Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sandrine Piau

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Sandrine Piau   Lun 21 Fév 2011 - 22:08

C'est une artiste que j'apprécie pour sa simplicité et sa fraîcheur. Je la connais surtout dans Handel (Cleopatra, son récital sous la direction de Rousset surtout, un peu son récital d'airs d'oratorios, en partie son récital d'airs et duos sous la direction de Rinaldo Alessandrini avec Sara Mingardo et un peu son Arianna sous la direction de Rousset dans Arianna in Creta), Mozart (par son récital chez Naive surtout, bien que je n'ai toujours pas écouté ce disque en intégralité) et Vivaldi (en partie sa Licori dans La Fida Ninfa et son rôle dans L'Atenaide, rôle dans lequel elle m'avait déçu).
Son prochain disque va être consacré à la mélodie française et allemande et s'intiule "Après un rêve". Susan Manoff est son accompagnatrice. Voici les infos sur ce disque, excepté la date de parution : http://www.naive.fr/#/work/apres-un-reve
Quelles sont selon vous ses plus belles réussites? Sa Cleopatra entendue à la radio avec Jacobs à Pleyel en 2008 fait partie des réussites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Lun 21 Fév 2011 - 23:08

aurele a écrit:
C'est une artiste que j'apprécie pour sa simplicité et sa fraîcheur. Je la connais surtout dans Handel (Cleopatra, son récital sous la direction de Rousset surtout, un peu son récital d'airs d'oratorios, en partie son récital d'airs et duos sous la direction de Rinaldo Alessandrini avec Sara Mingardo et un peu son Arianna sous la direction de Rousset dans Arianna in Creta), Mozart (par son récital chez Naive surtout, bien que je n'ai toujours pas écouté ce disque en intégralité) et Vivaldi (en partie sa Licori dans La Fida Ninfa et son rôle dans L'Atenaide, rôle dans lequel elle m'avait déçu).
Son prochain disque va être consacré à la mélodie française et allemande et s'intiule "Après un rêve". Susan Manoff est son accompagnatrice. Voici les infos sur ce disque, excepté la date de parution : http://www.naive.fr/#/work/apres-un-reve
Quelles sont selon vous ses plus belles réussites? Sa Cleopatra entendue à la radio avec Jacobs à Pleyel en 2008 fait partie des réussites.

Ses trois albums Naïve : un Mozart incroyable de fruité, de liberté (et quelles variations affolantes !), une Haendel concentré qui réussissait la gageure de renouveler, en live, la ligne galbée et l'aplomb du studio en y ajoutant un rien d'émotion bruissante, et un sublime album de mélodies avec Manoff (les Mädchenblumen de Strauss, les Zemlinsky, les Koechlin drunken ), programme à la fois original, risqué, savant et parfaitement immédiat dans sa séduction, dans sa précision, etc. Je recommande, aussi, son album Debussy avec Immerseel (rarement piano aura été un aussi exact miroir des qualités d'une artiste pudique, dense mais jamais gratuitement démonstrative).

A l'opéra, je ne lui connais pas de ratage ; parmi ses superbes réussites récentes, je compte sa Mélisande, sa Cleopatra et, à mi-chemin, de l'oratorio et de la scène, sa Schöpfung de Haydn, génialement secondée par Langrée que j'ai entendue à Lyon (le duo Adam/Eve avec Müller-Brachmann, souverain et simplement évident de fusion timbres/couleurs/ligne) !

J'adore Piau cheers cheers cheers !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Mar 22 Fév 2011 - 11:12

J'ai un CD Boccherini dirigé par Ophélie Gaillard. Pour autant qe je me souvienne c'est intéressant; à remettre dans la liste des écoutes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Ven 15 Avr 2011 - 18:52

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2508&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Il s'agit d'une critique de son dernier récital au disque. Elle est très positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saint corentin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 57
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Jeu 28 Avr 2011 - 11:00

Evocation de Sandrine Piau dans Le Soir à l'occasion de son actualité scènique et discographique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Sam 21 Mai 2011 - 12:12

bAlexb a écrit:
et un sublime album de mélodies avec Manoff (les Mädchenblumen de Strauss, les Zemlinsky, les Koechlin  drunken ), programme à la fois original, risqué, savant et parfaitement immédiat dans sa séduction, dans sa précision, etc.

J'ai découvert Piau la mélodiste par ce disque et je ne suis pas totalement convaincu, notamment dans les Strauss qui ne m'ont pas plu sur le plan musical, ce qui explique aussi mon peu de plaisir à l'écoute de l'interprétation de Piau qui m'a semblé trop placide. Les notes les plus aigus chez Piau par ailleurs sont assez désagréables, cela ne me provoque pas cette sensation lorsque je l'écoute dans l'opéra. Dans les Zemlinsky, j'aime beaucoup ce qu'elle fait. Ce sont de très jolis lieder par ailleurs. Les Koechlin au-delà de l'articulation manquant de précision sont très bien interprétés à mon avis. J'aime beaucoup également son interprétation des deux lieder de Schoenberg. Concernant les mélodies de Chausson, j'ai beaucoup aimé en particulier son interprétation de "Hebé", de "Le colibri" et de "Le temps des lilas". L'articulation pour une française n'est pas très précise et c'est dommage. Concernant les mélodies de Debussy, son interprétation m'a plu dans l'ensemble mais dans "Nuit d'étoiles", j'ai eu du mal avec les aigus sur "rêve" (sauf les deux dernières fois que le mot est prononcé) et "haleine". On sent dans l'ensemble qu'il y a une certaine recherche au niveau des intentions, une certaine sensibilité. La voix reste tout à fait charmante mais les aigus métalliques sont assez insupportables. L'accompagnement de Manoff ne m'a pas toujours paru extraordinaire mais on sent néanmoins cette entente entre les deux artistes. Mon impression finale est donc plutôt mitigée.


Dernière édition par aurele le Mer 14 Mar 2018 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Sam 21 Mai 2011 - 12:16

aurele a écrit:
L'accompagnement de Manoff ne m'a pas toujours paru extraordinaire mais on sent néanmoins cette entente entre les deux artistes.

Ah bon ? J'avais beaucoup aimé son accompagnement justement… Je la trouve très bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Sam 21 Mai 2011 - 12:34

aurele a écrit:
On sent dans l'ensemble qu'il y a une certaine recherche au niveau des intentions, une certaine sensibilité.

Elle n'est même que cela ; dans un chant très contrôlé, par ailleurs et qui gagne à être entendu en live (il y en a un de prévu la saison prochaine à Lyon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 57
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Mai 2011 - 9:05

Son premier récital de mélodie est intéressant, même si la diction est vague et l'éventail expressif réduit. C'est surprenant quand on connaît sa verve et son imagination dans le répertorie baroque: ses deux récitals Haendel regorgent de merveilles musicales et expressives, et il faut avoir vu sa participation aux Paladisn de Rameau dans la version hip-hopisante de Montalvo pour se faire une idée des dons de scène de Sandrine Piau. Tout cela s'éteint un peu dans la mélodie romantique et post-romantique.
Mais on ne parle pas ici d'une artiste limitée mais des limites d'un très grande artiste, musicienne irréprochable et personnalité attachante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Mai 2011 - 10:48

J'ai ce CD consacré à Boccherini qui m'avait beaucoup plu quand je l'avais écouté; après je reconnais que je ne la connais pas plus que cela n'ayant pas eu d'autres occasions par la suite de l'écouter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Mai 2011 - 13:49

La voix est assez engorgée et nasale; c'est tout de même pas mal par rapport à beaucoup de chanteuses françaises actuelles, pas du niveau de Nora Gubisch, mais relativement compréhensible. Ce qui me gêne le plus sont les r excessivement rrrroulés.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Jeu 8 Mar 2012 - 21:51

disque "Le Triomphe de l'amour" :

Le disque a été enregistré en octobre 2011 à l'Abbaye de Royaumont. Je ne connaissais aucun des airs du disque, à part celui des Indes galantes entendu dans la production de l'Opéra de Paris de Serban lorsque c'était passé à la TV sur je ne sais plus quelle chaine.
J'écoute assez peu le répertoire baroque français mais j'ai trouvé que c'est un beau disque. Le problème de Piau, c'est sa prononciation et c'est embêtant. On perd pas mal de consonnes dans l'aigu. La virtuosité ne la prend pas en défaut, elle offre des interprétations touchantes de l'air de Jonathas qui est superbe ou de celui d'Ilione. Elle avait enregistré Electre dans l'opéra de Campra en 1991 et celui de Zaïre dans Les Indes Galantes en 1991 sous la direction de William Christie. Elle a été en 2004 Nérine dans Les Paladins sous la direction du même William Christie. Avec ce disque, elle revient au répertoire du début de sa carrière. L'air de Scanderberg de Rebel et Francoeur montre également les qualités expressives de Piau dans la véhémence. J'ai trouvé que Correas et son ensemble la soutiennent très bien.
Voici une critique du disque très positive : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=3464&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55
C'est elle par ailleurs qui sera Octavie le 27 mai dans Cléopâtre de Massenet au Festival de Pâques de Salzburg en version de concert. Je ne connais que l'air "J'ai versé le poison" du personnage éponyme. Je ne sais pas comment est l'écriture du rôle d'Octavie, quel est le profil vocal requis. Piau est une fine musicienne avec une petite voix un peu trop monochrome mais un beau timbre néanmoins, de belles qualités sur le plan expressif et elle le prouve encore par cet enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19518
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Jeu 8 Mar 2012 - 22:04

Octavie, c'est un soprano aigu, assez léger à priori... donc parfait pour Piau à mon avis! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Sam 10 Mar 2012 - 7:45

Je trouve qu'elle a une belle technique ce qui par les temps qui courent est assez agréable, mais les moyens sans être limités n'ont pas ce plus exceptionnel qui font les stars absolues (même si elles en abusent souvent ensuite...) : timbre identifiable de suite, longueur de souffle hors du commun, suraigus impressionnants etc.
Rien de tout cela en particulier chez elle pourtant elle excelle un peu partout : timbre ferme et contrôlé, souffle maîtrisé, aigus bien négociés...

Ce qui me dérange plus avec Piau au concert, c'est que je n'aime pas la voir chanter et préfère fermer les yeux pour mieux l'apprécier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Sam 10 Mar 2012 - 14:06

aurele a écrit:
bAlexb a écrit:
et un sublime album de mélodies avec Manoff (les Mädchenblumen de Strauss, les Zemlinsky, les Koechlin drunken ), programme à la fois original, risqué, savant et parfaitement immédiat dans sa séduction, dans sa précision, etc.

J'ai découvert Piau la mélodiste par de disque et je ne suis pas totalement convaincu, notamment dans les Strauss qui ne m'ont pas plu sur le plan musical, ce qui explique aussi mon peu de plaisir à l'écoute de l'interprétation de Piau qui m'a semblé trop placide. Les notes les plus aigus chez Piau par ailleurs sont assez désagréables, cela ne me provoque pas cette sensation lorsque je l'écoute dans l'opéra. Dans les Zemlinsky, j'aime beaucoup ce qu'elle fait. Ce sont de très jolis lieder par ailleurs. Les Koechlin au-delà de l'articulation manquant de précision sont très bien interprétés à mon avis. J'aime beaucoup également son interprétation des deux lieder de Schoenberg. Concernant les mélodies de Chausson, j'ai beaucoup aimé en particulier son interprétation de "Hebé", de "Le colibri" et de "Le temps des lilas". L'articulation pour une française n'est pas très précise et c'est dommage. Concernant les mélodies de Debussy, son interprétation m'a plu dans l'ensemble mais dans "Nuit d'étoiles", j'ai eu du mal avec les aigus sur "rêve" (sauf les deux dernières fois que le mot est prononcé) et "haleine". On sent dans l'ensemble qu'il y a une certaine recherche au niveau des intentions, une certaine sensibilité. La voix reste tout à fait charmante mais les aigus métalliques sont assez insupportables. L'accompagnement de Manoff ne m'a pas toujours paru extraordinaire mais on sent néanmoins cette entente entre les deux artistes. Mon impression finale est donc plutôt mitigée.

Mariefran a écrit:
aurele a écrit:
L'accompagnement de Manoff ne m'a pas toujours paru extraordinaire mais on sent néanmoins cette entente entre les deux artistes.

Ah bon ? J'avais beaucoup aimé son accompagnement justement… Je la trouve très bonne.

Ce disque est superbe! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Mer 28 Mar 2012 - 18:45

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=3563&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01dateformat=%25d-%25m-%25Y&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=20

Il s'agit du podcast "Croisées". Piau revient sur les différents répertoires qu'elle a pu aborder en évoquant notamment sa rencontre avec Rousset qui est assez savoureuse pour la première fois qu'elle l'a vu, pas la première fois qu'elle a travaillé avec lui sur laquelle elle revient également. Le Messie qu'elle a enregistré avec William Christie a été une épreuve car elle ne se sentait pas à l'aise avec la langue. Elle a attendu longtemps avant de rechanter en anglais. J'ai lu un excellent compte-rendu sur sa Theodora récente avec Hervé Niquet. Elle explique qu'elle n'a aucune affinitée avec le répertoire romantique français et italien et les seuls rôles qu'elle aurait pu chanter dans ce répertoire ne l'intéressent pas. Elle ne veut pas être une soubrette, une cocotte à cause de sa capacité aux coloratures. Elle évoque son rapport à son corps et à sa voix et tient des propos d'une grande intelligence. Elle est l'exemple même de la sagesse en matière de choix de rôles et de répertoires de manière plus générale. Elle ne se la pête pas du tout, est très simple mais je l'avais déjà dit plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Lun 12 Mar 2018 - 12:07

Un disque de lieder/mélodies va sortir (avec la même pianiste que Gens) :

au programme, plutôt intéressant je trouve : Wolf, Loewe, Debussy, Poulenc, Barber

https://www.youtube.com/watch?v=QKjX_0WEbHA

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3605
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Lun 12 Mar 2018 - 12:17

Susann Manoff, pour la nommer, n'accompagne que 3 chanteuses si je me souviens bien ce que m'a dit Véronique Gens : Piau, Gens et Petibon. Je l'ai vu avec les deux premières à La Rochelle et à l'abbaye aux dames de Saintes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Lun 12 Mar 2018 - 12:33

Elle a aussi parfois accompagné Karen Vourc'h. (il y a même un très beau disque Debussy/Sibelius)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Lun 12 Mar 2018 - 14:58

Xavier a écrit:
Elle a aussi parfois accompagné Karen Vourc'h. (il y a même un très beau disque Debussy/Sibelius)
Tu parles de Till Solveig..., celui où il y a aussi des Grieg et un Rangström? J'aime beaucoup aussi.

Les deux albums que j'ai avec Sandrine Piau (Après un rêve et Évocation) sont vraiment très, très bons - et avec beaucoup de choses rares et formidables dans le second (les Mädchenblumen de Strauss, les Chansons pour Gladys de Koechlin!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Avr 2018 - 14:25


Chimère. Lieder et mélodies de Loewe, Schumann, Debussy, Wolf, Gurney, Baska, Poulenc, Barber et Previn
Sandrine Piau (soprano), Susan Manoff (piano)
Berlin, IX.2017
Alpha


C’est en effet magnifique de bout en bout: le travail poétique sur les nuances timbre est toujours aussi raffiné, la maîtrise expressive de la ligne confondante (en particulier la façon d’intégrer les aigus et les gradations de dynamiques) - et l’accompagnement de Susan Manoff est toujours aussi imaginatif et discret à la fois, remarquable de nuances et de couleurs.

Quelques réserves tout à fait minimes: comme dans les précédents recueils, l’allemand semble paradoxalement plus nettement articulé que le français, toujours un peu voilé; les raretés sont moins nombreuses que dans Évocation (j’aurais aimé davantage de Gurney ou de Barber, par exemple), et pour beaucoup de compositeurs il s’agit même d’œuvres assez courues (Fêtes galantes I pour Debussy, Banalités de Poulenc, des Mörike de Wolf et des Heine de Schumann); le néoromantisme post-britténien des mélodies de Baska et Previn m’a paru un peu gentil.

Mais au total, un disque aux qualités d’atmosphères poétiques tout à fait envoûtantes.


Dernière édition par Benedictus le Dim 22 Avr 2018 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Avr 2018 - 14:57

Sur les "raretés" => bon perso Wolf et Schumann je suis bien content de les avoir ici. En revanche Poulenc et Debussy je les connais par cœur (dommage donc).
Mais oui j'aurais moi aussi aimé plus de Barber.
Previn plutôt gentil oui, c'est vrai. Mais pas mal fait quand même il faut le reconnaître.

Bref ... j'en reviens toujours au même problème pour ma part : je n'aime pas les disques avec 50 compositeurs comme ici. Je préférerais largement qu'elle fasse 1 disque (ou plus si l'envie lui en prend) par compositeur ...
Mais là ... c'est du rêve aujourd'hui ce genre de chose

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Avr 2018 - 15:10

Cololi a écrit:
Sur les "raretés" => bon perso Wolf et Schumann je suis bien content de les avoir ici. En revanche Poulenc et Debussy je les connais par cœur (dommage donc).
Disons que pour un fan de lied, ces Wolf et ces Schumann-là, c'est un peu comme les Fêtes galantes et les Banalités pour un amateur de mélodie: il les connaît par cœur et il en a déjà une bonne demi-douzaine de versions.

Cololi a écrit:
Bref ... j'en reviens toujours au même problème pour ma part : je n'aime pas les disques avec 50 compositeurs comme ici. Je préférerais largement qu'elle fasse 1 disque (ou plus si l'envie lui en prend) par compositeur ...
Mais là ... c'est du rêve aujourd'hui ce genre de chose
Disons que je ne partage pas ton point de vue d'une manière générale (une intégrale de mélodies ou de lieder, c'est assez contraire à l'esprit même du genre), mais dans le cas présent, oui, le disparate est tel que ça devient un peu source de frustration. (Un disque comme Néère de Gens, de ce point de vue, est idéal pour moi: trois compositeurs, et deux cycles complets)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sandrine Piau   Dim 22 Avr 2018 - 16:07

Cololi a écrit:
Sur les "raretés" => bon perso Wolf et Schumann je suis bien content de les avoir ici. En revanche Poulenc et Debussy je les connais par cœur (dommage donc).
Mais oui j'aurais moi aussi aimé plus de Barber.
Previn plutôt gentil oui, c'est vrai. Mais pas mal fait quand même il faut le reconnaître.

Bref ... j'en reviens toujours au même problème pour ma part : je n'aime pas les disques avec 50 compositeurs comme ici. Je préférerais largement qu'elle fasse 1 disque (ou plus si l'envie lui en prend) par compositeur ...
Mais là ... c'est du rêve aujourd'hui ce genre de chose

Même chose pour moi...mais avec Sandrine Piau ça donne à réfléchir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sandrine Piau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandrine Piau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sandrine Piau
» Vivaldi: opéras
» Hello! je m'appelle Sandrine mon pseudo est sandy34
» sandrine 74
» Sandrine Alexi imite Mymy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: