Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Pianistes soviétiques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 11:59

J'ouvre ce topic pour que l'on puisse parler des pianistes pas seulement russes mais toute l'Europe de l'Est. Il y a de très nombreux pianistes d'un niveau exceptionnel dans cette région pendant cette période, et créer un topic pour chacun serait fastidieux.
Ce qui me captive chez ces pianistes, c'est l'accomplissement conjoints de deux préceptes dans les interprétations: le respect du texte et l'interprétation organique.

Je voulais parler d'une pianiste que je découvre en écoutant son interprétation des 4 Ballades de Chopin: Valentina Kamenikova. On retrouve dans son jeu une grande maîtrise du discours musical, une implacable précision (pas une note à côté), un rendu de la cohérence harmonique, une maîtrise des différents plans sonores, et du style - tous les ingrédients nécessaires à des Ballades de haute volée. Et vraiment, il y a des passages que je n'ai jamais entendu si magnifiques (dans la 3ème en particulier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:26

Kameníková, qui est issue du Conservatoire d'Odessa, fabuleux creuset (Richter, Guilels, Moiseiwitsch entre autres). Le dernier grand représentant de cette école est Maisenberg à mon sens.

Autre conservatoire fabuleux, Saint-Pétersbourg. Ses pianistes sont toujours un peu marginaux mais ce sont très souvent des personnalités fortes, assez allumées (Yudina, Sofronitsky et aujourd'hui Sokolov).
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:30

D'ailleurs Maisenberg est le professeur de Buniatishvili, il n'y a pas de secrets!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:44

Pour y voir un peu plus clair dans les filiations, il y a ceci qui n'est pas trop mal : http://www.einam.com/pages/russian.htm

APR avait groupé par écoles (Blumenfeld, Igumnov, Goldenweiser, Neuhaus) ses repiquages soviétiques des années 50.

Mais bon, si au hasard on prend les élèves de Blumenfeld (Simon Barere, Iso Elinson, Maria Grinberg, Vladimir Horowitz, Viktor Labunski,
Pierre Luboschutz, Heinrich Neuhaus, Vladimir Sofronitzky, Maria Yudina, Vladimir Belov, A. Dubyansky), difficile de dégager des points communs à part ceux que tu as cité au début du topic (ce qui est déjà conséquent et satisfaisant, j'en conviens).
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:27

Très intéressant ce lien, j'avais commencé ce travail généalogique de mon côté, mais là tout le travail est mâché et en bien mieux.
C'est quoi APR? De l'édition?

Oui, mais dans la liste que tu cites figure bon nombre des interprètes les plus marquants de l'histoire du XXème siècle, chacun ayant une histoire particulière, on ne peut pas exemple pas dire que le parcours, le vécu artistique d'un Sofronitsky soit semblable à celui d'un Horowitz, ne serait que le rapport à Scriabine.
Il est déjà remarquable de noter de réels points communs. Par exemple au niveau de la sonorité pianistique, on sent un réel travail sur la résonance, avec des sonorités (puissantes ou non) qui ne "claquent" pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:41

Percy Bysshe a écrit:
C'est quoi APR? De l'édition?
Appian Publications and Recordings. Ils avaient sortis une série sur le piano soviétique avec entre autres des volumes Ginzburg, Nikolaieva, Neuhaus, Oborine, Igumnov, Goldenweiser...


Percy Bysshe a écrit:
Oui, mais dans la liste que tu cites figure bon nombre des interprètes les plus marquants de l'histoire du XXème siècle, chacun ayant une histoire particulière, on ne peut pas exemple pas dire que le parcours, le vécu artistique d'un Sofronitsky soit semblable à celui d'un Horowitz, ne serait que le rapport à Scriabine.
Il est déjà remarquable de noter de réels points communs. Par exemple au niveau de la sonorité pianistique, on sent un réel travail sur la résonance, avec des sonorités (puissantes ou non) qui ne "claquent" pas.
Oui, et puis la plupart ont connu différents professeurs.

En sortant de cette liste, on peut prendre l'exemple de Moiseiwitsch qui a fait ses premiers pas à Odessa et qui est ensuite parti étudier à Vienne chez Leschetizky. Leschetizky qui a aussi été le professeur d'Anastasia Virsaladze, grand-mère et premier professeur d'Elisso. Elisso qui recevra par la suite l'héritage moscovite par le biais de H. Neuhaus, de Zak (immense pédagogue peu documenté) et d'Oborine. Influences auxquelles s'ajoutera celle plus tardive de Richter.
Ce qui est intéressant aussi, c'est de voir le meilleur élève de Virsaladze, c'est-à-dire Berezovsky, prendre de plus en plus de distances avec Moscou, et se rapprocher progressivement des émigrés : Moiseiwitsch, Cherkassky, Medtner, Rachmaninov.

Les influences sont très croisées, bien que si l'on remonte un peu on arrive quasi nécessairement sur Czerny/Hummel ou bien Liszt.
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:43

Je crois que Samuel Feinberg, extraordinaire dans le répertoire romantique, a passé plus ou moins sa vie enfermé derrière le rideau de fer.


Dernière édition par Fiordiligi le Dim 20 Nov 2011 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:44

Tu veux dire Feinberg, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:50

alexandre. a écrit:
de Zak (immense pédagogue peu documenté)

Et formidable interprète!

Citation :
Les influences sont très croisées, bien que si l'on remonte un peu on arrive quasi nécessairement sur Czerny/Hummel ou bien Liszt.

Liszt étant lui-même élève de Czerny, lui-même élève... de Beethoven!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:50

Mariefran a écrit:
Tu veux dire Feinberg, non ?
Oui, j'ai corrigé. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:51

Un autre arbre généalogique pour essayer de comprendre un peu comment ça se passe :
http://www.concertpianist.com.au/html/trees/5.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:01

Quelques photos de Zak et Guilels ensemble : http://www.emilgilelsfoundation.de/archiv/galerie.cfm?selection=Personen&ID=9792

Zak avait plus ou moins choisi de ne pas enregistrer et de se consacrer en très grand partie à l'enseignement. Il a profondément influencé les méthodes pédagogiques utilisées à Moscou.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:17

alexandre. a écrit:
Quelques photos de Zak et Guilels ensemble : http://www.emilgilelsfoundation.de/archiv/galerie.cfm?selection=Personen&ID=9792

Zak avait plus ou moins choisi de ne pas enregistrer et de se consacrer en très grand partie à l'enseignement. Il a profondément influencé les méthodes pédagogiques utilisées à Moscou.

Ce sont de belles photos, j'aime beaucoup celle avec Tamarkina et Mravisnky.

Influencé dans quel sens? Ca m'intéresse. Smile
En ce moment je traduis les livres d'un autre grand pédagogue, Tobias Matthay, professeur entre autre de Myra Hess et de Moura Lympany, je ne sais pas si tu connais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:28

Percy Bysshe a écrit:
Influencé dans quel sens? Ca m'intéresse. Smile
Je n'ai jamais rien trouvé de concret là-dessus. Confused

Percy Bysshe a écrit:
En ce moment je traduis les livres d'un autre grand pédagogue, Tobias Matthay, professeur entre autre de Myra Hess et de Moura Lympany, je ne sais pas si tu connais.
Ça ne me dit rien, je ne connais que très peu l'école anglaise.


Pour revenir à Zak et à sa discographie très limitée, voici ce qu'il y a de disponible :
Pianistes soviétiques APR6005s
Le 4ème de Rachmaninov avec Kondrachine à la baguette, c'est chez APR et c'est couplé avec le 1er par Richter, les 2ème et 3ème par Oborine.

Pianistes soviétiques APR5664s
Toujours chez APR, du Mozart à deux pianos avec Guilels.

Pianistes soviétiques Yakov_ZAK_PRD_350054_m
Le 2ème de Brahms et le 2ème de Prokofiev avec Sanderling à la baguette, magnifique album.
Une petite biographie : http://www.pragarecords.com/yakovzak2.pdf

Pianistes soviétiques 51z0WXvpnNL._SL500_AA300_
La dernière sortie, le concerto en sol de Ravel, le 4ème de Prokofiev et la 4ème sonate du même, édité par Melodiya.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:42

Et on peut trouver diverses autres choses sur le tube, dont une fabuleuse interprétation d'Après une lecture de Dante, mais aussi du Chopin, du Schumann...

Ce que dit Matthay est très intéressant, en particulier pour son approche de la sonorité et du toucher, en mettant aussi l'accent sur la relaxation du bras et en exploitant les possibilités du jeu non strictement digital. Son oeuvre écrite est une vraie mine d'or, il est extrêmement précis, et finalement ses préceptes ne me paraissent pas différents de ceux de l'école russe, au contraire.
Et ça se voit au niveau des résultats: /watch?v=UNlyxn2Y4_E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 18:23

Meilleure pianiste de l'ère soviétique : Tatiana Nikolaïeva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 20 Nov 2011 - 18:45

Excellente, mais pas nécessairement la meilleure - d'ailleurs vu la nature pléthorique de l'offre, il n'y a pas vraiment d"intérêt à en désigner un ou une.

/watch?v=fG0d-U7qwN8 C'est certes très bon, mais est-ce meilleur que ça? /watch?v=IJoR-Z1LiT0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 3:11

Très bonne idée, ce sujet ; merci, Percy. D'ailleurs, cette idée de rassembler et présenter des instrumentistes par le prisme de leurs filiations (je vais essayer d'éviter le terme école, qui est, à mon avis, assez fallacieux, en fin de compte), c'est très intéressant, même si, dans le cas particulier du piano, les soviétiques me semblent se tailler la part du lion, avec quelques splendides miettes en Italie et en Suisse en particulier.

Percy Bysshe a écrit:
[...] Ce qui me captive chez ces pianistes, c'est l'accomplissement conjoints de deux préceptes dans les interprétations: le respect du texte et l'interprétation organique. [...]
Pianistes soviétiques 3641590030 Avec eux, on peut même se demander si le second précepte n'est pas une conséquence directe du premier, étant entendu qu'ils ne considèrent pas seulement le texte comme une séquence linéaire d'indications du compositeur, mais surtout comme un ensemble de signes qui se répondent et s'éclairent mutuellement, établissant des correspondances par-delà l'écoulement normal du temps, que ce soit de manière causale directe (en respectant la flèche du temps : B conséquence de A, lorsque A précède B) ou de manière finaliste ou téléologique (A précédant toujours B dans le temps, mais trouvant dans ce dernier sa propre justification, de sorte que B soit cause de A). Cet aspect organique de leurs interprétations est sans aucun doute ce qui me frappe le plus aussi dans leur cas.

En ce qui concerne les rapports entre le pédagogue et l'élève, outre des exigences draconiennes de niveau technique minimal acceptable, je crois qu'un aspect est assez documenté, aussi bien par les pédagogues que par leurs élèves, pour qu'on puisse le citer : le respect quasi sacré de la personnalité artistique de l'élève, les soins accordés au développement de son sens musical, de son oreille interne permettant de se faire une image sonore intérieure des œuvres. Peut-être que la raison vient de ce que la musique pour piano et son interprétation étaient des arts somme toute assez récents, à cette époque et dans ces régions. Après tout, en Russie par exemple, l'étude et la pratique du piano commencent avec John Field, n'est-ce pas ? C'était alors assez récent, l'affaire de soixante ou septante ans.

alexandre. a écrit:
[...] Autre conservatoire fabuleux, Saint-Pétersbourg. Ses pianistes sont toujours un peu marginaux mais ce sont très souvent des personnalités fortes, assez allumées (Yudina, Sofronitsky et aujourd'hui Sokolov).
L'adjectif marginaux est vraiment approprié. Les groupes de Moscou (Alexander Goldenweiser, Heinrich Neuhaus, Konstantin Igumnov, Samuil Feinberg) et de Saint-Pétersbourg (Leonid Nikolaïev, Pavel Serebryakov) étaient assez distincts, voire rivaux et en compétition quasi permanente. Saint-Pétersbourg, cité plus jeune, assez occidentale, « aristocratique », intellectuelle, « pure » sur un plan culturel, s'opposait à Moscou, ville beaucoup plus ancienne et cosmopolite, industrieuse, novatrice et même expérimentale. C'est amusant de lire l'opinion d'Emil Guilels sur le sujet : « L'école [de Saint-Pétersbourg] employait une technique très particulière. [...] En tout cas, aussi bien Sofronitsky que Yudina [deux élèves de Nikolaïev à Saint-Pétersbourg] étaient des pianistes d'une stature telle qu'ils ne peuvent pas strictement être considérés comme des membres de cette école. [...] Nous autres, moscovites, considérions toujours les élèves de Nikolaïev avec un certain degré d'amusement. » Je laisse à plus compétent (et/ou téméraire) que moi le soin de décrypter pareilles phrases...

alexandre. a écrit:
Pour y voir un peu plus clair dans les filiations, il y a ceci qui n'est pas trop mal : http://www.einam.com/pages/russian.htm. [...]

Mais bon, si au hasard on prend les élèves de Blumenfeld (Simon Barere, Iso Elinson, Maria Grinberg, Vladimir Horowitz, Viktor Labunski, Pierre Luboschutz, Heinrich Neuhaus, Vladimir Sofronitzky, Maria Yudina, Vladimir Belov, A. Dubyansky), difficile de dégager des points communs à part ceux que tu as cité au début du topic (ce qui est déjà conséquent et satisfaisant, j'en conviens).
Je ne sais pas où l'auteur de la page HTML que tu cites a pêché que Sofronitsky serait un élève de Blumenfeld, mais en tout cas ce n'est corroboré par aucune des sources dont je dispose. Blumenfeld lui-même s'est formé sous l'influence d'Anton Rubinstein et de Balakirev à Saint-Pétersbourg, mais c'est surtout après la Révolution que son immense influence, comme pianiste et comme professeur, s'est exercée. Je crois que durant les années 1920, il était à Kiev. Parmi ses élèves majeurs, on cite le plus souvent Vladimir Horowitz, Simon Barere et Maria Grinberg (et Alexander Zfasman). Mais jamais Sofronitsky, dont les années d'études couvrent la période 1908-1921. Je crois me souvenir que selon Igor Nikonovich, avant l'entrée de Sofronitsky au conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1916 Blumenfeld aurait aimé le prendre dans sa propre classe, mais cela ne s'est pas fait et il est entré dans la classe de Nikolaïev.

Bref, la famille Sofronitsky a vécu à Varsosie de 1903 à 1913 ; le père y enseignait la physique et les mathématiques. C'est en 1908 que le jeune Vladimir a commencé à y prendre des leçons de piano auprès de son premier grand professeur (le moins documenté des trois, certes, mais en aucun cas le moins important pour son développement futur) : Anna Lebedeva-Getsevich, elle-même élève de Nikolaï Rubinstein au conservatoire de Moscou. Aux soirées de musique organisées par Anna Lebedeva-Getsevich pour ses élèves, en 1910, Sofronitsky attire l'attention de Glazounov en particulier, qui lui conseille d'étudier, toujours à Varsovie, avec Alexander Michailowski, lui-même élève à la fois de Mikuli et de Moscheles. Quand on y pense, Sofronitsky a donc joui de la plus courte, directe et linéaire filiation qui soit, à la fois du côté de Chopin (via son élève Karol Mikuli) et du côté de Beethoven (via son élève Ignace Moscheles)... On peut considérer que Michailowski est le professeur majeur de Sofronitsky ; il reste son élève jusqu'au retour de sa famille à Saint-Pétersbourg en 1913, et même plus tard, d'ailleurs, du moins jusqu'au début de la guerre, puisque Sofronitsky effectue mensuellement le voyage de Varsovie avec sa mère pour y prendre ses leçons auprès de Michailowski. Lorsque la guerre met un terme brutal à ces leçons, il poursuit son développement musical auprès de Leonid Shchedrin. C'est encore sous les conseils de Glazounov que Sofronitsky entre au conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1916, dans les classes de Leonid Nikolaïev (piano) et de Maximilian Steinberg (composition). Il donne son récital de fin d'études en 1921, en même temps de Maria Yudina et avec un programme partiellement identique (Sonate de Liszt). Le Prix Rubinstein est attribué conjointement « à la plus masculine des élèves féminines de Nikolaïev (Yudina) et au plus féminin de ses élèves masculins » (dixit les autres élèves de la classe). Donc, ça fait trois professeurs majeurs : Anna Lebedeva-Getsevich, Alexander Michailowski et Leonid Nikolaïev. Quelques années plus tard, en séjour à Paris (en 1928-1929), Sofronitsky recevra en outre les conseils de Prokofiev et ceux de Medtner (auprès duquel, je crois, il prendra même quelques leçons informelles à propos de son mode de production sonore).

Sofronitsky lui-même mentionnait (voir Vitsinsky), outre Nikolaïev et Michailowski, des leçons pendant un an et demi, alors qu'il avait à peu près sept ans, auprès de la mère du pianiste Buyuckli (« elle avait une attitude très émotionnelle envers la musique »). Il mentionnait aussi des études, encore plus tôt dans sa vie mais qui n'ont duré que quelques mois, avec le compositeur Ruzicki. Sofronitsky a toujours témoigné un profond respect et un grand attachement personnel pour ses maîtres, mais il s'est aussi montré assez critique vis-à-vis de leurs méthodes d'enseignement (surtout de Nikolaïev, mais même aussi de Michailowski). Voir, sur ce sujet assez épineux, l'article ou plutôt l'entretien mené par Alexander Vitsinsky le 28 octobre 1945. Dans son cas, je pense donc qu'on peut parler d'artiste sui generis. Je rappelle que Sofronitsky n'a jamais rencontré Alexander Scriabine, qu'il n'a jamais pu l'écouter jouer et que le compositeur ne l'a jamais écouté jouer non plus. Il s'en est fallu de très peu, un refroidissement sévère, que Sofronitsky puisse assister à l'un des derniers récitals (peut-être même le dernier) de Scriabine en avril 1915.
Revenir en haut Aller en bas
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 10:13

Percy Bysshe a écrit:
Excellente, mais pas nécessairement la meilleure - d'ailleurs vu la nature pléthorique de l'offre, il n'y a pas vraiment d"intérêt à en désigner un ou une.
Pourquoi pas ? Ce n'est pas le nombre qui fait la qualité de chacun...

Citation :
/watch?v=fG0d-U7qwN8 C'est certes très bon, mais est-ce meilleur que ça? /watch?v=IJoR-Z1LiT0
Oui. C'est meilleur. Surtout si on utilise à l'écoute les critères développés dans votre premier message : respect du texte et interprétation organique — le deuxième terme induit par le premier d'ailleurs... Mais ces critères relèvent-ils d'une filiation, d'un école, etc. ? A mon avis, non. Ils sont valables et obligatoires dans tout enseignement instrumental qui se respecte, en URSS comme ailleurs...

En aucun cas fascinée par le son qu'elle pouvait produire, Nikolaïeva était l'antithèse d'un pianiste comme Horovitz, p.ex., et aussi très éloignée d'un Guilels, tout en possédant autant de poids sonore... Dans son dessein esthétique (là où se dilue le "jeu" pianistique), je la rapprocherais d'une Marcelle Meyer, d'un Gieseking, Anda, Lipatti, Solomon, ou d'un Pollini aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 12:54

@ Charles : tu as déjà entendu parler de Grinberg et de Yudina avant de porter Nikolaieva au pinacle ? fleurs
Et Wirssaladze aujourd'hui, que j'oubliais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 13:55

Merci pour ce message très instructif, Scherzian. mains

Scherzian a écrit:
Je rappelle que Sofronitsky n'a jamais rencontré Alexander Scriabine, qu'il n'a jamais pu l'écouter jouer et que le compositeur ne l'a jamais écouté jouer non plus. Il s'en est fallu de très peu, un refroidissement sévère, que Sofronitsky puisse assister à l'un des derniers récitals (peut-être même le dernier) de Scriabine en avril 1915.

Ah d'accord, merci pour la rectification. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 18:31

Scherzian a écrit:
alexandre. a écrit:
[...] Autre conservatoire fabuleux, Saint-Pétersbourg. Ses pianistes sont toujours un peu marginaux mais ce sont très souvent des personnalités fortes, assez allumées (Yudina, Sofronitsky et aujourd'hui Sokolov).
L'adjectif marginaux est vraiment approprié. Les groupes de Moscou (Alexander Goldenweiser, Heinrich Neuhaus, Konstantin Igumnov, Samuil Feinberg) et de Saint-Pétersbourg (Leonid Nikolaïev, Pavel Serebryakov) étaient assez distincts, voire rivaux et en compétition quasi permanente. Saint-Pétersbourg, cité plus jeune, assez occidentale, « aristocratique », intellectuelle, « pure » sur un plan culturel, s'opposait à Moscou, ville beaucoup plus ancienne et cosmopolite, industrieuse, novatrice et même expérimentale. C'est amusant de lire l'opinion d'Emil Guilels sur le sujet : « L'école [de Saint-Pétersbourg] employait une technique très particulière. [...] En tout cas, aussi bien Sofronitsky que Yudina [deux élèves de Nikolaïev à Saint-Pétersbourg] étaient des pianistes d'une stature telle qu'ils ne peuvent pas strictement être considérés comme des membres de cette école. [...] Nous autres, moscovites, considérions toujours les élèves de Nikolaïev avec un certain degré d'amusement. » Je laisse à plus compétent (et/ou téméraire) que moi le soin de décrypter pareilles phrases...
Il y a une chose particulière aussi à Leningrad, c'est que la plupart des grands compositeurs y ont fait leurs études (au moins Chostakovitch, Popov, Prokofiev). Le piano et l'écriture devaient être enseignés de façon assez différente pour que l'écart avec Moscou soit aussi important.

Sinon, pour les propos de Gilels, je pense qu'ils sont à prendre dans un sens plutôt positif étant donné que c'est lui qui a imposé Sokolov au Tchaïkovsky.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 21:30

Percy Bysshe a écrit:
Scherzian a écrit:
Je rappelle que Sofronitsky n'a jamais rencontré Alexander Scriabine, qu'il n'a jamais pu l'écouter jouer et que le compositeur ne l'a jamais écouté jouer non plus. Il s'en est fallu de très peu, un refroidissement sévère, que Sofronitsky puisse assister à l'un des derniers récitals (peut-être même le dernier) de Scriabine en avril 1915.
Ah d'accord, merci pour la rectification. Smile
Oops, je viens de relire ton message plus haut dans le fil (« [O]n ne peut pas exemple pas dire que le parcours, le vécu artistique d'un Sofronitsky soit semblable à celui d'un Horowitz, ne serait que le rapport à Scriabine. »). En fait, je ne voulais rien rectifier du tout (je suis tout à fait d'accord avec ça), mais plutôt terminer ma petite liste des compositeurs avec lesquels Sofronitsky a été en contact prolongé et soutenu (Glazounov très tôt et jusqu'à la fin de la vie du compositeur, Chostakovitch dès la classe de Nikolaïev au conservatoire de Saint-Pétersbourg, Prokofiev et Medtner dès le séjour à Paris entre mai 1928 et janvier 1930, etc.)... en citant un le compositeur qu'il n'a jamais rencontré mais à l'œuvre duquel son nom est souvent attaché... Au fait, j'ai retrouvé (dans la thèse d'Emily White) la confirmation que Sofronitsky avait acheté, en avril 1915, deux semaines avant la mort du compositeur, un ticket pour ce qui serait le dernier concert de Scriabine. Un refroidissement l'a cloué au lit le soir du récital.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 21 Nov 2011 - 21:50

D'accord, ça s'éclaire presque plus encore, ce rendez-vous manqué a dû donner à ce rapport un certain contenu mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 22 Nov 2011 - 8:01

Mariefran a écrit:
@ Charles : tu as déjà entendu parler de Grinberg et de Yudina avant de porter Nikolaieva au pinacle ? fleurs
Et Wirssaladze aujourd'hui, que j'oubliais…
Bien sûr. Virsaladze un peu moins que les deux autres. De très bonnes pianistes, mais de très bons pianistes il y en a plein. Que dire de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 22 Nov 2011 - 19:02

Pour ceux qui ne les auraient pas, Naive vient enfin de grouper tous ses enregistrements de Sokolov :
Pianistes soviétiques 41x32He372L._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 23 Nov 2011 - 23:03

Dans la première génération de pianistes formés en URSS, il y en a un que j'aime beaucoup c'est Grigory Ginzburg (1904 - 1961).

Son style me semble assez particulier pour un moscovite, dans l'esprit je trouve son jeu plus proche de celui des Ukrainiens émigrés.

Je le tiens pour un des plus grands lisztiens, en particulier parce-que c'est l'un des seuls à être transcendant dans les paraphrases / réminiscences / transcriptions. Ses Réminiscences de Don Juan (watch?v=OSKx2qmxBLI), sa Fantaisie sur deux thèmes de Noces de Figaro (watch?v=d-65_9qIgkY) sont des exemples parfaits de la façon dont il faut aborder ce Liszt héroïque. Dans les Etudes de Paganini sa facilité technique est déconcertante. Dans les oeuvres plus introspectives de Liszt, il a également donné de très belles choses, une Vallée d'Obermann et des cloches de Genève magnifiques notamment.

Il a également enregistré un remarquable op.25 de Chopin (watch?v=pxaIZw3Hpos), avec des tempi très équilibrés, il prend ces études très au sérieux, persuadé qu'elles valent nettement mieux que de simples "études".

En musique de chambre, j'aime énormément les sonates pour violon n°1 & n°3 de Grieg avec Kogan. L'engagement est hallucinant, et Ginzburg se révèle accompagnateur parfait. Toujours avec Kogan il a enregistré une très belle Kreutzer.

Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyJeu 24 Nov 2011 - 19:03

Oui excellent dans les paraphrases, en revanche dans les deux pièces des Années de Pèlerinage, il adopte une agogique un peu particulière par moment, qui me gène un peu. J'ai si souvent regardé cette partition! Enfin, ça reste très bon, ma critique est à relativiser au niveau remarquable auquel ce pianiste se situe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyJeu 24 Nov 2011 - 20:26

Percy Bysshe a écrit:
Oui excellent dans les paraphrases, en revanche dans les deux pièces des Années de Pèlerinage, il adopte une agogique un peu particulière par moment, qui me gène un peu. J'ai si souvent regardé cette partition! Enfin, ça reste très bon, ma critique est à relativiser au niveau remarquable auquel ce pianiste se situe.
Oui, c'est vraiment dans les paraphrases qu'il est exceptionnel. Et pas que dans celles de Liszt, dans celles de Pabst ou les siennes, c'est fabuleux.

En plus de son jeu assez aérien, sa capacité à colorer l'instrument est assez impressionnante, par exemple dans Bach (évidemment transcrit) : watch?v=mZghZnqG9sk.

J'ai réécouté son op.25 de Chopin, c'est vraiment dans les meilleures versions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 6 Déc 2011 - 22:03

Un documentaire sur Neuhaus : watch?v=ukIL2Bf0bEM
C'est tout en russe, mais ça permet quand même de voir de rares images d'archives.

Un autre documentaire russe, cette fois-ci sur Yudina : watch?v=figovkL327Y
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 719
Date d'inscription : 03/04/2010

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 6 Déc 2011 - 22:25

alexandre. a écrit:
Dans la première génération de pianistes formés en URSS, il y en a un que j'aime beaucoup c'est Grigory Ginzburg (1904 - 1961).

Son style me semble assez particulier pour un moscovite, dans l'esprit je trouve son jeu plus proche de celui des Ukrainiens émigrés.

Je le tiens pour un des plus grands lisztiens, en particulier parce-que c'est l'un des seuls à être transcendant dans les paraphrases / réminiscences / transcriptions. Ses Réminiscences de Don Juan (watch?v=OSKx2qmxBLI), sa Fantaisie sur deux thèmes de Noces de Figaro (watch?v=d-65_9qIgkY) sont des exemples parfaits de la façon dont il faut aborder ce Liszt héroïque. Dans les Etudes de Paganini sa facilité technique est déconcertante. Dans les oeuvres plus introspectives de Liszt, il a également donné de très belles choses, une Vallée d'Obermann et des cloches de Genève magnifiques notamment.

Il a également enregistré un remarquable op.25 de Chopin (watch?v=pxaIZw3Hpos), avec des tempi très équilibrés, il prend ces études très au sérieux, persuadé qu'elles valent nettement mieux que de simples "études".

En musique de chambre, j'aime énormément les sonates pour violon n°1 & n°3 de Grieg avec Kogan. L'engagement est hallucinant, et Ginzburg se révèle accompagnateur parfait. Toujours avec Kogan il a enregistré une très belle Kreutzer.


J’ai récemment écouté son Op 25/11 (Chopin), Le vent d'hiver. C’est beau mais c'est très très sentimental – je suis pas sûr que j’aime ça!
 
D’accord pour le Grieg. Je ne connais pas le Beethoven – c’est sur spotify et  je vais donc de ce pas l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 6 Déc 2011 - 23:57

Il y a ça aussi qui est intéressant: /watch?v=3xmUuWPelk4&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 7 Déc 2011 - 0:24

De même, ici une leçon de Heinrich Neuhaus sur les Études symphoniques de Schumann, opus 13. C'est Alexeï Nassedkine qui joue (!) :

/watch?v=8D9G_obdqVs

J'ai des doutes au sujet du « V. » Lobanov qui est annoncé comme preneur de son. À mon avis, il s'agit plutôt de Pavel Lobanov, qui a aussi enregistré les leçons de Vladimir Sofronitsky à lui-même et à Nina Feigina-Kalinenko, dont certaines au moins sont aussi dans le tuyau et qui ont toutes été publiées, dans de bonnes conditions pour l'époque et les circonstances, par l'éditeur anglais Prometheus Editions (EDITION 003).

Pour les leçons de Sofronitsky :

/watch?v=Fw4KPN5Y_V4 (Scriabine, Prélude opus 11 n°4 en mi mineur, avec Nina Feigina-Kalinenko au piano)
/watch?v=iNfoClt8_FE (Scriabine, Prélude opus 11 n°5 en majeur, aussi avec Nina Feigina-Kalinenko au piano)

Il existe aussi une plus longue leçon sur le Poème opus 32 n°1 en fa dièse majeur de Scriabine, cette fois avec Pavel Lobanov au piano.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 7 Déc 2011 - 0:26

Il existe bien un pianiste qui s'appelle Vassily Lobanov, partenaire régulier de Kagan et Gutman. Par contre, je ne sais pas s'il a été preneur de son.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 7 Déc 2011 - 0:45

alexandre. a écrit:
Il existe bien un pianiste qui s'appelle Vassily Lobanov, partenaire régulier de Kagan et Gutman. Par contre, je ne sais pas s'il a été preneur de son.
Dans le livre Vspominaya Sofronitskogo (« Réminiscences de Sofronitsky »), aux éditions Klassika-XXI (en 2008), on rapporte que Pavel Vassilievitch Lobanov, élève de Sofronitsky, est pianiste et technicien de restauration des bandes audio. Il a effectué de nombreuses prises de son des leçons de Heinrich Neuhaus et de Sofronitsky. Il a aussi été collaborateur scientifique du Musée Scriabine pendant de nombreuses années. Le fils de Pavel Lobanov, Vassily effectivement, y est en outre présenté comme un excellent pianiste, élève de Lev Naumov. Voir aussi l'article en deux parties de Valerij Voskobojnikov sur Sofronitsky, dans la Nuova Rivista Musicale Italiana (n°3, p. 368-410, et n°4, p. 532-574 ; juillet-septembre et octobre-décembre 2009), où de larges traductions du livre en question sont données avec des commentaires, des notes, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 7 Déc 2011 - 13:24

Très intéressants les cours de Sofronitsky sur les Préludes, l'éloquence musicale est telle que l'on comprend tout à fait tout ce qui se passe dans le cours.
J'ai remarqué qu'il portait vraiment son attention sur les inflexions pour en déterminer l'agogique. Ainsi quand il corrige les inflexions de la mélodie dans le No.4, ça me semble être vraiment la démarche qu'il adopte, et qui a pour résultat un rendu d'une pure intuition: il pense le passage suivant les inflexions, ce qui intègre immédiatement mélodie, rythme, nuance et dynamique dans une expressivité cohérente.

Je ne sais pas si j'arrive bien à faire comprendre ce que j'entends par la "pensée des inflexions". Lorsqu'il corrige l'élève à 2'40", en lui montrant comment donner vie à cet unisson en cohérence avec ce qui précède, c'est pour moi un parfait exemple de cela, une vue omnisciente de l'expressivité de ce passage: voilà précisément ce que je cherche à désigner par la pensée des inflexions (qui serait comme un ensemble dont les éléments intégrés les uns aux autres seraient l'articulation, le rythme, l'accentuation, la mélodie, la dynamique...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMer 7 Déc 2011 - 18:01

Ce que tu dis est très vrai, à mon avis. En particulier la question de l'intégration horizontale des paramètres de jeu à une vision globale de l'œuvre. On peut d'ailleurs noter qu'il demande à l'élève de jouer la pièce tout entière avant d'en dire quoi que ce soit. C'est vrai pour une forme brève saturée d'expressivité poétique comme ces deux œuvres de Scriabine, mais aussi pour des études (pas forcément destinées à la scène, autre chose que celles de Chopin ou de Liszt par exemple) et même pour de simples arpèges ou gammes. Il insiste aussi en permanence sur la simplicité et la retenue, le fait d'éviter les débordements et épanchements. C'est impressionnant.

Sur le CD édité par Prometheus Editions, qui contient ces deux leçons et une autre plus longue (sur le Poème opus 32 n°1 de Scriabine), les leçons sont indexées avec beaucoup de précision (le CD contient pas loin de quatre-vingts plages, si je me souviens bien Laughing) et les propos sont traduits en anglais et repérés en fonction du numéro de la plage correspondante. C'est très bien fait. Je peux essayer de retrouver ce qui se passe vers 2'40'' dans l'opus 11 n°4 et le poster ici, mais je suis débordé pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 22:33

Melodiya a réédité les Variations Goldberg par Yudina. Je l'ai acheté sur ebay. J'adore la sobriété de la pochette. Very Happy

Pianistes soviétiques Image_41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 22:36

C'est libre de droits ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 22:37

Non, enregistré en 1968, mais je penserai à toi quand il arrivera des USA Wink
EDIT : j'ai payé en dollars mais ça vient de Russie…


Dernière édition par Mariefran le Lun 12 Déc 2011 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 22:40

Ca existait déjà dans la collection Great pianists XXth century, mais avec un son pourri, comme toute la collection d'ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 22:55

D'ailleurs, les reports Vista Vera pour Yudina sont comment ? Parce-que le génial cd avec la D.960 est tout de même un peu sourd. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 23:02

Vista Vera, le son est toujours filtré à mort, sauf exception…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyLun 12 Déc 2011 - 23:06

il y a encore des Yudina inédits?
Je m'étonne qu'on n'ait jamais eu de commentaire sur l'adagio de Kochurov?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyMar 13 Déc 2011 - 11:13

Mariefran a écrit:
Ca existait déjà dans la collection Great pianists XXth century, mais avec un son pourri, comme toute la collection d'ailleurs…
Shocked scratch Tu trouves ? Les volumes que je connais dans la collection GPOC sont très bons, au contraire, parfois excellents par rapport aux autres éditions des mêmes bandes. Pas de filtrage du tout dans les harmoniques élevées (timbres respectés, bonne lisibilité), un registre grave bien charnu, une belle dynamique.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 22 Jan 2012 - 15:20

Je découvre Novitskaya, élève d'Oborin; incroyable le nombre de pianistes formidables que l'on peut trouver à cette période dans ces régions. Shocked
Son jeu, qui se caractérise par les mêmes qualités que l'on a mille fois répétées, et d'une exceptionnelle clarté et précision, du travail d'orfèvre, sans perdre en spontanéité et en intuition.

L'op.111: /watch?v=GtsWnXjY3k4
/watch?v=_0TYcZg1GsM&feature=related

9ème Sonate de Scriabine:
/watch?v=lXS_RxeJNM0&feature=related
(par contre elle fait un peu peur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:01

Très belle D.664 également :
watch?v=L5HvtOXY9p4

La qualité de son legato est remarquable, surtout dans une sonate aussi discriminante.

Les élèves d'Oborine c'est quelque-chose, le nombre d'excellents élèves qui sont sortis de sa classe est impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:22

Dans le finale de cette même sonate, c'est encore plus criant :
watch?v=aiiPIzwRmTo

Sur la qualité de ces traits elle met au tapis 90% des autres pianistes qui ont joué cette sonate, ce n'est peut-être pas aussi grand que Virsaladze, mais c'est aussi bien que Richter et Lupu. Et qu'est-ce que c'est beau quand c'est joué de cette façon !

Oborine faisait des gammes magnifiques et apparemment il savait également le transmettre à ses élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:32

Une compilation Youtube avec que des pianistes d'Odessa :
watch?v=DDQsw-WRshw
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:41

Tout à fait d'accord pour tout sur Novitskaya. Du très beau piano, dommage qu'il n'y ait pas grand chose sur YT.

Sacré compilation de nom, il n'y a que Panthès que je ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pianistes soviétiques Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pianistes soviétiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chow Ching Lie
» Cinéma muet russe au Musée d'Orsay
» Cherche clavériste.
» Esthétiques nationales ?
» Salutation helvetique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: