Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4043
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Dim 11 Sep 2011 - 22:02

Chostakovitch : Concertos pour violoncelle


  1. Présentation
    Les deux concertos pour violoncelle de Chostakovitch, appartenant à une période relativement tardive du compositeur (le premier est composé entre les 11e et 12e symphonies), ont tous deux été inspirés par le violoncelliste Mstislav Rostropovitch, qui collabora étroitement à leur écriture (Chostakovitch lui montra même leurs esquisses, fait rare chez le compositeur) et en fut le créateur. Chostakovitch n'était pas un néophyte dans le domaine du concerto, puisqu'il avait déjà composé ses deux concertos pour piano et le premier pour violon. Bien que ler genèse soient comparables, les deux concertos ont des atmosphères très dissemblables ;

    • Concerto pour violoncelle n.1, op. 107 (1959)
      Ce fut la prestation de Rostropovitch dans la Symphonie concertante de Prokofiev qui inspira Chostakovitch pour écrire ce concerto. Bien qu'écrit pendant une époque rude pour les compositeurs soviétiques, ce concerto regorge d'ironie et d'humour contestataire - à l'image de la partie soliste, très virtuose, dont l'énergie ne s'épuise jamais. Chostakovitch fait usage de sa "signature" musicale (DSCH) dans le final.
      Le premier mouvement est introduit par un thème insouciant du violoncelle, soutenu par un orchestre très rythmique et tranchant, "percussif". Le ton est très ironique, avec ce thème du violoncelle qui revient sans cesse ; le morceau se construit comme une sorte de dialogue entre les vents, les violons et le violoncelle, l'orchestration n'est pas très touffue. Malgré cette relative innocence, le ton est assez lourd, plein de menaces, toujours anxieux - plus le mouvement avance, plus le soliste semble être oppressé par l'orchestre, cette insouciance disparaît progressivement, et le mouvement se conclue par un coup sourd. Le second mouvement est une longue plainte désabusée du violoncelle - comme si le soliste, rejeté lors du précédant mouvement, pleurait sa solitude. Le ton est élégiaque, plaintif et m^me implorant (au sujet du premier thème, je pense à une vieille dame mendiant dans la rue, en plein hiver russe). Plus de traces de vents bruyants et agressifs ici : la peine domine. Une courte section centrale retrouve la véhémence du premier mouvement, mais elle s'épuise d'elle-même ; retour du premier thème, dans le registre suraigu - avant que le mouvement ne se finisse dans une atmosphère sombre.
      Suit une longue cadence, long monologue du violoncelle où la tension (synonyme de virtuosité Wink ) monte progressivement. L'attente et la tension sont palpables, alors que le soliste abandonne sa plainte pour retrouver peu - peu l'énergie du premier mouvement. Surgit alors l'orchestre au plus fort de cette ascension, plus véhément que jamais ; le violoncelle se lance dans un discours passionné et combattif, toujours talonné par l'agressivité rythmique de l'orchestre, qui prend au fur et à mesure plus de corps et de puissance sonore. Malgré les efforts du soliste, la partie semble jouée lorsque le thème initial réapparaît dramatiquement aux cuivres, le violoncelle est écrasé par le poids de l'orchestre - ce que confirment les dernières mesures : le violoncelle, empêtré dans ses accords, ne peut empêcher l'orchestre de conclure bruyamment (à l'inverse de la Symphonie concertante...).

    • Concerto pour violoncelle n.2, op. 126 (1966)
      Contrairement au premier, très "bruyant", énergique et narratif, ce second concerto est plus concentré, introspectif - mais il varie mieux les ambiances, possède plus de richesses ; c'est une véritable musique d'ambiances (dans le bon sens du terme), où la virtuosité n'est plus aussi primordiale que le sens musical. Moins immédiat que le premier concerto, il lui est cependant supérieur selon moi.
      La dernière œuvre concertante de Chostakovitch s'ouvre par une longue phrase aux basses du violoncelle, très concentrée - l'énergie émotionnelle est intense, mais ne transparaît pas bruyamment. L'orchestre intervient discrètement par phrases harmoniques aux cordes, laissant le monopole du discours au violoncelle. Le lyrisme du soliste se trouve peu à peu confronté à l'inertie de l'orchestre ; le climat est incertain, changeant et miroitant (l'une des meilleures réussites de Chostakovitch en la matière !) Intervient alors le xylophone, suivit des flûtes, insufflant un dynamisme totalement nouveau à la musique : le violoncelle s'anime soudain, abandonne les longues phrases pour une vigueur frustre, entre pizzicatos, gammes rapides et dialogues avec les vents. Remarquable épisode d'intensité retenue et d'éveil musical, qui prend fin avec le dialogue des percussions et des pizzicatos du violoncelle ; on retourne à la concentration initiale, à l'économie de moyens qui avaient primé jusque-là.
      Le second mouvement débute par l'énoncé au violoncelle d'une chanson populaire d'Odessa, Buy my Bread Rolls (Chostakovitch a écrit ce concerto en Crimée), sur lequel se développe une toccata très rustique aux vents. La légèreté qui prime ici est nouvelle, entre la fraîcheur des bois et l'ironie du violoncelle et de ses longs glissandos. L'orchestration est réduite, s'étoffant peu à peu, avec des couleurs criardes et vives. Le mouvement perd le dynamisme léger du début pour déboucher sur le troisième et ultime mouvement, qui s'ouvre sur une fanfare. Le violoncelle développe une partie lyrique et colorée, introduisant une partie très douce et apaisée ; suit une partie plus rythmique qui fait contraste. Cette alternance se répète, à chaque fois conclue par une formule cadentielle classique au violoncelle - véritable musique d'atmosphères. Interviennent les cuivres, le xylophone, le basson, les flûtes : le ton se fait alors plus sombre, les réponses de l'orchestre laissent présager quelque chose d'inquiétant. Les atmosphères varient rapidement, emmenées par un violoncelle magnifique ; soudain, un crescendo des basses, puis des vents, débouchant sur un passage d'une violence rare, qui décharge toute la tension accumulée jusqu'alors. La musique retombe ensuite, laissant le violoncelle conclure en retrouvant la concentration du premier mouvement.


  • Discographie sommaire
    En premier lieu, on se tourne évidemment vers le dédicataire de ces deux œuvres, Rostropovitch. Il a laissé plusieurs excellents enregistrements du premier concerto - notamment le premier enregistrement studio, supervisé par Chostakovitch, avec Ormandy :

    Spoiler:
     

    Cet enregistrement, légendaire, est à mon humble avis éclipsé par le live démentiel de 1961 avec Rozhdestvensky :

    Spoiler:
     

    Chostakovitch comme vous ne l'avez jamais entendu : tout droit sorti des tripes de ses interprètes, grinçants et criards à souhait, agressifs et tellement prenants. On est loin des interprétations aseptisées qui n'osent plus cette énergie et cette tension - un vrai trésor. Seul bémol, il faut supporter l'épidémie de toux qui fait rage en URSS Laughing .

    Si Rostropovitch a gravé la référence pour le premier concerto, le second lui échappe un peu : il existe peu de live, pas tous satisfaisants, et la version studio avec Ozawa est carrément ratée (contrairement à leur Prokofiev et leur Dvorak). Mon coup de cœur va alors à la version de Truls Mork :

    Spoiler:
     

    Son lyrisme et sa sonorité unique, qui le déservaient dans le premier concerto, rendent justice à ce chef-d'œuvre.

    Concernant les deux concertos cette fois, citons encore la version de Schiff, très épurée et austère, presque acétique ;
    Spoiler:
     
    et Maïsky, étonnamment convaincant dans ce répertoire.
    Spoiler:
     

  • Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cello
    Chtchello
    avatar

    Nombre de messages : 5570
    Age : 43
    Date d'inscription : 03/01/2007

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 30 Sep 2011 - 18:10

    Personne n'a rebondi sur ce louable sujet? Mais comment se peut-ce Shocked ? Moi, je l'avais pas vu, désolé Embarassed .

    Horatio a écrit:


    Cet enregistrement, légendaire, est à mon humble avis éclipsé par le live démentiel de 1961 avec Rozhdestvensky :

    Spoiler:
     

    Chostakovitch comme vous ne l'avez jamais entendu : tout droit sorti des tripes de ses interprètes, grinçants et criards à souhait, agressifs et tellement prenants. On est loin des interprétations aseptisées qui n'osent plus cette énergie et cette tension - un vrai trésor. Seul bémol, il faut supporter l'épidémie de toux qui fait rage en URSS Laughing .

    Si Rostropovitch a gravé la référence pour le premier concerto, le second lui échappe un peu... Mon coup de cœur va alors à la version de Truls Mork :

    Spoiler:
     

    Son lyrisme et sa sonorité unique, qui le déservaient dans le premier concerto, rendent justice à ce chef-d'œuvre.

    J'ai ces deux CDs et je confirme.

    L'interprétation du concerto n°1 par Rostropovitch / Rozhdestvensky est chauffée à blanc, les motifs très chromatiques, de plus en plus haut dans les aigus, après l'exposition-répétition du thème principal du premier mouvement me coupent le souffle à chaque fois.

    Mork est excellent lui aussi. A vrai dire, je l'aime dans les deux concertos, contrairement à toi semble-t-il.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Sam 1 Oct 2011 - 14:23

    j'ajoute à la présentation (fait que semblent ignorer la plupart des commentateurs) que l'orchestration du premier concerto est de Tischenko, et très caractéristique de son style quoiqu'il fût très jeune à l'époque. En échange de cet "exercice" Chostakovich donna une version pour grand orchestre du concerto pour violoncelle et 17 instruments de Tischenko.
    Revenir en haut Aller en bas
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Jeu 2 Fév 2012 - 23:25

    Je réécoute la version live du 1er concerto avec Rostropovitch - Rozhdestvensky...
    Et franchement, après ça, je ne peux simplement plus écouter les versions aseptisées et réductrices de quasiment tous les autres interprètes : à mon sens, avec cette version, on tient la référence absolue (sous réserve que le live de la BBC avec le même chef soit de la même trempe). C'est tout simple, je ne vois pas comment faire mieux Mr. Green .

    La notice de l'enregistrement Mork parle du premier mouvement comme étant "animé d'un humour contestataire", contre-sens réducteur : ce mouvement énonce ce thème principal que l'on retrouvera tout au long de l'œuvre, de l'énoncé arrogant du soliste au contre-chant funeste des cuivres dans le dernier mouvement : c'est un thème annonciateur de malheur, et ce premier mouvement ne peut pas être traité aussi légèrement. Il porte les germes de tout le concerto, qui est une véritable lutte entre le violoncelle et l'orchestre. Dans le premier mouvement ce violoncelle arrogant provoque l'orchestre en tentant d'imposer son idée et ses développements - et c'est tout un symbole que cette virtuosité ravageuse qui reste simplement inutile, tant l'orchestre se contente de réponses lapidaires et bornées.
    De cette confrontation - car il s'agit bien d'une confrontation, sans quoi les mouvements suivants n'auraient pas de sens par rapport à lui - nait une plainte éplorée et déchirée du violoncelle, qui se lamente de sa défaite, les cuivres braillards l'ayant faire taire une première fois. Chez Rostropovitch, le premier mouvement est véritablement athlétique, déjà haletant, et le second est profondément désabusé - toute la fragilité du soliste transparaît dans ses souffles torturés dans l'aigu. Le parcours psychologique est complet : à mesure qu'on avance pointe un sentiment de révolte, un vœu de revanche - qui mène encore une fois logiquement au monologue du III, que Rostropovitch sort tout droit des enfers : cette cadence prend une ampleur insoupçonnée, un cri de défi lancé à qui voudra bien l'entendre, soutenu par une virtuosité irrésistible (ce que le Russe fait ici est incroyable : qui oserait encore sortir quelque chose de comparable en live ?). Et encore une fois, c'est l'orchestre braillard déjà apparu dans le I qui lui répond, et le même combat reprend, encore plus violemment : virtuosité contre refus borné. L'issue sera la même, l'apparition du thème au cuivres l'annonce fatidiquement - mais la dramaturgie est accrue par le parcours du soliste, qui n'aura pas de troisième chance. Dans cette version, la tension devient étouffante, tout menace de rompre à n'importe quel moment. Même la version studio avec Ormandy paraît bien (trop) sage en comparaison.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:08



    J'ai cru comprendre que Xavier aimait bien, il pourrait peut-être nous en dire quelques mots Mr. Green .

    Ce couplage est décidément extrêmement difficile à réussir, il y a toujours un concerto qui s'en sort nettement mieux que l'autre. Ici, c'est le Premier Concerto ; le jeu brut, presque terreux de la violoncelliste convient parfaitement à cet opus, qu'elle aborde sans complexes et surtout sans la frilosité interprétative de beaucoup d'autres. Elle se sert magistralement de la sonorité froide et tranchante de son instrument, mais son jeu regorge également de subtilités dans les phrasés - courts, bien ciselés - les nuances - beaucoup d'inflexions (II) - et les couleurs. Pour la comparer à Rostropovitch : elle est moins sévère et imposante, mais son interprétation en devient plus torturée et plus humaine. Pour tout arranger, l'accompagnement de Wit est tout simplement excellent.
    Kliegel aiguise toutes les arrêtes du I, alors qu'elle est en état de grâce dans le II - rarement cette cantilène désabusée aura sonné avec autant d'amertume, les ambiances distillées par l'orchestre et la soliste sont à tomber à la renverse. Le III est plus mesuré, moins halluciné qu'on pourrait l'espérer (mais Kliegel n'est pas vraiment l'archétype de la super-soliste, malgré son remarquable excellente technique), tandis que le IV rejoint la démonstration habituelle.

    Le Second concerto me convainc moins : les longues tenues du mouvement du mouvement initial ne trouvent pas beaucoup de souffle et de couleurs avec Kliegel, c'est un peu laborieux, tout comme le passage central - la violoncelliste a du mal à s'imposer. Sa sonorité mat émerge avec peine, le tout est très hétérogène (II) et donne un côté inquiétant et presque malsain à ce concerto. Le Final est plus réussi, avec ses ambiances changeantes et instables, que le jeu de la soliste capte mieux (Wit y est encore un excellent accompagnateur) ; on retrouve l'inventivité et l'intelligence du premier concerto. Bref, cette version s'améliore au fur et à mesure de l'écoute.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:12

    T'as pas encore écouté Gutman ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:16

    Non malheureusement pas Shit ; mais ça ne saurait tarder siffle .

    EDIT : mais si tu veux en dire quelque chose, il ne faut pas hésiter, hein Mr.Red ... comme ça je me sentirai un peu moins seul sur ce fil...
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Xavier
    Père fondateur
    avatar

    Nombre de messages : 81841
    Age : 36
    Date d'inscription : 08/06/2005

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:32

    Horatio a écrit:
    J'ai cru comprendre que Xavier aimait bien, il pourrait peut-être nous en dire quelques mots Mr. Green .

    C'est-à-dire que c'est quasiment la seule version que je connaisse, donc...

    Pour ce qui est du côté inquiétant donné dans le 2è concerto, ça ne me semble pas spécialement hors-sujet.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:34

    Xavier a écrit:
    Pour ce qui est du côté inquiétant donné dans le 2è concerto, ça ne me semble pas spécialement hors-sujet.

    Pas du tout ! D'ailleurs, à la réflexion, je trouve que le second mouvement gagne à être si sarcastique et grinçant, brut de décoffrage... Mais le premier mouvement est malheureusement beaucoup trop laborieux pour moi Shit .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Lun 16 Avr 2012 - 21:56

    Horatio a écrit:
    Non malheureusement pas Shit ; mais ça ne saurait tarder siffle .

    EDIT : mais si tu veux en dire quelque chose, il ne faut pas hésiter, hein Mr.Red ... comme ça je me sentirai un peu moins seul sur ce fil...

    En ce qui me concerne, j'ai très peu écouté cette œuvre depuis que j'ai entendu Gutman les jouer tous deux en concert, il y a de ça une bonne dizaine d'années. Je préfère écouter mes souvenirs Smile
    Revenir en haut Aller en bas
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Sam 15 Sep 2012 - 0:37



    Plus j'écoute ce couplage - et ce dans toutes les versions que je connais -, plus je me dis que jouer à un même niveau d'excellence ces deux concertos relève de l'utopique, tant ces deux œuvres sont éloignées autant dans l'esprit que dans la manière.
    Les deux enregistrements que voici de Natalia Gutman sont aussi éloignés, dans le temps : le Premier concerto, qu'accompagne Kondrashine, date de 1974, alors que le second, où c'est Kitajenko qui la soutient, a été enregistré une décennie plus tard, en 1986. Ce sont des live d'excellente qualité, surtout en ce qui concerne le premier concerto. Le jeu de la violoncelliste russe me paraît plus affuté en 74, pour un Premier concerto d'anthologie.
    Le fait que ce soit un live augmente encore le crédit de Gutman, qui livre une incroyable prestation dans cette première œuvre. Contrairement à Kliegel, elle ne cherche pas les détails d'articulation ou les subtilités ponctuelles, mais elle donne au contraire un grand souffle à la partition : sa ligne est toujours claire et cohérente, elle ne s'efface jamais derrière l'orchestre - elle déploie une énergie rare. Son propos très direct et mordant, mais pas nécessairement violent, convient parfaitement au concerto - de même que les couleurs brutes, magnifiquement timbrées et crues de son instrument. Pour moi, elle fait jeu égal avec Rostropovitch : si ce dernier était comme un fauve lâché dans une arène, exploitant d'incroyables ressources athlétiques, Gutman conserve un contrôle et une lucidité impressionnants, s'imposant dans chaque recoin de la partition. L'orchestre est excellent, en particulier ces cuivres stridents. Le sommet est sans doute le second mouvement, qui atteint une intensité absolument unique : loin du recueil habituel après un premier mouvement éprouvant, Gutman y déploie des couleurs uniques, reflets d'un autre monde (les aigus sont divins). Par son efficacité, c'est ma version de référence de ce premier concerto.

    Par contre, le Second concerto me convainc moins : la version de Gutman est excessivement sèche et abrasive pour ne pas dire agressive. Le premier mouvement est décharné, Gutman refuse de s'émouvoir et tire au cordeau ces longues phrases, ne donnant aucun moelleux au son. Son timbre abrupt rend ces longues déclamations glaciales, tandis que la partie centrale est écorchée vive par les attaques franches et sèches de la Russe. Le second mouvement ne fait pas plus de concession : il n'a au contraire plus rien de parodique. Conception sombre, implacable : la respiration est hachée, les attaques aigres, les sons stridents et arrachés trahissent une agressivité qui crispe quelque peu l'œuvre. Rajoutons aussi que l'orchestre est particulièrement lourd et que les vents sont trop en retrait. Le Final ne parvient pas à se décrisper, aucun signe d'assouplissement, même dans les cadences "classiques" ; Gutman tend ce concerto du début à la fin, dans une vision ascétique qui me laisse un peu sur ma faim.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Ben.
    Mélomaniaque
    avatar

    Nombre de messages : 1863
    Age : 30
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 02/10/2010

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Sam 15 Sep 2012 - 0:55

    Ahah, avant de voir ton post, j'allais écrire un truc définitif, du genre: pourquoi parler discographie dans ces concertos quand existente les enregistrement de Natalia Gutman?

    Dans le premier concerto surtout, en effet, elle y déploie une virtuosité, une expressivité et une noirceur presque métaphysique du propos qui ne trouvent nulle part d'équivalents. C'est avec ce disque que j'ai découvert Chostakovitch, il y a plusieurs années de cela, et j'en garde un souvenir tout à fait impérissable.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Mer 28 Nov 2012 - 16:05

    Mélomaniac, à propos des concertos pour violoncelle, a écrit:
    Le premier est essentiellement un morceau de virtuosité, avec lequel Rostro triompha d'ailleurs aux States. Le second est beaucoup plus typique des oeuvres ultimes de Chosta, de son intimisme morbide

    Tout-à-fait. Je rajouterai que, si il existe une pléthore d'excellentissimes versions du premier concerto (Rostro en live chez EMI, Gutman), le second pose bien plus de problèmes, et aucune version parmi celle que j'ai pu écouter jusqu'à maintenant ne me paraît entièrement satisfaisante, ne réussissant pas à incarner les longues lignes du premier mouvement, l'ironie croissante du second et les changements d'humeur du dernier au même degré.

    Mørk est peut-être celui qui me déçoit globalement le moins ; d'autres ont mieux su trouver les grincements du second mouvement, mais peu supportent comme lui les phrasés exigeants du premier. C'est une lecture très “occidentale", presque esthétisante, qui n'a pas l'implication que peuvent y mettre les interprètes russes, mais elle a le mérite de recréer les différentes atmosphères limpides et noires comme de l'eau glacée de ce concerto.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    clemensnonpapa
    Mélomane averti
    avatar

    Nombre de messages : 178
    Date d'inscription : 10/11/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 14 Déc 2012 - 15:06

    [quote="Horatio"]
    Cet enregistrement, légendaire, est à mon humble avis éclipsé par le live démentiel de 1961 avec Rozhdestvensky :

    Je cherche cet enregistrement, est-ce celui-ci ? :
    http://www.amazon.fr/Tchaikovski-Symphonie-Chostakovitch-Concerto-Violoncelle/dp/B0001IN0QC/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1355493328&sr=1-1

    et/ou celui-là ?
    http://www.amazon.com/Shostakovich-Cello-Concerto-Piano-Haydn/dp/B00001W07C/ref=sr_1_15?ie=UTF8&qid=1355493489&sr=8-15&keywords=shostakovich+rostropovich+rozhdestvensky

    et/ou éventuellement là dedans :
    http://www.amazon.com/Rostropovich-Russian-Shostakovich-Conceros-Kabalevsky/dp/B0000247G2/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1355493489&sr=8-3&keywords=shostakovich+rostropovich+rozhdestvensky

    Je suis perdu Confused
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur En ligne
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 14 Déc 2012 - 15:56

    Dans l'absolu, je faisais référence à celui-ci :

    http://www.amazon.fr/Britten-Symphonie-violoncelle-orchestre-Chostakovitch/dp/B0001CH7JE/ref=sr_1_13?s=music&ie=UTF8&qid=1355495467&sr=1-13

    Donc, en toute logique, ce doit être le même enregistrement que celui auquel mène ton troisième lien (i.e. l'anthologie EMI - les minutages concordent). Difficilement trouvable aujourd'hui, je rajoute qu'il est inclus dans le gros coffret EMI regroupant tous les enregistrements du violoncelliste russe pour la même firme.

    Tu ne perdrais cependant rien au change avec les autres enregistrements ; d'après mes souvenirs, le live couplé au Tchaïkovsky (ton premier lien, couverture orangée) est tout aussi intense - et la symphonie qui l'accompagne ne te décevra pas. Quant au dernier disque (le second que tu proposes), j'avoue ne pas le connaître. Mais, comment dire... tu peux aussi y aller les yeux fermés Mr. Green . Rostropovitch n'a jamais raté son 1e concerto, et l'affiche Rostro/Kogan/Gilels dans le trio est très alléchante.
    N. B. : ce sont des prises de son live, pas très propres ni très équilibrées (surtout dans le cas des archives BBC). Ne t'attends pas à beaucoup de confort audiophile ; sinon tu peux te rabattre vers Rostropovitch/Ormandy, mais pourquoi mettre le fauve en cage ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    clemensnonpapa
    Mélomane averti
    avatar

    Nombre de messages : 178
    Date d'inscription : 10/11/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 14 Déc 2012 - 20:30

    Horatio a écrit:
    Dans l'absolu, je faisais référence à celui-ci :

    http://www.amazon.fr/Britten-Symphonie-violoncelle-orchestre-Chostakovitch/dp/B0001CH7JE/ref=sr_1_13?s=music&ie=UTF8&qid=1355495467&sr=1-13

    Donc, en toute logique, ce doit être le même enregistrement que celui auquel mène ton troisième lien (i.e. l'anthologie EMI - les minutages concordent). Difficilement trouvable aujourd'hui, je rajoute qu'il est inclus dans le gros coffret EMI regroupant tous les enregistrements du violoncelliste russe pour la même firme.

    Tu ne perdrais cependant rien au change avec les autres enregistrements ; d'après mes souvenirs, le live couplé au Tchaïkovsky (ton premier lien, couverture orangée) est tout aussi intense - et la symphonie qui l'accompagne ne te décevra pas. Quant au dernier disque (le second que tu proposes), j'avoue ne pas le connaître. Mais, comment dire... tu peux aussi y aller les yeux fermés Mr. Green . Rostropovitch n'a jamais raté son 1e concerto, et l'affiche Rostro/Kogan/Gilels dans le trio est très alléchante.
    N. B. : ce sont des prises de son live, pas très propres ni très équilibrées (surtout dans le cas des archives BBC). Ne t'attends pas à beaucoup de confort audiophile ; sinon tu peux te rabattre vers Rostropovitch/Ormandy, mais pourquoi mettre le fauve en cage ?

    Bon, il est vraiment plus cher que l'Ormandy... Avec en plus des vendeurs américains qui ne veulent pas traiter avec la France... Tant pis,

    Merci pour ton aide en tout cas !
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur En ligne
    Mélomaniac
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 24799
    Date d'inscription : 21/09/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Mar 1 Oct 2013 - 22:02

     

    Surprised Intéressant cet album Supraphon qui vient de paraître.

    On y trouverait pour la première fois un enregistrement de la création moscovite du Concerto n°1, par Rostropovitch et Gauk.

    http://www.amazon.fr/Rostropovitch-joue-Chostakovitch-Dimitri/dp/B00CO2S4R8
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Mar 1 Oct 2013 - 22:29

    Parution intéressante, tout-à-fait. On pourra écouter deux versions de plus du Premier Concerto, œuvre phare dans le répertoire de Rostropovitch qui s'y investissait corps et âme à chaque fois ; deux valeurs sûres. Au sujet de la Sonate accompagnée par le compositeur, j'ai entendu des avis très favorables. Quant à la version du Second Concerto, elle m'intéresse encore plus que le reste, car Rostropovitch ne m'y a encore jamais entièrement convaincu Smile .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Mélomaniac
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 24799
    Date d'inscription : 21/09/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 27 Déc 2013 - 23:11

    Horatio, in playlist, a écrit:

    Mélomaniac a écrit:

    Dimitri Chostakovitch (1906-1975) :

    Concerto pour violoncelle n°2 en sol mineur Op. 126

    = Arto Noras ; Ari Rasilainen, Orchestre de la Radio norvégienne

    (Finlandia, avril 1997)


    Un petit avis  Surprised  ? Les bonnes versions de ce magnifique concerto sont si rares...

     salut 

    Oui, c'est une bonne interprétation, mais je n'ai pas la partition, ce qui serait une base nécessaire pour donner un avis argumenté.
    Sommairement, on peut dire que voilà un fin travail soliste mais ça manque un peu de poids quand le Largo doit acquérir progressivement sa densité sonore et dramatique.
    Je préfère une lecture plus convulsive de l'Allegretto central, et le long Finale semble ici chercher son chemin : une approche alors trop disparate pour faire résonner les dernières mesures dans le climat de mystère qu'elles réclament.

    Quant au Concerto n°1, on souhaiterait davantage d'émotion dans le Moderato, que Noras semble jouer à archet feutré. Le climax s'active toutefois vers un lyrisme suffisamment intense, et reflue vers une ambiance adéquatement vaporeuse. Cadenza capiteuse, mais l'instrument est capté un peu maigrement, ce qui survalorise les harmoniques et rend d'autant flagrante une justesse qui m'a l'air bien téméraire dans les escalades vers l'aigu.
    L'orchestre d'Oslo fourbit le premier mouvement avec davantage d'autorité que d'étoffe. Cornistes bien en verve. Finale surchauffé mais rythmiquement maîtrisé. On reste quand même un peu sur sa faim : encore une fois, la sonorité d'ensemble paraît trop mince, même si la causticité est au rendez-vous.


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Mélomaniac
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 24799
    Date d'inscription : 21/09/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 2 Oct 2015 - 0:12

    Smile A paraître bientôt :

    http://www.amazon.fr/Chostakovitch-Ctos-Violoncelle-Gautier-Capucon/dp/B012YML3OS

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Dim 1 Nov 2015 - 15:08

    Autre parution (plus ou moins) récente : Truls Mørk avec Vasily Petrenko et l'orchestre d'Oslo ;



    Mørk avait déjà enregistré ces concertos avec Mariss Janson - et sa conception n'a pas fondamentalement changé avec les années. Je ne suis pas complètement adepte de son Premier concerto : son approche enjolive trop les sauvageries de la partition, la folie et l'obsession furieuse qui traversent chaque mouvement sont affadies par une sensibilité mal placée. Cette version, malgré sa plastique, ne parvient pas à captiver.
    Le Second concerto est une redite quasi-conforme de sa précédente version, mais ne me convainc pourtant pas autant. La lenteur assumée du discours devient souvent pesante, les subtiles transformations des atmosphères ne sont plus aussi précises ; les interprètes peinent à développer l'ambiance onirique et mystérieuse si spéciale de ce concerto. La prise de son n'avantage pas toujours le violoncelle, rapidement couvert par un orchestre que j'aurais aimé plus tranchant. En somme, une petite déception.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Richard
    Mélomaniaque
    avatar

    Nombre de messages : 1259
    Age : 45
    Date d'inscription : 23/01/2007

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 16 Mar 2018 - 9:49

    Bonjour,

    Je ne connais pas ces oeuvres, mais j'aimerais bien les découvrir...
    Malheureusement, je m'y perds un peu dans les différentes versions de Rostro. Auriez vous un visuel du fameux live avec Rozhdestvensky en 1961 ?
    Y'a t'il un disque regroupant les 2 concertos pour violoncelle digne d'intérêt pour vous ? Je serais bien tenté par Gutman, mais le disque est difficilement trouvable.
    Merci de votre retour.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Bruno Luong
    Mélomaniaque


    Nombre de messages : 647
    Date d'inscription : 07/08/2012

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 16 Mar 2018 - 14:05

    Je recommande chaudement ce disque pour commencer.



    Pour Rostro, les références sont le 1er avec Ormandy et 2e avec Ozawa. Malheureusement ce sont deux enregistrements pour 2 labels.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    georges2
    Mélomane du dimanche


    Nombre de messages : 87
    Date d'inscription : 17/07/2016

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Ven 16 Mar 2018 - 22:45

    Connaissez-vous l'interprétation de Milos Sadlo ?
    Grand spécialiste Tchèque, son premier concerto avec Karel Ancerl vaut plus que le détour
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Horatio
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 4043
    Age : 23
    Localisation : Très loin de la plage !
    Date d'inscription : 04/07/2011

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Dim 8 Avr 2018 - 21:00

    Richard a écrit:
    Bonjour,

    Je ne connais pas ces oeuvres, mais j'aimerais bien les découvrir...
    Malheureusement, je m'y perds un peu dans les différentes versions de Rostro. Auriez vous un visuel du fameux live avec Rozhdestvensky en 1961 ?
    Y'a t'il un disque regroupant les 2 concertos pour violoncelle digne d'intérêt pour vous ? Je serais bien tenté par Gutman, mais le disque est difficilement trouvable.
    Merci de votre retour.

    Le live avec Rozhdestvensky est inclus dans la plupart des compilations dédiées à Rostro éditées par Warner (anciennement par EMI). On le trouvait aussi dans la collection Great Artists of the Century, EMI Classics, couplé avec la Cello Symphony de Britten (fonds bleu et noir, photo et signature de Rostro).

    Si tu ne trouves ni Rostro ni Gutman, un excellent choix serait Kliegel (magnifiquement accompagnée par Wit, chez Naxos). Une approche gutturale, une présence ardente.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Benedictus
    Mélomane chevronné
    avatar

    Nombre de messages : 5840
    Age : 43
    Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
    Date d'inscription : 02/03/2014

    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   Dim 24 Juin 2018 - 20:30


    Concertos pour violoncelle et orchestre nº1, op. 107 et nº2, op. 126
    Alisa Weilerstein (violoncelle), Pablo Heras-Casado / Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks
    Munich, IX.2015
    Decca


    Merci à Bruno pour cette recommandation: c’est vraiment une version passionnante. Le jeu d’Alisa Weilerstein, avec une sonorité plus droite et agile que ce qu’on a l’habitude d’entendre ici, est tendu, contrasté, et d’une grande versatilité expressive; à quoi répond idéalement la direction à la fois cinglante et mobile d’Heras-Casado, qui souligne les sinuosités et les ruptures d’un discours sans temps mort, et exalte la variété des textures instrumentales.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Chostakovitch : les Concertos pour violoncelle
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Denis Matsuev, piano. Tchaïkovsky, Chostakovitch
    » Chostakovitch discographie pour les symphonies
    » La Sonate pour alto et piano ( Chostakovitch )
    » L'oeuvre pour Piano de Chostakovitch
    » la quatrième symphonie de Chostakovitch

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
    Sauter vers: