Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quelle est la Sonate la plus ennuyeuse de Prokofiev ?
1° La première (Beaucoup trop de Tchaïkovsky boursouflé et de Schumann un brin timbré)
33%
 33% [ 2 ]
2° La Deuxième (On n'y comprends que dalle à la Motorik !)
17%
 17% [ 1 ]
3° La Troisième (Scriabine a trépassé depuis fort longtemps)
0%
 0% [ 0 ]
4° La Quatrième (Kamarade Sergueï verse trop dans le sentimental en des temps révolutionnaires)
0%
 0% [ 0 ]
5° La Cinquième (Petit Parisien Étriqué)
33%
 33% [ 2 ]
6° La Sixième (NON ! Certainement pas !)
0%
 0% [ 0 ]
7° La Septième (Pourquoi donc ?!)
0%
 0% [ 0 ]
8° La Huitième (ça sent le hareng)
0%
 0% [ 0 ]
9° La Neuvième (Richter a fait pire depuis...)
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 1 Mar 2011 - 15:08

J'ai été surpris par la découverte des 9 sonates pour piano de Prokofiev. Tour à tour railleuses, poignantes, envoûtantes, toutes conçues dans une technique ardue, virtuose parfois semée d'embûches, mais toujours liées à la simplicité du phrasée, de la structure et du contexte musical.
J'aimerai y apporter ma contribution à cet édifice, ce monument, en vous créant ce topic, afin de faire plus ample connaissance de ce monde imaginaire que regorgent les 9 Sonates.


Dernière édition par Vinocuakosecomeakikinsky le Mar 27 Nov 2012 - 18:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 1 Mar 2011 - 15:12

Prokofiev : Les 4 premières Sonates pour piano (Opp. 1-14-28-29)

Sonate n° 1 en fa mineur Op. 1 :

Pièce datant de 1907, puis révisée en 1909, Prokofiev nous concocte ici un grand tour de force pianistique, en l'occurrence, sa virtuosité précoce ne manque pas de nous éblouir, au point d'être subjugué par son magnétisme. Construite en un seul mouvement, elle semble être un grand et génial clin-d'œil aux compositions antérieurs de même nature, digne d'un Rachmaninov ou d'un Tchaïkovsky.

Sonate n° 2 en ré mineur Op. 14 :

Écrite durant la même période que son second concerto pour piano (1912), c'est la sonate que je préfère le plus de Prokofiev (au point de m'en être inspiré dans l'une de mes compositions...). C'est une œuvre assez homogène, mais digne d'admiration. Prokofiev se montre comme un savant chercheur d'épuration de la forme sonate, Allegro ma non troppo. Ses phrasés sont très subtiles dans l'Andante et sa gradation ingénieusement conçue nous mène vers un finale Vivace jubilatoire, en toute vélocité.

Sonate n° 3 en la mineur Op. 28 :

Composition datant de 1917, Prokofiev l'avait conçue à partir d'anciens cahiers de 1907. Son esthétisme s'apparente bien plus aux œuvres de sa période dite "Parisienne" qu'à ses travaux de laboratoire d'"Enfant Terrible" (Suite Scythe par exemple...). Mais elle garde un magnétisme envoûtant, caractéristique de la période "Près-Révolutionnaire" de Prokofiev. Elle est, tout comme la 1° Sonate, composée d'un mouvement unique. Sa construction dense nous emmène jusqu'à un Univers proche des dernières "Grandes" Sonates de Scriabine, tout en gardant un esprit railleur et enfantin.

Sonate n° 4 en ut mineur Op. 29 :

L'une des sonates les plus énigmatiques de Prokofiev, fut composée durant les mois troubles d'après la révolution de février. Malgré son grand manque d'intérêt à tous ces évènements qui bousculaient son pays, il n'était sûrement point indifférent aux conditions de vie qui s'ensuivirent, preuve faite par le mouvement d'ouverture de la sonate, Allegro molto sostenuto. L'Andante assai du second mouvement est l'un des mouvement les plus poignants qu'ait composé Sergueï. Mais son optimisme de toujours reprend le dessus dans le finale haut en couleurs, Allegro con brio, ma non leggiere.


Dernière édition par Vinogradovsky le Mar 22 Nov 2011 - 17:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 1 Mar 2011 - 17:36

C'est vrai qu'il n'existait pas de sujet en général sur les sonates de Prokofiev, mais sur le sujet général Proko, la première chose dont on parle ce sont de ses sonates regarde : Sujet Prokofiev. Je pense donc que tu peux mettre tes deux commentaires dans ce sujet plutôt. En plus il y a déjà beaucoup de sujet différents pour Prokofiev, on va pas en créer un pour chaque corpus non plus. Je sais pas si tu peux mais après avoir copié tes commentaires sur le sujet Proko tu supprimeras celui-ci. Sinon il faut demander à un modérateur de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 1 Mar 2011 - 17:52

guimix a écrit:
C'est vrai qu'il n'existait pas de sujet en général sur les sonates de Prokofiev, mais sur le sujet général Proko, la première chose dont on parle ce sont de ses sonates regarde : Sujet Prokofiev. Je pense donc que tu peux mettre tes deux commentaires dans ce sujet plutôt. En plus il y a déjà beaucoup de sujet différents pour Prokofiev, on va pas en créer un pour chaque corpus non plus.

C'est exactement ce que j'ai dit à Vino mais il a préféré créer ce sujet, qui finalement est assez légitime aussi, surtout si on le démarre de cette façon assez construite.
Essayons d'arrêter de polluer avec ces questions "administratives". Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 1 Mar 2011 - 18:26

Prokofiev : Sonate n° 5 en ut majeur pour piano Op. 38

Composition datant de 1923, la 5° Sonate est la seule que Prokofiev écrira durant son exile (volontaire), à Paris.
L'on peut, d'une manière générale, ressentir certains liens de parentés thématiques avec son 4° Concerto pour piano dit "Pour la main Gauche", que Prokofiev écrira bien des années plus tard. Ces liens se manifestent fortement dans le thème principale du second mouvement, Andantino, qui, étrangement, ressemble au thème d'ouverture du troisième mouvement de son Concerto, III. Moderato.
Elle se compose de trois mouvement assez homogènes, donnant l'impression d'une sonate "dans l'esprit de Mozart", très classique dans sa forme et ses harmonies. L'on peut donc être stupéfait par ces innovations que Prokofiev utilisera dans son chef-d'œuvre suivant, La deuxième Symphonie Op. 40, car aucuns liens stylistiques, tant soient infimes, ne les unissent.


Dernière édition par Vinogradovsky le Mar 22 Nov 2011 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:11

Xavier a écrit:
guimix a écrit:
C'est vrai qu'il n'existait pas de sujet en général sur les sonates de Prokofiev, mais sur le sujet général Proko, la première chose dont on parle ce sont de ses sonates regarde : Sujet Prokofiev. Je pense donc que tu peux mettre tes deux commentaires dans ce sujet plutôt. En plus il y a déjà beaucoup de sujet différents pour Prokofiev, on va pas en créer un pour chaque corpus non plus.

C'est exactement ce que j'ai dit à Vino mais il a préféré créer ce sujet, qui finalement est assez légitime aussi, surtout si on le démarre de cette façon assez construite.
Essayons d'arrêter de polluer avec ces questions "administratives". Smile

C'est toi le patron! Bon alors pour revenir au sujet (et quel sujet cheers ) :

Liana a écrit:
Il y a 9 sonates et, à partir de la 5ème, pour moi, ce sont des chefs-d'œuvre de la plus pure eau.
Longtemps, ma préférée était la sixième : un début très percussif, haletant, extrêmement violent, répété un nombre incalculable de fois ; le deuxième mouvement assez bref, spirituel et enjoué, et puis, le troisième mouvement, Tempo di Waltzer, lentissimo - le vrai centre de l'oeuvre. Ah, cette valse éthérée, lunaire, elle se développe, ou plutôt, elle plane dans un espace fantomatique, on dirait que le temps a arrêté sa course ... enfin, le finale aussi est superbe, très virtuose.

Mais voilà, tout d'un coup, je suis tombée amoureuse de la 9ème, c'est celle-ci que j'aime par-dessus tout : en en parlant à Richter, dédicataire de l'œuvre, Prokofiev lui a dit que la sonate qu'il écivait pour lui n'aurait rien de "tape-à-l'oeil", rien de voyant, que ce ne serait pas une oeuvre de celles que l'on donne en bis, et c'est bien vrai : c'est une merveille de simplicité, tout y est enchanteur - la beauté des thèmes, la délicatesse des développements, les harmonies si limpides, et pourtant si prokofieviennes.
Ok, donc j'ai juste plus rien à dire sur mes sonates préférées, merci! Mr. Green
A part que moi je préfère toujours la 6eme, en tout point : 4 mouvements de dingue! Et oui, le tempo di valse, lentissimo est le centre de l'œuvre : tout un monde, une atmosphère... je ne saurais pas mieux dire que toi en fait^^ Mais tous les mouvements sont géniaux, je les adore : le 1er avec son thème hyper percursif et ses parties lentes encore plus belles, avec tous ces accords scandés quasi aléatoirement, et cette variété de rythmes, de lignes mélodiques, et la fin avec la main droite forte...c'est un mouvement jouissif, tellement puissant et riche!
Le 2eme mouvement nous permet de nous remettre un peu de nos émotions, avec une super belle mélodie, plus reposante, qui fait vraiment penser à du Roméo et Juliette, c'est très beau. En plus la mélodie est variée en épisodes plus sombres et énigmatiques, ce qui maintient l'intérêt au plus haut niveau tout le long.
Et enfin le 4eme mouvement fini le tout en beauté, lui aussi avec quelque réminiscences mélodiques de Roméo et Juliette dans le premier thème, avant qu'un nouveau très rythmé fasse son entrée, puis les mêmes 3 notes que le thème principal du 1er mouvement vient changer l'atmosphère, pour mettre en place un climat plus entre-deux. La fin est géniale aussi avec sa mélodie enfantine, berçante, avant que tous les thèmes se mélangent et que le piano explose dans tous ces fortes géniaux. Encore une mouvement foisonnant à souhait.
De loin la meilleure sonate de tous les temps, amha bien sûr, mais faut absolument l'écouter au moins une fois, je crois que sinon on passe à coté de quelque chose.

enie a écrit:
De Prokofiev, je connaissais « l’amour des trois oranges » et je m’étais dit bof, c’est ça Prokofiev ? Et là je suis tombée sur sa 7ème sonate jouée par Gould ainsi que sur les visions fugitives . Je ne sais pas si Glenn Gould est une référence pour les œuvres de Prokofiev mais je l’aime surtout dans Bach. La première fois que je l’ai entendu jouer, c’était pour les variations Goldberg drunken (non j'avais pas bu, c'est juste que ça m'a fait tout bizarre tellement c'était beau). J’aime le premier et le troisième mouvement de cette sonate de Prokofiev, mais le deuxième je n’arrive pas à m'y plonger confused . L’allegro ( 1 mouv.) est composé de deux thèmes, le premier a un aspect sévère très agité, on se sent précipité dans une sorte de fourmilière puis lui succède un thème plus lent et reposant mais un peu inquiétant. Après le thème A reprend de manière plus désordonnée je trouve. Le precipitato (3 mouv.), je l’écouterai en boucle, trooop beau. Il fait un contraste avec le second mouvement andante, toutes les forces se déchaînent. Ah que j’aimerais l’avoir dans mes doigts cette sonate, il faut que j’acquière une technique en béton.

J'adore aussi la 7eme, dans la continuité totale de la 6eme. Sauf que j'aime un peu moins le finale jazzy, ce qui fait 2 mouvements géniaux contre 4 pour la 6eme, la calcul est vite fait.
Le 1er mouvement de cette 7eme sonate est, comme pour ceux de la 6eme, riche, avec des thèmes superbes, des ambiances très contrastées entre le tempo vif et le lent, et toujours une atmosphère lunaire sur le lent et cette puissance jouissive sur le vif. J'adooore les accords frappés à en casser le piano grave-aiguë-grave-aiguë et ces motifs joués forte, ça devient physique comme écoute!
J'aime autant le 2eme mouvement andante, il monte en intensité, avec des passages très romantiques, torturés, désespérés avec des appels... je crois que je l'aime encore plus que le 1er mouvement en fait. C'est un cri d'amour/haine ce mouvement, magnifique. La tension est maintenue jusqu'au bout avec presque rien : un motif répété indéfiniment, c'est menaçant et en même temps ça se résigne, étrange. Court, trop court.
Bon le 3eme mouvement comme j'ai dit je l'aime moins, j'accroche moyennement à ce motif jazzy, mais c'est bref et intense, et la toute fin est folle, ça permet de ne pas casser l'équilibre de la sonate ainsi. J'aime beaucoup aussi, mais un peu moins^^

Je repasserai pour la 8 et surtout le 9. Mais déjà je peux dire, comme l'avait si bien remarqué un forumer dont je ne me souvient plus le nom, que ce corpus des sonates pour piano de Prokofiev est le plus intéressant de tous, aucun autre compositeur n'a fait aussi fort aussi varié, réussi et beau je crois. Ou alors donnez moi un exemple parce que là je vois vraiment pas! ( les sonates de Scriabin est juste en dessous à mon goût, mais à part Scriabin?)


Dernière édition par guimix le Mer 2 Mar 2011 - 17:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:15

Ben tout dépend des goûts, après Scriabine on peut te répondre Roslavets, ou Mozart, ou Beethoven, enfin, il y a du choix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:17

Euh, franchement, les Sonates de Beethoven, tu connais ? C'est vraiment une histoire de goûts, je donne tout Prokofiev pour l'opus 111, moi… Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:18

Xavier a écrit:
Ben tout dépend des goûts, après Scriabine on peut te répondre Roslavets, ou Mozart, ou Beethoven, enfin, il y a du choix!

Mariefran a écrit:
Euh, franchement, les Sonates de Beethoven, tu connais ? C'est vraiment une histoire de goûts, je donne tout Prokofiev pour l'opus 111, moi… Mr.Red

Qu'est-ce que je disais!... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29159
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:24

Mariefran a écrit:
Euh, franchement, les Sonates de Beethoven, tu connais ? C'est vraiment une histoire de goûts, je donne tout Prokofiev pour l'opus 111, moi… Mr.Red

Je donne tout Beethov pour R&J de Proko Mr.Red (ou la 5°)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mer 2 Mar 2011 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:25

Cololi a écrit:


Je conne tout Beethov pour R&J de Proko Mr.Red (ou la 5°)

Lapsus révélateur ? pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29159
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:31

Mariefran a écrit:
Cololi a écrit:


Je conne tout Beethov pour R&J de Proko Mr.Red (ou la 5°)

Lapsus révélateur ? pig

Mais pourquoi est elle aussi méchante Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:31

Non mais bien sûr on peut me répondre tout et n'importe quoi, puisqu'il y a tous les goûts dans la nature, mais quand je dis ça, tu m'as compris, un corpus de sonates aussi dense, riches et géniales que ceux de Proko et Scriabin j'en connais pas d'autres. Mozart que je connais plutôt bien a 4 ou 5 sonates qui sortent du lot sur un vingtaine, et ces 4-5 sont pas traumatisantes non plus, c'est incomparable (malgré leurs qualités propres). Alors oui c'est difficile de comparer des œuvres de périodes si différentes, mais ce sont quand même des sonates pour piano dans les deux cas.
Enfin bref, j'ai pas voulu établir une vérité absolue de supériorité de ces sonates pour piano de Proko sur toutes les autres, ce serait stupide évidemment, mais il m'a semblé que ce corpus faisait quand même partie du top dans le genre. J'espère juste donner envie à un maximum de monde de les écouter, et cela inclus ceux qui n'aiment pas forcément Prokofiev, alors dire qu'objectivement c'est un des corpus les plus passionnants les rendra peut-être au moins curieux. Et je le dis aussi parce que je le pense, tout simplement^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:33

Et moi, si tu aimes Scriabine et Prokofiev, je te recommande vraiment Roslavets. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:37

Je viens d'écoute pour la XXXXème fois la Sonate n°6 de Prokofiev :

C'est génial, rien à rajouter. Guimix en a tellement parlé que je ne puis que reprendre ses propos :

Spoiler:
 


Dernière édition par Vinocuakosecomeakikinsky le Lun 17 Déc 2012 - 12:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:38

Xavier a écrit:
Et moi, si tu aimes Scriabine et Prokofiev, je te recommande vraiment Roslavets. Smile

Je note pour moi... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:40

Tu trouveras peut-être que c'est trop atonal... (ça l'est juste un peu plus que le dernier Scriabine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:43

Xavier a écrit:
Tu trouveras peut-être que c'est trop atonal... (ça l'est juste un peu plus que le dernier Scriabine)

Si c'est juste un peu plus atonal que Scriabine, je vais m'y faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:44

C'est-à-dire que du coup c'est parfaitement atonal... Mr.Red
Mais l'harmonie découle en partie de Scriabine, Prokofiev, et Schoenberg... Smile


Dernière édition par Xavier le Mer 2 Mar 2011 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:44

Xavier a écrit:
Xavier a écrit:
Ben tout dépend des goûts, après Scriabine on peut te répondre Roslavets, ou Mozart, ou Beethoven, enfin, il y a du choix!

Mariefran a écrit:
Euh, franchement, les Sonates de Beethoven, tu connais ? C'est vraiment une histoire de goûts, je donne tout Prokofiev pour l'opus 111, moi… Mr.Red

Qu'est-ce que je disais!... Mr.Red
Lol, comme je l'ai dit, bien sûr que c'est une histoire de goût. Par contre je confesse que je connais pas les sonates de beethoven, et si tu dis qu'elles tuent (bien que je doute que tous le corpus soit du niveau de cet opus 111), je m'y pencherai, mais sans m'attendre à un grand grand choc je dois avouer (quand tu dis que tu donne tout Proko pour un seul opus de Beethoven, je doute qu'on est beaucoup de goûts en commun, même si évidemment du exagère exprès).

Cololi a écrit:
Mariefran a écrit:
Euh, franchement, les Sonates de Beethoven, tu connais ? C'est vraiment une histoire de goûts, je donne tout Prokofiev pour l'opus 111, moi… Mr.Red

Je donne tout Beethov pour R&J de Proko Mr.Red (ou la 5°)

Voilà, ça c'est un ami! mains Mais on va pas commencer à dire n'importe quoi dans tous les sens^^ Et Dieu sait que R&J est mon œuvre préféré de tous les temps!

Xavier a écrit:
Et moi, si tu aimes Scriabine et Prokofiev, je te recommande vraiment Roslavets. Smile

C'est un futuriste russe c'est ça? J'ai écouté 1 ou 2 pièces rapidement sur youtube, ça m'avait semblé très aride, mais j'y retournerai, si c'est dans le genre de Scriabin et Proko, ça peut pas être mauvais.
Edit : mince plus atonal encore que le dernier Scriabin, je vais y venir plus tard alors, il faut déjà que j'arrive à m'y faire entièrement au dernier Scriabin, j'ai encore un peu de mal, mais je me soigne^^
Et Vino, je t'avais dit pour la 6eme! Et ce n'est que le début, à chaque écoute tu entends quelque chose de nouveau, perso mon plaisir va croissant, et pareil avec la 7 et la 9!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:51

Xavier a écrit:
C'est-à-dire que du coup c'est parfaitement atonal... Mr.Red
Mais l'harmonie découle en partie de Scriabine, Prokofiev, et Schoenberg... Smile

C'est pour me donner envie de découvrir sa musique que tu me dis ça ? Laughing

"Xavier ou Comment faire de l'Anti-Publicité..."


Dernière édition par Vinogradovsky le Mer 2 Mar 2011 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:52

Alors je t'informe si tu ne le savais pas que Scriabine est déjà atonal à partir des opus 58-59 environ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:56

Xavier a écrit:
Alors je t'informe si tu ne le savais pas que Scriabine est déjà atonal à partir des opus 58-59 environ...

C'est atonal Scriabine ?

Suis-je donc déjà vacciné pour la musique pédante ?


Dernière édition par Vinocuakosecomeakikinsky le Lun 17 Déc 2012 - 12:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:58

Et voilà, dès que c'est de la musique un peu difficile, vous baissez les bras… Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 16:58

Bien sûr, c'est d'un atonal très recherché et séduisant harmoniquement, mais c'est bien atonal, puisqu'on ne peut plus dire dans quel ton on est, et que les accords sont faits à base de quartes (et non plus de tierces) et évoluent de façon absolument imprévisibles. On trouve un accord parfait à la fin de Prométhée mais c'est absolument exceptionnel.
Regarde les partitions... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 17:03

Mariefran a écrit:
Et voilà, dès que c'est de la musique un peu difficile, vous baissez les bras… Mr. Green

Évidemment... Cool
Regardant la partition d'un peu plus près, pour Prométhée, on dirait des millions de pattes de mouche inscrit sur une trentaine de portées Laughing

P.S. ça devient pas un peu doublon ce topic ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 17:30

pas doublons, mais HS un peu là, et avec la complicité de Xavier en plus Twisted Evil
Alors espérons que les prochains messages parlent de ses magnifiques sonates de Proko!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 17:32

C'est qui qui a demandé qu'on cite des cycles de sonates pouvant rivaliser avec celles de Prokofiev? siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 17:44

Xavier a écrit:
C'est qui qui a demandé qu'on cite des cycles de sonates pouvant rivaliser avec celles de Prokofiev? siffle
ok ok, je plaide coupable^^ enfin pour Roslavet je dis pas, mais on est bien parti sur scriabin et son atonalité là, c'est plus qu'HS. Mais comment t'en vouloir (déjà que c'est moi qui est lancer le mini hs Embarassed ) quand tu t'enflammes sur Scriabin, je ferais pareil avec Proko dans tous les topics si je ne me retenais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1118
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 17:50

guimix a écrit:
Liana a écrit:
Il y a 9 sonates et, à partir de la 5ème, pour moi, ce sont des chefs-d'œuvre de la plus pure eau.
Longtemps, ma préférée était la sixième : un début très percussif, haletant, extrêmement violent, répété un nombre incalculable de fois ; le deuxième mouvement assez bref, spirituel et enjoué, et puis, le troisième mouvement, Tempo di Waltzer, lentissimo - le vrai centre de l'oeuvre. Ah, cette valse éthérée, lunaire, elle se développe, ou plutôt, elle plane dans un espace fantomatique, on dirait que le temps a arrêté sa course ... enfin, le finale aussi est superbe, très virtuose.
Ok, donc j'ai juste plus rien à dire sur mes sonates préférées, merci! Mr. Green
A part que moi je préfère toujours la 6eme, en tout point : 4 mouvements de dingue! Et oui, le tempo di valse, lentissimo est le centre de l'œuvre : tout un monde, une atmosphère... je ne saurais pas mieux dire que toi en fait^^ Mais tous les mouvements sont géniaux, je les adore : le 1er avec son thème hyper percursif et ses parties lentes encore plus belles, avec tous ces accords scandés quasi aléatoirement, et cette variété de rythmes, de lignes mélodiques, et la fin avec la main droite forte...c'est un mouvement jouissif, tellement puissant et riche!
Le 2eme mouvement nous permet de nous remettre un peu de nos émotions, avec une super belle mélodie, plus reposante, qui fait vraiment penser à du Roméo et Juliette, c'est très beau. En plus la mélodie est variée en épisodes plus sombres et énigmatiques, ce qui maintient l'intérêt au plus haut niveau tout le long.
Et enfin le 4eme mouvement fini le tout en beauté, lui aussi avec quelque réminiscences mélodiques de Roméo et Juliette dans le premier thème, avant qu'un nouveau très rythmé fasse son entrée, puis les mêmes 3 notes que le thème principal du 1er mouvement vient changer l'atmosphère, pour mettre en place un climat plus entre-deux. La fin est géniale aussi avec sa mélodie enfantine, berçante, avant que tous les thèmes se mélangent et que le piano explose dans tous ces fortes géniaux. Encore une mouvement foisonnant à souhait.
De loin la meilleure sonate de tous les temps, amha bien sûr, mais faut absolument l'écouter au moins une fois, je crois que sinon on passe à coté de quelque chose.
Très bonne description. J'ai entendu cette sonate aujourd'hui à midi à la Salle Cortot, interprétée par une étudiante de très haut niveau, Olga Panova, de la classe de Guigla Katsarava. C'était époustouflant. Quelle inspiration tonitruante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 22:19

J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent. Mais pour autant quand je l'écoute c'est avec grand plaisir. Le 1er mouvement est vraiment le point faible de cette sonate, il met trop longtemps à démarrer, il faut attendre trois minutes avant qu'un thème apparaisse. Par contre ce thème est superbe, et ce qui suit juste l'exposition de ce thème avec. Malheureusement, ce merveilleux épisode est rapidement éclipsé par un moins bon : un jacassement de notes sans grand intérêt. Heureusement les choses s'arrangent : juste avant la reprise du premier thème et jusqu'à la fin de cette épisode, c'est à dire tout le milieu de la sonate, c'est intense, chargé, prenant, avec des silences saisissants. Mais c'est trop court, et on retombe dans l'ennui assez vite. Même la fin est décevante, elle se repose sur la beauté de son thème et l'atmosphère qu'il dégage sans rien en faire de spécial. Je parle même pas de la cadence, qui heureusement est courte, car elle ne provoque aucune sensation et nous laisse totalement sur notre faim.
Quand on sort de la 6eme et de la 7eme sonate, on est un peu déçu. On est déçu même à l'intérieure du mouvement, car il y a des choses si bien qu'on ne comprend pas pourquoi on se retrouve avec des passages entier bidons. Le mouvement est très riche et varié cette fois-ci encore, mais parfois dans le vide. Je sais pas, un petit manque d'imagination sur ce coup là le Proko, on dirait qu'il n'avais pas envie! ("c'est bon je viens d'écrire 7 mouvements d'affilé qui tuent tout, je me repose un peu" bedo ).

Ah mais le 2eme mouvement rehausse l'intérêt immédiatement! Dès les premières du thème claissicisant on est séduit, on pense à Mozart avec une touche de mélancolie et une autre de douceur, c'est bon. Le 2eme thème est du même acabit, très reposant, il flotte dans l'air. Ce mouvement est réussi et très beau, même s'il n'a pas la puissance des mouvements lents des deux sonates précédentes. Mais on est sur autre chose là, c'est pas fait pour nous prendre par les tripes et nous emmener au loin, là on reste assis où on est mais ça devient beaucoup plus confortable qu'avant, on a envie d'y rester finalement -on peut très bien écouter le mouvement trois fois d'affilé. Il en devient presque hypnotique. Édit : Pas étonnant que j'aime autant ce mouvement, le thème principale est tiré du merveilleux Eugen Onegin! Décidément, cette musique de scène regorge de merveilles, et c'est définitivement une des plus grande réussite de Prokofiev, c'est étrange qu'on en a parle pas plus.

Le 3eme mouvement a toujours été mon préféré de cette sonate, je l'ai souvent écouté seul, même avant de me plonger dans les autres sonates de guerre. On retrouve le plus haut niveau maintenant, grands thèmes, un florilège de motifs et de rythmes, des grandes phrase fortes, une inventivité folle. Il y a même des moments où on est obligé de bouger la tête tellement le rythme est bon^^ D'ailleurs le thème du 1er mouvement revient, et cette fois-ci il est très bien utilisé, mêlé à un motif du 3eme mouvement. La fin est super, le rappel des thèmes est au niveau de l'attente. C'est tour à tour incisif, beau et jouissif (une fois n'est pas coutume).
Aaaah, s'il n'y avait pas ce premier mouvement...ou ce même mouvement mais en mieux! Enfin bref, le tout reste génial.


Dernière édition par guimix le Lun 7 Mar 2011 - 18:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 22:29

guimix a écrit:
J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent.

Ah tiens, moi c'est ma préférée, la plus subtile je trouve.
J'avoue que j'ai du mal à voir où on peut voir des passages "bidons". scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 22:32

Xavier a écrit:
guimix a écrit:
J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent.

Ah tiens, moi c'est ma préférée, la plus subtile je trouve.J'avoue que j'ai du mal à voir où on peut voir des passages "bidons". scratch

+1 ma préférée de toutes.


Dernière édition par Utnapishtim le Mer 2 Mar 2011 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 22:33

guimix a écrit:
J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent. Mais pour autant quand je l'écoute c'est avec grand plaisir. Le 1er mouvement est vraiment le point faible de cette sonate, il met trop longtemps à démarrer, il faut attendre trois minutes avant qu'un thème apparaisse.
J'entends une mélodie magnifique dès la première mesure, et toute la construction qui suit est splendide, probablement une des meilleures constructions de Prokofiev. D'ailleurs pour moi elle couronne le cycle des sonates de guerre, avec une écriture dépassant tout ce qu'il a pu écrire auparavant.
C'est probablement la plus exigeante des sonates de Prokofiev, mais elle est extrêmement structurée, et je ne lui voit aucun point faible (le matériau mélodique est extrêmement varié et somptueux (et encore meilleur que dans les précédentes), rythmiquement c'est assez troublé). Ce 1er mouvement très tourmenté qui alterne de nombreux passages apaisés puis agités peut rapidement devenir apocalyptique pour peu que le pianiste ne soit pas trop mauvais. Il faut aussi développer un chant supérieur, il y a de nombreuses lignes mélodiques qui se trouvent au milieu d'une écriture assez touffue. Et puis ici Prokofiev s'éloigne un peu des mouvements très percussifs et plus facilement séducteurs des sonates précédentes, son écriture devient plus concentrée, avec des atmosphères beaucoup plus complexes.
Le 2e mouvement est extrêmement puissant si le mouvement qui le précède a été apocalyptique, c'est très grinçant, bien du néo-classicisme naïf auquel il pourrait d'abord faire penser. Isolément c'est très agréable, dans l'enchaînement ce mouvement peut être assez dérangeant, mettre mal à l'aise (c'est presque "Dansons au milieu des ruines").
Le 3e mouvement est assez violent, on n'y voit pas totalement l'espoir qui se devait de surgir des œuvres de guerre, ou en tout cas c'est un optimisme qui se base quelque-chose qui est bien bancal.

Revenir en haut Aller en bas
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mer 2 Mar 2011 - 23:34

Utnapishtim a écrit:
Xavier a écrit:
guimix a écrit:
J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent.

Ah tiens, moi c'est ma préférée, la plus subtile je trouve.J'avoue que j'ai du mal à voir où on peut voir des passages "bidons". scratch

+1 ma préférée de toutes.
Bidon est peut-être un peu fort, c'est surtout par contraste avec les moments si bon que le mouvement peu contenir. J'accroche pas de bout en bout, je m'y ennuis parfois. Et que pensez vous de la 6eme? Vous la trouvez moins subtile? C'est peut-être le cas, faudrait sans doute que je me replonge encore dans ce 1er mouvement -enfin avant de publier le commentaire je l'ai réécouté 3 fois d'affilé pour pas parler que sur mes souvenirs mais si c'est hyper subtil, il se peut que ça demande 25 écoutes avant de saisir la beauté de ces moments qui m'ennuient pour l'instant.

alexandre. a écrit:
guimix a écrit:
J'aime à peine moins la 8eme que les autres sonates de guerre, en tout cas c'est celle que j'écoute le moins souvent. Mais pour autant quand je l'écoute c'est avec grand plaisir. Le 1er mouvement est vraiment le point faible de cette sonate, il met trop longtemps à démarrer, il faut attendre trois minutes avant qu'un thème apparaisse.
J'entends une mélodie magnifique dès la première mesure, et toute la construction qui suit est splendide, probablement une des meilleures constructions de Prokofiev. D'ailleurs pour moi elle couronne le cycle des sonates de guerre, avec une écriture dépassant tout ce qu'il a pu écrire auparavant.
C'est probablement la plus exigeante des sonates de Prokofiev, mais elle est extrêmement structurée, et je ne lui voit aucun point faible (le matériau mélodique est extrêmement varié et somptueux (et encore meilleur que dans les précédentes), rythmiquement c'est assez troublé). Ce 1er mouvement très tourmenté qui alterne de nombreux passages apaisés puis agités peut rapidement devenir apocalyptique pour peu que le pianiste ne soit pas trop mauvais. Il faut aussi développer un chant supérieur, il y a de nombreuses lignes mélodiques qui se trouvent au milieu d'une écriture assez touffue. Et puis ici Prokofiev s'éloigne un peu des mouvements très percussifs et plus facilement séducteurs des sonates précédentes, son écriture devient plus concentrée, avec des atmosphères beaucoup plus complexes.
Le 2e mouvement est extrêmement puissant si le mouvement qui le précède a été apocalyptique, c'est très grinçant, bien du néo-classicisme naïf auquel il pourrait d'abord faire penser. Isolément c'est très agréable, dans l'enchaînement ce mouvement peut être assez dérangeant, mettre mal à l'aise (c'est presque "Dansons au milieu des ruines").
Le 3e mouvement est assez violent, on n'y voit pas totalement l'espoir qui se devait de surgir des œuvres de guerre, ou en tout cas c'est un optimisme qui se base quelque-chose qui est bien bancal.
Je ne vois pas tant de différence en terme de complexité entre la 8eme et la 6eme ou la 7eme. Il y a souvent des lignes mélodiques et rythmiques qui se croisent et se chevauchent, autant dans les trois.
Pour ce quelque chose de "bancal", c'est souvent le cas avec Proko, on est toujours entre-deux, c'est jamais tout noir ou tout blanc, et moi j'adore^^
On peut tous penser ce qu'on veut de ces sonates et en avoir une de préférée différente, tous les points de vues sont enrichissants (je vais insister sur ce 1er mouvement). Je suis content que ça vous ai fait réagir à ce point, ça montre l'intérêt que vous y portez, et c'est l'essentiel! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent75
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 11:40

Moi aussi, la 8ème sonate est ma préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:13

Je viens d'écouter pour la 5ème fois la Sonate n° 8, et je le confirme... C'est ma préférée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:27

violon Très bien, puisqu'il en est ainsi, je serai seul contre vous tous. Mais sachez que je ne vous crains guère, vous et votre 8eme sonate, car j'ai la 6eme à mes cotés, et ensemble nous serons plus fort que tout! Que trépasse mon ennemi, et que son sang abreuve la sainte coupe de mon maître : Prokofiev! violon




Allez! C'est pas juste, pourquoi ce complot autour de la 8eme! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:37

guimix a écrit:
Très bien, puisqu'il en est ainsi, je serai seul contre vous tous. Mais sachez que je ne vous crains guère, vous et votre 8eme sonate, car j'ai la 6eme à mes cotés, et ensemble nous serons plus fort que tout! Que trépasse mon ennemi, et que son sang abreuve la sainte coupe de mon maître : Prokofiev!




Allez! C'est pas juste, pourquoi ce complot autour de la 8eme! Sad

Disons, pour être franc, que je n'aime pas forcément les sonates de cette période là.
En réalité, ma sonate préférée se trouve être la deuxième de Prokofiev (peut-être la troisième aussi...)
Je ne sais pas pourquoi...
Il y a ce côté laborieux et innovant dans ses premières sonates qui me fascinent et m'inspirent que l'on ne retrouve pas tellement dans celles des années 40-44, de nature plus lyrique.


Dernière édition par Vinocuakosecomeakikinsky le Lun 17 Déc 2012 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:41

Ho le petit menteur! Non mais ne t'inquiète pas, tu vas y venir à ses dernières sonates, tu verras qu'elles sont bien bien au dessus. C'est comme avec scriabin, je préférais les premières, je n'arrivais même pas à comprendre ce qui se passait dans les autres, sauf qu'à force de persévérance, d'un coup on saisit! Enfin je pense quand même que les dernières de Proko sont plus directes que les dernières de Scriabin, ça devrait pas te prendre longtemps avant d'en saisir la toute puissance^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:46

guimix a écrit:
Ho le petit menteur! Non mais ne t'inquiète pas, tu vas y venir à ses dernières sonates, tu verras qu'elles sont bien bien au dessus. C'est comme avec scriabin, je préférais les premières, je n'arrivais même pas à comprendre ce qui se passait dans les autres, sauf qu'à force de persévérance, d'un coup on saisit! Enfin je pense quand même que les dernières de Proko sont plus directes que les dernières de Scriabin, ça devrait pas te prendre longtemps avant d'en saisir la toute puissance^^

Bah, ça s'est passé inversement avec Scriabine.
J'ai tout de suite mieux compris l'Univers harmonique de ses dernières sonates que celui de ses premières...

Et
non, je ne mens pas...


Dernière édition par Vinogradovsky le Mar 22 Nov 2011 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:52

Ah mais c'est tout à fait possible. Par contre du coup je ne comprend pas trop bien pourquoi tu aimes moins les dernières sonates de Proko. Mais tu viens juste de les appréhender, laissons le temps au temps, dans 1 mois tu seras : "ouaaa comment j'ai pu préférer la 3eme à la 6eme? Et pire que tout, comment j'ai pu préférer la 8eme à la 6emm?" Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:54

guimix a écrit:
Ah mais c'est tout à fait possible. Par contre du coup je ne comprend pas trop bien pourquoi tu aimes moins les dernières sonates de Proko. Mais tu viens juste de les appréhender, laissons le temps au temps, dans 1 mois tu seras : "ouaaa comment j'ai pu préférer la 3eme à la 6eme? Et pire que tout, comment j'ai pu préférer la 8eme à la 6eme?" Mr. Green

Tu plaisantes, j'espère ? Shocked


Dernière édition par Vinocuakosecomeakikinsky le Lun 17 Déc 2012 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 13:56

Heu c'était dit sur le ton de l'humour oui, d'où le Mr. Green , mais crois moi que tu changeras d'avis, au moins par rapport à la 3eme. Tu peux très bien préférer la 8eme, mais j'en rajoutais une couche pour rigoler sur cette 8eme^^

Édit : On va finir par croire que j'aime pas cette 8eme sonate, mais je l'adore! (cf mon commentaires un peu plus haut) J'ai juste plus de mal avec le premier mouvement.


Dernière édition par guimix le Dim 17 Juil 2011 - 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent75
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 3 Mar 2011 - 14:07

Les plus belles sont les 3 sonates de guerre : 6, 7 et 8. Les deux premières citées sont les plus spectaculaires, la 8ème a une forme moins classique et une atmosphère vraiment unique, obscure.
La 9ème ne m'a jamais transportée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Ven 30 Nov 2012 - 15:33

J'aime de plus en en plus la sixième sonate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guimix
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 27
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Lun 3 Déc 2012 - 21:53

Et moi la 8° ! Comme quoi hein ! "il se peut que ça demande 25 écoutes avant de saisir la beauté de ces moments qui m'ennuient pour l'instant." disais-je il y a plus d'un an, alors je ne sais pas combien d'écoutes entre temps, mais il est certain aujourd'hui que la 8 ° est au moins à égalité avec la 6° dans mon cœur. Et elle aura sans doute une bien plus grande durée de vie que cette dernière, comme j'ai déjà pu le remarquer, les œuvres qui vous résistent le plus sont également celle qui gardent le plus longtemps un intérêt égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12221
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Mar 4 Déc 2012 - 13:25

guimix a écrit:
Et moi la 8° ! Comme quoi hein ! "il se peut que ça demande 25 écoutes avant de saisir la beauté de ces moments qui m'ennuient pour l'instant." disais-je il y a plus d'un an, alors je ne sais pas combien d'écoutes entre temps, mais il est certain aujourd'hui que la 8 ° est au moins à égalité avec la 6° dans mon cœur. Et elle aura sans doute une bien plus grande durée de vie que cette dernière, comme j'ai déjà pu le remarquer, les œuvres qui vous résistent le plus sont également celle qui gardent le plus longtemps un intérêt égal.

Guimix . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famineur
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 60
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/10/2012

MessageSujet: intermède   Jeu 6 Aoû 2015 - 13:03

Le piano est son fief,
le clavier : sa mâchoire ;
comme ils sont blancs et noirs,
les crocs de Prokofieff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enmotdiese.free.fr/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   Jeu 21 Sep 2017 - 9:26

Bizarrement, alors que Prokofiev est un de mes compositeurs favoris depuis... toujours en fait, j'ai longtemps été réfractaire à ses sonates pour piano. Je n'ai commencé à y accrocher que très récemment, via les enregistrements de Richter.

Je ne les connais pas encore toutes mais pour l'instant, ce sont surtout la 2ème et la 6ème qui sortent clairement du lot pour moi, avec la 8ème un peu en retrait. La 4ème continue de ne pas me faire grande impression.

J'imagine que je devrais poursuivre avec la 7ème et la 9ème, bien que je les ai plusieurs fois mises sur le métier sans grand enthousiasme par le passé. Ces deux-là à part, je loupe quelque chose dans celles qui restent (1ère, 3ème et 5ème donc) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sergueï Prokofiev (1891-1953) - Sonates pour piano
» Prokofiev Sonates pour piano
» Sergueï Prokofiev (1891-1953)
» Beethoven Sonates pour piano
» Sonate pour piano de PROKOFIEV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: