Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Antal Dorati

Aller en bas 
AuteurMessage
sylvain
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 22
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Antal Dorati   Dim 3 Juil 2011 - 19:15



Antal Dorati nous a laissé une discographie très riche et il est le seul à avoir réalisé une intégrale des symphonies et opéras de Haydn avec Adam Fischer.

Pour ma part, je trouve sa 3ème de Brahms très intéréssante (à part le 2nd mvt exécrable)


Alors, appréciez vous ce chef ?? Oui/Non, pourquoi ??
Des disques essentiels ?? Des ratés ???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82439
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Dim 3 Juil 2011 - 23:47

Beaucoup de musts, surtout ses enregistrements des années 50 et 60 chez Mercury living presence avec le LSO ou Minneapolis, le Sacre, l'Oiseau de feu, ses Bartok, surtout le Prince de bois et le Mandarin, ses Prokofiev, ses symphonies de Tchaïkovsky... et plein d'autres!
Excellents Debussy avec l'orchestre de Washington également.


Dernière édition par Xavier le Lun 4 Juil 2011 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12498
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Dim 3 Juil 2011 - 23:57

J'adore sa version des fontaines de Rome-impressions brésiliennes-Pins de Rome-Les Oiseaux de Respighi. (enregistrement : 1958-1960)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82439
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Dim 3 Juil 2011 - 23:59

Ah oui, j'avais oublié celui-là aussi. Smile

Il y a aussi le disque Schoenberg-Berg-Webern qui est extraordinaire, toujours chez Mercury living presence.
Et les concertos de Rachmaninov avec Janis.
J'aime aussi ses Tableaux d'une exposition, malgré des timbres parfois très verts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Lun 4 Juil 2011 - 19:23

Tu peux acheter ses Bartok les yeux fermés - sur mercury

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Lun 3 Mar 2014 - 23:20

fomalhaut a écrit:
Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet quand bien même diriger des ballet fut son activité initiale.

Tu vois beaucoup d'autres chefs faire preuve d'autant de constance dans l'excellence avec un répertoire aussi étendu ? A part Karajan je n'en vois pas beaucoup d'autres.
Il n'est peut-être pas excellent partout, on m'a dit un jour qu'il n'était pas bon dans Beethoven, Brahms, bref dans le "grand" répertoire romantique germanique, mais comme ça ne m'intéresse que moyennement, je n'ai jamais pris la peine de vérifier ... et je ne suis encore jamais tombé sur un disque raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82439
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Lun 3 Mar 2014 - 23:24

J'ai écouté ses 5 et 6 de Beethoven, je n'ai pas du tout trouvé ça raté.

Pour ma part c'est l'inverse de Fomalhaut, j'aime beaucoup Dorati et les prises de son Mercury y sont pour beaucoup justement.
Qu'est-ce qui te dérange là-dedans? Je croyais que ça faisait l'unanimité... (pour ma part je trouve que c'est vraiment une sorte d'idéal de la prise de son)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mar 4 Mar 2014 - 0:15

Dans le répertoire traditionnel, il est parfois un peu empesé ou neutre, effectivement (des Haydn qui ont vraiment vieilli, mais c'est aussi valable pour d'autres œuvres romantiques). En revanche, effectivement, dans le répertoire du XXe siècle, on peut ne pas aimer ses lectures tranchantes et brutes, mais on peut difficilement ne pas admettre la maîtrise suprême, pour ne pas dire l'insolence – même avec des orchestres qui n'étaient pas les meilleurs de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25612
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mar 4 Mar 2014 - 1:06

Certains Haydn avec le Philharmonia Hungarica ont peut-être moins bien vieilli que ses Brahms rêches et menés à la badine (faut aimer ça, ceci dit).

Les témoignages de génie sont multiples, surtout avec le LSO qui à cette époque était capable du meilleur comme du pire.

Qu'on réécoute seulement sa de Dvorak (1959), ou sa Rhapsodie roumaine n°1 d'Enesco (1960) : sans rire faut vraiment s'accrocher au fauteuil.

Je connais très peu d'autres chefs capables d'ainsi transformer un orchestre en machine lancée à fond les manettes, tout en gardant un suprême contrôle sur chaque pupitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mar 4 Mar 2014 - 1:43

Pour les symphonies de Haydn je ne suis pas d'accord, c'est vraiment lui qui m'a fait aimer ces oeuvres alors que Adam Fischer m'en avait dégoûté. C'est une interprétation solide, pleine de panache, vive quand il faut, "classique" au meilleur sens du terme, en plus avec un orchestre sur instruments modernes et une belle prise de son DECCA, c'est le grand luxe.
Alors une interprétation qui a vieilli au regard des critères actuels, oui - les menuets en particulier peuvent paraître empesés, mais on s'habitue très vite - mais qui a vieilli comme du bon vin, en ce qui me concerne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mar 4 Mar 2014 - 18:39

fomalhaut a écrit:
hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:

Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet

Peut être n'as-tu pas ses meilleurs disques car ses Bartók, Enesco, Kodaly, Dvorak (avec Starker) ou Rachmaninov (avec Janis) sont anthologiques.

Et côté ballets, ses enregistrements, chez Mercury, de Casse-noisette, l'oiseau de feu, Petrouchka, le sacre du printemps, le prince des bois...se situent au sommet pour leurs vertus narratives comme pour l'engagement dramatique.

Si, j'ai bien quelques uns des enregistrements que tu cites (Bartók, Dvorak, Rachmaninov) mais je maintiens ce que j'ai écris. De plus, Dorati, tout comme Kubelik et Paray, est trahi par les prises de son Mercury que je n'apprécie décidément pas.

Oui enfin, toute sa carrière n'est quand même pas réductible aux "années Mercury" ! On trouve énormément d'enregistrements chez Decca, quelques uns chez Philips, d'autres chez EMI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 5 Mar 2014 - 16:33

Xavier a écrit:
J'ai écouté ses 5 et 6 de Beethoven, je n'ai pas du tout trouvé ça raté.

Pour ma part c'est l'inverse de Fomalhaut, j'aime beaucoup Dorati et les prises de son Mercury y sont pour beaucoup justement.
Qu'est-ce qui te dérange là-dedans? Je croyais que ça faisait l'unanimité... (pour ma part je trouve que c'est vraiment une sorte d'idéal de la prise de son)

Oui, j'ai lu beaucoup de bien des prises de son Mercury mais ce n'est pas ma tasse de thé !
Sur mon installation (Ampli NAD et baffles Elipson), elles sonnent sèche et mates, sans grande profondeur.
Dorati n'est d'ailleurs pas la seule victime, Kubelik, Paray et Skrowaczewski, Janis et Starker en sont également victimes. Je reconnais toutefois que les enregistrements mono sont "moins pires".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 5 Mar 2014 - 17:10

WoO a écrit:
fomalhaut a écrit:
hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:

Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet

Peut être n'as-tu pas ses meilleurs disques car ses Bartók, Enesco, Kodaly, Dvorak (avec Starker) ou Rachmaninov (avec Janis) sont anthologiques.

Et côté ballets, ses enregistrements, chez Mercury, de Casse-noisette, l'oiseau de feu, Petrouchka, le sacre du printemps, le prince des bois...se situent au sommet pour leurs vertus narratives comme pour l'engagement dramatique.

Si, j'ai bien quelques uns des enregistrements que tu cites (Bartók, Dvorak, Rachmaninov) mais je maintiens ce que j'ai écris. De plus, Dorati, tout comme Kubelik et Paray, est trahi par les prises de son Mercury que je n'apprécie décidément pas.

Oui enfin, toute sa carrière n'est quand même pas réductible aux "années Mercury" ! On trouve énormément d'enregistrements chez Decca, quelques uns chez Philips, d'autres chez EMI.

Je suis tout à fait d'accord, les "années Mercury" ne sont pas toute la carrière de Dorati mais ce sont quand même elles qui l'ont imposé.
Bien sur, je possède des enregistrements autres que Mercury, les symphonies de Haydn (Decca) et celles de Beethoven (DGG) que j'ai même digitalisées et transférées sur CD pour les écouter plus facilement, entre autres (Le répertoire que je possède sous sa baguette va d'Albéniz à Webern) et pour être tout à fait complet, j'ai également acheté deux livres consacrés à ses concerts et à sa discographie :

http://www.amazon.fr/Antal-Dorati-Discography-Concert-Register/dp/1901395162/ref=sr_1_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1394034696&sr=1-1&keywords=dorati+discography

http://www.amazon.fr/Hungarians-Exile-Discographies-Reiner-Dorati/dp/0952582791/ref=sr_1_2?s=english-books&ie=UTF8&qid=1394035240&sr=1-2&keywords=dorati+discography

Ceci écrit, je maintiens ce que j'ai écrit : j'écoute ses enregistrements avec plaisir, c'est un chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux, un grand professionnel mais il ne m'a jamais donné l'impression d'être un maitre et un interprète exceptionnel.
Ce n'est quand même pas parce que j'apprécie et aime un chef que je vais en faire un génie de la direction d'orchestre...Si tel était le cas, mon jardin serait bien encombré !


Dernière édition par fomalhaut le Jeu 30 Nov 2017 - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25612
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 5 Mar 2014 - 23:55

fomalhaut a écrit:

Oui, j'ai lu beaucoup de bien des prises de son Mercury mais ce n'est pas ma tasse de thé !
Sur mon installation (Ampli NAD et baffles Elipson), elles sonnent sèche et mates, sans grande profondeur.



 Smile Sur la plupart d'autres installations aussi, je te rassure.

Mais il y a aussi une consistance, une dynamique, un impact, un relief qui rendent nostalgiques certains audiophiles déçus par la platitude et l'aseptisation de maintes prises de son symphoniques réalisées dans les années 1980-90 par de grands labels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82439
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 5 Mar 2014 - 23:58

Et d'ailleurs même des non-audiophiles comme moi sont complètement sous le charme.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8378
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Jeu 6 Mar 2014 - 8:36

Mélomaniac a écrit:
Mais il y a aussi une consistance, une dynamique, un impact, un relief qui rendent nostalgiques certains audiophiles déçus par la platitude et l'aseptisation de maintes prises de son symphoniques réalisées dans les années 1980-90 par de grands labels.

Ce disque-ci, de ce point de vue, est à la fois proverbial et jouissif, je trouve : http://www.amazon.fr/Tchaikovski-Ouverture-Capriccio-Beethoven-Wellington/dp/B000PMFTE0/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1394091106&sr=1-1&keywords=dorati+1812 . Comme le Château de Bartok ou les Danses hongroises de Brahms (et pour s'écarter de Dorati : la Fantastique de Paray ou les concertos de Liszt par Janis, http://www.amazon.fr/LISZT-PIANO-CON-NO-1-ETC/dp/B008RBFCQQ/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1394091219&sr=1-4&keywords=liszt+janis ). C'est peut-être plus superficiel que superlatif, mais il y a un grain particulier à ces enregistrements, une sensation de "tenir" quelque chose qui est assez difficile à expliquer (moi j'écoute sur platine Marantz, ampli Pioneer et enceintes colonnes Triangle auxquelles j'ai supprimé les pieds pour donner plus de corps au son).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25612
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 29 Nov 2017 - 21:16


Smile L'enregistrement fut réalisé en janvier 1982.
Pour la date précise, il faudrait consulter ce bouquin, mais je ne l'ai pas sous la main :
https://www.amazon.fr/Antal-Dorati-Discography-Concert-Register/dp/1901395162


Anaxagore a écrit:



Liszt: Eine « Faust » sinfonie (Lajos Kozma, Choeur et Orchestre du Concertgebouw, Dorati).
Superbe interprétation de Dorati, malheureusement gâchée par un Kozma à la voix ingrate et à la justesse très approximative.



Anaxagore a écrit:

DavidLeMarrec a écrit:

Pas écouté, mais c'est étonnant, Kozma est toujours radieux (Orfeo chez Harnoncourt, Psalmus Hungaricus avec Kertész…). Ça date de quand ?


Il s'agit d'un live au Concertgebouw mais la notice du disque est malheureusement très avare en infos. Elle mentionne juste 1982 comme date d'édition. Et je ne suis pas arrivé à dégoter la date précise du concert sur la toile. Si quelqu'un possède le vinyle original dans sa discothèque, il pourrait peut-être nous aider ... ?

Cela dit, j'aime moi aussi beaucoup Kozma dans le rôle titre de l'Orfeo d'Harnoncourt. Peut-être était-il dans un mauvais jour ce soir là ... En outre, je suis sans doute dur en écrivant « gâcher ». J'avais dans l'oreille Riegel qui chante la partie chez Bernstein et, en comparaison, Kozma m'a semblé bien décevant. Mais ce que fait Dorati vaut par contre le détour Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1888
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Mer 29 Nov 2017 - 23:56

@ mélo

Merci pour l'info. Je ne doutais pas que tu aurais la réponse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Jeu 30 Nov 2017 - 9:26

Le bouquin de John Hunt (Antal Dorati, Discograpy and Concert Register) indique dans la partie "Discography" : Amsterdam, 13-15 janvier 1982 mais ne précise pas s'il s'agit d'un enregistrement "Live".

La partie Concert Register précise qu'il a eu trois concerts :
Les 13 et 14 janvier. Ces concerts comportaient également 2 Marches et le Concerto Violon No 2 (Spivakov) de Mozart.
Le 15 janvier. Ce concert commençait avec l'ouverture de Faust de Wagner et se poursuivait une "suite" de la damnation de Faust de Berlioz, avant la Faust-Symphonie.


fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Antal Dorati   Dim 9 Sep 2018 - 15:26

Je reviens sur l'activité de Antal Dorati à la tête du Concergebouw Orkest, orchestre qu'il a fréquemment dirigé, de 1952 à 1982.

Les archives de l'orchestre nous permettent d'en savoir plus :

http://archief.concertgebouworkest.nl/en/archive/search/

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antal Dorati   

Revenir en haut Aller en bas
 
Antal Dorati
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antal Dorati (1906-1988)
» Antal Dorati
» Le lac des cygnes, Piotr Ilyich Tchaikovski
» Joseph Haydn-Symphonies
» Les meilleures prises de son

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: