Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Benjamin Britten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 17:29

Fuligo a écrit:
Il faut faire pression pour qu'un(e) français(e) enregistre les Illuminations. Je ne crois pas que ça existe au disque,
Si, si, il existe Christiane Eda-Pierre avec Jean-Walter Audoli et l'Audoli instrumental ensemble, chez Arion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 17:32

Sauron le Dispensateur a écrit:
J'écoute le disque EMI de Bostridge/Rattle avec Berlin dans le triptyque Illuminations, Sérénade et Nocturne!
Je crois que je n'ai jamais entendu musique aussi tendrement mélancolique que celle de Britten. Embarassed
Du coup j'ai toujours du mal à parler de cette musique dont je me sens si proche.
Bon quelques mots donc sur très beau disque. Cette version vaut le coup pour sa solidité générale et son prix modique. L'orchestre est superbe et le cor solo fait merveille dans la Serenade. La direction de Rattle est, à défaut d'être raffinée, sans faille. Enfin la voix de Bostridge comme taillée sur mesure pour cette musique. Les qualités sont nombreuses: timbre superbe, voix homogène, sens musical. Toutefois la prononciation laisse vraiment à désirer. Le français de Bostridge est tout simplement incompréhensible et son anglais brouillon.
Bon je préfère quand même ce disque à celui de Pears -sa voix m'épuise- chez Decca dans les mêmes oeuvres qui pourra sembler moins fini plus "amateur".
Je trouve, moi, une poésie infinie dans l'anglais de Bostridge, tout à fait dans le ton de cette musique. Je ne savais pas qu'il existait une version de Rattle pour la Serenade, je ne connais que Metzmacher, avec Bostridge (et Marie Luise Neunecker au cor, souveraine comme on en entend peu). Un enchantement ultime.

Bostridge a aussi produit un Our hunting fathers, du même tonneau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3754
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 17:50

DavidLeMarrec a écrit:
Fuligo a écrit:
Il faut faire pression pour qu'un(e) français(e) enregistre les Illuminations. Je ne crois pas que ça existe au disque,
Si, si, il existe Christiane Eda-Pierre avec Jean-Walter Audoli et l'Audoli instrumental ensemble, chez Arion.

Ah! Bon à savoir! Et ça donne quoi, hormis la prononciation qu'on peut imaginer meilleure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 17:56

C'est bien si tu as de l'imagination. Mr. Green

La voix a des harmoniques acides qui ont tendance à vampyriser les mots... C'est plus français, mais de là à dire que la prononciation soit parfaite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 20:04

DavidLeMarrec a écrit:

Je ne savais pas qu'il existait une version de Rattle pour la Serenade, je ne connais que Metzmacher, avec Bostridge (et Marie Luise Neunecker au cor, souveraine comme on en entend peu). Un enchantement ultime.

Ben voilà c'est un enregistrement qui a été réalisé en 2005 et que j'ai trouvé pour 6 euros neuf chez Gibert... Comme d'adore et Britten, et Bostridge et Rattle... Ben j'ai pas hésité un instant!
Info complémentaire si tu connais le corniste est Radek Baborak!

Citation :
Je trouve, moi, une poésie infinie dans l'anglais de Bostridge
Ah? Ici j'ai le sentiment que c'est pas clair! Du moins je ne comprend pas tous les mots sans suivre avec le livret! Peut-être la pollution de son français qui m'a poursuivi dans les deux cylces en anglais!

Citation :
tout à fait dans le ton de cette musique
Ah oui c'est indéniable. Mais je suis surtout enchanté par la beauté du timbre et ses phrasés mais à un niveau musical. La diction ne m'a pas frappé par sa clarté.

Citation :
Un enchantement ultime.
Le disque Rattle est superbe aussi. Je trouve juste l'orchestre de Rattle superbe mais avec un petit quelque chose qui manque. Je dirais qu'il manque quelque chose d'évanescent et de simplement poétique à cet orchestre. On dira que ma remarque est peu précise et un rien éculée mais je le pense vraiment. Razz


Citation :
Bostridge a aussi produit un Our hunting fathers, du même tonneau.
Tiens je connais pas cette oeuvre! C'est dans quelle veine?! C'est chez quel éditeur et avec qui?


Dernière édition par le Sam 28 Juil 2007 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 21:18

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Je trouve, moi, une poésie infinie dans l'anglais de Bostridge
Ah? Ici j'ai le sentiment que c'est pas clair! Du moins je ne comprend pas tous les mots sans suivre avec le livret!
Ah, peut-être. Je parlais, moi, de sa façon de dire.


Citation :
Citation :
tout à fait dans le ton de cette musique
Ah oui c'est indéniable. Mais je suis surtout enchanté par la beauté du timbre et ses phrasés mais à un niveau musical. La diction ne m'a pas frappé par sa clarté.
Je trouve ses phrasés 'textuels' au moins aussi convaincants, mais c'est encore autre chose que la diction...


Citation :
Le disque Rattle est superbe aussi. Je trouve juste l'orchestre de Rattle superbe mais avec un petit quelque chose qui manque. Je dirais qu'il y manque quelque chose d'évanescent et de simplement poétique à cet orchestre. On dira que ma remarque est peu précise et un rien éculée mais je le pense vraiment. Razz
Je vois très bien ce que tu veux dire, concernant Rattle...


Citation :
Citation :
Bostridge a aussi produit un Our hunting fathers, du même tonneau.
Tiens je connais pas cette oeuvre! C'est dans quelle veine?! C'est chez quel éditeur et avec qui?
C'est une oeuvre de 1936, créée par Sophie Wyss (pour soprano ou ténor), dans une veine proche, justement, des deux cycles dont nous parlons.

Dirigé par Daniel Harding à la tête du Britten Sinfonia. Chez EMI Classics (référence : 56871 ou CDC 5 56534 2).
Ca existe aussi par Pears, Harper, Bryn-Julson et Söderström.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 22:39

Citation :
Ah, peut-être. Je parlais, moi, de sa façon de dire.
Ben oui mais comment bien dire sans une bonne diction? scratch

Citation :
Dirigé par Daniel Harding à la tête du Britten Sinfonia. Chez EMI Classics (référence : 56871 ou CDC 5 56534 2).
Ca existe aussi par Pears, Harper, Bryn-Julson et Söderström.
Je crois que je préfère entendre un ténor dans cette musique. Mais Pears j'ai trop de mal en raison de la couleur de sa voix. Je vais essayer de me procurer Harding/Bostridge donc! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 22:41

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Ah, peut-être. Je parlais, moi, de sa façon de dire.
Ben oui mais comment bien dire sans une bonne diction? scratch
Je t'assure que c'est possible. On peut très bien dire avec une diction floue et un accent à couper au couteau.
Evidemment, ça n'aide pas, mais ce sont des critères indépendants.


Citation :
Je crois que je préfère entendre un ténor dans cette musique. Mais Pears j'ai trop de mal en raison de la couleur de sa voix.
Et peut-être aussi de son malcanto permanent, incapable de phraser plus d'une mesure à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 22:50

Citation :
On peut très bien dire avec une diction floue et un accent à couper au couteau.
Evidemment, ça n'aide pas, mais ce sont des critères indépendants.
Si une mauvaise diction n'aide pas c'est que ces deux choses ne sont pas totalement indépendantes.
Je comprend bien qu'on puisse comprendre le sens du texte et avoir les intentions justes correspondant à cette comprehension.
Toutefois sans une bonne diction il me semble qu'on perdra forcément de cette compréhension.

Citation :
Et peut-être aussi de son malcanto permanent, incapable de phraser plus d'une mesure à la fois.
Razz
Oui les phrasés et le souffle sont courts. Mais parfois Pears me procure de magnifiques sensations comme dans Mort à Venise. C'est vrai que ça peu de temps pour une durée de 2 heures! Mr. Green
Et le timbre tu le trouves comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 22:54

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
On peut très bien dire avec une diction floue et un accent à couper au couteau.
Evidemment, ça n'aide pas, mais ce sont des critères indépendants.
Si une mauvaise diction n'aide pas c'est que ces deux choses ne sont pas totalement indépendantes.
Pas totalement, tout à fait. Il n'y a donc pas d'équivalence directe. Bien sûr, il y a potentiellement influence.


Citation :
Je comprend bien qu'on puisse comprendre le sens du texte et avoir les intentions justes correspondant à cette comprehension.
Toutefois sans une bonne diction il me semble qu'on perdra forcément de cette compréhension.
C'est tout à fait ça. Mais il en reste parfois suffisamment pour que ce soit très beau. C'est le cas chez bien des wagnériennes, par exemple.
Tiens, Polaski, qui n'a pas une diction très claire, mais qui est extrêmement précise dans les intentions textuelles. Pas une pensée globale, vraiment une pensée au mot près.


Citation :
Et le timbre tu le trouves comment?
Blanchâtre, étrange. Mais pas forcément vilain. C'est plutôt le style débraillé et la voix un peu courte qui me gênent, mais c'est tout à fait fréquentable pour moi. (A part peut-être, précisément, dans les Illuminations !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 28 Juil 2007 - 23:07

Citation :
Tiens, Polaski, qui n'a pas une diction très claire, mais qui est extrêmement précise dans les intentions textuelles. Pas une pensée globale, vraiment une pensée au mot près.
Je n'osai pas le dire hehe Moi ça me gêne bien souvent dans ce qu'elle fait. Parfois le manque de la bonne diction sur quelques mots cruciaux est dérangeant comme dans son Crépusucle de 97. Mais il est clair qu'elle pense ce qu'elle fait et que ça s'entend.

Citation :
Blanchâtre, étrange. Mais pas forcément vilain. C'est plutôt le style débraillé et la voix un peu courte qui me gênent, mais c'est tout à fait fréquentable pour moi. (A part peut-être, précisément, dans les Illuminations !)
Moi je trouve ça vilain et pourtant charmant Mr. Green et en fin de compte épuisant probablement à cause du débraillement que tu décris. En même temps je ne possède que des enregistrements tardifs alors peut-êre qu'avant... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 26 Oct 2007 - 13:59

Gloriana

Je viens de parcourir les 9 pages B. Britten et je pense que personne n 'en a parlé. Je vous "colle" donc mon post d 'un autre forum-ami.
Pour me situer, j'adore P. Grimes et Billy Budd . J 'ai du mal , pour l 'instant, avec "Songes" et "tour d 'écrou".


"Je viens de découvrir cet opéra et je suis très étonné du peu d’engouement que cette œuvre suscite, du moins en France ! Je suis à la limite de l ‘incompréhension.
Ça duote, ça triote et même quintote ; il y a des chœurs, des danses, des duels et des numéros d’acteurs époustouflants et il
m'a fallu un coup de pot (et aussi de la curiosité) pour enfin le découvrir . Opéra très verdien et même parfois puccinien (Tosca).
Le soir de la création en 1953 il fit un énorme flop et repris en 1963 le soir de la mort de JF Kennedy … pas de chance. Mais je vous laisse lire le Kaminsky.

L ‘histoire : Malgré son amour pour Robert Devereux Prince d ‘Essex elle le sacrifie pour raisons d ‘état.
(Eh oui, on peut être reine et aimer l’ Essex)



2 Dvds pour découvrir cette œuvre :





Avec ce Dvd qui ne dure que 100mn c’est plus un film sur Gloriana que l’opéra lui-même. N ‘ont gardé que l ‘essentiel . Mais les images, les acteurs-chanteurs et les costumes sont superbes . Réticent au départ je ne donnerais plus ce DVD.


.
Opéra filmé (bien) sur la scène. Durée 2h30.
J ‘ai bien aimé et c ‘est l’intégral de l ‘œuvre.


Impossible de faire un choix. Les 2 sont à commander sans attendre le Père Noël. Sur Amazon on les trouve à de bons prix.


Pour vous entrainer les oreilles à Benjamin Britten et à Gloriana (aussi Peter Grimes) un petit cd chez Naxos :


Voilà, j 'ai fait mon boulot de forumeur.

Pour compléter mon premier post, je crois que la scène où Essex force la porte de la chambre de la Reine et trouve celle-ci en négligé et sans perruque( il se trouve face à une femme vieille)) est une des scène les plus poignantes de tout le répertoire. Josephine Barstow (dans le premier dvd) est absolument incroyable"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 14 Nov 2007 - 18:03

Et ce DVD : Arrow , quelqu'un le connait ? Si oui comment est t' il et est-ce meilleur que celui là : Arrow ici
Je n'ai jamais écouté de Britten. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 14 Nov 2007 - 18:04

Avec les pochettes ça serait plus pratique! Wink

Le premier vient juste de sortir je crois, donc tu n'auras surement pas beaucoup d'avis...
Celui que j'ai recommandé est pour moi vraiment sans reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 14 Nov 2007 - 18:17

Xavier a écrit:
Avec les pochettes ça serait plus pratique! Wink
J'ai trouvé ça aussi Arrow http://www.classiquenews.com/voir/lire_chronique_dvd.aspx?id=521
Mais je préfère me baser sur plusieurs avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 16 Nov 2007 - 12:25

Yann a écrit:
Je n'ai jamais écouté de Britten. Embarassed

Essaye le "Naxos" que je propose plus haut.
Tu ne vas pas te ruiner et en plus c 'est un Britten très accessible...
(symphonic suite de Gloriana et Peter Grimes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann
Mélomane averti


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2007 - 0:07

Excuses moi je n'avais pas vu ton message, ok j'écouterai ça !
7 euros comme tu le dis c'est pas cher payé ! Je donnerai mes impressions après écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2007 - 9:31

Xavier a écrit:
Je viens de découvrir Peter Grimes, que j'ai beaucoup aimé.



Pour l'instant mon oeuvre préférée de Britten.

J'aime l'écriture vocale, c'est très bien orchestré, et j'ai senti à plusieurs moments que certains compositeurs se sont bien imprégnés de cette oeuvre. (Rautavaara, Adams, même Dutilleux dont le 3è mouvement de sa 1ère symphonie, écrite quelques années plus tard, semble tout droit sorti du 4è interlude de Peter Grimes)
Pour la première fois je trouve Britten inspiré de bout en bout quasiment et je n'ai pas décroché une seconde, contrairement au Tour d'écrou, à Mort à Venise ou au Songe d'une nuit d'été.
Il y a des choses vraiment magnifiques, notamment dans ces interludes, et je trouve pas mal de points communs niveau livret avec Wozzeck... Qu'en pensez-vous?
Cet homme rejeté, méprisé, qui finit par se noyer...

C'est la première version que j'écoute, mais j'ai été convaincu par les interprètes (Langridge est décidément un grand artiste) à part peut-être celle qui joue Ellen dont je n'aime pas beaucoup la voix, et la mise en scène est très bien.

Oeuvre: 8/10
Interprétation: 8,5/10
Mise en scène: 8,5/10
Technique: 9/10 (son de bonne qualité, bonne image 16/9, pour une fois qu'on a un DVD d'une qualité quasi-irréprochable...)


Grâce à ce fil je viens de me faire un week-end Britten.
Tout d 'aborsd le Dvd de Peter Grimes et les critiques et notes de Xavier : Rien à ajouter, c 'est parfait ! exactement mon opinion.
Je trouve les choeurs très bien filmés et très crédibles en
vieux- loups- de -mer.
Ensuite je me suis attaqué à"Tour d 'écrou" que j 'avais enregistré à la TV.
Là j 'avoue que j'ai décroché à la moitié. Mal à l 'aise par le sujet (?) et surtout je n 'ai pas encore accroché à la musique.

Yann, avec un tel prénom qui fleure bon la Bretagne je te recommande d 'écouter les interludes de Peter Grimes ... tu vois, tu sens la mer , pas celle des "golfes clairs" mais l 'océan sombre et impitoyable qui frappe le granit. Avant de m 'envoyer tes impressions je te réclame au moins 3 écoutes Laughing


Et pour terminer Xavier tu devrais essayer Billy Budd.

Même si le Billy de Thomas Allen me semble un peu âgé pour le rôle,(10 ans de trop ) Langridge et surtout Richard Van Allan sont tous les 2 remarquables. Un beau DVD pour une belle oeuvre.
Remarque : chez amazon ils sont tombés sur la tête ... presque 100 euros pour ce DVD... à la fnac c 'est nettement moins cher.

J'espère n'avoir pas été trop long.
Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2007 - 12:23

Mais on peut découvrir tout ceci en CD aussi ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2007 - 13:27

vartan a écrit:
Mais on peut découvrir tout ceci en CD aussi ! Wink

Certes... d'ailleurs j 'ai les deux.
Mais lorsque le DVD est de bonne qualité (images et son) je donne un léger avantage aux Dvd ne serait- ce que pour la facilité de suivre l 'action grâce aux sous-titres.
Et si en plus les chanteurs sont d 'excellents acteurs, alors le Dvd l 'emporte largement !!!
C 'est un peu comme pour le foot. J 'aime bien écouter la radio mais pour voir les buts, avoue que c 'est mieux à la TV !!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 19:55

J'ai un vague souvenir d'un concerto pour violon diffusé cet été sur France Musique qui m'avait beaucoup plu... je me souviens qu'il avait été présenté comme rare et que j'avais marqué dans mon carnet "des graves du violon beaux comme des graves d'une voix de femme."

Des infos là dessus ? mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 19:57

Chez Britten, on a un concert pour violon et un autre pour violon et alto...ce dernier étant plus rarement joué...tu fais référence à celui-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 19:59

Eragny a écrit:
"des graves du violon beaux comme des graves d'une voix de femme."
Il y a donc de bienheureux mortels qui ignorent Leonie Rysanek ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 20:11

Je ne comprends pas ton allusion, David Embarassed


Kia : Il me semblait que c'était un concerto pour violon, mais peut être que je me trompe... j'ai plus trop de souvenir, c'est cette phrase qui m'est revenue en flash je sais pas pourquoi, pour ça que j'ai pensé à ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 20:13

Eragny a écrit:
Je ne comprends pas ton allusion, David Embarassed

A force de ne pas écouter de Wagner, tu vas finir par ne rien comprendre aux 3/4 des vannes du forum. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 20:14

Tu ferais mieux de m'expliquer, bougre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 7 Fév 2008 - 20:16

Autrement dit : "beau comme le grave d'une voix de femme" - tout dépend de la femme de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 18 Fév 2008 - 13:26

Les Variations sur un Thème de Frank Bridge sont passées ce matin à la radio. J'ai trouvé ça pas mal du tout. J'aime cette façon de partir d'un thème plutôt anodin et de peu à peu le transformer en quelque chose d'inquiétant, une démarche qui m'a fait penser à Chostakovitch même si ce dernier fait plus dans le grotesque.

Une des variations prenait la forme d'une marche grinçante et sarcastique. C'est quelque chose qu'on retrouve souvent chez lui, il me semble: il y en a une aussi dans sa sonate pour violoncelle et dans le Nocturnal pour guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 28 Mar 2008 - 9:41



J'ai beaucoup aimé!

L'orchestration subtile, délicate (violon-célesta lorsque Obéron parle et use de la fleur), le prélude et les interludes instrumentaux, étonnants, l'atmosphère générale, onirique et ironique.
C'est beau et c'est amusant.

Très belle mise en scène de Carsen, poétique et vivante, interprètes irréprochables.

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keeptheworkup
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Peter Grimes   Sam 5 Avr 2008 - 13:40

Bonjours,

Je fais un exposé sur Benjamin Britten dans le cadre de mes cours de musique, et j'ai décidé de passer une partie de Peter Grimes, seulement je ne connais pas bien cet opéra. Je me réfère donc à vous. Pourriez vous me dire quels mouvements sont les plus intéréssants à faire écouter, les plus beaux, ceux qui expriment le mieux le style de Britten?

Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 13:45

en l'attente d'une réponse, tu as déjà un sujet général
http://classik.forumactif.com/general-f1/benjamin-britten-t525-80.htm?highlight=britten
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 13:52

Les Sea Pictures, voyons ! cool-blue

(de toute façon je connais pas le reste Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 16:19

Spiritus a écrit:
Les Sea Pictures, voyons ! cool-blue

(de toute façon je connais pas le reste Laughing )
Les interludes marins, tu vénères un peu trop Elgar… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanlea
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 59
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 16:39

La mouclade charentaise, aussi, c'est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 17:59

keeptheworkup a écrit:
Bonjours,

Je fais un exposé sur Benjamin Britten dans le cadre de mes cours de musique, et j'ai décidé de passer une partie de Peter Grimes, seulement je ne connais pas bien cet opéra. Je me réfère donc à vous. Pourriez vous me dire quels mouvements sont les plus intéréssants à faire écouter, les plus beaux, ceux qui expriment le mieux le style de Britten?

Merci d'avance!
J'aime beaucoup le procès au tout début, mais le mieux serait que tu prennes un moment qui t'a particulièrement frappé, quitte à ce qu'on t'aiguille sur quoi en dire. Sur la durée de PG, on ne peut pas dire qu'il y ait un moment incontournable et pas d'autres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 18:31

Pour moi il y a un moment incontournable qui est le monologue "Now the Great Bear and Pleiades" à la fin du premier acte. Là tu auras le Britten tendre et mélancolique.
Ensuite je te conseille les terribles "Grimes Grimes" du troisième acte (juste avant le dernier interlude) pour signifier la violence de la communauté sur Peter.
Sinon tu peux picoher à ta guise dans les interludes... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 20:28

Sauron le Dispensateur a écrit:
Pour moi il y a un moment incontournable qui est le monologue "Now the Great Bear and Pleiades" à la fin du premier acte. Là tu auras le Britten tendre et mélancolique.
Ensuite je te conseille les terribles "Grimes Grimes" du troisième acte (juste avant le dernier interlude) pour signifier la violence de la communauté sur Peter.
Sinon tu peux picoher à ta guise dans les interludes... Surprised
Si c'est pour présenter l'opéra en tant que tel, on peut se passer des interludes, non ? Surtout que l'essentiel de Britten est vocal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 5 Avr 2008 - 23:27

Les deux extraits que j'ai choisi sont vocaux (Peter et les choeurs).
Ensuite pour se concentrer sur l'orchestration par ex. on peut aussi taper dans les interludes qui sont toujours révélateurs de quelques chose dans un opéra de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 7 Avr 2008 - 12:49

Jaky a écrit:
Spiritus a écrit:
Les Sea Pictures, voyons ! cool-blue

(de toute façon je connais pas le reste Laughing )
Les interludes marins, tu vénères un peu trop Elgar… hehe

Et merde Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 5 Mai 2008 - 15:04



Je découvre ceci. Jusque là, je ne connaissais Britten que par les Four Sea Interludes, qui ne m'avaient pas transcendé, et par une écoute lointaine et peu concluante du War Requiem intervenue certainement trop précocement dans mon historique personnel, en octobre dernier. Il s'agissait pour moi, de fait, d'un premier contact "sérieux" qui avait son importance étant notée la réputation de Britten et mon anglophilie latente; le résultat est inégal, je vais vous raconter ça.
La première écoute du Violin concerto n'ayant pas été productive, j'en ai retenté, à la première heure du dimanche pour être en forme, une deuxième, qui a porté ses fruits car j'ai trouvé cette oeuvre admirable. Voilà un concerto, écrit en 1940 aux Etats-Unis dans une ambiance de guerre et de tension, profondément original et tout à fait intéressant. Le langage de Britten y apparaît déjà très sobre, économe en effets, mais inventif et percutant, à condition de s'y investir totalement. Voilà le genre d'oeuvres auquel une écoute lointaine vaguement concentrée ne réussit pas; mais franchement, si on s'y penche on ne le regrette pas. L'intérêt de l'oeuvre est multiforme: au niveau des mélodies, remarquables et parlantes (le premier mouvement, la coda du finale aussi), du travail rythmique (la scanssion percussive qui ouvre le premier mouvement n'en est qu'une première illustration que le second volet développe) et surtout de l'orchestration, magnifique et assez inimitable, qui sait utiliser les cuivres (l'étrange premier climax de I), les percussions (II) et les cordes (III) avec une technique très particulière que je ne crois pas avoir expérimentée ailleurs. Foncièrement curieux et fort attrayant, même si le deuxième mouvement tourne un peu à la frime et à la bravoure. L'écriture, d'un profond lyrisme, parfois lumineux, souvent douloureux, chargé de mélancolie, se situe dans une perspective assez floue, à la fois post-romantique pour la vibrante émotion, moderne pour des traits prenant plus ou moins de liberté avec la base tonale (celle-ci reste très présente), hors des courants, assez visionnaire je trouve. Plus j'y repense, plus je me rends compte que cette oeuvre m'a bouleversé. Il n'y a que le difficile finale, long et complexe avec sa structure de passacaille et son tempo erratique, qui m'ait posé des problèmes à la seconde écoute; et encore, en s'accrochant un peu, on profite d'une musique puissante et élégiaque, aux accents poignants (quelle coda, mais quelle coda!). Très belle découverte que j'ai envie d'approfondir.

Je suis ensuite passé à la Cello Symphony. Là, je dois dire que je suis plus que réservé: la première écoute m'a largement largué, et même carrément barbé je dois dire, et la seconde, ce matin tout frais, n'a pas non plus eu le même impact que celle du concerto pour violon. Datant de 1963, la Cello Symphony est légèrement plus courte, et en tous cas beaucoup plus difficile, oscillant entre le modernisme le plus ésotérique (voire carrément aride), et un lyrisme intimiste franchement douloureux, assez dur à cerner. C'est essentiellement l'extrême dépouillement de l'oeuvre qui frappe: autant au niveau harmonique que mélodique ou orchestratif (je fais un néologisme ?), cela se veut très sobre, sans ornement, et cela inclut un certain rejet de l'agréable qui confine à l'inaccessibilité. Il n'y a qu'au niveau rythmique que Britten s'offre une richesse d'écriture qui n'est pas spécialement faite pour simplifier l'écoute. L'écriture pour le violoncelle est virtuose, complexe et exigeante, il est assez intéressant de constater la façon dont il est traité vis-à-vis de l'orchestre: cela rappelle à la fois le genre concertant et le genre symphonique, symbiose assez admirable que je dois mentionner. Reste que la musique en elle-même est plutôt rebutante, très noire, grimaçante, cauchemardesque, le dépouillement extrême met en valeur par absence de contraste la sévérité austère du tout, qui s'exprime de façon significative dans le premier mouvement, réduit à sa matière même et donc à sa grisaille substantielle difficilement digeste. Je ne dis pas que je rejette, au contraire, il y a quelque chose d'attirant dans ce paysage désolé, mais franchement, ce n'est pas facile d'accès. Le Presto inquieto qui suit est à la limite plus simple, parce que plus léger et plus court: mêmes fantômes et ricanements sinistres le caractérisent. L'Adagio qui suit recouvre un certain lyrisme totalement absent des deux premiers mouvements, qui se contentent d'énoncer sans fioritures un matériau réduit à lui-même, sans charme ni sourire. Cependant, son extrême noirceur, ses éructations de violence ponctuées par les timbales le rendent plutôt rebutant, là aussi. Et ne parlons même pas du finale, qui se déroule sans jamais m'inclure dedans.
Alors, comment réagir? Le musicien (disons moins immodestement l'analyste) que je suis se régale de cette orchestration très fine, millimétrique, de cette écriture distordue et fascinante; le mélomane ne peut que baisser les bras devant un tel manque de... musicalité. Peut-être le sens de l'oeuvre m'échappe t-il encore; je vais m'y remettre, de toute façon. Mais j'ai vraiment eu des problèmes, BB!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 5 Mai 2008 - 16:27

Je ne pourrais certainement pas en parler aussi bien que toi, mais j'adore également le concerto pour violon, le deuxième mouvement en particulier, je ne trouve pas que ce soit "de la frime" même si c'est vrai que c'est un peu plus lourd, c'est vraiment incroyable. Le troisième mouvement est aussi très émouvant, assez indesciptible pour moi...
Mais si tu aimes ça, saute sur la Sinfonia da Requiem qui est un peu dans la même veine, et surtout sur le concerto de Berg (mois évident tout de même) si tu as aimé Wozzeck. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 5 Mai 2008 - 18:40

Oui, je compte bien approfondir, j'aime beaucoup. Tu as entendu la Cello Symphony ? C'est déjà plus aride. Confused
Concernant la "frime" de II, ce n'était pas vraiment un reproche, juste la constatation que ça tourne un peu dans une veine plus extérieure. Mais il y a là dedans une force très grande en effet, et pas de superficialité du tout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 5 Mai 2008 - 19:29

Le Concerto pour piano est pas mal non plus, un peu à la Prokofiev, il réclame un bone dose de puissance et d'engagement! La version laissée par Richter et le compositeur chez Decca est assez idéale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 6 Mai 2008 - 9:26

Spiritus, j'ai aussi un peu de mal avec la Cello-Symphony que j'ai pourtant déjà écoutée plusieurs fois, dont la dernière il y a 1 mois.

En fait, je ne peux pas dire que je ne l'aime pas mais elle me laisse un peu sur ma faim. Elle est en effet assez aride et sombre, avec de nombreux silences et des murmures inquiets qui alternent avec des passages plus grandiloquents comme l'introduction au violoncelle ou la marche bizarre énoncée par la trompette dans le 4ème mouvement.

En ce qui me concerne, je préfère ses Suites pour Violoncelle Seul, en particulier la première que je trouve très séduisante. Elles utilisent un language moderne mais encadré par des formes et des techniques anciennes (Fugue, Chaconne, Sérénade, Bourdon...etc). Le résultat est franchement intéressant. La Sonate pour Violoncelle et Piano, la première pièce qu'il a écrite pour Rostropovitch a quant à elle un petit charme malicieux plutôt sympa.


Dernière édition par Cello le Ven 5 Juin 2009 - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Mai 2008 - 15:47

Alors, le War Requiem, que j'ai réécouté pour faire plaisir à David.
Je ne sais trop que dire. Impression négative? Je n'irai pas jusque là, mais je n'ai pas franchement envie de le réécouter. C'est que je trouve ça loooong, interminable, et que le climat austère et déprimant assez propre à Britten (la Cello Symphony n'est pas loin) ne me séduit pas du tout. Je reste totalement de marbre face à cet univers. Ca ne me touche pas du tout.
Bon, maintenant que j'ai été méchant, je vais me rattraper: quand même, c'est un chef d'oeuvre de lyrisme, de tristesse et de méditation, qui, à y pencher l'oreille très, très attentivement, recèle un souffle assez fort. Mais je n'arrive pas à aimer. Neutral
Reste aussi une écriture remarquable pour les voix, entre tonalité et mystère harmonique, une orchestration variée, qui utilise bien les cordes chambristes et n'abuse pas des effets de Requiem faciles (orgue, trompettes). Le choeur d'enfants est très bien employé aussi, dans les limbes, pas réconfortant (rien ne l'est dans cet univers), mais élément lumineux au milieu de la déprime générale.
De la belle musique donc, mais apparemment pas faite pour moi. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Mai 2008 - 15:56

Spiritus a écrit:
Alors, le War Requiem, que j'ai réécouté pour faire plaisir à David.
Je ne sais trop que dire. Impression négative? Je n'irai pas jusque là, mais je n'ai pas franchement envie de le réécouter. C'est que je trouve ça loooong, interminable, et que le climat austère et déprimant assez propre à Britten (la Cello Symphony n'est pas loin) ne me séduit pas du tout. Je reste totalement de marbre face à cet univers. Ca ne me touche pas du tout.
Bon, maintenant que j'ai été méchant, je vais me rattraper: quand même, c'est un chef d'oeuvre de lyrisme, de tristesse et de méditation, qui, à y pencher l'oreille très, très attentivement, recèle un souffle assez fort. Mais je n'arrive pas à aimer. Neutral
Reste aussi une écriture remarquable pour les voix, entre tonalité et mystère harmonique, une orchestration variée, qui utilise bien les cordes chambristes et n'abuse pas des effets de Requiem faciles (orgue, trompettes). Le choeur d'enfants est très bien employé aussi, dans les limbes, pas réconfortant (rien ne l'est dans cet univers), mais élément lumineux au milieu de la déprime générale.
De la belle musique donc, mais apparemment pas faite pour moi. Confused
Tant pis, elle est déjà suffisamment enregistrée... Tu as emprunté la version Britten, c'est ça ? (Qui est très bien.)

Mais c'est sympa d'avoir réessayé ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Mai 2008 - 16:13

Oui, Britten, très bon en effet, même si j'ai vraiment mal à cause de la spatialisation: au casque, quand on entend que de l'oreille droite (parce que le choeur est à placé à droite), c'est vraiment une sensation désagréable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 12 Juin 2008 - 18:21

Xavier a écrit:


J'ai beaucoup aimé!

L'orchestration subtile, délicate (violon-célesta lorsque Obéron parle et use de la fleur), le prélude et les interludes instrumentaux, étonnants, l'atmosphère générale, onirique et ironique.
C'est beau et c'est amusant.

Très belle mise en scène de Carsen, poétique et vivante, interprètes irréprochables.

thumleft
Je viens de l'acquérir. Je me mets à Britten. J'ai pris aussi le coffret Peter Grimes avec Lott
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MangeTesLégumes
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 27
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Sam 14 Juin 2008 - 14:08

J'ai aussi vu le Songe d'une nuit d'été, mise en scène par Robert Carsen, à Lyon ; c'était ma première "sortie à l'opéra", et c'était grandiose !!

En plus avec Sandrine Piau dans le rôle de Tytania, il y avait de quoi être comblée..! I love you

Le rôle du chœur des fées, cette fois joué par la Maîtrise de l'opéra de Lyon, était aussi sympatiiiique et original =)


Enfin, comme l'a dit Xavier, le célesta tient une place originale et symbolique dans cet opéra =)

jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 13 Juil 2008 - 18:41

A mon tour de découvrir ce DVD du Songe d'une nuit d'été qui est vraiment génial.
La musique est vraiment magnifique, surtout dans les deux premiers actes (au point même de rendre touchant un choeur d'enfants), le troisième utilisant volontairement une musique un peu simplette pendant le Pyrame et Thisbé ridicule, mais qui reste très raffinée, un délice.
La mise en scène de carsen est assez incroyable, un décor presque unique (la scène inclinée) mais avec des accessoires et des couleurs différentes, tout est très soigné visuellement. Il y a de très beaux tableaux comme les lits suspendus, le drapé sur le sol ou l'intermède entre les deux premiers actes avec ces étoiles qui tourbillonnent autour de la lune. Pareil pour les costumes, superbes et souvent assez "parlants", énormément de jeux de couleurs (dominante de bleu et de vert vifs) entre les personnages et les décors.
La direction d'acteurs est très dynamique, surtout qu'ils jouent tous bien, chacun dans leur registre, et il y a parfois de très bons gags comme pendant la mauvaise pièce. Ici on est vraiment dans du théatre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benjamin Britten   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin Britten
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mildred Clary, "Benjamin Britten"
» Benjamin Britten
» Le Cantus in memoriam Benjamin Britten ( Pärt )
» Benjamin Britten, Four Sea Interludes
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: