Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos interprétations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 18:31

Cornélius a écrit:
Kurt Moll, bien sûr ! C'est le plus bel exemple qui soit pour cette technique des voix de basse "dans le masque", et quels graves!...

Ce qui m'épatait tout de même chez Josef Greindl, c'est la façon dont cette voix d'ogre pouvait s'alleger pour chanter des lieder tout en demi-teintes, (prouesse dont une autre célèbre voix d'ogre, George London, n'était guère capable... question de placement sur le souffle et de "liberté" incompatible avec certaines techniques de "grossissement"...).

J'ai tendance à rapprocher Robert Lloyd de Jacques Mars. Pour avoir entendu les deux en scène, j'ai l'impression qu'il y a des points communs: même volume impressionnant, même couleur noire, même vibrato débridé, chatoyant... et mal contrôlé...

Ah oui Kurt Moll je suis un inconditionnel. Sauf que au delà de la technique, il avait une voix hors du commun : du do1 au fa3, rien ne lui semble difficile, ça ne sent jamais l'effort.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 18:42

Cololi a écrit:
Cornélius a écrit:
Kurt Moll, bien sûr ! C'est le plus bel exemple qui soit pour cette technique des voix de basse "dans le masque", et quels graves!...

Ce qui m'épatait tout de même chez Josef Greindl, c'est la façon dont cette voix d'ogre pouvait s'alleger pour chanter des lieder tout en demi-teintes, (prouesse dont une autre célèbre voix d'ogre, George London, n'était guère capable... question de placement sur le souffle et de "liberté" incompatible avec certaines techniques de "grossissement"...).

J'ai tendance à rapprocher Robert Lloyd de Jacques Mars. Pour avoir entendu les deux en scène, j'ai l'impression qu'il y a des points communs: même volume impressionnant, même couleur noire, même vibrato débridé, chatoyant... et mal contrôlé...

Ah oui Kurt Moll je suis un inconditionnel. Sauf que au delà de la technique, il avait une voix hors du commun : du do1 au fa3, rien ne lui semble difficile, ça ne sent jamais l'effort.

Indépendamment d'un don vocal hors du commun, il a aussi la "bonne" technique:
Résonnances crâniennes hautes, c'est à dire exclusivement au dessus du niveau du palais, dans les fosses nasales, et les sinus.
Appui vocal du larynx avalé le plus bas possible, jusqu'au niveau de la jonction des clavicules,
et entre ces deux extrêmes une gorge parfaitement détendue souple et libre.

C'est ça le secret: la verticalité de l'émission du son, à la fois vers le bas et vers le haut.

Si le son reste dans la gorge, dans la bouche ou dans les joues, cela devient pâteux, "patateux" même.
On a l'impression que c'est plus riche et large mais en réalité c'est opaque et mat, ça gêne la prononciation et ça ne se projette pas !...
En plus, ça fatigue la voix...

Il y a un bon test pour savoir si le larynx est correctement descendu:
Tu dois pouvoir émettre une note, tout en tournant la tête à quarante cinq degrés à gauche puis a droite, sans gêner l'émission du son ni modifier la couleur du timbre.
Si le fait de tourner la tête d'un côté ou de l'autre gêne l'émission du son ou modifie la sonorité, c'est que ton larynx n'est pas correctement descendu.
Dans ce cas, avale ta salive et essaie de chanter en position "avalée", et teste en recommançant le lent mouvement de rotation de la tête d'un côté à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3436
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 19:19

Cornélius a écrit:
C'est ça le secret: la verticalité de l'émission du son, à la fois vers le bas et vers le haut.
À propos de secret, le cas Pavarotti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 19:26

Cornélius a écrit:
Il y a un bon test pour savoir si le larynx est correctement descendu:
Tu dois pouvoir émettre une note, tout en tournant la tête à quarante cinq degrés à gauche puis a droite, sans gêner l'émission du son ni modifier la couleur du timbre.
Si le fait de tourner la tête d'un côté ou de l'autre gêne l'émission du son ou modifie la sonorité, c'est que ton larynx n'est pas correctement descendu.
Dans ce cas, avale ta salive et essaie de chanter en position "avalée", et teste en recommançant le lent mouvement de rotation de la tête d'un côté à l'autre.
J'avoue chanter délibérément larynx haut selon le répertoire que j'aborde. Evidemment, ça "bloque" le passage dans l'aigu, mais ça évite aussi le forçage (la voix est "bridée") et ça assure une clarté tout à fait appréciable pour le baroque ou le lied.

Y compris sur le Wagner que je proposais, le larynx est loin d'être tout en bas !

Le fait de chanter larynx haut n'est d'ailleurs pas incompatible avec le beau chant, c'est même indispensable pour ceux qui utilisent le belting, dans d'autres répertoires... Mais après, évidemment, on est obligé de changer dans une acoustique réverbérée et avec peu de musiciens pour être audible, parce que ça diminue d'autant les résonateurs.


Tout ça pour dire que, personnellement, je ne placerais pas l'abaissement du larynx comme un préalable : insister d'abord sur ce fait risque de crisper l'instrument vers la gorge, et de brider les harmoniques faciales au moins dans un premier temps. En tout cas, c'est ce que j'ai constaté sur beaucoup d'apprentis chanteurs... et sur moi. Ca nécessite un entretien et une attention à beaucoup d'autres paramètres pour que ça n'abîme pas le timbre de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 19:40

DavidLeMarrec a écrit:
Cornélius a écrit:
Il y a un bon test pour savoir si le larynx est correctement descendu:
Tu dois pouvoir émettre une note, tout en tournant la tête à quarante cinq degrés à gauche puis a droite, sans gêner l'émission du son ni modifier la couleur du timbre.
Si le fait de tourner la tête d'un côté ou de l'autre gêne l'émission du son ou modifie la sonorité, c'est que ton larynx n'est pas correctement descendu.
Dans ce cas, avale ta salive et essaie de chanter en position "avalée", et teste en recommançant le lent mouvement de rotation de la tête d'un côté à l'autre.
J'avoue chanter délibérément larynx haut selon le répertoire que j'aborde. Evidemment, ça "bloque" le passage dans l'aigu, mais ça évite aussi le forçage (la voix est "bridée") et ça assure une clarté tout à fait appréciable pour le baroque ou le lied.
Y compris sur le Wagner que je proposais, le larynx est loin d'être tout en bas !

Le fait de chanter larynx haut n'est d'ailleurs pas incompatible avec le beau chant, c'est même indispensable pour ceux qui utilisent le belting, dans d'autres répertoires... Mais après, évidemment, on est obligé de changer dans une acoustique réverbérée et avec peu de musiciens pour être audible, parce que ça diminue d'autant les résonateurs.


Tout ça pour dire que, personnellement, je ne placerais pas l'abaissement du larynx comme un préalable : insister d'abord sur ce fait risque de crisper l'instrument vers la gorge, et de brider les harmoniques faciales au moins dans un premier temps. En tout cas, c'est ce que j'ai constaté sur beaucoup d'apprentis chanteurs... et sur moi. Ca nécessite un entretien et une attention à beaucoup d'autres paramètres pour que ça n'abîme pas le timbre de départ.

Je ne suis pas d'accord avec le fait que ce soit le meilleur moyen d'éviter le forçage (c'est sûr: dans le mesure où tout est relaché, et où rien n'est tonique, rien ne force... mais avec la technique de Kurt Moll, le forçage est impossible et le résultat beaucoup plus probant sur le plan sonore...) , ni surtout que ça assure une "clarté appréçiable" dans le baroque et le lied. Pour moi, c'est une technique qu'il faut réserver exclusivement à la variété et à la chanson à texte....

Evidemment la descente du larynx n'est pas un préalable pour l'apprenti chanteur, elle doit se faire dans un troisième temps, après l'apprentissage du travail du voile du palais, et une fois que les résonnances faciales et crâniennes sont libérées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 19:51

Cornélius a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec le fait que ce soit le meilleur moyen d'éviter le forçage
Je n'ai surtout pas dit le meilleur. Ce que je dis, c'est ceci :
Citation :
Evidemment la descente du larynx n'est pas un préalable pour l'apprenti chanteur, elle doit se faire dans un troisième temps, après l'apprentissage du travail du voile du palais, et une fois que les résonnances faciales et crâniennes sont libérées.
Smile

En tout cas surtout pas au détriment de ces deux autres paramètres. Smile


Citation :
ni surtout que ça assure une "clarté appréçiable" dans le baroque et le lied. Pour moi, c'est une technique qu'il faut réserver exclusivement à la variété et à la chanson à texte....
Quand je dis larynx haut, ce n'est pas non plus le larynx complètement remonté - mais un larynx plus haut que ce qui est généralement recommandé par les profs peut être tout à fait opérant dans d'autres domaines que le grand domaine lyrique. Je ne pense pas que Stephan van Dyck ou Cyril Auvity chantent avec un larynx en position complètement bas, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 20:09

DavidLeMarrec a écrit:
Cornélius a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec le fait que ce soit le meilleur moyen d'éviter le forçage
Je n'ai surtout pas dit le meilleur. Ce que je dis, c'est ceci :
Citation :
Evidemment la descente du larynx n'est pas un préalable pour l'apprenti chanteur, elle doit se faire dans un troisième temps, après l'apprentissage du travail du voile du palais, et une fois que les résonnances faciales et crâniennes sont libérées.
Smile

En tout cas surtout pas au détriment de ces deux autres paramètres. Smile


Citation :
ni surtout que ça assure une "clarté appréçiable" dans le baroque et le lied. Pour moi, c'est une technique qu'il faut réserver exclusivement à la variété et à la chanson à texte....
Quand je dis larynx haut, ce n'est pas non plus le larynx complètement remonté - mais un larynx plus haut que ce qui est généralement recommandé par les profs peut être tout à fait opérant dans d'autres domaines que le grand domaine lyrique. Je ne pense pas que Stephan van Dyck ou Cyril Auvity chantent avec un larynx en position complètement bas, par exemple.

Le baroque, c'est un monde particulier.... comme le théâtre Nô.... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 20:21

Il se trouve que j'aime les effectifs réduits et les voix minuscules. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 20:23

Pan a écrit:
Cornélius a écrit:
C'est ça le secret: la verticalité de l'émission du son, à la fois vers le bas et vers le haut.
À propos de secret, le cas Pavarotti.

Le cas Pavarotti ?
C'est un chanteur qui a surpris et étonne au début car il chantait avec une technique très différente de celle de ses collègues célèbres de l'époque, car il privilégeait les résonnances faciales avec une bouche très fermée et une pronociation de "ventriloque".
( A l'opposé d'un Bergonzi par exemple qui pratiquait "l'apperto-coperto" (résonnances faciales mais avec la bouche grand ouverte), à l'opposé également du larynx très bas pratiqué Corelli et Del Monaco et du médium barytonnant de Domingo)
L'avantage de la technique Pavarotti était d'assurer un aigu très lumineux et facile aux dépends du volume de la voix.
Je l'avais entendu sur scène au début des années 1970, il avait une voix merveilleusement ensoleillée et claire mais pas exceptionellement puissante. (Carreras avait un medium nettement plus sonore...)






Dernière édition par Cornélius le Dim 28 Nov 2010 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 20:33

DavidLeMarrec a écrit:
Il se trouve que j'aime les effectifs réduits et les voix minuscules. Mr. Green

L'unique fois de ma vie où j'ai eu droit à mon nom comme soliste sur une affiche et un programme d'un vrai concert, devant un vrai public nombreux, c'était dans des motets de Marc Antoine Charpentier...
http://www.a-gites.com/actualites/fete-de-la-musique-de-cruis-c1001.html

Comme quoi.... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 21:11

Cornélius a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il se trouve que j'aime les effectifs réduits et les voix minuscules. Mr. Green

L'unique fois de ma vie où j'ai eu droit à mon nom comme soliste sur une affiche et un programme d'un vrai concert, devant un vrai public nombreux, c'était dans des motets de Marc Antoine Charpentier...
http://www.a-gites.com/actualites/fete-de-la-musique-de-cruis-c1001.html

Comme quoi.... Mr.Red
Tu chantais en quelle tessiture, taille je suppose ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 28 Nov 2010 - 21:12

Cornélius a écrit:
Le cas Pavarotti ?
C'est en tout cas un article intéressant d'une spécialiste de la rationnalisation dans le chant. Elle pose des choses qui dépassent grandement l'anecdote de la vie d'un chanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80037
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Lun 29 Nov 2010 - 11:47

DavidLeMarrec a écrit:
Alors, concernant Cololi. bounce D'abord, merci, depuis le temps que je voulais t'entendre ! cheers

Je suis frappé par une certaine facilité de la voix, effectivement l'aigu est là et bien là. L'air est quand même négocié sans doute, avec pas mal de souplesse (et Xavier est très mauvaise langue, il y a un seul aigu avec un palier, et assez beau encore !).

Non non il y en a plus... D'ailleurs je ne dis pas le contraire, une fois arrivé sur la note c'est beau effectivement, mais je suis sûr que Cololi pourrait arriver au même résultat sans attaquer un ton en-dessous. Je ne comprends toujours pas le but de la manoeuvre, si c'est volontaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Lun 29 Nov 2010 - 23:56

Xavier a écrit:
Non non il y en a plus...
Rajoutes-en, il postera plus rien ! Shit Il y en a un où ça s'entend beaucoup.

L'émission par paliers, c'est tout simplement une question d'appui avant le changement de registre, ça n'est pas forcément si moche ni si absurde mécaniquement que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80037
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 11:02

Mais si c'était un la, on ferait un appui sur sol, ça veut bien dire qu'on est capable de chanter un sol directement sans passer par le fa... C'est pour ça que j'aurais aimé savoir si Cololi faisait ça volontairement, et dans quel but. (où bien si c'est un truc pas fait exprès)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 11:29

Je pense que c'est réellement une question de registre : l'attaque de la note se passe dans un autre registre que celui de sa tenue. J'ai été confronté à la chose à une époque, sous une autre forme (attaque un peu rauque lorsque la voix n'est pas chauffée, totalement déconnectée de la couleur de la voix). Je pense que ça participe du même mécanisme.

Ou alors, c'est un problème de soutien, l'impulsion n'est pas assez ferme pour s'opérer en une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80037
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 11:31

DavidLeMarrec a écrit:
Ou alors, c'est un problème de soutien, l'impulsion n'est pas assez ferme pour s'opérer en une seule fois.

Je veux bien, mais encore une fois que fais-tu de l'objection dont je parlais?
Si c'était un la, on attaquerait donc sur sol?
Donc pourquoi ne pas aller directement sur sol si c'est un sol qui est demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 11:34

Je sais pas en fait Neutral

J'ai trouvé une position extraordinaire pour chanter ... la sensation des paumettes ... je la trouve enfin, et alors là ça devient de la tarte ! Dans cette position un la ... un si ... c'est du pipi de chat cheers

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80037
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 11:48

Cololi a écrit:
Je sais pas en fait Neutral

D'accord, donc tu le fais sans t'en rendre compte, c'est plus ou moins ce que j'imaginais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 12:01

C'est une sorte de maniérisme, non ? Très courant dans la musique populaire. Chez Vincent Delerm, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 13:15

Cololi a écrit:
J'ai trouvé une position extraordinaire pour chanter ... la sensation des paumettes ... je la trouve enfin, et alors là ça devient de la tarte ! Dans cette position un la ... un si ... c'est du pipi de chat cheers

Bravo ! Tu as fait un grand pas !
N'oublie pas de "faire le lapin" (remonter légèrement les narines et les ailes du nez) ça aide beaucoup.
Dans quelques mois, quand cette postition dans le masque sera devenue un automatisme, il te suffira de descendre un peu plus le larynx et de laisser la résonnance reculer et emplir tout l'espace des fosses nasales jusqu'aux articulations de la machoire pour chanter comme Pavarotti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mar 30 Nov 2010 - 13:32

jerome a écrit:
C'est une sorte de maniérisme, non ? Très courant dans la musique populaire. Chez Vincent Delerm, par exemple.

hehe

Cornélius a écrit:
Cololi a écrit:
J'ai trouvé une position extraordinaire pour chanter ... la sensation des paumettes ... je la trouve enfin, et alors là ça devient de la tarte ! Dans cette position un la ... un si ... c'est du pipi de chat cheers

Bravo ! Tu as fait un grand pas !
N'oublie pas de "faire le lapin" (remonter légèrement les narines et les ailes du nez) ça aide beaucoup.
Dans quelques mois, quand cette postition dans le masque sera devenue un automatisme, il te suffira de descendre un peu plus le larynx et de laisser la résonnance reculer et emplir tout l'espace des fosses nasales jusqu'aux articulations de la machoire pour chanter comme Pavarotti...

En fait ça fait un son d'un volume incroyable, même avec une petite voix comme la mienne, et surtout on a l'impression que c'est aussi facile à chanter qu'une octave en dessous. Celà dit je dois bien reconnaitre que c'est la 1° fois que j'ai cette sensation. Je pense qu'elle va s'automatiser assez rapidement, car le reste du temps je ne suis pas trop trop loin de ça. Mais enfin en chant j'ai appris à ne surtout pas crier victoire.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 13:56

Aux fans d'Atys du forum (je crains que ceux de DLM soient moins nombreux hehe ), un bricolage perso :

http://operacritiques.free.fr/css/sons/atysesttropheureux2.mp3

J'ai laissé ce qui précède (et qui est catastrophique), juste pour l'atmosphère grâce au changement de dynamique.

J'aimerais bien vos opinions, pas tant sur la voix qui est moyenne (notamment à cause du diapason, de la fatigue... et de la concentration sur autre chose) que sur le "continuo". J'ai travaillé cette à partir de la seule édition piano chant qui existe, très mal écrite (il garde la basse qu'il met en octaves, et il place l'accord à la main droite...), en essayant de réagencer les accords et d'improviser des traits plus expressifs. Je reprends bien sûr les mélismes-cultes de Christie sur le thème principal.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 8 Déc 2010 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 13:58

Attend ... moi si on me demande de voter Atys ou DLM ... je vote DLM. Pourquoi ? Tout simplement car DLM a un côté humain : il aime Pelléas, il ne peut pas être complètement mauvais.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 13:59

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 14:06

On s'y croirait presque, même surtout avec l'ambiance. Mr. Green
Je n'ai pas beaucoup d'autorité pour juger mais il me semble que ta façon d'arpéger les accords le fait bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 15:00

Cololi a écrit:
Attend ... moi si on me demande de voter Atys ou DLM ... je vote DLM. Pourquoi ? Tout simplement car DLM a un côté humain : il aime Pelléas, il ne peut pas être complètement mauvais.

Idem pour moi.

David, je rêve de t'entendre dans : "C'est le dernier soir, le dernier soir..." drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 15:16

Il faut pas me faire un compliment comme ça, c'est susceptible me faire pleurer. Embarassed Sad

Pelléas est quand même très dur... Et l'accompagnement n'aide vraiment pas au piano. Je n'ai jamais chanté cet extrait en m'accompagnant, je crois. Je ferai l'essai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 15:19

En tout cas, on reconnaît l'air. rabbit

(Le continuo est très bien fait Very Happy J'imagine que l'horreur sur laquelle tu te bases a été réalisée par un romantique, non ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 15:30

Ophanin a écrit:
En tout cas, on reconnaît l'air. rabbit
C'est parce que c'est de la meilleure musique que Laparra, elle résiste mieux. Mr. Green

Citation :
(Le continuo est très bien fait Very Happy J'imagine que l'horreur sur laquelle tu te bases a été réalisée par un romantique, non ?)
Merci. Embarassed

Oui, c'est ça, fin XIXe. C'est assez atroce, mais ça évite de tout chiffrer quand je veux faire du déchiffrage à la chaîne. Pour "Atys est trop heureux", je l'avais précisément travaillé en reconstituant les chiffrages, c'est pour ça que c'est un peu plus intéressant.

J'ai essayé d'ajouter des mélismes et des notes de passages pour relier les accords et donner un peu plus d'expressivité à certains passages, mais ça reste du piano, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 16:30

Ophanin, voici ce que ça donne lorsque je joue (plus ou moins) ce qui est écrit - et encore, je fais l'effort d'arpéger et de supprimer certaines octaves pour limiter la raideur. A part un peu avant et pendant "Amants qui vous plaignez", où j'essaie quelques fusées pas très convaincantes, je joue essentiellement ce qui est transcrit par notre ami romantique.

Extraits du Prologue (Melpomène) et de l'acte I (première scène).

http://musicontempo.free.fr/atysprologue.mp3
http://musicontempo.free.fr/atysi.mp3

Je pense d'ailleurs que la voix, aussi bien pour Idas que pour Atys, est beaucoup mieux qu'en Sangaride. Après, ça reste du diapason à 440, donc assez haut pour Atys, ce qui fait que sans s'être chauffé, l'intonation est souvent défaillante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 16:41

Le premier est spécial. on reconnait à peine. Confused La basse octaviée, ça le fait vraiment pas.

Par contre le deuxième marche mieux avec ses petits agréments par-ci par-là, surtout à partir du milieu. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Mer 8 Déc 2010 - 16:57

Mais à partir du milieu, les agréments sont de moi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Sam 18 Déc 2010 - 19:06

J'ai mis en ligne une vidéo de mon regretté prof de chant:

http://www.dailymotion.com/video/xg6m9f_chant-viking-de-sadko_music

Je n'ose pas mettre un extrait d'un cours où il me faisait travailler (en russe) l'air d'Igor de Borodine.
Un cours de chant, c'est tellement personnel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 19 Déc 2010 - 13:04

Ca fait plaisir de voir des profs de chant capables de chanter. Surprised

D'un point de vue technique, on aurait du mal à reprocher quoi que ce soit - j'imagine que le timbre était un peu plus beau et le son plus aisé, un peu plus jeune.

D'un point de vue esthétique, je suis très mal placé pour m'exprimer comme je l'ai déjà dit : je n'aime pas trop ce genre de basses russes un peu "grasses" (et pas très engagées). En fait je suis surtout très gêné par ce que fait le pianiste, d'un prosaïque fini, ça gâche assez le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 17:05

http://www.mediafire.com/?04pp6g2mviulcr8

Je me suis enregistré sur le menuet de Haendel que je vous avez montré il y a de ça quelques temps Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 17:37

Je ne me rappelle plus du tempo dont il s'agit, mais en tout cas c'est en place et propre, même s'il y a certaines fins de phrases qui traînent un peu. Smile


Dernière édition par Percy Bysshe le Dim 2 Jan 2011 - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 17:39

Bravo, c'est très clair et tout à fait en place. Beau boulot. C'est peut être un peu tristounet pour un menuet Haendelien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 17:40

Percy Bysshe a écrit:
Je ne me rappelle plus du tempo dont il s'agit, mais en tout cas c'est en place et propre. Smile

Je l'ai joué à mon tempo hehe
Normalement ça se joue staccato, pour être dans le style (comme le prof m'a dit : c'est du Haendel ... pas du Franck Mr. Green ), mais je trouve ça trop difficile en staccato.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 17:43

Oui, mais quelle est l'indication de tempo sur la partition?

Le staccato est effectivement plus difficile à maîtriser, surtout le staccato des doigts qui réclame beaucoup plus d'indépendance que le legato. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 22:18

C'est pas mal du tout effectivement, assez régulier.

Et puis pour un débutant, je trouve que tu obtiens déjà un très beau timbre.


Quelques suggestions peut-être ?
=> Le menuet s'accentue sur les temps extrêmes, donc une très légère fluctuation du mouvement sur ces temps peut aider à faire danser cette musique.
=> Même sans staccato, les détachés sont capitaux à l'orgue, donc toujours bien différencier une note liée sans interruption d'une note répétée ou détachée. C'est ça qui donne l'impression de propreté et de plénitude.

Mais je pense que ton prof insistera sur ces choses en temps utile, c'est déjà du bon boulot ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28459
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Dim 2 Jan 2011 - 23:45

Percy Bysshe a écrit:
Oui, mais quelle est l'indication de tempo sur la partition?

Le staccato est effectivement plus difficile à maîtriser, surtout le staccato des doigts qui réclame beaucoup plus d'indépendance que le legato. Wink

Sauf qu'évidemment n'étant pas au piano, le staccato c'est au clavier. Parce qu'on peut le faire à la pédale au piano c'est ça ?

DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas mal du tout effectivement, assez régulier.

Et puis pour un débutant, je trouve que tu obtiens déjà un très beau timbre.


Quelques suggestions peut-être ?
=> Le menuet s'accentue sur les temps extrêmes, donc une très légère fluctuation du mouvement sur ces temps peut aider à faire danser cette musique.
=> Même sans staccato, les détachés sont capitaux à l'orgue, donc toujours bien différencier une note liée sans interruption d'une note répétée ou détachée. C'est ça qui donne l'impression de propreté et de plénitude.

Mais je pense que ton prof insistera sur ces choses en temps utile, c'est déjà du bon boulot ! Very Happy

Oui mais comment accentuer le 1° temps ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Lun 3 Jan 2011 - 0:20

Cololi a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Oui, mais quelle est l'indication de tempo sur la partition?

Le staccato est effectivement plus difficile à maîtriser, surtout le staccato des doigts qui réclame beaucoup plus d'indépendance que le legato. Wink

Sauf qu'évidemment n'étant pas au piano, le staccato c'est au clavier. Parce qu'on peut le faire à la pédale au piano c'est ça ?

Non non, je parlais bien du clavier, puisque je parlais d'indépendance des doigts.

Citation :
Oui mais comment accentuer le 1° temps ?

En le jouant plus fort. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Lun 3 Jan 2011 - 20:24

Cololi a écrit:
Sauf qu'évidemment n'étant pas au piano, le staccato c'est au clavier. Parce qu'on peut le faire à la pédale au piano c'est ça ?
Non, on peut faire du legato au piano (en soulevant les étouffoirs par la pédale), mais pas du staccato avec les pédales. Le staccato, c'est juste faire un détaché, c'est-à-dire une sorte de dose de silence qui écourte la note.

DavidLeMarrec a écrit:
Oui mais comment accentuer le 1° temps ?
Il y a plusieurs solutions, mais ton prof sera sans nul doute meilleur conseiller que moi à distance. On peut faire fluctuer un peu le rythme (allonger légèrement ce temps), ménager un petit retard pour l'attaquer ou encore détacher légèrement (staccato) la note qui précède. Mais ça doit plus se sentir que se réaliser de façon systématique, à mon avis. Ecoute des menuets, repère les accentuations, et inspire-t'en ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Lun 3 Jan 2011 - 20:25

Percy Bysshe a écrit:
Citation :
Oui mais comment accentuer le 1° temps ?

En le jouant plus fort. Smile
Espèce de pianiste ! Laughing

A l'orgue, c'est pas possible, la pédale d'expres​sion(quand il y en a) agit sur l'ensemble du clavier. C'est d'ailleurs bien pourri comme truc, la pédale d'expression, ça ne permet pas de nuances dynamiques, juste des contrastes de volume entre deux sections.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6922
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Ven 21 Jan 2011 - 21:19

Un premier enregistrement de "lumière - modération - équilibre", issu des Chants de Nectaire de Koechlin (pour flûte solo à l'origine) :

http://www.youtube.com/watch?v=mhXJrBnJzbI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Ven 21 Jan 2011 - 21:47

Il ne t'a pas fallu longtemps pour l'engloutir ! Surprised Impressionnant.

Assez amusant, le décalage par rapport à la flûte, je ne pensais pas que ce serait aussi différent... tout juste si j'aurais pensé à Koechlin Exclamation


Chouette ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6922
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Ven 21 Jan 2011 - 21:51

euh... moins de temps que tu crois, en plus Laughing
En fait j'ai retrouvé les notes la semaine dernière et je n'ai commencé à le jouer que tout à l'heure en rentrant du boulot !
Par contre, pour le rythme, je suis complètement en freestyle ! (comme j'ai dit je peux retrouver les notes facilement, mais pas le rythme...)
Aussi, il y a quelques gros plantages mais je vais la ré-enregistrer quand j'aurai noté quelques coups d'archet et l'emplacement des silences.

Pour rappeler la flûte, j'ai essayé de jouer sans trop de vibrato et en jouant quelques harmoniques (les la et le ré à la fin). En effet, je trouve que les harmoniques sonnent un peu comme une flûte. Aussi, quand je fais la liaison dans le même coup d'archet de plusieurs notes que j'essaie de faire "couler" comme l'effet que donne la flûte (sur le "la sol la mi si", à la fin de la première phrase). Ca ne s'entend pas que j'essaie d'imiter la flûte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Ven 21 Jan 2011 - 22:18

OYO TOHO a écrit:
Par contre, pour le rythme, je suis complètement en freestyle ! (comme j'ai dit je peux retrouver les notes facilement, mais pas le rythme...)
Oui, ça se sent un peu, mais vu l'écriture, ça ne demande pas une précision diabolique de ce côté. D'ailleurs les interprètes ont pas mal de liberté sur ces partitions.

Citation :
Aussi, il y a quelques gros plantages mais je vais la ré-enregistrer quand j'aurai noté quelques coups d'archet et l'emplacement des silences.
Ouais, enfin, c'est pas quelques scories qui changent l'affaire.

Citation :
Pour rappeler la flûte, j'ai essayé de jouer sans trop de vibrato et en jouant quelques harmoniques (les la et le ré à la fin). En effet, je trouve que les harmoniques sonnent un peu comme une flûte. Aussi, quand je fais la liaison dans le même coup d'archet de plusieurs notes que j'essaie de faire "couler" comme l'effet que donne la flûte (sur le "la sol la mi si", à la fin de la première phrase). Ca ne s'entend pas que j'essaie d'imiter la flûte ?
Ca s'entend que ça ne sonne pas comme un violon normal, mais ça n'évoque pas spécialement la flûte... d'où cette impression d'étrangeté, de hors-sol. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6922
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Vos interprétations   Ven 21 Jan 2011 - 22:20

DavidLeMarrec a écrit:
d'étrangeté, de hors-sol. Very Happy

pourtant je jouais bien un sol Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos interprétations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos interprétations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelles interprétations quand on est satisfait par une.
» Mes interprétations.
» Vos interprétations
» Bleu noir : interprétations des titres !
» Vos interprétations d' "APPELLE MON NUMERO"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: