Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bruckner : 7ème Symphonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 21:11

Symphonie n.7 d'Anton Bruckner : écrite de l'automne 1881 à septembre 1883, dédiée au roi Louis II de Bavière, créée à Leipzig le 30 décembre 1884 par Arthur Nikisch. Bruckner ne l'a jamais remanié, il n'y a donc pas de problèmes relatifs aux versions et éditions de cette symphonie. Les effectifs comptent les bois par deux, 4/8 cors, 3 trompettes, 3 trombones et 5 tubas. Notons l'utilisation de tuben wagnériens.

Vos conseils et impressions discographiques :

Pauken a écrit:

J'ai écouté de manière plus ou moins superficielle mes différents enregistrements de la 7e :

Jochum / Berlin
Abbado / Vienne
Barenboim / Berlin
Celibidache / Munich
Celibidache / Berlin
Karajan / Berlin DG
Karajan / Vienne
Haitink / Concertgebouw 1979
Wand / Cologne (dans l'intégrale)

Voilà donc mes préférences :

Spoiler:
 

Pauken a écrit:
Pour une autre version de la 7e , je te conseille Abbado Vienne , Jochum Berlin ou Barenboim (plus c*uillu ).
Et je rajoute Sanderling avec la Radio de Stuttgart à la fin des années 90 , superbe version chambriste avec une excellente finition pour un concert. Très habité , des pianissimis et fins de phrases remarquables , très touchant . Pour qui n'aime pas trop le Bruckner gras et pesant (aux côtés d'Abbado pour moi) .
Dans mon souvenir du pavé qui avait célébré la version Abbado Vienne , Böhm était critiqué également pour sa prise de son artificielle , avec ses bois en avant (un peu à la Kleiber dans brahms 4).
Le passage que tu nous mets gentillement est très beau , lyrique , expressif ... mais c'est vraiment difficile de juger là dessus.
Oui Jochum Berlin est une très belle version , très narrative , j'aime beaucoup.

Abbado Vienne , Karajan Vienne , Barenboim Berlin et Jochum Berlin sont tous excellents .

- a écrit:
Je suis en train d'écouter la version Knappertsbusch de 1949 avec Vienne et c'est pas mal du tout, malgré la prise de son qui ne favorise pas les violons un peu aigre. Il y a de beaux moments knappertsbuschiens… tout dans le lyrisme et la chaleur, avec parfois des quadruple forte où on sent la volonté de faire un truc intense mais qui vire au tintamarre cuivré.
En fait, c'est pas si bien que ça.

Symphonie no. 7: Herbert von Karajan + Wiener (DG) …
J'ai découvert Bruckner avec la 7ème de Karajan (Wien) à l'époque de la sortie du CD en 1990, et j'ai considéré cet enregistrement comme une version insurpassable pendant 17 ans. Qu'est-il arrivé en 2007 ?
J'ai découvert Furt à Rome. Depuis je n'arrive plus à écouter Karajan sans trouver ça … assez mauvais.
Et c'est pas faute d'avoir écouté des versions, y compris au concert avec Sawallisch, rien n'y a fait, Karajan était numéro un et Furt lui a botté le cul en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Je suis revenu de Karajan ; Furt est "dans le vrai" pour deux raisons principales: il sait donner un sens aux phrases et il sait faire monter la sauce, la combinaison de ces deux éléments donnent une vision naturelle et captivante et offrent une bonne compréhension de l'œuvre… la maitrise du timing et la planifications des différentes sections étant très importante chez Bruckner.

J'ai la 7e de Jochum à Dresde, sa vision ne m'emballe pas.

sofro a écrit:
Bohm est une très grande version, moins démonstrative, plus austère et plus retenue sentimentalement que celle de Jochum (qui soit dit en passant est une des plus grandes réussites brucknériennes), mais très habitée intérieurement. Voici un extrait qui devrait te plaire (je ne sais pas si quelque émotion passe malgré les conditions techniques passables, j'ai quand même du mal à reconnaître ce que j'ai enregistré, normalement les sonorités sont plus chaudes et moins synthétiques.) Il serait d'ailleurs intéressant de faire une comparaison pas à pas entre ces deux versions assez différentes (j'y réfléchis).
Je ne sais pas si cela vient de mon système audio mais j'ai une saturation de basses insupportable sur toute la durée de cette symphonie n°7 de Bohm. Bohm est en effet moins narratif que Jochum, pour reprendre ton expression, mais il y a un très beau lyrisme intérieur.

Pour la 7ème, deux versions très différentes que j'aime particulièrement:
- Böhm Vienne 1977 : le début du mouvement lent : un lyrisme, une grandeur, de la lenteur mais en même temps de la tension et de la rigueur, une voix unique... Je trouve ça très grand.
- Klemperer avec le Philharmonia:

Bertrand67 a écrit:
Je suis très fan que tout ce que fait Celibidache en ce moment. J'ai ses 7, 8 et 9ème avec Stuttgart (DG).
La 7e de Karajan est l'une des plus belles jamais graver je trouve, très profonde.

Pour la 7ème, la version marronnier de Bohm avec Vienne (dg) est-elle si legendaire que celà ? Ici on en parle pas des masses, on parle plus de Jochum... Jochum serait-il meilleur ? avec Dresde ? Berlin ? J'ai Abbado/Lucerne, Karajan/Vienne, Haitink/Chicago (CSO), Celibidache/Muncih (EMI) et enfin Wand/NDR. Mais j'ai pas l'impression d'avoir une vraie version de référence, juste des versions excellentes.

Guigui a écrit:
Bah c'est simple, Barenboim 2e intégrale est superbe, surtout pour les symphonies impaires.Les volets impairs sont superbes particulièrement les 9e, 5e et 7e. Seule la prise de son un peu globale est embêtante dans ce coffret.

Tus a écrit:
Dans le coffret Jochum/Dresde, il y a une 7e géniale, l'une de mes préférées.

Marc Mailly a écrit:
7e symphonie par Claudio Abbado, Wiener Philarmoniker

Mariefran a écrit:
Je suis surprise de ne pas voir citer une seule fois Carl Schuricht dont j'ai les 3, 4, 7 à 9. Pour moi, c'est une des plus belles version, totalement romantique. [Ludovyk] J'ai une 7ème avec l'orchestre de la Residentie de La Haye... d'une lumière et d'une légèreté miraculeuses !

Christophe Huss a écrit:
( hehe ) Christophe Huss encense les Bruckner de Mariss Jansons, notamment la 7e avec la Radio bavaroise.

S.D a écrit:
Mravinsky reste curieusement absent des discussions. Sa 7e (EMI) regorge de qualités, mais, hélas, la Philharmonie de Leningrad est dans un mauvais jour (contrairement à aujourd'hui, les enregistrements de concert ne comptaient pas plusieurs prises) et les errements orchestraux sont notables. Mais l'interprétation reste particulièrement prenante et s'avère inoubliable: nombre de versions que l'on écoute par la suite (quoique formellement supérieures) s'avèrent, au final, bien fades (le son de la trompette de Veniamin Margolin!!!)...

aurele a écrit:
J'ai découvert la 7e par la version de Solti avec le Chicago Symphony Orchestra. Mon impression sur sa direction se résume en 2 adjectifs : beau mais lisse. Cela manque vraiment de vie notamment. Cela m'a laissé totalement froid malgré la beauté de l'oeuvre, notamment de l'adagio.

J'ai écouté la 7e par Célibidache dirigeant l'Orchestre Philarmonique de Munich. C'est un disque édité par EMI.
J'ai beaucoup aimé même si c'est déroutant. C'est autrement plus impliqué que la version de Solti, plus émouvant. Le ralentissement des tempi ne m'a pas posé de problème. C'est plein de poésie, de lyrisme. J'ai donc trouvé cette version magnifique.

Je comprends vous êtes plusieurs à recommander pour la 7e symphonie la version de Karajan de studio d'avril 1989 enregistrée avec le Wiener Philarmoniker. C'est une version extraordinaire, sublime. Il y a une grande sensibilité qui transparaît dans la direction de Karajan. Il faut dire qu'à ma connaissance, il aimait beaucoup ce compositeur.
Karajan a beaucoup joué cette symphonie. Il existe un certain nombre de lives mais également 3 versions de studio publiées officiellement si je ne me trompe pas. Voici leurs références :
_enregistrement d'avril 1971, Orchestre Philarmonique de Berlin, EMI Classics
_enregistrement d'avril 1975, Orchestre Philarmonique de Berlin, Deutsche Grammophon
_enregistrement d'avril 1989, Orchestre Philarmonique de Vienne, Deutsche Grammophon

Quelle est la meilleure version des 3?

Spoiler:
 

Mr.Hutz a écrit:
Déception avec la 7e (Karajan DGG), j'ai du mal à reconnaître Bruckner à part dans l'Adagio et la première moitié du premier mouvement, je ne trouve pas ça aussi inspiré que le reste...

mélomane86 a écrit:
J'ai écouté il y a peu une version de la 7 par Maazel et l'orchestre de la radio bavaroise et j'ai été agréablement surpris!

J'ai écouté aujourd'jui la 7 de Bruckner par Charles Munch et son orchestre de Boston : c'est rapidement joué et j'ai trouvé ça très dramatique, très resséré et assez captivant! on n'oublie cependant pas Wand ou Jochum mais le chef français maîtrisait ce répertoire germanique et c'est dommage qu'il n'ai pas enregistré des symphonies de Bruckner dans de meilleures conditions.

Versions de référence pour ma discographie : Jochum 1952 Tahra, Karajan DG dernier enregistrement

Anaud Bellemontagne a écrit:
Je viens d'ecouter la 7ème par Celibidache (Muncher Philarmoniker) : 90 minutes d'extase. Les tempis lents confèrent à cette musique une ferveur spirituelle intense, les phrasés sont d'une beauté et d'un lyrisme qui atteignent au sublime...le tout semble leviter au dessus des astres. A conseiller en priorité à tout auditeur de complexion meditative à la recherche de l'impalpable.

Left a écrit:
Pour ma part, en ce qui concerne la 7e, je reviens toujours à Jochum/DG et à Tintner, ce sont un peu mes versions de référence.

Nounou a écrit:
Pour la 7e, Sanderling à Stuttgart, Karajan/Giulini à Vienne me font rendre les armes...

Et pour finir, David nous gratifie d'une écoute comparée de quelques versions de l'adagio de la 7e ( Twisted Evil ) :
Spoiler:
 

_________________________________

Voilà ! A votre service !
Spoiler:
 

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)


Dernière édition par Horatio le Mer 10 Aoû 2011 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 21:18

Personnellement j'aime énormément la 7e de Böhm avec les Wiener. Malgré l'enregistrement en studio il y a une belle tension, mais ce qui me fascine c'est la lisibilité des lignes extraordinaire, ce qui donne une lumière toute particulière à cette interprétation, en particulier dans l'Adagio.



Il y a beaucoup d'excellentes versions ceci étant, et j'ai trouvé des qualités assez proches dans l'enregistrement EMI de Karajan. Avec plus de détente naturellement, Böhm est l'un des plus rapides dans Bruckner et Karajan souvent assez lent.



Par comparaison je trouve les versions de Jochum, Wand, etc. (et les Karajan de DG) franchement décevantes, même si certaines valent d'être entendues.
Après, évidemment, il y a le mythique Adagio enregistré en 1942 par Furtwängler...

Il faut aussi que je me mette à Paavo Järvi un de ces jours j'en ai entendu énormément de bien.

Revenir en haut Aller en bas
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 21:23

Un voila un gros travail que tu as fournis pour ce nouveau sujet cheers Je tape dans les main et y ajoute un grand merci Very Happy mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 21:29

Rach-phaël06 a écrit:
Un voila un gros travail que tu as fournis pour ce nouveau sujet cheers Je tape dans les main et y ajoute un grand merci Very Happy mains

Mais de rien !
Si j'ai un peu de courage, je pourrai le faire pour d'autres symphonies (je crois que francoistit s'occupe de la 9e) : la 5e, la 6e ou la 1e (ou encore la 4e, dont personne ne parle Twisted Evil ).

Personnellement, je n'ai qu'une seule version de cette 7e, celle de Jochum/Dresde. Excellente version, même si je ne suis pas un inconditionnel de Bruckner.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 22:26

Dans les bonne version, il y a Sinopoli (si vous parvenez à le trouver, très mal édité chez DG) qui est pour le moins surprenant. Son adagio commence presque décevant, mais en vient naturellement à quelque chose de complétement original et bon.

Je ne me permettrai pas plus de commentaires, connaissant trop mal l’œuvre et sa discographie (Solti, très plastique et éfficace, très bien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
jpwol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 27
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mar 9 Aoû 2011 - 13:39

Mes enregistrements préférés:

_ Wand/Berliner: Enregistré en concert, direction excellente, tempi très justes, beaucoup de ferveur, et un orchestre superlatif faisant ressortir beaucoup de détails (je n'avais jamais entendu autant de lignes dans le scherzo). L'impression d'un tout, une cohérence impressionnante. Ma version préférée avec:

_ Haitink/RCO (studio de 1978): 2ème enregistrement d'Haitink; tempi proches de Wand, les couleurs du Concertgebouw sont sublimes, une version parfaitement équilibrée. Je garde une préférence pour Wand/Berlin pour le déferlement lapidaire du scherzo. Haitink nous donne un adagio sublime, avec un climax parfaitement amené. Excellent.

Dans l'ensemble je trouve les derniers enregistrements de Wand avec Berlin extrêmement impressionnants, dommage qu'il n'ait pu achever une intégrale berlinoise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 28 Déc 2011 - 11:28

Version Wand/Cologne

Une bien belle version ! Seulement je suis étonné d'un détail. Dans le mouvement lent, Wand ne fait pas jouer le timbalier ni les cymbales au moment du Climax... Question C'est la première fois que j'entends ça ! Vous avez déjà constaté cette particularité dans une autre version ? Il fait la même chose dans son enregistrement avec Berlin ?

scratch


Dernière édition par *Niko le Mer 28 Déc 2011 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 35
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 28 Déc 2011 - 11:38

L'édition Haas supprime ces cymbales et l'édition Nowak les rétablit. Wand doit se baser sur Haas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 28 Déc 2011 - 11:49

Abnegor a écrit:
L'édition Haas supprime ces cymbales et l'édition Nowak les rétablit. Wand doit se baser sur Haas.

Ah ok ! Tout simplement.
Je pensais qu'il y avait une seule édition de cette symphonie, à priori jamais retouchée par le compositeur.

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 35
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 28 Déc 2011 - 12:12

Bon, en fait, visiblement, il se base sur l'édition d'origine qui contient le coup de cymbales scratch . Il l'a donc peut-être retiré spontanément.

D'après ce que j'ai lu, ce coup de cymbales est assez "flou". Bruckner l'aurait rajouté sur un conseil... puis sur la partition, une note manuscrite dirait de ne pas la jouer, mais on n'est pas sûr de qui a rajouté cette note (Bruckner himself ou un autre ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 28 Déc 2011 - 13:46

Abnegor a écrit:
Bon, en fait, visiblement, il se base sur l'édition d'origine qui contient le coup de cymbales scratch . Il l'a donc peut-être retiré spontanément.

D'après ce que j'ai lu, ce coup de cymbales est assez "flou". Bruckner l'aurait rajouté sur un conseil... puis sur la partition, une note manuscrite dirait de ne pas la jouer, mais on n'est pas sûr de qui a rajouté cette note (Bruckner himself ou un autre ?).

Et puis, il y a les timbales aussi qui accompagnent ce coup de cymbale. La aussi, Wand les a supprimé. Quand on est habitué à les entendre, c'est un peu frustrant quand même. Et puis, ça met bien en valeur ce climax, c'est dommage.

Et du coup, j'y pense, il manque aussi le triangle. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilban
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 451
Age : 28
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 29 Déc 2011 - 13:02

Ah bah j'ai écouté une version qui contenait tous ces éléments (parce que jusque là je ne connaissais que Wand, et un peu Jochum) et je ne trouve pas qu'ils apportent une valeur ajoutée. Au contraire, je trouve que les percussions à ce moment précis brisent l'épanchement enchanté, alangui aux cordes et aux cuivres. Dans Wand c'est une extériorisation magnifique qui n'a besoin d'aucun effet spectaculaire pour nous emmener très haut... Mais bon, si tout le monde met les percussions, c'est qu'ils doivent avoir une raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 29 Déc 2011 - 15:58

Kilban a écrit:
Dans Wand c'est une extériorisation magnifique qui n'a besoin d'aucun effet spectaculaire pour nous emmener très haut... Mais bon, si tout le monde met les percussions, c'est qu'ils doivent avoir une raison...

C'est pas faux. C'est très bien ammené, très bien réalisé et en effet, on peut s'en passer (version Cologne). Je pense que dans mon cas, c'est plus une question d'habitude ! (J'ai du entendre 30 fois ce mouvement avec les cymbales/Timbales et triangle au bout du climax)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22832
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 13:28

Parution à venir chez Deutsche Grammophon d'un live dirigé par Barenboim à la tête de la Staatskapelle de Dresde. Il s'agira de l'édition Nowak : http://www.deutschegrammophon.com/cat/single?sort=newest&COMP_ID=BRUCK&PRODUCT_NR=4790320&ART_ID=BARDA&flow_per_page=50&UNBUYABLE=1&per_page=50&presentation=flow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 15:21

aurele a écrit:
Parution à venir chez Deutsche Grammophon d'un live dirigé par Barenboim à la tête de la Staatskapelle de Dresde. Il s'agira de l'édition Nowak : http://www.deutschegrammophon.com/cat/single?sort=newest&COMP_ID=BRUCK&PRODUCT_NR=4790320&ART_ID=BARDA&flow_per_page=50&UNBUYABLE=1&per_page=50&presentation=flow
Après le disque Liszt avec Boulez, encore une pochette particulièrement moche ! Ils le font exprès chez DG ou quoi ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounou
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 15:33

aurele a écrit:
Parution à venir chez Deutsche Grammophon d'un live dirigé par Barenboim à la tête de la Staatskapelle de Dresde. Il s'agira de l'édition Nowak : http://www.deutschegrammophon.com/cat/single?sort=newest&COMP_ID=BRUCK&PRODUCT_NR=4790320&ART_ID=BARDA&flow_per_page=50&UNBUYABLE=1&per_page=50&presentation=flow

Berlin, pas Dresde drink

Si c'est l'équivalent des versions qu'il a données en concert à Berlin ces derniers moi, fuyez !
ELEPHANTESQUE !

Très irregulier Barenboim ces derniers temps.
J'ai causé avec qques musiciens qui me parlent d'un homme toujours aussi sympathiques mais qui bacle son travail d'orchestre une fois sur 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22832
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 15:37

Désolé pour mon erreur. J'ai lu trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 15:51

Nounou a écrit:
aurele a écrit:
Parution à venir chez Deutsche Grammophon d'un live dirigé par Barenboim à la tête de la Staatskapelle de Dresde. Il s'agira de l'édition Nowak : http://www.deutschegrammophon.com/cat/single?sort=newest&COMP_ID=BRUCK&PRODUCT_NR=4790320&ART_ID=BARDA&flow_per_page=50&UNBUYABLE=1&per_page=50&presentation=flow

Berlin, pas Dresde drink

Si c'est l'équivalent des versions qu'il a données en concert à Berlin ces derniers moi, fuyez !
ELEPHANTESQUE !
Dommage en effet, car les occasions d'entendre la Staatskapelle de Berlin dans Bruckner sont très rares au disque (à part Suitner je ne vois pas) et on peut imaginer qu'un autre chef que Barenboim, moins embourgeoisé, pourrait utiliser ce magnifique orchestre d'une tout autre manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:14

Embourgeoisé n'est peut-être pas le terme idoine connaissant Barenboim...
En autre chef, en fait, tu penses à qui ? Tous les vrais brucknériens sont morts non ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:32

discobole a écrit:
Tous les vrais brucknériens sont morts non ? Mr. Green



C'est bien macabre comme perspective ça Mr. Green .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28684
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:34

Horatio a écrit:
discobole a écrit:
Tous les vrais brucknériens sont morts non ? Mr. Green



C'est bien macabre comme perspective ça Mr. Green .

Mais vrai

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Nounou
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:40

adriaticoboy a écrit:
Nounou a écrit:
aurele a écrit:
Parution à venir chez Deutsche Grammophon d'un live dirigé par Barenboim à la tête de la Staatskapelle de Dresde. Il s'agira de l'édition Nowak : http://www.deutschegrammophon.com/cat/single?sort=newest&COMP_ID=BRUCK&PRODUCT_NR=4790320&ART_ID=BARDA&flow_per_page=50&UNBUYABLE=1&per_page=50&presentation=flow

Berlin, pas Dresde drink

Si c'est l'équivalent des versions qu'il a données en concert à Berlin ces derniers moi, fuyez !
ELEPHANTESQUE !
Dommage en effet, car les occasions d'entendre la Staatskapelle de Berlin dans Bruckner sont très rares au disque (à part Suitner je ne vois pas) et on peut imaginer qu'un autre chef que Barenboim, moins embourgeoisé, pourrait utiliser ce magnifique orchestre d'une tout autre manière.

Barenboim a fait des disques incroyables avec cet orchestre (7ème et 9ème de Mahler, l'intégrale Schumann, l'intégrale Beethoven), mais il est vrai que ces derniers temps il se laisse aller à une routine inquiétante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounou
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:43

Cololi a écrit:
Horatio a écrit:
discobole a écrit:
Tous les vrais brucknériens sont morts non ? Mr. Green



C'est bien macabre comme perspective ça Mr. Green .

Mais vrai

Moué y'en a plus beaucoup des "vrais". Parait que Thielemann est excellent, mais pas entendu.
Janowski aussi, Boulez, Haitink.

C'est vrai que quand on écoute le bouclé vénézuélien et l'excité canadien dans la 9ème de Bruckner, ça fait flipper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 16:45

Nounou a écrit:
C'est vrai que quand on écoute le bouclé vénézuélien et l'excité canadien dans la 9ème de Bruckner, ça fait flipper !

Mr.Red

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 17:02

C'est vrai que vu de loin, en dehors de Thielemann, la jeune génération de chefs semble compter peu de brucknériens sérieusement investis. J'ai quand même entendu parler (plutôt en bien) d'un certain Marcus Bosch qui est en train d'enregistrer une intégrale je crois. Quelqu'un connaît ?

Et puis il y a Paavo Järvi. Pas encore l'occasion d'écouter pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 17:08

adriaticoboy a écrit:
J'ai quand même entendu parler (plutôt en bien) d'un certain Marcus Bosch qui est en train d'enregistrer une intégrale je crois.

C'est bien. C'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 17:17

Mais encore ? Mr.Red Il lui manque peut-être juste la Staatskapelle Berlin pour rendre son Bruckner encore plus remarquable ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 17:47

Non, mais je n'ai pas entendu Bosch, je réagissais juste sur son nom Neutral
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 23 Fév 2012 - 18:04

Je ne sais pas comment j'ai fait pour passer d'un truc aussi gros. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Dim 29 Avr 2012 - 23:47

discobole a écrit:
Il y a beaucoup d'excellentes versions ceci étant, et j'ai trouvé des qualités assez proches dans l'enregistrement EMI de Karajan. Avec plus de détente naturellement, Böhm est l'un des plus rapides dans Bruckner et Karajan souvent assez lent.



En effet, très belle version de cette Septième. La lecture de Karajan est olympienne, hors du temps, dans les cimes blanches de la pure beauté orchestrale ; quelle plastique de rêve ! - l'image d'Epinal de Berlin sous le chef autrichien dans toute sa splendeur pour ce tapis de velours, cette sculpture immaculée. Le chef apporte un soin extrême aux lignes des cordes (les violoncelles au début ! - le second mouvement !) - extrêmement soyeuses et caressantes (le Trio du III !) - et les place sur le même plan que celles des vents, créant un gigantesque espace sonore et conférant à cette symphonie une majesté inhumaine ; la prise de son, assez distante, accentue cette caractéristique (le III en pâtit un peu). Cette plastique et cette noble éloquence introduisent une certaine distance dans le propos : malgré la clarté et la beauté de l'orchestre, l'émotion comme la chaleur se font plutôt rares ; les beautés de cette version sont froides, hors d'atteinte, il n'y a ni drame ni rugosité paysanne pour faire descendre cette symphonie de son piédestal de marbre. Une version grandiose, impassible et majestueuse, un véritable temple dédié à cette splendeur orchestrale ; à mettre comme pendant d'une version plus humaine - moins parfaite mais plus "vécue".

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Lun 30 Avr 2012 - 9:02

Cololi a écrit:
Horatio a écrit:
discobole a écrit:
Tous les vrais brucknériens sont morts non ? Mr. Green



C'est bien macabre comme perspective ça Mr. Green .

Mais vrai


Eh ben non...Il reste au moins Skrowaczewski (né en 1923 !), dont l'intégrale (orch. de la radio de Sarrebrück) mérite l'écoute. Et pour l'avoir entendu en concert (8e symph) il y a 5 ans, je confirme" d'autant plus volontiers qu'il s'agit bien là d'un "vrai brucknérien" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16142
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 10:43

Citation :
arnaud bellemontagne a écrit:
La Brucknermania continue:

Symphonie n°7 (Celibidache/Munich)


Niko a écrit:Ca n'est pas la plus réussie de l'intégrale je trouve. J'en attendais beaucoup à ma première écoute et j'en suis sorti déçu. Je crois me souvenir ici que la lenteur est plus pesante que narrative ou habitée. Et puis il me semble que j'avais entendu des balances cuivres/cordes déséquilibrées dans le mouvement lent. Pas de souvenir particulier du scherzo et du finale.
Tu as accroché ?

Oui j'ai beaucoup aimé, notamment les 2 premiers mouvements d'un recueillement et d'une hauteur de vue qui m'ont je dois dire bouleversé. Sad
Scherzo plus lent qu'a l'accoutumée mais moins plombant que celui de la 8ème.Le finale ne m'a pas particulierement marqué.Encore une fois ce sont les 2 premiers mouvements qui selon moi beneficient de la lecture alentie de Celibidache.
Je precise que j'ai écouté très peu de versions (Bohm ne m'a pas fait grand effet et j'ai trouvé Karajan un peu trop plastique) donc mon appréhension des choses est forcément biaisée. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 11:01

arnaud bellemontagne a écrit:
Je precise que j'ai écouté très peu de versions (Bohm ne m'a pas fait grand effet et j'ai trouvé Karajan un peu trop plastique) donc mon appréhension des choses est forcément biaisée. Wink


Non, c'est interessant d'avoir ton avis même si tu n'as pas 150h de vol sur cette symphonie ! Smile
Du coup, tu me donnes envie de reéssayer, surtout qu'en plus j'ai été marqué par la 6ème écoutée ce matin. Je suis peut être passé à côté de quelque chose.
Pour le moment, je pense que la version qui m'enchante le plus c'est Wand/Cologne dans cette 7ème.


Dernière édition par *Niko le Jeu 20 Sep 2012 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 12:34

J'aime bien Giulini ici.

Sinon, dans les très grandes versions pas citées (du moins j'ai l'impression), un des premiers enregistrements de Böhm, en Juin 1943, avec Vienne. Tout à fait remarquable.
Je ne crois pas avoir vu Furtwängler cité non plus: tout à fait recommandable, d'une grande subtilité, de très belles dynamiques. Avec Berlin bien sûr. Et puis aussi van Beinum avec le Concertgebouw. Ou Rosbaud avec Baden Baden, très particulière: pupitre des cordes particulièrement mis en avant, avec des violoncelles très profonds, des timbres avec beaucoup de corps, et une masse sonore générale très impressionante (trop?).

Dans une optique très différente, beaucoup moins enlevée, j'aime beaucoup Klemperer et le Philharmonia, même si c'est par moment un peu trop lent à mon goût.

Autres versions assez peu connues mais qui valent l'écoute: Norrington et le SWR, très analytique, parfois trop segmenté, mais très intéressant d'un point de vue orchestral. Egalement, Suitner avec la Staatskapelle de Berlin, très équilibré.

Il faudrait mentionner aussi la très belle version de Schuricht.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 12:48

Ben. a écrit:
J'aime bien Giulini ici.

Ca pourrait bien me plaire. C'est avec le Philharmonia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 12:58

*Niko a écrit:
Ben. a écrit:
J'aime bien Giulini ici.

Ca pourrait bien me plaire. C'est avec le Philharmonia ?

Oui c'est ça, chez BBC Legends. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 20 Sep 2012 - 13:18

Ben. a écrit:
*Niko a écrit:
Ben. a écrit:
J'aime bien Giulini ici.

Ca pourrait bien me plaire. C'est avec le Philharmonia ?

Oui c'est ça, chez BBC Legends. Very Happy


7ème couplée avec quelques pièces de Falla et Moussorgski que je ne connais pas en plus. Aller hop, dans la liste de souhaits. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Mer 3 Oct 2012 - 23:06

Haitink et le Royal Concertgebouw (Philips, 1978).

Ça ne me branche pas des masses. Je trouve ça assez ennuyeux et plat. On dirait qu'il dirige sans conviction. Neutral
Je passe mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 18:34

Dans le magazine Diapason de novembre, très intéressant dossier discographique consacré à la Symphonie n°7 de Bruckner.

Quatre versions sont mises en exergue :

1) Eugen Jochum / Orchestre Philharmonique de Berlin (DG, 1964) : « L'héroïsme mystique »

2) Sergiu Celibidache / Orchestre Philharmonique de Munich (emi, 1994) : « Le temps suspendu »

3) Herbert von Karajan / Orchestre Philharmonique de Vienne (DG, 1989) : « La décantation ultime »

4) Karl Böhm / Orchestre Philharmonique de Vienne (juin 1943, réédition Preiser et autres) : « Au coeur des ténèbres »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 18:39

Mélomaniac a écrit:
Dans le magazine Diapason de novembre, très intéressant dossier discographique consacré à la Symphonie n°7 de Bruckner.

Quatre versions sont mises en exergue :

1) Eugen Jochum / Orchestre Philharmonique de Berlin (DG, 1964) : « L'héroïsme mystique »

2) Sergiu Celibidache / Orchestre Philharmonique de Munich (emi, 1994) : « Le temps suspendu »

3) Herbert von Karajan / Orchestre Philharmonique de Vienne (DG, 1989) : « La décantation ultime »

4) Karl Böhm / Orchestre Philharmonique de Vienne (juin 1943, réédition Preiser et autres) : « Au coeur des ténèbres »

Karajan dernière manière + Bruckner =

J'aurais mis Böhm en premier, tant c'est transcendant, et tant le chef rend cette symphonie supportable. On ne peut effectivement que conseiller cette version !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:29

Celibidache et le temps suspendu... Heureuse évidence.
Un peu comme les films d'Angelopoulos.
Un régal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:30

Des fois, tu me fais peur silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:32

Sybillin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:32

Zeno a écrit:
Sybillin...

Non, ça s'écrit Sibelius.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:40

Ben. a écrit:
Zeno a écrit:
Sybillin...

Non, ça s'écrit Sibelius.


Mais non Ben : Zeno pense encore à Hildegarde, sa chère Sybille du Rhin... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Jeu 25 Oct 2012 - 20:42

Il y a plusieurs sortes de si : le si bécarre (modèle de base), le si bémol (très fréquent), le si dièse (plus rare) et le si belius (utilisé dans le nord de l'Europe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1418
Age : 68
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Sam 7 Déc 2013 - 18:58

je ne connaissais quasiment Bruckner que de nom Embarassed je viens d'acheter un cd regroupant la 7ème et la 9ème (Fürtwangler).
Mon Dieu que cette musique est lourde, I don't want that  j'appréhende l'écoute de la neuvième pale 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe VLB
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 809
Age : 51
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Sam 7 Déc 2013 - 19:40




darkmagus a écrit:
je ne connaissais quasiment Bruckner que de nom Embarassed je viens d'acheter un cd regroupant la 7ème et la 9ème (Fürtwangler).
Mon Dieu que cette musique est lourde, I don't want that   j'appréhende l'écoute de la neuvième pale 


carton rouge 



Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28684
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Sam 7 Déc 2013 - 19:41

Philippe VLB a écrit:


carton rouge 

+1 Surprised 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1418
Age : 68
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   Sam 7 Déc 2013 - 20:56

Bon, désolé si j’ai provoqué, Wink  c’est vrai que trop d’honnêteté peut être néfaste aux bonnes relations sociales hehe  mais rassurez-vous : je tente toujours trois ou quatre écoutes avant d’abandonner une œuvre, même si je ne l’aime pas au départ, (hein ? un peu maso ? meuh non c’est parce que certaines œuvres ne se dévoilent à moi qu’avec réticence, mais bon là on part de loin quand même). Mr.Red  Je reviendrai faire amende honorable si nécessaire, promis  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruckner : 7ème Symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruckner : 7ème Symphonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bruckner : 7ème Symphonie
» Bruckner : 6e Symphonie
» Mahler- 7ème symphonie
» Bruckner- symphonie no 8
» Ecoute comparative : Sixième Symphonie de Gustav Mahler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: