Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La symphonie classique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laduluth
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Au sujet des titres des symphonies   Lun 7 Nov 2005 - 18:27

Bonjour à tous,
Pourriez-vous me dire pour quelle raison une symphonie a plusieurs titres?
Par exemple dans la symphonie n°2 en C mineur, Opus 29 (d'Alexander Scriabin) il y a :
- L'Andante - l'Allegro - l'Andante (encore une fois) - le ou la Tempestoso - La Maestoso.
Pourquoi?
Pourriez-vous me préciser également ce qu'est un OPUS?
Je vous lis depuis une semaine et je note... Puis je vais à la médiathèque, je loue, je reviens chez moi et j'écoute les morceaux conseillés sur ce site. C'est bien!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Lun 7 Nov 2005 - 18:30

Andante, Allegro... etc... ce sont les titres de chaque mouvement, (n'importe quel livret de CD te renseigne là-dessus) et ce sont également des indications de tempo en italien.

L'opus c'est la place de l'oeuvre par ordre chronologique dans le catalogue du compositeur; l'opus 1 étant la première oeuvre reconnue comme telle par le compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laduluth
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: D'accord   Lun 7 Nov 2005 - 18:38

Merci pour ces indications. C'est très intéressant. J'ai l'impression de tomber de la lune mais c'est très agréable de découvrir un domaine jamais approché. Duluth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Lun 7 Nov 2005 - 20:53

Je vais dire la même chose que Xavier, mais différement.

Juste qu'une oeuvre de musique classique est souvent composée de plusieurs mouvements (souvent 3 ou 4). Chacun de ces mouvements se joue a une vitesse particulière (le plus souvent le premier mouvement est rapide, le deuxième lent et le troisième à nouveau rapide). Et ces différences de vitesse se notent avec des termes italiens le plus souvent (allegro andante, adagio, largo presto...). Ces indications peuvent aussi être des indications de caractère (furioso, tempetuoso, languido etc...). On les trouve aussi en allemand parfois.
Opus signifie oeuvre en latin et correspond à la place qu'elle occupe dans la chronologie de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUNDY41
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: La symphonie classique   Mer 28 Déc 2005 - 0:26

BONSOIR !

Y a t'il une forme précise aux 4 mouvements de la symphonie classique (chez les compositeurs tels que MOZART ou HAYDN)ou bien cela peut-y varié , exemple :

1er MVNT : ALLEGRO de forme sonate
2èùe MVNT : ANDAN de forme thème et variation
3ème MVNT : MENUET de forme menuet
4ème MVNT : FINALE de FORME Sonate

Qui veut bien m'aider à préciser,....???
Merci A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Mer 28 Déc 2005 - 3:31

Les choses sont assez fixées à cette époque mais ont quand même une relative souplesse.

- le 1er mouvement est plutôt rapide (Allegro, Allegretto, Moderato...), et à 99% de forme sonate

- le 2è mouvement est lent (Adagio, Largo, Andante...), et peut être de forme thème et variations, forme lied (ABA), ou encore forme sonate

- le 3è mouvement est effectivement un menuet

- le 4è mouvement est rapide (Allegro, Allegretto, Presto) de forme rondo ou sonate, parfois rondo-sonate.

Tout cela est en général valable pour la symphonie mais aussi pour les sonates, quatuors, quintettes... le concerto par contre est la plupart du temps en 3 mouvements. (pas de menuet, modèle vif-lent-vif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Ven 15 Juin 2007 - 10:54

Les interventions dans le sujet sur les symphonies de Mozart me font me poser cette question :

Quelle a été l'évolution du genre musical "Symphonie" ? Depuis les petites symphonies purement instrumentales de +/- 10 min ... jusqu'aux symphonies à rallonge de Mahler ou jusqu'aux symphonies avec choeur...

Quelqu'un a-t-il déjà abordé cette question ?

PS : @Xavier : j'ai utilisé la fonction recherche pour ne pas créer un sujet doublon ! C'est bien, hein, chef mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3438
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Ven 15 Juin 2007 - 11:33

Xavier a écrit:
Les choses sont assez fixées à cette époque mais ont quand même une relative souplesse.

- le 1er mouvement est plutôt rapide (Allegro, Allegretto, Moderato...), et à 99% de forme sonate

- le 2è mouvement est lent (Adagio, Largo, Andante...), et peut être de forme thème et variations, forme lied (ABA), ou encore forme sonate

- le 3è mouvement est effectivement un menuet

- le 4è mouvement est rapide (Allegro, Allegretto, Presto) de forme rondo ou sonate, parfois rondo-sonate.

Tout cela est en général valable pour la symphonie mais aussi pour les sonates, quatuors, quintettes... le concerto par contre est la plupart du temps en 3 mouvements. (pas de menuet, modèle vif-lent-vif)
Ça c'est la symphonie allemande, Mozart fera d'ailleurs évoluer le troisième mouvement vers la forme Menuet-Trio.
La symphonie italienne est plutôt en trois mouvements : rapide/ lent/ rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La symphonie classique   Ven 15 Juin 2007 - 13:41

oui, le sujet sur les symphonies de Mozart allait forcément mener à un sujet sur les évolutions de la forme symphonie: il ya donc deux modèles principaux:

1-L'ouverture (modèle italien) qui ne prend le nom de sinfonia que lorsque les 3 mouvements vif-lent-vif sont séparés par une pause: conforme au modèle ouverture d'opéra.

2-La symphonie à l'allemande avec un premier mouvement de forme sonate, un mouvement lent de forme lied (ABA), un mouvement de danse (de forme menuet I et II, que Mozart va faire évoluer vers le Menuet et trio, ancêtre du scherzo) et un final.

Mais dès les premières symphonies de Mozart la forme allemande est contaminée par l'influence des compositeurs "galants": la forme sonate à l'allemande est en effet (chez WF Bach par exemple) monothématique et souvent presque déjà cyclique (durchführung). Mozart à l'imitation de JC Bach et Abel utilise presque toujours une forme sonate à 2 thèmes, l'énoncé du premier étant souvent marqué par une opposition forte-piano. Au départ le mouvement lent est réservé au quatuor de cordes, les bois n'apparaissent que petit à petit, chez les précurseurs des romantiques allemands en même temps que la musique de théâtre apporte des procédés dramatiques à l'exposition (Gluck, Hasse, les deux Haydn).
L'influence de la sérénade (et de la suite tombée en désuétude) se manifeste par les hésitations à inclure ou non dans la symphonie, un mouvement mettant en valeur les solistes, dans une sorte de résumé du mini "concerto-intercalaire", voire l'introduction d'un second menuet, ou d'un plan inversé de la symphonie (lent-danse-romance-finale) comme on le voit souvent chez Joseph Haydn: de là l'héritage d'une introduction lente au premier mouvement.
Cela se complique par une influence française dans l'adoption du rondeau à refrain, qui sert parfois de modèle à toute la structure symphonique: à cet égard le Galimatias musicum de Mozart est tout à fait intéressant: d'autant plus qu'à lire les ratures du manuscrit de la première version, il semble que Mozart ait envisagé d'y introduire deux mouvement chantés, qui constitueraient la première idée du mélange de parties lyriques dans la symphonie: la forme chorale de la symphonie en 5 mouvements ou plus "imite" le déroulement de l'Académie: sinfonia introductive, concerto, airs (licenza), divertissement, conclusion (sinfonia ou choeur) même si dans les faits le premier exemple semble bien être la 9ème de Beethoven. L'idée de symphonie lyrique ou chorale semble dériver de l'oratorio profane, dont le modèle ne survit guère qu'en Angleterre après Haendel.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Ven 15 Juin 2007 - 13:56

Waouw, c'est du condensé Mr. Green Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Ven 15 Juin 2007 - 15:04

steph-libouton a écrit:

PS : @Xavier : j'ai utilisé la fonction recherche pour ne pas créer un sujet doublon ! C'est bien, hein, chef mains

Oui mais toi je vais pas te féliciter, tu es administrateur d'un forum, tu sais ce que c'est! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan-Klingsor
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 44
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La symphonie classique   Mer 20 Juin 2007 - 14:23

Faudrait aussi traiter de la période Sturm und Drang qui a donné aux compositeurs comme haydn et Mozart de nouveaux moyens expressifs et peut-être aussi une certaine liberté dans la forme, que Mozart développera à la fin de sa vie dans ses dernières symphonies. Ces idées, plus qu'une mode, ont donné, elles aussi, beaucoup de liberté aux jeunes compositeurs qui suivaient, Beethoven en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La symphonie classique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La symphonie classique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les reprises dans la symphonie classique et romantique.
» Les 7 symphonies ( Prokofiev )
» Au sujet des titres des symphonies
» Saint-Saens. La symphonie n°3.
» Chostakovitch : Symphonie n°11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: