Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Bellini-autres opéras

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 21 Jan 2011 - 22:50

C'est un topic pour parler des quelques enregistrements des opéras Adelson e Salvini, Bianca e Fernando, La Straniera et Zaira.
Je vais parler de La Straniera qui est le seul de cet opéra que j'ai entendu "en intégralité"? Je mets des " " car il y a des coupures dans le live que j'ai entendu. Il s'agit d'un live du 7 janvier 1970 à La Fenice dirigé par Ettore Gracis.
La direction du chef est tout à fait satisfaisante, bien que peu marquante. C'est suffisamment vivant et dynamique pour qu'on ne s'ennuit pas.
Scotto dans le rôle titre est extraordinaire. Elle hypnotise dès son apparition. On sent l'implication dans le rôle très forte dès ce moment là. Il y a une très grande intensité dramatique dans son interprétation. Les aigus sont moins tirés que dans d'autres enregistrements. Il y a une flamme extraordinaire et dans la scène finale de l'Acte I qui est presque une scène de folie, tout le désespoir du personnage ressort. Elle est fantastique dans la scène finale évidemment.
Beniamino Prior est un Arturo investi sur le plan dramatique mais la voix semble très petite et son timbre est sans séduction, désagréable à mes oreilles. Je trouve sa voix assez grise. C'est le point faible de la distribution.
Domenico Trimarchi a une voix assez belle, son incarnation est convaincante, lui aussi est investi dans son rôle.
Elena Zilio a une voix assez commune, acide mais offre un portrait assez sensible du personnage d'Isoletta.
Les autres interprètes sont tout à fait convenables, bien que peu marquants. Il faut dire que les rôles sont peu développés et que leur rôle est réduit à la portion congrue avec les coupures.
La scène 5 de l'Acte I est coupée. Elle consiste en un entretien entre Montelino et Osburgo. Les scènes 5 et 6 de l'Acte II avec des interventions du prieur sont coupées. Le récitatif et l'air d'Isoletta de l'Acte II sont déplacés à l'Acte I (je ne sais pas pourquoi il y a ce bidouillage). A l'Acte II, quelques autres récitatifs sont coupés.
J'aimerais avoir l'avis des personnes qui connaissent cet enregistrement ou qui en connaissent d'autres. Il y a un notamment un témoignage de Scotto datant de 1968 à Palerme. Cela constituait sa prise de rôle il me semble. Le chef est Nino Sanzogno. Enrico Campi est Montolino, Renato Cioni est Arturo et Glauco Scarlini est Osburgo. Le reste de la distribution ne change pas. Comment est cette version par rapport à elle de 1970?
Cet opéra a été enregistré en studio suite à un concert pour la firme Opera Rara. Le chef est David Parry. Il dirige le London Philharmonic Orchestra et les choeurs sont ceux du Geoffrey Mitchell Choir. Voici la distribution :
Alaide (La straniera) : Patrizia Ciofi
Il signore di Montolino : Roland Wood
Isoletta : Enkelejda Shokas
Arturo : Dario Schmunck
il barone di Valdeburgo : Marc Stone
Il Priore : Graeme Broadbent
Osburgo : Aled Hall

Le rôle doit être tendu à mon avis pour Ciofi, bien que je ne doute pas qu'elle y soit émouvante. Il existe sinon des lives avec Caballé (1969 sous la direction de Guadagno à l'American Opera Society), Souliotis avec Veriano Luchetti notamment (1971 sous la direction de Fabritiis à Catania), Lucia Aliberti (plusieurs lives dont un publié par Fonit Cetra datant de 1990 à Trieste dirigé par Masini avec notamment Sara Mingardo en Isoletta et Roberto Frontali en barone di Valdeburgo) et Renée Fleming en 1993 à Carnegie Hall avec en particulier Gregory Kunde en Arturo. Des avis sur ces lives ou cette version de studio sont évidemment les bienvenus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 11:35

aurele a écrit:
C'est un topic pour parler des quelques enregistrements des opéras Adelson e Salvini, Bianca e Fernando, La Straniera et Zaira.
Je vais parler de La Straniera qui est le seul de cet opéra que j'ai entendu "en intégralité"? Je mets des " " car il y a des coupures dans le live que j'ai entendu. Il s'agit d'un live du 7 janvier 1970 à La Fenice dirigé par Ettore Gracis.
La direction du chef est tout à fait satisfaisante, bien que peu marquante. C'est suffisamment vivant et dynamique pour qu'on ne s'ennuit pas.
Scotto dans le rôle titre est extraordinaire. Elle hypnotise dès son apparition. On sent l'implication dans le rôle très forte dès ce moment là. Il y a une très grande intensité dramatique dans son interprétation. Les aigus sont moins tirés que dans d'autres enregistrements. Il y a une flamme extraordinaire et dans la scène finale de l'Acte I qui est presque une scène de folie, tout le désespoir du personnage ressort. Elle est fantastique dans la scène finale évidemment.
Beniamino Prior est un Arturo investi sur le plan dramatique mais la voix semble très petite et son timbre est sans séduction, désagréable à mes oreilles. Je trouve sa voix assez grise. C'est le point faible de la distribution.
Domenico Trimarchi a une voix assez belle, son incarnation est convaincante, lui aussi est investi dans son rôle.
Elena Zilio a une voix assez commune, acide mais offre un portrait assez sensible du personnage d'Isoletta.
Les autres interprètes sont tout à fait convenables, bien que peu marquants. Il faut dire que les rôles sont peu développés et que leur rôle est réduit à la portion congrue avec les coupures.
La scène 5 de l'Acte I est coupée. Elle consiste en un entretien entre Montelino et Osburgo. Les scènes 5 et 6 de l'Acte II avec des interventions du prieur sont coupées. Le récitatif et l'air d'Isoletta de l'Acte II sont déplacés à l'Acte I (je ne sais pas pourquoi il y a ce bidouillage). A l'Acte II, quelques autres récitatifs sont coupés.
J'aimerais avoir l'avis des personnes qui connaissent cet enregistrement ou qui en connaissent d'autres. Il y a un notamment un témoignage de Scotto datant de 1968 à Palerme. Cela constituait sa prise de rôle il me semble. Le chef est Nino Sanzogno. Enrico Campi est Montolino, Renato Cioni est Arturo et Glauco Scarlini est Osburgo. Le reste de la distribution ne change pas. Comment est cette version par rapport à elle de 1970?
Cet opéra a été enregistré en studio suite à un concert pour la firme Opera Rara. Le chef est David Parry. Il dirige le London Philharmonic Orchestra et les choeurs sont ceux du Geoffrey Mitchell Choir. Voici la distribution :
Alaide (La straniera) : Patrizia Ciofi
Il signore di Montolino : Roland Wood
Isoletta : Enkelejda Shokas
Arturo : Dario Schmunck
il barone di Valdeburgo : Marc Stone
Il Priore : Graeme Broadbent
Osburgo : Aled Hall

Le rôle doit être tendu à mon avis pour Ciofi, bien que je ne doute pas qu'elle y soit émouvante. Il existe sinon des lives avec Caballé (1969 sous la direction de Guadagno à l'American Opera Society), Souliotis avec Veriano Luchetti notamment (1971 sous la direction de Fabritiis à Catania), Lucia Aliberti (plusieurs lives dont un publié par Fonit Cetra datant de 1990 à Trieste dirigé par Masini avec notamment Sara Mingardo en Isoletta et Roberto Frontali en barone di Valdeburgo) et Renée Fleming en 1993 à Carnegie Hall avec en particulier Gregory Kunde en Arturo. Des avis sur ces lives ou cette version de studio sont évidemment les bienvenus.

Ce qui fait l'intérêt de la version Parry, c'est d'une part la qualité de l'édition (une version complète où le Prieur, par exemple, a toute sa musique, ce qui n'est pas qu'incidentel) et, d'autre part l'homogénéité de sa distribution. Hormis Shkosa que je trouve un peu épaisse pour le rôle (pour le coup, Deshayes à Marseille, si elle a su conserver la fraîcheur de son Adalgisa de Saint-Etienne, il y a quelques saisons, pourrait bien imposer une référence moderne, un peu à l'image de Larmore en 89 à Montpellier), chacun est bien à sa place ; forcément, on pourra ergoter sur Schmunck (eh oui, Forcément ! Tamurini, Rubini...), sur Ciofi aussi (Strepponi, cette fois ; on n'imagine pas Ciofi en Abigaille même si cette dernière a coûté bien des plumes à Mme Verdi qui avait par ailleurs débuté en Adina).
Au sujet de Ciofi, que d'aucuns croiraient seulement flattée par le studio, je rappelle qu'il existe une captation des concerts qui ont accompagné l'enregistrement ; or le live ne la montre pas sous un jour différent. La technique reste affûtée, le personnage pugnace, brillant et dans le même temps lunaire (l'entrée est, pour moi, simplement incroyable d'évanescence, cf. le sfogato, le sfumato qui faisait partie des caractéristiques de la Tadolini qui fut, paraît-il, une grande Alaide), d'une poésie fine, ce que la voix (ici instrumentalisée/utilisée d'une manière extrêmement maligne) flatte justement de manière très sensible.
Dans l'absolu, et parmi toutes les versions que tu cites, c'est Souliotis que j'ai envie de retenir : pour la substance fabuleuse, sa capacité à l'allègement (étonnant, cette qualité de voix sans corps/corps sans voix que j'ai du mal à décrire autrement), en dépit d'une intonation aléatoire ("Or sei pago" finit très très mal) et d'un entourage sans vertige particulier. Témoignage "tardif" ; si tant est que 28 ans puisse être regardé comme un grand âge !
Fleming vient juste derrière ; Kunde j'aurais aimé l'entendre (en live ; le réentendre, dans l'absolu), avec Gruberova à Munich et, surtout, avec son timbre du moment, avec sa légère rudesse de bronze griffé, patiné.
Gruberova, c'est à part ; comme toujours, me diras-tu. Certains hurleront au scandale (le duo avec Arturo/Alaide, tellement apprêté, le final à partir de "Sono all'ara" qui est un sommet de maniérisme) et d'autre crieront au miracle, à peu près pour les mêmes raisons. Moi, tu sais que je fais partie de la seconde catégorie : j'admire le tour de force, de tour de main aussi (l'effet de manche, souvent), la réserve inépuisable d'air qui propulse cette soufflerie hors du commun (même quand l'intonation retombe un brin à côté, cf. le suraigu final de "Or sei pago", dispensable) que seuls ceux qui ont entendu Gruberova en direct connaissent vraiment. J'admire la maniera qui intègre cette esprit des monstres vocaux qui parsèment l'histoire du bel canto ; maniera dans laquelle, raffiné (comme on raffine le sucre) à l'extrême, le bel canto s'est éteint comme s'éteint une étoile, en irradiant longtemps après avoir fini de briller "physiquement", par ses ressources propres (on en a parlé souvent dans d'autres sujets). Il y a deux captations de Gruberova dans le rôle : à Baden-Baden et à Vienne, sans compter les bribes du spectacle de Zurich. Parler de goût (bon, mauvais ; on n'en finira jamais de disserter sur ce sujet) c'est ne pas vouloir voir que, à l'instar de quelque chanteur, de quelque répertoire que ce soit, Gruberova séduit ou non pour des raisons qui ne peuvent rien avoir de mathématique mais qui relèvent, au contraire, de la simple appréciation personnelle. Rien d'autre à en tirer comme enseignement ; le fait que la prise de rôle soit tardive fait, à mon avis, que cette Alaide n'est pas stricto sensu recommandable/consensuelle. Si elle avait abordé le rpole il y a seulement 5 à 10 ans...
Pour le son (il faut aimer les lives, ou simplement les trouver, pour apprécier vraiment Caballe et Scotto, par exemple), pour le matériel d'accompagnement, c'est toujours Parry qui doit être privilégié, je pense. Donc l'avantage de Parry c'est de déjouer le piège de ces versions affichant "seulement" une Alaide formidable (Scotto, Caballe), ou un couple Alaide/Arturo puissant, poétique (Fleming/Kunde) ; Parry c'est, à mon goût, une Straniera complète, dans tous les sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:03

Merci pour cet avis détaillé.

Concernant Fleming, dans "Or sei pago", c'est une catastrophe : /watch?v=FQ_u8nNj5zk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:11

aurele a écrit:
Merci pour cet avis détaillé.

Concernant Fleming, dans "Or sei pago", c'est une catastrophe : /watch?v=FQ_u8nNj5zk
C'est quoi, exactement, la définition de "catastrophe", pour toi ?
(De toute évidence, il ne faut pas que tu écoutes Souliotis Laughing ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:14

aurele a écrit:
Merci pour cet avis détaillé.

Concernant Fleming, dans "Or sei pago", c'est une catastrophe : /watch?v=FQ_u8nNj5zk
ah oui carrément une catastrophe ?? à part le suraigu final pas très bien négocié, faut quand même pas exagérer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:16

bAlexb a écrit:
(De toute évidence, il ne faut pas que tu écoutes Souliotis Laughing ...)
moi j'ai deux soirées où le suraigu final est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:18

Beaucoup de chanteuses sont des "catastrophes" à tes yeux, Aurèle. Je ne vois absolument rien de catastrophique dans l'extrait que tu as posté. La prise de son n'est vraiment pas terrible, mais autrement ce n'est pas du tout une catastrophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:19

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
(De toute évidence, il ne faut pas que tu écoutes Souliotis Laughing ...)
moi j'ai deux soirées où le suraigu final est juste.
Ah ben chouette ! Ça me fait toujours peine qu'on ne conserve que des images cabossées ; là, pour le coup, la version éditée ne lui rend pas complètement justice Sad !
(Souliotis, c'est un peu comme Jones, Silja, Dimitrova, etc. : un de mes gros complexes. A force de lire qu'elle était mauvaise dans tout et partout, j'ai longtemps cru que je n'avais rien compris ; dans un second temps, j'ai assumé Smile !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:24

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
(De toute évidence, il ne faut pas que tu écoutes Souliotis Laughing ...)
moi j'ai deux soirées où le suraigu final est juste.
Ah ben chouette ! Ça me fait toujours peine qu'on ne conserve que des images cabossées ; là, pour le coup, la version éditée ne lui rend pas complètement justice Sad !
(Souliotis, c'est un peu comme Jones, Silja, Dimitrova, etc. : un de mes gros complexes. A force de lire qu'elle était mauvaise dans tout et partout, j'ai longtemps cru que je n'avais rien compris ; dans un second temps, j'ai assumé Smile !)
tu l'as dans quelle maison d'édition ?
Pour le coup, je proteste: Souliotis n'est mauvaise nulle part! Parfois discutable je peux en convenir mais mauvaise, sûrement pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:27

Fleming ne chante pas cette cabalette avec goût tout simplement.
C'est peut être à la limite des moyens de Ciofi mais elle y va avec aplomb et se transcende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:28

Dans ce cas beaucoup ici ont un mauvais goût absolument terrible hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:35

aurele a écrit:
Fleming ne chante pas cette cabalette avec goût tout simplement.
Elle la chante avec une force dramatique et une impulsion phénoménales! Aucune préciosité! Aucun maniérisme! Ornementation de la reprise tout à fait dans le style! Seul le suraigu final est tendu et mal négocié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:35

Otello a écrit:
Pour le coup, je proteste: Souliotis n'est mauvaise nulle part! Parfois discutable je peux en convenir mais mauvaise, sûrement pas!
kiss 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 14:00

Quelqu'un a écouté cette version finalement?
Bellini-autres opéras 51CDox9AMsL

C'est de cette production dont tu parles bAlexb?
Parce que bon... Luca Grassi quand même Embarassed. Et puis vu que j'aime bien La Straniera, je me dis que si Grubi est écoutable pour quelqu'un qui n'est pas forcément un immense fan de sa manière mais qui peut admirer l'exploit si j'ose dire, je serais bien tenté...

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 15:42

Yep, c'est celle-là même ; quant à savoir s'il s'agit d'un live "pur", plus ou moins monté ou capté en marge des représentations, je ne l'ai pas sous les yeux Bellini-autres opéras 2661413304 ...
Mais je ne retranche rien de ce que j'ai écrit plus haut (ça, tu t'en serais douté hein Wink !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 15:44

bAlexb a écrit:
Yep, c'est celle-là même ; quant à savoir s'il s'agit d'un live "pur", plus ou moins monté ou capté en marge des représentations, je ne l'ai pas sous les yeux Bellini-autres opéras 2661413304 ...
Mais je ne retranche rien de ce que j'ai écrit plus haut (ça, tu t'en serais douté hein Wink !).

Mais du coup, pour un non fan de Grubi... ça peut passer? Attention, je ne suis pas contre, mais pas non plus un fan absolu et j'avais été un peu perturbé par la première partie de son concert au TCE... mais ensuite convaincu par la suite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 17:43

Je pense ; d'autant qu'il y a dans la partition des moments qui flattent son meilleur registre (une forme de grâce "ballerine") et qui lui permettent de retrouver ce qui faisait le charme si particulier de son Elvira des Puritani (quelque chose d'investi en lisière d'un ailleurs ; là et de l'autre côté en même temps, si j'ose dire). Dans l'entrée d'Alaide, par exemple : /watch?v=nFFFgdjKsE0 (exception faite, si c'est possible pour toi, de l'érosion naturelle du timbre).
Et la panache ne manque pas, non plus, quand il faut se ramasser et attraper la partition à bras-le-corps ; Mamie en garde sous le pied : /watch?v=6pw9PewoM2I .
Même s'il y a plus orthodoxe, cf. plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20100
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 17:52

bAlexb a écrit:
Je pense ; d'autant qu'il y a dans la partition des moments qui flattent son meilleur registre (une forme de grâce "ballerine") et qui lui permettent de retrouver ce qui faisait le charme si particulier de son Elvira des Puritani (quelque chose d'investi en lisière d'un ailleurs ; là et de l'autre côté en même temps, si j'ose dire). Dans l'entrée d'Alaide, par exemple : /watch?v=nFFFgdjKsE0 (exception faite, si c'est possible pour toi, de l'érosion naturelle du timbre).
Et la panache ne manque pas, non plus, quand il faut se ramasser et attraper la partition à bras-le-corps ; Mamie en garde sous le pied : /watch?v=6pw9PewoM2I .
Même s'il y a plus orthodoxe, cf. plus haut.

Bellini-autres opéras 3641590030
L'érosion du timbre ne me pose pas vraiment de soucis. Et tu sais que l'orthodoxie et moi dans le bel-canto siffle (voir Mara Zampieri en Norma! Mr.Red)
Je vais essayer de m'écouter ça un de ces jours alors!!
(tellement de choses à écouter et si peu de temps Sad)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 18:19

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Je pense ; d'autant qu'il y a dans la partition des moments qui flattent son meilleur registre (une forme de grâce "ballerine") et qui lui permettent de retrouver ce qui faisait le charme si particulier de son Elvira des Puritani (quelque chose d'investi en lisière d'un ailleurs ; là et de l'autre côté en même temps, si j'ose dire). Dans l'entrée d'Alaide, par exemple : /watch?v=nFFFgdjKsE0 (exception faite, si c'est possible pour toi, de l'érosion naturelle du timbre).
Et la panache ne manque pas, non plus, quand il faut se ramasser et attraper la partition à bras-le-corps ; Mamie en garde sous le pied : /watch?v=6pw9PewoM2I .
Même s'il y a plus orthodoxe, cf. plus haut.

Bellini-autres opéras 3641590030
L'érosion du timbre ne me pose pas vraiment de soucis. Et tu sais que l'orthodoxie et moi dans le bel-canto siffle (voir Mara Zampieri en Norma! Mr.Red)
Je vais essayer de m'écouter ça un de ces jours alors!!
(tellement de choses à écouter et si peu de temps Sad)

Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 21:42

bAlexb a écrit:
le charme si particulier de son Elvira des Puritani (quelque chose d'investi en lisière d'un ailleurs ; là et de l'autre côté en même temps, si j'ose dire)

Oh oui ! Beaucoup moins rococo que sa Norma ou que ses reines Tudor… avec Bonynge au pied levé au Met, et Kunde en sus… grand, grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 22:22

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
le charme si particulier de son Elvira des Puritani (quelque chose d'investi en lisière d'un ailleurs ; là et de l'autre côté en même temps, si j'ose dire)
Oh oui !  Beaucoup moins rococo que sa Norma ou que ses reines Tudor… avec Bonynge au pied levé au Met, et Kunde en sus… grand, grand.
ah non désolé 1) c'est pas Kunde au Met avec Bonynge! C'est Chris Merritt et 2) Bonynge n'est pas du tout au pied levé dans ces Puritani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 22:46

Parce que tu n'as pas ma bande à moi. Cool

Ou parce que j'ai une bande de Kunde des mêmes années et que j'ai lu une mauvaise info quelque part. Mr. Green


Bon, bref, Gruberová et Bonynge dans les Puritains, c'est formidable, et je n'y ai de toute évidence pas sacrifié depuis trop longtemps. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 23:08

David on va être clair:

au MET, Kunde a chanté un seul soir en 1987 la Manon de Massenet
puis plus rien du tout jusqu'en 2000 où il a chanté un seul soir La Cenerentola
puis il est revenu en 2006 pour I Puritani avec Netrebko.

Quant à Gruberova, ses dernières apparitions au MET datent de 1991 pour justement les Puritani avec Bonynge.

L'unique rencontre artistique dans les Puritani entre Gruberova et Kunde date de 1997 à Bologna sous la direction de Viotti.

Alors si tu as une bande du MET avec Bonynge et Gruberova, soit c'est Merritt, soit c'est Stanford Olsen qui a chanté la première à l'issue de laquelle il a jeté l'éponge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 23:13

Otello a écrit:
au MET, Kunde a chanté un seul soir en 1987 la Manon de Massenet
puis plus rien du tout jusqu'en 2000 où il a chanté un seul soir La Cenerentola
puis il est revenu en 2006 pour I Puritani avec Netrebko.

C'est vrai qu'ils n'aiment que les grosses glottes là-bas. hehe

Ce sont les bandes de 91 avec Merritt (pourtant, à cette date, il n'était pas bien beau… je suis étonné d'avoir trouvé ça aussi bien) et de 97 avec Viotti (Kunde épatant, mais version qui n'avait pas les mêmes qualités de climat, même pour Gruberová).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras EmptyLun 12 Jan 2015 - 23:19

DavidLeMarrec a écrit:
C'est vrai qu'ils n'aiment que les grosses glottes là-bas. hehe
traduction plus juste: les vraies grandes voix! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bellini-autres opéras Empty
MessageSujet: Re: Bellini-autres opéras   Bellini-autres opéras Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bellini-autres opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DADDAD - Ben, John et qui d'autres ???
» BACH - intégrales Brilliant et autres
» Grosses taches et pointillés (peinture fraîche... ou pas et autres babioles)
» humidificateur pour weiss (ou autres)
» Stravinsky - Petrouchka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: