Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les couacs qui plombent un disque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 20 Juil 2011 - 15:21

Rach-phaël06 a écrit:
Pourquoi tu n'aime pas Cziffra ?? Shocked
C'est HS, mais c'est de la démonstration pianistique permanente, sans musicalité (je mets jamais de pédale, même quand elle est écrite, pour bien montrer que je suis le plus fort). Je trouve ça simplement atroce. A choisir, Yundi Li est plus fade mais il me fait moins souffrir. Twisted Evil

Bon, après, ce n'est que mon avis, hein, il avait des tas de qualités. Mais tout ça pour dire que Lang Lang, lui, je m'a jamais dégoûté d'écouter une oeuvre, et qu'on peut grandement relativiser l'horreur qu'il représente : ce n'est pas passionnant le plus souvent, c'est régulièrement pas de très bon goût, mais ce n'est pas spécialement infâme non plus.

Cziffra et Serkin non plus ne sont pas infâmes, mais ça permet de secouer un peu le cocotier, c'est toujours amusant. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 20 Juil 2011 - 15:28

DavidLeMarrec a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Pourquoi tu n'aime pas Cziffra ?? Shocked
C'est HS, mais c'est de la démonstration pianistique permanente, sans musicalité (je mets jamais de pédale, même quand elle est écrite, pour bien montrer que je suis le plus fort). Je trouve ça simplement atroce. A choisir, Yundi Li est plus fade mais il me fait moins souffrir. Twisted Evil

Bon, après, ce n'est que mon avis, hein, il avait des tas de qualités. Mais tout ça pour dire que Lang Lang, lui, je m'a jamais dégoûté d'écouter une oeuvre, et qu'on peut grandement relativiser l'horreur qu'il représente : ce n'est pas passionnant le plus souvent, c'est régulièrement pas de très bon goût, mais ce n'est pas spécialement infâme non plus.

Cziffra et Serkin non plus ne sont pas infâmes, mais ça permet de secouer un peu le cocotier, c'est toujours amusant. hehe

^^quant c'est bien dit comme sa je serais presque tenté d'aller dans ton sens ^^mais je suis tous de même pas d'accord mais c'est vrai que Cziffra à ce coté un peu "je me la pète" mais enfin je m'en plain pas Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 20 Juil 2011 - 17:07

C'est pourtant le seul à retenir mon attention dans la huitième de Mozart, maintenant c'est vrai qu'il ne transforme pas en or tout ce qu'il touche, comme les rapsodies de Liszt par exemple, mais à l'impossible nul n'est tenu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 20 Juil 2011 - 17:14

Jaky a écrit:
C'est pourtant le seul à retenir mon attention dans la huitième de Mozart, maintenant c'est vrai qu'il ne transforme pas en or tout ce qu'il touche, comme les rapsodies de Liszt par exemple, mais à l'impossible nul n'est tenu…

Oui Smile mais de toute façon je n'ai pas di que je n'aimais pas Cziffra au contraire surtout quant il interprète Liszt c'est un grand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 20 Juil 2011 - 20:04

En parlant de gros pains, il y en a deux qui me viennent à l`esprit - deux lives de deux grands violoncellistes russes pour etre précis. Dans le premier, Shafran joue la Symphonie concertante de Prokofiev - et on peut dire qu`il y va, je n`ai jamais entendu quelqu`un jouer aussi vite que lui le 2e mouvement Shocked -, et dans ce 2e mouvement justement, vers le milieu, on a droit à 5 secondes de dérapage total : ca rassure sur le personnage alien .
Sinon, dans le seul live trouvable ou Rostropovitch joue Elgar, le pauvre a un trou de mémoire dans le 4e mouvement : pas mal de montées écorchées vives, voir meme un passage ou il joue autre chose hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 25 Juil 2011 - 17:06

Je ne suis pas trop gêné par un, voire deux couacs. C'est un peu sadique et ça gâche le plaisir que de guetter le couac de la soirée. L'ensemble peut être bon. Et c'est vraiment faire le jeu des divas que de les attendre au virage là-dessus!
Rubinstein à la fin de sa vie faisait pas mal de fausses notes. Mais c'était Rubinstein!

Dans les lives, il y a les tousseurs, les bruits de scène quand les chanteurs ou les figurants se déplacent ou sautent. Ca, c'est ch...! J'ai également un disque d'orgue où on entend passer les bagnoles devant l'église! Moyen!

Et Glenn Gould qui fredonne. Ca m'a horripilé au début, puis j'ai fini par m'habituer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 25 Juil 2011 - 17:13

Toxic a écrit:
Je ne suis pas trop gêné par un, voire deux couacs. C'est un peu sadique et ça gâche le plaisir que de guetter le couac de la soirée. L'ensemble peut être bon. Et c'est vraiment faire le jeu des divas que de les attendre au virage là-dessus!
Rubinstein à la fin de sa vie faisait pas mal de fausses notes. Mais c'était Rubinstein!

Dans les lives, il y a les tousseurs, les bruits de scène quand les chanteurs ou les figurants se déplacent ou sautent. Ca, c'est ch...! J'ai également un disque d'orgue où on entend passer les bagnoles devant l'église! Moyen!

Et Glenn Gould qui fredonne. Ca m'a horripilé au début, puis j'ai fini par m'habituer...

Bien sur. Moi je ne tiens jamais conte des fausse note (et puis je connais trop peu le solfège pour les reconnaitre Mr. Green ) D'ailleurs je trouve super l'anecdote raconte dans le super DVD "L'art du piano" sur Fischer qui en fessait apparemment énormément des fausse notes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 25 Juil 2011 - 17:25

Toxic a écrit:
Je ne suis pas trop gêné par un, voire deux couacs. C'est un peu sadique et ça gâche le plaisir que de guetter le couac de la soirée.

Le problème, quand il y a un couac énorme qui gâche un moment important d'une oeuvre, c'est qu'on ne cherche pas à le guetter, il est là et te saute au visage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 29 Juil 2011 - 15:29

J'ai eu un peu de mal avec la 2ème de Mahler par Inbal dans laquelle le chef pousse la chansonnette - j'en ai déjà discuter sur le forum.

Autrement dans les cd russes réédités par Brillant (Legends) ce qui est pesant c'est le manque de discipline du public russe et vas-y que je tousse 1x 2x 3x ..... par contre je n'ai pas encore entendu péter pété de rire ou des atchoums mais je ne désespère pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 29 Juil 2011 - 15:47

LeKap a écrit:
J'ai eu un peu de mal avec la 2ème de Mahler par Inbal dans laquelle le chef pousse la chansonnette - j'en ai déjà discuter sur le forum.

Autrement dans les cd russes réédités par Brillant (Legends) ce qui est pesant c'est le manque de discipline du public russe et vas-y que je tousse 1x 2x 3x ..... par contre je n'ai pas encore entendu péter pété de rire ou des atchoums mais je ne désespère pas

Tu n'écoute pas souvent l'orgue de notre Dame de Paris… hehe siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 29 Juil 2011 - 15:55

Jaky a écrit:
LeKap a écrit:
J'ai eu un peu de mal avec la 2ème de Mahler par Inbal dans laquelle le chef pousse la chansonnette - j'en ai déjà discuter sur le forum.

Autrement dans les cd russes réédités par Brillant (Legends) ce qui est pesant c'est le manque de discipline du public russe et vas-y que je tousse 1x 2x 3x ..... par contre je n'ai pas encore entendu péter pété de rire ou des atchoums mais je ne désespère pas

Tu n'écoute pas souvent l'orgue de notre Dame de Paris… hehe siffle


Non effectivement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 29 Juil 2011 - 16:20

Jaky a écrit:
LeKap a écrit:
J'ai eu un peu de mal avec la 2ème de Mahler par Inbal dans laquelle le chef pousse la chansonnette - j'en ai déjà discuter sur le forum.

Autrement dans les cd russes réédités par Brillant (Legends) ce qui est pesant c'est le manque de discipline du public russe et vas-y que je tousse 1x 2x 3x ..... par contre je n'ai pas encore entendu péter pété de rire ou des atchoums mais je ne désespère pas

Tu n'écoute pas souvent l'orgue de notre Dame de Paris… hehe siffle
pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Jeu 13 Oct 2011 - 2:35

.


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Jeu 13 Oct 2011 - 2:41

Dri a écrit:
Au hit-parade des grognements de pianistes (je ne citerais pas de noms), je n'ai à ce jour pas trouvé mieux (façon de parler) que le pianiste de jazz japonais Masabumi Kikuchi (vers 3'40" pour ceux qui ne supportent pas le jazz) : www.youtube.com/watch?v=MSI705f6iZI
... j'imagine le désarroi des ingénieurs du son ! affraid Le disque n'est pas inintéressant (pour les amateurs de jazz en tout cas), mais il est à peu près inaudible (j'ai d'abord cru que mon ampli rendait l'âme).

Mazette, CA c'est quelque chose hehe ! J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un malade qui s'était introduit dans le studio Laughing ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Jeu 13 Oct 2011 - 2:45

Merci de ne pas mettre de liens d'enregistrements non libres de droits, surtout des morceaux entiers!
Lien à enlever, idem pour les citations du message...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Jeu 13 Oct 2011 - 2:48

[


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 1 Nov 2011 - 11:57

Sans être un couac, mais qui me gêne terriblement : le bruit des ongles de Claudio Arrau sur le clavier... Très nettement audible dans son intégrale des sonates de Beethoven des années 60 (Philips).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 1 Nov 2011 - 12:03

Les éclats de rire à la fin de Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier. Le public est atrocement bruyant ici, pourtant il est prévenu lorsqu'on enregistre ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 1 Nov 2011 - 12:05

DavidLeMarrec a écrit:
Les éclats de rire à la fin de Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier. Le public est atrocement bruyant ici, pourtant il est prévenu lorsqu'on enregistre ! carton rouge

J'ai ris aussi en l'écoutant. Il faut museler le public. C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 1 Nov 2011 - 13:09

discobole a écrit:
Je viens d'écouter la Missa Solemnis de Gardiner, clairement l'une des plus belles versions de l'ère numérique. J'y prends beaucoup de plaisir, et puis, soudain, à 11 minutes 47 dans le Benedictus, le trille au violon est horriblement raté, faux, hésitant. C'est furtif mais tellement moche !

Je ne sais pas si ça vous arrive, mais parfois, vous allez écouter un CD parfait, l'interprétation rêvée de l'œuvre X. Et puis d'un coup il va y avoir un couac, un petit truc, oh pas méchant... Mais le problème, c'est que désormais vous n'allez plus entendre que ça, si bien que si vous réécoutez le CD, vous vous crisperez même d'avance en l'attendant, vous ne pourrez jamais l'oublier ou ne pas l'entendre, ou faire sans.

Je parle pas forcément de tous les bruits, il y en a qui ne sont pas si désagréables (Gould ou Barbirolli qui chantonnent, Bernstein qui sautille, ou les oiseaux derrière le quatuor Berg ou Scott Ross).
Ces bruits, quels sont-ils donc ? Ce sera parfois une fausse note. Un toussement mal placé dans le public (pile pendant le silence entre le pianissimo et le fortissimo, presto subito). Un cuivre qui fait tomber un truc. Un grincement de chaise. Le pire, c'est que certains de ces bruits sont audibles dans des enregistrements de studio, dont certains de grande qualité.

Le pire (aussi) c'est que le défaut peut sauter aux oreilles à la première écoute comme à la cinquantième, en revanche, une fois qu'il est là, impossible d'en faire abstraction.

J'ai une petite liste de trucs comme ça que j'essaierai de vous faire partager. En revanche, il est déconseillé de chercher à les entendre si vous aimez les disques mentionnés, parce c'est ce qu'en d'autres circonstances on appelle un « tue l'amour »

Gould qui chantonne? Euh... Qui gargouille serait plus proche des borborygmes que l'on perçoit!
Revenir en haut Aller en bas
Onéguine
Mélomane averti


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Dim 4 Déc 2011 - 23:57

dans le live de la Femme sans ombre de Böhm à Vienne, il y a une folle qui hurle sur la plus grande partie de l'oeuvre, c'est insupportable. pourquoi ne l'ont-ils pas évacuée de la salle?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onéguine
Mélomane averti


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 5 Déc 2011 - 0:01

hé m... Rach-phaël06 m'a grillé Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 5 Déc 2011 - 0:02

Onéguine a écrit:
dans le live de la Femme sans ombre de Böhm à Vienne, il y a une folle qui hurle sur la plus grande partie de l'oeuvre, c'est insupportable. pourquoi ne l'ont-ils pas évacuée de la salle?

Spoiler:
 

J'adore thumleft !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 5 Déc 2011 - 0:08

Onéguine a écrit:
hé m... Rach-phaël06 m'a grillé Laughing
Qu'est ce que j'ai fais j'ai rien compris scratch hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onéguine
Mélomane averti


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 5 Déc 2011 - 0:29

Rach-phaël06 a écrit:
Onéguine a écrit:
hé m... Rach-phaël06 m'a grillé Laughing
Qu'est ce que j'ai fais j'ai rien compris scratch hehe ?

à peu près la même vanne que moi le Mer 20 Juil 2011 - 13:46...

je vous admire en tout cas d'entendre tous ces détails (notamment quand un des vents joue faux dans l'orchestre, ou les raccords...) j'allais dire que je n'avais aucun exemple à donner mais en fait si, mais c'est plutôt un pb technique je pense, dans un disque Debussy de Paraskivesco. je le réécoute là et je vous dis ça.

edit: c'est dans Jardins sous la pluie, la fin de la pièce à partir de 3'04 (et encore plus à partir de 3'15), le son tremble et le timbre est altéré, comme si ça avait été repiqué à partir d'une mauvaise bande, on dirait une cassette audio que l'on a oubliée dans la voiture pendant 4h sur le parking de carrouf en plein soleil l'été^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Sam 11 Fév 2012 - 19:14

Souvenir d'un couac mémorable : l'accord final du Scherzo de la 9ème de Dvorak par Toscanini / NBC.
Ca nous prouve bien que l'orchestre est un organisme humain Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Dim 19 Fév 2012 - 12:00

Je ne suis pas non plus sujette aux couacs (faut-il qu'ils ne soient ni trop récurrents, ni trop importants !) mais j'en ai tout de même relevé deux qui m'ont assez gêné lors de mes écoutes :

Le lac des Cygnes de Svetlanov : gros coup de caisse claire, mais visiblement trop gros pour les micros, du coup le son a été grossièrement baissé. C'est juste monstrueux ce passage. Mr. Green

Encore du Svetlanov, mais cette fois-ci lors de la première symphonie de Tchaïkovsky... Bon allez, c'est du chipotage car d'abord c'est du direct, et surtout c'est juste qu'il est mal placé (il se trouve au moment du climax de la deuxième partie).

Bref, à part ça, il n'y a guère que dans mes enregistrements inaudibles d'opéra où les plus couacs sont audibles. Mais là, c'est parfaitement normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Dim 19 Fév 2012 - 12:17

DavidLeMarrec a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Pour moi le plus gros couac qui puisse plomber un disque c'est Lang lang pété de rire puker puker puker puker
Parce que tu n'as pas encore écouté Cziffra. Ni Rudolf Serkin.

Je connais mal Serkin mais il a fait pour moi les plus beaux préludes de Chopin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1405
Age : 52
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Dim 19 Fév 2012 - 14:18

Un bel exemple d'enregistrement déplorablement gâché par les bruits parasites Sad ...

Le live du Quatuor Vegh avec Casals comme second violoncelle dans le Quintette D. 956 de Schubert (chez Philips). D'une part, on a un gang de tousseurs tout à fait redoutable (style: une toux toutes les trois secondes) Evil or Very Mad et, d'autre part, et ce n'est pas rien, les grognements de Casals (style ogre russe qui souffre de maux d'estomac) affraid ... Dans les trois mouvements rapides, c'est à la limite du supportable, mais dans le sublime adagio, c'est tout à fait rédhibitoire carton rouge ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 20 Fév 2012 - 0:14

Anaxagore a écrit:
d'autre part, et ce n'est pas rien, les grognements de Casals (style ogre russe qui souffre de maux d'estomac) affraid .
Casals sans ses grognements, ce n'est plus vraiment Casals. D'ailleurs tu auras du mal à trouver des enregistrements live du violoncelliste catalan sans ces grognements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1405
Age : 52
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 20 Fév 2012 - 1:31

adriaticoboy a écrit:
Anaxagore a écrit:
d'autre part, et ce n'est pas rien, les grognements de Casals (style ogre russe qui souffre de maux d'estomac) affraid .
Casals sans ses grognements, ce n'est plus vraiment Casals. D'ailleurs tu auras du mal à trouver des enregistrements live du violoncelliste catalan sans ces grognements.

Je sais bien... Tous ceux que j'ai entendus «souffraient» du même problème... Mais j'avoue que parfois...ça me pèse hehe ... Et dans Schubert...pffffffffff Rolling Eyes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ananda
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 20 Fév 2012 - 9:39

Dans la 7eme de Chostakovitch par Kurt Masur et le New York Philharmonic il y a aussi une armée de tousseurs fous et de racleurs de gorge. Je crois même que l'infection a atteint l'orchestre.

Sinon ce n'est pas vraiment un couac à mon sens, mais je pense à Münch dirigeant la Symphonie fantastique à toute berzingue avec le Boston symphony orchestra en 1962. A la fin du dernier mouvement, il se retrouve tellement exalté par la musique qu'il pousse un hurlement en dirigeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoroastre
Mélomane averti


Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 28 Fév 2012 - 17:41

WoO a écrit:


Je trouve que ça tousse beaucoup dans les enregistrements de Mravinsky. Je me souviens vaguement d'une Alpensinfonie où les tousseurs étaient particulièrement en forme.

Je pensais exactement à ça !

Je n'entend que ça, impossible d'y faire abstraction.

Peut-être que ça fait partie du charme de ses enregistrements, et au bout de centaines d'écoutes on se spécialise dans ce registre. "La toux sur le mouvement en ut des cuivres est magnifique !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 29 Fév 2012 - 13:36

Quelque chose qui m'agace encore plus que les gens qui toussent : les chaises qui grincent !! affraid Je viens d'écouter un Live de Inghelbrecht interprétant la Mer de Debussy (soit dit en passant vraiment passionnant et d'une vivacité magnifique) et bien c'est absolument terrible d'entendre toute ces chaises grincer sans aucune interruption, du début à la fin, ce qui couvre terriblement la musique en plus !! Encore les toussotements ça peu aller, mais ce bruit inlassable ! Evil or Very Mad rambo carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoroastre
Mélomane averti


Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mer 29 Fév 2012 - 14:17

Pas de couac mais à un moment donnée j'écoutais Einstein on the Beach de Glass et, suite à une touche de graisse de doigts boudinés (les miens) sur le support, et bien ça bouclait. Vous avez des passage assez "épileptiques" (comprendra qui pourra).

Je ne sais pas dans quel état j'étais mais j'ai mis bien 2 minutes pour 1/ me questionner sur l'origine du "son" 2/ si ça me plaisait ou non 3/pour enfin déceler la supercherie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Dim 6 Mai 2012 - 17:40

Bonjour
Quelqu'un a remarqué qu'il manque trois accords au moment du premier tutti, dans la version Karajan de Till ?
L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 26 Juin 2012 - 20:47

Rav-phaël a écrit:
Pour moi le plus gros couac qui puisse plomber un disque c'est Lang lang pété de rire puker puker puker puker

Je viens de l'entendre à Rome dans un programme plutôt sévère (1ère partita de Bach, 21e sonate de Schubert, études op. 25 de Chopin, et j'ai été étonné du manque de couacs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 26 Juin 2012 - 21:16

Jorge a écrit:


J'élimine presque systématiquement les live pour éviter les tousseurs mais dans l'enregistrement Philips de la Messe en si de Brüggen, dans le Cum Sancto Spirito, il y a un gros tousseur. J'ai complètement intégré son existence et je considère presque qu'il fait partie de l'instrumentation.
.
Tu es sûr? je viens de le réécouter, pas de gros tousseur dans mon CD Philips avec enluminure de la messe de st Grégoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don_Angelo
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 29
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Jeu 14 Mar 2013 - 0:38

- Ce n'est pas aussi gratiné que ce que j'ai lu dans ce fil. Dans le (mas)sacre du (tympan)printemps par Chung et le Philharmonique de Radio-France enregistré pour DG, piste 13 un peu avant la minute, on entend des parasites dues vraissemblablement à un téléphone portable.

- Dans l'enregistrement de l'ouverture 1812 de Tchaikovsky par Karajan fin 1966 chez DG, l'acoustique de la salle (vraisemblablement la Jesus-Christus Kirche) est si réverbérée qu'il est très difficile de distinguer quoique ce soit dans le final qui est en plus noyé par des bruits sourds qui je suppose font office de tirs de canon.

- Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov par Yuja Wang et Abbado pour DG. On entend des raccords, et un mélange entre ce qui semble être de la prise de son de concert et de la prise de son de studio. La configuration spaciale des micros change très distinctement et on entend par exemple très clairement qu'ils s'éloignent ou se rapprochent du piano.

- Symphonie n°1 de Tchaikovsky par Smetacek, chez Supraphon. Le mixage est farfelu sur plusieurs pupitres, notamment les bois dont le volume subit des variations trop abruptes pour être naturelles. J'ai récemment eu cette même impressions sur les cordes dans le dernier mouvement de la symphonie n°9 de Dvorak par Jansons et le concertgebouw.

- L'enregistrement du retour du jedi, l'édition RCA en double CD, disque 2. On entend distinctement que la configuration du studio et probablement le matériel d'enregistrement change entre certaines pistes. Il faut que je remette la main dessus pour le réécouter et être plus précis, mais on a alors l'impression que l'on traverse oscille entre plusieurs décennies de prises de son distinctes. Le fait qu'une partie du matériel sonore a été enregistré pour la réédition de 1997 du film n'explique pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asinius Pollion
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Sam 16 Mar 2013 - 20:25

J'ai souvenir d'un concert radiodiffusé du National de France et Gatti dans la 9ème de Beethoven.
Le début du dernier mouvement fait partit de tout ce qui le plus raté dans l'histoire de cette symphonie (la timbale ne joue pas en rythme, les cors ne jouent pas, les hautbois sont en avance et les cordes tellement pétrifiées de terreur ne jouent que mezzo piano et vraisemblablement seulement la moitié ! Shocked )
Sinon la huitième de Mahler par Haitink au Concertgebouw en live filmé (non édité en DVD mais trouvable sur Youtube) vers la fin de la partie 2 avant le Chorus Mysticus : harpes, celesta, harmonium, piano, flûtes le tout pianissimo. Catastrophe : le piano n'est pas accordé à l'orchestre... a sa place, j'aurais arrété de jouer puker le passage devient inécoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 26 Mar 2013 - 17:56

supernova a écrit:
Jorge a écrit:


J'élimine presque systématiquement les live pour éviter les tousseurs mais dans l'enregistrement Philips de la Messe en si de Brüggen, dans le Cum Sancto Spirito, il y a un gros tousseur. J'ai complètement intégré son existence et je considère presque qu'il fait partie de l'instrumentation.
.
Tu es sûr? je viens de le réécouter, pas de gros tousseur dans mon CD Philips avec enluminure de la messe de st Grégoire.

PS: je constate aujourd'hui qu'il y a DEUX enregistrements de la messe par Brüggen, un vieux chez Philips, un plus récent chez glossa: vingt ans entre les deux, et apparemment un gros tousseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Mar 26 Mar 2013 - 19:21

Zoroastre a écrit:
Pas de couac mais à un moment donnée j'écoutais Einstein on the Beach de Glass et, suite à une touche de graisse de doigts boudinés (les miens) sur le support, et bien ça bouclait. Vous avez des passage assez "épileptiques" (comprendra qui pourra).

Je ne sais pas dans quel état j'étais mais j'ai mis bien 2 minutes pour 1/ me questionner sur l'origine du "son" 2/ si ça me plaisait ou non 3/pour enfin déceler la supercherie.
Il est heureux que tu t'en sois aperçu sinon tu serai encore en train de sécher.
Il est arrivé bien des accidents mortels avec cette œuvre car beaucoup de ce sont pas rendu compte que le disque était rayé (car ce n'est pas évident) et on a retrouvé leur squelette avec un casque audio sur la crâne diffusant 8 secondes en boucle de cette musique... le cauchemar quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Andremey3
Néophyte


Nombre de messages : 17
Age : 33
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/04/2013

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 15 Avr 2013 - 9:38

Personne n'a cité Alfred Cortot? je suis étonné.
Il est célèbre pour ses "pains", mais il y a une demi excuse, l'enregistrement sur 78t ne permettait pas à l’époque la correction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 871
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 14 Juin 2013 - 14:55

Bon ça n'est pas un disque, mais c'est tellement stupéfiant que je ne résiste pas à l'envie de partager ça avec les membres du forum.
rVO26URqC24

Le pitch : l'orchestre, dirigé par Riccardo Chailly, joue les premières mesures du concerto en ré mineur de Mozart, tandis que Maria Joao Pires se décompose : elle avait préparé un autre concerto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 14 Juin 2013 - 15:12

Le lien renvoie sur une "page not found" Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 14 Juin 2013 - 15:38

watch?v=rVO26URqC24
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 14 Juin 2013 - 15:41

Merci, je suis vraiment fatiguée aujourd'hui Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Ven 14 Juin 2013 - 23:00

Bon, c'est surprenant mais c'est juste une répétition, en public certes, d'où la gêne et le petit coup stress de Pires, qui connait pourtant forcément le 20e de Mozart par cœur.
Ils n'auraient été qu'entre eux, ils auraient arrêté et rigolé 5 minutes en s'excusant mutuellement du quiproquo, puis Pires se serait reconcentrée et ça repartait comme sur des roulettes.
Cette vidéo est quand même instructive dans le sens où elle confirme que Maria João Pires est une grand dame. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 871
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 17 Juin 2013 - 16:05

adriaticoboy a écrit:
Bon, c'est surprenant mais c'est juste une répétition, en public certes, (...)
Cette vidéo est quand même instructive dans le sens où elle confirme que Maria João Pires est une grand dame. Smile
Merci Adriaticoboy pour ces précisions ! Je me demandais comment il était possible que Chailly et Pires jouent en concert sans même avoir fait un raccord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6849
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   Lun 30 Sep 2013 - 9:28

Der Zwerg de Zemlinsky / Conlon

Une coupure pour changement de CD un peu abrupte! Confused 
Rien de catastrophique, mais pour une première écoute, ça surprend un peu; j'ai d'ailleurs réécouté cette dernière plage du CD1 pour m'assurer qu'il n'y avait pas de défaut.
Toutefois, difficile de faire beaucoup mieux pour une oeuvre en 1 acte où les plages s'enchainent "attacca".
Une opportunité plus judicieuse, peut-être, s'offait 3 plages plus loin (amha).

Je me dis que cette coupure, pour certaines oeuvres, doit être un vrai casse-tête! shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les couacs qui plombent un disque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les couacs qui plombent un disque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Status Quo Le Double Disque d'Or de Status Quo
» Disque dur: ATA ou SATA
» Un disque dur virtuel, ça existe ?
» Le Jaseur Boréal, Le nouveau disque de Julos Beaucarne
» mes deux nouveaux picture disque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: