Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Roberto Alagna

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Dim 18 Jan 2015 - 20:31

petit hors sujet 
xavier, david et/ou les autres membres, nina hagen et marianne james auraient-elles eu les facultés pour devenir chanteuses lyriques selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Dim 18 Jan 2015 - 21:19

Mais alors pourquoi intervenir directement en partant sur autre chose que le sujet?
Il y a surement un sujet plus adéquat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Dim 18 Jan 2015 - 21:19

Je réponds dans le Salon des Glottes. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19306
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 19 Jan 2015 - 11:35

J'ai écouté récemment le Roméo et Juliette donné à Madrid avec Alagna (dirigé par Plasson, avec Yoncheva en Juliette)...

Sans aller faire un retour complet sur l'interprétation, c'était globalement bien, Plasson très inspiré, Yoncheva presque trop capiteuse par moment, mais superbe... reste de la distribution pas mauvais.

Mais Alagna...
Au début, j'ai vraiment été surpris en bien! Contrairement à ses habitudes, le style était super tenu, propre... pas de coup de glotte, de sanglot ou de glissando... Net et sans bavure je dirais. Alors oui, l'aigu était un peu tendu. Mais rien d'affreux... De là à dire que Plasson le tenait en bride fermement... Very Happy
Et puis au fur et à mesure de la soirée, la voix commence à faiblir. Les nuances deviennent dangereuses (un aigu allégé qui se craque et revient très instable), et le haut de la tessiture finit même pas se trouver totalement tendu et poussé, comme l'aigu final du troisième acte où en plus d'être laid, l'aigu est court, gris, sec... et en force.
Mais le pire arrive, puisque le duo final voit même Alagna transposer certaines notes vers le bas tant il ne peut plus arriver vers ces aigus...
Et puis petit à petit, les mauvaises manies reprennent le dessus avec effets véristes de mauvais goût... mais c'est pas trop grave comparé à la difficulté pour tenir la tessiture Confused

Alors comme ça à l'écoute, j'ai vraiment eu l'impression d'entendre un peu (en moins grave hein!) ce que j'avais entendu lors de l'Otello d'Oranges : une voix qui se délite petit à petit par l'aigu. Pourtant, c'est Roméo ici, un rôle qui chante depuis maintenant 20 ans... qui ne lui posait pas de soucis ou presque...
J'ose espérer que ce n'est qu'une fatigue ou maladie passagère, mais j'ai un doute toute de même... et j'en viens à craindre pour son Cid voir son Lancelot qui viennent en fin d'année. Bien sûr ce ne sont pas les mêmes tessitures. Mais si la voix est véritablement fragilisée, les aigus du Cid seront difficiles, et les nuances de Lancelot absentes...

Quelqu'un à eu des retours autres récemment d'Alagna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 691
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 19 Jan 2015 - 20:40

Polyeucte a écrit:


Quelqu'un à eu des retours autres récemment d'Alagna?

J'ai eu récemment des retours de ténors autres qu'Alagna et du coup je recommence d'apprécier ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 19 Jan 2015 - 23:07

J'espère qu'il ne va pas massacrer le Roi Arthus quand même...
En tout cas j'avais beaucoup apprécié sa prestation en Werther l'an dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19306
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 9:54

Xavier a écrit:
J'espère qu'il ne va pas massacrer le Roi Arthus quand même...
En tout cas j'avais beaucoup apprécié sa prestation en Werther l'an dernier.

Ben moi aussi! Même si j'ai pris des places pour les deux Lancelot...
Mais ce qui me fait presque encore plus peur, c'est Le Cid... parce que c'est un peu plus tendu que Lancelot j'ai l'impression Confused Donc si il finit sur les genoux Confused Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 13:32

A ceux qui veulent s'enquérir de la forme vocale de Roberto Alagna, permettez-moi, comme certains l'ont demandé, de venir vous donner des nouvelles très fraîches, images à l'appui, de Madrid et de Bilbao où le ténor vient ce week-end encore de signer un véritable triomphe.

Je vous invite tous à écouter par vous-même, pour vous faire une petite idée personnelle, plutôt que de lancer des Poly-polémiques à l'avance sur sa forme et sa capacité à interpréter Le Cid et Lancelot au printemps. L'art lyrique est ainsi fait qu'il n'est bien sûr jamais possible de présager d'une performance à venir, mais venir exprimer à sens unique des inquiétudes, des "c'était mieux avant", des "c'est fini" ou des déceptions sur un superbe CD qu'on se refuse d'entrée de jeu à acheter ou à écouter parce qu'on n'est pas capable d'en comprendre la logique, cela ne saurait suffire pour un forum comme celui-ci. Donc bref, voilà des nouvelles.

Non seulement Roberto Alagna ne "massacre" rien, mais au contraire il réalise des performances particulièrement réussies, qui soulèvent l'enthousiasme dans les théâtres, de Don Carlo à Vienne, à Carmen à Berlin, puis Romeo à Madrid (à 51 ans et 21 ans après sa première interprétation du rôle, il n'y a pas beaucoup de ténors d'aujourd'hui ou d'hier qui peuvent prétendre à un tel niveau - j'ai lu venant de commentateurs espagnols avertis des analyses fort argumentées concluant à une "interprétation quasi-parfaite"), au tout récent Werther de Bilbao que bon nombre d'observateurs (cf. critiques, AB,  El Arte de la Fuga, etc.) n'hésitent pas à carrément qualifier "d'anthologique". A défaut d'en donner à ceux qui apprécient habituellement le travail remarquable qu'il produit, je crois que vous pouvez aussi donner quelque crédits aux "reviews" auxquelles je fais référence : on connaît l'exigence du public espagnol et son attachement à Alfredo Kraus, et le rejoindre "au panthéon des Werther" comme cela a été écrit dans plusieurs critiques (hier ou avant-hier) n'est pas rien. Pour Roméo, c'est finalement avec lui-même il y a 20 ans, référence dans le rôle, qu'il s'est mesuré, avec brio.

Alors non, Roberto Alagna ne massacre pas, il triomphe. Ce qui, compte tenu de la variété des rôles qu'il aborde depuis cet été en étonne plus d'un, et en particulier ceux qui passent leur temps à relever tout ce qui pourrait accréditer la thèse des errances de répertoire et du légendaire déclin, annoncé en vain depuis des dizaines d'années. Mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Peut-être son timbre n'a-t-il jamais été aussi clair, sa voix plus ample, sa maîtrise technique plus précise, ses interprétations plus authentiques, justes et expressives.

Commençons par ROMEO donc. Pour parler de la forme vocale de Roberto Alagna, il me semble qu'il faut lui rendre justice en élargissant ne serait-ce qu'un tout petit peu le champ, au delà du focus de Polyeucte sur un aigu non exécuté dans la dernière partie de la 2eme représentation du concert. Ecoutez, et vous jugerez si sa voix "se délite". Ce contre-ut du 20 décembre par exemple ne me semble pas délité du tout :
/watch?v=146HOQ_D3QA

Mais de contre-ut en contre-Sib (écoutez dans la vidéo, il le réalise sans manque de souffle, ni tension) les "Top notes" ne sont pas tout dans une performance. Aussi faut-il relever son sens des nuances, la beauté de l'exécution des piani, la force des reprises, la musicalité de son chant, l'intensité de l'émotion qu'il parvient à communiquer à la salle, son "intelligence" des personnages qu'il interprète, l'harmonie avec laquelle il se connecte à ses partenaires - y compris dans une version de concert ou encore sa complicité heureuse avec M. Plasson qui justement laisse toute sa place à l'expression des nuances. Je ne reviens pas sur le phrasé et la diction, c'est enfoncer une porte ouverte que d'écrire qu'il est le meilleur sur ce plan.

> PLAY LIST YOUTUBE Roméo & Juliette Madrid :
/watch?v=QBOpnGaiyb4

Poursuivons avec WERTHER.
Je vous laisse juge de la vaillance et de la grande qualité de ce qui a été donné samedi dernier :

> J'aurais sur ma poitrine (vers 6'00) :
/watch?v=l3nF3uWabyY

>Ce qu'elle m'ordonne (vers 7'00) :
/watch?v=wNccjEjvGQE

>Toute mon âme est là (à 7'00) :
/watch?v=w-wsXHF3KnI

>PLAY LIST YOUTUBE Werther Bilbao :
/watch?v=hRGV52lth7s

Ce qui est sûr en tout cas, et ce qui est important, c'est que les spectateurs à Vienne, Berlin, Madrid, Bilbao, n'ont pas un instant été déçus de leur soirée ! Dans une autre tessiture, avec d'autres challenges à relever, il n'y aucune raison de penser qu'il n'en soit pas de même pour Le Cid et Arthus. Réjouissons nous plutôt d'avoir un ténor français toujours au plus haut niveau, toujours aussi vaillant, aussi engagé et investi. Alors après, on peut toujours pointer du doigt un instant de fatigue, un aigu serré ou une note non exécutée, mais j'avais envie de vous montrer un peu plus, et tout cela me donne plutôt envie de le féliciter et de l'encourager ! Il me semble que cela le mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19306
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 13:57

Tout d'abord, j'ai édité ton poste pour retirer les liens Youtube en entier...
Surtout que ce sont des vidéos prises de la salle.

OrionFree a écrit:
A ceux qui veulent s'enquérir de la forme vocale de Roberto Alagna, permettez-moi, comme certains l'ont demandé, de venir vous donner des nouvelles très fraîches, images à l'appui, de Madrid et de Bilbao où le ténor vient ce week-end encore de signer un véritable triomphe.
Merci... c'est justement ce que j'attendais : des informations...

Citation :
Je vous invite tous à écouter par vous-même, pour vous faire une petite idée personnelle, plutôt que de lancer des Poly-polémiques à l'avance sur sa forme et sa capacité à interpréter Le Cid et Lancelot au printemps.
C'est vrai, mon seul but ici est de lancer des polémiques... je passe mon temps à ça... Mr.Red

Citation :
L'art lyrique est ainsi fait qu'il n'est bien sûr jamais possible de présager d'une performance à venir, mais venir exprimer à sens unique des inquiétudes, des "c'était mieux avant", des "c'est fini" ou des déceptions sur un superbe CD qu'on se refuse d'entrée de jeu à acheter ou à écouter parce qu'on n'est pas capable d'en comprendre la logique, cela ne saurait suffire pour un forum comme celui-ci. Donc bref, voilà des nouvelles.
Ah? Je n'ai pas argumenté mon descriptif? Peut-être qu'il faudrait que je note exactement quelles notes, quelles mesures montrent un tension ou une transposition?

Quant au disque, désolé, mais j'ai tellement de choses à écouter... il y a des priorités dans la vie.
Après si tu peux nous donner la logique de chanter Lenski en français et Orphée en italien... je veux bien! (mis à part un soit-disant hommage à Caruso pour le premier et le fait que Alagna ait chanté Orphée en italien dans un tripatouillage de la partition).

Citation :
Non seulement Roberto Alagna ne "massacre" rien, mais au contraire il réalise des performances particulièrement réussies, qui soulèvent l'enthousiasme dans les théâtres, de Don Carlo à Vienne, à Carmen à Berlin, puis Romeo à Madrid (à 51 ans et 21 ans après sa première interprétation du rôle, il n'y a pas beaucoup de ténors d'aujourd'hui ou d'hier qui peuvent prétendre à un tel niveau - j'ai lu venant de commentateurs espagnols avertis des analyses fort argumentées concluant à une "interprétation quasi-parfaite"), au tout récent Werther de Bilbao que bon nombre d'observateurs (cf. critiques, AB,  El Arte de la Fuga, etc.) n'hésitent pas à carrément qualifier "d'anthologique". A défaut d'en donner à ceux qui apprécient habituellement le travail remarquable qu'il produit, je crois que vous pouvez aussi donner quelque crédits aux "reviews" auxquelles je fais référence : on connaît l'exigence du public espagnol et son attachement à Alfredo Kraus, et le rejoindre "au panthéon des Werther" comme cela a été écrit dans plusieurs critiques (hier ou avant-hier) n'est pas rien. Pour Roméo, c'est finalement avec lui-même il y a 20 ans, référence dans le rôle, qu'il s'est mesuré, avec brio.

Ai-je parlé de massacre? Non... j'exprime juste mon ressenti.
Son travail? Mais je peux l'apprécier... Je vais tout de même régulièrement l'écouter, et irait pour Le Cid et Arthus... comme quoi je ne suis pas un si grand méchant que ça.
Mais là je me posais une question suite à un concert.

Et pour la comparaison avec lui-même il y a 20 ans, désolé, mais l'ombre est immense...

Citation :
Alors non, Roberto Alagna ne massacre pas, il triomphe. Ce qui, compte tenu de la variété des rôles qu'il aborde depuis cet été en étonne plus d'un, et en particulier ceux qui passent leur temps à relever tout ce qui pourrait accréditer la thèse des errances de répertoire et du légendaire déclin, annoncé en vain depuis des dizaines d'années. Mais force est de constater que ce n'est pas le cas. Peut-être son timbre n'a-t-il jamais été aussi clair, sa voix plus ample, sa maîtrise technique plus précise, ses interprétations plus authentiques, justes et expressives.

Qu'il triomphe je veux bien... qu'il soit au niveau que j'attends de lui, pas forcément! C'est peut-être ça aussi le soucis... On nous vente un Alagna parfait, grandiose, encore meilleur qu'il y a 10 ans... sauf que désolé, mais pour avoir écouté différents Roméo au fil des années, ce n'est pas le cas... En Roméo tout du moins, la voix est de moins en moins à l'aise. Et si sa prestation au MET en 2007 ne montrait qu'un soucis de souffle en fin de troisième acte et un peu de tension dans l'aigu, le soucis était tout autre à Madrid!

Citation :
Commençons par ROMEO donc. Pour parler de la forme vocale de Roberto Alagna, il me semble qu'il faut lui rendre justice en élargissant ne serait-ce qu'un tout petit peu le champ, au delà du focus de Polyeucte sur un aigu non exécuté dans la dernière partie de la 2eme représentation du concert. Ecoutez, et vous jugerez si sa voix "se délite". Ce contre-ut du 20 décembre par exemple ne me semble pas délité du tout :
/watch?v=146HOQ_D3QA

Il faut élargir le débat et on revient sur ce contre-ut...
Et pour le final, désolé mais ce n'est pas qu'une seule note qui a été transposée...

Désolé, mais le timbre entre le début de l'oeuvre et la fin n'est plus le même... il s'est émacié, a perdu de sa couleur et de sa largeur... et le style s'est un peu relâche (car oui, je critique aussi le style : les effets de glotte n'ont rien à faire dans Gounod.)

Citation :
Mais de contre-ut en contre-Sib (écoutez dans la vidéo, il le réalise sans manque de souffle, ni tension) les "Top notes" ne sont pas tout dans une performance. Aussi faut-il relever son sens des nuances, la beauté de l'exécution des piani, la force des reprises, la musicalité de son chant, l'intensité de l'émotion qu'il parvient à communiquer à la salle, son "intelligence" des personnages qu'il interprète, l'harmonie avec laquelle il se connecte à ses partenaires - y compris dans une version de concert ou encore sa complicité heureuse avec M. Plasson qui justement laisse toute sa place à l'expression des nuances. Je ne reviens pas sur le phrasé et la diction, c'est enfoncer une porte ouverte que d'écrire qu'il est le meilleur sur ce plan.

Et il faut aussi remarquer que j'ai justement salué les deux premiers actes qui étaient magnifiques... avec juste un léger accident qui est tout à fait excusable... Et j'ai retrouvé en plus la sobriété qui va si bien à Roméo dans ces premiers actes.

Citation :
Ce qui est sûr en tout cas, et ce qui est important, c'est que les spectateurs à Vienne, Berlin, Madrid, Bilbao, n'ont pas un instant été déçus de leur soirée ! Dans une autre tessiture, avec d'autres challenges à relever, il n'y aucune raison de penser qu'il n'en soit pas de même pour Le Cid et Arthus. Réjouissons nous plutôt d'avoir un ténor français toujours au plus haut niveau, toujours aussi vaillant, aussi engagé et investi. Alors après, on peut toujours pointer du doigt un instant de fatigue, un aigu serré ou une note non exécutée, mais j'avais envie de vous montrer un peu plus, et tout cela me donne plutôt envie de le féliciter et de l'encourager ! Il me semble que cela le mérite.

Mais tant mieux si il triomphe! Je ne lui en veux pas. Je donne juste mon modeste avis, comme tu donnes le tien non?
Et pour Le Cid, désolé, mais vu les phrasés héroïques, je peux craindre légèrement... Ô noble lame étincelante par exemple n'est pas simple et les différents aigus demandent tout de même une facilité que j'ai entendu disparaître au fil du concert.

Que l'on soit clair. Je suis a priori très content de l'entendre dans Le Cid puisque actuellement c'est dans ce répertoire de fort ténor qu'il me semble le plus à son aise... Répertoire au demeurant plutôt tendu et difficile, donc c'est tout à son honneur.
Après ce que j'ai entendu de Roméo et fait craindre quelques soucis... et justement je trouve ça dommage... Dommage pour Alagna, mais aussi pour l'oeuvre.

Pour Arthus, j'aurai préféré entendre dans Lancelot une voix beaucoup plus claire et légère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 14:47

Polyeucte a écrit:
Et pour la comparaison avec lui-même il y a 20 ans, désolé, mais l'ombre est immense...

C'est peu dire que je rejoins entièrement l'analyse de Polyeucte.

En effet, une simple comparaison de la scène finale de Roméo et Juliette en 1994 et 2007 permet de mesurer ce qui s'est perdu : timbre à la richesse harmonique bien moindre, émission moins haute, souffle un peu court, aigus souvent trop bas ou détimbrés et effets véristes d'un goût douteux. Allez, amusez vous à comparer son "Comme un flot de lumière se perd dans l'infini" dans les deux versions (entre 4'50 et 5'09 dans la version de 1994 et entre 5'42 et 6'02 dans la version de 2007) et tout est dit :

Version de 1994 : /watch?v=SnObknpiPQ0

Version de 2007 : /watch?v=w87OkQH3_hk

PS : OrionFree : quatre messages au compteur uniquement pour défendre Alagna ...


Dernière édition par hugo75 le Mar 20 Jan 2015 - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19306
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 15:18

Voilà! Very Happy

A côté, je n'avais jamais entendu Alagna aussi bien tenu dans le début de l'oeuvre qu'à Madrid! Aucun glissendo, aucun effet de voix... juste la partition pure, simple... J'ai été sidéré... et vraiment agréablement surpris! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 15:36

Et puis il y a le crossover où Alagna massacre allègrement certains tubes de la variété. Il suffit de comparer sa version pour crooner de Margherita avec celle, bouleversante, de Cocciante (arrangements de Vangelis : c'était l'époque où le chanteur italien faisait encore de très belles choses) pour s'en convaincre :

- Margherita par Cocciante : /watch?v=DJgQm9z_O90

- Reprise d'Alagna : /watch?v=8fscPHyzeNU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 17:50

Polyeucte tu dis dans ta réponse que tu te réjouis de lire que Roberto Alagna remportait un grand succès dans ses productions les plus récentes et que tu avais le droit de donner ton avis tout comme moi, c'est bien le cas, je n'ai jamais dit le contraire. Il n'y a pas d'agressivité dans mon post, seulement la réponse à ta question qui était : "quelqu'un a t il eu des retours autres récemment d'Alagna". Il n'y a donc pas à surréagir lorsque j'en donne Smile. Et comme je l'ai expliqué je souhaitais donner à lire et à entendre quelque chose de plus exhaustif que ton seul avis à l’écoute de cette réprésentation du 20/12 pour répondre à l'inquiétude qui s'exprimait, également dans les posts qui ont suivi le tien. Si j'ai inséré des liens youtube dans mon post, c'est parce que j'aimerais beaucoup que les commentateurs se fassent aussi leur idée par eux mêmes. Tu les as retirés car pris dans la salle, mais ceux qui auront la curiosité d'écouter sauront bien les retrouver. Tu sais comme moi que certains se contentent de lire les avis sans jamais écouter et de répercuter voire d'amplifier, sans fondement. Je ne vise personne ici, vraiment. Mais la lecture des forums est publique. Il me semble qu'il est juste d'écrire aussi ce que l'on aime, ce qui est réussi, ce que les critiques ont salué, ce que le public a aimé, et de relayer les avis positifs. J’ai pour ma part assisté à la représentation du 16 et elle valait vraiment le détour.

Polyeucte a écrit:
Merci... c'est justement ce que j'attendais : des informations...
Et oui tout à fait, nous sommes bien d'accord !

Polyeucte a écrit:
Citation :
Je vous invite tous à écouter par vous-même, pour vous faire une petite idée personnelle, plutôt que de lancer des Poly-polémiques à l'avance sur sa forme et sa capacité à interpréter Le Cid et Lancelot au printemps.
C'est vrai, mon seul but ici est de lancer des polémiques... je passe mon temps à ça... Mr.Red
Mon but n'est pas d'agresser encore une fois, mais il faut entendre que c'est un peu l'impression que cela donne, et qu'il est parfois un peu lassant à propos d'Alagna de toujours exprimer à l'avance les pires craintes sur sa capacité à aborder son prochain rôle. Surtout lorsqu’il enchaîne les succès. Je ne mets pas en doute la sincérité de ton questionnement, j’essaye d’y répondre de la façon la plus complète possible dans le temps qui m’est imparti !  

Polyeucte a écrit:
Ah? Je n'ai pas argumenté mon descriptif? Peut-être qu'il faudrait que je note exactement quelles notes, quelles mesures montrent un tension ou une transposition?
Ai-je dit que tu n'avais pas argumenté ? Relis ma phrase alors ... J'ai dit que j'ai lu d'autres analyses tout à fait argumentées de la même représentation et qui ne voyaient pas les choses comme toi (cf. Blog Desde el Nibelheim, elmundoclasica et autres) et que la représentation du 16/12 était de très haut niveau, il suffira pour le vérifier d’aller sur YT.

Polyeucte a écrit:
Quant au disque, désolé, mais j'ai tellement de choses à écouter... il y a des priorités dans la vie.Après si tu peux nous donner la logique de chanter Lenski en français et Orphée en italien... je veux bien! (mis à part un soit-disant hommage à Caruso pour le premier et le fait que Alagna ait chanté Orphée en italien dans un tripatouillage de la partition).
Ne sois pas désolé, ça n'est vraiment pas un problème que tu ne l'écoutes pas  mais la dérision et la critique paraissent alors un peu gratuite. Suggérer que ce récital ne vaut rien ou pas grand chose juste parce que tu restes personnellement fermé aux choix de tracklist est un peu étrange, mais chacun est libre d'écouter ce qu'il veut. Personnellement, et d'autres l'ont écrit ici aussi, contrairement à toi, je conseille vivement aux lecteurs du forum de s'intéresser d'un peu plus près à ce CD car il procure un grand plaisir d'écoute, qu'il est original à plusieurs titres, artistiquement très abouti et absolument pas "commercial" en plus. La « forme vocale » d’Alagna y est en outre excellente. Puisque tu m’interroges sur ce point, m'autoriseras tu à insérer un lien (officiel) où Roberto Alagna explique lui même pourquoi il a choisi d'interpréter l'Air de Lenski en français et Orphée en italien (parties 6 et 7) ? Dans cette série d'interviews il explique d'ailleurs titre à titre toute la "logique" de sa playlist. Mais je pense que tu as lu ou vu cela. Après, si tu veux absolument en rester à dire que ce n'est pas logique malgré tout, que les hommages à Caruso c’est du « soi-disant », ou que ta logique n'est pas la même que celle de Roberto Alagna, c'est toujours possible, mais c'est un autre problème et on n’en sortira pas. Quant au tripatouillage de la partition, de quoi parles tu exactement ...

Parties 1 à 5
Parties 6 à 10

Polyeucte a écrit:
Citation :
Non seulement Roberto Alagna ne "massacre" rien, mais au contraire il réalise des performances particulièrement réussies, ....
Ai-je parlé de massacre? Non... j'exprime juste mon ressenti. Son travail? Mais je peux l'apprécier... Je vais tout de même régulièrement l'écouter, et irait pour Le Cid et Arthus... comme quoi je ne suis pas un si grand méchant que ça. Mais là je me posais une question suite à un concert.
Bien évidemment je ne réagissais pas par rapport à ton post mais à l’expression qu’il a appelé dans un des posts suivants, de Xavier je crois, à propos d’Arthus. Ce n’était sans doute pas méchant, mais que veux tu, ça me fait réagir, parce qu’Alagna n’a jamais rien massacré et que ce mot est très fort.  

Polyeucte a écrit:
Et pour la comparaison avec lui-même il y a 20 ans, désolé, mais l'ombre est immense...
Je ne suis pas du même avis que toi … J’y reviendrai, je manque un peu de temps.

Polyeucte a écrit:
Qu'il triomphe je veux bien... qu'il soit au niveau que j'attends de lui, pas forcément! C'est peut-être ça aussi le soucis... On nous vente un Alagna parfait, grandiose, encore meilleur qu'il y a 10 ans... sauf que désolé, mais pour avoir écouté différents Roméo au fil des années, ce n'est pas le cas... En Roméo tout du moins, la voix est de moins en moins à l'aise. Et si sa prestation au MET en 2007 ne montrait qu'un soucis de souffle en fin de troisième acte et un peu de tension dans l'aigu, le soucis était tout autre à Madrid!
Polyeucte a écrit:
Il faut élargir le débat et on revient sur ce contre-ut...
Hey, n’ai-je pas suffisamment élargi dans la suite de ma phrase en expliquant justement que les top notes ne font pas tout, en évoquant la représentation qui a précédé celle-ci et  le Werther ? Faut il aussi que je remonte à Carmen, ou à Don Carlo pour élargir encore ? Ce contre ut est un contre-exemple aux aigus qui se délitent. Il y en a beaucoup d’autres, allez sur YT, y compris pour le final qu’il a parfaitement exécuté le 16.  Je n’ai pas dit que tout avait été parfait lors de la représentation du 20, je dis juste qu’il n’est pas fondé d’en tirer des généralités sur la forme actuelle ou future du ténor, ni même sur sa capacité à interpréter Roméo, jusqu’à la fin, sans perte de couleur ni de largesse, ni d’aigu. Et souvent les succès les plus éclatants sont bien moins commentés et passent complètement inaperçus sur certains forums. C’est entre autres ce qui a motivé ma participation à ce fil de commentaires et les compléments d’informations que j’ai voulu vous donner.

Polyeucte a écrit:
Pour Le Cid, désolé, mais vu les phrasés héroïques, je peux craindre légèrement... Ô noble lame étincelante par exemple n'est pas simple et les différents aigus demandent tout de même une facilité que j'ai entendu disparaître au fil du concert. Que l'on soit clair. Je suis a priori très content de l'entendre dans Le Cid puisque actuellement c'est dans ce répertoire de fort ténor qu'il me semble le plus à son aise... Répertoire au demeurant plutôt tendu et difficile, donc c'est tout à son honneur. Après ce que j'ai entendu de Roméo et fait craindre quelques soucis... et justement je trouve ça dommage... Dommage pour Alagna, mais aussi pour l'oeuvre....
On est parfaitement d’accord, Le Cid est périlleux, c’est en effet une œuvre extrêmement difficile pour le ténor. Ce que je sais, et que je voulais partager avec vous, c’est que ce qu’il m’a été donné d’entendre dans les prestations récentes d’Alagna et même dans son récital est dans l'ensemble plutôt impressionant, que ses capacités vocales sont là, qu’il réalise des performances au plus haut niveau, y compris aux oreilles et aux yeux des observateurs les plus expérimentés et exigeants, et qu’il n’y a pas beaucoup d’autres ténors - encore une fois d’hier ou d’aujourd’hui - capable de réaliser ce qu’il fait. Et qu’avant de dire dommage, je vais l’écouter, et - je l’espère - avoir grand plaisir à le voir défendre cette œuvre de Massenet, puis la non moins difficile œuvre de Chausson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 17:58

hugo75 a écrit:
Et puis il y a le crossover où Alagna massacre allègrement certains tubes de la variété. Il suffit de comparer sa version pour crooner de Margherita avec celle, bouleversante, de Cocciante (arrangements de Vangelis : c'était l'époque où le chanteur italien faisait encore de très belles choses) pour s'en convaincre :

- Margherita par Cocciante : /watch?v=DJgQm9z_O90

- Reprise d'Alagna : /watch?v=8fscPHyzeNU

Hugo si vous avez envie de parler de crossover on pourra y revenir aussi mais outre le fait que ce n'est peut-être pas le lieu et que cela me paraît tout à fait hors sujet par rapport à la présente discussion, il se trouve justement que la reprise de Margherita par Alagna est juste magnifique, et je vous remercie de la signaler, c'est une bonne idée que d'aller l'écouter ! Si ce n'est pas à votre goût, c'est une chose, mais le vôtre n'a pas plus de valeur que celui d'un autre, et les commentaires qui accompagnent les vidéos tout comme le grand succès populaire d'Alagna dans ses incursions mineures en variété démontrent que son crossover plaît énormément et que beaucoup seraient ravis de massacrer comme lui haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 18:40

Polyeucte a écrit:
A côté, je n'avais jamais entendu Alagna aussi bien tenu dans le début de l'oeuvre qu'à Madrid! Aucun glissendo, aucun effet de voix... juste la partition pure, simple... J'ai été sidéré... et vraiment agréablement surpris! Surprised
C'est en effet cette "simplicité" et pureté qu'Alagna recherche, son authenticité propre aussi. Et si le timbre n'a pas vraiment changé, l'évolution de son émission au fil du temps va certainement dans ce sens. C'est ce qu'il a justement expliqué dans une interview récente à propos de son dernier disque :
> "Des sensations éprouvées dans votre passé d'interprète ou des réflexes vous sont-ils revenus lors de l'enregistrement ?"
> Roberto Alagna : "J'ai voulu écouter ce que j'avais enregistré auparavant et j'ai eu la surprise de constater que je chantais mieux aujourd'hui. Je lis les critiques et il m'arrive de tomber sur des papiers qui regrettent que ma voix soit devenue plus comme ci ou comme ça, mais je préfère ce que j'entends aujourd'hui. Sans doute certaines choses peuvent-elles être perdues, mais une maturité s'est installée et j'ai gagné d'autres qualités, comme la simplicité dans la manière de chanter et une sorte de vérité dans l'interprétation, choses que je n'avais pas auparavant. Depuis des années, j'entends en moi un son, le son idéal que je voudrais reproduire. Cet idéal, bien sûr, est inatteignable. Lorsque je m'en rapproche, il s'éloigne. C'est cette fameuse perfection que nous cherchons tous. Mais une chose est certaine, ce son que je recherche est d'une grande simplicité, et c'est dans cette direction que je souhaite évoluer."


Dernière édition par OrionFree le Mar 20 Jan 2015 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 18:40

OrionFree a écrit:
Non seulement Roberto Alagna ne "massacre" rien, mais au contraire il réalise des performances particulièrement réussies, ....

Calaf, Radames et Otello "particulièrement réussis" ? Ce n'est pas ce que le public de la Scala et la plupart des critiques ont entendu ...

OrionFree a écrit:
les commentaires qui accompagnent les vidéos tout comme le grand succès populaire d'Alagna dans ses incursions mineures en variété démontrent que son crossover plaît énormément et que beaucoup seraient ravis de massacrer comme lui haha !

Parce que les ventes et les commentaires sur Youtube sont le seul gage de qualité ? En raisonnant de la sorte David Guetta est un génie ...

OrionFree a écrit:

Polyeucte a écrit:
Et pour la comparaison avec lui-même il y a 20 ans, désolé, mais l'ombre est immense...
Je ne suis pas du même avis que toi … J’y reviendrai, je manque un peu de temps.

Peut être pourriez vous, dans la foulée, répondre aussi à cela :

hugo75 a écrit:

C'est peu dire que je rejoins entièrement l'analyse de Polyeucte.

En effet, une simple comparaison de la scène finale de Roméo et Juliette en 1994 et 2007 permet de mesurer ce qui s'est perdu : timbre à la richesse harmonique bien moindre, émission moins haute, souffle un peu court, aigus souvent trop bas ou détimbrés et effets véristes d'un goût douteux. Allez, amusez vous à comparer son "Comme un flot de lumière se perd dans l'infini" dans les deux versions (entre 4'50 et 5'09 dans la version de 1994 et entre 5'42 et 6'02 dans la version de 2007) et tout est dit :

Version de 1994 : /watch?v=SnObknpiPQ0

Version de 2007 : /watch?v=w87OkQH3_hk


Enfin, question idiote : pourquoi n'intervenir que sur le fil Alagna depuis votre inscription ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 20:52

Allez, mon 8eme post sera pour vous, puisque vous les comptez et que vous attendez impatiemment ma réponse.

Vous croyez démontrer quelque chose là Hugo ? Je crois que vous ne savez pas de quoi vous parlez et vous vous agitez en vain. Ce que vous écrivez, en tentant de récupérer les propos de Polyeucte à votre compte, est juste ridicule. Je répète ma phrase, "voilà des nouvelles : il ne massacre rien, et il réalise des performances particulièrement réussies". Et nous voilà dans la polémique, au moindre post favorable au ténor, on dirait que certains se ruent sur leurs tiroirs pour y sortir tout ce qu'ils peuvent trouver : vite, un post-scriptum "PS OrionFree : 4 posts et uniquement pour défendre Alagna" ! Vite ressortons le crossover !! Vite, vite allons chercher La Scala ! Olala et aussi la mycose laryngée de Turandot ! Vous êtes caricatural.

Alors allons-y, expliquons. Commençons donc par Radamès et La Scala. Il faudrait vous renseigner un tout petit peu pour être crédible. "L'affaire" qui a éclaté suite aux huées de La Scala en 2006 lors de la 2eme représentation n'avait aucun fondement artistique, sans rapport avec la qualité de la prestation d'Alagna. La preuve : si ce n'est pas un bon Radamès que "le public et les critiques avaient entendu", croyez-vous vraiment que ce serait l'air de la représentation en question que le théâtre aurait choisi de faire figurer dans le DVD qui a été publié ? Ne savez-vous pas que la représentation précédente (la première) avait rencontré un grand succès et avait été chaleureusement applaudie ? Et encore, pourquoi La Scala aurait-elle fait de multiples propositions à Roberto Alagna dont la dernière pour un retour dans Aïda justement s'ils n'avaient pas justement confiance dans ses qualités dans ce rôle ? Faut il aussi que je parle de l'Aïda du MET qui a suivi l'incident "politique" de La Scala ? Le tout récent retransmis en liveHD par le MET (dites donc quelle prise de risque pour une maison comme celle-ci, que d'appeler Roberto Alagna à "massacrer" Radamès en mondovision !) ? Les éloges qui ont suivi son interprétation au festival de Ravinia en 2012 ? Alagna a interprété de multiples fois Aïda, de façon magistrale. Cette allusion de votre part suffit à comprendre votre parti pris et votre superficialité aussi : votre allusion au Calaf en est un autre exemple. Vous voulez remettre le doigt sur la "défaillance" de Roberto Alagna lorsqu'il n'a pas pu chanter l'aigu final de Nessun Dorma lors de la première à Orange ? D'abord ce n'est pas ce que j'appelle un massacre. Ensuite la 2nde représentation a été victorieuse et Alagna y a montré de très belles choses. Oui c'était réussi et Alagna le rechantera, car il a convaincu. Quant à Otello très récemment vous devriez aussi aller faire un tour dans les critiques qui ont salué sa performance. Votre phrase "ce n'est pas que le public et la plupart des critiques ont entendu" est complètement creuse. Je ne vais pas me relancer dans ce débat, encore une fois le temps me manque.

Concernant Margherita et le crossover : alors cher Hugo, qu'est ce que la qualité dans l'art et en particulier dans la variété ? A quoi mesure t on le génie d'une interprétation dans un genre non lyrique ? A l'Hugomètre de votre goût personnel, de ce qui vous touche ou non ? On lance le débat philosophique, vous voulez vraiment ? Y a t il des fautes ou des faussetés dans l'interprétation d'Alagna ? Sûrement pas. Alors pour le reste, les commentaires sur youtube et les ventes ne sont un gage de rien d'autre que du fait que la prestation que vous vous amusez à qualifier de "massacre" plaît beaucoup, qu'elle est tout aussi "bouleversante" que celle de Cocciante aux yeux de certains (voire plus) et qu'il se trouve que ces "certains" sont très nombreux. Mais si vous pensez être le seul capable d'apprécier la qualité d'une chanson populaire, que voulez-vous que je vous dise ?

Pour le reste je mesure ma foulée au rythme qu'il me plaît. Si vous rejoignez entièrement l'analyse de Polyeucte, lisez ma réponse à Polyeucte. Votre comparaison ne démontre rien, en outre les liens ont été supprimés. Le Roméo de 1994 n'est pas celui que Roberto Alagna a voulu interpréter en 2014. Mettre côte à côte deux phrases piquées dans deux prestations, à 20 ans d'écart comme à 3 jours d'ailleurs, c'est une démonstration selon vous ? Vous ne pouvez pas écrire "tout est dit, cqfd". C'est idiot vous comprenez ? Le Roméo et Juliette de 2007 avec Netrebko fut remarquable. Avez vous écouté celui du 16 décembre 2014 qui est sur youtube ? Le "flot de lumière" est interprété encore différemment, c'est un choix. Et le timbre y est aussi remarquable. Votre "simple comparaison" ne saurait nier qu'Alagna à 51 ans enchante toujours les mélomanes en Roméo, en Werther (tiens, vous pouvez aussi comparer le DVD de 2005 aux extraits Youtube de 2015 aussi, vous seriez surpris), en Don Carlo, sans rien sacrifier au respect de l'oeuvre et à la qualité de son interprétation. Je ne suis pas de votre avis lorsque vous estimez que les aigus actuels d'Alagna sont détimbrés ni qu'il chante avec des effets véristes d'un goût douteux. La voix évolue c'est évident, on ne trouvera jamais une copie conforme d'une interprétation tout au long d'une carrière (d'autant que Roberto Alagna ne chante jamais deux fois de la même manière, alors nous ne sommes pas arrivés ... ). La clarté et la brillance de son timbre sont régulièrement relevés dans les productions les plus récentes encore (cf. Don Carlo, ou Werther). Alagna est loin d'être l'ombre de lui même il y a 30 ans. Il avance, il explore, il relève de multiples défis tout en continuant à interpréter tout à fait vaillament les rôles de jeunesse comme Roméo. Je ne suis pas là pour vous en convaincre, peut-être viendrez vous l'entendre à Paris en live. Peut-être pas. En tout cas tous ceux qui remplissent les théâtres pour l'entendre aujourd'hui n'ont visiblement pas eu beaucoup à s'en plaindre dans l'ensemble, public comme critiques.

hugo75 a écrit:
Enfin, question idiote : pourquoi n'intervenir que sur le fil Alagna depuis votre inscription ?
Vous avez raison cette fois, votre question est idiote. Ma réponse le sera aussi. Parce que.


Dernière édition par OrionFree le Mer 21 Jan 2015 - 14:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 21:01

Parce que vous êtes R.Alagna c'est ça? Si tel est le cas pourquoi vous cacher derrière un pseudo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 21:16

OrionFree a écrit:
Allez, mon 8eme post sera pour vous, puisque vous les comptez et que vous attendez impatiemment ma réponse.

Vous croyez démontrer quelque chose là Hugo ? Je crois que vous ne savez pas de quoi vous parlez et vous vous agitez en vain. Ce que vous écrivez, en tentant de récupérer les propos de Polyeucte à votre compte, est juste ridicule. Je répète ma phrase, "voilà des nouvelles : il ne massacre rien, et il réalise des performances particulièrement réussies". Et nous voilà dans la polémique, les Hugos dans votre genre, au moindre post favorable au ténor, se ruant sur leurs tiroirs pour y sortir tout ce qu'ils peuvent trouver : vite, un post-scriptum "PS OrionFree : 4 posts et uniquement pour défendre Alagna" ! Vite ressortons le crossover !! Vite, vite allons chercher La Scala ! Olala et aussi la mycose laryngée de Turandot ! Vous êtes caricatural.

OrionFree, je crains que ta passion pour un certain ténor célèbre ne t'emporte quelque peu. Merci de continuer ce débat sur un ton plus poli et moins... caricatural Smile .

Il serait également préférable de cesser les petites remarques ad hominem, et cela est aussi valable pour Hugo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 21:59

calbo a écrit:
Parce que vous êtes R.Alagna c'est ça? Si tel est le cas pourquoi vous cacher derrière un pseudo?
M'enfin quelle idée ... Calbo, R. Alagna à cette heure est sur scène, il chante Werther.
coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 22:04

Ce n'était qu'une question et ça ne serait pas la première fois qu'un artiste reconnu s'inscrit sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 22:35

Horatio, loin de moi l'idée d'être impolie, je ne crois pas l'avoir été d'ailleurs. Caricatural n'est pas un terme insultant. Mais il est bien de modérer le ton de la conversation tu as raison. Je précise simplement que j'ai participé à ce fil pour répondre à la question de Polyeucte, donner mon ressenti sur les représentations à laquelle j'ai assisté, signaler que chacun pouvait se faire son opinion en allant faire un tour sur youtube, et exprimer le fait qu'il me paraissait utile d'élargir un peu le champ des avis et des feed backs sur les performances actuelles de Roberto Alagna avant d'en tirer des conclusions. Encore une fois je ne dis pas que tous les soirs, tout est parfaitement réussi pour Roberto Alagna, comme pour tous les autres chanteurs, dans la performance du 20/12 à Madrid comme dans d'autres. Tu interprètes mes réponses aux différentes réactions que mon post a généré comme l'expression de "ma passion pour un ténor célèbre". Si tu veux,... Mais la passion n'a pas grand chose à voir avec cela et je ne m'emporte pas, je réponds point par point puisque lorsque j'en écarte momentanément un seul, ou que j'ignore les petits PS, on m'interpelle à nouveau Peu importe. Je vous souhaite une agréable soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 22:39

calbo a écrit:
Ce n'était qu'une question et ça ne serait pas la première fois qu'un artiste reconnu s'inscrit sur le forum
Ah bon. Mais ce n'est pas le cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 22:53

Vous êtes donc un fan du ténor qui ne supporte pas dès qu'on émet des réserves sur le chant de Monsieur Alagna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 22:56

Aurèle, ce sujet sert à parler de Roberto Alagna, pas d'OrionFree, par conséquent merci de ne pas mettre de l'huile sur le feu et ne pas intervenir uniquement pour aller vers une polémique personnelle; ici chacun peut dire ce qu'il pense et donner son avis sur les différentes prestations de Roberto Alagna, en bien ou en mal, dans les limites du respect des personnes, qu'on ait 5 ou 22000 messages au compteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 23:10

aurele a écrit:
Vous êtes donc un fan du ténor qui ne supporte pas dès qu'on émet des réserves sur le chant de Monsieur Alagna.
Je vous prie de relire mes commentaires ci-dessus, et mon commentaire initial en particulier, il ne fait qu'inviter tout le monde à se faire une opinion par soi même ou à rapporter ce que bon nombre de critiques espagnols ont également entendu (de grands fans du ténor eux aussi).


Dernière édition par OrionFree le Mar 20 Jan 2015 - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 23:13

Orion, je suis intervenu précisément pour arrêter d'être dans ce genre de discussions stériles.
Une fois que j'ai recadré Aurèle, il n'y a vraiment pas lieu de lui répondre... On noircit des pages pour rien là, vraiment.

Maintenant, si tu veux généraliser sur le comportement de l'ensemble des forumeurs ("ici, vous ne supportez pas..."), libre à toi.

Soit on parle d'Alagna, soit on ferme le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 20 Jan 2015 - 23:18

Merci pour l'intervention, je ne l'ai vue qu'après, je vais retirer mon post. C'est juste que l'impression de devoir justifier pas à pas ma participation au fil est plutôt désagréable. Je vous re-souhaite une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mer 21 Jan 2015 - 0:05

Merci de souligner que les artistes ne sont pas des machines, et que c'est justement une raison pour les aimer !
PS : à mes yeux, "fan", employé dans le présent contexte, est au moins aussi désobligeant que "caricatural" !
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Ven 23 Jan 2015 - 22:10

bonsoir chers membres,
pourquoi roberto alagna est-il boudé par les victoires de la musique classique ?
ne l'aime-t-on pas en France dans le milieu lyrique ? merci pour la reponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 43
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Ven 23 Jan 2015 - 22:19

2 Victoires c'est bien, non ? Seules Dessay et Hendricks ont fait mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Sam 24 Jan 2015 - 2:18

Les Victoires de la musique, tout le monde s'en fout...
Alagna est sollicité sur toutes les scènes, c'est le principal, donc impossible de dire qu'il n'est pas aimé dans le monde lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Sam 24 Jan 2015 - 12:55

Xavier a écrit:
Les Victoires de la musique, tout le monde s'en fout...

Quand même, c'est ce qui fait la différence entre interprète sur les grandes scènes et interprète starisable. Ça a beaucoup fait pour Jaroussky, Tézier, Guèze, Devieilhe… qui faisaient de très grandes carrières sans ça, mais c'est la différence entre faire une grande carrière et pouvoir faire la couve de Diapason.
Donc ce n'est pas si neutre, ça fait quand même vendre beaucoup de disques.

En revanche, sur le caractère sérieux (Villazón artiste de l'année lorsqu'il avait été aphone pendant huit mois !) ou représentatif (quasiment que des artistes publiés par les labels financeurs), sans parler des « révélations » attribuées à des artistes qui font déjà salle comble sur leur nom depuis des années, évidemment, ça n'abuse personne.

Ça n'a donc pas de valeur en soi, mais ça produit quand même un effet non négligeable dans une carrière.

Alagna a fort bien été récompensé en son temps.


Citation :
Alagna est sollicité sur toutes les scènes, c'est le principal, donc impossible de dire qu'il n'est pas aimé dans le monde lyrique.

… en plus de ça, les Victoires de la Musique sont largement monopolisées par ses copains – on y a beaucoup vu, il me semble, Barrard, Tézier, Ferrari, Guèze…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 16:48

Le replay du reportage qui retrace sa carrière operatique est dispo en replay sur pluzz et culturebox (diffusé samedi sur France 3) . Les témoignages, interviews et images d'archives dressent un portrait interessant du tenor pour tous ceux qui aiment le chant lyrique

http://m.pluzz.francetv.fr/videos/les_choregies_d_orange_,125175535.html#xtref=http://www.tv-replay.fr/11-07-15/roberto-alagna-ma-vie-est-un-opera-france3-pluzz-11124527.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 547
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 17:13

OrionFree a écrit:
Le replay ...patati patata....pour tous ceux qui aiment le chant lyrique


Je précise plutôt: pour tous ceux qui aiment Alagna!

Ça m'énerve ce genre de rentre-dedans Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 17:49

@lm@viv@ a écrit:
OrionFree a écrit:
Le replay ...patati patata....pour tous ceux qui aiment le chant lyrique


Je précise plutôt: pour tous ceux qui aiment Alagna!

Ça m'énerve ce genre de rentre-dedans Evil or Very Mad

+ 1.

Cette fausse pub m'agace au plus haut point. On croirait écouter Alain Duault Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 19:00

Dites donc lm-patati-patata et Calbo, vous êtes bien agressifs, détendez vous un peu Smile , ca n'est qu'une info sur un doc  intéressant pour tous ceux qui aiment le chant lyrique, et pas pour les sectaires comme vous, ca vous va comme ca ?  Smile))  dans un sujet sur Alagna il ne faut pas parler du reportage qui lui a été consacré sinon c'est faire de la fausse pub ? Il y a déjà eu 1,5 millions de spectateurs sur le direct de France 3, vous avez peur de quoi ? Haha quel forum ... Vous manquez sans doute d'ouverture d'esprit et de curiosité ... mais pas d'aigreur.  Pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 19:41

Oh ben quand on ne vient pour poster QUE dans un seul sujet, on peut se poser quelques questions Mr/Mme OrionPasFree Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 21:52

calbo a écrit:
Oh ben quand on ne vient pour poster QUE dans un seul sujet, on peut se poser quelques questions Mr/Mme OrionPasFree Mr.Red

Smile Smile Oh ben alors interrogez-vous bien monsieur Cal-pas-bo, mais je ne suis pas hors sujet dans ce topic il me semble, le replay est dispo pour ceux qui aiment l'art lyrique, that's all. Si vous n'aimez pas, vous n'êtes pas obligés de venir dans ce fil, ni de regarder le reportage, ni d'être agressif. Passez votre chemin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 22:03

Merci à l'ensemble des participants de ce fil de calmer le jeu.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 22:06

OrionFree a écrit:
calbo a écrit:
Oh ben quand on ne vient pour poster QUE dans un seul sujet, on peut se poser quelques questions Mr/Mme OrionPasFree Mr.Red

Smile Smile Oh ben alors interrogez-vous bien monsieur Cal-pas-bo, mais je ne suis pas hors sujet dans ce topic il me semble, le replay est dispo pour ceux qui aiment l'art lyrique, that's all. Si vous n'aimez pas, vous n'êtes pas obligés de venir dans ce fil, ni de regarder le reportage, ni d'être agressif. Passez votre chemin ...

L'agressivité vient essentiellement de votre part OrionPasFree. A moins que comme Alain Duault vous ne considériez les détracteurs de votre idole Dieu comme de "minables trissotins" Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 22:13

Cololi a écrit:
Merci à l'ensemble des participants de ce fil de calmer le jeu.

Ca se calmera quand l'autre sera allé voir ailleurs Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 23:01

calbo a écrit:
Cololi a écrit:
Merci à l'ensemble des participants de ce fil de calmer le jeu.

Ca se calmera quand l'autre sera allé voir ailleurs Twisted Evil

C'est malin Rolling Eyes

Quand je dis tout le monde se calme ... c'est tout le monde, ce n'est pas à discuter.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mar 14 Juil 2015 - 7:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 23:25

L'agressivité vient de ma part ? Qu'est ce qu'il ne faut pas lire ... Smile)) l'autre n'ira pas voir ailleurs désolé, gardez vos nerfs et prenez vos pilules . Ca vous met dans cet état de rage que l'on vienne ecrire dans le statut relatif à Roberto Alagna que le reportage qui lui a été consacré est en replay et intéressant ? Et bien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Lun 13 Juil 2015 - 23:37

Merci de ne pas en rajouter !!!

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 14 Juil 2015 - 0:28

Ne pas en rajouter ? Mais il faut faire quoi alors, aller voir ailleurs pour préserver les nerfs des Calbo qui montent la garde pour verifier qui pourrait bien faire de la pub au tenor abhorré , je comprends bien que la modération d'un forum ne soit pas chose aisée mais à ce moment là pensez à retirer le sujet "Roberto Alagna" du forum, ce sera plus clair au moins, facon secte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 14 Juil 2015 - 0:52

Encore une expression du genre "prenez vos pilules" et tu prends la porte, définitivement.
A toi de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrionFree
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2013

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mar 14 Juil 2015 - 1:40

Un post à propos de Roberto Alagna et la meute se rassemble ... Je vous quitte avec grand plaisir, mais n'oubliez pas de prendre vos pilules quand même, et pas seulement pour les nerfs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 691
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mer 29 Juil 2015 - 14:39

Je viens de découvrir sur youtube de larges extraits de sa prestation parisienne de Roméo en version de concert, fin décembre dernier.

Je n'avais pas fait le déplacement, préservant le souvenir de l'ancienne soirée d'Orange.

Quel choc ! c'est encore plus beau, plus maitrisé et toujours, surprise, éclatant.  Shocked

(Plasson, comme à son habitude, indépassable dans ce répertoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Roberto Alagna   Mer 29 Juil 2015 - 14:46

On a joué Roméo à Paris l'an dernier ? Shocked C'étaient des bouts en récital, je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roberto Alagna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roberto Alagna
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Roberto Alagna : le ténor et sa soprano ne sont plus...
» Un samedi soir avec ... Roberto Alagna
» Roberto Alagna
» Alagna: raison ou tort ?
» Roberto Alagna - Salle Pleyel le 29 septembre 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: