Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bruckner : 6e Symphonie

Aller en bas 
AuteurMessage
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Bruckner : 6e Symphonie   Mer 10 Aoû 2011 - 23:45

Bruckner : 6e Symphonie, en la majeur

  1. Présentation
    Ecrite entre 1879 et 1881, la 6e symphonie correspond chronologiquement à une période de reconnaissance pour Bruckner (triomphe de sa 4e), il l'acheva donc dans un état d'esprit euphorique. La création sera cependant posthume : Mahler la dirigera en 1899 à Vienne. Bruckner n'y reviendra jamais, il n'y en a donc qu'une édition ; il la surnommait "la plus effrontée", et on la qualifie parfois de Cendrillon des symphonies, puisqu'elle n'est que rarement prise en concert (peu-être en raison de son final, moins affirmatif que les autres et, disent certains, moins réussi que les autres mouvements).
    Bois par deux, 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, 1 tuba, timbales, cordes. 55 minutes environ.

  2. Discographie : l'avis des forumeurs
    sofro a écrit:
    Pour la 6e, Sawallisch est une référence incontestable!

    Pauken a écrit:
    Pour la 6e enfin je voue une idolâtrie sans limites pour Celidibache/Munich (tempi proches de ce qui se fait d'habitude), le dernier Wand NDR (1995) pas mal aussi et également Karajan Berlin (dans l'intégrale), tous deux plus froids.
    Chailly, remarquable dans le répertoire contemporain et lorsqu'il ne s'appuie pas sur un orchestre luxueux, a graver une 6e avec le Concertgebouw de bon niveau, mais sans rien de nouveau.

    - a écrit:
    Symphonie no. 6: Eugen Jochum, Dresde (Emi)

    Didier a écrit:
    Sawallisch / Bavarian S.O. (Orfeo) me convient très bien.

    Tus a écrit:
    La 6è de Karajan ne m'a pas spécialement marqué ; Jochum y reste vraiment une référence, pour la motorique implacable.

    Christophe21 a écrit:
    J'ai retenu aussi de l'intégrale Karajan un magnifique premier mouvement de la 6e, très expressif vers les 4 ou 5 dernières minutes, entre les cordes et les cors.

    Marc Mailly a écrit:
    La 6e symphonie par Klemperer !

    Aurele a écrit:
    J'ai écouté la symphonie n°6 et j'ai beaucoup aimé l'oeuvre et ce dès la première écoute. C'est peut être dû à la version que j'ai choisi d'écouter : enregistrement de 1965 par Klemperer à la tête de l'Orchestre New Philarmonia. Klemperer dirige cela avec énergie. Sa direction n'est en aucun cas plate, elle est très enlévée, très dramatique. Elle est SUPERBE!!!

    J'ai écouté la symphonie n°6 dans la version de Karajan à la tête de l'Orchestre Philarmonique de Berlin. Comme souvent avec ce chef, c'est bien dirigé mais je dois dire que je préfère la version de Klemperer. Karajan dirige de manière trop brutale, je n'ai rien ressenti en écoutant sa version. Il se contente de faire du beau son, c'est ce qui m'exaspère le plus chez lui.

    jpwol a écrit:
    Je viens également de découvrir la 6ème symphonie par Celibidache/Munich/EMI, et c'est vraiment un grand disque: prise de son excellente, je n'ai pas l'impression que Celibidache prenne des tempi pachydermiques (le scherzo est bien vif) mais en même temps c'est la première fois que j'écoute un de ses enregistrements, je découvre ce chef. L'oeuvre en elle-même est magnifique, avec un mouvement lent des plus lyriques qu'il m'ait été donné d'entendre.

    emmanuel a écrit:
    J'ai écouté il y a très longtemps la version Sawallisch/Orchestre de l'état de Bavière qui était la coqueluche des critiques il y a vingt ans, et c'était très vif, ça fonctionnait (mais si je la réécoutais aujourd'hui j'aurais peut-être des surprises).

    fliegender a écrit:
    Je viens d'ecouter la 6eme de Bruckner par des Wiener Philharmoniker et Esa-Pekka Salonen : quelle superbe decouverte!!!

    keane a écrit:
    La 6e par Klemperer et le New Phiharmonia (EMI) : Klemperer y est très étonnant car il n'envisage pas cette oeuvre comme un combat de titans en grossissant les masses sonores mais cherche, au contraire à l'alléger un peu pour la rendre plus classique et chantante et en en essayant de montrer combien elle se situe dans l'héritage de Schubert. Et le résultat est merveilleux de lyrisme.

    mélomane 86 a écrit:
    Pour la symphonie n.6 : Sawallisch Orfeo, Wand RCA Victor live Hambourg

    S a écrit:
    Pour ma part, j'ai un faible pour la 6e. Je ne m'en lasse pas. Celibidache, entre autre, fait du très bon boulot avec son orchestre du sud.


Dernière édition par Horatio le Jeu 11 Aoû 2011 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpwol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 28
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Jeu 11 Aoû 2011 - 11:36

Merci Horatio! thumleft

Je connais mal cette symphonie, dont j'adore les deux premiers mouvements, les deux derniers me laissant plus froid...

Je n'y ai écouté que Celibidache, que j'avais trouvé excellent, mais je n'ai aucun point de comparaison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Jeu 11 Aoû 2011 - 12:00

Merci à toi Horatio, très beau travail ! thumleft
C'est une des symphonies que je préfère, j'aime beaucoup Karajan et Barenboïm avec le philarmonique de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierthys
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Mar 31 Jan 2012 - 14:18

La 6ème de Bruckner est une de mes œuvres préférées

Je connais :

- Jochum Berlin et Dresdes
- Barenboim Berlin
- Klemper Philarmonia
- Wand Hambourg (DVD)
- Celibidache Munich
- Solti Chicago et Londres (DVD)
- Furtwangler Berlin (mvt 2-4)

La version que je préfère est Solti avec Chicago, j'adore la tension qu'il insuffle à cette musique.

J'écoute aussi régulièrement :

- Celibidache, car j'aime la douceur relative de cette version.
- Jochum Berlin, car j'aime l'équilibre de cette version.

Le reste à moins d'intérêt à mes yeux, pourtant se sont toutes de bonnes versions.


Et pour la fin le cas Furtwangler, déjà il manque le premier mouvement, ensuite la prise de son est insupportable avec des bruits parasites permanents et très dérangeant.
Et pourtant cette version est incroyable, une tension, une énergie énorme se dégage malgré tout. Sans les défauts évoqués plus haut, elle éclipserait toutes les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famineur
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 61
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/10/2012

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Dim 14 Avr 2013 - 19:04

Comme Thierthys je préfère moi aussi l’interprétation de Solti / Chicago
alors que nos points de comparaison sont partiellement différents :
- Klemperer / Philharmonia
- Jochum Berlin, dresde et Amsterdam (cette dernière étant très décevante)
- Barenboïm / Chicago
- Karajan / Berlin
- Sawallisch /
- Celibidache / Munich
- Gielen
- Nagano

Et comme jpwol, je préfère les deux premiers mouvements – au point que je n’écoute plus les deux derniers ! (idem d’ailleurs pour la septième…)

Je trouve que Solti / Chicago a tout aussi bien réussi la géniale première symphonie
et va plus haut que Andrae - 1953, Neumann - 1965, Jochum / Berlin et Dresde, Haitink / Amsterdam, Barenboïm / Chicago, Karajan / Berlin, Wand / Cologne, Sawallish, Chailly, Abbado / Vienne, Janowski / Suisse Romande et Gerd Schaller - 2012. (et là j’écoute tous les mouvements !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enmotdiese.free.fr/
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 54
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Dim 14 Avr 2013 - 21:29

Une très bonne version est celle de Dohnanyi avec Cleveland (Decca).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Lun 15 Avr 2013 - 23:07

Il y a plusieurs approches chez les interprètes de cette symphonie, mais essentiellement on peut les catégoriser en deux tendances principales:

- les interprétations qui favorisent le dynamisme et le côté solaire de la partition, mettant en valeur le caractère explosif des tutti. Pas nécessairement rapides, mais définitivement 'militantes', ces interprétations sont le fait de chefs tels que Bongartz, Keilberth, Stein, Swoboda, Kegel.

- les interprétations lyriques, où l'accent est mis sur le côté pastoral, généreux des thèmes, et l'importance des interventions des bois. Souvent 'coulantes', révélant une parenté inattendue avec la deuxième de Brahms et la sixième de Dvorak, on retrouve les Jochum, Lopez-Cobos et Leitner (Bâle), ainsi que Celibidache, Barenboïm.

Les premières ne manquent pas de finesse, les secondes ne manquent pas non plus de caractère. Entre les deux il y a les interprétations qui tirent l'oeuvre vers un dramatisme vigoureux, mais qui font aussi la part belle aux élans lyriques de l'oeuvre: Leitner (Baden-Baden), Rögner, Haitink, Wand, Karajan.

Et il y a des chefs qui adoptent des points de vue plutôt particuliers, tel Klemperer, dont je possède trois versions très différentes, dont on ne dirait jamais qu'elles sont le fait du même chef, et qui ne ressemblent à rien d'autre.

Ma préférence va aux plus abouties de la première catégorie, soit Keilberth, Bongartz, Stein et Swoboda, ainsi qu'à celles qui tiennent le juste milieu entre le drame et le lyrisme: Leitner (Baden-Baden), Haitink et Rögner. Pour ceux qui privilégient le lyrisme dans cette oeuvre, Lopez-Cobos avec le superbe Cincinnati Orchestra dans une prise de son aérée et chaleureuse obtient mon vote. La version Leitner à Bâle est très différente de celle de Baden-Baden enregistrée quelques années plus tôt: grave, patiente, réfléchie, puissante. La plupart sont très bien enregistrées, sauf celles de Swoboda et de Klemperer à Amsterdam.

Je ne connais pas la version de Dohnanyi, mais je vais essayer de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Mar 27 Nov 2018 - 0:19

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Anton Bruckner (1824-1896) :

Symphonie n°6 en la majeur

= Bernard Haitink, Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam


(Philips, décembre 1970)

Smile L'intégrale amstellodamoise d'Haitink refuse décidément de se démoder : ce Bruckner fin et élancé, sans lourdeur ni clinquant,
dépourvu d'arrière-pensée métaphysique, expurgé de tout déballage d'égo, convient idéalement à la .
Et on se doute que le Concertgebouworkest ne sacrifie rien en terme de pure beauté sonore !





Benedictus, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

sans lourdeur ni clinquant,
dépourvu d'arrière-pensée métaphysique, expurgé de tout déballage d'égo, convient idéalement à la 6°.

Assez bien vu, ce portrait du Bruckner de Haitink à Amsterdam (du moins pour ce qui est de ses qualités.)
Mais, tout en les conservant intactes, Haitink a quand même sacrément gagné en énergie et en netteté dans ses gravures des années 2000
- cette même 6ᵉ avec Dresde ou la Radio bavaroise, c'est
bounce


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane averti


Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Mar 27 Nov 2018 - 15:34



Jochum : Staatskapelle Dresden

Interprétation que je trouve supérieure à sa précédente à Munich.

Excellent enregistrement dans une couleur d'orchestre idéalement cuivrée.

Dans les grandes versions avec Klemperer et le superbe Haitink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8410
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   Mar 27 Nov 2018 - 15:41

À mon goût (phrasé, attaches, sonorité à la fois extrêmement nourrie et sans affectation), l'une des plus belles versions de cette symphonie :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruckner : 6e Symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruckner : 6e Symphonie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bruckner : 6e Symphonie
» Bruckner : 7ème Symphonie
» Ecoute comparée : Bruckner Symphonie n°3 "Wagner"
» Bruckner-symphonie n°1
» Bruckner - Symphonie n°3 - Norrington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: