Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Lotte Lehmann

Aller en bas 
AuteurMessage
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann EmptySam 3 Déc 2011 - 8:20

On parlait de l'âge d'or, en voilà un parfait exemple!

Je lis depuis peu un livre à son sujet "Never Sang for Hitler" où l'on découvre entre autres ses négociations avec Göring, sa bisexualité...

Cela m'a donné envie surtout de réécouter la Walküre de Boston de 1940 (tournée du MET) avec une distribution mythique : Melchior, List, Schorr, Thorborg et Marjorie Lawrence! Quelle distribution quand même.
Beaucoup aurait souhaité avoir Flagstad en Brünnhilde à sa place et un label l'a fait en remixant 2 versions! (avec en plus Branzell en place de Thorborg)

Pour moi Laurence est juste parfaite : certes la voix est un poil courte par instants (très rares), quelques faussetés (très rares encore) mais même si elle ne possède pas la couleur particulière de Flagstad (que j'apprécie bien plus en Isolde), elle offre des couleurs somptueuses, plus sombres et nuancées.
Les accents de Marjorie touchent directement au coeur!
Elle a en plus la jeunesse, la fougue et la vivacité; le grave même est impressionnant et donne une association rare de brillance et gravité en même temps.

Mais revenons à Lehmann qui enterre pour moi toutes les Sieglinde que je connais (Rysanek comprise).
Quelle voix, quels accents là encore!
Mais surtout quelle longueur de souffle et que d'aigus lumineux malgré son âge, alors qu'on lui reprochait ces problèmes techniques dès le début de sa carrière, une leçon!
Comme je l'ai dit ailleurs, je regrette qu'il n'existe pas une intégrale de son Fidélio (et curieusement je ne suis pas absolument fan de sa Maréchale).
Comment décrire un tel phénomène?
La voix est communicative, le vibrato sert la musique et le drame en même temps : elle se disait "terrienne" mais son don est plus que rare, unique.
Le timbre est beau, chaud et émouvant... tout en étant varié, et pour moi efface celles à venir qui lui sont assez proches : Konetzni, Schwarzkopf...

Je redécouvre aussi tout cela depuis que ma nouvelle chaîne (constituée de maillons d'occasion) met particulièrement bien en valeur les voix, même celles enregistrées en mono avec une sensation de présence très troublante même parfois (la voix enveloppe en 3D sans duretés).

Il y a un miracle Lehmann; quand j'écoute Maria Jeritza, sa rivale, je ne comprends pas trop ce qui a fait son succès (sauf sa beauté physique).
Il existe pour moi un autre miracle du chant allemand, j'ai nommé Frida Leider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Re: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann EmptySam 3 Déc 2011 - 10:02

AD a écrit:
Mais revenons à Lehmann qui enterre pour moi toutes les Sieglinde que je connais (Rysanek comprise).

Ah ben ça ! C'est rien de le dire ! (Peut-être Crespin, après tout, est la seule qui parvienne à l'approcher durablement, pour moi !)
Lehmann c'est une conception du chant qui va au-delà du son et de la musique même ; on a souvent dit (Strauss le premier !) ses flottements mais on ne relèvera jamais assez comment ces flottements sont des trésors de mots, de ligne, de théâtre musical pur. Et ça vaut pour tout ce qu'elle a fait : sa Maréchale (qui existe en intégrale et pas seulement dans la version réduite pour HMV), sa Sieglinde donc, son Elsa (le rêve qui est un vrai rêve, justement, une vision au plein sens du terme que seule Silja a su reproduire, à mon sens), ses Schubert phénoménaux et toutes les bribes grandioses qu'on conserve d'elle, en scène, grâce à la phénoménale édition viennoise de Koch (une Elisabeth de Tannhäuser simplement évidente, une Maddalena de Chénier éviscéré et tendre à la fois, émue, émouvante !).
Jeritza, c'est autre chose ; c'est un instrument plein avec des miroitements sublimes, une forme d'érotisme musical qui transparaît jusque dans le son, quelque chose de puissant, d'éminemment plastique, une ligne entêtante comme un benjoin épanoui (sa Salome, sa Santuzza, chez Koch toujours). C'est une bête de scène, une showgirl violemment incarnée ; ce qu'était vraisemblablement moins Leider, qui partageait avec elle un lyrisme bruissant, éperdu, un chant aux arêtes vives (et un chant vif-argent, à sa manière, pour alléger Isolde comme elle le fait, au MET). L'une et l'autre restant, avec leurs particularités qui les rendent adorables (au sens propre du terme), restant dans une orthodoxie formelle qui est la vraie ligne de partage avec Lehmann, je trouve ; mais les trois restent essentielles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Re: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann EmptyMar 31 Jan 2012 - 13:41

http://www.preiserrecords.at/album.php?ean=717281891899

J'ai écouté ce disque sur spotify dimanche. Je connaissais bien évidemment de nom cette soprano. Dès la première note du disque, je suis tombé amoureux de sa voix pleine de lumière, de chaleur. Je suis ému par la voix et en même temps par l'interprète qui travaille beaucoup sur le texte. Elle fait preuve d'un très bel engagement. Ses Wagner sont d'une évidence incroyable comme ses Strauss. La ballade de Marguerite est magnifiquement sculptée au niveau du texte même si c'est en allemand, il y a une grande spontanéité dans son interprétation en même temps. Les Mozart et Puccini m'ont moins intéressé. Magnifique interprétation de l'air de Maddalena di Coigny. Quel engagement dans l'air de Rezia, quel aplomb!!! Les grandes lignes de l'air de Leonore ne lui posent aucun problème et la clarté de la voix lui permet d'émouvoir et me paraît idéale dans cet air. Je ne connaissais pas cet air de Jocelyn, oeuvre qui m'était également inconnue ainsi que son compositeur. C'est une joli découverte. Dans l'air de Korngold, il faudrait que je réécoute Anna Tomowa-Sintow et Renée Fleming pour comparer mais je suppose que je vais préférer Lehmann. La voix de Lehmann est un pur joyau. J'ai bien l'intention d'écouter ce que l'on possède de sa Sieglinde, d'écouter sa Maréchale, de l'écouter dans le lied et la mélodie mais je ne sais pas encore quand je le ferai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Re: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann EmptyMar 31 Jan 2012 - 14:06

aurele a écrit:
http://www.preiserrecords.at/album.php?ean=717281891899

J'ai écouté ce disque sur spotify dimanche. Je connaissais bien évidemment de nom cette soprano. Dès la première note du disque, je suis tombé amoureux de sa voix pleine de lumière, de chaleur. Je suis ému par la voix et en même temps par l'interprète qui travaille beaucoup sur le texte. Elle fait preuve d'un très bel engagement. Ses Wagner sont d'une évidence incroyable comme ses Strauss. La ballade de Marguerite est magnifiquement sculptée au niveau du texte même si c'est en allemand, il y a une grande spontanéité dans son interprétation en même temps. Les Mozart et Puccini m'ont moins intéressé. Magnifique interprétation de l'air de Maddalena di Coigny. Quel engagement dans l'air de Rezia, quel aplomb!!! Les grandes lignes de l'air de Leonore ne lui posent aucun problème et la clarté de la voix lui permet d'émouvoir et me paraît idéale dans cet air. Je ne connaissais pas cet air de Jocelyn, oeuvre qui m'était également inconnue ainsi que son compositeur. C'est une joli découverte. Dans l'air de Korngold, il faudrait que je réécoute Anna Tomowa-Sintow et Renée Fleming pour comparer mais je suppose que je vais préférer Lehmann. La voix de Lehmann est un pur joyau. J'ai bien l'intention d'écouter ce que l'on possède de sa Sieglinde, d'écouter sa Maréchale, de l'écouter dans le lied et la mélodie mais je ne sais pas encore quand je le ferai.

En-dehors de ce que j'ai écrit plus haut, je ne peux que répéter ce que je t'ai envoyé en MP : "Je comprends parfaitement cela. Il y a une qualité humaine proprement subjuguante dans le chant de Lehmann ; quelque chose d'immédiat, une vibration, une conduite du son par le mot (ses mélodies sont très univoques de ce point de vue mais, aussi, absolument fascinantes), etc. Un engagement, aussi, qui transparaît quel que soit le rôle et par-delà le son même (ça vaut pour ses différentes Sieglinde, pour sa Maréchale mais, aussi, pour tous ses disques dès les enregistrements acoustiques). Et dire qu'on ne garde rien de sa Leonore avec Toscanini à Salzburg alors qu'on de lui, dans les mêmes années, la Flûte et les Maîtres intégraux (sans parler des Mozart contemporains, par Walter) ! Trouve absolument sa Liebestod d'Isolde ; elle ne l'a chantée qu'à la découpe mais elle te laissera sans voix, rompu et enivré à la fois. C'est ça, Lehmann : un coeur chantant, en fait !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 47
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Re: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann EmptyMer 13 Nov 2013 - 21:46

Il suffit juste d'écouter le premier acte de la Walkyrie enregistré en 1935 avec Melchior en Siegmund, et le Philharmonique de Vienne dirigé par Walter!

Dès sa première phrase, on sait! Toutes les émotions humaines passent dans cette voix! Son timbre exprime la compassion, la désolation, mais aussi peu à peu se dévoile l'amour pour Siegfried et à la fin de l'acte, elle est radieuse et lumineuse!

Je sais qu'elle a chanté des Lieder (mais je ne suis pas fan de cela), mais je ne sais pas trop ce qu'on peut trouver en disque d'elle!

Faudrait demander à André Tubeuf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lotte Lehmann Empty
MessageSujet: Re: Lotte Lehmann   Lotte Lehmann Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lotte Lehmann
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: