Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)

Aller en bas 
AuteurMessage
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 11:43

A propos de l'Ile des morts:

Xavier a écrit:
Ashkenazy prend le début vraiment lent... enfin pourquoi pas. (on y perd du côté implacable à mon avis)
Par contre il nique le solo de violon à 5'04 en le doublant... une horreur. Confused
Alors après un long débat, il est avéré que c'est plutôt Reiner qui est trop rapide et que le solo de violon en question est une invention du chef puisque Rachmaninov réclame 2 pupitres dans ce passage. De manière générale, Ashkenazy est bien plus fidèle à la partition.

Classica a écrit:
Toutefois, je n'ai pas eu le loisir d'écouter la version de Reiner. On peut la trouver chez quel éditeur ?
Chez RCA, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classica
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 12:52

Achille a écrit:
Xavier a écrit:
Ashkenazy prend le début vraiment lent... enfin pourquoi pas. (on y perd du côté implacable à mon avis)
Par contre il nique le solo de violon à 5'04 en le doublant... une horreur. Confused
Alors après un long débat, il est avéré que c'est plutôt Reiner qui est trop rapide et que le solo de violon en question est une invention du chef puisque Rachmaninov réclame 2 pupitres dans ce passage. De manière générale, Ashkenazy est bien plus fidèle à la partition.

Comme quoi ma version n'est pas si mauvaise que cela. Au moins elle est fidèle à la partition. 😉
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 18:48

Achille a écrit:
Xavier a écrit:
Ashkenazy prend le début vraiment lent... enfin pourquoi pas. (on y perd du côté implacable à mon avis)
Par contre il nique le solo de violon à 5'04 en le doublant... une horreur. Confused
Alors après un long débat, il est avéré que c'est plutôt Reiner qui est trop rapide et que le solo de violon en question est une invention du chef puisque Rachmaninov réclame 2 pupitres dans ce passage. De manière générale, Ashkenazy est bien plus fidèle à la partition.

Tu charries, on a vu qu'Ashkenazy prenait aussi pas mal de libertés! Wink

De toute façon, là n'est pas la question, Rachmaninov dans sa version fait aussi des ritenuto et autres qui ne sont pas marqués. (sans parler de tous les passages carrément coupés! une horreur... Confused )

Ce sont 2 versions très différentes en tout cas; mais je préfère le son Reiner, et son interprétation dans l'ensemble un peu plus allante, plus implacable à mon sens. (sinon effectivement c'est Reiner qui a pris l'initiative de faire un solo de violon alors que Rachmaninov en voulait 4 à ce moment-là, ce qui sonne assez mal à mon goût)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 18:51

Classica a écrit:
Achille a écrit:
Bon, ben voilà : rien à rajouter. J'ai même l'impression d'avoir écrit ce post... scratch A ceci près que je connais uniquement la version de Vladimir Ashkenazy, que j'aime beaucoup.

(Et puis, j'adore ces tableaux de Böcklin !)

Content de voir que je ne suis pas le seul à apprécier cette version. Toutefois, je n'ai pas eu le loisir d'écouter la version de Reiner. On peut la trouver chez quel éditeur ?

Tu as de la chance, la voici à pas cher avec l'excellente 2è symphonie par Ormandy.

Ile des morts/Reiner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 19:37

Xavier a écrit:
Tu charries, on a vu qu'Ashkenazy prenait aussi pas mal de libertés! Wink
Beaucoup moins, quand même. Certains choix de Reiner me choquent vraiment, mais je suis tellement habitué à Ashkenazy que c'est un peu normal...

Citation :
(sinon effectivement c'est Reiner qui a pris l'initiative de faire un solo de violon alors que Rachmaninov en voulait 4 à ce moment-là, ce qui sonne assez mal à mon goût)
Je t'accorde que le violon solo me paraît une bonne idée. Peut-être s'agit-il tout simplement d'une autre édition ?

De toute façon, il s'agit là de deux excellentes versions, mais très différentes l'une de l'autre (diplomatie, quand tu nous tiens...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 29 Juil 2005 - 19:40

Achille a écrit:

Je t'accorde que le violon solo me paraît une bonne idée. Peut-être s'agit-il tout simplement d'une autre édition ?

Après tout, oui peut-être.

Sinon, idem pour moi j'ai écouté 50 fois la version Reiner j'y suis donc trop habitué pour aimer tout de suite une version très différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaston
Mélomane gaffeur
avatar

Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 30 Juil 2005 - 3:46

Très belle oeuvre, pas vraiment frequentee. Connais-tu Svetlanov 1974 et/ou Maazel 1981 ? Deux bonnes versions je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 30 Juil 2005 - 3:48

gaston a écrit:
Très belle oeuvre, pas vraiment frequentee. Connais-tu Svetlanov 1974 et/ou Maazel 1981 ? Deux bonnes versions je pense...

Je me souviens ne pas avoir aimer la version Svetlanov. (je ne sais pas si c'est la version 74, il a peut-être fait plusieurs versions)
Et Maazel je crois l'avoir écouté mais je ne m'en souviens plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 59
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 9 Sep 2005 - 8:13

Je confirme avec Gaston que la version Maazel ne manque pas d'intérêt ( couplée avec la symphonie n° 3 )

Pour Svetlanov, il existe une version de 1966 sur ce double CD:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
mitia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 10 Sep 2005 - 14:59

J' ai également la version Svetlanov et moi non plus je ne l'aime pas trop. Il faudrait que je la retrouve dans mes cds pour la réécouter mais là, comme ça de but en blanc, il me semble me souvenir que le tempo était trop rapide à mon goût et que ça manquait de puissance et de profondeur.

J'écoute en ce moment la version dirigée par le compositeur lui-même, c'est beaucoup mieux Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 10 Sep 2005 - 17:25

mitia a écrit:

J'écoute en ce moment la version dirigée par le compositeur lui-même, c'est beaucoup mieux Cool

Malheureusement plein de coupures désastreuses... et puis le son est quand même pas top.

Je te conseille Reiner et Ashkenazy si tu veux d'autres versions. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 10 Sep 2005 - 17:29

Oui, c'est vrai que le son n'est pas top mais par contre, je n'ai pas fait gaffe aux coupures. Je la réécoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
General Custer
Mélomane averti


Nombre de messages : 264
Age : 118
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 31 Déc 2005 - 22:10

Je viens d'acquérir ceci: pour un prix ridicule sur priceminister ( j'ai payé plus cher de frais de port que l'objet lui-même, neuf sous cellophane, c'est vous dire... ) et le son est très pur, l'enregistrement irréprochable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 6 Jan 2006 - 19:11

T'aurais pu poster ça dans le topic des pochettes tartes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
encolpio
La vie en noir et blanc
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 45
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 6 Jan 2006 - 19:29

Mes versions pref:
Reiner en premier
Mais aussi Svetlanov 66.
En revanche je ne supporte pas la version Ashkenazy que je trouve maniérée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 59
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Lun 9 Jan 2006 - 17:58

J'ai un excellent souvenir de la version de Lorin Maazel chez DG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
General Custer
Mélomane averti


Nombre de messages : 264
Age : 118
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mer 11 Jan 2006 - 20:40

Xavier a écrit:
T'aurais pu poster ça dans le topic des pochettes tartes. Very Happy
Attends, tu n'as pas vu l'intérieur!

Dans le genre Maisky n'est pas mal non plus, avec son allure de rock-star vieillissante mâtinée de BHL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Dim 31 Juil 2011 - 19:25

General Custer a écrit:
Je viens d'acquérir ceci: pour un prix ridicule sur priceminister ( j'ai payé plus cher de frais de port que l'objet lui-même, neuf sous cellophane, c'est vous dire... ) et le son est très pur, l'enregistrement irréprochable.
Sad Quelle horreur ! Lang Lang qui touche à Rachmaninov .. J'en ai les larmes aux yeux Sad !

L'ile des morts est une oeuvre vraiment fantastique.

Je ne connais que très peu de version, en tout cas je rejoins un peu la magorité avec Reiner (Ashkenazy n'est pas un chef qui m'inspire beaucoup en général, peu être parce que je le connais mal, enfin bon ..)


Dernière édition par Rav-phaël le Ven 1 Nov 2013 - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22980
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Rachmaninov-autres oeuvres orchestrales   Sam 27 Aoû 2011 - 12:05

J'ouvre ce topic pour parler notamment de la discographie de ses poèmes symphoniques. J'ai découvert récemment L'île des morts dans un enregistrement de studio de 1999 dirigé par Pletnev à la tête du Russian National Philarmonic Orchestra. C'est une très belle version mais je n'ai aucun point de comparaison avec d'autres. Quels autres enregistrements ont vos faveurs concernant cette oeuvre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 27 Aoû 2011 - 12:27

J'aime vraiment beaucoup l'interprétation d'Ashkenazy dans le coffret Decca qui regroupe également les Symphonies, les Cloches et les Danses Symphoniques. Very Happy
La version de Reiner est vraiment magnifique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 24 Déc 2011 - 15:49

Quelqu'un connaîtrait-il ce live ?



J'avais lu de bonnes critiques, et j'avais envie de me plonger plus sérieusement dans Rachmaninov. Je passe rapidement sur les Tableaux de Mussorgsky (magnifique fougue orchestrale), pour en venir à cette Ile des Morts : Svetlanov est très dramatique, théâtral, et réussit à inssufler une concentration rare à l'orchestre de la BBC qui se met tout d'un coup à sonner comme un orchestre russe pirat ! La prise de son est plus qu'honnête, pour une fois, et le public n'est pas bruyant.
Quant à la musique elle-même, j'avoue avoir été immédiatement séduit par le thème de procession du début, et captivé à chacune de ses réapparitions. Les parties plus lyriques, plus lumineuses (la partie centrale) m'a paru plus kitsch par contre. A creuser Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 24 Déc 2011 - 15:51

Bon ben, voilà un post qui chevauche deux sujets Mr. Green .
Tu peux supprimer dans l'autre si jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Lun 30 Jan 2012 - 20:40

Je viens d'écouter l'Ile des Morts dans la version Ashkenazy/Amsterdam ; c'est quand même un peu plat dans les parties lyriques, malgré un son magnifique, et les parties plus dramatiques manquent un peu de soufle (ou s'essoufflent bien vite, ce qui revient au même Mr. Green ). Chez Svetlanov, on sent ce balancement morbide dans ce 5/8, cette mélodie qui émerge lugubrement des eaux sombres ; chez Ashkenazy, c'est plus conventionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Dim 19 Fév 2012 - 13:14

- .. -


Dernière édition par Rav-phaël le Ven 1 Nov 2013 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 9 Fév 2013 - 23:40

olivier le normand, in Playlist, a écrit:
Mélomaniac a écrit:

L'Ile des Morts Op. 29

= Vladimir Ashkenazy, Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam

(Decca, 7-10 janvier 1983)


Pardon, Melomaniac, mais est-ce que tu pourrais nous indiquer ce que tu penses des enregistrements que tu écoutes? J'ai lu que tu le faisais parfois, mais pas systématiquement.
Cela t'ennuyerait de nous donner une petite impression, de l'oeuvre, mais également et surtout de l'interprétation?
Smile Il m'arrive d'écrire un mot des oeuvres quand elles sont rares, ou alors quand je pense pouvoir en dire quelque chose d'original.

Concernant cette interprétation par Ashkenazy, je rejoindrais l'avis d'Horatio formulé supra.
Ou plutôt : le Concertgebouworkest livre une version sur papier glacé, très noble d'allure, finement pigmentée. Mais le lyrisme n'est pas prégnant.
Dans l'absolu, je reste fidèle à Reiner parmi mes versions préférées. Ou Ansermet.

**************************************

Arrow Et pour les Danses Symphoniques, quelles sont vos versions préférées, ou celles que vous estimez ratées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Dim 10 Fév 2013 - 0:23

Dans ces Danses, je trouve qu'Ashkenazy fait du très bon travail, d'une manière bien moins indifférente que dans l'Ile des Morts. Et pour cause, cette œuvre permet un travail plus intéressant sur les couleurs et la finesse sonore et ne demande pas un tel investissement émotionnel. Il n'y a pas la même urgence que chez les interprètes russes, mais la beauté un peu froide d'Amsterdam et la direction très claire du chef assurent une belle version d'introduction à l'œuvre.

(Et pour revenir sur l'op.29, je réitère ma recommandation que j'avais formulée plus haut : Svetlanov en Angleterre, c'est absolument démentiel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2083
Age : 27
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Lun 12 Aoû 2013 - 16:52

Horatio a écrit:
TragicSymph a écrit:
alexandre. a écrit:
TragicSymph a écrit:
Sinon, peut-être que les Danses Symphoniques sont faites pour toi, c'est ce qu'il a écrit de plus moderne, sa dernière oeuvre achevée, de la grande musique ! Pour les versions, Ashkenazy bien évidemment !
Ce n'est pas avec Ashkenazy qu'il faut appâter Arnaud Shit Wink 
Ah mince, c'est pourtant une bonne version je trouve.
Sur YT, on trouve celle de Svetlanov avec l'orchestre de la BBC, remarquable sous bien des aspects Very Happy .
TragicSymph a écrit:
Oui, j'aime aussi beaucoup celle-là, en fait, ce sont mes deux versions favorites !
J'avais bien aimé Reiner il me semble aussi pour l'Île des Morts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mar 13 Aoû 2013 - 10:27

L'île des morts dirigée par Andrew Davis (Apex) mérite le détour. C'est très différent de Svetlanov (BBC ou Melodiya) mais vraiment très chouette.

Pour les Danses symphoniques ma version préférée est celle de Kondrashin.
On trouve sur le même disques des Cloches d'anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 12 Mar 2016 - 22:33

Horatio, in playlist, a écrit:

Ces derniers temps, les Danses Symphoniques de Rachmaninov
Difficile néanmoins de trouver une interprétation entièrement satisfaisante - qui allie l'énergie, la précision et la diversité des timbres.



Smile Pour l'énergie, guère mieux que Kondrachine / Philharmonie de Moscou (Melodiya). Mais pour la beauté des timbres, on repassera.
Pour la diversité des couleurs, guère mieux qu'Ashkenazy à Amsterdam (Decca). Qui en outre s'avère précis, et assez autoritaire -à mon sens, le meilleur choix répondant à tes critères syncrétiques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Lun 14 Mar 2016 - 5:48

Mélomaniac a écrit:
Horatio, in playlist, a écrit:

Ces derniers temps, les Danses Symphoniques de Rachmaninov
Difficile néanmoins de trouver une interprétation entièrement satisfaisante - qui allie l'énergie, la précision et la diversité des timbres.



Smile Pour l'énergie, guère mieux que Kondrachine / Philharmonie de Moscou (Melodiya). Mais pour la beauté des timbres, on repassera.
Pour la diversité des couleurs, guère mieux qu'Ashkenazy à Amsterdam (Decca). Qui en outre s'avère précis, et assez autoritaire -à mon sens, le meilleur choix répondant à tes critères syncrétiques.


Effectivement, je suis parti de la version d'Ashkenazy pour finalement retourner à Ashkenazy (en ramenant Kondrashin au passage). Je profite toutefois de donner quelques impressions.

L'interprétation d'Ashkenazy à Amsterdam reste donc ma référence personnelle : bien que de facture classique, elle est magnifiée par les critères que tu cites, et ne souffre d'aucun temps mort.
Avec le même orchestre, et plus récemment, Jansons (RCO Live) profite encore des couleurs élégantes et magnifiques de sa formation - mais le chef et ses musiciens se révèlent à peine plus engagés que dans leurs autres collaborations ; l'idée même de prendre un risque leur semble étrangère. Les intentions sont uniformes tandis que les contrastes manquent singulièrement d'impact. Une version d'excellente facture, conventionnelle et trop confortable, qui perd de son aura à la réécoute. (Qu'il est frustrant d'entendre Amsterdam jouer de cette manière satisfaite ! Rendez-nous Kondrashin !)

Belle version que celle de Temirkanov à St-Petersburg (RCA Victor), qui ravira certainement l'honnête homme. Elle se distingue par sa chaleur et sa vigueur bourrue, l'orchestre n'a ici rien de l'âpreté que l'on prête parfois aux formations russes. Temirkanov n'a pas coutume de triturer la musique à coup d'effets de style et ne manie l'agogique qu'avec parcimonie ; il érige ces Danses symphoniques comme une charpente robuste, ni décomposable en idées ponctuelles, ni sous-tendue par une forte vision d'ensemble. Il se contente d'assurer l'avancée cohérente du discours et l'éclat de l'orchestration - et en soi, c'est excellent : une énergique peinture à l'acrylique.
Autre vision objective, celle de Maazel avec le BPO (DGG). Par contraste, l'orchestre est glacial, rassemblé en une masse sonore compacte, présentant peu d'aspérités. Par moments, cette version use d'un ton noble, presque hautain - tandis qu'ailleurs elle s'affaisse par un manque singulier d'énergie. Le premier mouvement se déroule sans enjeu, mais les deux suivants sont mieux traités - notamment la valse centrale, qui profite des tons froids et brusques de l'orchestre.

En terme de lisibilité et de clarté, difficile de concurrencer Vasily Petrenko à Liverpool - qui bénéficie d'une superbe technique et d'un orchestre suspendu à sa baguette. Néanmoins, sa vision m'irrite, car elle prend le terme de danse à son sens premier, et s'y cantonne. Le chef désamorce toute indication cathartique et relit la partition avec une telle innocence qu'elle en devient inoffensive. Voilà un triptyque à l'aquarelle : un premier volet guilleret, sautillant, aux arabesques de bois juvéniles, tendre plutôt qu'affecté ; une valse pudique, dont chaque transition est marquée par une retenue, et qui évoque au mieux une danse dans un salon aristocratique un soir d'hiver ; et pour finir une danse populaire joyeuse qui n'ose pas dégénérer. A mon sens, c'est parfaitement castrateur.
A l'inverse, à Berlin, Rattle (Warner) surcharge son texte d'émotions, surligne tout ce qui peut l'être et propose une version verticale aux couleurs saturées et partout prompte aux changements d'humeur. La densité de l'orchestre est un atout certain à la réussite de son projet. Si son expressionnisme est parfois malvenu, j'apprécie l'excitation qu'il instille.

Kondrashin, quant à lui, bouleverse à sa façon le paradigme de l'interprétation de cette œuvre : alors que tous les chefs que j'ai cités semblaient choisir entre une lecture à fleur de peau et une construction plus rigoureuse, Kondrashin s'investit totalement dans l'œuvre, mais de manière esthétique seulement. Ce qui frappe ici, c'est la théâtralité du discours ; le chef russe modèle le flux musical comme personne, chaque évènement musical s'inscrit dans une continuité qui semble soudainement évidente. En projetant la musique, il parvient à être à la fois objectif et profondément original. J'admire la versatilité de l'orchestre, capable de réaliser de si subtils contrastes. Mentionnons un second mouvement halluciné, écorché à vif par les irruptions des cuivres, animé par un jeu intelligent de retenues et de détentes ; comparez cette valse au-dessus de l'abîme au un-deux-trois pantouflard de Jansons. La prise de son est ingrate, mais ne masque pas les idées lumineuses dont cette interprétation fourmille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Ven 6 Oct 2017 - 19:15


L’Ile des morts, op. 29. Danses symphoniques, op. 45
Vladimir Ashkenazy / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam
Amsterdam, I.1983
Decca


Pas grand-chose à ajouter à ce qu’en disent ci-dessus Horatio et Mélo. Dans L’Ile des morts (dont au demeurant je ne raffole pas outre mesure - ça peut être impressionnant, mais ça reste quand même bien sommaire dans son figuralisme, et je trouve ça passablement délayé), la direction d’Ashkenazy est un peu indolente et manque de relief; en revanche, dans les Danses symphoniques, les timbres du Concertgebouw déploient des couleurs somptueuses, la direction, sans être d’une expressivité forcenée, est néanmoins plus ferme, de sorte que ça fonctionne vraiment bien (l’œuvre me semble aussi se situer quelques bon cran au-dessus de L’Ile.)

Cela dit, je préfère (prévisiblement) Kondrachine - tellement méchant ici, et dont l’orchestre assez idéalement sale et aigre pour mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Lun 30 Oct 2017 - 19:31

A noter qu'une version filmée des Danses Symphoniques, dirigée par Svetlanov avec le State Academic SO, datant apparemment de 1988, a été postée récemment sur le tube. La qualité d'enregistrement n'est pas terrible, surtout du côté des cuivres (mais ce n'est guère pire que chez Kondrashin) ; les cordes sont par contre magnifiques. On oublie vite ces détails techniques tant l'interprétation est intéressante. Une grande noblesse habite cette version : une manière de jouer avec la tête haute. L'orchestre est très ductile et répond parfaitement aux injonctions rythmiques de Svetlanov, qui garde la tête froide. Je suis impressionné par sa capacité à faire respirer la musique : il nous maintient sur les hautes cimes une demi-heure durant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mar 16 Oct 2018 - 23:04

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Sergueï Rachmaninov (1875-1945) :

Danses symphoniques, Op. 45

= Mariss Jansons, Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg

(Emi, septembre 1992)

Smile Version franche et directe où le non allegro marche dans les traces de la véhémente lecture de Kondrachine.
Mais derrière le brio, et malgré la précision que Jansons obtient de l'orchestre russe, malgré la transparence un brin délétère de la valse, le lyrisme se fait sec.
Il nous manque un peu de ce sentimentalisme qui trop dosé tomberait dans la dégoulinade, mais ici trop rare démunit ces pages de leurs arrières-plans émotionnels.
Dans un de ses grands disques, Ashkenazy à Amsterdam (Decca) réussissait parfaitement cet équilibre.
On trouve aussi dans la discographie une version très expressive qui obtient une cohésion miraculeuse par d'étranges et improbables expédients,
c'est celle que j'ai choisie pour les Mélomaniac d'Or
batman


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mar 16 Oct 2018 - 23:37

Mélomaniac a écrit:
Mélomaniac, in playlist, a écrit:
[...] dans les traces de la véhémente lecture de Kondrachine. [...]
Dans un de ses grands disques, Ashkenazy à Amsterdam (Decca) réussissait parfaitement cet équilibre.
On trouve aussi dans la discographie une version très expressive qui obtient une cohésion miraculeuse par d'étranges et improbables expédients,
c'est celle que j'ai choisie pour les Mélomaniac d'Or
 batman
Tu veux dire que le Melomaniac d'or pour cette œuvre ne sera ni Kondrachine ni Ashkenazy? Surprised
Et une version aux expédients étranges et improbables? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mar 16 Oct 2018 - 23:44

Benedictus a écrit:

Tu veux dire que le Melomaniac d'or pour cette œuvre ne sera ni Kondrachine ni Ashkenazy ? Surprised


Mr. Green C'est pas toi qui implorais que les Mélo d'Or reflétassent mes goûts personnels plutôt que la doxa ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mer 17 Oct 2018 - 0:33

Oui, mais en l'occurrence: 1. j'aime beaucoup Ashkenazy et encore plus Kondrachine là-dedans; 2. je ne vois pas du tout ce que peut être ta version, et j'en suis assez curieux (mais s'il faut attendre trois ans pour savoir laquelle c'est...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Mer 17 Oct 2018 - 0:42

Benedictus a écrit:

Oui, mais en l'occurrence: 1. j'aime beaucoup Ashkenazy et encore plus Kondrachine là-dedans;
2. je ne vois pas du tout ce que peut être ta version, et j'en suis assez curieux (mais s'il faut attendre trois ans pour savoir laquelle c'est...)



J'aime beaucoup ces deux versions, elles trônent dans mon panthéon.
Mais ces deux chefs apparaissent déjà ailleurs dans les Mélomaniac d'Or, et il y en a une autre qui m'attire irrésistiblement, et de façon assez improbable.
C'est un mystère, un paradoxe que j'essaierai de percer lorsque je la réécouterai attentivement pour vous en parler.
Les Danses symphoniques ne figurent pas dans le TOP 40, donc tu ne devras pas attendre deux ans.
Je vais essayer d'inscrire ça au programme des prochaines semaines, pour ne pas t'infliger un insoutenable suspense.
Et peut-être qu'entretemps je révélerai l'interprétation glorifiée pour les Sea Interludes de Britten qui te font aussi languir hehe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   Sam 17 Nov 2018 - 2:29

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Catégorie orchestrale -rang 117°/250




Eugène Goossens (1893-1962)


Sergueï Rachmaninov (1875-1945) :

Danses symphoniques, Op. 45

= Eugène Goossens, Orchestre symphonique de Londres

(Everest, août 1958)

Smile Benedictus se demandait comment ce Mélomaniac d'Or allait pouvoir récuser Kondrachine (Melodyia, survolté et violent) et Ashkenazy (Decca, un des
plus grands disques du pianiste-chef, aux commandes d'un Concertgebouworkest somptueux).
Effectivement, c'est avec eux (je ne sais plus dans quel ordre) que j'ai découvert les Danses symphoniques, et ces deux versions demeurent un choix prioritaire.
J'ai choisi un autre témoignage, qui m'attire irrésistiblement, voire inexplicablement, et qui s’inscrit donc parmi mes trois préférés, que je privilégie selon mon humeur.
Goossens prend le contrepied de tout repère connu, et en l'occurrence s'avère l'antithèse, le pole opposé à Kondrachine.
Pour ce qui nous reste de sa discographie, ce chef anglais ne m'est jamais apparu comme une grande baguette, ni même toujours comme un bon technicien.
Ses enregistrements avec l'orchestre londonien, qui bien conduit ne craignait pas grand-monde en terme de virtuosité, montrent parfois de sérieux problèmes
de mise en place (par exemple le Sacre du Printemps).
Toutefois, quand il voulait ce maestro était capable d'une réelle discipline, ce qui renverrait donc ses impérities à son approche interprétative,
qui semble guidée (voire handicapée) par l'intuition poétique.
Voilà résumé le cas Goossens : ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Ou du moins il ne craint pas la maladresse tant que l'inspiration le maintient dans l'azur.
En tout cas, ses lectures laissent rarement indifférent, et même sa balourdise, l'humour involontaire, contribuent à les rendre attachantes.
Ceci dit, ne craignez rien, je n'oserais vous conseiller un truc alla Mister Bean. Quoique...
 hehe
.
Après avoir écouté Kondrachine, toutes griffes dehors, explosif, l'accroche du non allegro laisse pantois : spleenétique, pour continuer dans le registre baudelairien.
On dirait le spasme d'un grabataire, sous l'emprise de quelque antalgique hallucinatoire ; les râles d'un désespéré qui a abdiqué toute énergie vitale ;
un noyé dont les forces se dissipent et les sens se troublent par l'ivresse des profondeurs.
Mais ces efforts pour se maintenir la tête hors de l'eau engendrent le pathétique par leur faiblesse même. Touchant.
Et la cohérence de cette approche incongrue mais non illégitime se confirme dans la cantilène médiane (3'17-) d'une humilité vraiment bouleversante :
là où les chefs ont tendance à ouvrir les robinets d'eau de rose, Goosens joue droit et sobre, même à la reprise du thème nostalgique par les cordes (5'47).
Ce lyrisme-là, châtié et digne, s'avère profondément authentique quand on pense aux interprétations de Rachmaninov lui-même, au podium ou au piano.
Même prudence (un brin cauteleuse certes) à la reprise du tempo primo (9'10), qui trouve ainsi une adroite cohésion avec les derniers instants qui se délitent :
cette transition absolument parfaite dans son dégradé valide a posteriori les choix de ton et de rythme qui de prime abord surprennent, j'en conviens.
Mais s'il est un chef qui doit être écouté dans la durée, c'est bien Goossens, dont les plans de détail se justifient dans la vue d'ensemble.

.
Moins déstabilisant, plus animé et absolument superbe de perversité : l'Andante con moto valse puissamment étayé sur les basses,
vigoureusement drivé, et épandant des effluves aussi opulentes que délétères.
Interprétation littéralement sublime : bouffante et torve, gorgée de stupre. Stucs et soieries pour quelque bal décadent avec le Baron de Charlus comme maître à danser.
Là, dans ces salons interlopes, où voltigent spores vénéneuses et regards toxiques, l'orchestre londonien apparaît dans toute sa magnitude.

.
Les saillies du Finale attestent la capacité de Goossens à galvaniser ses troupes, -rien à redire quant à la discipline ni l'éclat.
La section médiane replonge dans les atmosphères fétides de l'Andante, tout en préservant un climat séditieux qui annonce une mobilisation (8'07)
nourrie d'un panache non pas vain mais habité, progressant avec maestria vers une conclusion dilatée et rassasiante.
J'ai aussi choisi cet enregistrement pour sa pochette son confort audiophile : spatialisation, profondeur, véracité des timbres, ampleur de la dynamique.
Interprétation richement évocatrice, densément peuplée, à l'imaginaire tantôt décalé tantôt sulfureux qu'il faut connaître
en surplomb d'autres approches visant un brio qui après Sir Eugène apparaît bien superficiel et ordinaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)
» Rachmaninov - Oeuvres pour piano
» Antonín Dvořák : les symphonies et oeuvres orchestrales
» Ravel - Oeuvres orchestrales
» Berg - Oeuvres orchestrales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: