Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la quatrième symphonie de Chostakovitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 13:16

je profite de l'année Chostakovitch pour exhumer un truc que j'avais déjà posté en d'autres lieux:

La quatrième oeuvre symphonique de Chostakovitch est un cas singulier dans l'histoire musicale du vingtième siècle: achevée dès 1936, elle ne fut créée qu'en 1961. L'explication se trouve bien entendu par l'absence totale de marge de manoeuvre que laissaient les conceptions culturelles staliniennes aux artistes et ce dans tous les domaines. Ces dernières se résument en une simplicité de langage et d'idée accessible par l'ensemble du peuple soviétique. Certes, la musique de Chostakovitch, jeune génie d'emblée en pleine possession de ses moyens, ne se plient guère à ces contraintes.

Les trois premiers opus symphoniques, tous extrêmement concis, dénotent déjà une personnalité très affirmée et déjà remplie d'inquiétude. La deuxième, écrite en commémoration de la Révolution d'octobre, n'est véritablement elle-même que lorsqu'elle renonce au triomphalisme des choeurs du peuple en marche pour décrire le malaise lié à une situation désespérée. La troisième symphonie retrouvait ces effets de cordes comme suspendues dans le vide afin de traduire une perception individuelle comme figée dans les affres d'un cauchemar. La nature foncièrement pessimiste du compositeur ne pouvait qu'être exacerbée par les constantes pressions politiques dont il faisait l'objet mais Chostakovitch ne pouvait en même temps se départir d'une ironie agressive plus encore que mordante. On retrouve véritablement du Shakespaere en lui et il n'est guère étonnant qu'il ait pris pour sujet d'opéra un roman s'intitulant Lady Macbeth, oeuvre dont le sort est directement lié à celui de la quatrième symphonie: comme cette dernière, l'opéra représente un monde infernal menant inéluctablement ses personnages à la catastrophe, situation appelée à se répéter indéfiniment puisque les damnés se reproduisent et fournissent toujours plus de sujets à annihiler à la machine infernale. Le propos le démontre clairement: lady Macbeth s'ennuie ferme en compagnie d'un mari molasson incapable de la satisfaire dans sa chair et son âme. Elle en aime un autre, autrement plus fougueux et viril, empoisonne son beau-père, supprime son mari avec l'aide de son amant avant que tous deux soient envoyés en Sibérie. Là l'amoureux transi trouve une autre belle et laisse choir notre lady qui précipite sa rivale dans la rivière glacée et l'y rejoint. L'oeuvre s'achève sur les cris d'épouvante émis par la rivale, cris bientôt engloutis autant par la rivière que le chant des forçats qui continuent leur marche dans l'indifférence des événements tragiques se produisant sous leurs yeux.

Nous avons là tout le Chostakovitch de la quatrième et c'est bien en raison de la condamnation officielle de son opéra que le compositeur se résolut à retirer sa symphonie de l'affiche pour l'y remettre bien après la mort de Staline.

La quatrième symphonie renonce à la concision de la prime jeunesse et préfère une forme dilatée. Mais, contrairement au Mahller se la troisième symphonie, la composition ne perd jamais de vue son objet et aucune digression ne s'y fait gratuite. Que l'on en juge par le seul premier mouvement se rapprochant des trente minutes. Une démonstration de force implacable n'ayant de cesse de briser l'auditeur par ses effets monumentaux. Le mouvement culmine en une course à l'abîme des cordes dont les différents pupitres font leur entrée par tornades successives. Ce déchirement sonore semble prendre une tournure plus saccadée au moment où s'adjoint le concours des cuivres. La rémission n'est pourtant pas possible: sans transition les percussions font leur entrée en pleine force, en un galop frénétique dont la brutalité évoque une armée de centaures fracassant le sol de leurs sabots lors d'une expédition meurtrière. Le fond sonore fourni par cette cavalcade sert d'écrin aux cuivres qui se déchaînent cette fois fortissimo en une espèce d'effets grotesques et terrifiants de manège emballé. Comme si cette violence extrême ne pouvait pas être soutenu par l'orchestre, celui-ci se dissout tel un météore fusionnant à l'approche de l'atmosphère terrestre: le vertige est à son apogée et les choses reprennent un cours à peu près normal. Calme temporaire puisque l'orchestre scande presque immédiatement un rythme de marche autoritaire conduisant vers de nouvelles apocalypses. Certes, une fois que la machine politique a broyé l'individu réduit en lambeaux, il s'agit encore de concasser le cadavre. Nous avons là une véritable description d'un univers concentrationnaire.

Cette section presto constitue indéniablement le moment de violence la plus extrême qu'a connu l'histoire de la musique et le résultat est d'autant plus convaincant que la frénésie ne découle pas d'effets orchestraux hasardeux ou anarchiques mais d'un parfait contrôle de la matière thématique. A côté de cela, le tour de force stravinskien du Sacre ressemble à la musique d'un impuissant.

Ainsi qu'il a déjà été évoqué, ce formalisme triomphant ne constitue pas le propos le plus dense de Chostakovitch. Après un bref et magnifique mouvement intermédiaire, le troisième et gigantesque dernier mouvement emprunte une forme également très acerbe et pleine de revendications, sitôt passée la marche funèbre introductive. Néanmoins, le mouvement est surtout passionnant par sa coda surdimensionnée prenant place directement après les derniers et terribles fracas d'un orchestre aidé par des timbales dont la puissance laisse à songer au Colosse de Goya échappé de sa toile pour semer le trouble de ses poings chez les hommes. Cette coda s'apparente à un adieu extrêmement pathétique rempli d'effets de lointain fantomatiques, comme si les instruments exhalaient doucement leur oraison funèbre en un interminable râle déchirant l'âme. C'est un leitmotiv de célésta qui scande impertubablement ce passage et le mène à son achèvement: sonorité blanche qui ne veut pas dire son nom (à noter que le célesta caractérise le thème de Tadzio dans Mort à Venise de Britten, là aussi en un effet plein de mystère insondable), ce qui est tout Chostakovitch qui usera à nouveau à bon escient de l'instrument dans le célèbre largo de la cinquièeme symphonie et dans la coda de l'ultime quinzième. Dans la quatrième comme dans les deux oeuvres citées, lorsque tout est destiné à s'achever, le mystère est à son comble et aucune résolution, aucun apaisement n'est proposée: simplement des restes de conscience tentant de rassembler ses esprits pour percevoir quelque secret à travers les événements passés. Le résultat de cette enquête n'est pas forcément probant: tout comme à la fin de lady Macbeth, aussitôt oubliée dès que la mort l'a saisi, la petite histoire des hommes n'apparaît que comme une brise perdue au beau milieu d'un ouragan. Qui au milieu d'un pareil déchaînement sera capable de recueillir un souffle aussi léger?

Chostakovitch a longtemps hésité sur la valeur de son oeuvre, ce qui s'esplique par le passage du temps sur son travail resté à l'état de aprtition au fond de tiroirs. S'il la citait un temps parmi les oeuvre à supprimer, il changea d'avis lors de sa création jusqu'à dire qu'il n'était peut-être jamais allé plus loin dans aucune symphonie postérieure. Effectivement, un tel déferlement d'imagination soutenu par une technique superlative ne pouvait guère être surpassé: si Chostakovitch a employé ailleurs un langage plus "révolutionnaire", en se débarassant notamment de la tonalité dans la quatorzième symphonie, la quatrième symphonie demeure néanmoins son oeuvre maîtresse et peut-être le plus grand chef d'oeuvre symphonique de l'histoire, aux côté de la deuxième de Mahler et de la cinquième ou septième de Sibelius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 14:56

Eh bah ! Shocked

Bravo pour ce texte emphatique qui semble décrire la musique entendue lors du Big Bang ou plutôt celle que l'on entendra lors du jugement dernier....
Je ne connais pas cette symphonie, mais connaissant bien la onzième je ne pensais pas qu'il était possible d'écrire un déferlement, un énervement, un chambardement, un défoulement orchestral plus assourdissant que celui que l'on trouve au deuxième mouvement de cette dernière...je demande à entendre...
Je suppose qu'elle est déjà passée en concert. J'ai même loupé la dixième je crois Arrow $£¤*µù%!§/°+)=]}@à^\|[{# ais-je envie de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 15:27

Citation :
Alex a écrit:

Cette section presto constitue indéniablement le moment de violence la plus extrême qu'a connu l'histoire de la musique

Tu as déjà entendu du Xenakis???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 16:54

Mr Bloom a écrit:
Citation :
Alex a écrit:

Cette section presto constitue indéniablement le moment de violence la plus extrême qu'a connu l'histoire de la musique

Tu as déjà entendu du Xenakis???


Oui, mais ici, l'on parle d'un compositeur, pas d'un charlatan Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 17:23

leo a écrit:
Mr Bloom a écrit:
Citation :
Alex a écrit:

Cette section presto constitue indéniablement le moment de violence la plus extrême qu'a connu l'histoire de la musique

Tu as déjà entendu du Xenakis???


Oui, mais ici, l'on parle d'un compositeur, pas d'un charlatan Mr. Green


Je voulais en sortir une dans ce genre, mais j'étais certain que tu t'en chargerais. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 17:36

leo a écrit:

Oui, mais ici, l'on parle d'un compositeur, pas d'un charlatan Mr. Green

Lol. Finalement le lavage de cerveau de masse facon Staline ca marche encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:00

ouannier a écrit:
Je ne connais pas cette symphonie, mais connaissant bien la onzième je ne pensais pas qu'il était possible d'écrire un déferlement, un énervement, un chambardement, un défoulement orchestral plus assourdissant que celui que l'on trouve au deuxième mouvement de cette dernière...je demande à entendre...

la marche de la onzième, aussi furieuse et irrépressible soit-elle, ne se compare tout de même pas au presto du premier mouvement de la quatrième
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:02

Mr Bloom a écrit:
leo a écrit:

Oui, mais ici, l'on parle d'un compositeur, pas d'un charlatan Mr. Green

Lol. Finalement le lavage de cerveau de masse facon Staline ca marche encore.


Puisqu'on me traite de stalinien, je change mon avatar pour la circonstance Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:03

Mr Bloom a écrit:
Finalement le lavage de cerveau de masse facon Staline ca marche encore.

on sent le connaisseur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:13

Alex a écrit:

on sent le connaisseur

Parce que j'aime la musique de Xenakis? Ca serait la meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:15

Mr Bloom a écrit:
Alex a écrit:

on sent le connaisseur

Parce que j'aime la musique de Xenakis? Ca serait la meilleure.

non, ta manière d'associer Chostakovitch et Staline, et le caractère péremptoire de tes opinions me laissent entendre que ta maîtrise des sujets abordés est totale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:18

Alex a écrit:

non, ta manière d'associer Chostakovitch et Staline, et le caractère péremptoire de tes opinions me laissent entendre que ta maîtrise des sujets abordés est totale

Associer Staline et Chostakovitch était bien évidemment IRONIQUE. Mais l'ironie est sans doute un concept qui t'échappe. Et je ne vois pas où j'ai bien pu avoir une opinion préremptoire dans ce fil. Par contre, dire que Xenakis est un charlatan ne te choque pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:21

Mr Bloom a écrit:
Alex a écrit:

non, ta manière d'associer Chostakovitch et Staline, et le caractère péremptoire de tes opinions me laissent entendre que ta maîtrise des sujets abordés est totale

Associer Staline et Chostakovitch était bien évidemment IRONIQUE. Mais l'ironie est sans doute un concept qui t'échappe. Par contre, dire que Xenakis est un charlatan ne te choque pas?

le mépris que tu affiches ouvertement à son égard n'appelle aucune ironie

l'opinion exprimée sur Xenakis me paraissait beaucoup plus légère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:23

Mr Bloom a écrit:
Alex a écrit:

non, ta manière d'associer Chostakovitch et Staline, et le caractère péremptoire de tes opinions me laissent entendre que ta maîtrise des sujets abordés est totale

Associer Staline et Chostakovitch était bien évidemment IRONIQUE. Mais l'ironie est sans doute un concept qui t'échappe. Et je ne vois pas où j'ai bien pu avoir une opinion préremptoire dans ce fil. Par contre, dire que Xenakis est un charlatan ne te choque pas?

On se calme les enfants, je ne voudrais pas être le responsable d'un troll...
Associer Chosta et Staline, oui - si l'on se réfère à l'époque
Xenakis charlatan, j'en sais rien - j'ai jamais écouté. Faut le prendre pour ce que c'est, de l'humour un peu vache

Point barre, revenons à la quatrième de Chosta Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 17 Jan 2006 - 19:25

Alex a écrit:

le mépris que tu affiches ouvertement à son égard n'appelle aucune ironie

A l'égard de qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 18 Jan 2006 - 1:03

ouannier a écrit:
Eh bah ! Shocked

Bravo pour ce texte emphatique qui semble décrire la musique entendue lors du Big Bang ou plutôt celle que l'on entendra lors du jugement dernier....
Je ne connais pas cette symphonie, mais connaissant bien la onzième je ne pensais pas qu'il était possible d'écrire un déferlement, un énervement, un chambardement, un défoulement orchestral plus assourdissant que celui que l'on trouve au deuxième mouvement de cette dernière...je demande à entendre...
Je suppose qu'elle est déjà passée en concert. J'ai même loupé la dixième je crois Arrow $£¤*µù%!§/°+)=]}@à^\|[{# ais-je envie de dire.

Non, c'est très bientôt au TCE. Wink
Et les 5, 6, 7 sont jouées aussi très prochainement. (à Présences notamment)

Effectivement, la 4è est plus violente et plus apocalyptique que la 11è, plus chaotique disons.
Mais ce n'est pas une de celles que je connais le mieux, je vais peut-être m'y replonger. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 18 Jan 2006 - 23:05

Question violence chez Chostakovitch, n'oublions pas également le génial premier mouvement de la 7ème symphonie et, concis mais tout aussi génial, second mouvement de la 10ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BEN
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 11 Fév 2006 - 22:41

Je suis un fan des symphonies de Chostakovitch , toutes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 7 Mar 2006 - 15:38

On pourra l'entendre jeudi 16 mars au Théâtre des Champs Elysées, sous la direction de Vladimir Ashkenazy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 7 Mar 2006 - 18:20

Tu fais bien de le dire, mais tu parles de la 4ème? Je dis ça parcequ'on a parlé de la 11ème ici aussi Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mar 7 Mar 2006 - 18:23

Oui la 4è.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 11 Mar 2006 - 20:03

Pourriez-vous me conseiller une version à écouter?
J'ai une version par Leonard Slatkin, et ça me laisse de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 11 Mar 2006 - 20:32

Sans trop de risques on peut te conseiller Haitink, Mravinsky...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 11 Mar 2006 - 22:24

sans oublier Rojdestvenski et Kondrachine (dont les intégrales Melodiya devraient bientôt faire leur retour sur le marché)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Jeu 16 Mar 2006 - 1:47

adriaticoboy a écrit:
sans oublier Rojdestvenski et Kondrachine (dont les intégrales Melodiya devraient bientôt faire leur retour sur le marché)

Celle de Rojdestvenski est en effet très bonne. Celle de Haitink aussi, mais moins agressive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 16:56

Donc sur les conseils de David, la 4ème de Chostakovitch(version Jansons-EMI) en guise de premier contact avec ce compositeur.

Whouah!!! Ca arrache!!!! Shocked

C'est grandiose, épique et colossal.
Musique très colorée... beaucoup de souffle.

Je note beaucoup de traits mahleriens dans l'orchestration.
Il y a aussi pas mal de burlesque et de grotesque: les couleurs sont assez crues…toujours la filiation Mahler. bounce
Ca part un peu dans tous les sens, ça ravage tout, ça emporte tout sur son passage,c’est profusif et explosif! Twisted Evil

Il est vraiment fabuleux ce premier mouvement !!!! thumleft

Le 2ème mouvement recele des couleurs etonnantes... à noter un superbe petite sequence percussive sur la fin.

Le 3ème mouvement ou la mise en scène spectaculaire d'un motorisme belliqueux qui ne semble pas connaitre d'epuisement... avec toujours ce souffle epique envirant... c'est irresistible!


La fin de la symphonie est glaçante shaking ...une sorte d'épure de fin de conflit !!!

Cette symphonie est un vrai coup de massue!!! rambo

Je rêverais d’entendre ça dirigé par Solti. Laughing Laughing Laughing

Quelle decouverte! je suis ravi !!!! cool-blue
Merci David coucou
(Tu as bien cerné mes attentes Sherlock! Wink )


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mer 17 Oct 2012 - 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 16:57

arnaud bellemontagne a écrit:
Cette symphonie est un vrai coup de massue!!! rambo
Je m'en doutais. Very Happy

Citation :
Merci David:coucou:
(Tu as bien cerné mes attentes Sherlock! Wink )
D'autant que je n'aime pas du tout cette Symphonie. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:05

Oui tu trouves ça trop subtil. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:09

Non, j'en ai parlé déjà dans d'autres fils, mais cet entre-deux avec tonalité et audaces me cause un malaise physique : c'est à la fois radical et intelligible, on se prend tout en pleine poire. Moi, j'aime pas ça.

Mais pour toi, c'est parfait.


C'est un peu comme pour Wozzeck, sauf que le langage de Wozzeck est plus abstrait (et m'intéresse beaucoup plus musicalement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:14

Tiens, voilà un compositeur qui me plaît bien (je ne connais que les concerto pour violon et pour violoncelle) Arnaud vient de me donner envie d'écouter ses symphonies. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:15

@David:Je badinais juste. Wink
J'avais bien compris que cette esthétique "lourdingue" ne correspondait pas à ta sensibilité.

Quoi qu'il en soit avec cette 4ème je suis aux anges. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:19

arnaud bellemontagne a écrit:


Je rêverais d’entendre ça dirigé par Solti. Laughing Laughing Laughing
Il n'a enregistré que la dixième, à ma connaissance, tout à la fin de sa vie. Version pas spécialement marquante.

arnaud bellemontagne a écrit:

Quelle decouverte! je suis ravi !!!! cool-blue
Merci David:coucou:
(Tu as bien cerné mes attentes Sherlock! Wink )
David a en effet très bien cerné ce qui te plairait là-dedans: l'hommage à la sixième de Mahler. On ne retrouve pas ça au même degré dans les autres symphonies - au passage il faudrait que tu entendes Kondrachine dans cette quatrième, qui arrache tout sur son passage malgré une image stéréo très étroite. Dans une veine pas trop éloignée tu devrais faire un tour du côté de la huitième. Dans les autres symphonies importantes (5,6,7,10,13 pour s'en tenir à celles à "gros orchestre") la filiation mahlerienne est moins marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 17:21

Merci pour ce petit guide d'ecoute Emmanuel. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Dim 4 Avr 2010 - 18:07

Cette symphonie est en effet un "coup de massue".
J'adore mais je comprends qu'on ne puisse pas arriver à supporter cette masse implacable.
Question interprétations, j'aime bien Haitink, Kondrashin(intégrale), un peu moins Rojdestvensky (qui est tout de même très bien, d'une noirceur, brrr).
Il y a peu j'ai acquis un live de 1963 de Kondrashin avec la Staatskapelle de Dresde : c'est fabuleux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Lun 5 Avr 2010 - 11:05

emmanuel a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:


Je rêverais d’entendre ça dirigé par Solti. Laughing Laughing Laughing
Il n'a enregistré que la dixième, à ma connaissance, tout à la fin de sa vie. Version pas spécialement marquante.


je ne crois pas qu'il ait fait la 4ème (Mravinsky non plus d'ailleurs).
Solti a au moins enregistré en plus de la 10, la 5 (avec le BP), la 8, la 9, et les 13 et 15 (même si les 2 dernières ne sont pas sorties en France apparemment, double CD avec Chants et danses de la mort de Moussorgsky dans l'orchestration de Chostakovich).
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Lun 5 Avr 2010 - 11:08

Sud coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Lun 5 Avr 2010 - 12:19

C'est le mythique Sud! king

Mes respects, cher monsieur. salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 10 Avr 2010 - 16:00

Je me réecoute cette Symphonie n°4 de Chostakovitch
Cet irrepressible souffle épique m'emporte completement! sunny
Absolument jouissif. drunken

J'ai l'intention d'explorer les autres symphonies de ce compositeur.
A cet effet, j'ai cherché sans succès dans la rubrique discographie un topic concernant les versions discographiques des symphonies de Chostakovitch.

Ce serait super cool si un connaisseur du corpus pouvait ouvrir un topic discographique sur ces symphonies. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 10 Avr 2010 - 16:46

arnaud bellemontagne a écrit:
Je me réecoute cette Symphonie n°4 de Chostakovitch
Cet irrepressible souffle épique m'emporte completement! sunny
Absolument jouissif. drunken

J'ai l'intention d'explorer les autres symphonies de ce compositeur.
A cet effet, j'ai cherché sans succès dans la rubrique discographie un topic concernant les versions discographiques des symphonies de Chostakovitch.

Ce serait super cool si un connaisseur du corpus pouvait ouvrir un topic discographique sur ces symphonies. coucou

Un topic complet non, mais c'est un compositeur que je connais bien et j'ai tout de même quelques versions de ses symphonies, alors pourquoi pas.
Faut-il ouvrir un fil par symphonie, ou un fil global ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Sam 10 Avr 2010 - 16:48

Un fil par symphonie serait l'idéal! Cool

Merci beaucoup Utnapishtim!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 35
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Jeu 22 Avr 2010 - 13:55

Arnaud je te conseille la 8e!

le premier mouvement devrait te bouleverser. Pour ma part il m'hypnotise à chaque fois drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Jeu 22 Avr 2010 - 14:17

Tu tapes dans le mille vu que je la connais déjà et que je l'adore presque autant que la 4ème! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Jeu 22 Avr 2010 - 14:20

Direction maintenant la dixième! C'est moins foufou que la quatrième, volontairement très tenu formellement, mais il y a de quoi manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Jeu 22 Avr 2010 - 14:53

Ok merci (j'ai l'intégrale par Jansons cool-blue ) coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:15

Je me suis réecouté cette 4ème (par Kondrachine) et comme à chaque fois cette musique me laisse baba.

Il y a un souffle, une ampleur, une force.

C'est visionnaire, epique et grandiose au possible.

Une de mes symphonies préférées, vraiment. Very Happy

Indispensable à tout fan de Mahler (versant demesuré). thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:23

arnaud bellemontagne a écrit:
Indispensable à tout fan de Mahler (versant demesuré). thumleft
Je dois être de l'autre côté alors. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16357
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:29

Sans doute. Mr. Green
Curieux de savoir par exemple ce qu'un Kegue pense de cette Symphonie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28892
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:42

DavidLeMarrec a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Indispensable à tout fan de Mahler (versant demesuré). thumleft
Je dois être de l'autre côté alors. hehe

Il essaye simplement d'enrôler des troupes ^^.

Mais j'ai essayé la 5° ... franchement ça ne me séduit pas du tout.
Faudra bien que j'insiste un jour ... mais bon ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:45

Cololi a écrit:


Il essaye simplement d'enrôler des troupes ^^.

Mais j'ai essayé la 5° ... franchement ça ne me séduit pas du tout.
Faudra bien que j'insiste un jour ... mais bon ...
Oui mais la 4e ça n'est pas du tout la même chose. La forme est extrêmement développée (d'ailleurs j'ai toujours du mal à comprendre ce I.). Et il n'y pas la distanciation et l'ironie que l'on entend si souvent chez Chostakovitch par la suite. L'orchestre est parfois en fusion (le climax du I. aux environs des 4' Shocked Shocked ), c'est incroyable de puissance, le son est très métallisé. Et la partie de percussions est génialement écrite.
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   Mer 16 Juin 2010 - 22:47

arnaud bellemontagne a écrit:
Sans doute. Mr. Green
Curieux de savoir par exemple ce qu'un Kegue pense de cette Symphonie. Very Happy

Je ne connais pas grand chose de chostakovitch en fait. Je vais du coup écouter ça rapidement Very Happy Si ça peut séduire un mahlérien. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la quatrième symphonie de Chostakovitch   

Revenir en haut Aller en bas
 
la quatrième symphonie de Chostakovitch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» la quatrième symphonie de Chostakovitch
» BT : 11ème Symphonie de Chostakovitch
» La Symphonie nº 5 ( Chostakovitch )
» Chostakovitch : 8e symphonie
» Chostakovitch Symphonie n°5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: