Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ries, Ferdinand

Aller en bas 
AuteurMessage
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 0:32

J'aime bien Ferdinand Ries (1784-1838).
Il est classé dans les émules de Beethoven, à tout jamais disciple n'ayant jamais dépassé le maître et c'est aussi pour ça que je l'aime.
Je trouve émouvant d'entendre cette musique-hommage généreuse, décomplexée et très bien foutue.
Il ne manquait vraiment pas de talent, et c'est ce qui permet d'oublier assez vite le modèle. Modèle plus ou moins présent selon les genres d'ailleurs.
Dans les symphonies, il faut reconnaître que l'empreinte beethovenienne est très forte, il y en a huit que je connais assez mal parce que je ne les trouve pas spécialement intéressantes, même si je les préfère à celles d'Onslow.
En revanche ses concertos pour piano sont d'un tout autre niveau ; foisonnants d'idées et magnifiquement orchestrés.
Pareil dans la musique de chambre ; les sonates pour piano et violoncelle op 125 et 21, ses sonates et trio pour clarinette op 28, 29 et 169 sont de très haute tenue.
Je suis loin de connaître l'ensemble de son oeuvre qui est de plus en plus rééditée par le disque, mais avec tout ce que j'ai entendu jusqu'à maintenant j'ai plutôt envie de poursuivre la découverte.


Dernière édition par aroldo le Lun 23 Juil 2012 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 1:09

aroldo a écrit:
En revanche ses concertos pour piano sont d'un tout autre niveau ; foisonnants d'idées et magnifiquement orchestrés.
J'ai écouté le troisième et le quatrième concerto, il y a peu. (avec partition) Ça ressemble, à s'y méprendre, à du Chopin. De l'harmonie au pianisme en passant par la mélodie et l'orchestration basique. Je n'ai pas tellement entendu de Beethoven ici. Par contre, dans un bout de symphonie écouté distraitement, ça faisait effectivement plus pensé à Ludwig.

Ce que tu dis me donne envie d'écouter sa musique de chambre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 1:21

Voilà qui fait plaisir, et ne te gènes pas pour découvrir plus largement les concertos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 18:09

Le père de Ries était lui-même le professeur de Beethoven, comme quoi...
Comme quoi pas grand chose.

En musique de chambre, il faut absolument écouter les Quatuors avec flûte, qui sont excellents. Very Happy
Par contre, son Grand septuor Op.25 n'est pas très renversant, assez convenu, mais pas désagréable - il y a quand même des idées et elles sont bien agencées... Mais il y manque de la profondeur à cette oeuvre de jeunesse. Je vais jeter une oreille au Grand octuor Op.128. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 18:31

Et on le trouve où cet octuor, tu as une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 19:58

Percy Bysshe a écrit:
Par contre, son Grand septuor Op.25 n'est pas très renversant, assez convenu, mais pas désagréable - il y a quand même des idées et elles sont bien agencées... Mais il y manque de la profondeur à cette oeuvre de jeunesse.
Les sonates pour violoncelles sont dans le même esprit. Et si on se fit aux numéros d'opus, elles sont antérieures à ce Grand Septuor op25. Du classique alla Beethoven en très gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 20:39

aroldo a écrit:
Et on le trouve où cet octuor, tu as une idée ?

C'est édité par CPO, mais c'est aussi disponible sur Musicme. Wink
J'ai écouté, c'est un peu plus intéressant, même si cela manque encore d'un peu de caractère. Smile Ca reste très galant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 21:25

Galant ? Gentil ? Moi je trouve la musique de Ries plutôt sensible et élégante.
C'est inférieur à Beethoven ? Personnellement je ne m'attends pas à découvrir un musicien méconnu qui lui serait soudainement supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 21:32

Percy Bysshe a écrit:
C'est édité par CPO, mais c'est aussi disponible sur Musicme. Wink
J'ai écouté, c'est un peu plus intéressant, même si cela manque encore d'un peu de caractère. Smile Ca reste très galant.

Etant localisé en Suisse je ne peux pas accéder à plus de 30 secondes d'aperçu. Je vais essayer de m'abonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 21:38

Ben non, je peux pas m'abonner non plus ; l'exploitation du catalogue musical est limitée au territoire français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 22:42

lapine500 a écrit:
Tout le monde s'en fou de Fernand Ries...

Sans doute oui

lapine500 a écrit:
Tu as une vie trépidante mon garçon.

Sans doute oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 22 Fév 2011 - 22:51

aroldo a écrit:
Galant ? Gentil ? Moi je trouve la musique de Ries plutôt sensible et élégante.
C'est inférieur à Beethoven ? Personnellement je ne m'attends pas à découvrir un musicien méconnu qui lui serait soudainement supérieur.

Oui, galant, élégant, gentil et sensible, tout ça reste dans la même famille (galant, pour moi, n'a rien de péjoratif); ça reste un univers pastoral bien peu mouvementé: c'est très équilibré à tous les niveaux. Mais ça a son charme, on passe un bon moment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 10 Mar 2011 - 10:11

En effet Ferdinand Ries est bien connu et bien représenté au disque
Musique de chambre , piano, concertos , symphonies.
Liszt fut d' ailleurs bercé dans son enfance par le3e concerto et pour mémoire les premiers succès de Liszt en tant que pianiste ont été obtenus avec des oeuvres concertantes de Ries

Il a également composé deux oratorios
Der Sieg des Glaubens (1829)
Die Könige in Israel (1837)

Le dernier est disponible chez CPO
J' ai pu entendre le premier à la radio récemment, j' ai été conquis même si parfois on décèle de nombreuses influences Haydniennes .

Ferdinand Ries
Der Sieg des Glaubens, op. 157, Oratorium nach Texten von Johann
Baptiste Rousseau
Christiane Libor, Sopran; Wiebke Lehmkuhl, Alt; Markus Schäfer,Tenor;
Markus Flaig, Bariton;
Rheinische Kantorei; Das Kleine Konzert,
Leitung: Hermann Max

30 may 2010
Parallele Ausstrahlung in ac3 at 448 kbps Dolby Digital 5.1 Surround-Sound from WDR3




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 10 Mar 2011 - 10:50

franchom a écrit:
Liszt fut d' ailleurs bercé dans son enfance par le3e concerto et pour mémoire les premiers succès de Liszt en tant que pianiste ont été obtenus avec des oeuvres concertantes de Ries

Son principal cheval de bataille à cette époque reste un concerto de Hummel en si mineur, si mes souvenirs sont bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 10 Mar 2011 - 11:06

Percy Bysshe a écrit:
franchom a écrit:
Liszt fut d' ailleurs bercé dans son enfance par le3e concerto et pour mémoire les premiers succès de Liszt en tant que pianiste ont été obtenus avec des oeuvres concertantes de Ries

Son principal cheval de bataille à cette époque reste un concerto de Hummel en si mineur, si mes souvenirs sont bons.

AUSSI
Mais la consultation certes cavalière de google livres te montrera aussi l' importance de notre Ries
http://www.google.fr/search?tbm=bks&tbo=1&q=liszt+et+ries&btnG=Chercher+des+livres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 10 Mar 2011 - 11:44

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 10 Mar 2011 - 22:56

J'ai acheté dernièrement l'oratorio 'Die Koënige in Israël'.
Je n'en n'ai encore fait qu'une première écoute, très agréable ma foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Ven 11 Mar 2011 - 9:55

De Ries, je conseille en premier les concertos pour piano (disponibles chez Naxos dans une très belle intégrale en cours de constitution par C. Hinterhuber). Ce sont de petites merveilles (notamment l'opus 55). On y trouve les prémices de la musique romantique, et on peut à juste titre penser que cette musique a pu influencer des compositeurs comme Chopin (comme cela a déjà été évoqué précédemment).

J'apprécie beaucoup les compositeurs de cette période post-beethovénienne et préromantique qui ont su commencer à ouvrir de nouvelles voies. Je pense, en plus de Ries , à Hummel et à Weber.

Par ailleurs, quelqu'un connaît-il les sonates pour piano de Ries ? Tout me porte à croire qu'elles doivent aussi valoir le coup d'être écoutées....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Ven 11 Mar 2011 - 23:13

Je te rejoins sur les concertos pour piano, j'aime aussi beaucoup le n°8 opus 151 et le 6 opus 123 également disponibles sur l'intégrale Naxos.

Quant aux sonates, je pense qu'il y a un certain tri à faire, mais je comptais justement les écouter très prochainement de manière un brin plus sélective.

...

Susan Kagan en a fait une intégrale pour Naxos ; dans le volume 5 que j'écoute en ce moment, je trouve son jeu un peu plat, j'ai envie d'un peu plus de nerf et de conviction. Au niveau de la composition, l'opus 114 me laisse un peu indifférent, mais je trouve qu'il y a de beaux moments dans l'opus 176. Ce sont visiblement des oeuvres de jeunesse pas encore très abouties, mais avec de belles promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mer 25 Mai 2011 - 12:23

Je viens d'écouter ... et d'être séduite par le Concerto pastoral.

Un discographie non exhaustive ...

















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1138
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mer 25 Mai 2011 - 13:38

Je me permets d'y ajouter ceci :

Ces quatuors avec piano sont de véritables joyaux de musique sans nuages. L'incarnation d'un bonheur léger et simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mer 25 Mai 2011 - 14:05

En effet, le concerto pastoral est fabuleux, je l'ai encore écouté il y a peu et j'ai été surpris par la fraicheur qu'il dégage; on se demande pourquoi ces concertos de Ries sont si peu enregistrés, voire "boudés" par la plupart des pianistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mer 25 Mai 2011 - 17:57

Le terme 'fraîcheur' est tout à fait approprié mains
J'y ajouterai sans doute 'lumineux' ...

Je suis en train d'écouter le quatuor pour flûtes ... très beau également !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 15 Aoû 2013 - 0:54

Zémire a écrit:

Je viens d'écouter ce disque, sur lequel je suis tombé plus ou moins par hasard sur tontube... Et c'est franchement pas mal !
J'avais des préjugés peu flatteurs sur Ries, que j'ai dû développer à l'écoute d'un concerto pour piano je crois. La surprise n'en a été que plus agréable. Il s'agit d'un bel oratorio dans la lignée des deux derniers de Haydn et de Paulus de Mendelssohn (qu'il a dû entendre), mais avec une vraie "couleur" romantique (il date de 1837), et qui comporte même de belles audaces (les digressions harmoniques à la fin du dernier choeur sont sympathiques).
Bon, j'ai moins été emballé par les solistes, mais de toute façon, l'état de la discographie de ce compositeur ne permet pas de faire la fine bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1138
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 15 Aoû 2013 - 8:23

KID A a écrit:
Il s'agit d'un bel oratorio dans la lignée des deux derniers de Haydn et de Paulus de Mendelssohn (qu'il a dû entendre)
C'est sûr, puisque Ries était depuis 1825 un membre très actif (huit fois directeur musical) du Festival musical annuel du Bas-Rhin qui se déroulait à la Pentecôte dans les villes de Dusseldorf, Cologne, et Aix-la-Chapelle. En 1829, le Festival lui avait déjà commandé un oratorio, 'Der Sieg des Glaubens'. En 1836, ce fut  'Paulus' de Mendelssohn présenté à Düsseldorf. Le Festival commanda à Ries pour l'année suivante à Aix un oratorio du même acabit, celui-là.

Je ne l'ai pas écouté, mais je pense qu'il ne faut pas oublier dans la lignée le maître absolu de l'oratorio Haendel, et quand même Beethoven, avec son Christ au Mont des Oliviers que Ries connaissait fort bien (et qu'il avait d'ailleurs dirigé aussi au Festival).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24838
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 15 Mar 2018 - 22:58

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ferdinand Ries (1784-1837) :

Symphonie n°7 en la mineur, Op. 181

= Howard Griffiths, Orchestre de Chambre de Zurich

(CPO, mai 2002)

Smile Hélas le seul volume de l'intégrale Ries de Griffiths qui soit disponible en sacd.
Cette symphonie, la dernière du compositeur, date de l'été 1835 et ressemble à un mélange
du premier Schubert (la vigueur, la ponctuation, tournures joliment troussées) et Mendelssohn (le parcours élancé des phrases).
L'impact dramatique rend le discours attrayant et souvent frappant (double anacrouse de l'introduction,
cordes à contretemps, motifs opiniâtres presque beethoveniens...)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84465
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Mar 20 Mar 2018 - 13:16

Je trouve Ries souvent assez aimable, un peu le même problème que pour Raff dans l'autre partie du siècle : peu de saillances. Il y a une symphonie en particulier sur laquelle je doive faire porter mes efforts ?

(J'éviterai Griffiths de toute façon, il accentue toujours l'aspect lisse. Il me gâche un peu Francfort-sur-Oder, un de mes orchestres chouchous, en ce moment, ou les classiques tardifs et premiers romantiques chez CPO…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24838
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Jeu 22 Mar 2018 - 21:25

DavidLeMarrec a écrit:

Il y a une symphonie en particulier sur laquelle je doive faire porter mes efforts ?


J'avais acheté ce coffret y a plus de cinq ans, je m'y penche tellement souvent
que lorsque j'écoute une symphonie, j'ai oublié à quoi ressemblait la précédente  hehe
Et même pour te faire plaisir, je n'ai pas prévu d'entendre l'intégrale en une soirée pour situer les différences Mr.Red
Ces oeuvres relèvent du langage standard de l'époque.
De mémoire, c'est la 5° qui m'avait le plus marqué, peut-être du fait de son fort caractère beethovénien, notamment le premier mvt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84465
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   Ven 23 Mar 2018 - 21:11

Mélomaniac a écrit:
J'avais acheté ce coffret y a plus de cinq ans, je m'y penche tellement souvent
que lorsque j'écoute une symphonie, j'ai oublié à quoi ressemblait la précédente  hehe

C'est ça de passer à son temps à écouter toutes les versions des Planètes avec une jolie pochette. Basketball

Donc la Cinquième, merci ! Que j'essaie une qui a plus de probabilité de me convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ries, Ferdinand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ries, Ferdinand
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ries, Ferdinand
» Ferdinand Ries (1784-1838)
» Séries TV
» Ferdinand Schubert (1794-1859)
» Ferdinand Poise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: