le trouve surtout assez mou, moins contrasté que Del Monaco ; pourtant il peut être excellent dans des rôles héroïques (Alvaro avec Solti, Radamès avec Karajan, et même son Otello !), mais ici, c'est comme quelquefois un peu rond et pas très brûlant.

Muti, j'avais l'impression au contraire d'une grosse réputation, mais en ce qui me concerne, c'est surtout un ramassis de glottes starisées, très peu dramatique, très chanté, vraiment pas la part du jeune Verdi que j'ai envie d'entendre (ça finit par ressembler au cycle Tudor de Donizetti, joué comme ça…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19659
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Ven 11 Mai 2018 - 14:30

Personnellement je n'ai jamais totalement accroché à cet opéra de Verdi Sad

Est-ce dû à la version écoutée?
Elvira : Leontyne Price
Ernani : Franco Corelli
Don Carlo : Mario Sereni
Don Ruy Gomez de Silva : Cesare Siepi
Don Riccardo : Charles Anthony

MET, Direction Thomas Schippers
(14 avril 1965)

Je me disais que ça devait être assez parfait mais bon... en dehors des grandes scènes d'Elvira (forcément par Price drunken) je reste un peu en dehors de l'ouvrage... Neutral

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30316
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Ven 11 Mai 2018 - 14:32

Price / Corelli ... David va venir te dire que c'est le Mal Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19659
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Ven 11 Mai 2018 - 14:45

Ben pas pour Price... il a bien précisé au dessus qu'il aimait beaucoup dans le studio de Schippers... Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3816
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Ven 11 Mai 2018 - 14:55

Cololi a écrit:
Price / Corelli ... David va venir te dire que c'est le Mal Very Happy

Encore une fois tu te caches cololi tutut . Personne ne t'a donc jamais dit que c'est très vilain de mentir comme tu le fais ? Tu airais du dire : "Price/Corelli ... JE viens te dire que c'est le Mal Very Happy "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85761
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Ven 11 Mai 2018 - 15:25

Polyeucte a écrit:
Personnellement je n'ai jamais totalement accroché à cet opéra de Verdi Sad

Est-ce dû à la version écoutée?
Elvira : Leontyne Price
Ernani : Franco Corelli
Don Carlo : Mario Sereni
Don Ruy Gomez de Silva : Cesare Siepi
Don Riccardo : Charles Anthony

MET, Direction Thomas Schippers
(14 avril 1965)

Je me disais que ça devait être assez parfait mais bon... en dehors des grandes scènes d'Elvira (forcément par Price drunken) je reste un peu en dehors de l'ouvrage... Neutral

Non, c'est assez parfait… Je ne suis plus sûr si la sauce prend bien là-dedans, mais sur le papier, c'est quand même les meilleurs de chaque rôle (bon, moi j'adore pas Corelli, mais dans ce type de rôle, c'est tout de même assez grisant…).

Mais l'œuvre elle-même reste assez belcantiste, avec des mélodies un peu convenues, ce n'est pas du grand Verdi de maturité, ni même intermédiaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6636
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   Dim 27 Mai 2018 - 2:01

À la suite d’Adalbéron:


• Mario Del Monaco (Ernani), Ettore Bastianini (Carlo), Boris Christoff (Silva), Anita Cerquetti (Elvira), Luciana Boni (Giovanna), Athos Cesarini (Riccardo), Aurelian Neagu (Jago), Dimitri Mitropoulos / Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, Coro del Maggio Musicale Fiorentino / Andrea Morosini
En public, Florence, VI.1957
Myto


C’est probablement la première fois que j’écoutais cet opéra, et c’est vraiment une très bonne surprise. Je ne sais pas si c’est la qualité intrinsèque de l’écriture où l’atmosphère chauffée à blanc de ce live, mais on est bien au-delà du belcanto auquel je m’attendais.

Entre la direction ardente de Mitropoulos, l’incarnation «expressionniste» d’Anita Cerquetti, Del Monaco à son meilleur (cette alliance d’une déclamation franche et d’une caractérisation vigoureuse et «frontale»), la performance d’un Bastianini qui brise pour une fois l’armure (comme dans son Germont avec Scotto et Votto), et un Christoff remarquablement adéquat (comme dit David: «l’ampleur de cette machinerie au service de cette expression de l’impuissance): tout concourt à faire de cette soirée un moment de théâtre musical d’une intensité exceptionnelle. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verdi-Ernani   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi-Ernani
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Verdi-Ernani
» Les opéras de jeunesse de Verdi
» Verdi - Un bal masqué
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Verdi - Luisa Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: