Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Discopathes Anonymes (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 6 Mar 2012 - 23:42

Mariefran a écrit:
Il faut que je prenne ma carte de membre à la CDCDCD
Pour faire plaisir à Alexandre, j'ai aussi acheté son Byrd… Parce qu'un mec qui s'appelle Cuiller, ça me fait un peu sourire Very Happy

Spoiler:
 

Pourquoi ça ? What the fuck ?!? Ce doit être un de mes cousins éloignés ça ...


Dernière édition par Siegmund le Mar 6 Mar 2012 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 6 Mar 2012 - 23:43

alexandre. a écrit:
calbo a écrit:
discobole a écrit:
On prononce Cuiyé. Et c'est le fils de Daniel Cuiller (l'un des meilleurs violonistes baroques et fondateur des Arts flo), et Jocelyne Cuiller, dont l'enseignement le mena à un prix à Bruges. Et puis Canino, franchement, c'est un nom ça ? Et quand ils sont plusieurs on les appelle les Canini ?

co-fondateur je suppose?
tutut
Au début les arts flos ne jouaient que les sonates et partitas de Bach.

pété de rire I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 6 Mar 2012 - 23:56

discobole a écrit:
Oui bien sûr, parmi les fondateurs quoi. Son ensemble Stradivaria a malheureusement un peu végété par manque de soutien public dans les années 1990 (alors que ses premiers disques avaient eu beauciup de succès, notamment les concertos comiques de Corrette), mais depuis qu'ils sont directement subventionnés par Nantes (et non Rezé, en banlieue), et qu'ils enregistrent pour Mirare, ça va mieux. Bertrand Cuiller a aussi enregistré d'excellents concertos de Bach avec Stradivaria.

OK; de toute façon, peu de chefs fondent leurs orchestres seuls, donc ca parait logique que Christie se soit associé à un autre musicien.

discobole a écrit:
alexandre. a écrit:
calbo a écrit:
discobole a écrit:
On prononce Cuiyé. Et c'est le fils de Daniel Cuiller (l'un des meilleurs violonistes baroques et fondateur des Arts flo), et Jocelyne Cuiller, dont l'enseignement le mena à un prix à Bruges. Et puis Canino, franchement, c'est un nom ça ? Et quand ils sont plusieurs on les appelle les Canini ?

co-fondateur je suppose?

tutut
Au début les arts flos ne jouaient que les sonates et partitas de Bach.

pété de rire I love you I love you I love you I love you I love you

Je me disait bien aussi qu'Alexandre essyait de m'attirer dans un piège hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 7 Mar 2012 - 8:38

Moi je t'aurai bien conseillé Messiaen, mais finalement je me souviens que c'est pas trop ton truc (p être un jour, mais du coup c'est p être pas l'idéal pour commencer).

Je ne suis pas encore un connaisseur du répertoire organistique, mais pourquoi ne pas citer de Grigny ? C'est franchement dense et intéressant je trouve.
J'ai peur en revanche que Franck et Vierne ne la rebute.
Pourquoi pas tout simplement ... Bach ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 7 Mar 2012 - 16:51

Bon, je casse la conversation :

@Xavier. Évidemment, j'avais déjà le coffret 22 CD par Stravinsky. Simplement, je l'ai offert à quelqu'un depuis un sacré bail. Donc, tout récemment, je me suis enfin re-confronter à cet "intégral" (ben oui, y a pas tout non plus...). J'ai donc acheté le coffret "économique" Sony 7 CD (les 7 volumes des Ballets) la semaine dernière, que j'ai encore offert à un autre gars pour son anniversaire aujourd'hui, depuis que je me suis racheté le coffret complet (22CD) ce matin. OUF !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 20:38

Bon, j'ai craqué pour ma commande annuelle chez JPC Embarassed (ben oui, ils m'offrent 5 euros de réduction!! Je vais pas laisser passer ça quand même!! hehe)

Donc :





Voilà voilà... Reste plus qu'à attendre que ça arrive! bouncebouncebounce

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 21:07

oO Que des trucs bizarres Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 21:21

Siegmund a écrit:
oO Que des trucs bizarres Mr. Green

Bizarres??
Des romances russes par Hvorostovsky, c'est pas vraiment bizarre... c'est à mon sens ce qu'il fait de mieux! Et les romances sont magnifiques!
Les symphonies de Sauguet... c'est quand même pas si bizarre... et c'est plutôt hors de mes habituelles écoutes!
Les mélodies de Duparc par Groves, c'est pas bizarre du tout, c'est même génial!
Pour Arcadia Lost, je peux comprendre... Britten et Vaughan Williams...
Après, tu as quand même un disque Wagner/Strauss des plus standards... mais magnifiques!
Patrie! Je suis tout à fait d'accord. C'est pour geek opéra français! Mr.Red
Et le Contes... Disons que SImoneau là-dedans, c'est un bol d'air frais si on compare aux hurleurs habituels!

Donc, non, presque rien de bizarre! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79905
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 21:22

Par rapport à Stockhausen, Maderna et Carter, c'est quand même super bizarre. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 21:23

Comme disait mon prof de physique de terminale : "Tout dépend du référentiel!" Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 21:26

Xavier a écrit:
Par rapport à Stockhausen, Maderna et Carter, c'est quand même super bizarre. Mr.Red

C O_______:_________0 D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Sam 10 Mar 2012 - 22:09

Xavier a écrit:
Par rapport à Stockhausen, Maderna et Carter, c'est quand même super bizarre. Mr.Red

hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 12 Mar 2012 - 17:43

Je hais les bons plans de Discobole… ça ne s'arrêtera donc jamais… Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 12 Mar 2012 - 19:14

J'ai trouvé hier la 4e de Schumann par Karajan à Dresde à moins de 8 euros sur Marketplace. Dans la foulée, j'ai aussi pris la même symphonie par Furt, les Brahms de Dohnanyi, les Chostakovitch de Maria Kliegel et les quatuors de Bartok par les Keller fleurs .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 12 Mar 2012 - 20:54

Mariefran a écrit:
Je hais les bons plans de Discobole… ça ne s'arrêtera donc jamais… Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Spoiler:
 

Mais as tu besoin d'aller tous les jours sur le blog de discobole aussi hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 12 Mar 2012 - 21:41

Une discothèque sans la Salomé de Stratas et surtout surtout les 4 letzte Lieder Karajan/Janowitz n'est pas une discothèque digne de ce nom... je te souhaite bien du plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1316
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: derniers achats   Mer 14 Mar 2012 - 22:42

Bonjour

Je viens de commander
1 Les Oeuvres Symphoniques d' Antonin Dvorak par Vaclav Neumann (intégrale des années 70) en 8CD pour 36,59 € FPC
2 Les symphonies de Mahler que Walter a enregistré et qui est en pré-commande sur Amazon

Que du bonheur en perspective et à prix sympa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 13:56

Dans ma folie acheteuse sur amazon.es, j'ai racheté des Cds que j'avais déjà… Je les donne au premier qui se manifestera :

Orchestral Music de Lutoslawski par Lustolawski. J'ai reconnu tout de suite que je connaissais… j'avais déjà le coffret Brilliant…
Mahler, Das Lied von der Erde, Waltraud Meier et Siegfried Jerusalem, Barenboim, dans l'édition apex. Même chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 13:58

Je serai très heureux d'avoir le coffret Lutoslawski Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 14:01

Envoie-moi ton adresse et je te poste ça dans la semaine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79905
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 15:07

Y a un coffret Lutoslawski Brilliant??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 15:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Dim 18 Mar 2012 - 15:30

Ce sont les enregistrements EMI d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 19 Mar 2012 - 22:44

Trop tard ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 2 Avr 2012 - 23:19

Comment augmenter votre productivité d'écoute et bien vivre votre discopathie ?
Par le Dr. Herbert van Dieskobool

Vous avez remarqué combien il est pénible de voir s'accumuler les disques en de hautres piles qui, au rythme de vos achats compulsifs, menacent de s'attaquer à l'intégrité du plafond ? Oubliez tous les conseils (voire les menaces) de vos proches, votre femme/mari ou compagne/compagnon, vos parents, vos enfants. Vous pouvez continuer à acheter toujours et encore plus de disques, du moment que vous augmentez votre productivité d'écoute. Voici quelques recettes simples qui vous permettront d'écouter tous vos disques et de les acheter sans mauvaise conscience aucune, tout en soulageant les autres de leurs inquiétudes.

Les sept commandements du discopathe

1. Quittez votre emploi
Cela paraît une évidence, mais cela est toujours bon à rappeler. Écouter tous les disques que vous voulez demande du temps, à vrai dire peut-être plus que ne durera votre propre vie. Il est donc indispensable de s'y consacrer totalement, en abandonnant toute autre activité chronophage, à commencer par un emploi (ou des études, par exemple). Souvenez-vous en effet du Premier Commandement : « On n'a rien sans rien ».

2. Écoutez la musique jour et nuit, même en dormant
Voilà encore une évidence, notre Deuxième Commandement : « Tu n'éteindras point ». Certes, cela demandera un temps d'adaptation de votre part, et de la part de votre entourage (si vous en avez encore un). Pour la nuit, l'écoute au casque est tout de même conseillée pour ne pas risquer quelques soucis avec vos voisins.

3. N'écoutez jamais un disque une deuxième fois
Le disque est écouté ? Remisez-le précieusement sur les étagères de votre discothèque, ou dans votre coffre-fort si vous en avez sagement fait l'acquisition. Et promettez-vous de ne plus jamais l'écouter. Souvenez-vous du Troisième Commandement, qui n'en est pas un d'ailleurs, mais au point où on en est on s'en balance : « Écouter un disque deux fois, c'est renoncer à en écouter un autre ».

4. N'écoutez pas les avertissements médicaux
Un méchant otorhino vous a averti que vous couriez le risque d'une perte auditive si vous poursuiviez ainsi ? Ne vous en faites pas, et répondez-lui vertement : « Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ses disques ». Votre vie a enfin un but, ne le lâchez pas !

5. Adoptez l'écoute rapide
Jeune étudiant en lettres ou en droit, lorsqu'il vous fallait lire tout Balzac en un week end, ou trouver en moins d'une minute le bon article du code civil sans même savoir s'il existe vraiment, vous avez peut-être appris la lecture rapide, qui vous a sainement dégoûté de reprendre en mains tout livre depuis que vous avez acquis vos diplômes (à part Harry Potter). De même, adoptez l'écoute rapide de vos CDs. C'est très simple, il suffit pour cela de maintenir votre doigt appuyé sur la touche « avance rapide », et vous entendrez la musique s'écouler un peu plus rapidement. Cette fonction prestigieuse n'est pas disponible sur tous les lecteurs : abandonnez les critères habituels pour juger du haut de gamme, cette option doit devenir votre priorité. La lecture sur ordinateur permettra un réglage plus fin de l'avance rapide, par exemple x2 pour du Bach, mais x4 pour du Mozart et x8 pour du Donizetti. Et souvenez-vous du 5e commandement : « le bouton pause tu ne toucheras point ».

6. Créez une ambiance polyphonique
Votre belle-famille vient déjeuner ? Il serait impoli de vous isoler pour écouter de la musique, en revanche il n'est pas interdit de poursuivre discrètement votre travail d'abattage en profitant du droit inaliénable que constitue le « fond musical » nécessaire à tout intérieur bourgeois. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à marier plusieurs disques différents : un Oratorio de Noël dans le salon, du Martinu dans la cuisine, Appalachian Springs aux cabinets (ou la symphonie Titan, selon vos habitudes), etc. Ajustez les différents volumes pour obtenir une fusion parfaite et aboutir à une ambiance originale, unique. La musique est un art vivant, mettez-y votre propre touche ! Et n'oubliez pas, au cours du repas de famille : « Mieux vaut hausser le ton que baisser la musique »

7. Vous avez deux oreilles : profitez-en !
« Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, vous pouvez donc aussi y écouter de la musique » Ne pensez-vous pas qu'il serait temps de tirer parti de ce don incroyable que constitue le fait d'avoir deux oreilles ? Contrairement aux yeux, qui ne peuvent théoriquement se tourner dans des directions opposées (les tentatives de double lecture n'ont jamais donné de résultat probant), les oreilles n'ont ni paupières ni direction, par conséquent vous pouvez consacrer chacune à un disque différent, et ce 24 heures sur 24. I suffit pour cela de bricoler votre casque. Il est ensuite recommandé de consacrer chaque oreille à un répertoire particulier, pour plus de cohérence, de complémentarité, et d'expertise : par exemple la musique du XVIIIe à gauche, celle du XIXe à droite ; ou le piano à gauche, le violon à droite ; Barenboim à gauche, Karajan à droite. Attention toutefois à ne pas spécialiser une oreille dans l'opéra italien, vous risqueriez de la surmener très rapidement et seriez bien embêté en vous reposant seulement sur l'autre.


Merci pour votre attention et, comme on disait autrefois : C'était vraiment très intéressant !


Dernière édition par discobole le Mar 3 Avr 2012 - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Lun 2 Avr 2012 - 23:54

pété de rire Tu es prêt pour écrire un bouquin pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 0:47

Le pire c'est que ce n'est pas si délirant... pale

1. Je ne peux pas (encore) me le permettre mais, bien qu'assez jeune, j'attends la retraite avec impatience.

2. Dans un sens, j'ai pratiqué. Càd écouter des disques quand on est vraiment crevé, que la concentration est à zéro et qu'on va "comater" à coup sûr. L'occasion idéale pour "découvrir" ces trucs qui ne nous font même pas envie et qu'on ne sait même plus pourquoi on les a achetés. C'est idiot, on le sait, mais on le fait quand même juste pour se donner bonne conscience, en se disant qu'on les aura au moins "écouté" une fois ces rogatons...

3. Je pratique très largement.

4. Pas encore été consulté un ORL mais j'ai parfois des petits signes de fatigue auditive à l'oreille droite qui me font dire que je devrais ralentir le rythme de mes écoutes, et baisser le volume. Bien sûr je n'en fais rien.

5. Pas la peine. Généralement le point 2 fait l'affaire.

6. L'appartement n'est pas assez grand pour ça mais je note, c'est intéressant !

7. Je pratiquais beaucoup à une époque un sport assez semblable: couper le son d'une série ou d'un film en VO qui commence à me soûler mais que je veux malgré tout voir jusqu'au bout, mettre un (bon) disque en fond sonore, et continuer à suive (plus ou moins vaguement, ça dépend de la musique) le film ou la série avec les sous-titres ! bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5448
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 9:35

adriaticoboy a écrit:

3. Je pratique très largement.

C'est vrai? Parce que tu ne peux plus suivre le rythme de tes achats ou parce que tu peux déterminer à la première écoute que ça n'en mérite pas une deuxième?

Moi, j'achète très peu (12-15 CDs par an) et même comme ça, j'ai du mal à suivre. Il y en a certains que je ne remets que deux-trois ans après l'écoute initiale. Et comme j'ai une mémoire musicale assez médiocre (mis à part quelques œuvres marquantes, il me faut de nombreuses réécoutes pour en garder un souvenir un peu précis) si je ne passais mes CDs qu'une fois, ce serait franchement de l'argent jeté par les fenêtres Confused .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 11:35

Vous êtes graves hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 11:44

Dans son article Ô combien salvateur, le Professeur van Dieskobool adresse avec pertinence le problème crucial rencontré par les discopathes au cours de leur existence, et propose plusieurs solutions dûment éprouvées qui permettent de le résoudre en tout ou en partie, c'est-à-dire de rendre toute activité discopathe soluble, au moins à un certain degré strictement positif, dans la vie « réelle » (cette dernière étant scientifiquement définie comme la somme vectorielle de toutes les contraintes adverses que l'existence matérielle, celle où « les autres » se traînent, impose à la vraie vie, à savoir la vie discopathe). Dans ce bref addendum, je me propose d'étudier certains aspects des prolégomènes posés par le Professeur van Dieskobool et d'apporter quelques précisions qui, dans la plupart des cas, confirment (mais infirment parfois aussi) la pertinence des solutions proposées.

Professeur van Dieskobool a écrit:
[...] Oubliez tous les conseils (voire les menaces) de vos proches, votre femme/mari ou compagne/compagnon, vos parents, vos enfants. [...]
Le Professeur van Dieskobool adresse ici le pire écueil matériel qui entrave le discopathe sur sa voie de lumière : la pression sociale exercée par « les autres » (ceux qui n'ont pas encore perçu la lumière), pression matérielle (par exemple bassement financière), pression sociale (« les autres » nous appellent des no life, alors que c'est la vie « réelle » qui usurpe son appellation, comparée à la vie musicale expérimentée par le discopathe par définition sain d'esprit), pression affective (pas de câlin avant d'avoir fait repasser le nombre d'intégrales des symphonies de Mahler sous le seuil symbolique de 350). Le Professeur van Dieskobool attaque le problème en aval ; dans les paragraphes suivants, je le traite en amont.

Première étape. Modifier tous vos comptes Amazon, eBay, Price Minister, Sound Barrier, CD Japan, HMV Japan, Chaumière à musique, Crotchet, Dame blanche, Gibert Joseph, JPC, Mainly Opera, MDT, Norpete, Presto Classical, Ruslania, Russian DVD, et al., afin que l'adresse de livraison qui y est renseignée ne soit plus votre domicile personnel mais votre lieu de travail (bien sûr, ceci n'a de pertinence que si vous n'avez pas encore atteint le Graal n°1 de la solution van Dieskoboolienne). Rien de plus simple, ne venez pas dire le contraire : c'est l'affaire de cinq minutes de courage discophilique.

Deuxième étape (c'est une merveille de dissimulation affective dont je ne suis pas peu fier). Subitement, vous venez de prendre conscience du fait que votre vraie vie discopathique exerce, sur ceux que vous aimez, une influence pas forcément toujours positive dont vous venez brusquement de mesurer ainsi toute l'ampleur (mieux vaut tard que jamais). Vous dites donc, d'un ton mielleux et sotto voce : « Chéri(e), par respect pour toi, je me propose de prendre chaque semaine avec moi quelques CD au bureau pour les y écouter ; ce sera toujours ça de moins d'heures d'écoute de musique à la maison, et d'heures de plus que je pourrai te consacrer entièrement [sic]. » Dès le début de la première semaine, prenez donc avec vous un nombre de CD égal à Ni. (Ni=15 semble empiriquement un bon début ; ne commencez pas trop fort, en tout cas, et réservez-vous plutôt pour la quatrième étape.)

Troisième étape. Vous me voyez arriver avec mes gros sabots. Durant la semaine, vos fournisseurs attitrés vous livrent, à votre adresse professionnelle et donc à l'insu de vos proches, un certain nombre de CD, soit ð. En fin de semaine, vous rentrez donc, non pas avec vos Ni CD de départ, mais avec Nf=Ni+ð>Ni CD. Pour la suite du raisonnement, nous noterons C l'importante fonction de crédibilité de toute cette procédure, calculée comme étant le rapport (positif ou nul) suivant : C=(Nf-Ni)/Ni. Un calcul algébrique élémentaire donne C=ð/Ni. L'expérience montre que les valeurs de C comprises entre 7% et 34,7% correspondent à la crédibilité maximale de notre petite affaire. En dessous de 7%, vous n'êtes qu'un gagne-petit qui n'a rien à faire dans ce fil ; au-dessus de 34,7%, vous courrez le grave risque que le pot aux roses soit découvert à plus ou moins brève échéance. Pour reprendre notre exemple précédent, celui avec Ni=15, la fonction de crédibilité C comprise entre 7% et 34,7% vous donne un ð (nombre de nouveaux CD livrés par semaine à votre adresse professionnelle) compris entre 1 et 5 (j'ai appliqué une troncature à l'entier immédiatement inférieur, preuve de ma bonne foi et du caractère raisonnable de l'entreprise).

Quatrième étape (la montée en puissance). Il n'est pas déraisonnable d'écouter sept heures de musique par jour au bureau (et rappelez-vous : vous n'êtes même pas obligé d'écouter de la musique au bureau, ce qui peut même être interdit par la hiérarchie philistine : il s'agit seulement de le faire croire à ceux qui ne peuvent vous y surveiller). Tenez compte des 35 heures : 35 divisé par 5, ça fait 7, pas 23. La durée moyenne effective d'un CD est de 64,35 minutes, que vous abaissez artificiellement à 57,92 minutes (il ne serait pas prudent d'appliquer plus de 10% de baisse artificielle). Donc, sept heures de musique représentent 7*60/57,92 CD, soit 7,25 CD. Autrement dit, Ni=36,26 CD par semaine de cinq jours de travail à l'horizon de la fin de la montée en puissance. Vous pouvez donc vous permettre un ð (nombre de nouveaux CD achetés en catimini par semaine) compris entre 2,54 (pour les pleutres) et 12,58 (pour les gros bras). C'est quand même entre 132 et 656 nouveaux CD par an. Merci qui ?

Voilà pour ce qui est de l'attaque amont du problème traité en aval par le Professeur van Dieskobool.

Professeur van Dieskobool a écrit:
1. Quittez votre emploi
C'est le Graal. Atteint par une minorité de discopathes seulement. Je confirme pour Adriatico que l'attrait de la pension est une fonction strictement et puissamment croissante du temps qui passe (mais l'âge légal d'admission à la pension est aussi une fonction strictement et puissamment croissante du temps qui passe, ce qui fait que bof).

Citation :
2. Écoutez la musique jour et nuit, même en dormant
Je rappelle en effet que le besoin physiologique d'un sommeil réparateur est une fonction décroissante du temps de l'âge de 0 ans jusqu'à celui de 12 ans à peu près (âge durant lequel on n'écoute en général pas de musique, même si des exceptions existent), que ce besoin reste très faible de 12 ans jusqu'à 97 ans, et qu'il réaugmente ensuite assez fortement (âge durant lequel on n'entend en général pas de musique, même si des exceptions existent). Tout ça, c'est l'affaire de cinq minutes de courage physiologique.

Citation :
3. N'écoutez jamais un disque une deuxième fois
Bullshit. En écoutant ses excellents disques plus d'une fois et même souvent, on gagne un temps incalculable lorsque l'on juge les nouveaux disques arrivés pendant la semaine. Par exemple, pas besoin d'écouter l'Arietta ni même l'Allegro de la sonate opus 111 si le Maestoso est raté. Et comment le savoir si l'on n'a pas les bons disques dans l'oreille et si l'on ne se donne pas une bonne petite piqûre de rappel une fois de temps en temps, mmm ? Gain de temps : 1'25'' au lieu de 25', soit un facteur 17,65.

Citation :
4. N'écoutez pas les avertissements médicaux
Sage conseil. L'Ordre des médecins, stipendié par les no musical life, est passé maître dans l'art de distiller la peur, le doute et l'incertitude dans vos cerveaux. Résistez !

Citation :
5. Adoptez l'écoute rapide
Jeune étudiant en lettres ou en droit, lorsqu'il vous fallait lire tout Balzac en un week end, ou trouver en moins d'une minute le bon article du code civil sans même savoir s'il existe vraiment, vous avez peut-être appris la lecture rapide, qui vous a sainement dégoûté de reprendre en mains tout livre depuis que vous avez acquis vos diplômes (à part Harry Potter). De même, adoptez l'écoute rapide de vos CDs. C'est très simple, il suffit pour cela de maintenir votre doigt appuyé sur la touche « avance rapide », et vous entendrez la musique s'écouler un peu plus rapidement. Cette fonction prestigieuse n'est pas disponible sur tous les lecteurs : abandonnez les critères habituels pour juger du haut de gamme, cette option doit devenir votre priorité. La lecture sur ordinateur permettra un réglage plus fin de l'avance rapide, par exemple x2 pour du Bach, mais x4 pour du Mozart et x8 pour du Donizetti. Et souvenez-vous du 5e commandement : « le bouton pause tu ne toucheras point ».
Le Professeur van Dieskobool met ici en exergue la plus puissante technique visant l'amélioration de la productivité discophilique. Il introduit aussi l'important coefficient d'accélération de la reproduction sonore (CARS). Ce coefficient CARS vaut donc 2 pour Bach, 4 pour Mozart et 685247 (et non pas 8, comme indiqué par erreur typographique dans l'article du Professeur van Dieskobool) pour Donizetti. L'inverse du CARS, soit le coefficient 1/CARS, est directement proportionnel à la qualité musicale de l'œuvre écoutée. De même, du côté des interprètes, un CARS de l'ordre de 15 à 20 est vivement recommandé pour les disques de Claudio Arrau et du Quartetto Italiano (!?!?!?).

Citation :
6. Créez une ambiance polyphonique
Les dernières études, menées par les meilleurs chercheurs, tendent à montrer que le câblage du cerveau féminin, qui adopte une topologie entièrement différente de celle du câblage du cerveau masculin, une topologie dite en étoile (et non en cercle), est plus apte à bénéficier pleinement de la méthode n°6 du Professeur van Dieskobool. Le time sharing, c'est plus l'affaire des femmes que celle des hommes, celle de Unix que celle de Windows, etc., quoi. Ayant placé cette méthode dans sa liste, nous en déduisons donc que le Professeur van Dieskobool est une femme. Mais, à l'intention de l'autre moitié de l'humanité (à laquelle yours truly a le malheur d'appartenir), nous soulignons aussi que les hommes possèdent une bien meilleure marge de progression que les femmes, de ce point de vue. Tout n'est donc pas perdu !

Citation :
7. Vous avez deux oreilles : profitez-en !
Cf. remarque pour la méthode n°6 ci-dessus.

Un tout grand merci au Professeur van Dieskobool.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 12:03

pété de rire pété de rire pété de rire Scherzian m'a tuer louis16
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12821
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 16:43

Dans leurs savants exposés, le Pr Diskobool et le Dr Scherzian ont passé sous silence une période particulièrement critique pour le discopathe, qui l'éloigne de sa seule véritable raison de vivre, i.e. sa discothèque adulée. En effet, quant bien même l'essentiel des congés, surtout pour ce qui est des interminables vacances d'été, serait consacré à la fréquentation assidue des festivals, il n'en demeure pas moins que cette période funeste constitue une redoutable et cruelle épreuve, perpétuellement renouvellée, pour le discopathe :

. impossibilité, quels que soient les moyens logistiques dont on dispose (berline de type "Espace", camping-car ou semi-remorque) de se déplacer avec l'intégralité de sa discothèque, sauf à devoir affronter l'incompréhension générale et éventuellement, pour ceux qui sont dans cette configuration, de sérieux problèmes conjugaux : foin donc de la possibilité de pouvoir à tout moment comparer ses 18 versions de l'Art de la Fugue (ou ses 45 du Ring pour certains)

. gap redoutable dans la course perpétuelle et effrénée du discopathe :

1. pour accroître compulsivement sa discothèque, l'accès aux différents sites amazon et les livraisons par ceux-ci n'étant pas immanquablement assurés suivant la configuration des vacances

2. pour tenter, suivant le paradoxe de Zénon, de combler le retard qui le sépare, à quelques centaines ou milliers d'heures près, de l'écoute intégrale de ses trésors accumulés : pour satisfaire aux conventions sociales et préserver l'harmonie familiale, le temps des vacances se doit en effet d'être consacré, au moins pour une part non négligeable, à d'aussi assommantes et chronophages activités que les journées à la plage, les randonnées pédestres, ballades en montagne ou sorties en forêt ou à la fréquentation des pizzerias infâmes dont sont immanquablement équipés tous les lieux de villégiature estivale et où, affluence des commensaux provisoirement exilés en ces tristes lieux aidant, il faut généralement attendre plusieurs heures avant de pouvoir se faire servir un morceau de carton-pâte négligemment arrosé de concentré de tomates. Que de temps perdu, qu'on ne pourra bien sûr jamais rattraper !

Il convient donc, pour que ce temps maudit n'occasionne pas de dépression fulgurante au discopathe, d'anticiper bien avant d'être confronté à l'épreuve :

. équipement préalable de la résidence secondaire en hi-fi, 2ème poste informatique avec accès internet (+ abonnement à Quobuz)

. pour les nomades, ordinateur portable équipé du wifi, lecteur mp3, smartphone ou autre + casque et/ou barre de sons de taille réduite mais de qualité indiscutable

. pour tous, choix préalable, qu'il est impératif d'effectuer bien longtemps à l'avance, car choisir c'est renoncer, de quelques dizaines de cds et dvs (ne pas oublier pour ceux qui sont en situation conjugale le très utile : "Chérie(e), si on emportait quelques dvd pour les vacances") ou de quelques centaines d'heures d'enregistrements sous des formats compressés (choix à réactualiser évidemment, casse-tête supplémentaire, au fur et à mesure des livraisons amazoniennes ou autres)

. dans tous les cas, ne jamais se laisser distraire, surtout par son entourage, toujours bien moins tolérant et beaucoup plus coercitif en cette période de l'année, de cette vérité d'évidence : la seule finalité possible des vacances du discopathe ne saurait être autre que l'abus, contingenté le reste de l'année par les stupides activités professionnelles ou estudiantines, de :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 20:24

Merci pour ces exposés, messieurs. Soyez assurés que tous les discopathes ici présents vont sont immensément redevables, et que j'ose espérer leur gratitude sans bornes saura être une maigre mais flatteuse récompense pour vos travaux - dont il est inutile de rappeler le caractère professionnel, scientifique et définitivement pratique : les vifs applaudissements que vous venez de recevoir sont là-dessus assez éloquents.

Je me permets cependant de vous retenir encore quelques instants et - devançant mes collègues auditeurs que je vois déjà impatients de vous questionnez -, j'aimerais attirer votre attention sur un problème (que vous laissez de côté, à tort avec tout le respect qui vous est dû) qui est certes bassement matériel mais ô combien primordial dans notre société de consommation ; ici et maintenant ne sont ni le lieu ni le moment de se lancer dans une telle polémique à l'égard de ce système controversé, il nous faut donc prendre le problème financier - car c'est de lui qu'il s'agit, je vois à vos sourires que vous m'attendiez sur ce point - comme un paradigme dont il est inutile de discuter l'importance, dans ce cas maximale. Vous me voyez à bout de souffle, l'émotion m'étreint : auriez-vous donc découvert non pas le Saint Graal, mais la quadrature du cercle du discopathe, à savoir comment gérer ses finances au mieux pour assouvir cette passion racinienne ?

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 20:30

Mon chère confrère, nous allons tout simplement quotidiennement sur Bons plans classique.

Fallait pas tendre la perche comme ça Mr. Green

Plus sérieusement, 150 grammes de spaghetti Panzani deux fois par jour (certes, avec ça, on reste très svelte), à 1,30€ le paquet de 500 grammes, on se nourrit pour 23,40€ par mois. C'est à dire que, même si l'on est dans la situation la plus difficile (au RSA par exemple), en comptant en plus l'abonnement internet (le logement est quelque chose de plus accessoire), il reste toujours 400€ environ à consacrer aux disques. Ce qui est un budget certes faible mais qui permet déjà d'équilibrer le flux de CDs entrants et celui de CDs sortant du lecteur.

Vous voyez, les chiffres sont implacables ! Si vous n'y arrivez pas, c'est par manque de volonté !
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 20:42

De plus en plus fous… Je me croyais atteinte, je suis une petite joueuse… Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12821
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 21:35

discobole a écrit:
Mon chère confrère, nous allons tout simplement quotidiennement sur Bons plans classique.
Fallait pas tendre la perche comme ça Mr. Green
Elémentaire, c'est évidemment par là qu'il faut commencer !

3 précisions en réponse à ta question, Horatio :

. pour ce qui est de l'accès à internet, on a presque immanquablement toujours un aimable voisin n'ayant pas vérouillé sa connexion wifi, ce qui permet de se livrer sans frais technologique supplémentaire au TOC préféré du discopathe : le clic compulsif sur la touche "Valider votre achat" des nombreux sites de la liste non exhaustive (on subodore une vraie pudeur de sa part) du Dr Scherzian

. pour assurer la pérénnité de son statut d'oisif consacrant le plus clair de son temps à la discopathie lorsqu'on est bénéficiaire d'un minimum social (RSA ou autre), il convient de ne postuler que dans les médiathèques municipales, maisons d'édition à vocation musicale ou autres : dans le pire des cas (l'astreinte de 7 h hebdomadaires pour les économiquement faibles projetée par un candidat à l'élection présidentielle), la sensation d'arrachement et de manque sera alors bien moins violente dans ce type d'environnement par principe moins hostile que les cours de récréation ou cantines scolaires (incompatibles avec l'usage du lecteur mp3, sauf à n'écouter que du rock tendance métal) ou la fonction de papy-circulation pour les plus âgés (le trafic automobile est tout aussi sonore), sans parler des malheureux aiguillés vers la conduite de moto-crottes (ça existe toujours ?)

. enfin, pour ce qui est des revenus à se procurer pour satisfaire son addiction, problème crucial pour ceux qui n'ont pas encore pu accéder au statut de crédit-rentier, on peut envisager un investissement tout à fait rentable : un stage de formation en Europe orientale ou en Afrique de l'Ouest (Abidjan est la meilleure destination) aux sollicitations commerciales internetiennes à très forte valeur ajoutée, également appelées phishing ou harponnage. Un minimum de connaissance en informatique est demandé (savoir créer un site temporaire auquel renvoie ses sollicitations commerciales par ex.), mais nul n'a besoin de disposer de talents graphiques aussi sophistiqués que ceux dont BPLM et le Dr Dieskobool nous ont fait la démonstration récemment : à en juger par la dernière arnaque dont j'ai été témoin (fourniture gratuite de matériels informatiques par un organisme humanitaire les distribuant aux associations à vocation sociale, pour laquelle il ne fallait payer que le transport des dits matériels), les plus grossières contrefaçons elles-mêmes sont susceptibles d'obtenir d'excellents résultats.

Voilà donc, cher Horatio, quelques élements supplémentaires pour alimenter ta réfléxion sur la meilleure conduite à tenir pour assurer la pérennisation, qui semble te faire souci, de ta carrière de discopathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 21:57

Je croyais être très gravement atteint, mais à lire vos brillants exposés sur la discopathie je vois que je suis encore en parfaite santé ! bounce

Du coup, pour fêter ça, je crois que je vais passer une petite commande sur Amazon. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 22:03

Mariefran a écrit:
De plus en plus fous… Je me croyais atteinte, je suis une petite joueuse… Laughing

Toi une petite joueuse Shocked ? pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 22:57

Hippolyte a écrit:
Du coup, pour fêter ça, je crois que je vais passer une petite commande sur Amazon. Mr. Green

On sera deux dans ce cas Mr.Red .



Et je vous remercie, Maîtres !

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2986
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mar 3 Avr 2012 - 23:01

Mariefran a écrit:
De plus en plus fous… Je me croyais atteinte, je suis une petite joueuse… Laughing
Allons, allons, foin de telles litotes euphémiques. Lorsque la Grande Prêtresse d'ivoire drapée d'ébène de l'Ordre pianistico-discophilistique nécrophilisant évoque, au détour d'un fil de discussion, les destinations de rêve -- Tokyo, Kyoto, etc. -- de son futur voyage d'agrément en terres extrême-orientales, temples de la discophilie solaire et triomphante, nous savons déjà tous que ce ne sont pas Tokyo et Kyoto qu'il faut lire, mais bien plutôt les neuf jardins suspendus et superposés de Towerkyo et de Kyotower, édens refusés aux pauvres hères occidentaux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 14:58

Scherzian a écrit:
la Grande Prêtresse d'ivoire drapée d'ébène de l'Ordre pianistico-discophilistique nécrophilisant

J'adore ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 15:44

Cette semaine :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 15:54

L'enregistrement de Rusalka est génial... vraiment superbe...

Pour Mlada, je dois dire que je lorgne le disque depuis quelques temps... mais vu la qualité des emballages Melodyia (à peine la distribution), je trouve ça super cher quand même!! Rolling Eyes

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:08

Polyeucte a écrit:
L'enregistrement de Rusalka est génial... vraiment superbe...

Pour Mlada, je dois dire que je lorgne le disque depuis quelques temps... mais vu la qualité des emballages Melodyia (à peine la distribution), je trouve ça super cher quand même!! Rolling Eyes

En tout cas, je découvre peu à peu l'opéra de Rimsky-Korsakov (Mlada) et l'enregistrement de Svetlanov en 1962 est juste exceptionnel ! C'est ahurissant la prise de son pour l'époque et l'interprétation est quasi surnaturel, tout comme le sujet de l'opéra.

Edit : Rusalka c'est la troisième tablette des 16 commandements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:10

Oui, je l'avais écouté, c'est très beau...

Contrairement à ce qui est indiqué sur le coffret de Rusalka, l'enregistrement date plutôt de 58 que des années 70 (totalement impossible pour certains chanteurs...) Mais la qualité est très bonne aussi! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11938
Age : 22
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:13

Polyeucte a écrit:
Oui, je l'avais écouté, c'est très beau...

Contrairement à ce qui est indiqué sur le coffret de Rusalka, l'enregistrement date plutôt de 58 que des années 70 (totalement impossible pour certains chanteurs...) Mais la qualité est très bonne aussi! Very Happy

Je me disais bien que Kozlovski...
Oui, je comprends mieux alors la qualité sonore et c'est juste magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:19

Vous trouvez pas dommage que ces commentaires se perdent ici ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:20

Pourquoi, c'est pas le fil le plus important du forum ? afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:22

Ben on peut pas dire que l'échange soit hautement argumenté... et puis vu le peu de personnes intéressées par la Rusalka de Dargomijsky ou Mlada de Rimsky (dont on doit déjà un peu parler dans le sujet Rimsky d'ailleurs...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   Mer 4 Avr 2012 - 16:28

Tu crois que j'ai soulevé les foules avec le livre d'orgue de de Grigny hehe (alors que ça le mérite) ?

Enfin vous faites comme vous voulez.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Discopathes Anonymes (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Discopathes Anonymes (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Discopathes Anonymes
» Les Discopathes Anonymes (3)
» Les Discopathes Anonymes (3)
» Les Discopathes Anonymes (2)
» Chris ARNADE - Photographe des addicts anonymes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: