Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 La fugue aux XIXe et XXe siècles

Aller en bas 
AuteurMessage
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 13:06

Bonjour à tous,
Cela fait un moment que je n'ai pas posté sur le forum, faute de temps - mais j'étais encore parmi les lecteurs de l'ombre. Je fais mon come-back sur un sujet qui m'intéresse vivement : l'histoire de la fugue après Beethoven. Il n'existe - à ma connaissance - aucun ouvrage ni article sur la question. Je vois à cela une raison en particulier, les préjugés qui pèsent encore lourdement sur la fugue post-baroque ou post-classique. J'ai ainsi pu entendre Karol Beffa, dont j'ai suivi les cours cette année, déclarer que selon lui la grande majorité des fugues après Bach étaient scolaires et sans grand intérêt. Même à exclure de cette assertion le fugato mozatien et beethovénien, je trouve ce jugement pour le moins péremptoire (qui plus est de la part d'un homme qui n'est pas soupçonnable de méconnaître le répertoire).
J'ai donc décidé d'ouvrir ce fil pour que nous puissions partager nos connaissances et nos découvertes sur la question, chacun pouvant signaler par exemple ses fugues préférées dans la période XIX-XXe. Si les fugues des compositeurs romantiques allemands (Schumann, Liszt, Brahms) sont plutôt jouées, il y a sans doute beaucoup de merveilles méconnues en France chez les élèves de Franck (dans la sonate de Lekeu par exemple). La variété des fugues au XXe siècle est encore plus vertigineuse ; d'ailleurs si l'un d'entre vous a le courage et les moyens de le faire, il serait très intéressant de réaliser une typologie des fugues contemporaines par style et procédé (par ex. tonale, libre, sérielle, néobaroque, etc.)
Sur ce, j'attends avec impatience vos avis et préférences personnelles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 13:10

steadyraph a écrit:
J'ai ainsi pu entendre Karol Beffa, dont j'ai suivi les cours cette année, déclarer que selon lui la grande majorité des fugues après Bach étaient scolaires et sans grand intérêt.
Il n'est pas difficile de démontrer qu'il a Toch !

(Bon retour à toi !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 13:15

DavidLeMarrec a écrit:
Il n'est pas difficile de démontrer qu'il a Toch !
hehe

J'attends la démonstration !
Sinon, que dirais-tu d'établir une petite liste des fugues française post-franckistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 13:38

steadyraph a écrit:
J'attends la démonstration !
Elle était dans la réponse, non ? fleurs

Citation :
Sinon, que dirais-tu d'établir une petite liste des fugues française post-franckistes ?
C'est-à-dire que n'étant pas spécialement client du genre - la fugue n'est clairement pas ce qui me donne le plus de plaisir -, je ne suis pas sûr de les avoir remarquées lorsque je les ai rencontrées. Non pas que je ne m'en sois pas aperçu, quand même Mr. Green , mais de là à les resituer quand on me le demande... Confused

Mais le projet est sympa, je le suivrai avec intérêt et y contribuerai si jamais je trouve de la matière.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Sam 16 Juil 2011 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 15:51

steadyraph a écrit:
J'ai ainsi pu entendre Karol Beffa, dont j'ai suivi les cours cette année, déclarer que selon lui la grande majorité des fugues après Bach étaient scolaires et sans grand intérêt.
Shocked



J'ai un petit faible pour la fugue du premier mouvement de la Musique pour cordes, percussions et célesta de Bartok !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:15

DavidLeMarrec a écrit:
Mais le projet est sympa, je le suivrai avec intérêt et y contribuerai si jamais je trouve de la matière.

Ce qui est sympa, outre le goût de la fugue qui n'est pas forcément partagé par tous, c'est de pouvoir reparcourir le répertoire avec un angle de vue différent.

Voici déjà quelques fugues des élèves de Franck :

LEKEU
Sonate pour piano : 2e et 3e mouvement. Grosse tendance néo-baroque.

D'INDY
Thème varié, Fugue et Chanson op.85

VIERNE
Symphonie pour orgue n°1 - Fugue

PIERNÉ
15 pièces op. 3 - Fugue

Sinon chez les autres français :

ROUSSEL
Prélude et fugue op.46

KOECHLIN
Trio pour clarinette, flûte et basson : finale
Premier album de Lilian op.134 : fugue sans protocole
Le docteur Fabricius op.202, La Révolte : fugue
Septuor à vent : mvts 4 et 6
Enfin, il y a bien sûr l'Offrande musicale sur le nom de BACH op.186 : mvts 3, 5 et 11

DUPRÉ
3 préludes et fugues op.7
Prélude et fugue op.36
Choral et fugue op.57

SATIE
Il y quantité de fugues plus ou moins ironiques ou parodiques, j'ai la flemme de les lister maintenant... Mr.Red

HONEGGER
Amphion : Prélude, Fugue et Postlude

MILHAUD
La création du monde : fugue
Les mariés de la tour eiffel : fugue du massacre

DURUFLÉ
quantité de préludes et fugues (faut bien remplir son quota quand on est organiste)

Je m'arrête là pour le moment. Il est certain que j'en oublie plein. Après, il faudrait que je réfléchisse à celles que je préfère dans le tas, si j'ose dire...[i]


Dernière édition par steadyraph le Dim 17 Juil 2011 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:24

Era a écrit:
steadyraph a écrit:
J'ai ainsi pu entendre Karol Beffa, dont j'ai suivi les cours cette année, déclarer que selon lui la grande majorité des fugues après Bach étaient scolaires et sans grand intérêt.
Shocked

Bon, j'exagère, il n'a peut-être pas ajouté "et sans grand intérêt". Mais le mot "scolaire" a été prononcé. Dans le contexte c'est un peu plus compréhensible, car il parlait si mes souvenirs sont bons des préludes et fugues de Chosta.


Era a écrit:
J'ai un petit faible pour la fugue du premier mouvement de la Musique pour cordes, percussions et célesta de Bartok !
Pour être tatillon c'est plutôt un fugato qui joue sur l'effet du canon, mais c'est vrai que c'est superbement écrit !


Dernière édition par steadyraph le Sam 16 Juil 2011 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:27

Ah mais forcément, s'il parlait des fugues de Chosta, ça rend la chose un peu plus fondée, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:29

DavidLeMarrec a écrit:
Ah mais forcément, s'il parlait des fugues de Chosta, ça rend la chose un peu plus fondée, non ? Smile

Tel était bien le contexte qui a échauffé son esprit téméraire, mais l'assertion elle-même était gnomique ! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:30

A propos de ta liste : tu te débrouilles déjà fort bien tout seul. Very Happy

Pardon d'être exigeant avec autant de libéralité, mais ce qui serait bien, ce serait que tu mettes un mot pour chacune d'entre elles, ça ferait une belle somme. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptySam 16 Juil 2011 - 19:34

DavidLeMarrec a écrit:
A propos de ta liste : tu te débrouilles déjà fort bien tout seul. Very Happy

Pardon d'être exigeant avec autant de libéralité, mais ce qui serait bien, ce serait que tu mettes un mot pour chacune d'entre elles, ça ferait une belle somme. Smile
fleurs

C'est gentil, mais je suis sûr d'en oublier plein ; et puis je me suis concentré sur les français après Franck, ce qui laisse pas mal de fugues sur le carreau dans la période - certes très vaste - que j'avais proposée.

En revanche, je me ferai un plaisir de commenter ma liste quand j'aurai un peu de temps pour réécouter les oeuvres. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 17 Juil 2011 - 19:37

DavidLeMarrec a écrit:
Ah mais forcément, s'il parlait des fugues de Chosta, ça rend la chose un peu plus fondée, non ? Smile
Ah ?



La fugue du quintette avec piano en sol mineur est sublime je trouve. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 17 Juil 2011 - 19:40

C'est même une des grandes choses de Chostakovtich je trouve. Very Happy

Je suis bien plus réservé sur ses préludes et fugues pour piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 17 Juil 2011 - 19:42

L'ombre de Bach est tellement présente qu'ils sont difficiles à juger Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 17 Juil 2011 - 19:51

Dans ces périodes il me semble que la fugue est plus souvent utilisée comme un moyen de transformation thématique (comme dans la sonate de Liszt, dans la 4ème Ballade de Chopin), que comme une forme d'ensemble à proprement parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 7 Aoû 2011 - 16:37

En ce qui me concerne je crois bien que je préfère les Préludes & Fugues de Chosta (que j'ai découverts l'an dernier sous les doigts de Melnikov) à ceux de Bach... c'est grave docteur ?... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 55
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyDim 7 Aoû 2011 - 17:17

Octavian a écrit:
En ce qui me concerne je crois bien que je préfère les Préludes & Fugues de Chosta (que j'ai découverts l'an dernier sous les doigts de Melnikov) à ceux de Bach... c'est grave docteur ?... Laughing

Certainement, mais je les préfère également ! Mr.Red (dans mon cas c'est de la triche car je n'aime pas la musique de Bach, ce qui serait encore plus grave)

J'adore la 5e de Bruckner qui contient pas mal de fugues, les préludes et fugues de Mendelssohn et
le prélude n°4 de l'opus 34 de Chosta qui est en fait une fugue;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5710
Date d'inscription : 03/01/2007

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyMar 30 Aoû 2011 - 15:55

Moi, je recommanderais bien Ludus Tonalis de Hindemith mais je crains que ça n'emballe pas les foules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph

Nombre de messages : 338
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyMar 30 Aoû 2011 - 16:15

J'avoue que j'ai un peu de mal avec Ludus Tonalis, qui semble associer son orientation nettement néobaroque à une certaine sécheresse du discours que l'on ne retrouve pas dans la plupart des fugues de cette époque. Pour être tout à fait honnête, je trouve que j'adjectif "scolaire", que l'on accole trop souvent aux compositions jugées de près ou de loin néobaroques, est ici plutôt justifié. Confused

Sinon, j'ai récemment découvert les deux fugues pour piano de Fauré, que l'on trouve dans les Huit pièces brèves op.84, et je dois dire qu'elles sont tout à fait sympathiques (surtout celle en mi mineur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles EmptyMar 30 Aoû 2011 - 16:19

Xavier a écrit:
Je suis bien plus réservé sur ses préludes et fugues pour piano.
C'est bien de cela que je parlais en effet. Smile

Era a écrit:
L'ombre de Bach est tellement présente qu'ils sont difficiles à juger Smile
Je ne suis pas sûr que ça épouvante beaucoup Xavier ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty
MessageSujet: Re: La fugue aux XIXe et XXe siècles   La fugue aux XIXe et XXe siècles Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La fugue aux XIXe et XXe siècles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le singspiel
» Luis de Briceno (17ème siècle)
» Ces films qui nous ont marqués

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: