Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Biber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cherchemusique
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Biber   Ven 10 Juin 2011 - 11:22

Heinrich Ignaz Franz Biber

Heinrich Biber (1644-1704) reçoit sa formation principale de Johann Heinrich Schmelzer, il sera nommé maître de chapelle auprés du prince évêque de Salzbourg. C'est un violoniste véritablement virtuose qui s' illustrera en création dans bon nombre de genres. Il est anobli par l'empereur pour ses talents de composition et son don de violoniste.

Dans quelques une de ses oeuvres, il use d' un procédé peu courant nommé la scordatura ou technique du violon désaccordé. Les effets sonores obtenus sont étranges et donnent du caractère à l' oeuvre. Il parvenait à jouer avec une maestria et une technique que corelli jugeait impossible à réaliser. L'ambiance de sa musique est souvent définit par l'adjectif "surnaturelle".

Il est l'auteur des première sonates pour violon sans accompagnement.



Les Sonates du Rosaire (ou Sonates du Mystère) se terminent par la célèbre passacaille pour violon seul de l'Ange Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Biber   Dim 8 Déc 2013 - 21:19

Etonnant que ce sujet ne soit pas plus fourni. J'écoute en ce moment les sonates du rosaire par Manze, et c'est vraiment très joli, enfin je trouve.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15485
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Biber   Dim 8 Déc 2013 - 21:23

Armand a écrit:
Etonnant que ce sujet ne soit pas plus fourni.
Tu as peut-être vu, mais on en a parlé pas mal ici : http://classik.forumactif.com/t2360-baroque-germanique Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Biber   Dim 8 Déc 2013 - 21:31

Du coup ce serait possible de transférer les messages vers ce sujet ? Histoire que cela soit plus facile pour rechercher ( d'autant plus qu'il y a suffisamment de messages pour avoir un sujet dédié).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Biber   Dim 8 Déc 2013 - 21:34

Il y aurait peut-être lieu de ramener les posts sur Biber et les sonates ici, il me semble ?

Perso, j'adore ces oeuvres dont j'ai plusieurs versions - si jamais il y eut une raison de dupliquer des interprétations d'une oeuvre, c'est bien ici. Les Sonates du Rosaire sont aussi protéiformes que l'Art de la fugue ou Le Messie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Biber   Lun 7 Juil 2014 - 2:08

Radnam a écrit:
Du coup ce serait possible de transférer les messages vers ce sujet ? Histoire que cela soit plus facile pour rechercher ( d'autant plus qu'il y a suffisamment de messages pour avoir un sujet dédié).

Il faudrait que quelqu'un se dévoue pour faire du copier-coller.
Je ferai peut-être ça un autre jour.
Je suis en train d'écouter le premier enregistrement mondial (disent-ils) de certaines pièces liturgiques chez Ambroisie, dont un Requiem sans trompettes. C'est assez désincarné finalement, le son est pittoresque (je parle de cet enregistrement précis), j'aime assez. Les dissonances (car je pense que l'on peut parler de dissonances chez Biber) vous creusent un peu la moelle épinière/le bulbe (c'est selon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Biber   Ven 24 Juil 2015 - 23:38

J'ai Manze, Goebel et Reiter dans les Sonates du Rosaire. sur Youtube j'ai entendu des extraits des anciennes versions de Melkus et de Lautenbacher. Le premier plein de fantaisie, la seconde étonnante dans sa gravité. Les deux sont généreuses dans leur vibrato, mais sans complaisance. Et fort éloignées de l'ascèse de Goebel ou de la sensualité de Reiter.

opinions, recommandations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1495
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Biber   Sam 5 Sep 2015 - 22:36

Je connais trop peu pour te conseiller, surtout pour une oeuvre dont les arcanes semblent démultipliées (à tout point de vue), et de ce fait quelque peu intimidante.

Mais ma première écoute et les critiques que j'ai pu en lire m'inclinent à penser que la version -Alice Piérot / Les Veilleurs de Nuit- pourrait t'intéresser

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Biber   Sam 5 Sep 2015 - 23:45

Merci, je vais explorer mains . Depuis mon dernier post j'ai acquis la version Holloway, que j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Biber   Mar 20 Sep 2016 - 14:56

Quelques enregistrements très récents des Sonates du Rosaire viennent de paraître.

Une de Podger (2015) et l'autre d'Hélène Schmidt (2016)

J'écoute en ce moment la première, très beau son comme toujours. Accompagnement au clavecin, orgue ou théorbe suivant les pièces (parfois un peu envahissant je trouve, mais globalement dans le coup)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Biber   Ven 21 Oct 2016 - 10:47

J'ai rapidement testé quelques versions sur la première sonate et je vous livre ci-dessous mes impressions (c'est vraiment survolé comme écoute, hein, ça vaut ce que ça vaut)
Daskalakis: la version qui ne m'a pas convaincue...pas le plus beau violon et un certain manque de liant dans les phrases (mauvaise gestion des silences notamment)
Manze: c'est très beau, et il y a notamment un bel équilibre avec l'accompagnement. Peut-être un poil trop contemplatif pour moi (ça manque de nuances, d'attaques)
Holloway: très abouti, mais la prise de son est très lointaine et c'est dommage
Podger: il y a une chaleur dans le son de son violon que les autres n'ont pas (la prise de son doit être plus proche, c'est d'ailleurs très clairement la meilleur du lot) et le relief qui manque à Manze. Petite réserve sur l'accompagnement, avec un orgue parfois trop présent à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5455
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Biber   Ven 3 Mar 2017 - 21:28

Merci Tartatane (très en retard j'en conviens Embarassed ) pour ces commentaires.

Depuis 2-3 ans, les versions discographiques de ces sonates semblent pleuvoir, au point où je ne serais pas surpris qu'elles rejoignent les sonates et partitas de Bach comme représentation sommitale de l'art du violon baroque.

Ce qui étonne et différencie ces deux corpus est bien sûr leur conception instrumentale: violon accompagné pour Biber (ici on multiplie les options de continuo: un, deux ou même trois instruments dans toutes sortes de combinaisons selon les besoins d'illustration sonore) vs violon seul pour Bach. Représentation hyper imagée et développement libre chez Biber (on pense au Retable d'Issenheim ou au Paradis de Bosch) vs conception totalement abstraite (sonates) ou quasi-abstraite (les partitas) avec leurs danses stylisées chez Bach.

Biber semble encore une niche peu explorée par le mélomane moyen. Les violonistes praticiens du Baroque, eux, ne s'y sont pas trompés. Mais ils (elles) semblent un peu prêcher dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biber   

Revenir en haut Aller en bas
 
Biber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704)
» Johann Paul Westhoff
» Johann Heinrich Schmelzer
» Baroque germanique
» Biber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: