Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Olga Peretyatko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:03

Polyeucte a écrit:
aurele a écrit:
récital "La bellezza del canto" d'Olga Peretyatko
Ah tiens, je l'ai écouté hier... et j'ai été un peu déçu. Trop lisse du point de vue folie (on est quand même dans une démonstration vocale dans beaucoup d'airs), avec un timbre qui semble plus sec qu'avant malgré une technique impressionnante.
Et puis une erreur à mon sens pour son air de Rusalka...
Je gardais souvenir en direct (que ce soit dans la salle au Châtelet pour Operalia ou l'enregistrement radio d'Otello à Pesaro) d'une voix plus ronde.
C'est un peu lisse niveau interprétatif effectivement mais je trouve le timbre assez riche et rond dans le medium; en revanche c'est dans l'aigu que ça se métallise et que ça perd en harmoniques; quant à la technique, elle est solide mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est impressionnante (j'ai entendu plus impressionnant que ça et de plus, associé à des voix plus grandes). Mais globalement j'aime bien et au moins, avec elle, on n'a pas un contre sens vocal dans le répertoire belcantiste (Oui je suis d'accord que Rusalka n'est pas dans sa nature vocale).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:23

Moi j'adore ses aigus cristallins, même si elle n'a pas le volume d'Anna, elle vient juste derrière pour moi; elle interprètera Guilietta dans "Les Capulet et les Montaigu" à Lyon sous la baguette de Pido cet automne. Je l'ai entendu dans des extraits de la "Sonnambula", dans les derniers Lieders de Strauss, dans "Le Rossignol et autres contes" et chaque fois j'étais enchanté (le tout sur Arte en son hd); dans Bellini, j'ai beaucoup d'espoir pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:34

bAlexb a écrit:
Peretyatko, je signe tout de suite.
Typiquement
le genre de chanteuse que je trouve non seulement d'une fraîcheur
incroyable (et préservée, ce qui est mieux, y compris dans des emplois a
priori hors de ses dimensions naturelles !) mais encore d'un charme
terriblement attachant.
Avec un instrument par ailleurs sans mirage
particulier mais employé avec talent, une palette dynamique plutôt
démonstrative (dans la Salle Métropole de Lausanne pour une Desdemona,
fière, farouche, superbe d'engagement et de ligne) et des colorations
très justement dosées et harmonieuses.
J'attends avec impatience de l'entendre à Lyon dans les "Capuleti" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:36

d.grammophone a écrit:
Moi j'adore ses aigus cristallins, même si elle n'a pas le volume d'Anna, elle vient juste derrière pour moi; elle interprètera Guilietta dans "Les Capulet et les Montaigu" à Lyon sous la baguette de Pido cet automne. Je l'ai entendu dans des extraits de la "Sonnambula", dans les derniers Lieders de Strauss, dans "Le Rossignol et autres contes" et chaque fois j'étais enchanté (le tout sur Arte en son hd); dans Bellini, j'ai beaucoup d'espoir pour elle.
cristallins n'est pas l'adjectif approprié pour qualifier ses aigus. Mais c'est une chanteuse à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:37

Je ne sais pas si c'est Gulietta ou un autre rôle féminin qu'elle interprétera et c'est un version de concert du 8 au 13 novembre. Je vais me renseigner sur son site.
Otello, c'est typiquement la chanteuse capable de briser du cristal avec ses aigus (si ça existe?).
Vous avez de la chance à Paris, il y a deux représentations prévues au Théatre des Champs Elysées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 17:57

Otello a écrit:
d.grammophone a écrit:
Moi j'adore ses aigus cristallins, même si elle n'a pas le volume d'Anna, elle vient juste derrière pour moi; elle interprètera Guilietta dans "Les Capulet et les Montaigu" à Lyon sous la baguette de Pido cet automne. Je l'ai entendu dans des extraits de la "Sonnambula", dans les derniers Lieders de Strauss, dans "Le Rossignol et autres contes" et chaque fois j'étais enchanté (le tout sur Arte en son hd); dans Bellini, j'ai beaucoup d'espoir pour elle.
cristallins n'est pas l'adjectif approprié pour qualifier ses aigus. Mais c'est une chanteuse à suivre.

Ses aigus sont très particuliers. Ils n'ont pas le percutant d'une Radva, la perfection d'une jeune Dessay, mais ils ont un véritable impact dramatique par le changement du son, et, du coup, sont marquants.

Moi j'adore ses aigus. Pour l'avoir vue en live, son medium est bon et ses graves faibles, mais ses aigus un peu tendus lui permettent de chanter sans avoir à rougir ses premiers Donizetti à la scène. Sans parler de sa présence scénique délicieuse.

Ce premier récital au disque est assez chouette, même s'il manque un peu de fun pour moi. Alors que le premier extrait est plein plein plein de promesses (j'aurais adoré qu'elle grave plus de rossini, notamment l'air d'Il signor bruschino par exemple), on a parfois des versions trop sérieuses d'airs pourtant très drôles, notamment Norina et Olympia. L'air de Manon est magnifique mais la 2e partie (oserais-je dire la cavatine) manque de dynamisme. C'est dans les lamenti et les airs plus éthérés qu'elle donne son meilleur. J'adore son "prendi" même si elle ne fait pas le sublime mezza di voce en entrée qu'elle nous avait donné à Lille (snif). Elle est idéale dans l'air de Gilda, avec toute cette légèreté, cette aisance qui font décoller cet air (que je trouve vite ennuyeux sans ces qualités). Enfin je la trouve magnifique dans la chanson du saule, ce qui à mon avis laisse présager d'excellentes choses pour sa Giulietta parisienne/lyonnaise, tant cet air est bellinien à mon oreille.

Je veux un récital Rossini par Olga! Mais celui-ci, témoin de son début de carrière brillant, reste de très bonne tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 18:42

Ino a écrit:
Je veux un récital Rossini par Olga!
euh... oui et non ça dépend quoi de Rossini! Tout n'est pas fait pour sa voix loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 18:54

Je n'ai pu trouver nulle part la distribution détaillée. Le site informatique de l'Opéra de Lyon est on ne peut plus abstrait: voilà ce qui est annoncé comme distribution: Anna Caterina Antonacci , Carlo Cigni , Chœur et Orchestre de l'Opéra de Lyon , Olga Peretyatko , Francisco Gatell . Nulle part Pido (alors que je suis sûr de l'avoir vu) et je ne suis pas sûr du rôle d'Olga Peretyatko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 19:01

d.grammophone a écrit:
Je n'ai pu trouver nulle part la distribution détaillée. Le site informatique de l'Opéra de Lyon est on ne peut plus abstrait: voilà ce qui est annoncé comme distribution: Anna Caterina Antonacci , Carlo Cigni , Chœur et Orchestre de l'Opéra de Lyon , Olga Peretyatko , Francisco Gatell . Nulle part Pido (alors que je suis sûr de l'avoir vu) et je ne suis pas sûr du rôle d'Olga Peretyatko.
ah ben tu as mal regardé parce que tout est indiqué y compris Pido (et pourtant lui ça n'aurait pas été une grosse perte s'il avait été remplacé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 19:20

J'ai trouvé mais leur site... D'entrée la page d'accueil ne rentre pas dans une page.
Pour Evelino Pido, je l'ai vu diriger sur Arte je crois un Donizetti et ça ne faisait pas tsin boum boum, j'ai trouvé très fin . Pour la "Sonnambula" qu'il dirige en dvd, c'est la mise en scène qui gâche tout: Amina ne fait qu'essayer de séduire d'entrée....
Comme chef dans Bellini j'entendrais bien Tomas Nétopyl ; as-tu des références actuelles pour les chefs dirigeant Bellini?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 19:29

d.grammophone a écrit:
J'ai trouvé mais leur site... D'entrée la page d'accueil ne rentre pas dans une page.
Pour Evelino Pido, je l'ai vu diriger sur Arte je crois un Donizetti et ça ne faisait pas tsin boum boum, j'ai trouvé très fin . Pour la "Sonnambula" qu'il dirige en dvd, c'est la mise en scène qui gâche tout: Amina ne fait qu'essayer de séduire d'entrée....
Comme chef dans Bellini j'entendrais bien Tomas Nétopyl ; as-tu des références actuelles pour les chefs dirigeant Bellini?
Michele Mariotti, Paolo Carignani par exemple. Pido coupe la musique et coupes les ailes à ce qu'il n'a pas coupé; direction sèche et cassante et sans relief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 19:48

Il existe un dvd des Puritains dirigé par Michele Mariotti. Je connais le blu-ray avec Anna Netrebko où elle est vraiment superbe mais toute seule (de son niveau).

Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
Callas, Netrebko, Crespin ce sont des maîtresse femme, il faut qu'elle le devienne aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 19:55

d.grammophone a écrit:
Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
oui Giulietta, Amina et Elvira mais chez Bellini, ça ne peut pas aller au-delà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 20:15

Si elle entre dans Norma, la prêtresse qui sacrifie son bonheur à son peuple et est trahie, elle change de catégorie. Mais elle est très jeune encore pour ces rôles trop forts à incarner (et accessoirement à chanter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 22 Aoû 2011 - 20:27

Otello a écrit:
d.grammophone a écrit:
Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
oui Giulietta, Amina et Elvira mais chez Bellini, ça ne peut pas aller au-delà!

J'ai tendance à penser la même chose, mais seul l'avenir nous dira la vérité sur la carrière d'Olga!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 0:29

Ino a écrit:
Otello a écrit:
d.grammophone a écrit:
Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
oui Giulietta, Amina et Elvira mais chez Bellini, ça ne peut pas aller au-delà!
J'ai tendance à penser la même chose, mais seul l'avenir nous dira la vérité sur la carrière d'Olga!
L'avenir nous dira surtout si elle aura su faire preuve de discernement et donc de sagesse dans le choix vocal de ses rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 0:36

Otello a écrit:
Ino a écrit:
Otello a écrit:
d.grammophone a écrit:
Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
oui Giulietta, Amina et Elvira mais chez Bellini, ça ne peut pas aller au-delà!
J'ai tendance à penser la même chose, mais seul l'avenir nous dira la vérité sur la carrière d'Olga!
L'avenir nous dira surtout si elle aura su faire preuve de discernement et donc de sagesse dans le choix vocal de ses rôles.

L'avenir nous dira comment sa voix évoluera. Toutes les coloratures prennent le même chemin, et les résultats sont tous différents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 1:06

Ino a écrit:
L'avenir nous dira comment sa voix évoluera. Toutes les coloratures prennent le même chemin, et les résultats sont tous différents.
sauf qu'elle n'est pas un soprano léger coloratura (et ça tant mieux si elle veut aborder certains rôles belcantistes) mais pas non plus un dramatico coloratura (et ça dans l'absolu ça lui interdit certains rôles belcantistes particulièrement ardus). Elle ne me semble pas avoir une voix immense mais elle a celle d'un fruité soprano lirico coloratura confortablement projeté et si on veut qu'elle nous donne de réelles joies pendant longtemps, il vaut mieux souhaiter qu'elle fasse preuve de sagesse dans ses choix vocaux et donc s'abstienne des Norma, et autres Semiramide, Imogene, Bolena, Elisabetta (Devereux) etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 2:01

Otello a écrit:
Ino a écrit:
L'avenir nous dira comment sa voix évoluera. Toutes les coloratures prennent le même chemin, et les résultats sont tous différents.
sauf qu'elle n'est pas un soprano léger coloratura (et ça tant mieux si elle veut aborder certains rôles belcantistes) mais pas non plus un dramatico coloratura (et ça dans l'absolu ça lui interdit certains rôles belcantistes particulièrement ardus). Elle ne me semble pas avoir une voix immense mais elle a celle d'un fruité soprano lirico coloratura confortablement projeté et si on veut qu'elle nous donne de réelles joies pendant longtemps, il vaut mieux souhaiter qu'elle fasse preuve de sagesse dans ses choix vocaux et donc s'abstienne des Norma, et autres Semiramide, Imogene, Bolena, Elisabetta (Devereux) etc.

Là encore, je suis d'accord de ce que j'ai entendu d'elle, mais je suis ouvert aux surprises. Après, pour ce qui est de la projection et de la force, seule la salle te le dira, et j'espère que tu pourras l'écouter prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 8:51

Ino a écrit:
Après, pour ce qui est de la projection et de la force, seule la salle te le dira, et j'espère que tu pourras l'écouter prochainement.

Parce que c'est réellement étonnant, oui ; surprenant et de présence et de "confort".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 9:01

Otello a écrit:
d.grammophone a écrit:
Pour Olga Peretyatko, je ne perd pas espoir qu'elle nous fasse des choses inoubliables dans Bellini .
oui Giulietta, Amina et Elvira mais chez Bellini, ça ne peut pas aller au-delà!

Tout pareil ; Adelson et Salvini ne lui est peut-être pas, non plus, totalement interdit. Je l'entendrais bien dans des rôles de la Tadolini (trop belle voix pour Lady Macbeth, selon Verdi ; l'écriture d'Alzira permet d'imaginer et la nature de la voix et son potentiel technique). Et Adalgisa, tiens, pourquoi pas ?

Pour info, au-delà du bel canto dix-neuvièmiste, Peretyatko doit faire sa prise de rôle en Alcina à Lausanne ; production à suivre (irai-je ou n'irai-je pas scratch ?) au moins autant que celle des Capuleti (pour laquelle j'ai mes billets et qui, pour le coup, me paraît un brin moins risquée, pour elle).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 9:06

Oui, je garde le souvenir d'une voix assez sonore dans son air d'Olympia lors d'Operalia en 2007 au Châtelet...

Mais en tout cas, j'attends de voir ce que donnera sa Giulietta, parce que à l'écoute de ce récital, je suis un peu déçu par ce qu'elle a proposé. Tant vocalement que dramatiquement. ça reste un peu chiche des deux côtés. Espérons que c'est l'effet studio!
Et encore une russe par contre qui ne propose pas un seul air russe dans ce récital "carte de visite". Dommage. Une Ludmilla aurait fait merveille avec cette voix........
Ou un extrait du Rossignol qu'elle a chanté!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 13:26

bAlexb a écrit:
Tout pareil ; Adelson et Salvini ne lui est peut-être pas, non plus, totalement interdit. Je l'entendrais bien dans des rôles de la Tadolini (trop belle voix pour Lady Macbeth, selon Verdi ; l'écriture d'Alzira permet d'imaginer et la nature de la voix et son potentiel technique). Et Adalgisa, tiens, pourquoi pas ?
ah ben Adalgisa oui évidemment ce serait possible mais en aurait elle envie ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 13:38

J'ai écouté le disque et il y a effectivement un côté fruité dans cette voix très appréciable, elle a un beau timbre et des aigus que je ne trouve pas si tirés que cela. Je trouve d'ailleurs ses aigus très intéressants. Il lui manque juste des graves solides. La technique est très bonne sans être extraordinaire. Le disque s'écoute avec plaisir mais au final, cela reste assez peu marquant. L'air de Rusalka est je trouve interprété avec beaucoup de sensibilité même si la voix n'est pas forcément celle requise. L'air d'Olympia marque peu. En revanche, l'air de Manon est prometteur si elle décide de se lancer dans le rôle. La coquetterie du personnage ressort bien avec ce sourire dans la voix. La prononciation du français est bonne. L'air de Fiorilla est bien interprété mais m'a peu marqué. Son interprétation de l'air de Norina est trop creuse. Son interprétation de l'air d'Adina est l'une des perles du disque avec de très belles nuances. L'air de Linda met bien en valeur ses qualités techniques mais relève trop de la pure démonstration. La cavatine et la cabalette de Lucia, rôle qu'elle doit interpréter à Berlin la saison prochaine sont interprétées de manière trop neutre, les émotions de l'héroine ne ressortent pas, le grave lui fait défaut. L'air de Desdemona est l'autre perle du disque avec de beaux accents et un engagement plus important. "Caro nome" ne m'a pas marqué plus que cela et l'air d'Adele est interprété de manière charmante, avec l'espièglerie nécessaire. J'écouterai à la radio sa Giulietta car une captation est prévue me semble-t-il. C'est une cantatrice à suivre en tout cas qui doit encore murir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 13:46

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Tout pareil ; Adelson et Salvini ne lui est peut-être pas, non plus, totalement interdit. Je l'entendrais bien dans des rôles de la Tadolini (trop belle voix pour Lady Macbeth, selon Verdi ; l'écriture d'Alzira permet d'imaginer et la nature de la voix et son potentiel technique). Et Adalgisa, tiens, pourquoi pas ?
ah ben Adalgisa oui évidemment ce serait possible mais en aurait elle envie ???

Cela, je l'ignore ; mais je ne suis pas sûr, non plus, qu'elle soit réellement tentée par Norma. Surtout à ce stade de sa carrière ; je réfléchissais sans conteste dans l'absolu. A venir : Susanna, Giulietta, Le Rossignol, Alcina, Adina, Lucia et des concerts (airs de Lucia, Elvira, Amina, Ophélie, d'Offenbach et de Strauss).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 13:50

Elle sera également Fiorilla à Amsterdam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 14:06

aurele a écrit:
Elle sera également Fiorilla à Amsterdam.

Bien vu, oui ; mais il est vrai que tout un Rossini buffa lui va, aujourd'hui, comme un gant. Le Rossini des farces en un acte, bien sûr (Bruschino, la Scala di seta qu'elle a chantée à Pesaro, comme La Morte di Didone et le Nozze di Teti, d'ailleurs) ; celui du Turco, à mon avis. A l'autre "extrême" de la carrière, sa Corinna réserve une ligne de chant hypnotique (ça se trouve, en récital, sur YT). Et même si elle évoque sans doute tout sauf Colbran (Fodor-Mainvielle, pourquoi pas ; avec ce que cela suppose de brillant pour une Rosina soprano, par exemple), sa Desdemona, en live, reste un immense souvenir (comparée, par exemple, à la déception sans borne de celle d'Antonacci, à Lyon). Elle a été une superbe Aldimira dans Sigismondo, à Pesaro toujours.

Fodor-Mainvielle qui avait été, d'ailleurs, si je me souviens bien, une Susanna reconnue et une Zerlina courue. Une Semiramide acclamée, aussi, remarque Embarassed ...

J'oubliais que je vais l'entendre dans Blöndchen à Genève, en novembre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 23 Aoû 2011 - 14:21

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Elle sera également Fiorilla à Amsterdam.

Bien vu, oui ; mais il est vrai que tout un Rossini buffa lui va, aujourd'hui, comme un gant. Le Rossini des farces en un acte, bien sûr (Bruschino, la Scala di seta qu'elle a chantée à Pesaro, comme La Morte di Didone et le Nozze di Teti, d'ailleurs) ; celui du Turco, à mon avis. A l'autre "extrême" de la carrière, sa Corinna réserve une ligne de chant hypnotique (ça se trouve, en récital, sur YT). Et même si elle évoque sans doute tout sauf Colbran (Fodor-Mainvielle, pourquoi pas ; avec ce que cela suppose de brillant pour une Rosina soprano, par exemple), sa Desdemona, en live, reste un immense souvenir (comparée, par exemple, à la déception sans borne de celle d'Antonacci, à Lyon). Elle a été une superbe Aldimira dans Sigismondo, à Pesaro toujours.

Fodor-Mainvielle qui avait été, d'ailleurs, si je me souviens bien, une Susanna reconnue et une Zerlina courue. Une Semiramide acclamée, aussi, remarque Embarassed ...

J'oubliais que je vais l'entendre dans Blöndchen à Genève, en novembre...

Et j'oubliais la comtesse Adèle du Comte Ory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mer 24 Aoû 2011 - 11:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mer 24 Aoû 2011 - 11:24

aurele a écrit:
Voici une très bonne critique de son récital : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2859&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

C'est vrai, oui ; et dans l'ensemble, ça résume assez bien la teneur de nos échanges ici même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 22 Nov 2011 - 16:02

J'écoute Scotto dans I Lombardi ("O Madre dal cielo") et je ne m'étais jamasi avisé à quel point la couleur général, les allègements, certaines infimes stridences dans l'aigu (chez la jeune Scotto, j'entends) se retrouvent chez l'une et chez l'autre ; sans mimétisme mais avec un sens de la ligne et une technique d'une proximité assez incroyables (et, finalement, approcher Scotto c'est tout le mal qu'on peut souhaiter à Peretyatko).
Il faudrait, pour le coup, que je réécoute la Giulietta de Scotto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 22 Nov 2011 - 16:28

bAlexb a écrit:
J'écoute Scotto dans I Lombardi ("O Madre dal cielo") et je ne m'étais jamasi avisé à quel point la couleur général, les allègements, certaines infimes stridences dans l'aigu (chez la jeune Scotto, j'entends) se retrouvent chez l'une et chez l'autre ; sans mimétisme mais avec un sens de la ligne et une technique d'une proximité assez incroyables (et, finalement, approcher Scotto c'est tout le mal qu'on peut souhaiter à Peretyatko).
Il faudrait, pour le coup, que je réécoute la Giulietta de Scotto.
infimes stridences dans l'aigu chez la jeune Scotto ??? mais tout ce qui part du contre-ut chez la jeune Scotto n'est que stridence de plus en plus terrible de demi-ton en demi-ton! Une vraie scie à métaux!
Peretyatko est sutherlandienne de rondeur dans l'aigu et le suraigu à côté de la jeune Scotto.
En revanche suis d'accord avec toi pour ce qui est du sens de la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 22 Nov 2011 - 16:33

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
J'écoute Scotto dans I Lombardi ("O Madre dal cielo") et je ne m'étais jamasi avisé à quel point la couleur général, les allègements, certaines infimes stridences dans l'aigu (chez la jeune Scotto, j'entends) se retrouvent chez l'une et chez l'autre ; sans mimétisme mais avec un sens de la ligne et une technique d'une proximité assez incroyables (et, finalement, approcher Scotto c'est tout le mal qu'on peut souhaiter à Peretyatko).
Il faudrait, pour le coup, que je réécoute la Giulietta de Scotto.
infimes stridences dans l'aigu chez la jeune Scotto ??? mais tout ce qui part du contre-ut chez la jeune Scotto n'est que stridence de plus en plus terrible de demi-ton en demi-ton! Une vraie scie à métaux!
Peretyatko est sutherlandienne de rondeur dans l'aigu et le suraigu à côté de la jeune Scotto.
En revanche suis d'accord avec toi pour ce qui est du sens de la ligne.

Les stridences de la jeune Scotto sont une paille à côté de la scie réelle (tu as bien trouvé le terme) des années 70/80. Dans les Lombardi, par exemple (ça vaut pour Rigoletto, Sonnambula, la première Violetta), je parlerais plutôt de verdeur. Mais la ligne, portée par un souffle (apparemment) inextinguible, la légèreté de l'aigu piano, à la fois parfaitement tenu et éthéré, comme privé de substance (alors qu'il emplit, chez Peretyatko, parfaitement la salle) est un point de rencontre particulièrement sensible, au-delà du phrasé soigné, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 22 Nov 2011 - 16:48

bAlexb a écrit:
Les stridences de la jeune Scotto sont une paille à côté de la scie réelle (tu as bien trouvé le terme) des années 70/80. Dans les Lombardi, par exemple (ça vaut pour Rigoletto, Sonnambula, la première Violetta), je parlerais plutôt de verdeur. Mais la ligne, portée par un souffle (apparemment) inextinguible, la légèreté de l'aigu piano, à la fois parfaitement tenu et éthéré, comme privé de substance (alors qu'il emplit, chez Peretyatko, parfaitement la salle) est un point de rencontre particulièrement sensible, au-delà du phrasé soigné, etc.
Oui mais c'est une grande différence technique entre la manière d'émettre les aigus et les suraigus chez Scotto qui pousse ses notes exclusivement sur le timbre en fermant l'émission alors qu'une Peretyatko est davantage dans une émission plus ouverte, percutante et ronde à la fois et caractéristique (à une échelle moindre toutefois) de Sutherland ou de Netrebko aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Mar 22 Nov 2011 - 16:57

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Les stridences de la jeune Scotto sont une paille à côté de la scie réelle (tu as bien trouvé le terme) des années 70/80. Dans les Lombardi, par exemple (ça vaut pour Rigoletto, Sonnambula, la première Violetta), je parlerais plutôt de verdeur. Mais la ligne, portée par un souffle (apparemment) inextinguible, la légèreté de l'aigu piano, à la fois parfaitement tenu et éthéré, comme privé de substance (alors qu'il emplit, chez Peretyatko, parfaitement la salle) est un point de rencontre particulièrement sensible, au-delà du phrasé soigné, etc.
Oui mais c'est une grande différence technique entre la manière d'émettre les aigus et les suraigus chez Scotto qui pousse ses notes exclusivement sur le timbre en fermant l'émission alors qu'une Peretyatko est davantage dans une émission plus ouverte, percutante et ronde à la fois et caractéristique (à une échelle moindre toutefois) de Sutherland ou de Netrebko aussi.

Eh bien tu sais (on fait de la télépathie, c'est ça, hein Wink ?) que lors des Capuleti de Lyon, je me suis fait la réflexion (au-delà du physique, j'entends) que Peretyatko m'évoquait beaucoup la toute jeune Netrebko (les Prokofiev avec Gergiev, son Ruslan aussi voire ses premières Traviata au début des années 2000) ; mais c'est quelque chose que je ressens plus dans la gestion du medium (qui, cela peut paraître paradoxal compte tenu de ses "apesanteurs" toute d'évidence, me semble être son registre d'élection) ; le plus plein, le plus moelleux (cf. sa Rusalka) que dans la gestion de l'aigu. Quant à Sutherland les timbres me semblent tellement différents que les rapports techniques m'apparaissent d'autant moins saillants ; mais c'est aussi que, pour les raisons que tu connais, j'ai une fréquentation bien plus épisodique de la Stupenda que toi Wink !

Par rapport à Scotto, c'était plus le résultat qui m'avait paru congruent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Dim 5 Fév 2012 - 18:41

Une bonne nouvelle pour les afficionados de la dame, une parution en blu-ray de "l'enlevement au sérail" où elle interprète Blonde .
Est-ce que l'orchestre symphonique de Liceu saura être à la hauteur du plateau féminin?
Le blu-ray est déja paru à Londres et paraîtra le 21 Février en France.

Come tu dis bAlex, c'est plus qu'une analogie avec Netrebko jeune: Mozart, les Noces, si la musique est du niveau d'Harnoncourt et de Vienne (la plus belle ouverture de Mozart à ma connaissance), ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vskarl
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 6 Fév 2012 - 13:20

Cette version était passée à la télé, je ne sais plus dans quel pays en 2011.
je l'avais en dvd mais n'ai jamais eu le temps de la regarder.
je vais y jeter un oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Jeu 1 Mar 2012 - 11:04

3 critiques d'Alcina donnée à l'opéra de Lausanne :

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=8187
http://www.concertclassic.com/journal/articles/actualite_20120301_4240.asp
http://www.resmusica.com/2012/02/25/alcina-chez-ikea-a-lausanne/

Le dernier critique est beaucoup plus mitigé, notamment sur la vocalisation de cette dernière.
Je tiens à ajouter qu'elle interprètera un rôle cet été à Pesaro dans Mathilde di Shabran. Le rôle en question n'est pas mentionné sur son site ou sur celui du site de Pesaro mais c'est probablement le rôle titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 6 Avr 2012 - 16:20

Peretyatko fera Adina, la saison prochaine, à Lausanne, sous la diirection de Lopez-Cobos :

http://www.opera-lausanne.ch/spectacles/saison-2012-2013/detail-spectacles/lelisir-damore.html

Ainsi qu'un récital mêlant compositeurs italiens et russes :

http://www.opera-lausanne.ch/spectacles/saison-2012-2013/detail-spectacles/olga-peretyatko.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Jeu 19 Avr 2012 - 8:26

A propos de sa Fiorilla à Amsterdam :

"Les thuriféraires de Callas et de Bartoli dans le rôle pourront être déconcertés par la légèreté de la voix. Le chant d’Olga Peretyatko possède aujourd'hui pourtant suffisamment de chair pour rendre justice à une écriture plus centrale qu'il n'y paraît. Les échappées dans l'aigu n’en restent pas moins vertigineuses. Cette Fiorella affolante y fait montre d'un art de la colorature qui surpasse les rossignolades du soprano leggiero, catégorie à laquelle Olga Peretyatko a cessé d'appartenir. Son grand air du second acte expose à ce titre la variété des effets – portamenti, pichettati, messa di voce, trilles dans le suraigu – le tout en conformité avec l'esprit de la partition et sans que le théâtre en pâtisse. L'expression en effet est tout autant vocale que scénique, Olga Peretyatko a non seulement le style mais aussi le physique du personnage et ce n'est pas un hasard si, au tomber de rideau, le public salue debout cette interprétation d'un rôle où elle semble aujourd'hui sans rivale."

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=3647&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 18 Avr 2014 - 14:46

Peretyatko fera sa prise de rôle en Violetta à Lausanne, la saison prochaine avant de la reprendre à Baden-Baden : http://www.opera-lausanne.ch/fr/calendrier/saison-2014-15/detail-spectacles/la-traviata.html . Production mise en scène par Grinda (pour Rancatore et Yoncheva à Monaco, c'était déjà la production de la prise de rôle, non ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 18 Avr 2014 - 14:55

Oui, il me semble que c'était une double prise de rôle pour Rancatore et Yoncheva!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 18 Avr 2014 - 14:57

Polyeucte a écrit:
Oui, il me semble que c'était une double prise de rôle pour Rancatore et Yoncheva!

Alors c'est la production (vue aussi à Saint-Etienne) qui veut ça (et il faut suivre les prochaines reprises, s'il y en a Wink )!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 29 Jan 2016 - 12:23

Vier Letzte Lieder avec l'Orchestre Philarmonique de l'Oural et Dmitry Liss : /watch?v=4QvFynvO7yc

Cela a été mis en ligne en 2014 mais je ne sais pas de quand date le concert précisément, je n'ai pas trouvé d'info sur le web. Ne connaissant pas encore sa Blondchen, je ne l'avais pas entendu beaucoup en allemand, en dehors des deux airs d'Adele de Die Fledermaus dans ses deux premiers récitals chez Sony. Son allemand pour une non native (Allemagne, Autriche, partie allemande de la Suisse) est d'une grande clarté, les intonations comme quelqu'un le souligne sous la vidéo sont parfaites. C'est une très belle interprétation de ces quatre lieder, surtout avec un orchestre de troisième catégorie et une direction pas passionnante. Cela manque encore de profondeur, elle se concentre beaucoup sur le chant et la ligne musicale mais c'est incontestablement à écouter. Elle a dû faire déjà Zerbinetta, au moins quand elle était étudiante. J'aimerais beaucoup qu'elle chante Sophie ou Zdenka également. Pour le versant allemand de Mozart, elle ferait une très belle Pamina à mon avis. Visiblement, elle a pris une autre orientation dans sa carrière qui se concentre majoritairement sur le répertoire italien du XIXe siècle, plus particulièrement Donizetti, Bellini et Rossini.

Elle défend heureusement encore un peu le répertoire russe. Si je ne détestais pas Tcherniakov, je me pencherais sur son interprétation du rôle de Marfa, à moins que je récupère un jour une bande audio uniquement. Je doute également que ce soit un répertoire fait pour Barenboim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 29 Jan 2016 - 12:43

Je remets ici ce dont on discuté ailleurs :

bAlexb a écrit:
Montfort a écrit:
Quand on regarde sur son site, on voit que son répertoire est déjà plus large que Rossini ou le bal canto romantique :

http://www.olgaperetyatko.com/about

Giunia dans Lucio Silla, Giulietta des Capuleti, Lucia, Elvira des Puritains, Zerbinette...
Je la perçois comme ambitieuse, et ses moyens vocaux me semblent importants : elle va certainement élargir son répertoire....

Montfort

Je l'ai pas mal entendue en début de carrière et, au contraire, je pense qu'elle va des uns vers l'autre ; c'est à dire d'un répertoire où Haendel & Mozart, par exemple, côtoyait Stravinsky vers quelque chose de plus réduit (je ne dis pas : réducteur, attention), et volontairement centré sur le bel canto romantique (à entendre au sens large du terme, c'est à dire embrassant Rossini jusqu'à Donizetti et au Verdi de la décennie 1850). Question "d'organisation" vocale (ne pas pécher par excès de diversification, je veux dire) ? J'aimerais croire à un élargissement du répertoire allant de pair avec celui des moyens (la confiner dans la colorature aiguë me semble une relative erreur tant elle peut afficher un medium charnu, pulpeux dans des tessitures plus centrales). Mais enfin, elle paraît bien établie à Pesaro, sa dernière Marfa date d'il y a bientôt 2 ans et idem pour Zerbinetta ; j'ai peur qu'il n'y ait plus forcément grand chose à espérer de ce côté (et très sincèrement, je le regrette).
Tiens d'ailleurs, on en parlait : en voilà une belle Esclarmonde possible (et une Thaïs, etc.).
Sinon, on peut continuer ici : http://classik.forumactif.com/t5632-olga-peretyatko?highlight=peretyatko .

bAlexb a écrit:
Montfort a écrit:
Autre critique, pas mal vue, de ce concert :

http://www.altamusica.com/concerts/document.php?action=MoreDocument&DocRef=5857&DossierRef=5350


Montfort

Eh ! Lui reste à foncer dans le Coq d'Or hehe !
(Blague à part, quelle Reine de Chemaka on serait en droit d'espérer...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 29 Jan 2016 - 12:57

Si tu ne connais pas son interprétation des Vier Letzte lieder, je te conseille d'aller écouter. J'aimerais bien qu'elle fasse un disque de lieder de Strauss voire un disque avec plusieurs compositeurs allemands et autrichiens chez Sony.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 29 Jan 2016 - 13:30

aurele a écrit:
Si tu ne connais pas son interprétation des Vier Letzte lieder, je te conseille d'aller écouter.

Si si, je connais, je te rassure ; tu sais que les Vier letzte Lieder comptent parmi mes pièces "de coeur" Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Jeu 25 Fév 2016 - 20:13

Otello a écrit:
oh ben la voix de Peretyatko n'a pas vraiment changé ces dernières années! Elle a toujours été banale, pas spécialement belle (mais pas moche non plus!), pas grande et en rien une signature vocale mais il est vrai que ce n'était pas un problème quand elle chantait Stravinsky, Korsakov et Chostakovitch où elle était fort bien et où elle aurait dû rester.

Ce n'est pas la meilleure soprano pour servir le répertoire belcantiste mais je te trouve très sévère. Le timbre est plutôt beau. Elle n'a pas de signature vocale, si c'est que tu entends par "toujours été banale". Elle a fait de très belles choses ailleurs que dans le répertoire russe. J'ai aimé sa Violetta de Baden-Baden, ses Vier Letzte Lieder (cf au-dessus), son premier récital chez Sony, n'ayant pas trop écouté les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Ven 26 Fév 2016 - 9:09

Otello a écrit:
oh ben la voix de Peretyatko n'a pas vraiment changé ces dernières années! Elle a toujours été banale, pas spécialement belle (mais pas moche non plus!), pas grande et en rien une signature vocale mais il est vrai que ce n'était pas un problème quand elle chantait Stravinsky, Korsakov et Chostakovitch où elle était fort bien et où elle aurait dû rester.

Ce n'est pas parce que tu écoutes peu le répertoire russe qu'il faut en déduire que la signature vocale est moins importante que chez les italiens. Les opéras de Rimsky Korsakov n'ont rien à envier à ceux de Verdi et la beauté du timbre, le variété de l'émission, la maitrise des vocalises et l'art de la coloration y sont tout aussi vitales !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   Lun 1 Mai 2017 - 17:48

On nous annonce son prochain récital... et il sera russe!



Olga Peretyatko Russian Light

Ural Philharmonic Orchestra
Dimitry Liss (conductor)


Mikhail Glinka (1804 1857)
1 Lyudmila s Cavatina: Grustno mne, roditel dorogoy! / I am sad, dear father!
from Ruslan and Lyudmila

Nikolai Rimsky-Korsakov (1844 1908)
2 Hymn to the Sun: Otvet mne, zorkoye svetilo! / Greetings to you, sun!
from The Golden Cockerel
3 Snow Maiden s Aria: S podruzhkami po yagodu khodit / To go to pick berries in the woods
from The Snow Maiden
4 Volkhova s Lullaby: Son po berezhku khodil / It was all dreamy along the shore
from Sadko
5 Marfa s Aria: Ivan Sergeich, khochesh , v sad poydyom / Ivan Sergeyevich, would you like to go to the garden? from The Tsar s Bride
6 Plenivshis rozoj, solovey / The Nightingale Enslaved by the Rose op. 2/2

Sergei Rachmaninoff (1873 1943)
7 Eshchyo v polyakh beleyet sneg / Spring Waters op. 14/11
8 Vokaliz / Vocalise op. 34/14
9 Ne poy, krasavica / Don t Sing, My Beauty op. 4/4
10 Zdes khorosho / It s Nice Here op. 21/7

Igor Stravinsky (1882 1971)
11 Nightingale s Song: Nightingale s Akh! Serdce dobroye / Ah, the kind heart
from The Nightingale

Dmitri Shostakovich (1906 1975)
12 Lidochka s Song: Ya v shkolu kogda-to khodila / I used to go to school
from Moscow, Cheryomushki
13 Lidochka s Song: Chasy na ploshchadi zazhglis / The clock on the square is lit up
from Moscow, Cheryomushki


Dommage d'avoir intégré des mélodies au milieu... chez Rachmaninov elle pouvait difficilement chanter d'opéra, mais il y avait d'autres ouvrages possibles... le deuxième air de Ludmila par exemple!
Mais c'est une habitude : un récital d'opéra russe semble obligatoirement avoir quelques mélodies plus ou moins bien orchestrées... on pourrait aussi avoir deux récitals! Mr.Red

Pas trouvé de date de sortie par contre.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olga Peretyatko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olga Peretyatko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olga Peretyatko
» 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité
» En ce moment à la télévision... (5)
» TCE 2012/2013 (programmation)
» Chambre Philharmonique (Krivine, Peretyatko), Paris/Grenoble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: