Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMer 29 Juin 2011 - 18:45

Barbuz a écrit:
L'émission de France Musique "La Tribune des critiques de disques" proposait ce dimanche une écoute comparative du poème symphonique "La Tragédie de Salomé".
Le lien : http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/critiques/emission.php?e_id=65000059&d_id=425001773&arch=1

On trouve souvent les deux oeuvres les plus fameuses, la Tragédie de Salomé et le Psaume 47, couplées ensemble au disque.

J'aurais du mal à départager les versions Martinon (excellent couplage avec Khamma de Debussy) et Janowski, toutes deux excellentes.
La version Janowski est peut-être plus parfaite instrumentalement, mais a le tort à mon avis de ne pas respecter ce qui est demandé sur la partition, c'est-à-dire le soprano solo lors des Enchantements sur la mer, c'est tout de suite le choeur (en plus petit effectif) qui intervient et donc quand le choeur entier rentre ensuite l'effet est moindre.

Je serais curieux des versions Tortelier, Cambreling ou Nézet-Séguin. (seulement Salomé pour ces deux derniers)

Quelqu'un connaît?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 4:08

Belle version de Salomé par Paul Paray chez Mercury live presence (disque "Dances of death" avec Liszt, Strauss et Saint-Saëns), malheureusement sans choeur, ce qui gâche un peu tout lors des Enchantements.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 8:31

Parmi les versions plus récentes, ce disque est une belle réussite:

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Chsa5090

Je n'aime pas trop la version Janowski, l'orchestre est vraiment trop fruste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 12:53

en plus ça doit bien être la première nouvelle version de l'Etude pour le palais hanté en (plus de ) cinquante ans de musique enregistrée. Rien que pour ça je serai curieux d'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 13:46

Sauf erreur de ma part, l'étude pour le palais hanté figurait sur le disque "la chute de la maison Usher" de Debussy, dirigé par Georges Prètre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 16:16

enregistré il y a 50 ans, non? (j'ai peut-être exagéré mais c'est bien ce seul précédent que je visais)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 17:19

Oui, du coup ce CD me tente aussi.

Cornélius, tu trouves ça mieux que Martinon et Janowski?
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 18:23

Xavier a écrit:
Oui, du coup ce CD me tente aussi.

Cornélius, tu trouves ça mieux que Martinon et Janowski?

Mieux que Janowski, oui, surtout au niveau de la sonorité orchestrale (sèche et rude chez Janowski).
Martinon garde ses attraits, en particulier la lumineuse soprano Andréa Guiot, mais la prise de son très réverbérée, n'aide pas à entendre clairement les passages complexes sur le plan polyphonique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 20:05

Pour la Tragédie de Salomé il y a Almeida dans les meilleurs et Schmitt lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 20:59

Davin est la seule version intégrale ou il en existe une autre ?
Je suis déçu que Chandos ait choisi d'enregistrer pour la énième fois la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyDim 10 Juil 2011 - 21:28

J'avais détesté la version Davin à cause du petit orchestre et des longueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 11 Juil 2011 - 7:56

Xavier a écrit:
J'avais détesté la version Davin à cause du petit orchestre et des longueurs.


C'est vrai que la version intégrale est longuette....
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27444
Date d'inscription : 21/09/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyVen 17 Mai 2013 - 23:46


Je découvre la version de Pierre Dervaux avec l'Orchestre du Théâtre National de l'Opéra de Paris (Voix de son Maître, 16 octobre 1957).
Ne connaissant pas bien cette oeuvre, je me garderai d'un jugement mais ce que j'entends est très convaicant. Direction subtile, attentive de Dervaux, qui garantit le mystère des ambiances, à la tête d'un orchestre très impliqué et réactif, qui rend palpable le poids du drame -à ceci près que la prise de son est un peu plate et appauvrit les timbres.

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Dukas_12
Revenir en haut Aller en bas
Mike
Mélomane averti
Mike

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 12/09/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 20 Juil 2013 - 3:23

Un autre couplage très réussi du Psaume et de la Tragédie de Salomé, est celui de Thierry Fischer chez Hypérion, des interprétations finalement assez complémentaires de celles du CD de Y-P Tortelier: Plus de raffinement orchestral et choral chez Fischer, une direction plus nerveuse et "musculeuse" chez Tortelier (et peut-être aussi une meilleure chanteuse dans le Psaume, même si celle de Fischer n'est pas aussi mauvaise que certains l'ont dit).

Deux excellentes versions modernes en tout cas, qui à mon avis laissent loin derrière le disque assez terne de Marek Janowski.
Revenir en haut Aller en bas
Mifasol
Mélomane averti
Mifasol

Nombre de messages : 210
Age : 25
Localisation : Près de ma souris
Date d'inscription : 09/04/2015

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyJeu 9 Avr 2015 - 14:38

Comme Mike, je recommande le C.D de Yan Pascal Tortelier sorti chez Chandos. Sandra Bullock donne une interprétation presque lascive du Psaume. C'est très intéressant.

Bonus : la prise de son est très bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Mike
Mélomane averti
Mike

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 12/09/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 25 Avr 2015 - 11:58

[quote="Mifasol"]Comme Mike, je recommande le C.D de Yan Pascal Tortelier sorti chez Chandos. Sandra Bullock donne une interprétation presque lascive du Psaume. C'est très intéressant.


Il s'agit de Susan Bullock. Mais je suis d'accord pour dire que Sandra Bullock est lascive elle aussi... dans pas mal de films  Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 25 Avr 2015 - 12:58

Ah bon, Sandra Bullock n'est pas plutôt spécialisée dans les films fleur bleue (où l'on couche le premier soir, même les fleurs ne sont plus ce qu'elles étaient) ?

Quant à Susan, si je lui attribue très volontiers la robustesse, la lascivité n'était pas une caractéristique vocale que je lui aurais spontanément attribuée… il faut que je réécoute ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mifasol
Mélomane averti
Mifasol

Nombre de messages : 210
Age : 25
Localisation : Près de ma souris
Date d'inscription : 09/04/2015

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 25 Avr 2015 - 14:57

Le pire, c'est que je me suis dit avant d'écrire le message "surtout, ne confonds pas avec Sandra Bullock" ! Comme quoi, il n'y a rien à faire contre l'étourderie.

Citation :
Ah bon, Sandra Bullock n'est pas plutôt spécialisée dans les films fleur bleue (où l'on couche le premier soir, même les fleurs ne sont plus ce qu'elles étaient) ?

Alors là ... Je vous crois sur parole !
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyJeu 14 Jan 2016 - 8:48

Sortie symphonique en provenance de Buffalo :

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales 81B68aXfhbL._SL1429_
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyJeu 14 Jan 2016 - 23:28

Tiens, Falletta avait été couronnée meilleur chef du monde dans le sondage Bachtrack, ils doivent avoir une sacrée visibilité auprès de leur public.

Tout Schmitt est bon à prendre, bien sûr, même s'il y a déjà Mercier, qu'il soit béni !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyVen 15 Jan 2016 - 2:17

Rien à redire de l'interprétation mais passé la première pièce (magnifique) que le reste est pompeux ou bruyant. Enfin, c'est un "péplum"…
Le palais hanté, c'est joli (elle me fait penser aux films "romantiques" avec Clark Gable).
La musique de Schmitt me fait penser à celle de d'Indy, une orchestration souvent somptueuse mais qui fait du "sur place".
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 16 Jan 2016 - 11:21

Jaky a écrit:
La musique de Schmitt me fait penser à celle de d'Indy, une orchestration souvent somptueuse mais qui fait du "sur place".

Vraiment pas d'accord : d'Indy est loin d'être tout le temps un bon orchestrateur (vraiment bon dans ses symphonies et opéras, mais ses poèmes symphoniques, ourgh, ça ressemble plutôt à du Schumann – sans les mélodies).

Côté contenus, non, quand même. Enfin, ça dépend de quoi l'on parle, bien sûr ; j'admets que le Palais Hanté (et les poèmes symphoniques de d'Indy, encore eux) ne sont pas d'une densité folle.

Pas assez écouté Cléopâtre, mais ça m'avait paru mieux que ce que tu dis.

Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptySam 16 Jan 2016 - 12:37

DavidLeMarrec a écrit:

Côté contenus, non, quand même. Enfin, ça dépend de quoi l'on parle, bien sûr ; j'admets que le Palais Hanté (et les poèmes symphoniques de d'Indy, encore eux) ne sont pas d'une densité folle.
Pas assez écouté Cléopâtre, mais ça m'avait paru mieux que ce que tu dis.  

Justement pour d'Indy ce ne sont que les poèmes symphoniques que je connais. Cléopâtre est en effet bien mieux que le palais hanté, "Antoine et Cléopâtre" la première pièce est très prenante.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1005
Date d'inscription : 07/08/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 8:48

6 ans après Tribune revient :

https://www.francemusique.fr/emissions/la-tribune-des-critiques-de-disques/la-tragedie-de-salome-de-florent-schmitt-37546

Le gagnant est Paray (jury) et Cambreling (publique)

L'une des juries s'emmerde devant l'oeuvre (elle n'en cache pas) on se demande pourquoi elle est là.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 16:23

Paray est une chouette version, mais faire gagner une version avec l'arrangement sans choeur, je trouve ça bizarre.

Faudrait que je réécoute Cambreling tiens, bonne idée. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 16:43

Xavier a écrit:

Paray est une chouette version, mais faire gagner une version avec l'arrangement sans choeur, je trouve ça bizarre.

Bruno Luong a écrit:

L'une des juries s'emmerde devant l'oeuvre (elle n'en cache pas) on se demande pourquoi elle est là.


Ça me semble, au contraire, s'inscrire dans une logique globale etc... ^^

Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1005
Date d'inscription : 07/08/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 17:08

Xavier a écrit:
Paray est une chouette version, mais faire gagner une version avec l'arrangement sans choeur, je trouve ça bizarre.

C'est Christian Merlin (Figaro) qui poussait malgré ce défaut. Et il l'assume et il n'a pas le publique avec lui (noi moi d'ailleurs).

Lorsqu'on écoute le passage en question il n'en restait que 3 versions en lice : Cambreling, Paray, et Thierry Fischer.

A mon avis seul Cambreling arrive à faire vraiment sortir le caractère de chant des sirènes et le tonnerre juste. Le chant chez Fischier est vraiment horriblement commencé avec le solo hors propos. Paray ne peut rien faire plus avec l'hautbois en remplacant.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 17:27

Bruno Luong a écrit:

Lorsqu'on écoute le passage en question il n'en restait que 3 versions en lice : Cambreling, Paray, et Thierry Fischer.

A mon avis seul Cambreling arrive à faire vraiment sortir le caractère de chant des sirènes et le tonnerre juste.  Le chant chez Fischier est vraiment horriblement commencé avec le solo hors propos. Paray ne peut rien faire plus avec l'hautbois en remplacant.


Je réécoute le passage par Fischer et je ne vois pas ce qu'il y a d'horrible: le soprano solo, c'est précisément ce qui est demandé sur la partition, puis à 3 ou 6 voix pour le 2è passage vocal. Cambreling fait directement chanter ça par un choeur, et c'est très bien fait, mais ce n'est pas ce qui est écrit sur la partition.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1005
Date d'inscription : 07/08/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 20:13

Ce n'est pas ce que j'entends chez Cambreling, l'entrée est une voix de loin, puis 2 puis 3 voix comme et de plus en plus proche indiqué la partition. Puis ça enchaine "la danse des éclairs". L'effet est saisissant et superbement bien fait à mon avis.

Chez Thierry Fischer, la soprano chante d'emblée trop en avant trop proche, trop bel canto avec un vibrato trop large. C'est d'ailleurs sur ce point que la version de TF a laissé la peau au dernier round. A juste titre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 20:40

La seule version valable, de toute façon, c'est Davin, puisque c'est la seule qui contient toute la musique. C'est comme écouter des suites de l'Oiseau de feu ou de Daphnis, c'est une hérésie, voilà.

(Ok, Xavier, l'orchestration est étoffée dans la Suite, mais il manque des transitions magnifiques, peut-être le plus beau.)

Quand c'est donné en concert, parce qu'on ne veut pas faire une moitié de Schmitt, ok. Mais au disque, bien dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 22:31

Bruno Luong a écrit:
Ce n'est pas ce que j'entends chez Cambreling, l'entrée est une voix de loin, puis 2 puis 3 voix comme et de plus en plus proche indiqué la partition. Puis ça enchaine "la danse des éclairs". L'effet est saisissant et superbement bien fait à mon avis.

Je réécoute... non j'entends bien plusieurs voix tout de suite, même si c'est bien fait. (ou alors c'est la réverbération qui me trompe)

Bruno Luong a écrit:
Chez Thierry Fischer, la soprano chante d'emblée trop en avant trop proche, trop bel canto avec un vibrato trop large.

Peut-être pas à ce point, mais c'est vrai que c'est chanté trop proche, ça je suis d'accord.
Je croyais que tu parlais du fait qu'on ait une soprano solo, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 22:33

DavidLeMarrec a écrit:

(Ok, Xavier, l'orchestration est étoffée dans la Suite, mais il manque des transitions magnifiques, peut-être le plus beau.)

C'est pas seulement qu'il y a plus de monde, c'est que l'orchestration de la version originale sonne terriblement cheap, parce que Schmitt n'a pas choisi cette petite formation, et il a écrit une musique qui pour moi nécessite de façon flagrante le grand orchestre.

Après, évidemment, je préfèrerais avoir l'intégrale dans une version grand orchestre, mais Schmitt ne l'a pas fait...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 30 Oct 2017 - 23:30

Je ne vois pas ce que cette orchestration a de peu chatoyant… Je l'ai vue en vrai il y a moins d'un an, c'est décadent à souhait, des couleurs partout… Il n'y a pas le côté démesuré qu'il aurait souhaité, évidemment, mais c'est tout à fait épatant. Je ne trouve pas que la version pour grand orchestre apporte de choses décisives pour les parties qui sont communes.

Et surtout, le plus important étant la musique, entre une orchestration plus avenante (je ne trouve pas, mais c'est une autre affaire) et l'absence de passages majeurs de son œuvre, c'est tout vu !

Ce n'est quand même pascomme choisir entre une réduction piano intégrale et des extraits orchestraux !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 31 Oct 2017 - 0:26

Le compte-rendu des opinions, sur le site de l'émission, concentre assez bien ce qui me dérange dans ce type d'émission et dans la critique en général (telle qu'elle est souvent exercée).


le site de l'émission a écrit:
Le climat de serres chaudes et la veine très orientalisante frôlent ici la caricature. Et puis, les timbres ne sont pas de toute première séduction. De plus, Jean Martinon offre une lecture trop séquentielle du poème de Florent Schmitt.

Qui décide (mieux que Martinon, je veux dire) de ce qui est trop ceci ou cela ? Cette Suite, qui ôte l'essentiel de la narration (début excepté) et ne conserve que les danses, n'est-elle pas séquentielle paressence ?


Citation :
Yan Pascal Tortelier ne propose rien d’autre qu’une version standardisée.

Sérieusement, dire ça (et comme ça) d'un cas qui prend la peine d'enregistrer un disque Schmitt qui ne se vendra pas, entre le dire avec des copains autour d'un verre, voire dans l'enthousiasme de l'émission, et le retranscrire de cette façon…


Citation :
Dans ce discours qui s’effiloche, toute magie orchestrale semble évacuée.

Là aussi, je vois ce qu'ils veulent dire (le Janowski très homogène, dans des prises de son floues, pas fabuleux pour ce répertoire), mais c'est le jugement qui prend encore le pas sur la description.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27444
Date d'inscription : 21/09/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 17 Sep 2019 - 0:25

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 195°/250



Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Dervau10
Pierre Dervaux (1917-1992)


Florent Schmitt (1870-1958) :

La Tragédie de Salomé, Suite Op. 50

= Pierre Dervaux, Orchestre du Théâtre National de l'Opéra de Paris

(HMV, octobre 1957)

Smile « Or, lorsqu'on célébra l'anniversaire de la naissance d'Hérode, la fille d'Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, de sorte qu'il promit avec serment de lui donner ce qu'elle demanderait. À l'instigation de sa mère, elle dit : donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu'on la lui donne, et il envoya décapiter Jean dans la prison. Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l'ensevelirent. Et ils allèrent l'annoncer à Jésus. » lit-on dans l'Évangile de Matthieu (XIV 6-12, trad. L. Segond)

Durant le second XIX° siècle, la fascination pour les sujets antiques, la vogue de l'orientalisme ne pouvaient que s'accaparer le mythe biblique de Salomé : Stéphane Mallarmé, Gustave Flaubert, Oscar Wilde, Jules Laforgue, Guillaume Apollinaire y succombèrent. À travers son laudatif Psaume XLVII (1904), Florent Schmitt s'était déjà affirmé comme un représentant du style épique, roide et hardi, un des meilleurs exemples en cette veine jusqu'au Roi David d'Honegger. On retrouve cette vigueur dans la Tragédie de Salomé écrite trois ans plus tard, mais aussi des gages (subtils ou luxuriants) d'un impressionnisme décadent.

« On y suit toutes les péripéties du récit biblique au gré d'un programme qui doit assurément aux visions de Gustave Moreau, dont on retrouve ici le profond mystère (Prélude à l'ambiance debussyste, fantasmagorie où jouent par touches rapides les graves des vents et les trémolos de cordes), l'orientalisme trouble (chœur de femmes sans paroles aux circonvolutions lascives, harmonies opulentes à l'image des architectures chargées que dresse le décor du peintre) et jusqu'à l'apparition de la tête sanglante qui conduit à une tumultueuse danse de l'effroi. » écrit François Sabatier (Miroirs de la Musique, page 348, Fayard).

Illustrant des vers de Robert d'Humières, la version originale se déployait sur près d'une heure et fut conçue comme poème symphonique ; transformé en Suite en 1911, dans une orchestration amplifiée (la nomenclature initiale était vraisemblablement contrainte par l'exiguïté du Théâtre des Batignolles où Désiré-Émile Inghelbrecht dirigea la première représentation).
Sur son site CSS, David Le Marrec estime que « les plus beaux moments sont précisément, comme souvent (les récitatifs à l'opéra !), les pas d'action, tandis que la Suite, plus courte de moitié (une demi-heure), conserve essentiellement les danses – auxquelles s'ajoutent le Prélude et la fin. Le plus dramatique, le moins répétitif aussi, est donc perdu dans la version révisée. Tout l'argument est rythmé par les apparitions de Salomé en accord avec sa découverte sensuelle et les atmosphères successives du jour déclinant. Après le Prélude qui constitue la première scène, chacune des danses s'articule au milieu d'une scène complète. D'où l'intérêt de ne pas se limiter à la Suite –les trois danses centrales (Paon, Serpents, Acier) y sont supprimées, on perd la progression ainsi que tout leur matériau environnant. »

Hélas, il n'existe qu'un seul enregistrement de la version originale avec petit orchestre : Patrick Davin (Marco Polo). Un peu plus de choix pour la Suite : Piero Coppola (1929), le compositeur lui-même (Columbia, 1930), Charles Munch (1943), Antonio de Almeida (RCA, 1970), Jean Martinon (Erato, 1972 ; « lecture trop séquentielle, les timbres ne sont pas de toute première séduction »), Marek Janowski (Erato, 1988 ; « lecture linéaire et prosaïque »), Thierry Fischer (Hypérion, 2006 ; « l'Orchestre de la BBC du Pays de Galles n'est pas une phalange spécialement exaltante »), Sylvain Cambreling (Hänssler, 2007 ; « vision uniment noire et dramatique de la partition »), Yannick Nézet-Séguin (Atma, 2010), Yan Pascal Tortelier (Chandos, 2010 ; « l'unité orchestrale se fait au détriment de la clarté et du drame, rien d'autre qu'une version standardisée »). Les précédents commentaires proviennent du compte tendu de La Tribune des critiques (émission France Musique du 29 octobre 2017) qui élisait comme prioritaire l'enregistrement de Paul Paray à Detroit (Mercury, mars 1958) : « quel sens du récit ! Voilà la lecture qui s'impose pour (re)découvrir ce chef-d'œuvre ».
C'est ce flamboyant enregistrement qui me fit découvrir la Suite, voilà une quinzaine d'années.
J'en ai néanmoins choisi une autre interprétation, disparue des radars, et pourtant la plus magique de toute !
La réédition en CD chez le label Forgotten Records avait été couronnée d'un Diapason d'Or.

Les sombres couleurs de la partition sont contrebalancées par la claire facture de l'orchestre parisien. Dès le Prélude, les cors musqués, le cor anglais diaphane, le basson aigrelet installent un crépuscule iridescent. Au chiffre 4 (animez encore, 3'31) écoutez la cantillation hypnotique des flûtes ! les triolets des violons (3'55) l'amènent à un pulvérulent crescendo que prolongent les sourdines en divisi (4'24) sur le délicat tintement du triangle. Dervaux instaure un aveuglant climax (5'24-7'05), comme les derniers feux du jour embrasant les montagnes Moab, avant un retour au calme qui laisse affleurer de troubles présages planant sur le Palais d'Hérode.
Alors que le chef avait tendance à retenir le tempo de ce Prélude, il laisse exploser la Danse des Perles comme un scherzo guilleret, incisif et caustique (les tricotages du bassoniste au début !) Les bijoux et soieries qui rayonnent du coffret jettent des éclats qui piquent les yeux et agacent la curiosité de Salomé, qu'on sent littéralement galvanisée par ces parures qui exaltent sa trépidante chorégraphie.
Formé comme timbalier, Dervaux fait crépiter comme personne les diaprures de percussion, transmuée en feux follets.
Dans le volet suivant, on retrouve Schmitt comme un génial artisan des atmosphères, pour ce qui reste un des plus fabuleux tableaux de la musique française.
Rien que les dix premières secondes, la scène envoûte et terrifie à la fois : une phrase caverneuse s'élève aux sarrusophone, clarinette basse, hautbois. Hérode se perd dans ses lugubres inquiétudes. Un roulement de timbales instille de frémissantes lueurs des cordes. Décor surnaturel de ces Enchantements sur la mer, qui nous replonge dans les sortilèges du Prélude durant six minutes absolument ensorcelantes. Les ondoiements, le climax martelé par les timbales recyclent quelques évocateurs procédés de La Mer de Debussy. Les lourds secrets de l'onde exfiltrent les péchés de Sodome et Gomorrhe.
De nébuleuses vocalises (7'26) émergent des abysses sous la cité. Le tonnerre gronde : un roulement de grosse caisse expulse la Danse des éclairs (10'00). Tumulte, déflagrations : ivre de luxure, Salomé danse furieusement jusqu'à une accalmie marmonnée au grave des cuivres (11'10). Dénudée par le Trétarque, rhabillée par Jean-Baptiste qui lui tend son manteau et se condamne à la colère d'Hérode. Le bourreau lui tranche la tête dont s'empare Salomé qui horrifiée la jette dans la mer et s'évanouit.
Les vagues se teintent de sang.
Salomé reprend ses esprits pour mieux les perdre à jamais, à travers la Danse de l'effroi (13'36) : sur un rythme saccadé, l'orchestre interjette de puissants blocs d'accords tandis que la tête décapitée revient hanter la malheureuse qui s'abîme dans la démence.
D'une férocité dévorante, d'une gerçante cruauté, les pupitres de Dervaux assènent une fantasmagorie littéralement cauchemardesque que nulle autre version de la discographie n'a surpassée, pas même Paul Paray.


Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Dukas_10
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 17 Sep 2019 - 10:50

Oh, je suis cité comme un oracle. Embarassed (pour ensuite ne pas suivre mes médications hehe )

C'est dommage de citer la Suite, c'est pour comme pour l'Oiseau de feu, le meilleur est dans les transitions entre les grandes danses !

Tu n'aimes pas Davin ? C'est vrai que l'orchestre de Rhénanie-Palatinat n'est pas le plus coloré ni insolent du monde, mais on gagne tellement de musique et d'équilibre avec cette version complète, très honorablement exécutée par ailleurs, que pour moi ça ne présente même pas le début d'un dilemme !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 17 Sep 2019 - 21:25

Surprised Je ne connaissais pas cette version Dervaux!
Elle a été publiée en CD? J'ai l'impression que ça ne se trouve qu'en vinyle ou en dématérialisé (Forgotten Records ou BNF.)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27444
Date d'inscription : 21/09/2012

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyLun 23 Sep 2019 - 18:29

DavidLeMarrec a écrit:

Oh, je suis cité comme un oracle.


...comme un oracle, ou par intuition proleptique, car je me doutais que tu ne manquerais pas de surgir pour vanter l'intérêt de l'œuvre complète plutôt que la seule Suite hehe


Benedictus a écrit:

Je ne connaissais pas cette version Dervaux!
Elle a été publiée en CD?
J'ai l'impression que ça ne se trouve qu'en vinyle ou en dématérialisé (Forgotten Records ou BNF.)



Smile Ça se trouve effectivement chez Forgotten Records, y compris en CD.


Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 1 Oct 2019 - 15:10

Mélomaniac a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Oh, je suis cité comme un oracle.


...comme un oracle, ou par intuition proleptique, car je me doutais que tu ne manquerais pas de surgir pour vanter l'intérêt de l'œuvre complète plutôt que la seule Suite hehe

Là, c'est honnêtement franchement le cas… Qu'on fasse des coupes dans un opéra, c'est dommage, mais ça peut permettre de resserrer l'action (surtout dans le seria ou le belcanto, lorsqu'il y a beaucoup de musique très homogène, ou des reprise). Enlever les contrastes (et même de grandes danses assez géniales) dans une œuvre de ce genre, c'est vraiment dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMar 1 Oct 2019 - 21:28

Et moi je vais redire que je trouve l'orchestration de la version intégrale vraiment maigrichonne… Vraiment dommage qu'on n'ait pas une version grand orchestre de la version intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMer 2 Oct 2019 - 13:21

Pour avoir entendu les deux versions en salle : pas du tout.

Par ailleurs, entre avoir une jolie orchestration épaisse et une partition complète qui inclut les meilleurs moments, c'est tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales EmptyMer 2 Oct 2019 - 13:35

J'avais entendu la version intégrale en salle il y a un certain temps… j'avais trouvé ça quand même maigre. (mais on a répété tous les deux la même chose au moins 3 fois dans cette discussion)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty
MessageSujet: Re: Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales   Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brahms - Requiem allemand et autres oeuvres vocales
» Stravinsky - Coffrets des oeuvres complètes
» Bernard Cavanna
» Laszlo Polgar
» Les 7 symphonies ( Prokofiev )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: