Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marcel Landowski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 473
Age : 61
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 9:20

J'ai vu un seul opéra sur scène de ce compositeur : Montségur - en 1988, mes de Nicolas Joël.
J'avais été très impressionnée par cet opéra d'une grande intensité dramatique. J'ai le souvenir d'avoir apprécié tant la musique que le chant de cet opéra, alors que le contemporain ne m'attire pas plus que ça.
Je viens d'écouter de courts extraits de l'opéra 'Le Fou' (Lombard - Van Dam) ... impressionant !
Je me suis toujours dite qu'il faudrait que je complète ma connaissance de ce compositeur ... je crois que je vais m'y mettre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:01

En plus, si ça te plaît, il existe beaucoup de compositeurs dans la même esthétique (qui ne sont plus joués), tu dois donc avoir un petit filon à exploiter. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 473
Age : 61
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:06

DavidLeMarrec a écrit:
En plus, si ça te plaît, il existe beaucoup de compositeurs dans la même esthétique (qui ne sont plus joués), tu dois donc avoir un petit filon à exploiter. bounce

Certainement ! Very Happy

Je dois dire que jusqu'il y a peu, je suis restée cantonnée dans l'écoute du Bel Canto - sur scène, je suis beaucoup plus ouverte à d'autres genres.
Mais depuis quelques temps, je m'intéresse à d'autres styles que je pensais bien ne jamais pouvoir aimer ... j'ai ainsi découvert Haydn et Gretry avec un immense bonheur. Je continue mes recherches avec parfois de grandes joies ... ou pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:07

DavidLeMarrec a écrit:
En plus, si ça te plaît, il existe beaucoup de compositeurs dans la même esthétique (qui ne sont plus joués)

Genre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:09

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
En plus, si ça te plaît, il existe beaucoup de compositeurs dans la même esthétique (qui ne sont plus joués)

Genre?
Toujours les mêmes que je cite, faute de pouvoir en trouver facilement beaucoup : Marius Constant, Jean-Yves Daniel-Lesur (La Reine Morte), Jean-Michel Damase (L'Héritière), et même dans une certaine mesure certains Ibert (Le Roi d'Yvetot) et Honegger (Antigone).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:11

Y a quoi à exploiter vu qu'aucun n'est disponible (à part Honegger peut-être?) et la moitié peut-être en pirate seulement?... Laughing
Et je ne suis pas certain que ça soit tout à fait le même style... si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:14

Xavier a écrit:
Y a quoi à exploiter vu qu'aucun n'est disponible (à part Honegger peut-être?) et la moitié peut-être en pirate seulement?... Laughing
Et je ne suis pas certain que ça soit tout à fait le même style... si?
Tout à fait exactement, non, mais c'est la même mouvance. J'aurais pu citer aussi Sauguet et Françaix, par exemple.

Rien de tout cela n'est disponible effectivement (c'est bien ce que j'annonçais), mais si on a de bons relationnels en MP, il n'est pas d'obstacle si grand que Dieu en sa Miséricorde n'accpete de lever...


Je trouve quand même que la Reine Morte dans son style post-pelléassien très déclamatoire, mais assombri, est très landowskien (en mieux), et qu'Antigone a de vraies parentés de couleur avec Lando.
Le reste te satisferait sans doute moins.

Tu n'avais pas écouté la Reine Morte et trouvé ça moyen, d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:16

DavidLeMarrec a écrit:

Je trouve quand même que la Reine Morte dans son style post-pelléassien très déclamatoire, mais assombri, est très landowskien (en mieux), et qu'Antigone a de vraies parentés de couleur avec Lando.
Le reste te satisferait sans doute moins.

Tu n'avais pas écouté la Reine Morte et trouvé ça moyen, d'ailleurs ?

Alors aucun souvenir!... Non, je ne crois pas l'avoir écouté. Ni Antigone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 11 Aoû 2010 - 14:18

Il me semblait qu'ou bien tu étais allé au concert, ou bien je t'avais aidé à trouver la source.
Peut-être pas.

Antigone, je pensais aussi que tu avais eu.

Dans ce cas, prie très fort... batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 49
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 4 Sep 2010 - 18:56

Je suis dans l' écoute des symphonies ( erato)
J' ai lu le fil sur Landowski, et il est évident que le clan Boulez a été responsable de sa disparition des concerts .
Je trouve la symphonie 1 et 4 d' une terrible émotivité
Je ne comprends pas le dédain de cette musique . On aimerait avoir d' autres lectures
En revanche son concerto pour basson , quel ennui
Une question?
Une piste pour un enregistrement de la 5è symphonie et du 2è concerto pour flûte ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 4 Sep 2010 - 19:46

Xavier a écrit:
Pbz a écrit:
Le cas Landowsky est plus complexe il y a de bons trucs, mais rien d'assez marquant pour payer un concert ou un disque.
Qu'y a t-il d'intéressant dans son oeuvre au fait? Pourtant j'adore Honegger!

Et pourtant j'ai acheté des disques; comme quoi. Neutral

Qu'y a-t-il de marquant?
La 4è symphonie (je réécoute en ce moment, les 4 sont vraiment magnifiques en fait), la messe de l'aurore...

Justement je trouve ses mélodies très ouvragées, réellement prenantes.
Et harmoniquement même si ça n'a pas l'air très original il a clairement son style; une grande mélancolie traverse toute son oeuvre...
Voilà à mon sens une musique habitée, extrêmement sincère, et c'est suffisamment rare pour qu'on y prête attention à mon avis.

Si tu penses que cette musique est à oublier je m'inscris complètement contre ce genre de point de vue. Evil or Very Mad


bien d'accord car c'est exactement ce que je ressens lorsque j'écoute ses symphonies...enfin celles que je connais;la N°1,3 et 4...la magnifique MESSE DE L'AURORE,les LECONS DE TENEBRES,LE VENTRILOQUE,LES HAUTS DE HURLEVENT,LES NOTES DE NUIT. Il faut que je réécoute LE FANTÔME DE
L'OPERA,LA VIEILLE MAISON,UN ENFANT APPELLE/LA PRISON et son QUATUOR A CORDES "L'interrogation". J'ai un bon souvenir aussi de son CONCERTO pour trompette,orchestre et éléments électroacoustiques.

Dans LES HAUTS DE HURLEVENT,j'aime beaucoup l'emploi de l'électronique que j'ai trouvé d'un point de vue "timbrique" raffiné et même onirique.
J'adore HONEGGER...personne n'en doutera d'ailleurs ici Very Happy...mais j'estime que LANDOWSKI en est quand même un digne héritier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montalte Trout
Mélomaniaque


Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 11 Sep 2010 - 14:40

Tiré du fil playlist :

Xavier a écrit:
Montalte Trout a écrit:
Landowski : Montségur thumleft

Tiens donc, tu ne trouves pas ça trop rétrograde ou gentil?
Si tu veux bien en dire deux mots dans le sujet Landowski... Smile

Je ne trouve pas la musique si gentille que cela : la fin de l'acte un ou dernière demi-heure sont chargés en dissonances, avec quelques gros clusters de l'orchestre. J'aime beaucoup l'harmonie, très sombre même s'il y a beaucoup de restes de tonalité, et ça ne me semble pas du tout rétrograde : c'est une esthétique qui a entendu la musique de la deuxième moitié du XXème siècle, qui est d'une obscurité et d'une tension tout à fait post-deuxième guerre dans l'expression si ce n'est dans les moyens, et ça ne sonne pas comme quelque chose qui aurait pu être écrit en 1925 (contrairement à certaines pièces des dits néo-tonaux). Sur l'accusation de rétrograde, aucun problème donc : l'esthétique prime sur le système.
C'est à réécouter, mais à priori j'aime vraiment beaucoup, plus que ce que j'ai entendu d'autre de Landowski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 11 Sep 2010 - 14:42

Nous sommes d'accord en tous points alors.

As-tu écouté le Fou? C'est pas mal non plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montalte Trout
Mélomaniaque


Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 11 Sep 2010 - 15:01

Non je n'ai pas entendu le Fou, je l'ai, c'est la prochaine étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 61
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 11 Sep 2010 - 18:30

Xavier a écrit:
Nous sommes d'accord en tous points alors.

As-tu écouté le Fou? C'est pas mal non plus. Smile

J'aime beaucoup cet opéra dans lequel l'interprétation de J Van Dam est superlative .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 11 Sep 2010 - 20:47

marc.d a écrit:
Xavier a écrit:
Nous sommes d'accord en tous points alors.

As-tu écouté le Fou? C'est pas mal non plus. Smile

J'aime beaucoup cet opéra dans lequel l'interprétation de J Van Dam est superlative .
Et Huttenlocher alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Sam 9 Juin 2012 - 19:46

kentel a écrit:
Je me souviens d'un vinyle EMI qui m'avait beaucoup marqué, ça s'appelait "Les Hauts de Hurlevent", où il mêlait très habilement la musique électronique, une voix de narrateur et l'orchestre. Le 1er mouvement s'appelle "La Lande" et j'en garde une image très vive de lande désséchée et inquiétante. Je n'ai jamais retrouvé cet enregistrement nulle part, et ça doit faire 15 ans que je ne l'ai plus entendu...

edit/voilà il est ici - mais ce coffret n'est plus disponible Crying or Very sad


Pour les parisiens, ça se trouve à la médiathèque de Paris. (Réserve centrale)

J'en dirai peut-être quelques mots, pour l'instant je n'ai écouté que l'Horloge, belle pièce symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 13 Juin 2012 - 12:30

Xavier a écrit:
Et pourtant il y a vraiment des choses magnifiques et bouleversantes, notamment dans les symphonies (la 4è est vraiment une grande oeuvre)

Si vous ne connaissez pas jetez-y une oreille... Wink

Je vais essayer de me procurer ça car l'extrait proposé par Siegmund dans son BT a vraiment attiré mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15976
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Jeu 8 Nov 2012 - 13:05

Xavier a écrit:
Je viens d'écouter Montségur, que j'ai beaucoup aimé, autant que le Fou.

L'orchestre est très évocateur (et original: ondes Martenot, synthétiseur...), le drame sombre.
La scène d'amour est sublime notamment.
Une musique vraiment belle et originale.
Cololi, Arnaud, je suis sûr que ça pourrait vous plaire. Smile (en plus la soprano finit dans le bûcher comme dans le Crépuscule Mr.Red )

L'enregistrement live de Plasson est excellent, excepté quelques points de montage très audibles. (et il est étonnant d'observer des coupures en suivant le livret avec l'Avant-scène, mais ce sont de toutes petites coupures de 2-3 répliques maximum)

J'étais passé à côté de ton message. Smile
Je note. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1113
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Jeu 8 Nov 2012 - 14:23

Montségur m'avait forte impression à Garnier. Mais j'avais encore préféré la musique du Fou, moins spectaculaire mais plus fortement ancrée dans la tradition de la très bonne musique française du milieu du XXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15976
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 1 Sep 2013 - 22:17

Je viens de me choper le coffret Erato. coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 1 Sep 2013 - 22:19

Tiens, à la même minute je te le suggérais dans un sujet voisin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15976
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 1 Sep 2013 - 22:20

C'est de la télékinesie. Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Lun 2 Sep 2013 - 9:28


Marcel Landowski est une bonne option, Arnaud, il fait aussi partie de mes compositeurs préférés. J'adore ce compositeur et dès que je tombe sur une oeuvre qui m'est inédite, je n'hésite pas une seconde. bounce  L'Horloge est effectivement un belle pièce symphonique que j'avais omis de mentionner dans mon dernier message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mar 18 Fév 2014 - 23:26

BONSOIR j'écoute la 1ère symphonie de Landowski et je pense à plein de compositeurs......à Honegger à Dutilleux à Messiaen à du romantisme tardif.
est-ce que Landowski est ce que l'on nomme un néo ?
je m'exprime tres mal en musique, je ne connais pas les termes, d'ailleurs petit HS si vous pouviez me dire où je peux apprendre les termes techniques de musicologie merci !
sinon dans le 1er mouvement de cette 1ere symphonie entre les minutes 5 et 9 on entend toujours en arriere plan des cordes stridentes des violons sans doute qui expriment des grincements ou des sons d'oiseaux je ne sais pas trop.

oui ça me fait penser à Honegger .....et à des compositeurs russes années 1900-1950 enfin.......

ça me plait assez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Ven 2 Jan 2015 - 0:38

Centenaire de sa naissance...

A priori, rien de spécial de prévu à ma connaissance... si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Ven 2 Jan 2015 - 0:45

J'avais prévu une partie de cache-cache et quelques feux de joie dans l'Ariège.

Des gens intéressés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21913
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 8 Fév 2015 - 0:06

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Marcel Landowski (1915-1999) :

Symphonie n°1 « Jean de la Peur »

Car elle naquit des mystères du monde, la Peur qui se dressa et regarda Jean
Et Jean pensa détruire la Peur en tuant les mystères
Mais lentement une autre Peur se leva et cette Peur-là le regardait du dedans


= Georges Prêtre, Orchestre national de France

(Erato, octobre 1988)




Xavier a écrit:

Ah tiens, Melo, ça m'intéressera de savoir ce que tu en as pensé.


Smile Pour une raison inexpliquée et au fond assez improbable, Landowski était resté hors de mes radars, bien que je m'intéresse de près à la musique symphonique.
Je le connaissais de nom, mais sans jamais avoir eu l'envie, l'occasion de le découvrir, ce que j'ai entrepris il y a environ un mois, en cherchant des conseils pour l'opéra français.

En première écoute, j'ai beaucoup aimé cette oeuvre écrite en 1948, au point de la réentendre aussitôt

Allegro moderato : litanie égrenée par harpe & flûte, ostinato qui voyage entre les pupitres (cordes, bois) comme une stridulation : ces procédés anxiogènes évoquent-ils l'éblouissement des mystères, ou la peur grouillante ?
D'une atmosphère très prenante, c'est le mouvement que je préfère.

L'Allegretto scherzando commence par un bref fugato, frétillant, s'intensifiant sans dissiper son énergie. Me fait penser à du Prokofiev édulcoré.

L'Adagio final s'extirpe progressivement d'une rumeur sombre. Les bois dessinent des motifs obstinés, qui vont s'épaississant puis l'orchestre se range en cortège, s'enfle en fanfare, tandis que les flûtes strient l'espace dans l'aigu, offrant une conclusion lumineuse, lucide et quasiment rassurante.

Je m'attendais à un langage beaucoup plus moderniste, elliptique, alors que l'écriture est très liée, évocatrice, construite.
Sans toutefois charger le trait : les idées sont nettes et fortes, l'instrumentation reste claire, dans une tradition française qui me rappellerait plutôt Honegger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 8 Fév 2015 - 2:23

Oui, j'allais justement parler d'Honegger, c'est très clair à mon sens surtout dans les deux derniers mouvements. (et j'aime encore plus qu'Honegger)
Je crois que c'est même une filiation assumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21913
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 13 Sep 2015 - 22:28

Smile Le supplice d'un savant, inventeur d'une arme de destruction massive, dont la conscience refuse de se soumettre au pouvoir.
Mon premier survol de cet opéra, déjà pour en cerner le langage musical que j'ai abordé avec appréhension tant les préventions de David m'avaient effarouché.
Mais j'ai trouvé le style très accessible (du moins au regard de mes craintes), et les quelques procédés électro-acoustiques ne m'ont nullement indisposé.
Je trouve même que l'Acte III (pourtant terrible dramatiquement, puisqu'il évoque la torture du savant) verse dans un surcroît de lyrisme (ou de simplicité) par rapport aux deux premiers.
Je me suis procuré le numéro de L'Avant-scène, -la prochaine étape sera une réécoute attentive en suivant le livret et les commentaires musicaux.
En tout cas ça me plaît, et l'oeuvre devrait assez facilement me révéler ses secrets -comme quoi David a tort de vouloir en éloigner les masses.


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Marcel Landowski (1915-1999) :

Le Fou, drame lyrique en trois actes

Claudine Carlson, Isadora
José van Dam, Peter Bel
Philippe Huttenlocher, le Prince
Rémy Corazza, Artus


Alain Lombard, Orchestre philharmonique de Strasbourg, Choeurs de l'Opéra du Rhin

(Erato, novembre 1978)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 13 Sep 2015 - 22:47

Préventions ? Mais j'aime beaucoup cet opéra ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21913
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Dim 13 Sep 2015 - 23:07

DavidLeMarrec, in Comment débuter dans l'opéra, le 22 12 2014, a écrit:

Cela dit, à partir du moment où tu précises que le genre de Pelléas n'est pas ta priorité, aucune raison de t'orienter vers [...] Le Fou (très bien, mais uniquement statiquement et déclamatoire, pas du tout de mélodies là-dedans : à côté Pelléas c'est La Périchole ou Le Chanteur de Mexico).


Smile Effectivement, ça ne vaut pas l'air du Toréador, mais je suis entré dans cette oeuvre (musicalement, du moins) très facilement.
J'oserais même parler d'un lyrisme assez palpable, et à mon sens plus accessible à mesure qu'on se dirige vers le troisième Acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Jeu 30 Juin 2016 - 1:44

franchom a écrit:

Une piste pour un enregistrement de la 5è symphonie et du 2è concerto pour flûte ?


La 5è symphonie est sur Youtube. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Marcel Landowski   Mer 28 Déc 2016 - 1:07


Symphonies nº1 «Jean de la Peur», nº2¹, nº3 «Des Espaces» en deux mouvements en si mineur et nº4 en cinq mouvements
Georges Prêtre / Orchestre National de France; Jean Martinon / Orchestre National de l’ORTF¹
Paris, X.1988 et I.1970¹
Erato


En fait, je ne sais pas trop quoi penser de ces quatre symphonies.

De prime abord, j’ai trouvé ça assez saisissant, très expressif, avec une vraie personnalité, mais j’ai vite ressenti une certaine lassitude: ce qui est exprimé est toujours un peu la même chose (à savoir, globalement, un sentiment très pascalien: angoisse et grandeur), et avec des moyens eux-mêmes très peu variés (les grands ostinati rythmiques omniprésents, une harmonie très tendue - chromatisme, polytonalité, modalité, beaucoup de modulations et d’altérations - mais qui se refuse toujours à rompre avec la tonalité, une écriture mélodique très déclamatoire).

Ce double mouvement (saisissement puis lassitude) m’a déjà frappé à l’écoute de la 1ᵉ Symphonie, mais finalement il se retrouve à l’écoute des trois autres - à ceci près que, fatalement, le moment où point la lassitude survient un peu plus tôt dans chaque symphonie, à mesure qu’on avance dans le corpus. Cela dit, ce n’était peut-être pas une très bonne idée de les écouter les unes à la suite des autres: il est probable que les écouter séparément en aurait moins émoussé le caractère prégnant.

Ce qui est quand même assez curieux, c’est que le langage évolue si peu avec un tel échelonnement des dates de composition - 1949 pour la 1, 1965 pour les 2 et 3, 1988 pour la 4. Globalement, on reste dans un univers sonore et esthétique qui semble s’être fixé une fois pour toutes avec la 1: on se sent toujours dans un univers de fin des années 40, du début des années 50, du côté du dernier Honegger «sombre» (celui de la Liturgique ou de la Di tre re), avec quelques réminiscences de Roussel, ou encore du Dutilleux de la 1ᵉ Symphonie.

Il y a certes des nuances d’une symphonie à l’autre. Personnellement, j’ai été surtout très sensible à la 2 (l’écriture pour la petite harmonie y est plus ciselée, ou moins dominée par les cordes; les lignes y sont plus harmoniquement plus sinueuses, rythmiquement plus contrastées mais plus chantantes aussi - mais peut-être est-ce dû aussi à la direction de Martinon qui tend toujours à exalter ce genre de caractères, là où Prêtre se montre souvent plus carré), et je n’ai vraiment pas beaucoup aimé la 4 (où il m’a semblé trouver davantage d’effet faciles qui venaient redoubler le propos, par exemple dans les Cloches de Bruges).

À réécouter séparément, je pense. Et puis je vais aussi tenter la Messe de l’Aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcel Landowski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel Landowski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Marcel Landowski (1915-1999)
» Marcel Landowski
» Marcel Quinet
» Marcel Mihalovici
» Photos de Marcel Huckel - Strasbourg 8 février 1980

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: