Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Patchworks (petits montages discographiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Patchworks (petits montages discographiques)   Lun 14 Nov 2011 - 22:07

J'attends d'éventuelles réaction avant de donner mon propre avis.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Patchworks (petits montages discographiques)   Lun 14 Nov 2011 - 22:31

C'est juste impressionnant. Et quel boulot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Patchworks (petits montages discographiques)   Lun 14 Nov 2011 - 22:38

Citation :
J'attends d'éventuelles réaction avant de donner mon propre avis.

Mes impressions sur ses quelques extraits :

Je connais mal les premiers chefs cités, mais je suis impressionné par la gradation que Furtwängler imprime à ce petit passage : entrée successive des bois, puis développement de la phrase qui amène les pizzicatis, et non l'inverse pour une fois. Belle énergie chez Toscanini, bien que Knappertbusch le surpasse encore. Est-ce un live ? - le ton semble passionné en tout cas. Belle clarté de l'orchestre pour Abendroth, qualité qui fait un peu défaut à Walter, dans un passage où l'orchestre de Columbia ne se couvre pas de gloire.
Mon cher Dorati ensuite Mr. Green , peut-être pas dans le passage le plus éloquent ni le plus représentatif de sa direction plus hachée mais néanmoins brillante - poursuivant sur Szell, que je trouve presque maniéré à côté de Giulini, qui imprime des nuances subtiles et bienvenues à ce solo de flûte. Haitink, lyrique, a pour lui les magnifiques couleurs d'Amsterdam. Je trouve Jochum un peu pesant, surtout en regard de ce qu'a Dorati avec le même orchestre.
Poursuivons avec Levine, très direct, et avec le sommet d'exaltation qu'est Kleiber - quelles inflexions magistrales ! Autre chef de caractère, Lenny Bernstein qui ralentit Brahms et libère tout le son des Wiener avec une énergie et une conviction qui soulèveraient des montagnes. Toujours un chef de forte personnalité, Celidibache, qui campe en démiurge les accents de la musique à la mesure de son autorité - précédant le dernier Karajan, plus épris que jamais du beau son et de la pâte sonore (et d'ailleurs, pourquoi Karajan 88 et pas 78 bounce ?). A l'opposé, les dialogues finement ciselés de Sanderling, bien plus authentiques que la précipitation toute beethovienne de Gardiner - avant cette fin en apothéose, menée par un Rattle grandiose et des Berliner chauffés à blanc.

Voilà, désolé pour l'étalage de lieux communs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patchworks (petits montages discographiques)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patchworks (petits montages discographiques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Patchworks (petits montages discographiques)
» Mes petits montages photos ...
» Petits suicides entre amis. Arto Paasolina.
» Les petits articles de Waam
» Les petits rien qui font du bien à la vie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: