Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gil Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 20:16

Figure majeure du jazz cool, associé très vite à Miles Davis dès ses premières heures, avec l'enregistrement de Birth of the Cool, dont il signe les arrangements du fameux "Boplicity", Gil Evans est un artiste méconnu et pourtant très attachant.

Ses premiers disques sont assez tardifs mais remarquables par leurs sonorité feutrées et envoûtantes : Gil Evans & Ten (57), Out of the Cool (60), The Individualism of Gil Evans (64) constituent aujourd'hui de véritables chef-d'œuvres du jazz avec orchestre, mais avec une facture très différente que celle dont nous avait habitués les maîtres Ellington ou Basie.

L'attention portée sur les timbres, l'espace laissé aux musiciens solistes complétée par un talent de réécriture et d'arrangement font que ces disques ne sonnent comme rien d'autre à l'époque, et encore comme rien d'autre aujourd'hui. De plus, son goût pour une écriture minimaliste - deux ou trois accords et un développement modal pour beaucoup de titres - et sa gestion du temps créant des espaces sonores tendus comme des arcs donnent aux solistes des occasions idéales pour intervenir : les plus beaux solis de Kenny Burrell, de Shorter ou d'Elvin Jones se trouvent peut-être dans le magnifique "The Individualism of Gil Evans".

On ne parle de Gil Evans que rarement pour ses talents de pianiste. Le piano de Gil Evans, associé à un autre soliste (Lee Konitz surtout pour le véritable monument qu'est "Heroes" et "Anti-heroes" quand on s'intéresse un tant soit peu à ce qu'est l'improvisation jazz, ou au très beau "Paris Blues" avec Steve Lacy qu'il a lancé à la fin des années 50), tient son rôle d'orchestre à lui tout seul : un jeu au Fender Rhodes ou au grand piano d'une simplicité et d'une limpidité qui n'a presque rien à envier à Thelonius Monk, instinct brut compris. Même si l'inventivité reste modérée - Gil Evans ne pense qu'a ménager des nids musicaux à ses partenaires - son jeu tient parfois du miracle musical.

De toutes façons, le miracle musical, Gil Evans l'a accompli plusieurs fois : Miles Ahead, Porgy and Bess, Kind of Blue, Sketches of Spain et Quiet Nights sont des disques de Gil Evans, présent dans les studios avec ses arrangements à la main. Et Miles fait appel à lui pour les immenses disques qu'il enregistrera avec son 2nd quintet, l'absolu quintet, qui, d'ESP à Filles de Kilimanjaro fait dire à un amateur de jazz comme à Miles lui-même : ce type est un des plus grands, à côté d'Ellington, de Mingus, de Basie. Mais ce qui est étrange, c'est que si peu de monde le connaisse. Il y a sans doute une difficulté à entrer dans son univers à la fois électrisant et voluptueux. Je ne connais personne qui fait sonner un orchestre comme ça, en osant faire jouer les musiciens à deux ou trois octaves d'écart.

Ses derniers concerts sont peut-être les plus beaux (il n'a enregistré ses meilleurs disques que pour les autres), devenus presque cultes dans le petit monde du jazz des années 80. Et puis le côté rétro, sans doute, une période qui désaffectionne le style, et un type pas très fun, reservé, timide, trop généreux, qui est resté un hippie et encore plus à la fin de sa vie, fait que peu de monde se souvient de cet autre monument du jazz.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 21:30

(


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 21:46

phAx a écrit:
Ses derniers concerts sont peut-être les plus beaux (il n'a enregistré ses meilleurs disques que pour les autres), devenus presque cultes dans le petit monde du jazz des années 80.
Oui, dans le lot, il y a le concert italien, avec Sting en copain invité, à Perugia en juillet 87. Un concert avec de vrai morceaux de moments magiques dedans, comme par exemple une reprise du "Little Wing" de Hendrix qui me fait un effet fou à chaque fois.

/

(En revanche j'avais écouté, dans l'espoir de retrouver cette sensation, le disque de 74 Gil Evans Orchestra plays the music of Jimi Hendrix et j'avais été bien déçu. Neutral Tant pis.)

Et sinon, oui, en effet, les disques conçus avec Miles sont tout bonnement prodigieux, des monuments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 22:22

Citation :
le disque de 74 Gil Evans Orchestra plays the music of Jimi Hendrix et j'avais été bien déçu.

De Where Flamingos Fly à Little Wing, à part des morceaux isolés qui peuvent être divins (Zee Zee par exemple), c'est en effet un peu moins bien dans la production de Gil Evans. Mais il y a quand même une saveur très particulière dans ces disques.

Citation :
les disques conçus avec Miles

Je voudrais bien, sur ce point, l'avis d'un spécialiste.

Pour moi, ça a toujours été un peu étrange de ne pas voir "Gil Evans" plutôt que "Miles Davis" (ou au moins les 2 noms !) sur les pochettes des chefs d'œuvre comme Porgy & Bess, Miles Ahead ou Sketches of Spain.
La notoriété de Miles faisait vendre ?
Sa trompette valait plus que n'importe quel autre gugusse présent avec lui ?
A t-il apporté davantage que ce qu'a fait Gil ?
Gil était-il fou à ce point de Miles pour lui laisser son nom ?
Les producteurs décident de tout ?

Sans parler du disque "Aura" dont le nom de Palle Mikkelborg est quasi absent… (hommage à Gil en partie)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 22:50

)


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Jeu 22 Sep 2011 - 23:29

)


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: GEO live   Ven 23 Sep 2011 - 1:47

)


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 7:52



Belle image en effet Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 10:51

[


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 12:42

phAx a écrit:
De toutes façons, le miracle musical, Gil Evans l'a accompli plusieurs fois : Miles Ahead, Porgy and Bess, Kind of Blue, Sketches of Spain et Quiet Nights sont des disques de Gil Evans,
Y'a un intrus dans ta liste. Qualifier Kind Of Blue de disque de Gil Evans me semble abusif: rien ne permet d'attribuer, d'une manière ou d'une autre, la musique qu'il contient à Evans. A la limite, pour faire dans le jeu de mots, je dirais qu'elle relève plus de Bill (Evans) que de Gil...
De la même façon, on associe systématiquement Birth of the Cool à Miles Davis et Gil Evans, mais la plupart des arrangements qu'il contient sont de Mulligan, John Lewis et John Carisi (et Mulligan, bien trop sous-estimé comme arrangeur, a continué par la suite dans cet esprit-là, alors que Miles Davis était depuis passé à autre chose, notamment en embauchant Coltrane par la suite). Que Miles Davis ait joué un grand rôle de catalyseur dans ces années-là ne veut pas dire qu'il faut lui attribuer le mérite entier de la musique sortie de tout cela.
Je précise pour être tout à fait honnête que les albums pré-cités (Miles Ahead, Porgy and Bess, Sketches of Spain) ne sont pas ma tasse de thé et que dans la discographie de Miles Davis, ils figurent à mon sens comme des expérimentations, certes intéressantes, mais qui musicalement sont de bien moindre intérêt que Kind of Blue, Milestones et tous les enregistrements Prestige des années 50 avec Coltrane et même avant. "A mon sens", pour signifier bien évidemment que ce n'est qu'un avis personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 13:24

néthou a écrit:

Y'a un intrus dans ta liste. Qualifier Kind Of Blue de disque de Gil Evans me semble abusif

Oui, ça l'est un peu... mais l'esprit du disque est hanté par sa présence dès les premières notes qui sont de lui. Et il reste omniprésent dans le studio, comme ce sera le cas dans une moindre mesure pour les plus grands disques de Miles enregistré avec son second quintet. Toutefois on peut retirer Kind of Blue de la liste.

Citation :

Je précise pour être tout à fait honnête que les albums pré-cités (Miles Ahead, Porgy and Bess, Sketches of Spain) ne sont pas ma tasse de thé et que dans la discographie de Miles Davis, ils figurent à mon sens comme des expérimentations, certes intéressantes, mais qui musicalement sont de bien moindre intérêt que Kind of Blue, Milestones et tous les enregistrements Prestige des années 50 avec Coltrane et même avant.

Ah ? C'est marrant, je ne trouve pas qu'ils sonnent "expérimentaux" mais qu'au contraire ils sonnent très "mainstream", d'où leur immense succès... En étant d'accord avec le fait qu'ils soient tout à fait novateurs par la même occasion, ce qui caractérise souvent les grandes œuvres. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 13:55

[


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Gil Evans   Ven 23 Sep 2011 - 15:04

phAx a écrit:
Citation :

Je précise pour être tout à fait honnête que les albums pré-cités (Miles Ahead, Porgy and Bess, Sketches of Spain) ne sont pas ma tasse de thé et que dans la discographie de Miles Davis, ils figurent à mon sens comme des expérimentations, certes intéressantes, mais qui musicalement sont de bien moindre intérêt que Kind of Blue, Milestones et tous les enregistrements Prestige des années 50 avec Coltrane et même avant.

Ah ? C'est marrant, je ne trouve pas qu'ils sonnent "expérimentaux" mais qu'au contraire ils sonnent très "mainstream", d'où leur immense succès... En étant d'accord avec le fait qu'ils soient tout à fait novateurs par la même occasion, ce qui caractérise souvent les grandes œuvres. Smile
Quand je dis "expérimental", c'est moins pour leur côté novateur que leur aspect "annexe", par rapport à l'évolution de Miles Davis entre le quintet bop avec Parker, et, disons, Seven Steps to Heaven (je mets de côté la suite parce qu'après je n'accroche plus trop).
Et tant qu'à parler d'album un peu particulier, je recommande Miles Davis and Horns, plus précisément la session de 53 où M.Davis joue avec 1 tromboniste et 2 saxophonistes ténor qui feront du chemin plus tard, Zoot Sims et Al Cohn. Ce dernier est l'auteur des arrangements qui "sonnent" particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Birth of the cool   Ven 23 Sep 2011 - 21:07

)


Dernière édition par Dri le Mar 8 Nov 2011 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gil Evans   Lun 3 Oct 2011 - 5:07

[
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12935
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: evans   Dim 12 Fév 2012 - 1:56

Je ne suis pas certain d'avoir choisi le bon fil, faute d'en avoir trouvé un consacré au jazz à la radio en "Autres styles", mais j'imagine qu'un aimable administrateur déplacera mon post le cas échéant (merci d'avance à lui dans ce cas).

Je viens d'écouter en streaming ce beau portrait de l'arrangeur et chef d'orchestre Gil Evans :

www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1625363

Portrait un peu succinct, puisqu'il fait notamment l'impasse sur son magnifique "Individualism" et sur la dernière période en big band de sa carrière, aux antipodes du jazz cool de ses débuts. Néanmoins, une belle sélection de titres dans la production de ce musicien à l'écriture aussi délicate qu'inventive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80025
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gil Evans   Dim 12 Fév 2012 - 2:00

Bah si tu tapes "Evans" dans la fonction Recherche, ou bien si tu regardes l'index d'Antrav (edit: en fait non il n'est pas répertorié dans l'index), tu tombes sur un sujet Gil Evans. Wink
Je déplace donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12935
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: portrait de Gil Evans sur la RTBF   Dim 12 Fév 2012 - 2:37

Merci pour le déplacement instantané sur le bon topic, quelle réactivité sur ce forum ! Smile

Le détail des titres diffusés dans l'émission citée dans le post :

www.rtbf.be/musiq3/emissions_gil-evans-un-arrangeur-d-exception?emissionId=1831

Rien à découvrir assurément pour les spécialistes du genre, à l'exception peut-être d'un titre peu connu, extrait d'une collaboration avec la chanteuse Marcy Lutes, mais l'émission vaut tout de même le détour, notamment pour les mélomanes "classiques" du forum qui voudraient entendre un jazz à l'écriture assez sophistiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gil Evans   Dim 8 Juin 2014 - 16:14

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

The individualism of Gil Evans

The Barbara Song
Las Vegas Tango
Flute Song
Hotel me
El Toreador


Frank Rehak, Jimmy Cleveland, Tony Studd : trombone
Ray Alonge, Julius Watkins, Gil Cohen, Don Corado, Jimmy Buffington, Bob Northern : cor
Bill Barber : tuba
Wayne Shorter, Al Block, Andy Fitzgerald, George Marge, Bob Tricarico, Garbin Bushell, Eric Dolphy, Steve Lacy, Jerome Richardson : saxophone
Johnny Coles, Bernie Glow, Ernie Royal, Louis Mucci : trompette
Bob Maxwell, Margaret Ross : harpe
Kenny Burrell, Barry Galbraith : guitare
Gary Peacock, Ron Carter, Paul Chambers, Richard Davis, Ben Tucker, Milt Hilton: contrebasse
Gil Evans : piano
Elvin Jones, Osie Johnson : batterie

(Verve, septembre 1963-juillet 1964)

J'adore ces harmonies étranges, ces ambiances mystérieuses, ces orchestrations troublantes, ces climats psychédéliques bedo

Va falloir me procurer d'urgence d'autres albums de ce Gil Evans bounce


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gil Evans   Dim 8 Juin 2014 - 22:47

Je ne pense pas qu'on puisse qualifier The Individualism de "psychédélique". Si tu recherches du vrai Gil Evans psychédélique, je te conseille plutôt de chercher du côté de ses disques "électrifiés" des années 70 (Svengali et There Comes a Time sont à mon sens les plus aboutis).

En revanche, si tu as aimé The Individualism, il faut absolument que tu écoutes Out of the Cool, avec un travail peut-être encore plus raffiné sur les sonorités (en particulier sur les cuivres).

Cela dit, les live tardifs mentionnés plus haut contiennent eux aussi beaucoup de pépites, et les albums antérieurs ne sont pas à négliger non plus - en particulier New Bottle, Old Wine avec Cannonball Adderley, et Great Jazz Standards, réédités en un seul CD, je crois.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12935
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Gil Evans   Mar 10 Juin 2014 - 0:41

Tiens, je viens de retrouver ça, Mélo, sur le fil Si j'aime le jazz : http://classik.forumactif.com/t6808p200-#862706
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gil Evans   Mar 10 Juin 2014 - 0:56

Smile Merci pour ce rappel, on avait tellement causé sur ce topic que je ne me souvenais plus de ce panorama sous ta plume...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12935
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Gil Evans   Mar 22 Sep 2015 - 16:59

Reçu aujourd'hui ces deux livres, que je m'étais promis de lire un jour malgré mon anglais poussif :



Deux pavés de 700 pages imprimées serrées au total : ça me laisse largement le temps de continuer à vous bassiner avec Paul Bley avant de recommencer avec Gil Evans. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 12935
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Gil Evans   Mer 23 Sep 2015 - 13:03

Par contre, mon alerte Google foireuse Mad m'a fait louper ça :



http://page16.auctions.yahoo.co.jp/jp/auction/u80491830#enlargeimg
une vente aux enchères conclue à un prix dérisoire, vu la rareté de ce coffret japonais : on en voit passer un toutes les morts d'évêque et pour un evansolâtre, l'objet fait envie, même s'il ne comporte, en fin de compte, que quelques inédits ou prises alternatives des enregistrements au Sweet Basil du Gil Evans Orchestra

Je me suis toutefois consolé en trouvant enfin à un prix décent cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gil Evans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gil Evans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Evans trio at the Village Vanguard 25.06.1961
» Sara Evans
» Bill Evans (le pianiste, pas l'autre)
» Gil Evans
» David Evans tournée printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: