Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Benjamin Britten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 15:01

TragicSymph a écrit:
Je ne connais rien de Britten pour le moment, et ça fait longtemps que Peter Grimes m'attend en DVD (Atherton pour le DVD et en CD j'ai Wigglesworth), mais là c'est bon, le DVD est pour ce soir ! cheers
Hâte d'écouter ça, mais je ne veux RIEN savoir avant ! tutut

Je n'ai jamais découvert un compositeur par un opéra, même si Peter Grimes fait partie de ses chefs-d'oeuvre et des très grands opéras du XX° siècle d'après ce que je sais.
Avant ce soir, j'aimerais quand même avoir un peu de Britten en tête voire même déjà m'acheter un disque cet après-midi pour faire connaissance de son style musical.
J'ai bien-sûr déjà un peu parcouru ce fil, et ce qui ressort assez souvent pour commencer, c'est la Simple Symphony, la Sinfonia da Requiem (que je vais écouter / découvrir en concert cette année ! Very Happy ), des Concerti, et des recueils de musique vocale entre autres choses célèbres...

Et vous, que me conseillez-vous ? J'aimerais commencer par de l'orchestral principalement.
J'attends vos conseils éclairés. Cool

Britten n'a malheureusement pas écrit beaucoup de musique orchestrale - et ses quelques productions dans ce domaine sont d'autant plus précieuses.
J'ai entendu beaucoup de bien de sa Sinfonia de Requiem op. 20 (commande du Japon, qui ne la joua pas en raison de ses références à la liturgie chrétienne). Sinon, en dehors de sa Simple Symphony (qui ne "mérite " pas à mon avis de tourner en boucle dans ton lecteur...), il y a sa Spring Symphony, et ses variations sur des thèmes de Bridge (op. 10) et de Purcell (op. 34). Je n'ai pas écouté grand-chose de lui dans le domaine orchestral, d'autres auront un avis plus éclairé que moi.
Sinon, le concerto pour violon et la Cello symphony Mr. Green (pas du tout idéal pour s'initier à Britten cependant Rolling Eyes ), et les suites pour violoncelle seul !

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 15:06

Merci beaucoup pour ta réponse ! Je vais aller de ce pas acheter ce que je trouve à la Fnac, j'ai envie d'avoir un disque aujourd'hui ! Mr. Green

@Siegmund : Je suis en train d'écouter le Concerto pour Violon et ça me plaît vraiment beaucoup !! Assez spécial mais vraiment attachant, j'adore ce genre d'atmosphères, faut absolument que je l'achète !

Magnifique cette Sinfonia da Requiem ! Le lacrymosa est vraiment émouvant, le dies irae a vraiment tout pour me plaire et le dernier mouvement s'annonce superbe ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 16:04

En orchestral, je te conseillerais:

- Four Sea Interludes avant tout

Ensuite (dans l'ordre):

- Sinfonia da Requiem
- Cello Symphony
- Gloriana Suite
- Variations on a Theme of Frank Bridge

La Simple Symphony est un peu... simple à mon goût.

Sinon, la sonate pour violoncelle et piano, les 3 suites pour violoncelle seul, Nocturnal after John Dowland pour guitare et Winter Words pour voix et piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 16:07

Cello a écrit:
En orchestral, je te conseillerais:

- Four Sea Interludes avant tout

Bah oui mais du coup, s'il écoute Peter Grimes ce soir, ça fait un peu doublon puisque ces interludes en sont extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 16:22

_ . . . _


Dernière édition par Rav-phaël le Sam 22 Fév 2014 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 17:21

Merci à tous pour vos réponses ! Very Happy

Bon, rien trouvé à la fnac comme d'habitude, alors j'ai commandé sur Amazon :

- Sinfonia da Requiem
- Cello Symphony
- Suite de Gloriana
- Concerto pour Violon

@Rach : je me pencherai sur sa musique de chambre et ses oeuvres vocales dans très peu de temps, je les écouterai avant de les acheter, merci pour tes conseils ! mains

Retour sur achats au fur et à mesure de l'écoute et impressions sur Peter Grimes ce soir ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 17:47

TragicSymph a écrit:
Merci à tous pour vos réponses ! Very Happy

Bon, rien trouvé à la fnac comme d'habitude, alors j'ai commandé sur Amazon :

- Sinfonia da Requiem
- Cello Symphony
- Suite de Gloriana
- Concerto pour Violon

@Rach : je me pencherai sur sa musique de chambre et ses oeuvres vocales dans très peu de temps, je les écouterai avant de les acheter, merci pour tes conseils ! mains

Retour sur achats au fur et à mesure de l'écoute et impressions sur Peter Grimes ce soir ! Wink


Bon courage pour la Cello Symphony (les suites c'étaient plus immédiat Mr.Red !).

Sinon, je devrais recevoir ses quatuors dans quelques semaines... je posterai sûrement un truc.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 17:56

Ta mise en garde sur la Symphonie pour Violoncelle me donne encore plus envie de l'écouter ! Cool
Je recevrai mes disques dans une semaine ou un peu moins, hâte d'écouter tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 18:09

_ . . . _


Dernière édition par Rav-phaël le Sam 22 Fév 2014 - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 31 Aoû 2011 - 18:10

Oui, j'ai vu ça aussi, c'est une chance que ces Cds existent ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 1 Sep 2011 - 12:54

Xavier a écrit:
Cello a écrit:
En orchestral, je te conseillerais:

- Four Sea Interludes avant tout

Bah oui mais du coup, s'il écoute Peter Grimes ce soir, ça fait un peu doublon puisque ces interludes en sont extraits.

Pfff, je suis distrait. Bon, c'est rien, on va dire que c'est mon top Britten orchestral.

@TragicSymph: par qui la Cello Symphony?


Dernière édition par Cello le Jeu 1 Sep 2011 - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 1 Sep 2011 - 14:14

Cello a écrit:

@TragicSymph: par qui la Cello Symphony?

En fait, j'ai pris un CD orchestral chez Chandos par Edward Gardner qui regroupe les 4 interludes de Peter Grimes, la Suite Gloriana et la Symphonie pour Violoncelle jouée par Paul Watkins, je ne sais pas si c'est recommandé, mais j'ai surtout pris ce CD pour du Britten orchestral.

Sinon, écoute de Peter Grimes hier soir (très très tard ou très tôt...c'est selon ! hehe )
J'ai découvert cet opéra par le DVD d'Atherton avec Langridge en Peter Grimes.

Et bien quelle claque, j'ai vraiment adoré, la mise en scène va parfaitement, l'orchestre et les choeur sont magnifiques. La musique est vraiment très typée car elle ne ressemble à aucune autre. Je sens que Britten va devenir un de mes compositeurs préférés. On est dès le début plongé dans une atmosphère sombre et même dérangeante par le tribunal et la mort de son 2° apprenti. De cette scène, il se dégage tout de suite un manque de sérieux et surtout de préjugé, cette dernière chose est d'ailleurs ce qui fonde en quelque sorte l'opéra finalement. Il y a notamment un passage que j'ai tout de suite adoré, c'est quand Peter parle des évènements devant le tribunal. A ce moment là sa voix est bien audible mais dès qu'il parle des fausses accusations, des préjugés, le choeur envahit son chant, personne ne veut l'entendre, j'ai trouvé cette idée excellente. Après le verdict, Peter est non-coupable mais il n'a plus le droit de prendre de nouveaux apprentis, c'est cette hostilité malsaine qui va forger le personnage de Peter Grimes et le condamner à sa perte, il deviendra fou dans les dernières scènes de l’opéra, je pense par exemple à la dernière scène du dernier acte où la foule l’appelle et Peter appelle aussi son nom donnant l’impression qu’il ne sait plus qui il est, c’est glaçant comme passage. J'ai tout de suite eu de la compassion pour Peter, mais au fur et à mesure que l'opéra progressait, je ne savais plus trop que penser de Peter, le détester ? l'adorer ? On ne sait d'ailleurs pas clairement si c'est lui qui a frappé l'enfant ou s'il est vraiment blessé accidentellement (le bleu qu'Ellen trouve dans son cou).
Peter Grimes n’est que très peu apprécié à part Balstrode et Ellen, qui est d’ailleurs la seule personne l’aidant ouvertement et qui chante au début avec lui un magnifique et étonnant passage a cappella dans des tonalités espacées d’un seul demi-ton pour finalement terminer dans la même tonalité, ce qui indique en quelque sorte leur union, puis arrive le premier interlude, étrange mais vraiment envoûtant, j’ai été très séduit par ce moment.
On se rend compte que personne n’ose aller vers Peter tout au long de l’opéra à part ses amis. Il ne souhaite l’aide de personne, tout ce qu’il veut, c’est s’imposer par l’argent qu’il gagnera en travaillant pour se faire respecter.
Le second interlude nous fait entendre la tempête et la violence du désordre intérieur de Peter, magnifique.
Il y a un passage que j’ai tout particulièrement adoré, je crois même que c’est mon passage préféré de tout l’opéra. C’est l’apparition de Peter Grimes dans le pub, j’avais l’impression que le temps s’était arrêté, un pur moment de grâce avant la violence et la prise du gamin qui va suivre. Encore ici, tous sont contre Peter Grimes : « La maison ? Vous appelez ça la maison ? ». Une autre scène que j’ai particulièrement aimée, c’est l’altercation entre Peter et Ellen quand elle tricote le pull pour l’apprenti, cette scène correspond à la rupture, Peter la frappe. Ils ne se comprennent plus, «Nous avons eu tort de rêver, nous avons échoué » lui dit Ellen, ce passage très dramatique m’a vraiment marqué et Peter termine en disant « Qu’il en soit ainsi, et que Dieu ait pitié de moi ! ». L’orchestre annonce sa damnation, Peter ne supporte pas qu’Ellen veuille protéger l’enfant, en serait-il jaloux ?
Dans la scène de la cabane, le comportement de Peter m’a paru encore plus étrange envers l’enfant qui va mourir en tombant de la falaise dans un affreux cri, le seul qui soit sorti de sa bouche depuis el début. Cet enfant, qui ne dit pas un mot de tout l’opéra reste un personnage très poignant et inoubliable.
Après être devenu complètement fou, Peter Grimes mourra dans son bateau qui coulera au loin. J’ai trouvé cette scène très touchante également, Peter Grimes porté à la catastrophe par l’amitié et l’union de la foule contre lui.
La maltraitance de l’enfant, un sujet terrible qui a donné l’un des plus grands opéras du XX° siècle, j’ai été bouleversé par Peter Grimes ! Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 1 Sep 2011 - 15:17

TragicSymph a écrit:
Cello a écrit:

@TragicSymph: par qui la Cello Symphony?

En fait, j'ai pris un CD orchestral chez Chandos par Edward Gardner qui regroupe les 4 interludes de Peter Grimes, la Suite Gloriana et la Symphonie pour Violoncelle jouée par Paul Watkins, je ne sais pas si c'est recommandé, mais j'ai surtout pris ce CD pour du Britten orchestral.

C'est ça?



Le programme est super mais je ne connais pas ce disque.

Et merci pour ton compte rendu de Peter Grimes, il me donne bien envie. D'ailleurs, il serait temps que je me mette aux opéras de Britten. Spontanément, j'irais bien vers The Turn of the Screw ou A Midsummer Night's Dream.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 1 Sep 2011 - 15:21

Cello a écrit:
TragicSymph a écrit:
Cello a écrit:

@TragicSymph: par qui la Cello Symphony?

En fait, j'ai pris un CD orchestral chez Chandos par Edward Gardner qui regroupe les 4 interludes de Peter Grimes, la Suite Gloriana et la Symphonie pour Violoncelle jouée par Paul Watkins, je ne sais pas si c'est recommandé, mais j'ai surtout pris ce CD pour du Britten orchestral.

C'est ça ?

Spoiler:
 

Oui, tout à fait ! Very Happy

Citation :
Et merci pour ton compte rendu de Peter Grimes, il me donne bien envie. D'ailleurs, il serait temps que je me mette aux opéras de Britten. Spontanément, j'irais bien vers The Turn of the Screw ou A Midsummer Night's Dream.

Fonce pour Peter Grimes, c'est vraiment génial, j'ai passé un excellent moment, tu ne t'y ennuieras pas une seule seconde. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 1 Sep 2011 - 15:36

Cello a écrit:


Et merci pour ton compte rendu de Peter Grimes, il me donne bien envie. D'ailleurs, il serait temps que je me mette aux opéras de Britten. Spontanément, j'irais bien vers The Turn of the Screw ou A Midsummer Night's Dream.



Ha oui, le Trour d'écrou est un énorme chef d’œuvre. Servie par un idyllique DVDD, fonce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 6 Sep 2011 - 23:10

J'ai reçu mes Britten aujourd'hui ! cheers

Ce soir, écoute de la Sinfonia da Requiem , par Rattle :

Cette oeuvre, en trois parties, débute par un Lacrymosa, qui porte bien son nom car ce premier mouvement me fait l'effet d'une grande marche funèbre, la musique se lamente, c'est assez incroyable, j'adore ce genre d'atmosphère ! Ca me paraît plus funèbre que triste finalement.
On poursuit avec le Dies Irae, et c'est ici que la tension et la puissance orchestrale atteint son paroxysme. Ce mouvement n'a rien à voir avec le précédent, l'humeur est même plutôt sautillante (les flûtes notamment) et pas aussi furieuse que ce que l'on pourrait penser, mais assez rapidement, le ton change et on est face à une plus grande violence, une sorte de Danse de la Mort, j'adore ! C'est quand même assez étrange comme musique, mais je trouve ça diablement jouissif !
Et puis l'oeuvre se termine sur le Requiem Aeternam, qui n'a rien à voir avec les deux mouvements précédents. Ici, c'est bien plus calme, et Britten nous livre de magnifiques thèmes d'une grande tristesse. Les phrases aux cordes sont très longues, ce qui est d'autant plus émouvant. Encore une fois, l'harmonie est mise à mal dans certains passages et puis juste après, on retrouve la sérénité des mélodies sur un accompagnement plus tonal.

En tous cas, une magnifique découverte pour moi, qui adore déjà Peter Grimes. Je sens que Britten va devenir un de mes compositeurs préférés dans très peu de temps. Il faut que je m'habitue à son langage tout à fait singulier mais que j'ai trouvé très enchanteur.
Je vais aller écouter en concert la Sinfonia da Requiem cette année, j'imagine que ça doit être très prenant en concert ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 7 Sep 2011 - 13:58

TragicSymph a écrit:
J'ai reçu mes Britten aujourd'hui ! cheers

Ce soir, écoute de la Sinfonia da Requiem , par Rattle :

Cette oeuvre, en trois parties, débute par un Lacrymosa, qui porte bien son nom car ce premier mouvement me fait l'effet d'une grande marche funèbre, la musique se lamente, c'est assez incroyable, j'adore ce genre d'atmosphère ! Ca me paraît plus funèbre que triste finalement.
On poursuit avec le Dies Irae, et c'est ici que la tension et la puissance orchestrale atteint son paroxysme. Ce mouvement n'a rien à voir avec le précédent, l'humeur est même plutôt sautillante (les flûtes notamment) et pas aussi furieuse que ce que l'on pourrait penser, mais assez rapidement, le ton change et on est face à une plus grande violence, une sorte de Danse de la Mort, j'adore ! C'est quand même assez étrange comme musique, mais je trouve ça diablement jouissif !
Et puis l'oeuvre se termine sur le Requiem Aeternam, qui n'a rien à voir avec les deux mouvements précédents. Ici, c'est bien plus calme, et Britten nous livre de magnifiques thèmes d'une grande tristesse. Les phrases aux cordes sont très longues, ce qui est d'autant plus émouvant. Encore une fois, l'harmonie est mise à mal dans certains passages et puis juste après, on retrouve la sérénité des mélodies sur un accompagnement plus tonal.

En tous cas, une magnifique découverte pour moi, qui adore déjà Peter Grimes. Je sens que Britten va devenir un de mes compositeurs préférés dans très peu de temps. Il faut que je m'habitue à son langage tout à fait singulier mais que j'ai trouvé très enchanteur.
Je vais aller écouter en concert la Sinfonia da Requiem cette année, j'imagine que ça doit être très prenant en concert ! Sad

Tu me donnes envie !
J'attends ton commentaire sur la Cello Symphony Very Happy .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 7 Sep 2011 - 14:07

Horatio a écrit:
Spoiler:
 

Tu me donnes envie !
J'attends ton commentaire sur la Cello Symphony Very Happy .

On attends tous avec impatience. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 7 Sep 2011 - 15:40

TragicSymph a écrit:
J'ai reçu mes Britten aujourd'hui ! cheers

Ce soir, écoute de la Sinfonia da Requiem , par Rattle :

Cette oeuvre, en trois parties, débute par un Lacrymosa, qui porte bien son nom car ce premier mouvement me fait l'effet d'une grande marche funèbre, la musique se lamente, c'est assez incroyable, j'adore ce genre d'atmosphère ! Ca me paraît plus funèbre que triste finalement.
On poursuit avec le Dies Irae, et c'est ici que la tension et la puissance orchestrale atteint son paroxysme. Ce mouvement n'a rien à voir avec le précédent, l'humeur est même plutôt sautillante (les flûtes notamment) et pas aussi furieuse que ce que l'on pourrait penser, mais assez rapidement, le ton change et on est face à une plus grande violence, une sorte de Danse de la Mort, j'adore ! C'est quand même assez étrange comme musique, mais je trouve ça diablement jouissif !
Et puis l'oeuvre se termine sur le Requiem Aeternam, qui n'a rien à voir avec les deux mouvements précédents. Ici, c'est bien plus calme, et Britten nous livre de magnifiques thèmes d'une grande tristesse. Les phrases aux cordes sont très longues, ce qui est d'autant plus émouvant. Encore une fois, l'harmonie est mise à mal dans certains passages et puis juste après, on retrouve la sérénité des mélodies sur un accompagnement plus tonal.

En tous cas, une magnifique découverte pour moi, qui adore déjà Peter Grimes. Je sens que Britten va devenir un de mes compositeurs préférés dans très peu de temps. Il faut que je m'habitue à son langage tout à fait singulier mais que j'ai trouvé très enchanteur.
Je vais aller écouter en concert la Sinfonia da Requiem cette année, j'imagine que ça doit être très prenant en concert ! Sad

Oui, la Sinfonia da Requiem est vraiment marquante, surtout le premier mouvement lancinant.

A la réécoute, je suis par contre moins emballé que précédemment par la suite tirée de Gloriana. C'est assez joli mais ça manque vraiment d'aspérités pour moi. Il a des réussites nettement plus convaincantes dans son mélange formes anciennes-langage moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 7 Sep 2011 - 15:56

Jamais écouté la Suite de Gloriana, mais l'opéra en lui même m'avait fait une assez forte impression... va falloir que je me le ré-écoute d'ailleurs! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 3 Nov 2011 - 18:38

Tiens, personne n'a parlé des ses 3 Quatuors à cordes.
J'écoute le second en ce moment, et j'aime beaucoup (surtout les deux premiers mouvements). Une écriture remarquable, qui sort des chemins habituels tant au niveau de la sonorité que de la distribution des voix. La touche néoclassique est clairement présente, sans sombrer dans un lyrisme mou sans direction - au contraire, c'est inventif et souvent surprenant, et les mélodies sont exquises, comme toujours chez Britten Very Happy !

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 10 Avr 2012 - 1:00

Découverte ce soir de Gloriana de Britten à l'opéra.
Bon sang, il faut vraiment que je laisse tomber tomber mes symphonistes préférés quelques temps pour me mettre aux opéras de Britten, surtout si ce Gloriana n'en est que le moins génial.

Oeuvre étrange que ce Gloriana dans le corpus de Britten, d'ailleurs : ses positions pacifistes, à contre-courant de l'époque, et les critiques du pouvoir que l'on pouvait entendre dans ses opéras précédents, tout cela ne le destinait pas à devenir le nouveau compositeur de la cour. En 1953 pourtant, il s'arrangea pour être nommé compositeur officiel à l'occasion du couronnement d'Elisabeth II : à sa charge d'écrire une œuvre "de circonstance". Britten ne tenait sûrement pas à rentrer dans le rang, mais cette nomination lui permettait de bénéficier d'une très large audience à cette occasion - à une époque où les théâtres anglais étaient assez frileux quant à la musique moderne - mais aussi d'un grand orchestre (ses opéras suivants utiliseront des effectifs réduits, relatifs à la troupe qu'il fonda).
L'opéra Gloriana a également un autre but, qui tient presque à son statut premier d'œuvre de circonstance : celui de faire éclore un certain opéra national anglais. Britten n'était pas, on le sait, un inconditionnel de l'opéra germanique, et il voulait sans doute se démarquer de cette tradition. D'où le choix du sujet, celui de la relation entre la reine Elisabeth I et le comte d'Essex, son favori ; le librettiste de Britten, William Plomer, s'inspira surtout du livre de L. Strachey, Elizabeth and Essex.
Le traitement du sujet fut mal accueilli par la critique proche de la cour de l'époque, préalablement irritée de la nomination de Britten et de son homosexualité comme de son pacifisme. Si Britten et Plomer ne s'étendent pas sur la relation entre la reine et Essex en elle-même, ils proposent une réflexion sur le pouvoir et les responsabilités morales qu'il entraîne ; Elisabeth I n'est plus une image d'Epinal, mais une reine presque sur le déclin, prise de doutes et incertaine quant à son devoir. L'opéra entier tourne autour de son personnage, et on pourrait presque y voir une tragédie si certains impératifs historiques n'empêchaient un traitement plus classique de l'intrigue (au sens théâtral du terme) et une focalisation plus large (même Essex n'a guère de profondeur en comparaison de la reine). C'est en tout cas un drame, pas une réjouissance univoque et fanfaronnante.

Comme la critique de l'époque l'a relevé, la musique composée par Britten dans Gloriana est volontairement simple et accessible, en tout cas plus simple et accessible que ses œuvres antérieures. Malgré les effectifs requis, Britten privilégie la clarté sonore, une musique cristalline. C'est au final ce qui fait la force de cet opéra, cette clarté formelle et diaphane du matériau sonore. Les thèmes sont discrets, les motifs sont souvent répétés ou repris, Britten veille à bien mettre la voix en exergue tout comme il n'abuse pas d'effets de masse ou de déchaînements musicaux - qu'il réserve aux quelques coups de théâtre qui ponctuent la pièce. Ainsi, la première moitié du second acte est chantée a capella, plusieurs chœurs sont chantés en coulisses.
On reconnaîtra aussi, peut-être dans la perspective de créer un opéra "national", l'importance des formes anciennes pour Britten, qui n'hésite pas à s'inspirer de formes ou de thèmes de musique ancienne pour sa pièce. Il se gardait pourtant de verser dans la simple redite populaire, ces emprunts à Purcell et à d'autres visent toujours un but expressif et - ici plus qu'ailleurs - historique. En témoignent par exemple les fanfares qui ouvrent l'opéra (débutant par un duel), les chansons d'Essex à la fin du premier acte (un délice !), le masque a capella qui ouvre le second et les danses anciennes pour le bal du même acte.
On pourra cependant regretter une certaine faiblesse à la fin de l'œuvre : impératifs historiques et nécessité d'une conclusion adaptée à la situation (en l'occurrence d'autres réflexions sur le pouvoir, que la reine effondrée tient un peu seule) rendent la conclusion un peu abrupte et mal amenée. Heureusement, Plower a su ailleurs arranger l'intrigue pour que les faits historiques ne plombent pas le discours - par exemple : avant de donner la charge d'une expédition militaire à Essex, la reine humilie la femme de ce dernier - ou tente de faire ainsi, puisque sa conduite finit par la rabaisser elle -, ce qui ajoute à l'ambiguïté et à la profondeur du personnage. Et surtout, certaines scènes sont mémorables : les chansons d'Essex, teintées d'amertume et de prémonition, et les plaintes de la reine qui suivent, sur un fond d'inquiétude permanente aux basses obstinées ; la scène de complot du second acte ; le charme tout shakespearien du masque, etc.

Bref, ajouté à une mise en scène extrêmement intelligente, cet opéra m'a ravi Very Happy .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 10 Avr 2012 - 1:30

Bien d'accord sur cet opéra de Britten! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mer 16 Mai 2012 - 22:02

Je viens de découvrir par hasard Young Apollo à la radio... C'est absolument renversant... Dire que j'ai le coffret Britten par Rattle, et je n'ai jamais écouté ça... Y a une telle énergie motrice dans cette musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22832
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 3 Juin 2012 - 16:19

Je n'avais pas écouté la suite de The Rape of Lucretia finalement. J'ai écouté intégralement The Turn of The Screw mais en deux fois à quelques temps d'intervalle. Je me doute que ce n'est pas la meilleure manière de faire. Néanmoins, j'ai trouvé cette oeuvre intéressante sur le plan musical, avec en particulier une très belle huitième variation, un orchestre très intéressant dans son utlisation. Le rôle de la Gouvernante est très beau musicalement. Pour le prochain opéra du compositeur que j'écouterai, je pense me tourner vers Peter Grimes ou Billy Budd.


Dernière édition par aurele le Ven 24 Aoû 2012 - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 3 Juin 2012 - 16:42

"A midnight summer dream", dans un registre beaucoup plus léger et original est interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 19 Juin 2012 - 12:10

Découverte de mon premier opéra de Britten et c'est un succès complet cheers : The Turn of the Screw (Glyndebourne 2011)

J'avais été très marqué par le roman, lu quand j'avais 20 ans. J'étais donc très curieux de voir le traitement que Britten lui avait réservé.

Première satisfaction, il conserve l’ambiguïté sur la nature des évènements qui précédent l'arrivée de la nouvelle gouvernante et le doute sur la cause de ce qui suit (surnaturel ou maladie mentale, hantise ou folie).

Point de vue musical, c'était plus ou moins gagné vu mon appréciation des oeuvres instrumentales de Britten. Les jeux des enfants sont accompagnés d'airs faussement joueurs dont harmonies laissent poindre fugitivement une inquiétude fort à-propos. Un des moment les plus marquants dramatiquement et musicalement, est la scène nocturne à la fin de l'Acte I. J'ai aussi apprécié le faux-Mozart de la scène au piano et les nombreux passages où la musique s'anime en des marches sinistres. L'écriture fait en plus preuve d'une retenue remarquable: on ne tombe jamais dans le larmoyant, même à la fin, ni dans les gros effets de manche (ta-daaam, un fantôme apparaît...). Et pour couronner le tout, il y a cet irrésistible charme anglais dans les mélodies dont je raffole.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22832
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 10 Sep 2012 - 15:31

Billy Budd :

Deuxième opéra de Britten entendu en entier. J'ai préféré The turn of the Screw qui m'a semblé moins long. L'orchestration de Billy Budd comporte de très belles choses mais est très répétitive. Les personnages de Billy et Vere sont touchants face à l'horrible Claggart, concupiscent, jaloux, haineux. Le choeur a un rôle central dans cette oeuvre et c'est intéressant. L'acte I malgré des moments importants m'a paru trop long, j'ai préféré le deuxième. Elle est plus ressérée sur les principaux protagonistes et l'action se précipite. Au I néanmoins, le monologue de Claggart et la scène entre Billy et le Novice notamment ont particulièrement retenu mon attention. La scène entre les 3 hommes au II est un des moments clés de l'oeuvre et l'adieu de Billy est extrêmement touchant, très sobre musicalement et vocalement. Je n'ai pas lu la nouvelle de Melville, je le ferai sans doute à l'occasion. Je pense que le prochain Britten que j'écouterai en entier sera Peter Grimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 24 Sep 2012 - 14:26

Un compositeur que je connais fort mal, exception faite des quelques "tubes".

J'ai donc décidé de me mettre à l'écoute systématique de ses compositions, et donc ai commencé par découvrir les dix premiers opus.
La Simple Symphony est assez inintéressante à mon sens, mais il y a de beaux choeurs dans A boy is born, opus 3, et quelques lieder de l'opus 7, Friday Afternoons, sont intéressants, notamment la Fishing song. A mon sens c'est peut être avec Our Hunting Fathers qu'on touche à l'essence naissante de l'identité musicale du compositeur. Pour ne rien gâcher, Britten s'appuie déjà sur de très beaux poèmes anglais, et je pense notamment au beau prologue tiré de W.H. Auden, qui ménage quelques audaces formelles assez touchantes. On se rend déjà compte de l'extraordinaire facilité du compositeur anglais quant à l'écriture pour orchestre.

L'une des premières oeuvres majeures de Britten tient peut-être aux Variations sur un thème de Franck Bridge, opus 10. Encore une fois, Britten tire le meilleur du pupitre des cordes, et propose à l'écoute des harmonies plutôt intéressantes. L'Adagio, la Romance comme la Valse participent de l'établissement d'un langage orchestral tiraillé entre expressivité mélancolique et pastiche des formes et harmonies classiques, poussées à l'extrême, presque jusque vers la dissonance. On sent déjà le compositeur hésitant, et son audace paraît réfrénée et contenue par l'irruption sporadique de cellules mélodiques un peu fantomatiques. Dans la démarche, il y a un peu de Chostakovitch dans ces variations.

L'opus 11, On This Island, est une somme de très belle pages. C'est assez peu gravé au disque, je crois, mais il y a de vraies réussites. Il s'agit encore de Lieder, cette fois pour piano et voix, sur des textes de W.H. Auden. Le langage mélodique et harmonique de Britten se marie particulièrement bien à l'esthétique poétique de ces oeuvres, et un lied comme Now The Leaves Are Falling Fast m'apparaît comme particulièrement réussi, quand bien même l'écriture y serait réduite, plutôt simple et dépouillée.

Spoiler:
 

Qu'il s'agisse d'une réelle relation d'amitié et de travail a peut-être influé sur le marriage si réussi de ces textes à la musique de Britten. A cela se conjugue une vraie poésie de l'évasion, une atmosphère très particulière, très automnale, pour le coup. Vraiment du très bel ouvrage.

Le Mont Juic, opus 12, est vraiment dispensable. On est encore dans la réécriture folklorique, qui ménage quelques irruptions de modernité et de dissonances, de distanciation, mais si l'orchestration est particulièrement brillante, l'ensemble n'est pas passionnant, ou plutôt tout à fait anecdotique.

L'opus qui suit est beaucoup plus intéressant, puisqu'il s'agit du Concerto pour piano, opus 13, composé en 1938, révisé en 1945. C'est une pièce qui doit beaucoup à la qualité de ses interprètes (je ne pense pas qu'il y ait autre version plus réussie de Richter/Britten lui-même. Néanmoins, l'oeuvre a ses qualités propres: des traits d'ironie et d'humour un peu cinglant qui rappellent fortement les oeuvres concertantes de Prokofiev, et une tentation burlesque qui évoque plus la musique française de la fin du siècle précédent. Le piano comme langage percussif n'est pas entièrement assumé, et on reste assez loin de la radicalité, en ce sens, d'un Prokofiev ou d'un Bartok. Mais certaines cellules mélodiques valent le coup, et l'ensemble vaut pour la très belle qualité du dialogue soliste/orchestre. Le mouvement lent (la Valse) - c'est mon préféré - brille de par la mise en relation constante des instruments les uns avec les autres, mais aussi de par les très belles harmonies pensées par Britten ici. Assurément une vraie réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 24 Sep 2012 - 14:52

Les six métamorphoses pour hautbois, c'est quand même vachement sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 24 Sep 2012 - 20:00

aurele a écrit:
Billy Budd :

Deuxième opéra de Britten entendu en entier. J'ai préféré The turn of the Screw qui m'a semblé moins long. L'orchestration de Billy Budd comporte de très belles choses mais est très répétitive. Les personnages de Billy et Vere sont touchants face à l'horrible Claggart, concupiscent, jaloux, haineux. Le choeur a un rôle central dans cette oeuvre et c'est intéressant. L'acte I malgré des moments importants m'a paru trop long, j'ai préféré le deuxième. Elle est plus ressérée sur les principaux protagonistes et l'action se précipite. Au I néanmoins, le monologue de Claggart et la scène entre Billy et le Novice notamment ont particulièrement retenu mon attention. La scène entre les 3 hommes au II est un des moments clés de l'oeuvre et l'adieu de Billy est extrêmement touchant, très sobre musicalement et vocalement. Je n'ai pas lu la nouvelle de Melville, je le ferai sans doute à l'occasion. Je pense que le prochain Britten que j'écouterai en entier sera Peter Grimes.


Je suis tout à fait du même avis que toi pour Budd et Screw. J’aime Grimes (surtout l'un avec Vickers) mais j’aime Screw encore plus. (J'adore la nouvelle de Henry James, qui fait froid dans le dos!)

Je pense qu’il vaut la peine d’essayer Curlew River et Midsummer Night's Dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5596
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 7 Oct 2012 - 20:25

Je viens d'écouter Sea interlude from Peter Grimes dirigés par Bernstein, je gardais un souvenir un peu mitigés du War requiem que j'avais écouté il y a longtemps, c'était certes très beau parfois vraiment poétique, mais long et un peu ennuyeux, là aussi c'est très beau, poétique, mais aussi fulgurant, lyrique et merveilleusement évocateur, c'est décidé de je me met a Britten!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 7 Oct 2012 - 21:21

Oui Peter Grimes c'est magnifique!
(Vickers excelle dans le rôle titre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5596
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Dim 7 Oct 2012 - 22:02

il va falloir que je me procure cet opéra alors!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 25 Oct 2012 - 18:39

Avis à tous les britteniens!

Est-ce que ce coffret EMI vaut la peine ou bien est-il préférable de se tourner vers les coffrets DECCA Britten conducts Britten?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 26 Oct 2012 - 13:56

Personne? Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81485
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 30 Oct 2012 - 1:20

C'est-à-dire que le prix va tout changer... entre ces petits coffrets et celui-là. En plus, les interprétations sont excellentes chez EMI (plus affinées peut-être que celles, brutes et très belles, de Britten lui-même), et les prises de son plutôt bonnes pour le label (vu l'écart d'âge, avantage pour EMI).

Il y a peu d'opéras, mais pour le reste, ça te donne accès à un panorama très large pour toutes les formations, avec les grands interprètes de Britten d'hier et d'aujourd'hui. Franchement, je ne vois pas quelles hésitations à avoir si tu es intéressé par un cube Britten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 30 Oct 2012 - 10:17

David à la rescousse! Cool

Je vais me choper ce coffret.

Encore merci! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Mar 6 Nov 2012 - 21:46

WoO, le 28/08/2010 a écrit:
Dans l'ensemble la Cello Symphony m'a laissé sur ma faim. Je l'ai trouvé assez aride, sombre, parfois très dépouillée, avec un violoncelle très virtuose. C'est une oeuvre moderniste avec très peu de couleurs orchestrales au final, d'où ma déception. A réécouter plus tard.

Nouvelle écoute, deux ans plus tard. Je trouve toujours ça ennuyeux. Il y a bien quelques passages intéressants qui font tendre l'oreille, mais bon, ce n'est pas bien follichon dans l'ensemble.
Dans une salle de concert plongée dans l'obscurité je piquerai du nez au bout de dix minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: de Britten   Dim 18 Nov 2012 - 20:41

bonsoir à tous... on peut aussi commencer par les fabuleuses Sérénades pour cor et ténor...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2012 - 10:26

Tu es de très bon conseil. mains

Je viens de les ecouter et je trouve ça absolument admirable d'elegance, de poésie et de féerie. sunny

C'est chatoyant, onirique par endroits et c'est d'un raffinement absolu.

Je pense que ça pourrait beaucoup plaire à Xavier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Lun 19 Nov 2012 - 10:42

C'est une œuvre superbe et comme souvent Britten choisit très bien les textes qu'il met en musique.

Spoiler:
 

Dans le même esprit mais dans un style plus tardif tu as le Nocturne op.60.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 29 Nov 2012 - 0:00

alexandre. a écrit:
C'est une œuvre superbe et comme souvent Britten choisit très bien les textes qu'il met en musique.

Spoiler:
 

Dans le même esprit mais dans un style plus tardif tu as le Nocturne op.60.
ah oui ces "Nocturnes" aussi...
mais, sottement, sans doute, j'adore que la "Sérénade" commence et se termine par un beau solo de cor.
c'est vraiment un "CYCLE" de lieder et je comprends là toute l'influence de Mahler (chose que je cherchais avant en vain, malgrés tous les critiques qui me mettaient la truffe dedans)
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 25 Avr 2013 - 9:45

Découverte de Curlew River, une oeuvre assez singulière qui tient à la fois des mystery plays médiévaux et du théâtre nô. Le chant est très sobre et hiératique, dépourvu de grands élans lyriques alors que le thème aurait facilement pu se prêter aux larmoiements. L'ensemble instrumental est très réduit et la musique, également dépouillée, porte de fugaces références aux deux univers où la pièce puise son inspiration: harpe aux accents de koto et fragments de pentatoniques japonisantes d'une part, orgue et plaint-chant d'autre part.

C'est relativement court (1h15) mais le rythme très lent nécessite une adaptation. Quand on rentre de dedans, c'est pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Jeu 25 Avr 2013 - 21:06

Je ne connais pas Curlew River mais un petit extrait sur Youtube (ah! les délices de haut-débit ! ) m'a bien donné envie d'en écouter plus.
Une version à recommander autre que l'historique ?
(En faisant mes recherches, je suis tombé sur le cénotaphe que Maggi Hambling a installé sur la plage d'Aldeburgh... J'aime beaucoup.)
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 26 Avr 2013 - 9:54

Il y a justement une version complète sur youtube: /watch?v=InBawPCqN1c Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16111
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 31 Mai 2013 - 17:23

coucou

Je ne connais pas du tout Britten ; vous pensez que cela peut me plaire ? Par quoi commencer ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16144
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 31 Mai 2013 - 21:06

Peter Grimes (Vickers/Davis) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 31 Mai 2013 - 21:19

War Requiem (Britten à la direction... DFD, Pears et Vishnevskaya au chant)
Les Illiuminations (Par Félicity Lott!)
Sérénade pour ténor et cor (par Marc Padmore, c'est splendide!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten   Ven 31 Mai 2013 - 21:21

Polyeucte a écrit:
War Requiem (Britten à la direction... DFD, Pears et Vishnevskaya au chant)
Les Illiuminations (Par Félicity Lott!)
Sérénade pour ténor et cor (par Marc Padmore, c'est splendide!)
thumleft

C'est certainement mineur à côté de tous ces conseils, mais il y a peu de temps je m'envoyais en l'air avec une oeuvre pour flûte seule : Six Métamorphoses d'après Ovide (dans une version pour hautbois). 
J'aime vraiment beaucoup !! Smile


Dernière édition par Rav-phaël le Sam 22 Fév 2014 - 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benjamin Britten   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin Britten
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mildred Clary, "Benjamin Britten"
» Benjamin Britten
» Le Cantus in memoriam Benjamin Britten ( Pärt )
» Benjamin Britten, Four Sea Interludes
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: