Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Huguenots - Meyerbeer

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Ven 28 Déc 2012 - 0:05

Je me permets de faire un lien vers l'encyclopédie que tout le monde connait pour vous indiquer que l'article sur les Huguenots a été refondu et que c'est un travail f a b u l e u x qui prend en compte toute la bibliographie (y compris les ouvrages de R.I. Letellier que je ne connaissais pas et que j'ai envie de lire, bien qu'ils ne soient qu'en anglais) et produit une description très équilibrée de l'oeuvre. C'est une somme et une base indispensable dont je vous recommande ardemment la lecture.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Huguenots

Dommage que le contributeur reste anonyme, la meyerbeerie tout entière le loue. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Sam 23 Aoû 2014 - 23:51

Guido Johannes Rumstadt va redonner les Huguenots où il avait tant brillé en 2003 (mais avec beaucoup de coupures), avec notamment Damrau au début de son ascension, et Annalisa Raspagliosi & Marcello Giordani à leur faîte. Cette nouvelle production devrait être dans la nouvelle édition critique (présentée en détail par Guillaume) et sans coupures, puisque soutenue par Bru Zane.

De juin à juillet (le 20 pour la dernière : beau projet de vacances en perspective), à Nürnberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 26 Aoû 2014 - 19:10

C'était en juillet 2014, non ? il me semble, en tout cas le site du Staatstheater Nürnberg il est indiqué des reprises en octobre et novembre 2014 mais pas (encore?) en 2015.
Comme c'est un théâtre de répertoire, ce devrait être rester à l'affiche et réapparaître de temps en temps (si ce n'est pas un trou financier absolu...). Les photos annoncent un Regietheater assez beau qui devrait se laisser voir.

C'est coproduit avec Nice, par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 26 Aoû 2014 - 19:29

Je l'ai trouvé dans la saison à venir du site de Bru Zane.

EDIT : Ah oui, c'est mal classé, mais ils indiquent 2014.

EDIT 2 : Oh, la chèvre, ces Messieurs de la mise en scène sont érudits en plus.


… Ça a été radiodiffusé, donc ce doit se trouver ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 25 Sep 2014 - 10:00

Des Huguenots à Nice : http://www.forumopera.com/breve/les-huguenots-bientot-a-nice .
La distribution de la production, à Nuremberg, ici : http://www.staatstheater-nuernberg.de/index.php?page=oper,veranstaltung,die_hugenotten_-_les_huguenots,81273 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 21 Oct 2014 - 16:10

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Oui!! Pappano qui se lance dans Meyerbeer, ce serait chouette! Son Robert est pas mal... mais on peut espérer d'autres choses peut-être dans les années qui viennent!!

Des Huguenots par exemple :


    Marguerite — A : Clémence Barrabé / B : Mélanie Boisvert
    Valentine — A : Michaela Kaune / B : Patricia Petibon
    Urbain — A : Dagmar Šašková / B : Delphine Gillot
    Raoul — A : Bernard Richter / B : Yann Beuron
    Tavannes — Roberto Alagna
    Nevers — Gérard Théruel
    Cossé — Erwin Schrott
    Saint-Bris — Jean Teitgen
    Marcel — Nicolas Courjal
    Catherine de Médicis — Natalie Dessay


Je vote pour la cast "B" (même si, a priori, Mélanie Boisvert ne serait pas mon premier choix pour Marguerite Rolling Eyes )...
(EDIT : mais pourquoi orienter toujours ET directement quelque chef que ce soit vers les Huguenots dès lors qu'il s'agit de monter un Meyerbeer ? Il y en a d'autres, non...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 21 Oct 2014 - 16:36

bAlexb a écrit:
Je vote pour la cast "B"

Et moi le A ! Il n'y a qu'entre Kaune et Petibon que je ne parviens pas à me décider.


Citation :
(EDIT : mais pourquoi orienter toujours ET directement quelque chef que ce soit vers les Huguenots dès lors qu'il s'agit de monter un Meyerbeer ? Il y en a d'autres, non...)

Parce que c'est le meilleur, d'assez loin. Dans tous les autres, il y a des hauts et des bas, du gras… les Huguenots, non, tout est génial, partout. Ce n'est pas si fréquent dans le répertoire, même dans les meilleurs Verdi ce n'est pas toujours vrai.

Et puis il y en a d'autres, mais pas tant que ça : Robert vient d'être donné au ROH, donc il reste le Prophète et Dinorah. Le reste (hors Jephté, les Califes et le Sot qu'on a jamais remontés) est quand même beaucoup, beaucoup moins intéressant. Ça va de l'inégal (L'Africaine, pourquoi pas de temps en temps) au dispensable (Feldlager) et à la daube en pilote automatique (Crociato, Granata, Anjou, Riconosciuta).

À la rigueur, je voudrais plutôt un concert de ses mélodies et de sa musique de chambre, qui ne sont pas si mal. (Et, mieux encore, on pourrait faire un couplage avec Marschner, dont la musique de chambre est excellente et les lieder vraiment pas mauvais.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 21 Oct 2014 - 16:48

DavidLeMarrec a écrit:
Parce que c'est le meilleur, d'assez loin. Dans tous les autres, il y a des hauts et des bas, du gras… les Huguenots, non, tout est génial, partout. Ce n'est pas si fréquent dans le répertoire, même dans les meilleurs Verdi ce n'est pas toujours vrai.

Et puis il y en a d'autres, mais pas tant que ça : Robert vient d'être donné au ROH, donc il reste le Prophète et Dinorah. Le reste (hors Jephté, les Califes et le Sot qu'on a jamais remontés) est quand même beaucoup, beaucoup moins intéressant. Ça va de l'inégal (L'Africaine, pourquoi pas de temps en temps) au dispensable (Feldlager) et à la daube en pilote automatique (Crociato, Granata, Anjou, Riconosciuta).

Hors période italienne (même si Emma m'amuse beaucoup), j'aimerais justement entendre plus Vasco & Le Prophète, justement Dinorah voire l'Etoile du Nord. Les Huguenots, c'est évidemment incroyable de cohérence ET de variété (ce qui n'est pas le moindre des paradoxes de la partition) mais ça a été bien servi après tout ; et, finalement, c'est plus en salle que j'ai envie de les entendre silent .
Justement, les oeuvres non remontées mériteraient peut-être un peu d'investissement (j'avoue que je ne les avais jamais croisés, ce qui ne veut d'ailleurs rien dire ; les titres m'embarquent, moi, a priori, il y a plus à en dire ?) .
Et puis je me demande ce que le "faiseur" pouvait donner dans des formes "utilitaires" comme les cantates ou pièces de circonstances, surtout tard dans sa carrière c'est à dire au coeur de son creuset créatif (Maria und ihr Genius en 1852).
Ou en matière de musique religieuse (Psaume pour choeur et solistes a capella en 1853).
Assurément c'est marginal ; mais ça m'intrigue (tu t'en doutes, hein Embarassed ) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 21 Oct 2014 - 16:53

bAlexb a écrit:
et, finalement, c'est plus en salle que j'ai envie de les entendre silent .

Ah, mais je parlais bien d'une production scénique. Effectivement, si on veut faire un disque, non seulement on n'embauchera vraiment jamais ceux que j'ai dits (on pourrait dans une production dans une ville moyenne en France, mais c'est tout), mais le Prophète et Dinorah sont beaucoup plus urgents à documenter, je suis d'accord.


Sinon, j'aimerais bien entendre tout ce que tu dis, oui : sa première carrière allemande (vu la distance entre son Italie et sa France, je suis curieux d'entendre si ce sont des essais encore plus naïfs que son belcanto, ou si c'est du Weber), et effectivement sa musique de circonstance, sacrée ou non. Par exemple les Geistliche Gesänge d'après Klopstock, ou Dem Vaterland pour chœur masculin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Mar 21 Oct 2014 - 17:04

DavidLeMarrec a écrit:
Sinon, j'aimerais bien entendre tout ce que tu dis, oui : sa première carrière allemande (vu la distance entre son Italie et sa France, je suis curieux d'entendre si ce sont des essais encore plus naïfs que son belcanto, ou si c'est du Weber), et effectivement sa musique de circonstance, sacrée ou non. Par exemple les Geistliche Gesänge d'après Klopstock, ou Dem Vaterland pour chœur masculin.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Sam 22 Sep 2018 - 22:26

Smile J'ai des places pour la représentation de mardi, mais hélas pas le temps d'écouter ces fameux Huguenots en entier avant le spectacle.
Que me conseilleriez vous comme extraits / scènes importantes / pages orchestrales particulièrement marquantes, comme points de repère et première approche de l'oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Dim 23 Sep 2018 - 12:40

Honnêtement, c'est une musique très facile d'accès, et tout en continuité (il y a des airs et des ensembles, mais toujours intégrés, peu d'interruptions), donc je ne suis pas sûr qu'écouter des bouts soit très intéressant. Réserve-toi la surprise des beaux moments (qui sont très nombreux).

Seul prérequis : connaître le thème du Choral de Luther (plus facile à repérer en écoutant le final de la Cinquième Symphonie de Mendelssohn ou le dernier Choral de la Saint-Jean qu'en écoutant l'original, d'une certaine façon), qui est utilisé comme motif récurrent. (Il y a quelques motifs récurrents, mais vu ce que tu écoutes d'ordinaire, tu devrais les repérer immédiatement : la lettre, le violoncelle rugueux de Marcel…)

Mais si tu y tiens absolument, tu peux toujours déflorer le duo Valentine-Marcel au III ou le duo Valentine-Raoul du IV (je persiste à le trouver dommage).

Dans tous les cas, le conseil reste : ne tremble pas, ô noble fille, d'un dévouement où l'honneur brille. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Dim 23 Sep 2018 - 14:34

Sans oublier un solo d'alto formidable dans "Plus blanche que la blanche hermine." Cool
violon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3283
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Dim 23 Sep 2018 - 14:43

Et les ravissements du début de l'acte II, les clins d'oeil du page, la strette du final du II etc. C'est bien simple, il n'y a rien à jeter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1484
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 21:52

Acte II-Scène VII
Marcel
Ah! qu'est-ce que j'apprends? Vous avez recherché
la main d'une Madianite?
Raoul
Tais-toi!
Marcel
Dans ses jardins, le serpent d'Eve habite
et sa maison est celle du péché...

Est-ce une référence "explicite" au chapitre XXXI du livre des Nombres?
Or ce sont elles qui ont engagé les fils d’Israël à être infidèles au Seigneur, dans l’affaire de Balaam, comme dans l’affaire de Péor : ce qui a provoqué un fléau dans la communauté du Seigneur.

Ici, selon Marcel, Valentine inciterait donc Raoul à être infidèle au Seigneur luthérien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 22:21

Tout à fait. Même chose qu'avec les seigneurs catholiques : Marcel tâche, bien qu'il n'en ait pas l'autorité théorique, d'éloigner Raoul des périls pour son âme, et donc de suivre la foi des impies. Valentine, à ses yeux (avant leur duo de la chapelle) est une Ève corruptrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6659
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 22:27

Oui. Enfin, pas seulement Nb 21: les Madianites sont fréquemment construits comme une figure d'ennemi exemplaire du peuple élu dans l'ensemble des écrits bibliques de tendance deutéronomiste - et souvent, en effet, sous la figure de la femme madianite séductrice qui détourne l'homme israélite de YHWH et de ses commandements. (Sauf dans l'Exode: non seulement Moïse y épouse une femme madianite, mais son beau-père, le prêtre madianite Jethro ou Hobab est, au désert, le premier à célébrer un sacrifice à YHWH après la révélation de Son nom.)

Personnellement, ces vers du très irrévérencieux Scribe me font plutôt penser à un calembour un peu scabreux (dont Hugo aurait pu se souvenir pour certain vers de la Légende des Siècles...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1484
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 22:43

DavidLeMarrec a écrit:
Tout à fait. Même chose qu'avec les seigneurs catholiques : Marcel tâche, bien qu'il n'en ait pas l'autorité théorique, d'éloigner Raoul des périls pour son âme, et donc de suivre la foi des impies. Valentine, à ses yeux (avant leur duo de la chapelle) est une Ève corruptrice.

Marcel apparaît comme le "moteur" des 2ers actes des Huguenots.
Bon, je poursuis la lecture demain.

Benedictus a écrit:
Oui. Enfin, pas seulement Nb 21: les Madianites sont fréquemment construits comme une figure d'ennemi exemplaire du peuple élu dans l'ensemble des écrits bibliques de tendance deutéronomiste - et souvent, en effet, sous la figure de la femme madianite séductrice qui détourne l'homme israélite de YHWH et de ses commandements. (Sauf dans l'Exode: non seulement Moïse y épouse une femme madianite, mais son beau-père, le prêtre madianite Jethro ou Hobab est, au désert, le premier à célébrer un sacrifice à YHWH après la révélation de Son nom.)

Personnellement, ces vers du très irrévérencieux Scribe me font plutôt penser à un calembour un peu scabreux (dont Hugo aurait pu se souvenir pour certain vers de la Légende des Siècles...)

Je ne comprends pas du tout pourquoi E.S. a logé une telle allusion de plus aussi peu évidente à comprendre sans une connaissance approfondie des textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6659
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 22:50

charles.ogier a écrit:
Je ne comprends pas du tout pourquoi E.S. a logé une telle allusion de plus aussi peu évidente à comprendre sans une connaissance approfondie des textes.
Je pense qu'à les références vétéro-testamentaires étaient bien plus communément partagées dans un public cultivé (même - voire surtout - dans des milieux un peu voltairiens comme celui de Scribe) que de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 23:11

Benedictus a écrit:
Personnellement, ces vers du très irrévérencieux Scribe me font plutôt penser à un calembour un peu scabreux (dont Hugo aurait pu se souvenir pour certain vers de la Légende des Siècles...)

C'est sûr que lorsqu'on voit que Louis Gallet avait renommé Paphnuce (en Athanaël) dans Thaïs afin d'éviter certaines rimes trouvées au poulailler, là Scribe nous tend une sacrée perche !

Mais ça ne me paraît pas trop le style, parfois violemment sceptique, mais rarement licencieux (ou alors de façon très abstraite), du père Scribe. Il est un peu tôt (chronologiquement) pour ça, je crois.


charles.ogier a écrit:
Je ne comprends pas du tout pourquoi E.S. a logé une telle allusion de plus aussi peu évidente à comprendre sans une connaissance approfondie des textes.

Parce que Marcel est un protestant, donc il peut lire directement les textes dans sa propre langue (tout de même un des motifs fondamentaux de la révolte de Luther) ; farci d'érudition vétérotestamentaire, il lit tous les événements de l'intrigue à la lumière de la Bible.

« Dans le camp philistin ! »
« Sauvons Benjamin de sa perte ! »
« C'est lui – et Judas ! »

Etc.

C'est ce qui fait toute la saveur du personnage : la musique ne peut pas le mettre assez en évidence, mais Marcel est à la fois un roturier (contrairement à Raoul), et la figure plus âgée, celui qui a pris le flambeau du défunt aïeul de Raoul, dont il tient sa foi (et qui lui a semble-t-il appris à lire). Donc le serviteur de Raoul, son protecteur et quasiment son père, tout cela mêlé, si bien que cet homme du peuple, qui occupe un rang très subalterne (en particulier dans le banquet d'aristocrates) mais qui dispose d'un savoir en décalage avec son statut. D'où l'insolence incroyable de son intervention dans le banquet, et de surcroît pour les maudire à coups de citations bibliques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Jeu 4 Oct 2018 - 23:17

Benedictus a écrit:
charles.ogier a écrit:
Je ne comprends pas du tout pourquoi E.S. a logé une telle allusion de plus aussi peu évidente à comprendre sans une connaissance approfondie des textes.
Je pense qu'à les références vétéro-testamentaires étaient bien plus communément partagées dans un public cultivé (même - voire surtout - dans des milieux un peu voltairiens comme celui de Scribe) que de nos jours.

La pénétration de l'Église (et la prise aux sérieux de ses enseignements – le nombre de catholiques qui m'ont soutenu sans sourciller des désaccords assez monumentaux avec la position officielle de la Maison) était sans commune mesure, oui.

Cependant l'Opéra n'était pas forcément la forteresse culturelle qu'il est devenu, les publics étaient assez mêlés (et l'aristocratie post-révolutionnaire était-elle toujours érudite sur ces matières ?) ; je crois qu'il est indifférent, pour l'effet comique recherché, qu'on connaisse ou pas la référence, le tout est qu'on sente que Marcel a lu la Bible et en fait un usage particulièrement abondant et déraisonnable dans sa vie sociale, en toutes occasions. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 702
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Sam 6 Oct 2018 - 13:44

DavidLeMarrec a écrit:

La pénétration de l'Église était sans commune mesure, oui.
 

Evil or Very Mad


Je crois que ce que je préfère dans Les Huguenots, ce sont les arpèges de violoncelle qui ponctuent les apparitions de Marcel : cela confère à ses interventions à la fois une sécheresse rigoureuse (c'est comme du secco) et une forme d'archaïsme qui caractérise très ingénieusement le personnage.
Musicalement, je l'ai précisé sur le fil consacré aux représentations parisiennes, je trouve que c'est sur la longueur plutôt inégal, mais ça me semble inévitable, en fait. Beaucoup de chœurs m'ont semblé très conventionnellement écrits...
Les finales de l'acte II et de l'acte III sont pour moi particulièrement réussi, tout comme les duos Valentine/Marcel et surtout Valentine/Raoul, immense.
Pour ce qui est du livret, j'ai beaucoup apprécié son côté bancal et métissé, où l'on passe du mélodrame pathétique au drame historique édifiant, même si je trouve que le personnage de Marcel est dans le texte parfois caricaturalement caractérisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   Sam 6 Oct 2018 - 17:11

Adalbéron a écrit:
Je crois que ce que je préfère dans Les Huguenots, ce sont les arpèges de violoncelle qui ponctuent les apparitions de Marcel : cela confère à ses interventions à la fois une sécheresse rigoureuse (c'est comme du secco) et une forme d'archaïsme qui caractérise très ingénieusement le personnage.

Voilà ! Very Happy


Citation :
Musicalement, je l'ai précisé sur le fil consacré aux représentations parisiennes, je trouve que c'est sur la longueur plutôt inégal, mais ça me semble inévitable, en fait. Beaucoup de chœurs m'ont semblé très conventionnellement écrits...

Shocked

Conventionnels, si on les regarde avec le point de vue de d'Indy, oui. Sinon, même chez Massenet, on n'en trouve pas, des chœurs aussi travaillés (soit dans leur contenu musical proprement dit, comme les ensembles du duel ou de la conspiration, soit simplement dans leur adéquation entre le figuralisme et la situation, comme la scène de voyeurisme au I).

Je ne vois vraiment pas grand'chose à reprendre là-dedans. Les ballets sont moins exaltants (mais comme ils n'étaient pas là…), les airs sont un peu en-dessous (Plus blanche et Pif paf ne sont pas exactement les sommets de l'art occidental), mais en réalité leur fadeur même apporte du sens et du relief, placés là où ils le sont.

Du gras dans La Juive, même dans Robert, oui, je vois. Dans Les Huguenots, s'il y a bien un opéra où il n'y a pas un numéro à enlever (je n'en dirais pas autant de Don Giovanni !).


Les finales de l'acte II et de l'acte III sont pour moi particulièrement réussi, tout comme les duos Valentine/Marcel et surtout Valentine/Raoul, immense.
Pour ce qui est du livret, j'ai beaucoup apprécié son côté bancal et métissé, où l'on passe du mélodrame pathétique au drame historique édifiant, même si je trouve que le personnage de Marcel est dans le texte parfois caricaturalement caractérisé.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Huguenots - Meyerbeer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Huguenots - Meyerbeer
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les Huguenots - Meyerbeer
» Giacomo MEYERBEER (1791-1864)
» Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)
» Les Huguenots
» Bons plans CD et plans pourris aussi (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: