Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Musique française, allemande, italienne, russe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 15:35

Et puis il y a célèbre et célèbre. Célèbre pour qui ? Pour le grand public et les grands médias, il y a Bach, Beethoven, Mozart, Schubert, Schumann, Liszt. Effectivement ! C’est sûr que je n’ai encore jamais croisé quelqu’un qui ne connait pas, au moins de nom, Schubert ou Mozart, alors que Ravel ou Debussy ... enfin, ce n’est pas une référence.

Mais dans le monde de la musique, en France, il y a Paul Dukas, Emanuel Chabrier par exemple, n’oublions pas Massenet, Gounod, Offenbach  !! etc ... et au XXe siècle Dutilleux, Messiaen, Boulez ... qui ne me semble pas totalement inconnus et ignorés. Ils ont leur tubes ( ou leur renommée ) qui les maintiennent plus ou moins dans la lumière ( ce qui n’est pas le cas par exemple de Cras, Pierné ou Koechlin, entre autres, qui n’en sont pas moins parmis les plus grands compositeurs français ! ).

Dans le genre peu connus en dehors de leur pays ( et mal aimés ^^ malheureusement ), je parlerais plutôt des anglais, pauvres anglais ...


Dernière édition par Rav-phaël le Sam 11 Avr 2015 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:24

Admos a écrit:
Bonjour à tous !

Alors voila, j'aimerais vous demander pourquoi tant de compositeurs celebres sont allemands et autrichiens et que, pendant longtemps, la France, la Grande-Bretagne et meme l'Italie ne comptait pas beaucoup de compositeurs de renom. En France, nous avons Berlioz, Ravel, Debussy, Saint-Saens, mais ils sont finalement que peu connus à l'étranger face aux monstres allemands et autrichiens. Alors pourquoi ce sont dans ces pays la (issus de l'empire romain germanique) qui réunissent les plus grands compositeurs et non d'autres pays européens ?

Merci de votre réponse Very Happy

Peut être parce que la musique classique s'articule autour du paradigme de la structure.Domaine dans lequel excelle tout particulièrement les compositeurs germaniques (de Bach à Webern).

Comme le remarque Cololi, est-ce que ce doit être le seul critère? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:26

Golisande a écrit:
largement dominée par les compositeurs teutonisants – ce qui n'est pas du tout le cas du XXe siècle,

oui, tu trouves ? quand même un peu, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:41

Ah bon ? scratch Pourquoi ? Je ne suis pas un spécialiste du second XXe, mais il me semble que globalement il y a eu autant de génies dans tous les coins d'Europe (Allemagne et Autriche certes, mais aussi France, Europe centrale, Russie/URSS, et même Angleterre et Europe du Nord – un peu moins au sud, c'est vrai), et quelques-uns ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:43

lucien a écrit:
Golisande a écrit:
largement dominée par les compositeurs teutonisants – ce qui n'est pas du tout le cas du XXe siècle,

oui, tu trouves ? quand même un peu, non ?

Je ne trouve pas, essayons de citer les compositeurs généralement considérés comme importants: Debussy, Stravinsky, Bartok, Schoenberg, Varèse, Messiaen, Dutilleux, Berio, Ligeti, Penderecki, Xenakis, Stockhausen, Boulez, Adams... pas beaucoup de germaniques là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:45

Golisande a écrit:
Ah bon ? scratch Pourquoi ? Je ne suis pas un spécialiste du second XXe, mais il me semble que globalement il y a eu autant de génies dans tous les coins d'Europe

ah, mais la question, ce n’était pas génie, mais bien célébrité.
cela dit, en y réfléchissant, tu dois avoir raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:46

Oui, à part Schoenberg, Berg et Webern qui sont vraiment célèbres, pour le reste on peut dire que ce sont les non-germaniques qui dominent plutôt (bon c'est vrai qu'au début du siècle il faudrait citer aussi Mahler et Strauss), contrairement aux 2 siècles précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:49

tu as oublié Glass, non ? Mr. Green

j’ai quand même l’impression qu’en contemporain, et j’entends aussi bien les compositeurs (jeunes) que les institutions, les radios, etc., l’Allemagne et l’Autriche sont largement en avance, en tout cas en Europe.
et puis je pensais aussi au début du siècle, oui, les trois Viennois, Strauss et Mahler, mais à ce moment-là il y a de sérieux concurrents en France également (et Bartók, Stravinsky, Varèse, effectivement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:54

lucien a écrit:

j’ai quand même l’impression qu’en contemporain, et j’entends aussi bien les compositeurs (jeunes) que les institutions, les radios, etc., l’Allemagne et l’Autriche sont largement en avance, en tout cas en Europe.

Mais du coup là tu parles plutôt du XXIè siècle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 11 Avr 2015 - 18:54

ah, c’est bien possible, je n’y ai pas pensé. Laughing Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 15:00

C'est un fait: les compositeurs qui reviennent le plus souvent sur ma platine sont à une écrasante majorité germaniques (Bach, Haydn, Beethoven, Brahms, Wagner, Bruckner, Mahler, Strauss, Schoenberg, Berg, Korngold, Schreker)

Je perçois chez eux un culte de la structure et de la rigueur formelle allié à un sens inoui de la grandeur et de la profondeur.

Certes, les harmonistes français m'envoûtent (Debussy, Ravel, Messiaen, Dutilleux) et les rythmiciens de l'est m'électrisent (Prokofiev, Bartok, Stravinsky, Chostakovitch ), mais rien à faire: je reviens encore et toujours aux germaniques.  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2620
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 15:02

Shocked Ai je bien vu Bach et Haydn Shocked ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 15:06

Dans les harmonistes, rajoute Tournemire, le plus envoûtant de tous (au moins dans L'Orgue Mystique).

C'est oublier aussi un peu vite les mélodistes ... comme Mozart ou Schubert ! Et ceux qui mélangent mélodie/contrepoint/chorals comme Haendel.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 15:52

Oui, Mozart et Mendelssohn ont des couleurs plus "latines" de temps à autre. Mais on décèle chez eux un sens profond de la structure à l'instar des autres germaniques (rien que le final de la Jupiter...).
Quant à Schubert, son élégance (viennoise ?) va de pair avec un ton amer et désolé (si c'est pas germanique ça).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 15:55

Cololi a écrit:
Dans les harmonistes, rajoute Tournemire, le plus envoûtant de tous (au moins dans L'Orgue Mystique).

Tournemire plus envoûtant que Debussy, Ravel, Koechlin, Messiaen et Dutilleux?
C'est peut-être aller un peu loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 9 Déc 2015 - 16:04

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:
Dans les harmonistes, rajoute Tournemire, le plus envoûtant de tous (au moins dans L'Orgue Mystique).

Tournemire plus envoûtant que Debussy, Ravel, Koechlin, Messiaen et Dutilleux?
C'est peut-être aller un peu loin...

Je précise que je n'aie pas dit "l'harmonie la plus complexe", j'ai bien dit la plus envoûtante. Et oui c'est bien ce que je ressens.
Je mettrais Debussy devant dans un classement de compositeur cependant, mais à égalité ou très proche avec Messiaen. Et au dessus de Ravel et Dutilleux.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Mer 30 Déc 2015 - 19:20

Je te comprend cololi, il faut posséder une âme mystique pour être sensible au sens de ton affirmation. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Ven 15 Jan 2016 - 21:01

Bonjour je ne savais pas où placer ce compositeur Hermann Bischoff,
alors je l'ai rangé ici.....musique allemande.......etc

Hermann Bischoff
j'écoute en ce moment : Hermann Bischoff - Symphony No. 2 in D Minor (1912)
watch?v=tQsV1WUsO1E

sûrement du romantisme tardif, un peu de mahler, un peu de bruckner, une bonne rasade de r.strauss.....mais pas encore de la musique décadente.
ce monsieur a très peu composé, mais j'aime sa symphonie et vous ? merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 3:32

PJF a écrit:
Il faut tout de même remarquer que Brahms a pu connaître (mais peut-être n'a-t-il pas voulu) :
[...] - La plupart des oeuvres de Chausson (1855-1899), dont le trio (1881), Viviane (1882), la Symphonie (1889-90)

Si Chausson avait su ce que Brahms disait des compositeurs français, il serait tombé dans les pommes (parce que chausson aux pommes, merci, merci).

Sinon, pour ne pas rester sur cette vanne pour mon classement :

1. Français (XIXème-XXème siècle) : Satie, Debussy, Ravel, Messiaen, Saint-Saëns, etc.
2. Anglais (XIXème-XXème siècle) : Vaughan-Williams, Elgar, etc.
3. Hongrois (XXème siècle) : Bartok, Ligeti, etc.
4. Russes (XIXème-XXème siècle) : Rimsky-Korsakov, Moussorgsky, Stravinsky, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 3:38

Au fait, question peut-être hors-sujet, qu'est-ce qu'on a comme bons compositeurs, du côté de pays comme l'Inde ? Dans le continent africain, ou au Moyen-Orient. Je m'étonne qu'on n'en entende jamais parler. Il y a Takemitsu, au Japon, mais à part ça ? Et la Chine ? La Thaïlande ? Le Vietnam ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 11:39

C’est-à-dire que quand on pose cette question, on entend « compositeur de musique classique occidentale », donc c’est un sujet complexe, qui pose toute une série de questions identitaires et politiques, d’autant plus que cette culture occidentale étrangère est aussi coloniale dans la plupart des cas.
Il est donc naturel que ce soit le Japon, le pays le plus occidentalisé, qui ait vu naitre le plus de compositeurs ; là il y en a vraiment beaucoup, et pas mal qui sont très connus en Occident (Matsudaira, Mayuzumi, Takemitsu, Ichiyanagi, Yuasa, etc., puis Kondo, Hosokawa, Fujikura, etc.).
En Chine, c’est forcément plus délicat, et plus récent, mais on peut citer quelques noms comme Wang Xilin, Xiaogang Ye et Tan Dun, puis il y a une jeune génération qui va peut-être se faire connaitre. Sinon, Qigang Chen est français, Chou Wen-Chung américain...
Il y a aussi la Corée : Isang Yun, Unsuk Chin.
Au Vietnam, je n’en connais que deux (Tôn Thất Tiết et Nguyễn Thiên Đạo)... et ils sont tous les deux français. Parce que c’est ça le problème, aussi : souvent les compositeurs qu’on connait ici sont très liés à l’un ou l’autre pays occidental, quand ils n’en ont pas tout simplement la nationalité.
Steffen Schleiermacher avait sorti un album intitulé Asian Piano Avantgarde (Indonesia), ça pourrait peut-être t’intéresser. Je pense qu’il doit y avoir des choses à trouver en Indonésie, c’est un pays qui a une culture contemporaine importante !
Pour le Proche et le Moyen-Orient, les deux pays qui me paraissent les plus « importants » sont la Turquie puis l’Iran. Tous les deux ont une tradition de musique savante occidentale relativement ancienne et développée. Ensuite, il y a tout de même l’Israël et le Liban, mais c’est pas simple (leur destin est souvent lié à un autre pays). Pour le Monde arabe, c’est vraiment très difficile, je trouve... sans doute parce qu’on y fait... de la musique arabe. Je ne dis pas qu’il n’y a rien, mais j’ai vraiment du mal de trouver des choses. Bon, pour le contemporain récent il y a quand même par exemple Saed Haddad (Jordanie) et Samir Odeh-Tamimi (Palestine), mais tous les deux vivent en Europe. Donc je sais pas, mais ça m’intéresse aussi. Si on étend au Maghred, comme ça je pense à Ahmed Essyad (Maroc), mais il vit en France.
Pour l’Afrique, certains se sont intéressés aux compositeurs « de descendance africaine ». Mais en Afrique même, je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 11:50

lucien a écrit:
C’est-à-dire que quand on pose cette question, on entend « compositeur de musique classique occidentale », donc c’est un sujet complexe, qui pose toute une série de questions identitaires et politiques, d’autant plus que cette culture occidentale étrangère est aussi coloniale dans la plupart des cas.
Il est donc naturel que ce soit le Japon, le pays le plus occidentalisé, qui ait vu naitre le plus de compositeurs ; là il y en a vraiment beaucoup, et pas mal qui sont très connus en Occident (Matsudaira, Mayuzumi, Takemitsu, Ichiyanagi, Yuasa, etc., puis Kondo, Hosokawa, Fujikura, etc.).
En Chine, c’est forcément plus délicat, et plus récent, mais on peut citer quelques noms comme Wang Xilin, Xiaogang Ye et Tan Dun, puis il y a une jeune génération qui va peut-être se faire connaitre. Sinon, Qigang Chen est français, Chou Wen-Chung américain...
Il y a aussi la Corée : Isang Yun, Unsuk Chin.
Au Vietnam, je n’en connais que deux (Tôn Thất Tiết et Nguyễn Thiên Đạo)... et ils sont tous les deux français. Parce que c’est ça le problème, aussi : souvent les compositeurs qu’on connait ici sont très liés à l’un ou l’autre pays occidental, quand ils n’en ont pas tout simplement la nationalité.
Steffen Schleiermacher avait sorti un album intitulé Asian Piano Avantgarde (Indonesia), ça pourrait peut-être t’intéresser. Je pense qu’il doit y avoir des choses à trouver en Indonésie, c’est un pays qui a une culture contemporaine importante !
Pour le Proche et le Moyen-Orient, les deux pays qui me paraissent les plus « importants » sont la Turquie puis l’Iran. Tous les deux ont une tradition de musique savante occidentale relativement ancienne et développée. Ensuite, il y a tout de même l’Israël et le Liban, mais c’est pas simple (leur destin est souvent lié à un autre pays). Pour le Monde arabe, c’est vraiment très difficile, je trouve... sans doute parce qu’on y fait... de la musique arabe. Je ne dis pas qu’il n’y a rien, mais j’ai vraiment du mal de trouver des choses. Bon, pour le contemporain récent il y a quand même par exemple Saed Haddad (Jordanie) et Samir Odeh-Tamimi (Palestine), mais tous les deux vivent en Europe. Donc je sais pas, mais ça m’intéresse aussi. Si on étend au Maghred, comme ça je pense à Ahmed Essyad (Maroc), mais il vit en France.
Pour l’Afrique, certains se sont intéressés aux compositeurs « de descendance africaine ». Mais en Afrique même, je sais pas.

Merci pour toutes ces infos. Si on suit ta logique, pour l'Afrique, il faudrait chercher du côté de l'Afrique du Sud. Pour le Moyen-Orient, j'avais pensé à l'Iran aussi. On trouve beaucoup de cinéastes iraniens influencés par l'occident, pourquoi pas la musique.

Après, un pays bizarrement peu représenté, c'est l'Islande. Mais ça se comprend par le fait que c'est un pays replié sur soi, qui a commencé à s'ouvrir. Et peu peuplé (à mon avis, ça joue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 12:15

lucien a écrit:
Ensuite, il y a tout de même l’Israël et le Liban, mais c’est pas simple (leur destin est souvent lié à un autre pays). Pour le Monde arabe, c’est vraiment très difficile, je trouve... sans doute parce qu’on y fait... de la musique arabe.
Pour le Liban, c'est exactement ça: souvent des compositeurs qui font carrière en Occident, dont ils assimilent les langages tout en s'efforçant de conserver un coloris modal oriental / arabe (Bechara el-Khoury - du sous-Landowski orientalisant - ou Zad Moultaka - un peu plus intéressant, sur une espèce de positionnement aux confis du jazz, d'une avant-garde minimalisante et de la world music, un peu à la Meredith Monk ou à la Heiner Goebbels).

Mais les artistes qui m'intéressent le plus sont ceux qui produisent de la musique arabe enracinée dans la pratique du maqām, c'est-à-dire de la semi-improvisation dans le cadre de modes traditionnels (de sorte que l'on ne peut pas vraiment parler de «compositeurs» au sens occidental du terme), comme par exemple Nidaa Abou Mrad ou Mustafa Saïd (qui sont musicologues et instrumentistes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 12:25

En Islande, il y a Jón Leifs qui est assez connu il me semble.
Ensuite : Haukur Tómasson, Anna Þorvaldsdóttir (trois disques monographiques), Daníel Bjarnason.
Voir également ce disque (je ne l’ai pas encore écouté) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:00

à ce propos, j’avais cité en playlist Paraskevaídis (compositrice argentino-uruguayenne) :

Componer es un acto tanto volitivo como consciente, que involucra situaciones y procesos históricos, sociales y personales y está desteminado por un pensamiento filosófico y estético y, en el sentido más amplio y profundo, por fronteras y opciones ideológicas.
Ser compositor o compositora nacido o nacida bajo la impuesta y fuerte influencia y herencia de la cultura europeo-occidental, “blanca”, cristiana y burguesa, y vivir voluntariamente en un país del tercer mundo, implica el asumir los peligros y desafíos de tal opción, una opción que quiere enfrentar los modelos culturales y musicales establecidos por un primer mundo dominante y nortecéntrico.
La dependencia ha sido siempre cuidadosamente alimentada y apoyada por los poderes que imponen estos modelos, desde dentro y desde fuera. Hay dos tipos de respuesta a ellos: por un lado, la cómoda continuación del epigonalismo; por otro, la confrontación a través de la toma de conciencia. Estas respuestas pueden asumir diferentes formas, pero la búsqueda de sendas posibles que conduzcan a la expresión y comunicación a través de la música, aquí y ahora, significa la aceptación de este desafío y el reconocimiento de estas opciones.
La técnica, el material, la estructura, los contenidos, tienen que ver con lo ideológico. Siempre fu así. También en la música. Y esta lectura ideológica – del pasado y de hoy – es definitoria y significativa: no de acciones panfletarias o gestos a la moda, sino del papel que la cultura y, por consiguiente, la música, tuvieron antes y podrían tener ahora.
La musica nunca ha sido un lenguaje universal. Ha sido frecuente y repetidamente (mal)tratada como arma cultural con propósitos de dominación, para sustituir por una expresión más “elevada”, otra que es proclamada “inferior”. Esto es lo que – para la celebración de los 500 años del “descubrimiento” de un continente – se denominó “encuentro” de dos culturas. La oscura, cruel y desvergonzada historia de la exterminación física y del aniquilamiento espiritual y cultural de millones de personas a través de la humillación, la esclavitud, la codicia, el engaño, el robo y la fuerza, debería representar uno de los acontecimientos más penosos y lamentables de toda la historia de la humanidad en general, y de la “civilización” europea en particular.
Ser consciente de esta historia, que aún no ha terminado después de más 500 años, puede ayadar a entender el significado de la absurda opción de componer música hoy en el Uruguay. Puede convertirse en una manera de defender y rescatar símbolos ahogados, olvidados, despreciados, y su derecho a existir y ser escuchados, una manera de asumir la necesidad de una existencia libre, que también pueda expresarse a través del desafío y el riesgo de la creación musical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:26

Tu n'aurais pas une version pour non-hispanophones?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:33

j’ai seulement une traduction anglaise :
Spoiler:
 


Dernière édition par lucien le Sam 2 Sep 2017 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23113
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:37

lucien a écrit:

En Islande, il y a Jón Leifs qui est assez connu il me semble.
Voir également ce disque (je ne l’ai pas encore écouté)



Un cadeau-souvenir du dernier voyage d'Emeryck ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4189
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:38

Merci pour la traduction, lucien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 14:39

Mélomaniac a écrit:
Un cadeau-souvenir du dernier voyage d'Emeryck ? hehe

même pas ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Sam 2 Sep 2017 - 16:24

lucien a écrit:
En Islande, il y a Jón Leifs qui est assez connu il me semble.
Ensuite : Haukur Tómasson, Anna Þorvaldsdóttir (trois disques monographiques), Daníel Bjarnason.
Voir également ce disque (je ne l’ai pas encore écouté) :
Je vais essayer de me le procurer ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Dim 3 Sep 2017 - 3:53

AlexCorzoma a écrit:
Au fait, question peut-être hors-sujet, qu'est-ce qu'on a comme bons compositeurs, du côté de pays comme l'Inde ? Dans le continent africain, ou au Moyen-Orient. Je m'étonne qu'on n'en entende jamais parler. Il y a Takemitsu, au Japon, mais à part ça ? Et la Chine ? La Thaïlande ? Le Vietnam ?

Tu peux trouver de quoi lire en partant de l'index de la rubrique générale du forum.

Par exemple:

http://classik.forumactif.com/t2966-yoshimatsu-et-autres-compositeurs-japonais
http://classik.forumactif.com/t4540-contemporains-japonais-sans-domicile-fixe
http://classik.forumactif.com/t5169-de-la-musique-chinoise
http://classik.forumactif.com/t1109-ram-narayan-et-autres-musiciens-indiens-classiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Dim 3 Sep 2017 - 22:32

on me signale le décès de Halim El-Dabh, d’origine égyptienne, et qui avait gardé un attachement marqué pour sa culture d’origine. Ça me fait penser que, également aux USA, et également connu en musique électronique, il y a Mimaroğlu qui venait de Turquie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 235
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   Dim 3 Sep 2017 - 23:24

Un compositeur que je découvre, avec une œuvre variée. Un musicologue qui a eu l'idée de composer pour Guzheng : watch?v=d32Bfi5GGk0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musique française, allemande, italienne, russe...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique française, allemande, italienne, russe...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Musique française, allemande, italienne, russe...
» La cantate française au 18ème siècle
» Centre de musique romantique française à Venise
» Musique de chambre française à Pleyel (octobre 2010)
» Ouverture à la française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: