Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyVen 25 Fév 2011 - 18:25

Qui a prévu d'aller voir la retransmission en HD demain? Je n'ai jamais entendu cet opéra en intégralité mais je vais aller au cinéma demain. Susan Graham est considérée aujourd'hui comme l'une des meilleures interprètes du rôle titre. Voici des photos de la production : http://archives.metoperafamily.org/Imgs/Iphigenie1011.htm
En outre, il y a Domingo en Oreste. Groves est paraît il magnifique en Pylade. J'ai bien aimé la mise en scène de Stephen Wadsworth de Boris Godunov.
Patrick Summers est un chef assez contesté. J'avais entendu sa direction dans Madama Butterfly et il est vrai que ce n'est pas un chef transcendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyVen 25 Fév 2011 - 18:41

Les seules retransmissions qu'on ai à Poitiers c'est Boris Goudunov et Lucia di Lamermoor Confused . J'espère que la saison prochaine on aura plus de retransmissions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyVen 25 Fév 2011 - 18:55

Voici déjà quelques critiques plutôt positives dans l'ensemble :

http://outwestarts.blogspot.com/2011/02/he-ain-heavy.html

article consacré essentiellement à Domingo : http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/n/a/2011/02/13/entertainment/e123418S84.DTL

http://www.nypost.com/p/entertainment/theater/grecian_formula_works_for_domingo_ADhnlPMJl3hbs9IhK4F6jK

http://www.nytimes.com/2011/02/14/arts/music/14iphi.html

http://theclassicalreview.com/2011/02/with-inspired-cast-mets-iphigenie-still-a-powerful-experience-the-dancing-apart/

http://www.gbopera.it/archives/14736
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 0:01

Voici mon compte-rendu :

Au niveau du son, il y avait quelques problèmes de réverbération et il y avait des fautes dans les sous-titres qui n'étaient pas toujours synchro.
Peter Gelb avant la représentation a fait une annonce. Susan Graham et Plácido Domingo souffraient d'un rhume mais ils ont tenu à chanter.
C'est Natalie Dessay qui présentait la soirée. Elle s'en est mieux sortie que lorsqu'elle avait présentée la soirée de Lucia di Lammermoor. Elle était plus naturelle.

La mise en scène de Stephen Wadsworth est particulière par moments. Il a voulu accentuer l'aspect malédiction pesant sur Iphigénie et Oreste qui sont constamment dans leurs souvenirs. Deux acteurs jouent Agamemnon et Clytemnestre. On voit le meurtre d'Agamemnon sur scène ainsi que le sacrifice d'Iphigénie au début de l'opéra qui est sauvée par Diane et emportée vers les airs. Le côté sanglant est accentué. Les danses sont ridicules et parfois incompréhensibles. Il y a néanmoins une direction d'acteurs. La descente Diane en deus ex machina à la fin de l'opéra est réussie par exemple. La séparation de la scène en deux avec une sorte de cachot est efficace. Les décors sont monumentaux, notamment l'immense statue de Diane. Le contraste des couleurs fonctionne bien tant au niveau des costumes que des décors. Après, on a pas toujours l'impression d'être dans l'Antiquité avec les costumes en particulier.

La direction de Patrick Summers était d'une bonne tenue mais le côté spectaculaire était un peu trop privilégié au détriment d'une épure.
Susan Graham a fait dans l'ensemble une très belle prestation malgré son rhume. On sent parfois que c'est tendu dans l'aigu mais la voix est toujours aussi belle, elle s'implique sur le plan dramatique et met beaucoup de conviction dans ce rôle. J'ai beaucoup aimé son interprétation pleine de sensibilité de "Oh malheureuse Iphigénie" et le relief qu'elle apporte à "Non cet affreux devoir...Je t'implore et je tremble". De cet air, elle a offert une interprétation énergique. Bonne diction dans l'ensemble.
Il y a évidemment des tensions dans l'aigu chez Plácido Domingo et quelques sons pas beaux dus je pense à son état de santé. Néanmoins, sa grande implication toujours et ses accents touchants font que j'ai adhéré. Il offre un beau portrait du personnage et m'a touché. En revanche, le français est loin d'être irréprochable. A certains moments, les sous-titres indiquaient des choses et Domingo en chantaient d'autres. Trous de mémoires ou erreurs dans les sous-titres?Paul Groves que je connais très peu est un merveilleux Pylade. La voix est belle, la prononciation du français est irréprochable. Il a offert une magnifique interprétation du rôle. Son interprétation de "Unis dès la plus tendre enfance" et "Ah! mon ami, j'implore ta pitié" était pleine de sensibilité, magistrale, sublime.
Gordon Hawkins est un Thoas sonore, efficace mais la voix est assez engorgée.
Julie Boulianne est bien dans le rôle de Diane.
Lei Xu, Cecelia Hall et David Won dans les rôles des deux prétresses et du ministre scythe étaient satisfaisants.


On a pu voir Groves et Domingo dans leurs loges pendant l'entracte après les deux premiers actes. Ils se faisaient maquiller, habiller. Domingo a pris une boisson pour son rhume visiblement. Dessay était à l'aise quand elle interwievait les artistes. On a pu voir un extrait d'une répétition de Lucia. Cela a été un moment difficile pour moi. Elle a interwievé Bartlett Sher (metteur en scène), Joyce DiDonato (Isolier) et Diana Damrau (Adèle) à l'occasion de la création au Met du Comte Ory de Rossini qui sera donné pour la première fois au Met en mars et avril prochain. On a pu voir des photos de planches et costumes. Cela a l'air très coloré et plaisant. C'est le prochain opéra que je verrai au cinéma le 9 avril. Je n'ai jamais entendu cet opéra mais le cast sur le papier est idéal : Florez, Damrau, DiDonato, Degout et Pertusi notamment. DiDonato a expliqué pourquoi elle a accepté de chanter ce rôle en tant qu'interprète régulière de Rossini. C'est à cause du trio entre le Comte, Adèle et Isolier qu'elle trouve superbe.


J'aimerais avoir l'avis s'il vous plaît de ceux qui ont vu la retransmission ou qui ont simplement écouté sur France Musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 9:35

J'ai une nouvelle fois passé une excellente soirée grâce au Met et à cette musique sublime de Gluck, très bien servie. Certes la mise en scène était moins innovante que celle de Warlikowski à Garnier mais elle avait l'avantage d'être immédiatement lisible.
D'accord dans l'ensemble avec les réactions d'Aurèle.
aurele a écrit:
C'est Natalie Dessay qui présentait la soirée. Elle s'en est mieux sortie que lorsqu'elle avait présentée la soirée de Lucia di Lammermoor. Elle était plus naturelle.
C'est surtout que c'était mieux préparé. La dernière fois, elle posait ses questions sur des petites fiches qu'elle lisait maladroitement, là, elle suivait le prompteur et avait manifestement mieux répété. Ce que qui paraît naturel, c'est en fait le produit du travail de répétition.

Citation :
Le contraste des couleurs fonctionne bien tant au niveau des costumes que des décors. Après, on a pas toujours l'impression d'être dans l'Antiquité avec les costumes en particulier.
Les costumes des femmes de Grèce étaient typiquement ceux des paysannes des peintures classiques des XVIIe et XVIIIe, de même que les danses finales étaient aussi des danses baroques classiques. Bref, le metteur en scène nous rappelait là l'époque de Gluck, ce qui n'est pas un mauvais choix, tant cette époque est déjà sensible dans la langue admirable du livret.

Citation :
J'ai beaucoup aimé son interprétation pleine de sensibilité de "Oh malheureuse Iphigénie" et le relief qu'elle apporte à "Non cet affreux devoir...Je t'implore et je tremble". De cet air, elle a offert une interprétation énergique. Bonne diction dans l'ensemble.
C'était de toute beauté et son français chanté est toujours un des meilleurs parmi les chanteuses d'aujourd'hui, y compris les Françaises.

Citation :
Il y a évidemment des tensions dans l'aigu chez Plácido Domingo et quelques sons pas beaux dus je pense à son état de santé. Néanmoins, sa grande implication toujours et ses accents touchants font que j'ai adhéré. Il offre un beau portrait du personnage et m'a touché. En revanche, le français est loin d'être irréprochable. A certains moments, les sous-titres indiquaient des choses et Domingo en chantaient d'autres. Trous de mémoires ou erreurs dans les sous-titres?
Il m'a quand même agréablement surpris par une voix encore bonne qui m'a plus convaincu que dans Simon Boccanegra ou même dans son Cyrano de Bergerac. Il est vrai que la partition est techniquement moins difficile. Son français est toujours assez mauvais effectivement et improvise parfois. Les sous-titres étaient assez fidèles, malgré quelques grossières erreurs. (incidemment, j'ai toujours l'impression de lire plus souvent des reproches adressés à Natalie Dessay pour son italien qui ne serait pas parfait qu'à Domingo qui sur une carrière si longue n'a toujours pas pris la peine d'apprendre à prononcer correctement le français).

Citation :
Paul Groves que je connais très peu est un merveilleux Pylade. La voix est belle, la prononciation du français est irréprochable. Il a offert une magnifique interprétation du rôle. Son interprétation de "Unis dès la plus tendre enfance" et "Ah! mon ami, j'implore ta pitié" était pleine de sensibilité, magistrale, sublime.
C'est un chanteur magnifique dont le français est absolument parfait. Je me rappelle l'impression extraordinaire qu'il avait faite dans la Damnation de Faust à Paris il y a quelques années.

Citation :
[...]la création au Met du Comte Ory de Rossini qui sera donné pour la première fois au Met en mars et avril prochain.[...] Je n'ai jamais entendu cet opéra mais le cast sur le papier est idéal [...]
My God, le cast, you are so bilingual ! Et la distribution, c'est pour les ploucs ? Laughing
Le Comte Ory reprend assez largement la musique du Voyage à Reims, donc en fait, on a souvent entendu cet opéra sans le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mozarteum
Mélomane averti
mozarteum

Nombre de messages : 121
Age : 47
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/03/2009

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 10:15

j'y étais également hier soir à Pathé Ivry, pas grand monde, une petite vingtaine de personnes. C'est la première fois que je faisais cette expérience. Je dois dire que je ne suis pas totalement convaincu par le principe. Je reste assez mitigé quant au résultat. Je crois que je n'y retournerai pas.

Là, il fallait que j'y aille car je suis un inconditionnel d'Iphigénie. C'est une musique extraordinaire. J'avais vu Susan Graham en 2005 et la version de 1995 à Bastille, mais cela fait un peu longtemps et j'ai trouvé hier que la mes était vraiment belle.

Tu as raison, le fait de couper en deux la scène est assez ingénieux. Je regrette quand même qu'il n'y ait pas eu davantage de plan d'ensemble. On ne voyait jamais la scène entière. Et là c'est un reproche consternant que je fais à la production "à l'américaine", on ne voit jamais les musiciens, jamais le chef, même pas une vue globale de temps en temps de l'orchestre, c'est assez incroyable quand même. C'est peut-être cela qui fait que je n'y retournerai pas. Perso, je vais à l'opéra pour la musique et non pour les chanteurs, et là, on voir bien la "starisation" des oeuvres.

Il suffit de voir leur pub de présentation, on vient voir Iphigénie AVEC Domingo, Lucia AVEC Dessay, Comte Ory AVEC Florez, bref, on ne connaît même pas l'orchestre et tout juste si on précise le nom du compositeur.

Pour parler du spectacle en lui-même, je reconnais que l'avantage c'est de "bien voir" le spectacle!!!!!, moi qui ne suis habitué qu'à des places de fonds de loge, là, on est bien servi. J'ai largement préféré Susan Graham à Domingo, les deux étaient bien, mais parfois, et certainement dû à son rhume, il avalait les syllabes. J'ai bien aimé effectivement Pylade, qui était vraiment bon. le choeur des femmes était joli, même si nous n'avons pas eu le splendide, magnifique, superbe et magnificent "contemplez de ces tristes apprêts" à la toute fin de la première partie. ils ont dû choisir une autre version.

Moi j'ai dans la tête Minkovski, pour moi la référence et en cela j'ai été un peu déçu de l'orchestre, je dis un peu, car c'était quand même bien joué, mais les plaintes, les accents, les émotions de la musique étaient davantage perceptibles dans le chant que dans la musique.

Voilà mon commentaire, trop de pubs, c'est énervant, et écouter Donizetti,Wagner, Strauss à l'entracte, moi ça me gêne......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operalire.free.fr
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 10:58

mozarteum a écrit:
j'y étais également hier soir à Pathé Ivry, pas grand monde, une petite vingtaine de personnes.
Quelle misère! Il est vrai que ce n'est pas de loin l'opéra le plus populaire. Même au Met, il restait des places à vendre. Et au cinéma Gaumont de Paris, la salle de 650 places était certes pratiquement pleine hier, mais il était encore possible d'obtenir des places il y a quinze jours (ainsi que pour le Comte Ory et Capriccio, tous les autres étant sold out, comme dirait Aurèle. Wink )

Citation :
Je regrette quand même qu'il n'y ait pas eu davantage de plan d'ensemble. On ne voyait jamais la scène entière. Et là c'est un reproche consternant que je fais à la production "à l'américaine", on ne voit jamais les musiciens, jamais le chef, même pas une vue globale de temps en temps de l'orchestre, c'est assez incroyable quand même.
C'est exact, j'aimerais aussi un peu plus de plans d'ensemble. Quant à l'orchestre, j'avoue que ça ne me gêne pas, d'autant que, à l'opéra, je ne vois généralement pas du tout l'orchestre non plus (si je suis ... à l'orchestre, ce qui est paradoxal), ou pas de près en tout cas (aux balcons).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 11:47

Michel Desrousseaux a écrit:
Citation :
[...]la création au Met du Comte Ory de Rossini qui sera donné pour la première fois au Met en mars et avril prochain.[...] Je n'ai jamais entendu cet opéra mais le cast sur le papier est idéal [...]
My God, le cast, you are so bilingual ! Et la distribution, c'est pour les ploucs ? Laughing
Le Comte Ory reprend assez largement la musique du Voyage à Reims, donc en fait, on a souvent entendu cet opéra sans le savoir.

Tiré d'operabase

Gioachino Rossini : Le comte Ory

24!, 29 mar 2011; 02, 05, 09m, 14, 18, 21 avr 2011 Chef d'orchestre Maurizio Benini
Metteur en scène Bartlett Sher
Décors Michael Yeargan
Costumes Catherine Zuber
Lumières Brian MacDevitt
~
Countess Adèle Diana Damrau
Isolier Joyce DiDonato
Ragonde Susanne Resmark
Alice Ashley Emerson
Count Ory Juan Diego Flórez
Raimbaud Stéphane Degout
The Tutor Michele Pertusi

Nouvelle production

Si je n'oublie pas de mettre ma radio je l'écouterai vu que nous n'aurons pas la retransmission au TAP. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride EmptyDim 27 Fév 2011 - 12:32

Merci Michel et mozarteum pour vos commentaires.

La salle au Kinépolis de Nancy a été ouverte très peu avant la retransmission, ce qui a évidemment suscité un énervement. J'ai réussi à trouver une place sans problème même si la file était immense et quasiment toute la salle était remplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride   Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Metropolitan Opera
» Metropolitan Opera-Capriccio
» Iphigénie en Tauride
» Metropolitan Opera-saison 2012-2013
» Opera National de Paris : Répertoires & Saisons passées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: