Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Albéric Magnard (1865-1914)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 13:41


Par Constant Le Breton, Revue Musicale.

Compositeur français, licencié de droit, musicien amateur dans ses jeunes années, il décide finalement en 1886 (à 21 ans) d'entrer au conservatoire de Paris. On le trouve dans les classes d'harmonie (Dubois) et de composition (Massenet). Il travaille avec D'Indy de 1888 à 92. Dès 90 il achève sa première symphonie et deux ans plus tard son drame lyrique, Yolande. (aucun succès)

On le dit misanthrope et très indépendant. En plus, le malheureux est atteint de surdité partielle à partir de 1896 ! Son amitié avec d'Indy l'aide à se faire nommer professeur de contrepoint à la Schola Cantorum. Son opéra Guercoeur est relativement connu, il est terminé en 1901... et créé en 1931 par Ropartz à l'Opéra de Paris. Il est connu pour son wagnérisme exacerbé. (pour ce que j'ai pu entendre, pas grand chose, la réputation m'a l'air assez juste) Mais sans doute son oeuvre la plus étonnante est son quatuor (1904). Il dure prêt d'une heure ou plus et sa création à la Société Nationale de Musique (Schola Cantorum oblige) fait sensation. Il compose ensuite Bérénice d'après Racine (1909), créée en 1911 à l'Opéra Comique. Et enfin, sa quatrième et dernière symphonie.

Il meurt, assassiné par les soldats allemands en 1914 ; à 49 ans.

Il est à mettre dans la lignée de Franck, d'Indy, Dukas mais aussi Lalo et Saint-Saëns qu'il aimait semble-t-il beaucoup. Magnard se réclame aussi de Beethoven et de Rameau. Ça s'entend bien pour Beethoven. Son quatuor est super hard, plein de motifs qui donnent naissance à d'autres motifs et qui s'enchaînent, s'entremêlent, fabriquent de nouvelles rythmiques, du contrepoint, des harmonies savantes limites indéchiffrables. Beaucoup de chromatismes et d'accords enrichis de ouf... C'est très bavard.

Son quintette pour piano, flûte, hautbois, clarinette en Bb et basson op8, est assez spécial. Le premier mouvement commence double Forte sur un thème véhément et ne baisse quasiment jamais en intensité. Là aussi, ça bavarde énormément, mais j'ai du mal à m'intéresser au discours, en fait. Les harmonies ne sont pas séduisantes pour deux sous et puis sa se prend trop au sérieux. Par contre le deuxième mouvement, lui, c'est fabuleux ! Le début avec juste la clarinette qui se balade dans une tonalité torturée, ça me plait énormément. Le piano n'accompagne pas vraiment, il soutien mais il perturbe aussi. J'adore.

Je ne suis pas spécialement fan de sa sonate pour violoncelle et piano mais elle est intéressante. A écouter. En tout cas, il y a quelque chose qui me fait de temps à autres retenter ma chance avec Magnard, même si pour l'instant rien ne m'a transporté aux nues. (en-dehors de la bizarrerie de l'op8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 14:21

Tu n'aimes pas les symphonies ?

J'aime bien la musique de Guercoeur mais son livret est vraiment assommant. Parfois il vaut mieux faire appel à un librettiste...
Les choeurs de la version Plasson, l'Orfeon Donostiarra, sont immondes, ce sont les mêmes qui saccagent l'Arlésienne de Bizet également dirigée par Plasson.
Je ne connais pas du tout sa musique de chambre. A noter que Timpani a enregistré ses autres oeuvres orchestrales : Hymne à la justice, Suite dans le style ancien, Chant funèbre, Ouverture et Hymne à Vénus.

C'était un ami très proche de Joseph-Guy Ropartz lequel a fait beaucoup pour promouvoir son oeuvre tout au long de son existence. Avant de mourir les derniers mots de Ropartz à sa fille Gaud auraient été : "N'oubliez pas Magnard"
Le côté misanthrope c'était aussi pour se protéger des intéressé(e)s, son père étant le directeur du journal Le Figaro.


Dernière édition par WoO le Lun 11 Juil 2011 - 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 14:27

Si tu peux entendre son "Guercoeur" dirigé par Michel Plasson avec l'orchestre du Capitole de Toulouse, et si tu es un minimum sensible à Platon, cet opéra devrait te séduire.
Ce n'est pas très loin de Debussy.
Daniel.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 14:28

Je n'ai pas écouté ses symphonies. Ce n'est pas non-plus dans mes priorités.

WoO a écrit:
Le côté misanthrope c'était aussi pour se protéger des intéressé(e)s, son père étant le directeur du journal Le Figaro.
Ça, je ne savais pas. Précieuse remarque. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 14:32

Ophanin a écrit:
Je n'ai pas écouté ses symphonies. Ce n'est pas non-plus dans mes priorités.
C'est dommage, c'est justement ce qui me semble prioritaire chez Magnard. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 14:52

d.grammophone a écrit:
Ce n'est pas très loin de Debussy.
Du Debussy dans le genre de l'Enfant Prodigue avec beaucoup de wagnérisme opaque dedans, alors... parce qu'on est le plus à l'opposé possible de Pelléas, dans le spectre des wagnériens français.

Je n'ai rien trouvé de miraculeux moi non plus chez Magnard. Bérénice vaut quand même mieux que Guercoeur (qui est un pudding), et les symphonies, très germaniques et opaques, ne sont pas dépourvues de charme (une sorte de Franck plus épais et austère).

J'aime bien son Quatuor, quand même.


Mais j'avoue que malgré mes efforts d'investigation, je n'ai déniché aucun authentique chef-d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 16:48

Je n'ai toujours pas terminé l'écoute de Guercoeur, mais je trouve ça mieux que ce que tu dis tout de même. (même si c'est pas le chef d'oeuvre du siècle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:17

Xavier a écrit:
Je n'ai toujours pas terminé l'écoute de Guercoeur, mais je trouve ça mieux que ce que tu dis tout de même.
Sauf que tu l'as commencé depuis plus longtemps que Guillaume Pelléas...

Je dis ça je dis rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:20

Je commande ça immédiatement : un truc que David qualifie de pudding ne peut pas être mauvais Wink

C'est peut-être aussi bien que du Spontini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:32

J'aimerais bien que Polyeucte nous donne son docte avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:34

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Je n'ai toujours pas terminé l'écoute de Guercoeur, mais je trouve ça mieux que ce que tu dis tout de même.
Sauf que tu l'as commencé depuis plus longtemps que Guillaume Pelléas...

Je dis ça je dis rien.


Même pas je l'ai commencé en février exactement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:42

Francesco a écrit:
Je commande ça immédiatement : un truc que David qualifie de pudding ne peut pas être mauvais Wink
Si tu aimes ça, je suis prêt à écouter l'album Schech de ton choix tous les jours pendant un mois. Ou Watson dans Riders to the Sea. Ou Anna Bolena en une seule fois.

Amuse-toi bien. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29058
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:44

DavidLeMarrec a écrit:
Ou Anna Bolena en une seule fois.

Nous vivons dans un état de droit tout de même affraid affraid affraid

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Lun 11 Juil 2011 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:48

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ou Anna Bolena en une seule fois.

Nous vivons dans un état de droit de te même affraid affraid affraid
Bah, l'invention de l'aspirateur doit beaucoup à l'existence de Donizetti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:50

DavidLeMarrec a écrit:
Francesco a écrit:
Je commande ça immédiatement : un truc que David qualifie de pudding ne peut pas être mauvais Wink
Si tu aimes ça, je suis prêt à écouter l'album Schech de ton choix tous les jours pendant un mois. Ou Watson dans Riders to the Sea. Ou Anna Bolena en une seule fois.

Amuse-toi bien. coucou

Watson dans Riders to the Sea ????????? Où ? Quand ? Comment ?

J'attends l'avis de Polyeucte avant de me lancer. Mr. Green

Je suis en train d'écouter des extraits sur youtube, mais je ... bon ... .... je réfléchis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:53

Francesco a écrit:
Je commande ça immédiatement : un truc que David qualifie de pudding ne peut pas être mauvais Wink
La musique est loin d'être mauvaise, mais le livret... ça se prend très au sérieux et il n'y a pas l'ombre d'une fantaisie. Honnêtement, ça m'étonnerait que ça te plaise.

Je viens de trouver un article de Jacques Drillon paru dans le Nouvel Obs au moment où Plasson dirigeait cette oeuvre en concert. Synopsis inside :

Citation :
Qui connaît Magnard ? Totalement oublié il y a quelques années encore, il a fallu l'enthousiasme tenace de quelques originaux pour que l'on remette à l'honneur ce compositeur français, élève de d'Indy, et sans doute notre meilleur wagnérien... Misanthrope sauvage et sans humour, Magnard passa sa vie à écrire une musique qui n'eut jamais de succès. Sa qualité une sincérité absolue. Son défaut : le manque d'originalité.
« Guercceur » est « ouvertement tétralogique », comme le dit Lucien Rebatet qui l'expédie en six lignes perplexes. C'est une tragédie allégorique, un « Parsifal » sans dieu. Ecrit sur un livret (de Magnard lui-même) qui frise le catastrophique (nous avons un sens du ridicule plus aiguisé que par le passé, sans doute), l'opéra tient debout comme par enchantement, pour employer un terme wagnérien. Il raconte l'histoire d'un mort, Guercoeur, entouré des déesses Bonté, Beauté et Souffrance. C'est Vérité qui commande. Guercoeur demande à revenir à la vie. Sur terre, sa femme est devenue la maîtresse
de Heurtai, lequel ne tarde pas à devenir un tyran porté par la folie populacière. Guercoeur est tué par la foule, et retourne au paradis de Vérité, en louant les vertus de Souffrance.
L'oeuvre mérite vraiment d'être écoutée. Il faut avoir le courage d'entendre proférer des inepties moralisatrices pendant quelques heures, mais un souffle réel l'anime. Elle a la force des oeuvres sans esprit, mais confiantes en elles mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 17:57

C'est dommage, raconté comme ça ça rappelle un peu Le Roi de Lahore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 18:00

Francesco a écrit:
J'aimerais bien que Polyeucte nous donne son docte avis sur la question.

Francesco a écrit:
J'attends l'avis de Polyeucte avant de me lancer. Mr. Green

Houlalalalala... que de responsabilité... et quelle déception pour toi : Guercoeur, j'aime bien, mais discrètement.... je trouve ça un peu longuet et pas vraiment passionnant sur le longueur... des beaux passages, mais rien qui m'ait trop accroché. Faudrait que je fasse une nouvelle tentative peut-être (avec une autre version que Plasson aussi...)

Donc désolé, mon avis n'a rien d'éclairant tellement je connais mal et ne m'y suis pas penché sérieusement...
Embarassed Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 18:06

Magnard cherche à édifier son public, ça ne me semble pas être le cas de Massenet qui se contente de l'amuser, l'émerveiller et le séduire. De faire son boulot quoi, sans prétentions philosophiques ou de message à délivrer à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 18:07

Tu es plus enthousiasmant quand tu parles de Saint-Saens, oui Mr. Green

Bon j'écoute, j'ai trouvé le début comme une grosse soupe post wagnérienne, assez barbante en effet. Je trouv par contre que, quand ça touche au registre héroïque c'est plutôt noble et finalement presque élégant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 18:09

Francesco a écrit:
Tu es plus enthousiasmant quand tu parles de Saint-Saens, oui Mr. Green
Oui, mais aussi beaucoup plus écouté Saint-Saëns... donc mon avis à vraiment un poids plume pour Guercoeur...

Citation :
Bon j'écoute, j'ai trouvé le début comme une grosse soupe post wagnérienne, assez barbante en effet. Je trouv par contre que, quand ça touche au registre héroïque c'est plutôt noble et finalement presque élégant.

Oui, le prologue, c'est un peu ce qui me fait ne pas écouter l'oeuvre... hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 18:09

WoO a écrit:
Magnard cherche à édifier son public, ça ne me semble pas être le cas de Massenet qui se contente de l'amuser, l'émerveiller et le séduire. De faire son boulot quoi, sans prétentions philosophiques ou de message à délivrer à tout prix.

D'autant que ce n'est pas Massenet qui a écrit son livret (j'aime bien celui du Roi de Lahore d'ailleurs : c'est exactement ce que tu dis.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1118
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Lun 11 Juil 2011 - 21:21

Xavier a écrit:
Je n'ai toujours pas terminé l'écoute de Guercoeur, mais je trouve ça mieux que ce que tu dis tout de même. (même si c'est pas le chef d'oeuvre du siècle)
Dommage car c'est vraiment la fin qui est le meilleur de l’œuvre. Il touche au sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 12 Juil 2011 - 13:35

A l'emphatique serait peut-être plus parlant. Mr. Green

Francesco a écrit:
Je suis en train d'écouter des extraits sur youtube, mais je ... bon ... .... je réfléchis.
Citation :
Bon j'écoute, j'ai trouvé le début comme une grosse soupe post wagnérienne, assez barbante en effet.
siffle

Oui, Guercoeur prend le même point de départ que Le Roi de Lahore, mais effectivement, la différence de qualité du livret et d'entrain de la musique est assez... palpable. Avec ces allégories qui doivent s'inspirer des Nornes, c'est assez pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 15 Mai 2012 - 12:20

http://www.amazon.fr/Alb%C3%A9ric-Magnard-Guercoeur-Coffret-CD/dp/B007SAP7LC/ref=pd_bxgy_m_text_b

Réédition de la version Plasson de Gercoeur dans la collection "The Home of Opera" de Emi Classics à venir. J'écouterai par curiosité, surtout que j'apprécie beaucoup en général Plasson dans la musique française et Van Dam. Pour Denize, c'est quelques années avant Herodiade donc la voix est peut être moins agressive. Lakes, je ne le connais qu'en Siegmund. Behrens dans du répertoire français, je serais curieux d'entendre cela. Il y a Michèle Lagrange que je connais un peu et Nathalie Stutzmann dans des rôles secondaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 15 Mai 2012 - 20:14

aurele a écrit:
Behrens dans du répertoire français, je serais curieux d'entendre cela. Il y a Michèle Lagrange que je connais un peu et Nathalie Stutzmann dans des rôles secondaires.

Behrens a aussi un rôle très secondaire si ma mémoire est bonne (il me semble qu'elle chante "Vérité"). Et puis il y a les choeurs horribles de l'Orfeón Donostiarra...
Bon courage en tout cas ! Comme l'écrivait très bien Jacques Drillon (déjà cité plus haut) : "L'oeuvre mérite vraiment d'être écoutée. Il faut avoir le courage d'entendre proférer des inepties moralisatrices pendant quelques heures, mais un souffle réel l'anime. Elle a la force des oeuvres sans esprit, mais confiantes en elles mêmes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mer 16 Mai 2012 - 0:16

Les choeurs sont horribles, oui... vraiment faux pendant une bonne partie de l'oeuvre.
Behrens a un rôle secondaire m'enfin disons le rôle principal des rôles secondaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 25 Fév 2014 - 0:37

BONSOIR j'ecoute cette symphonie
Albéric Magnard - la Symphonie No. 2 Op. 6 (1893) et je vous transmets mes impressions:

j'ai décollé il y a 32 minutes de cela, et je suis dans les airs, le temps n'est pas à l'orage, car tout est calme et sérénité, je lévite, j'évite de m'endormir aussi, car la musique est jolie, j'ai parfois l'impression de survoler la Finlande chez Sibélius, et puis quelle musique étrange composée par un homme de France,
des tourbillons de violons, des instruments à vent qui s'y faufilent,
voilà terminé le vol aura duré 42 minutes et 40 secondes.........suis-je retourné sur la terre ferme ? enfin j'ai mis 10 minutes pour reprendre conscience......merci Albéric le musicothérapeute......elles sont délicieuses tes Magnardises.

watch?v=fDUdbPdrpNQ


Dernière édition par hommepiano le Mar 25 Fév 2014 - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 25 Fév 2014 - 0:39

et il te reste encore la suivante...
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mer 21 Jan 2015 - 19:42

Xavier a écrit:
Je n'ai toujours pas terminé l'écoute de Guercoeur, mais je trouve ça mieux que ce que tu dis tout de même. (même si c'est pas le chef d'oeuvre du siècle)
bonsoir xavier je suis entrain d'écouter le 1er acte de Guercoeur sur youtube
watch?v=1_QbZ_4Z1vQ
j'ai même reconnu la voix de Van Dam
Orchestre du Capitole de Toulouse/Michel Plasson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebal
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 55
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 03/02/2015

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 3 Fév 2015 - 18:08

Je dois dire que Guercoeur ne m'a pas donné un souvenir inoubliable. Par contre j'adore ses symphonies 1, 2, 3 et 4, son hymne à la justice et son chant funèbre, ainsi que sa musique de chambre:
quatuor, trio, sonate pour violon, sonate pour violoncelle et sonate pour violon.
J'ai d'ailleurs pris comme premier avatar son portrait avant d'avoir regardé ce sujet!!! Cool hehe
Ses mélodies sont un peu datées, bref j'aime pas, mais bon, je suis pas un grand fan de lieder, et tout le monde n'est pas Schubert ou Strauss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 487
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Ven 17 Avr 2015 - 15:06

De Magnard je n’ai que l’intégrale de musique de chambre, un quadruple CD paru chez Tympani. Ce n’est pas ce que préfère, je trouve ça un peu austère, mais j’écoute avec grand plaisir son quatuor à cordes. A noter que le quatrième CD consiste en une interview du musicologue Harry Halbreich.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Ven 17 Avr 2015 - 15:23



Ah, tu as acheté cette parution récente chez Timpani ! J’attends d’avoir un peu d’argent pour le faire Very Happy  bounce  . Je ne savais pas pour le 4e CD interview, c’est intéressant. Effectivement, je viens de voir ça sur le site :
« Et plutôt que le texte habituel dans le livret, une large interview audio (4e CD) de Harry Halbreich, avec des exemples musicaux. »
pourquoi pas  Smile .

En tout cas cette musique me fait très envi, bien évidemment. Je connais déjà le Quatuor à cordes en mi mineur ( j’en avais même mis un extrait dans mon premier BT ). Dans mon souvenir je crois qu’il a quelque chose de fauréen, un très bon point ! Je te suis complètement, c’est une oeuvre magnifique, on y prend beaucoup de plaisir ! à recommander
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Der Zwerg
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 28 Avr 2015 - 16:05

A propos de Magnard, j'ai de loin préféré sa Bérénice à Guercoeur. Cet opéra s'écoute facilement, sans les longueurs qui affectent Guercoeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Mar 28 Avr 2015 - 16:25

Der Zwerg a écrit:
A propos de Magnard, j'ai de loin préféré sa Bérénice à Guercoeur. Cet opéra s'écoute facilement, sans les longueurs qui affectent Guercoeur.

Disons que Bérénice est un opéra plus traditionnel pour le théâtre, là où Guercoeur est presque un oratorio par sa dimension symbolique.
Mais après, musicalement, je trouve Guercoeur beaucoup plus varié et intéressant que Bérénice... La faute peut-être à la représentation que j'ai vue... mais au bout de trois actes, n'entendre que deux chanteurs ou presque dans des duos où l'amour est toujours ou presque contrarié, ça finit par être un peu long à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Jeu 16 Juil 2015 - 12:41

Bonjour,
Entendu par hasard sur France Musique, ce matin, un truc que j'ai trouvé très beau. "De la très belle musique", a commenté le bavard de service en désannonçant. C'était Van Dam dans Guercoeur, totalement inconnu pour moi.
Alors, à vous lire, je ne sais trop que faire. Les symphonies? Le quatuor? Vous faites peur avec Guercoeur!
Je vais essayer le quatuor, je crois, parce que j'aime ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Jeu 16 Juil 2015 - 13:09

Le quatuor de Magnard est une des oeuvres de ce genre ,les plus complexes que je connaisse en quatuor, malgré sa grandeur et son importance ,je pense que tu devrais plutôt  commencer par les sonates pour violoncelle et celle pour violon et piano,ce sont deux belles approches sévères mais  enthousiasmantes de Magnard, ce génie un peu oublié ,après tu pourras aller vers les symphonies ou vers Guercoeur, ce n'est que plaisir, hauteur et grandeur avec Magnard, la façon dont il est mort ,en dit long sur sa morale  et aussi quelque part sur son oeuvre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Jeu 16 Juil 2015 - 14:48

Merci pour ces conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   Dim 12 Nov 2017 - 1:00


Quatuor à cordes en mi mineur, op. 16 (1902)
Quatuor Ysaÿe: Guillaume Sutre (violon I), Luc-Marie Aguera (violon II), Miguel da Silva (alto), François Salque (violoncelle)
Abbaye de l’Épau, IX.2004
Ysaÿe Records


Après deux écoutes, beaucoup de satisfactions (alors que ma première impression, lorsque je l’avais découvert il y a pas loin de vingt ans avait été relativement mitigée): cet unique quatuor est finalement une très grande œuvre - mais assez «exigeante»: elle est longue (plus de 40 minutes), dense, et ne se livre guère à une écoute superficielle.

On est vraiment au cœur de l’esthétique de Magnard, dans la mesure où elle coule un langage très «français» (d’abord par son écriture harmonique toute en modulations ondoyantes; mais aussi par ses emprunts au fond traditionnel - les Danses du IV - ou ses références archaïsantes - la Sérénade du II) dans des cadres formels très «germaniques» (la grande forme beethovénienne expansive du I et du III, et globalement l’agencement contrapuntique) et surtout dans le sérieux, la gravité de son expression.

Le résultat est magnifique, tout à fait à la hauteur de l’ambition de l’œuvre; mais comme je le disais: peu de séductions immédiates (l’œuvre est peu mélodique et, comme souvent chez Magnard, les coloris sont assez homogènes), et des beautés qui exigent une écoute soutenue (ou du moins une vraie attention au contrepoint et à l’harmonie, et à leur déploiement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albéric Magnard (1865-1914)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albéric Magnard (1865-1914)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Albéric Magnard (1865-1914)
» Iberia ( Albéniz )
» Isaac Albéniz (1860-1909)
» Les symphonies d'A Magnard
» Peintres et écrivains réunis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: